• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La 5ème République, un trou noir démocratique !

La 5ème République, un trou noir démocratique !

Il aura suffi d’un petit nombre d’électeurs pour qu’ E. Macron bénéficie d’un second mandat présidentiel alors que majoritairement les Français s’accordaient à trouver son premier quinquennat calamiteux et rejeter le candidat Macron. Contrairement à ce que les mainstream prétendent, il n’est pas nécessaire avec le régime présidentiel issu de la 5eme République, de réunir un taux phénoménal de voix pour être élu au second tour. En effet, la Constitution ne prévoit pas de quorum au deuxième tour du scrutin. Nonobstant les nombreuses failles constitutionnelles de la 5eme République, c’est dans cette brèche que depuis 60 ans maintenant s’engouffrent tous les scrutins, comme dans un entonnoir où s’étrangle et crève nos « Libertés », individuelle, collective.

pièce de monnaire 5eme republique {JPEG}

N’importe quel prétendant au trône élyséen - obligatoirement issu du sérail - animé un tant soit peu d’instincts dictatoriaux peut se présenter, être élu sans avoir à prouver quoi que ce soit de ses qualités intrinsèques humaines, intellectuelles, morales et de son goût pour l’intérêt public général. Une vaste opération d’élimination des candidats à la présidence non conformes au sérail, est effectuée avec le principe des signatures par les maires sous pression par les plus hautes instances du pouvoir. Ce même pouvoir ayant renforcé son étau en publiant les noms des maires et leur choix de candidat. Ce qui n’est pas la moindre des escroqueries morale et constitutionnelle.

Mais, le plus affligeant reste la propagande massive auprès de l’opinion publique pour la promotion d’un candidat (choisi d’avance par ses thuriféraires comme le proférait J. Attali), dotée de tous les moyens financier, technologique, mass media, cabinets de conseils, instituts de sondages, etc. menée en amont des élections afin d’établir un préalable. Aucun scrutin n’y a échappé. Des millions d’Euros sont consacrés et dépensés à chaque scrutin, pour faire des élections présidentielles un grand spectacle médiatique à la manière des Etats-Unis où des millions de dollars sont en jeu pour favoriser tel ou tel candidat (démocrate ou républicain).

Je ne reviendrai pas sur la longue liste d’élus « destructeurs de la France », nous la connaissons, qui ont bénéficié de ces détestables pratiques que dénonçait en son temps, Debord, dans sa « Société du spectacle ».

Les hommes passent, les institutions demeurent. Mais ce qui également demeure depuis la naissance du suffrage universel direct à deux tours, c’est ce que Jean-François Revel nommait « le présidentialisme à la française ». L’excellent feu Jean-François Revel dénonce dans la fonction présidentielle portée aux nues, un « désastreux mariage, d’abus de pouvoir et l’impuissance à gouverner, l’arbitraire et l’indécision, l’omnipotence et l’impotence, la légitimité démocratique et le viol des lois, l’aveuglement croissant et l’illusion de l’infaillibilité, l’État républicain et le favoritisme monarchique, l’universalité des attributions et la pauvreté des résultats, la durée et l’inefficacité, l’échec et l’arrogance, l’impopularité et le contentement de soi. »

Voilà qui résume parfaitement le trou noir constitutionnel d’un régime qui actuellement ne se contente plus d’être indigent, mais se soumet à visage découvert à des « intérêts étrangers », comme une Union Européenne sous la coupe des Etats-Unis. L’UE est en quasi faillite et entraîne dans sa chute finale à très court terme ses pays membres qui par leur politique interne de soumission accélèrent le processus. La France est à ce titre, en tête du peloton d’allégeance aux diktats de l’UE. Nous le prouve, le refus obstiné du gouvernement de réintégrer les personnels soignants non vaccinés jetés hors de l’hôpital public sans salaire, mis au ban de la société, au moment où plus de 20 000 lits ont été supprimés par le gouvernement, où les patients sont entassés dans les couloirs, où des patients meurent faute de soins par manque de personnel soignants.

Pour que la Commission de Bruxelles composée de non-élus puisse imposer sa « dictature », le régime présidentiel tel qu’il se présente aujourd’hui, après plusieurs modifications arbitraires de la Constitution, sans consultation du peuple souverain, et généralement en catimini, s’avère très utile. En ce sens, il l’a prouvé à maintes reprises. Si bien qu’arrivés au stade de déliquescence où se trouve la France, n’oublions pas non plus le Parlement ni le Sénat (bi caméralisme), et leur « déchéance parlementaire » actuelle. Sous un régime présidentiel aussi envahissant et "obèse" avec la main-mise de l'exécutif sur les deux chambres, ils se voient étouffés, empêchés de toutes leurs prérogatives législatives, constituant les tandems indispensables au renforcement du pouvoir personnel du Président de la République. Car il s'agit bien d'un pouvoir personnel d'un homme, que la Constitution de la 5eme, "taillée sur mesure pour le Général de Gaulle", pousse sur la pente dangereuse d'un pouvoir sans bornes, confondant sa propre subjectivité avec celle des lois.

Le Président de la République élu au suffrage universel est-il au service de l'Etat ou l'Etat est-il au service du Président de la République ? Or, l'Etat a pris la direction du service exclusif de l'Exécutif, légitimant ainsi tous les abus clientélistes découlant d'un arbitraire omnipotent de la présidence. En 2022, nous sommes passés à la vitesse supérieure du pouvoir autoritaire, avec une virulence jamais égalée encore sur le terrain institutionnel, d'ailleurs peu respectueux des institutions. Un drôle de paradoxe. Pompidou et Giscard – les libéraux – avaient préparé le terrain, où Mitterand n'avait plus qu'à appliquer la formule "L'important n'est pas ce que vous ferez mais ce que vous avez le pouvoir de faire". Mitterand très finement se servit des mécanismes que lui offrait sur un plateau, la constitution de la 5eme pour hypertrophier sa conception du pouvoir, dans une synergie constante entre sa personne et la "diathèse" socialiste. Pour un homme à telle enseigne épris de pouvoir, l'exécutif annihilait tous les autres pouvoirs : législatifs, médiatiques, judiciaire, etc... Pas de contre-pouvoirs, ou si peu !

Régis Debray disait : "Le pouvoir rend furieux, fou et méchant", mais comme le souligne avec une particulière justesse J.F Revel "... l'accession au poste suprême détruit la lucidité de l'impétrant... Par quelque bout qu'on le prenne, le système présidentiel français semble bien contenir un virus fatal, puisqu'il aboutit, sans qu'aucun frein puisse l'en empêcher, à ce résultat qu'il n'existe plus en France qu'un seul pouvoir celui du président...".

Souvent, la question se recentre autour du "pouvoir du Parlement", et de quelle façon faire renaître sa mission première : voter les lois.

Nous avons l’exemple du fameux « 49-3 », une spécialité de la 5eme. Cet article aurait dû depuis longtemps être abrogé, dans un seul souci d’équité et de contrôle par les parlementaires. Eh bien, si les choses étaient normales dans ce pays, seuls les parlementaires seraient à même de voter les lois en toute conscience, sans interférence présidentielle, ni d'aucune autre provenance et, je pèse mes mots, car il s'agit ouvertement d'insupportables ingérences dans le processus législatif, mettant à bas son indépendance.

Grâce au « 49-3 » imposé comme à coups de laminoir sur les parlementaires, un texte de loi « sur lequel le gouvernement a engagé sa responsabilité » peut être adopté par la force, même s’il représente un grave danger pour la société tout entière avant même que le projet de loi soit débattu, comme cela se passait ces dernières heures, au moment où Mme Borne, Premier Ministre, décidait d’imposer le 49/3, pour la 7eme fois consécutive. Or, un texte de loi doit être abondamment discuté, disputé même avec véhémence, c’est le rôle du Parlement, et engager honorablement la parole parlementaire, d’accord avec le texte ou pas. En cas de contestation prolongée, la motion de censure est de mise, mais le risque de « renverser le gouvernement » est tel, que peu de parlementaires aujourd’hui ne s’aventureraient à aller jusqu’au terme de cette procédure, assez froids à la perspective de voir une dissolution de l’Assemblée Nationale après l’éviction du Président de la République en fonction. Nos nombreux parlementaires godillots y risqueraient de perdre leur siège, et tout ce qui accompagne la fonction.

On peut relever cependant de trop rares députés à s’élever contre les pratiques délétères en cours, ce, dans la droite ligne d’un Montesquieu et de « l’esprit des lois. ». Ils honorent leur fonction de député. Une vidéo circule sur Internet montrant 1 député (de droite) tout seul (dans un hémicycle vide), dénoncer cette immonde mascarade ! Je vous invite à la regarder. Elle est éloquente et le député ne mâche pas ses mots devant un parterre de ministres... Distraits et parfaitement indifférents ! Une autre, montre un Député (de gauche) très caustique, dénonçant la supercherie sur un ton pamphlétaire.

Alors, que font les députés devant la motion de censure, cet instrument législatif de sanction ? Ils s’affrontent non pas pour discuter de sa légitimité, ni de sa mise en perspective dans l’intérêt du peuple souverain ! Non, les députés s’affrontent mollement entre partis adverses pour éviter la motion de censure qui menacerait le fauteuil élyséen et par ricoché leur confortable strapontin, sur des questions oiseuses, des pudibonderies de vierges effarouchées, des rodomontades, tout ça pour échapper à leurs responsabilité sans avoir à statuer sérieusement sur la motion de censure, fort compromettante pour ces affidés du pouvoir. Une motion de censure bien évidemment rejetée, faute de combattants sincères, teigneux, pugnaces et… Vertueux !

Voilà où nous en sommes en 2022, avec le régime présidentiel, ayant réduit à zéro le rôle des parlementaires, en les transformant en chiens de cirque qui aboient mais ne mordent pas la main de leurs maîtres.


Moyenne des avis sur cet article :  3.66/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

144 réactions à cet article    



    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 décembre 2022 18:26

      @paparazzo

      Bonsoir et merci de votre lien, ce qui nous ramène à la loi Pompidou/Rothchild en 1973. Une loi qui a modifié profondément le paysage économique et de politique monétaire français.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 5 décembre 2022 10:39

      Aucune logique dans cet article. La cinquième république est attaquée régulièrement depuis déjà longtemps, parce qu’elle est potentiellement dangereuse pour le système.

      Citer JF Revel à l’appui, un agent du néo-libéralisme américain, est tout à fait caractéristique. 


      • Lynwec 5 décembre 2022 12:11

        @Opposition contrôlée

        La cinquième république n’est absolument pas dangereuse pour le système, bien au contraire . Elle a été initialement conçue pour permettre le gouvernement d’un seul homme (ou tyrannie) et sert donc idéalement le système puisque la corruption permet désormais de contrôler le tyran .
        Ceci ne s’est pas vu tout de suite car de Gaulle était un peu indépendant des USA (trop peu malgré tout mais ça nous a valu mai 1968) et avait un peu le sens de l’honneur . Ses successeurs ne l’étant pas du tout et ignorant complètement la seconde notion, la cinquième a étalé au grand jour ses imperfections voulues .
        Comme en complément, les trucages électoraux sont maintenant omniprésents, quel danger pourrait-il y avoir pour le système dans cette cinquième tyrannie ?


      • samy Levrai samy Levrai 5 décembre 2022 12:23

        @Lynwec
        La Vème n’est pas un problème, elle a été / est bafouée dans l’esprit et dans la lettre par les vendeurs de produits avariés qui se sont succédés après son créateur.
        Le problème que nous avons est la non souveraineté du peuple et donc de la nation, la Vème est pourtant très claire la dessus.


      • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 5 décembre 2022 12:44

        @Lynwec

         conçue pour permettre le gouvernement d’un seul homme

        C’est exactement là qu’est le danger. Qui avait été, au passage, parfaitement identifié par le père spirituel de la république, Adolphe Thiers, qui disait à la clique des parasites parlementaires qu’il n’y aurait pas de danger tant que l’élection de l’exécutif serait indirecte, ce qui empêchait l’arrivée d’un « démagogue » au pouvoir, à savoir quelqu’un qui servirait l’intérêt général avant les copains. 
        Certes le système s’en est accommodé, le lavage de cerveau médiatique faisant son oeuvre, mais le peuple a toujours techniquement un bouton nucléaire à disposition. Pensez à Coluche.

      • mmbbb 5 décembre 2022 13:17

        @Lynwec  La cinquième est née parce que la quatrieme fur un régime parlementaire " .

        c’est un régime parlementaire bicaméral. Le pouvoir législatif est exercé par le Parlement, constitué de deux chambres distinctes" extrait de Wikipédia 

        Mais qui ne sut pas résoudre les problèmes aigus de la décolinisation .

        La France etait au bord civil .

        J avais lu un article paru dans CAIRN d un professeur de droit constitutionnel américain 

        En France les constitutions naissent toujours de crises graves .


      • Lynwec 5 décembre 2022 16:25

        @mmbbb

         Certaines des imperfections de la quatrième république étaient également des qualités dont la cinquième a été complètement privée, en particulier la représentation proportionnelle . Ce ne sont pas les institutions qui étaient complètement en cause, mais les intérêts égoïstes des hommes au pouvoir ou de leurs « amis » dont certains ne voulaient pas lâcher le gâteau colonial et refusaient l’idée de compromis .

        Le prétexte de l’ingouvernabilité a alors été utilisé pour prendre un pouvoir
        absolu .

        C’est une forme de coup d’état qui a vu la création de la cinquième, dont il était évident qu’elle supprimait tout équilibre des institutions, défaut que n’avait pas la précédente .


      • Eric F Eric F 5 décembre 2022 18:31

        @samy Levrai
        ’’La Vème n’est pas un problème, elle a été / est bafouée dans l’esprit et dans la lettre par les vendeurs de produits avariés qui se sont succédés après son créateur.
        Le problème que nous avons est la non souveraineté du peuple et donc de la nation, la Vème est pourtant très claire la dessus’’

        Il est rare que nous soyons d’accord, mais nous le sommes sur ce point. La constitution a été altérée et mal appliquée, il faudrait rétablir sa cohérence (suppression des modifications depuis les années 90), et assurer son application effective ; Paradoxalement, on en a vu l’esquisse lors des cohabitations.


      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 décembre 2022 18:34

        @Opposition contrôlée

        Bonsoir, vous dîtes :
        La cinquième république est attaquée régulièrement depuis déjà longtemps, parce qu’elle est potentiellement dangereuse pour le système.

        Je vous pose donc une question : qu’a fait la 5eme république pour combattre l’ultra-libéralisme ? Combien de présidents de la république ont appiqué le système néo-libéral dans la gestion des affaires du pays ? 

        Personnellement j’en compte 7 :

        Pompidou, (loi ultra-libérale de 1973)
        Giscard, 
        Mitterand, malgré sa danse du ventre ouest-est pour prouver le contraire.
        Chirac,
        Sarkozy,
        Hollande,
        Macron, 

        J’exclue de Gaulle, un réactionnaire mais appliquant l’Etat-providence. 

        La 5eme ennemie du système ? C’est sa meilleure alliée.


      • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 5 décembre 2022 19:34

        @Nicole Cheverney 
        Il s’est passé la même chose au Royaume-Unis malgré que ses institutions n’ont pas changé depuis des siècles. Le virage dit « libéral » n’a rien à voir avec la forme particulière du régime. L’élection au suffrage direct de l’exécutif est un « cadeau divin » de de Gaulle au peuple, à condition qu’il sache s’en saisir, ce qu’il n’a pas montré jusqu’à présent. 


      • Eric F Eric F 5 décembre 2022 19:53

        @Nicole Cheverney
        Avec une constitution parlementariste, le virage libéral aurait été le même. Par contre, notre constitution aurait pu permettre l’émergence d’un président moins aligné avec le système, encore faut-il qu’il passe les éliminatoires du premier tour et la finale du second.

        Et par ailleurs la scie sur la loi de 1973 est un contre-sens total qui ressort en boucle, mais ce n’est qu’avec Maastricht que les avances de la BDF ont été supprimées, elles n’étaient auparavant qu’encadrées, mais ont été utilisées de manière décroissante puis interrompues en 83 du fait des attaques contre le franc.
        Rocard le savait évidemment, mais il lui fallait un prétexte pour justifier plus tard ses échecs. Asselineau le sait aussi, mais il a besoin d’un exutoire symbolique (il doit parfois rigoler en douce de la crédulité de ses adpetes).


      • mmbbb 5 décembre 2022 20:40

        @Lynwec il est évident que c est pour ces diverses raisons notamment la décolonisation qui ont acheve la quatrieme 
        La premiere crise fut Dien Ben PHU , l empire francais commencait a vaciller .


      • Octave Lebel Octave Lebel 6 décembre 2022 12:09

        @Nicole Cheverney

        C’est injuste d’oublier les outsiders qui donnent des gages et voudraient bien monter dans le bateau.

           Le RN a voté contre le rétablissement de l’Impôt sur la Fortune (ISF) à l’Assemblée nationale. Marine Le Pen et Emmanuel Macron contre le peuple  avait proposé de ramener la TVA sur les énergies (essence, gaz, électricité) à 5% et selon lui la NUPES ayant voté contre, l’a fait contre les salariés.

        Cette proposition non seulement protège les intérêts du grand capital puisqu’ elle ne touche en rien les profits mais elle fait payer à la collectivité nationale le coût de cette mesure. Cette mesure aurait créé une dépense fiscale qu’il aurait fallu soit compenser par une autre recette ou bien réduire les services aux publics qui en dépendent. Ou les deux pour cacher un peu plus l’entourloupe. Au final les citoyens qui auraient eu l’illusion d’un gain l’auraient perdu par d’autres voies.

        Après le vote contre la hausse du SMIC, le gel des loyers ou le blocage des prix en juillet dans le paquet « pouvoir d’achat » à l’Assemblée, l’alliance remet le couvert. Au Parlement européen, le RN a voté contre la taxation des super-profits et contre la régulation de l’utilisation des jets privés et des yachts. Une poignée de milliardaires confisque toutes les richesses ? Qu’ils continuent à se gaver, pendant que le peuple se partage des miettes toujours plus petites avec l’inflation.

         

        On pourrait d’ailleurs faire la même démonstration avec la proposition RN sur la baisse, comme ils disent, des charges et d’attribuer le montant en salaire direct. C’est une pure malhonnêteté car le mot « charge » n’existe pas dans la réglementation et qu’il s’agit de « salaire différé » où le mot important est salaire. La cotisation patronale + la cotisation salariale = salaire.

        Quand il est décidé de baisser les « charges » patronales c’est les salariés qui payent ce cadeau et personne d’autre. Quand on transfère de la cotisation salariale aux salariés c’est eux paient ce transfert. Rappelons qu’évidemment on diminue aux salariés les prestations à venir et qu’ils devront se les payer autrement ou non s’ils n’en ont pas les moyens.


        Mais ce n’est pas tout. À l’Assemblée nationale, Marine Le Pen a proposé que les salariés qui refusent un CDI à l’issue d’un CDD, ne puissent plus obtenir d’allocations chômages. Le RN, LR et la majorité/minorité présidentielle ont même supprimé l’allocation chômage aux salariés maltraités, poussés à bout, qui lâchent leur poste en cours de route. « Et en même temps », le parti d’extrême-droite s’est abstenu sur un amendement proposant une imposition plus juste des multinationales, tout en refusant une réforme de l’impôt sur les sociétés (IS) qui favoriserait les PME ! Faible avec les fort, fort avec les faibles : la politique économique du RN. L’alliance du capital et de l’extrême droite. »

        https://linsoumission.fr/2022/10/17/rn-contre-isf-riches

         


      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2022 18:52

        @ mmbbb

        Bonsoir,

        Merci pour votre commentaire.

        La 4eme république au début de son existence donnait au Parlement un pouvoir discrétionnaire important et il prédominait. Grace à l’article 3, la souveraineté nationale était exercée par les députés de l’Assemblée Nationale  le Parlement  Seule, l’Assemblée Nationale votait la loi. Elle ne pouvait déléguer ce droit. Et ces dispositions de l’article 3 prohibaient la pratique des décrets-lois ; 
        Mais petit à petit par le jeu des alliances, des guéguerres de partis, de clans, les députés ont perdu cette prédominance de la Chambre Les gaullistes s’en sont félicités, et ont profité pour mettre en place des pratiques délétères, pour annihiler tout rôle législatif prédominant de l’Assemblée Nationale et s’acheminer tranquillement vers un régime présidentiel. C’est ainsi que la 4eme république  sur la seule question de l’Algérie  il y en avait d’autres toutes aussi importantes, s’est retrouvée submergée par le mécontentement populaire lassé de l’instabilité du parlement, parfois très exagéré par la propagande du MRP (parti gaulliste). Pourtant, la 4eme république comportait en son sein, des prérogatives bien plus proches de la démocratie que la 5eme. 
        La 5eme République a relégué le pouvoirs des députés aux calendes, mais a conservé un des principaux défauts de la précédente, à savoir « l’irresponsabilité » du Président de la République, chose peu dommageable sous le régime de la 4ème où le PR n’avait pas un grand rôle à jouer, mais très très dommageable sous la 5eme où le Président de la République, concentre à lui seul trop de pouvoirs. En cas de faute majeure, celui-ci se trouve protégé par son statut « d’irresponsable ». Ce qui lui donne un blanc seing pour agir sans contrôle.


      • véronique 6 décembre 2022 19:39

        @Lynwec

        Entièrement d’accord avec vous. D’ailleurs si la période de décolonisation s’était produite sous la Vème, pas sûr que ça se serait mieux passé.
        Le passage à la Vème, une forme de coup d’Etat dites-vous. Je trouve que c’est très pertinent. L’ autre jour j’ai réalisé que la « construction » de l’UE aurait été nettement moins facile si la France était restée sous régime parlementaire. Ce régime n’a pas empêché la signature du traité de Rome, mais serait-on allé plus loin qu’un simple marché commun pour l’échange de marchandises ? 


      • véronique 7 décembre 2022 08:46

        @Eric F

        Les cohabitations, en gros, ont permis d’effacer le présidentialisme au profit des parlementaires (d’où le premier ministre tirait sa légitimité). Et un Vème république non présidentialiste, ça n’existe pas, même en 1958.


      • véronique 7 décembre 2022 09:30

        @Nicole Cheverney

        Pourquoi vous excluez de gaulle ?
        C’est lui qui a fait adopfer cette Vème république , de manière très opportune finalement, puisque ça a facilité la mise en place de l’UE, c’est-à-dire de son dogme du libre-échange et de la libre concurrence .
        L’Etat providence a duré jusqu’aux années 70/80 en France.


      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 7 décembre 2022 17:57

        @Eric F

        Bonjour, merci pour le lien.

        Sauf que, ce lien nous ramène à un blog se réclamant des théories de Von Hayek, (ordre spontané) est tout à fait dans la droite ligne d’un libéralisme décomplexé. Il est par conséquent pas du tout étonnant que cet article non signé tente malgré la longueur de l’article et ses démonstrations « scolastiques », de battre en brèche tous ceux qui dénoncent cette loi perfide. Cette loi nous a mené dans la tragédie de la dette. 
        D’ailleurs, il n’y a pas qu’Asselineau que vous citez dans votre commentaire qui dénonce cette loi, il y a aussi le RN, Mélenchon, Cheminade, et d’autres, et de plus en plus. 
        Pour ma part, je fais un constat : la 5eme république a ramené dans son giron tous les pourfendeurs de notre souveraineté monétaire, et Pompidou avec ses airs bonhomme et de ne pas y toucher, a bel et bien été un des responsables de la destabilisation de la souveraineté monétaire en France. 


      • mmbbb 8 décembre 2022 11:44

        @Nicole Cheverney comme le mentionne ce constitutionaliste américain, la France n a jamais su ou pu trouver une régime équilibré .
        Et pourtant nous avons maints régimes depuis la révolution .


      • Laconique Laconique 5 décembre 2022 11:20

        Cet article traduit une grande espérance déçue à l’égard de la politique. « La politique devrait pouvoir changer la vie des gens, mais elle ne le fait pas parce que le système est mauvais ». C’est justement ce point de vue, cette foi implicite en la politique, qui constitue le vrai problème. Elle conduit à des affrontements artificiels, purement stériles. Le fait est que la politique n’est pas le facteur déterminant de notre réalité - si tant est qu’elle l’ait jamais été. Les véritables déterminations sont ailleurs, elles sont techniques avant tout, sociétales ensuite. C’est là que sont les vraies déterminations, les vraies aliénations. D’où le caractère un peu désuet de ceux qui attaquent le système actuel sous l’angle politique (comme Franck Abed de l’autre côté du spectre). C’est du romantisme, l’expression d’une foi littéraire et abstraite en quelque chose qui n’a sans doute jamais existé.


        • Gollum Gollum 5 décembre 2022 11:33

          @Laconique

          C’est là que sont les vraies déterminations, les vraies aliénations.

          Non, les véritables aliénations sont spirituelles. Et donc psychologiques à la base.

          Le technicisme n’est rien d’autre que du psychologique et du spirituel mal orienté. Il vient en second, il est une conséquence.


        • Laconique Laconique 5 décembre 2022 11:58

          @Gollum

          Vous allez chercher très loin dans les causes. Ce n’est pas faux, mais on sent l’ombre du grand ésotériste du Caire qui plane ! Sans aller jusque-là, relativiser notre foi et notre fascination pour la politique serait déjà un grand progrès.


        • Laconique Laconique 5 décembre 2022 12:17

          L’article est d’autant plus illusoire dans ses aspirations à la pure « démocratie » qu’il méconnaît l’identité politique de la France, qui a toujours été césariste, bonapartiste, monarchique, etc. On critique les anglo-saxons, mais la France n’a jamais eu une culture parlementaire équivalente à la leur. Cela ne remonte pas à la Cinquième République...


        • Gollum Gollum 5 décembre 2022 12:25

          @Laconique

          Ah mais la fascination pour la politique ça n’est jamais été mon truc..

          Quant aux causes j’ai compris bien avant d’être tombé sur Guénon.. simple bon sens au passage...

          La fascination pour la politique provient du tempérament extraverti des occidentaux et de leur vide intérieur.

          D’où désillusions sur désillusions c’est fatal. 


        • Gollum Gollum 5 décembre 2022 12:26

          ça n’a jamais été mon truc..


        • Lynwec 5 décembre 2022 13:04

          @Laconique

          Quand a-t-on réellement demandé aux Français leur avis (et tenu compte de leur réponse) ? Réponse 1 en 2005 Réponse 2 jamais .

          Césaristes, bonapartistes, monarchistes, chaque fois des minorités actives et puissantes de parasites qui ont imposé au reste du peuple, par la violence, leur vision égoïste de la nation .

          Laisser croire que l’ensemble des Français était acquis à ces courants politiques relève de la manipulation .

          Porter aux nues le parlementarisme anglo-saxon relève également de l’illusion, vu qu’il est aussi éloigné de la démocratie que ne l’est le système républicain .


        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 décembre 2022 18:49

          @Laconique

          Bonsoir et merci de votre commentaire qui soulève une vraie question : est-ce qu’il faut croire à la Politique, mot que je préfère écrire avec une majuscule, car je crois encore à ses vertus cardinales dans les affaires de la cité, dans l’intérêt général. Ce n’est pas une formule creuse, bien au contraire. C’est la raison pour laquelle je reste très critique envers le système, tel qu’il nous est imposé actuellement. Lorsque vous dîtes que la politique conduit à des affrontements artificiels purement stériles, je m’inscris en faux, car au nom de la politique, écrite avec un P ou un p, combien de femmes, d’hommes et d’enfants ont perdu la vie, au termes d’affrontements qui étaient loin d’être artificiels, ni stériles. Je pense notamment aux Communards de 1871, je pense à tous les massacres du XXe siècle, je pense aussi à la terreur de 1793 et à tous ceux qui s’y sont opposés et se sont sacrifiés pour un idéal, je pense aussi aux « gilets jaunes » et à leurs blessures physiques et morales. 
          Comment voulez-vous autrement attaquer le système actuel, sans le faire sous l’angle politique (quel que soit le « côté du spectre », selon vos propres termes ? 
          Je pense bien au contraire que la politique remplit pleinement nos vies, en bien, en mal, en tortures ou en bienfaits sociétaux, c’est au Peuple de la prendre en mains et de confondre les faussaires. Ce que j’essaie très modestement à travers mes articles, de faire. 


        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2022 18:54

          @Gollum
          Non, les véritables aliénations sont spirituelles.

          Bonsoir,
          Dans votre commentaire très intéressant mais laconique, pourriez-vous développer votre postulat où les véritables aliénations sont spirituelles. Et que viendrait faire la « psychologie » à la base ? Merci.


        • ZenZoe ZenZoe 5 décembre 2022 11:25

          Un long article pour un problème relativement simple : quand on ne va pas voter, en vrai personne se fiche de savoir ce que vous voulez. Plus l’abstention monte, plus la démocratie baisse. Alors, aucune excuse, lisez les programmes, informez-vous, utilisez librement votre jugeotte, arbitrez tout seul comme un grand, sortez votre derrière du canapé et allez mettre un bulletin dans l’urne, pour le président, pour le député, pour le maire... Et on en reparle...


          • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 5 décembre 2022 12:19

            @ZenZoe

             smiley


          • charlyposte charlyposte 5 décembre 2022 12:38

            @ZenZoe
            Je propose un grand débat national : pour ou contre les fentes via les urnes !!! smiley


          • Lynwec 5 décembre 2022 13:10

            @ZenZoe

            C’est beau de détenir les réponses...
            Même avec 100% de participation aux élections, la démocratie serait toujours aux abonnés absents .
            Vous n’avez pas encore pris conscience que :
            -les programmes se rejoignent (pro UE) ?
            -les candidats libres n’existent pas, tous sponsorisés ?
            -de multiples verrous sont mis en place pour orienter les choix des « veautants » ?
            -quand le résultat déplait, « on » passe par dessus et « on » fait ce qu’on veut ?
            -« on » veille scrupuleusement à éliminer toute possibilité de réelle opposition ou de réel changement ?
            Démontrez-moi honnêtement que ce que j’ai énoncé est erroné et on en reparle ...


          • yakafokon 5 décembre 2022 14:09

            @ZenZoe
            Je serais bien aller voter, si l’on était en démocratie, mais deux choses m’en ont empêché !
            1°) François Asselineau, qui était le seul candidat digne de ce nom, a délibérément été banni de tous les les media, sur ordre de l’obersturmbannführer Herr Macron, depuis sa kommandantur de l’Elysée, car il représentait un véritable danger !
            Comment pouviez-vous voter pour lui, vous ne saviez même-pas qu’il existait !
            2°) L’obligation de se faire vacciner à tout prix, je peux la comprendre en voyant les dégâts provoqués dans le monde par la Covid-19.
            Mais ce que je comprends beaucoup moins, c’est cet acharnement à vouloir nous inoculer les vaccins Pfizer ou Moderna ( mis en cause par la F.D.A. américaine ), alors qu’il existe maintenant de nombreux vaccins traditionnels qui ont sauvé des millions de vies de par le monde !
            Même les pires dictatures de la planète n’ont osé en arriver là !
            L’Agence Européenne des Médicaments « se penche » sur leur étude depuis tellement de mois, que je pense qu’elle va tomber à force de se penser !
            Jenssen & Jenssen, Astra Zeneca, ont bien été agréés...alors où sont-ils passés ?
            Je ne vois aucune raison logique de faire plaisir aux actionnaires de Pfizer en gonflant leur portefeuille d’actions !
            Et tant pis si ça ne plaît pas à Ursula « Von Der Pfizer  » !


          • ZenZoe ZenZoe 5 décembre 2022 15:00

            @tous
            Pour une fois, Coluche avait tort, des élections c’est mieux que pas d’élections du tout, car les élus ont toujours peur du résultat des urnes, toujours ! Voter (en dehors des clous si possible) sera toujours plus efficace que rester devant son ordi à râler que le peuple a perdu le pouvoir. C’est insuffisant bien sûr mais toujours mieux que rien. Continuez à râler et à vous esclaffer si ça vous fait plaisir, il n’en reste pas moins que la démocratie ne s’use que lorsqu’on ne n’en sert pas, et tralala...


          • Lynwec 5 décembre 2022 16:32

            @ZenZoe

            Des élus qui ont peur du résultat des urnes ... Sur Terre ? Comment voulez-vous donc voter « en dehors des clous » quand tous les candidats tolérés sont bien entre les clous de l’UE justement ? Vous persistez à affirmer que voter est la solution mais n’avez pas démontré que mes cinq affirmations précédentes étaient erronées .
            Pour rappel :
            -les programmes se rejoignent (pro UE)
            -les candidats libres n’existent pas, tous sponsorisés
            -de multiples verrous sont mis en place pour orienter les choix des « veautants »
            -quand le résultat déplait, « on » passe par dessus et « on » fait ce qu’on veut
            -« on » veille scrupuleusement à éliminer toute possibilité de réelle opposition ou de réel changement .

            Voter pourrait être une solution, mais pas dans le système tel qu’il existe .


          • ZenZoe ZenZoe 5 décembre 2022 17:02

            @Lynwec
            Tout ce que vous dites est vrai bien sûr, et les élections ne font pas tout, mais quand même, entre voter et ne rien faire, je préfère voter. On envoie toujours un message, et il est toujours reçu, or qui ne dit mot consent comme on dit.


          • Attila Attila 5 décembre 2022 17:55

            @ZenZoe
            Oui, si les électeurs étaient venu voter massivement pour, par exemple, Philippe Poutou, il aurait été élu président de la République.
            Le système électoral actuel, malgré ses gros défauts, ne peut pas empêcher l’élection d’un candidat pour lequel la majorité des électeurs se prononcent.

            .


          • Eric F Eric F 5 décembre 2022 18:44

            @ZenZoe
            ’’Plus l’abstention monte, plus la démocratie baisse’’
            Totalement d’accord. Ceux qui rejettent le vote par principe sont les courants qui ne sauraient pas recueillir un score significatif dans l’urne.

            Par contre on ne peut pas contester que le jeu démocratique est pipé, non pas dans le bureau de vote, ni lors du dépouillement, ni même dans la consolidation des résultats, mais par le matraquage médiatique TINA (libéralisme, européisme, mondialisme, multiculturalisme).
            Donc 100% d’accord avec votre exhortation ’lisez les programmes, informez-vous [avec des sources diversifiées], utilisez librement votre jugeote, arbitrez tout seul comme un grand’’.


          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 décembre 2022 19:00

            @ZenZoe

            Bonsoir et merci de votre commentaire. 
            Lorsque les bulletins blancs seront pris en compte, lorsque les élections ne seront plus le pré-carré des chaînes de télévisions qui organisent de grands spectacles, qui ont la main-mise sur les scrutins, qui s’arrogent le droit par journalistes interposés, orientés, non libres, aux ordres, de commenter, de juger, de froisser la sensibilité de leurs opposants politiques, de les insulter, de tronquer les informations, de faire taire les candidats qui ne leurs paisent pas ou ne rentrent pas dans le moule systémique mis en place depuis 1945, 
            Lorsque la France retrouvera sa souveraineté  ce n’est pas demain la veille  lorsque nous aurons retrouvé le moyen de frapper monnaie, lorsque nous sortirons de l’UE, etc...
            Lorsque les scrutins seront débarrassée des moyens mis en place sciemment par les partis politiques, pour permettre la fraude électorale de plus en plus massive,
            Lorsque toutes les conditions seront réunies pour un scrutin libre, et le temps de parole équitablement réparti entre tous les candidats, alors peut-être n’y aura-t-il plus d’abstention du tout et le vote retrouvera sa mission démocratique première. Mais, comme disait Coluche, si le vote dérangeait le pouvoir, il y a longtemps qu’il l’aurait supprimé. 


          • véronique 7 décembre 2022 09:06

            @ZenZoe

            Personnellement je vote aux législatives, mais en aucun cas je n’irai voter aux présidentielles car ce serait le signe, quel que soit le choix effectué, que j’accepte le présidentialisme, obstacle principal à la démocratie.


          • charlyposte charlyposte 5 décembre 2022 11:29

            Hum....un trou noir au pays des lumières ! smiley


            • Tzecoatl Tzecoatl 5 décembre 2022 20:46

              @charlyposte
              Un trou noir rejetant toute lumière est l’ombre d’un magnetar.


            • Tolzan Tolzan 5 décembre 2022 11:37

              Excellent article. J’ajouterai juste ceci :

              Bien sûr, le système présente des aspects de la démocratie dont il se réclame. Mais il est dévoyé. Les techniques pour instaurer un régime totalitaire sont simples et connues depuis longtemps et ont été mises en œuvre par les régimes nazis et soviétiques. Ils nous ont appris que contrôler un pays, c’est :

              1) Répéter les mêmes analyses, les mêmes pseudo vérités en boucle dans les médias. On attribue à Goebbels cette citation célèbre : "Un mensonge répété 4 fois reste un mensonge, mais répété 100 fois devient vérité pour une bonne partie de la population".

              2) Bloquer l’expression de toute idée contraire. C’est capital ! Sinon, répéter un mensonge n’est pas efficace. Macron l’a bien compris qui a su installer une chape de plomb pour bloquer quasiment tout contre information. Il a institué et nommé un grand comité de censure d’État. Les grands médias d’État et privés répètent tous quasiment tout le temps la même chose. Les médias qui s’opposent sont menacés en permanence de ne plus pouvoir émettre et subissent des amendes.

              3) Distiller l’idéologie du pouvoir dès l’école primaire, car l’esprit des enfants est malléable et très influençable.

              4) Faire voter par le parlement des lois liberticides visant à rogner la liberté d’expression telle qu’elle était définie dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

              Alors bien sûr, des élections sont organisées régulièrement. La France présente donc bien les apparences d’une démocratie sauf que chacun(e) ne dispose que d’une trentaine secondes de TOTALE LIBERTÉ seul(e) dans l’isoloir pour se réveiller, et ne pas « veauter » comme on il le devrait en conséquence du formatage subi pendant des mois et des mois... 


              • SilentArrow 5 décembre 2022 15:21

                @Tolzan

                Désolé de n’avoir pu vous répondre sous l’article de Dugenêt.

                Le grand homme ayant épuisé toutes les ressources de sa fameuse dialectique, sans réussir à me clouer le bec, a jugé plus expéditif de me bloquer.


              • la mandale ou rien Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ 5 décembre 2022 16:07

                @SilentArrow

                chez dugenet seul ses copain et les larve qui ne lui tienne pas tete ne sont pas bloqué ...

                c’ est le soviet d’ agoravox sa tribu de papy rouge fasciste ....


              • Pangloss Glosspan 5 décembre 2022 16:14

                @Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ

                c’ est le soviet d’ agoravox sa tribu de papy rouge fasciste ....


                C’est bien pire que ça. Un tel niveau de tyrannie est digne d’un malade mental. Mais rançon de la gloire, malgré la modé qui valide depuis quelques temps ses articles à la chaîne, ils ne font plus recette bientôt (au rythme des bannissements) il ne restera que ses potes pour commenter ses « torchons ».

              • la mandale ou rien Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ 5 décembre 2022 16:28

                @Glosspan

                Suffit de voir qui leche le cul a dugenet pour comprendre le probleme , tu peut etre sur que c’ est les meme qui le valide a coup de double compte en moderation avec leur petit VPN de bourge rouge ...

                Glosspan 5 décembre 16:14

                @Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ

                c’ est le soviet d’ agoravox sa tribu de papy rouge fasciste ....

                C’est bien pire que ça. Un tel niveau de tyrannie est digne d’un malade mental. Mais rançon de la gloire, malgré la modé qui valide depuis quelques temps ses articles à la chaîne, ils ne font plus recette bientôt (au rythme des bannissements) il ne restera que ses potes pour commenter ses « torchons ».



              • Pangloss Glosspan 5 décembre 2022 16:32

                @Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ

                c’ est les meme qui le valide a coup de double compte en moderation

                Il me semble avoir lu à ce sujet 2 commentaires très intéressant (tous 2 censurés bien entendu, mais doivent exister dans mes archives), l’un du dictateur expliquant certaines subtilités sur la modération d’articles et l’autre d’un intervenant démontrant que pour expliquer ce qu’il avait expliqué il fallait au moins 3 comptes auteurs. CQFD.


              • la mandale ou rien Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ 5 décembre 2022 16:44

                @Glosspan

                oui on va pas citer son nom d’ auteur , mais il parlait aussi de pression entre intrevenant en moderation pour fausser les vote ...

                style si tu suit pas le groupe , le groupe va boycotter tes article ...


              • Pangloss Glosspan 5 décembre 2022 17:14

                @Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ
                Bref des procédés « citoyens » sur le plus citoyen des média ! smiley


              • la mandale ou rien Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ 5 décembre 2022 17:24

                @Glosspan

                pas de pression qu’ il disait ....


              • Tolzan Tolzan 5 décembre 2022 17:25

                @SilentArrow

                Bonjour SilentArrow,

                M. Dugenet vit dans son monde... Il ne peut pas comprendre ce que des scientifiques pourraient lui expliquer, et, soyons modestes, réciproquement. Je vais vous raconter une anecdote amusante pour illustrer cette question dramatique de l’incompréhension mutuelle, malgré la bonne volonté.

                J’ai participé il y a quelques années à un colloque sur le futur des ordinateurs optiques. Au bout de plusieurs jours d’exposés et de discussions, les congressistes arrivèrent aux conclusions suivantes. Pour les informaticiens : nous ne comprenons pas en quoi les innovations que vous proposez vont permettre de résoudre nos problèmes de données dans « la hiérarchie mémoire ». Pour les opticiens  : nous ne comprenons pas vos problèmes tels que vous les formulez, mais le parallélisme de l’optique va permettre de faire un bond au traitement informatique.

                Et il n’y eut pas de suite.

                Bonne fin de journée


              • la mandale ou rien Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ 5 décembre 2022 17:26

                @Glosspan

                vous avez plus de 4 article ? 
                Adherez vite a la SDR ...
                l’ inscription est gratuite et de droit pour decider de l’ orientation d’ agoravox ....

                https://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/de-la-fondation-agoravox-a-la-41150

                SOCIETE DES REDACTEURS D AGORAVOX
                26 RUE DE MAUBEUGE 75009 PARIS


              • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 décembre 2022 19:17

                @Tolzan

                Bonsoir et merci de votre commentaire. Le régime Nazi et soviétique ont tous deux expérimenté les gouvernements « technocratiques ». les nazis en avance sur le principe, par rapport aux soviétiques qui ont pris le train en marche. Rien de pire que des gouvernement de « technocrates », car ils écartent toutes les libertés fondamentales et individuelles des peuples. Diriger avec des gouvernements composés de technocrates mène aux pires dictatures, qui toutes utilisent les moyens que vous énoncez pour canaliser les foules, les orienter, les contraindre, les terroriser, etc... Généralement les Etats dirigés  ils sont de plus en plus nombreux  par des « technocrates » s’appuient tujours une administration pléthorique et sclérosée, une police politique impitoyable, et une armée débarrassée de son indépendance. Elle est le bras droit des dictatures. 
                En France, nous y avons droit, hélas. 


              • Armelle Armelle 5 décembre 2022 11:39

                « En effet, la Constitution ne prévoit pas de quorum au deuxième tour du scrutin. Nonobstant les nombreuses failles constitutionnelles de la 5eme République, c’est dans cette brèche que depuis 60 ans maintenant s’engouffrent tous les scrutins, comme dans un entonnoir où s’étrangle et crève nos « Libertés », individuelle, collective »

                Je trouve juste un peu facile de montrer du doigt les failles constitutionnelles sans mettre en exergue la bêtise profonde de la masse votante...Car voter pour un candidat sans programme en 2017, puis recommencer la même en 2022, de surcroît à l’issue d’un mandat calamiteux, je ne saurais dire de quoi il s’agit si nous ne nous trouvons pas face à un concentré de bêtise !!!

                Ah si « mais c’est bien sûr !!! » sans doute serait-ce ce refus catégorique d’un « clan » soit disant satanique, sans même l’avoir vécu au moins une fois ?

                Et aussi sans doute par un vote féminin massivement orienté par de vagues et idiotes prérogatives physiques...Pffff

                Et c’est débile car mathématiquement les Français avaient plus de chance d’attendre mieux puisque justement le « camp du bien » incarné par Macron a eu l’occasion pendant 5 ans de nous montrer ses formidables compétences !!!

                Les autres personne ne peut avoir la prétention de l’affirmer...

                La diabolisation fonctionne toujours aussi bien...(même si je n’apprécie pas du tout ce parti). Maintenant, que nos vieux briscards se méfient car avec une France qui se droitise largement puis une relève sérieuse au sein de ce parti en la personne de Bardella, je pense que ces vieux machins prétentieux et autoproclamés indispensables ont qqes soucis à se faire !!!


                Je trouve alors votre analyse clairement « simplette » et symptomatique d’un travers récurrent consistant à déculpabiliser SYSTEMATIQUEMENT le bon Françouillard décervelé !!!


                Le problème commence là avant d’être contitutionnel



                • Armelle Armelle 5 décembre 2022 12:22

                  @Nicole Cheverney

                  ...Et d’ailleurs votre propos de présentation évoquant une citation d’A.Einstein illustre très bien ce que dis. Pire que cela ! car dans le cas précis, il ne fait pas rien, il agit à travers son vote !!!


                • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 décembre 2022 19:21

                  @Armelle

                  Bonsoir, votre commentaire pose la question de l’utilité du vote. S’il n’est pas à remettre complètement en question, il est pourtant entâché d’une évidente faiblesse : les conditions mises en place par le pouvoir des scrutins, qu’ils soient présidentiels ou autres. Ce que j’explique à Zen Zoé, dans mon commentaire plus haut. C’est la raison pour laquelle, beaucoup ne vont plus voter. 
                  Autre erreur : ne pas sous-estimer les « masses », que vous pourfendez, il s’agit du nombre, et dans le nombre il y a les individualités dont vous comme moi faisons partie.


                • Armelle Armelle 6 décembre 2022 09:58

                  @Nicole Cheverney
                  Ok ce sont des points significatifs mais je reste malgré tout sceptique quant à la capacité des citoyens à faire appel à leur raisonnement personnel et leur capacité de lecture de la situation globale du moment, ceci leur permettant de se défaire des « charges » médiatiques permanentes, lesquelles façonnent et produisent le résultat. Je pense que le libre arbitre n’est plus. Peut être de la fainéantise intellectuelle, je ne sais pas. Mis ce qui est certain c’est que ce sont les médias qui font le vote et la masse votante n’est juste qu’un outil de validation.
                  Tenez, un exemple ; Si l’on se cantonne aux images et réputations des différents partis : Le deuxième tour opposait Macron à Lepen, les gauchiste votent alors Macron pour rejeter Lepen (certes sur l’ordre de Mélanchon). Hors, ces votants auraient fait marcher leur neurones, ils auraient pu comprendre que c’est seulement à l’issue d’un mandat de droite dure que leur cheval boiteux et arrogant aurait la moindre chance de passer, or il rejette Lepen pour un Macron qui se situe plutôt tantôt dans un centre gauche tantôt dans un centre droit, au gré de ses objectifs. Donc bilan, Macron repart pour 5 ans, et Mélanchon est bon pour candidater en 2027, exactement dans les mêmes conditions qu’en 2022 !!!
                  Alors je veux bien que la charge médiatique soit puissante mais ce genre de constat montre que la fainéantise intellectuelle, ou la bêtise je ne sais pas, s’est bel et bien installée dans l’électorat.
                  La notion d’immédiateté est omniprésente et celle du sacrifice a totalement disparu de l’esprit humain...
                  Et pour cette raison, nous récoltons ce que nous semons !!! Et ne croyez pas tant en la perspicacité et la clairvoyance de la masse, ces gens là haut, savent très bien à qui ils ont à faire et en jouent et l’utilise pour parvenir à leurs fins.


                • Armelle Armelle 6 décembre 2022 10:03

                  @Armelle
                  Or, ces votants...pardon


                • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2022 19:07

                  @ Armelle

                   ces gens là haut, savent très bien à qui ils ont à faire et en jouent et l’utilise pour parvenir à leurs fins.

                  Bonsoir,
                  Il n’a jamais été question de sous-estimer l’Oligarchie, bien au contraire. Mais leur tort, dans leur certitude, c’est de sous-estimer tous ceux qu’ils supposent incapables de « claivoyance » je reprends votre terme, et d’esprit d’analyse. Je reste toujours sceptique quant aux jugements à l’emporte-pièces. 
                  Je constate toutefois, que malgré les ’études supérieurs et les diplomes dont bénéricie cette oligarchie choyée, leur niveau intellectuel aussi. Quant au niveau psychologique, n’en parlons même pas. Les anciens disparaissent et laissent leur place à de jeunes générations sur-diplomés, mais qui « savent de moins en moins » comme l’a démontré F. Cousin. Ils n’échappent pas à l’ambiance générale de la décadence occidentale.


                • Attila Attila 5 décembre 2022 17:04

                  Je viens de recevoir ce courriel de la Cimade :

                  « à La Cimade, nous revendiquons le droit à l’enseignement inconditionnel du français pour toutes les personnes qui se trouvent sur le territoire. »

                  Le titre du message est :

                  Permettons à tou·te·s d’apprendre le Français !

                  C’est sûr qu’avec l’écriture faussement inclusive, l’apprentissage du français est un jeu d’enfants !

                  .


                  • Eric F Eric F 5 décembre 2022 19:09

                    @Attila
                    Oui, surtout que ’’tout-e-s’’ se prononce ’’toutes z’et tous’’, on ne prononce pas ce que l’on lit. Les anglais ont de la chance, ’’everybody’’ n’a pas de féminin smiley

                    -Le péché originel est la formule ’’le masculin l’emporte sur le féminin’’ s’appliquant aux règles d’accord, machisme grammatical rédhibitoire de nos jours.

                    -Il aurait suffit de dire ’’le masculin est utilisé en tant que ’’générique’’’’ (générique signifiant ’’globalisant’’ en linguistique) -et non pas ’’neutre’’ qui signifie ’’ni l’un ni l’autre’’-. Il aurait ainsi été réellement inclusif, en tant qu’il inclut tout le monde indépendamment du genre.

                    Imaginerait on de Gaulle dire ’’les françaises z’et les français sont des velles z’et des veaux’’ ? smiley


                  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 décembre 2022 19:24

                    @Attila

                    Bonsoir et merci de votre commentaire. L’écriture inclusive est la marque d’une volonté de destruction de notre pays. Je refuse ce genre de diktats, je n’utilise jamais l’écriture inclusive, quant à l’accord du genre et du nombre, je continue à privilégier les règles grammaticales enseignées à l’école. 


                  • PascalDemoriane 5 décembre 2022 17:14

                    @Mme Armelle

                    « Je trouve juste un peu facile de montrer du doigt les failles constitutionnelles... »
                    C’est surtout facile de le dire un fois que c’est dit et bien dit par Mme Cheverney.

                    « ...sans mettre en exergue la bêtise profonde de la masse votante... »

                    C’est là parler pour ne rien dire : car si on peut changer une constitution, on ne peut pas changer de masse votante ! Vous feriez comment ? Beuh, bah... rien, que dal !

                    Tout ce que l’on sait et pouvait faire, c’était voter « tout sauf Macron » en mars, mais la gauche a délibérément tenu à le maintenir, le Macron... et continuera ! çà, on peut le redire. Et çà, ni oubli ni pardon !


                    • Attila Attila 5 décembre 2022 17:51

                      @PascalDemoriane
                      « si on peut changer une constitution, on ne peut pas changer de masse votante ! »
                      Peut-être que si elle avait le choix de candidats décents soutenus par un mouvement puissant, la « masse votante » aurait plus envie de venir voter.
                      Cela fait huit ans que Christophe Guilluy nous a montré que les classes populaires -et maintenant la majorité des français n’avaient plus de mouvement pour les représenter et défendre leurs intérêts au niveau politique.
                      L’offre politique actuelle est consternante. Et je suis d’accord avec vous, Macron est bien pire que Marine Le Pen.

                      .


                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 décembre 2022 19:29

                      @PascalDemoriane

                      Bonsoir et merci de votre commentaire. En ce qui concerne les élections de Macron, Armelle se trompe en parlant de masse, car Macron, comme je l’explique dans mon article, dès les premières lignes, a été élu avec pas plus de 18 %, par manque de quorum. 
                      Ce qui est une abbération. Quand à la gauche, elle s’est tirée une belle balle dans le pied. C’était l’occasion unique avec les deux mandats de Macron de retrouver ses heures de gloire, d’avant-guerre. Mais où on est intelligent politiquement ou on est le roi des ...... ! 


                    • lecoindubonsens lecoindubonsens 6 décembre 2022 08:12

                      @Nicole Cheverney « élu avec pas plus de 18 %, par manque de quorum. 
                      Ce qui est une abbération »

                      l’abbération, ce n’est pas que les règles permettent d’élire un président avec un % aussi faible (car chacun doit avoir la liberté de déléguer ou de s’en foutre)

                      l’abbération, c’est que tant de gens se permettent de raler alors qu’ils n’ont rien fait pour empecher cette élection (pourtant le vote leur donnait cette possibilité)


                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2022 19:12

                      @lecoindubonsens

                      Bonsoir et merci de votre commentaire dont je m’inscris en faux. L’abstention bien au contraire et devenue un arme politique. Je crois même qu’ils le redoutent, car le « néant », est incontrolable. 



                    • lecoindubonsens lecoindubonsens 7 décembre 2022 09:14

                      @Nicole Cheverney
                      « L’abstention bien au contraire et devenue un arme politique »
                      les faits récents vous donnent naturellement raison, puisque c’est cette abstention « de gauche » qui a permis la réélection de E. Macron.

                      Mais mon propos est justement de déplorer ce néant incontrolable et flou.

                      Abstention par volonté de déléguer ou de s’en foutre, pas de problème, cela doit rester le droit de chacun.

                      Mais « ne rien dire » pour « dire quelque chose », c’est « pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué », et vous savez ce que j’en pense smiley


                    • Moi ex-adhérent 5 décembre 2022 18:31

                      Pour gouverner, il faut un chef incontesté et incontestable. Cela parait tellement évident, qu’automatiquement on conteste L’AUTORITE. Pour la gauche, c’est un gros mot. Dans l’opposition François Mitterrand en avait fait son cheval de bataille. Il avait trouvé la formule choc « Le coup d’Etat permanent » bref l’horreur pour lui.

                      Bien sûr, une fois élu, il s’en est très bien accommodé, avec deux septennats très confortables, même hué aux défilés du 14 juillet ça ne le dérangeait absolument pas.

                      N’est pas De Gaulle qui veut !!! Bon, c’est vrai les abstentionnistes étaient marginaux. A se demander pourquoi ... 


                      • lecoindubonsens lecoindubonsens 6 décembre 2022 08:19

                        @Moi ex-adhérent
                        « Pour gouverner, il faut un chef incontesté et incontestable »

                        un élu ne doit pas être un chef, mais un bon gestionnaire mettant en musique au quotidien dans les détails ...

                        les grands choix, grandes orientations définies par la majorité de la population.

                        Pour cela, il faut donc mettre en place

                        • un système permettant a chacun de s’exprimer en permanence sur ces grandes orientations (mais à sa convenance, pas d’obligation)
                        • un système permettant de changer de gestionnaires si ceux en place dérivent trop longtemps par rapport à ces choix démocratiques (pas de chèque en blanc pour 5 ou 6 ans)

                      • Eric F Eric F 5 décembre 2022 19:35

                        ’’Il aura suffi d’un petit nombre d’électeurs pour qu’ E. Macron bénéficie d’un second mandat présidentiel’’

                        Petit nombre, faut voir : 18,8 millions quand même (38% des inscrits). Je le déplore évidemment ayant voté contre lui. Les non-votants n’ont pas à se plaindre, ils sont complices.

                        La constitution n’est pas mauvaise, mais elle a été déformée au fil du temps et son application a été dévoyée. Il y a évidemment des choses à revoir, comme empêcher le 49.3 en rafale, ou encore instaurer le référendum d’initiative citoyenne. Mais pas jeter l’ensemble pour réinstaurer une constitution façon quatrième république, régime des partis.

                        A propos de la ’’motion de censure’’, elle ne conduit absolument pas à l’éviction du président ni à une dissolution obligatoire, mais à la démission du premier ministre et son gouvernement. Supposons qu’une motion passe lors de cette législature, Macron pourrait élargir sa majorité par une coalition avec LR. Il pourrait aussi dissoudre l’assemblée, mais c’est à sa convenance (il peut le faire à tout moment, mais une seule fois).


                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 décembre 2022 19:58

                          @Eric F

                          Bonsoir et merci de votre commentaire.

                          Au temps pour moi, la motion de censure conduit à la démission du premier, ministre, et son gouvernement, vous avez raison. C’est ce qui est arrivé au premier gouvernement Pompidou, motion votée à la majorité des parlementaires. De Gaulle l’a renommé ensuite. 

                          La consitution de la 5eme république est absolument faiblarde, car il lui manque dans sa construction, une pierre essentielle : un article clé de voûte qui empêcherait une révision de la constitution sur les principes souverains et les intérêts du pays. 

                          Il semble que les législateurs l’aient fait exprès, pour plus tard, (c’était le projet), abolir la souveraineté de la France, en touchant à l’article 89  titre xvI de la constitution de 1958 : « Aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire »

                          Or, en 1992, le PR instituait un comité consultatif chargé d’examiner diverses propositions de révision de la Consitution, pour faire rentrer la France dans l’UE (Maastricht, Shengen, etc...)
                          C’est l’article 82 qui a remplacé l’article 89.

                          Et tant d’exemples de ce genre, comme le cas de la haute trahison  article 68, alinéa 1er, (de la responsabilité pénale des membres du gouvernement). 

                          Finalement cette Constitution de la 5eme république n’est qu’un gruyère.


                        • Lynwec 5 décembre 2022 20:03

                          @Nicole Cheverney

                          "La consitution de la 5eme république est absolument faiblarde, car il lui manque dans sa construction, une pierre essentielle : un article clé de voûte qui empêcherait une révision de la constitution sur les principes souverains et les intérêts du pays."

                          Si c’était le seul défaut de cette constitution, mais loin de là...


                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 décembre 2022 20:20

                          @Lynwec

                          Bonsoir et merci de votre commentaire.

                          Rien dans cette constitution n’a été conçu sans passer par le cogito des « mondialistes avant l’heure » : 
                          l’indépendance de la magistrature, les traités de paix, les traités de commerce, la responsabilité pénale du gouvernement ou du Président, les droits fondamentaux des personnes, la souveraineté, le conseil constitutionne, les corps constitués, etc...

                          Je passerai au crible dans mes prochains articles ces faiblesses. Il le faut bien, car les Français sont leurrés depuis bien trop longtemps maintenant. 


                        • @Nicole Cheverney
                           
                          Je crois me souvenir que Talonnettes a fait abroger la notion de Haute Trahison du Chef de l’État pendant un mois de juillet, à la sauvette donc...
                          Et cependant, pour 16% de l’électorat ce slogan : « Nicolas reviens ! »


                        • Aristide Aristide 6 décembre 2022 09:00

                          @Eric F

                           Il pourrait aussi dissoudre l’assemblée, mais c’est à sa convenance (il peut le faire à tout moment, mais une seule fois).

                          Non, le Président peut dissoudre plusieurs fois, sous condition de ne pas le faire dans l’année qui suit les nouvelles élections provoquées par la dissolution.

                          La législature d’une Assemblée Nationale dissoute est d’au moins une année civile.

                          C’est l’article 12 de la Constitution  :

                          Le Président de la République peut, après consultation du Premier ministre et des Présidents des Assemblées, prononcer la dissolution de l’Assemblée nationale.

                          Les élections générales ont lieu vingt jours au moins et quarante jours au plus après la dissolution.

                          L’Assemblée nationale se réunit de plein droit le deuxième jeudi qui suit son élection. Si cette réunion a lieu en dehors de la période prévue pour la session ordinaire, une session est ouverte de droit pour une durée de quinze jours.

                          Il ne peut être procédé à une nouvelle dissolution dans l’année qui suit ces élections.


                          Exemple : Si Macron dissout l’Assemblée Nationale avant la fin de l’année 2022 ou en 2023, et que les élections aient lieu dans cette année 2023 (40 jours maximum), il ne pourra pas dissoudre en 2024, il ne pourrait le faire qu’en 2025. 

                        • Aristide Aristide 6 décembre 2022 09:14

                          @Nicole Cheverney

                          La consitution de la 5eme république est absolument faiblarde, car il lui manque dans sa construction, une pierre essentielle : un article clé de voûte qui empêcherait une révision de la constitution sur les principes souverains et les intérêts du pays. 

                          Il me semble que la règle est simple : ce que fait la loi peut être défait par la loi. En matière constitutionnelle, c’est le congrès ou le référendum qui peut faire ou défaire.

                          Heureusement ...

                          Question subsidiaire : qui juge des principes souverains et des intérêts du pays ?


                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2022 19:15

                          @LCI/BOUYGUES :Ukraine miam-miam les Chantiers !!

                          Bonsoir, qu’a fait l’assemblée godillot pour l’en empêcher ? Rien. 
                          Cordialement.


                        • véronique 7 décembre 2022 09:15

                          @Eric F

                          Il faut surtout regarder le 1er tour. Parce que c’est le déclencheur du 2ème et que quoi qu’il arrive il y aura un élu à l’issue de ce 2ème tour.
                          Donc il on peut dire qu’il a suffi de un peu moins de 10 millions de voix.


                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 7 décembre 2022 18:18

                          @Eric F

                           Les non-votants n’ont pas à se plaindre, ils sont complices.

                          Complices ? Mais de complices de quoi au juste ? D’une victoire à la Pyrrhus, actée d’avance pour un candidat pour lequel tous les instruments médiatiques ont été mobilisés, où la fraude a été nombreuse et dénoncée ? 
                          Je crois au contraire que les vrais complices sont tous ces péteux qui se sont précipités dans l’urne pour élire Macron, une deuxième fois, une première fois ne leur a donc pas suffi. Ils ont été le petit pourcentage nécessaire genre bouche-trou, pour que cette élection paraisse légitime. Les mêmes qui pleureront cet hiver, avec les coupures délectricité gelés et dans le noir. Il fallait y penser avant.


                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 décembre 2022 19:36

                          @ Moi ex-adhérent

                          Bonsoir et merci de votre commentaire ;

                          Pour gouverner, il faut un chef incontesté et incontestable.

                          Avant le chef, il faut des institutions solides, des majorités confortables et non illégitimes au Parlement, des oppositions musclées, un parlement fort et non affaibli par un apprenti-dictateur. Le seul chef que je conçois, en fait, c’est le Peuple souverain, c’est lui qui dicte les lois ! Par l’intermédiaire de ses députés, à condition que ceux-ci servent l’intérêt général et non leur intérêt propre. sous le contrôle permanent du peuple. C’est ce que proposait Chouard, à qui l’on a volé dans les plumes, parce que lui, menaçait réellement le sytème. 



                          • Yann Esteveny 5 décembre 2022 20:47

                            Message à Madame Nicole Cheverney,

                            Je vous cite : « Le seul chef que je conçois, en fait, c’est le Peuple souverain, c’est lui qui dicte les lois ! ». 
                            Il n’y a pas de Peuple souverain mais une population complètement sous contrôle financier, télévisuel, intellectuel, spirituel, etc.... Population qui d’ailleurs est en train d’être remplacée. Le Peuple souverain n’existe pas et n’a jamais existé. L’oligarchie financière et les communistes promeuvent ce mensonge du Peuple souverain.
                            Monsieur Etienne Chouard n’a jamais été une menace pour le Régime. Il a secoué le hochet de la démocratie pour amuser le peuple avant d’être écarté médiatiquement par la question auquel il est interdit d’exprimer publiquement son avis autre que celui du système.

                            Respectueusement


                          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 décembre 2022 21:45

                            @ Yan Esteveny

                            Bonsoir et merci de votre commentaire. Je dis bien, « que je conçois », concernant le peuple souverain. Le peuple se méconnaît et surtout la portée de son pouvoir. C’est la raison pour laquelle, Etienne Chouard par ses propostions, que j’ai suivies  de loin il est vrai  aux temps des gilets jaunes représentait un « danger potentiel » car il remettait en cause avec le RIC, mais pas que, l’organisation, le choix des candidats, leur mandature, etc. Il proposait même d’apprendre à écrire une constitution. 

                            L’idée du peuple souverain ne devrait pas être une simple vue de l’esprit ni un mythe, ni un rêve, ni un fantasme. Ce devrait être bien au contraire l’idée majeure de tous ceux qui vont mettre un bulletin dans l’urne, en prenant conscience de leur importance et de leur capacités. Chouard d’ailleurs expliquait que l’on mettait un bulletin dans l’urne et pendant cinq ans, plus rien ! Tout échappait au citoyen-électeur, l’impétrant pouvait faire ce qu’il voulait. Je pense contrairement à vous qu’il commençait sérieusement à gêner.

                            Cordialement.


                            • Yann Esteveny 5 décembre 2022 22:36

                              Message à Madame Nicole Cheverney,

                              Je vous remercie également de votre réponse.
                              Monsieur Etienne Chouard a finalement été écarté car par son simple discours il mettait en évidence toute l’inculture populaire volontairement entretenue par l’oligarchie. Le RIC a été le point de rassemblement de millions de personnes qui n’avaient pas de programme politique, qui se refusaient à faire de la politique et qui au bout de deux ans se sont demandés s’ils n’avaient pas eu tort ! Cela n’est vraiment pas sérieux. A vouloir faire du programme commun le plus large possible, il n’y a plus grand chose dans le programme.
                              Du temps où mes articles n’étaient pas censurés sur Agoravox, celui-ci avait pu paraître :
                              https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/gilets-jaunes-entre-imposture-et-213788

                              Apprendre la politique est un devoir avant de prétendre s’engager ou engager les autres dans une direction. Mais le peuple se désintéresse de la politique et cautionne des individus néfastes aux pays qui va leur parler de leurs droits plutôt que leurs devoirs, qui va leur parler de souveraineté du peuple alors que les électeurs tout autant que les marionnettes qu’ils élisent sont de plus en plus esclaves. 

                              Respectueusement


                            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2022 19:25

                              @Yann Esteveny

                               toute l’inculture populaire volontairement entretenue par l’oligarchie. 

                              J’ai eu l’occasion de discuter à plusieurs reprises avec les gilets jaunes sur les ronds-points au début du mouvement, lorsqu’il était suffisamment éttoffé, et massif. J’ai eu des conversations extrêmement passionnantes et passionnées, beaucoup de culture au contraire, et un éclectisme dans les goûts qu’ils soient musicaux, picturaux et architecturaux. J’ai vu des personnes issues de classes très défavorisées éblouissantes d’intelligence, d’esprit d’à propos, de finesse politique, tous ceux que l’Oligarchie méprise et tend à museler et à torturer psychologiquement, socialement. Tous ces femmes et ces hommes de tous âges qui ont été matraqués, frappés, à coups de LBD. Le peuple est de plus en plus en train de prendre conscience de sa propre identité politique, il est vrai que le processus est lent, mais solide sur le fond. Bonne soirée.


                            • Yann Esteveny 6 décembre 2022 21:56

                              Message à Madame Nicole Cheverney,

                              Je vous cite : « Le peuple est de plus en plus en train de prendre conscience de sa propre identité politique, il est vrai que le processus est lent, mais solide sur le fond. ».

                              Sans vouloir manquer de respect ni à votre personne ni à vos croyances c’est précisément le contraire qui se produit. J’invite le lecteur à regarder des interviews de français d’il y a 50 ans recensés par l’INA pour mesurer la régression de l’expression et des idées par l’homme de la rue. Dois-je aussi parler des manuels scolaires actuels qui sont devenus une insulte à l’intelligence ?

                              Respectueusement


                            • L'apostilleur L’apostilleur 7 décembre 2022 00:45

                              @Yann Esteveny
                              Avis partagé. 


                            • Excellent article qui résume exactement l’infecte mentalité politicienne qui s’est propagée en France et dans les institutions .

                              Les commentaires de certains lèvent le voile sur ce qu’ils sont réellement des suppositoires du grand satan mondialiste le W E F .

                              «  »«  » Nous allons détruire l’économie Européenne, appauvrir les peuples , les diviser et mettre en place une organisation sociale & sanitaire qui réduira leur liberté «  »«  »«  »


                              • @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                                Je vous avais prévenu

                                https://actu.fr/planete/energies/vous-avez-une-chaudiere-voici-le-nouvel-entretien-que-vous-devrez-effectuer-tous-les-ans_55685420.html

                                Tout est bon pour pourrir la vie des gens jusque dans leur cave et leur chiotte .

                                « »« » Nous allons détruire l’économie Européenne, appauvrir les peuples , les diviser et mettre en place une organisation sociale & sanitaire qui réduira leur liberté « »« »« »


                              • @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                                Plus con que moi tu meurs !!

                                Le nombre de publication va se réduire sur AGV ....


                              • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2022 19:27

                                @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                                Bonsoir et merci de votre apprécition. 


                              • Je ne décerne que 3* à cet Article.

                                Pourquoi toujours blâmer la Classe politique ?

                                Lorsque Poutine a déclenché son attaque ; les intentions de vote en faveur de Zemmour ont chuté de 80% !!!

                                Dans les années 70, des malicieux avaient détourné une publicité de la Compagnie ESSO :

                                « A quoi sert d’avoir un tigre dans le moteur si vous avez un âne au volant ? »

                                Je propose une adaptation :

                                « A quoi bon la Démocratie, si des ânes introduisent leur bulletin dans l’Urne ? »


                                • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2022 19:34

                                  @LCI/BOUYGUES :Ukraine miam-miam les Chantiers !

                                  Bonsoir la seule chose que je blame c’est la grande supercherie qu’est cette 5eme république qui s’est toujours positionnée, depuis sa création, comme une antidote au parlementarisme et régime d’assemblée, (régime sans tête), pour ensuite, de révision en révision donner libre cours à tous les abus que peut permettre une constitution sans colonne vertébrale assurant une souveraineté du pays intouchable. Et que l’on ne me dise pas que quel que soit le régime, nous serions malgré tout les vassaux de l’UE ! 


                                • lecoindubonsens lecoindubonsens 6 décembre 2022 08:01

                                  Il est facile de critiquer après la bataille ...

                                  mais que chacun prenne ses responsabilités !

                                  si nous ne voulions pas des élus actuels, il suffisait de ne pas voter pour, ou de voter contre ...

                                  sans rien changer dans les règles et constitution actuelles.

                                  Maintenons assumons !

                                  Soit reconnaitre ses erreurs et faire mieux la prochaine fois

                                  Soit ... se taire.


                                  • chantecler chantecler 6 décembre 2022 08:16

                                    @lecoindubonsens
                                    Ah oui et comment vous faites pour voter contre quand nous arrivons à deux options impossibles ?
                                    (PS : pareil aux USA que l’on copie en tout : choix entre peste et choléra .
                                    Vous y croyez vous à l’électoralisme cad à la perversion de nos institutions démocratique... !
                                    Mais il est vrai que pour certains le choix est possible .

                                    En ce qui me concerne je dis non : ni D.Trump ni J R Biden
                                    Et dans notre pays c’est pareil .
                                    Le bons sens sans doute !

                                    Pour reflexion :
                                    https://www.les-crises.fr/ukraine-bush-obama-trump-biden-et-la-geopolitique-americaine/


                                  • lecoindubonsens lecoindubonsens 6 décembre 2022 09:34

                                    @chantecler
                                    Toujours choisir le moindre mal.
                                    Et puisque élus ; il faut donc admettre que les « décideurs » actuels sont « le moindre mal » choisi par les français.

                                    Mais, probablement comme vous, POUR la prise en compte du vote blanc qui permettrait d’indiquer clairement « on ne veut pas de vous ».
                                    C’est notamment parce que E Macron est contre cette prise en compte que je n’ai pas voté pour lui en 2017 !


                                  • Octave Lebel Octave Lebel 6 décembre 2022 12:56

                                    @lecoindubonsens

                                    Ce n’est pas la première fois que vous dites cela.Vous croyez vraiment que nous sommes tous égaux devant le vote ?

                                    Comme la dernière fois avec le cirque Zemmour/Bolloré en recourant à des sondages truqués pour le lancement de la fusée, ce qui a torpillé tout débat démocratique responsable et constructif en sauvant la mise au champion du moment lui permettant d’échapper à son bilan et de devoir s’expliquer sérieusement sur la réalité d’un projet et ses moyens.

                                    Rappelons-nous, cela a marché. D’extrême justesse mais résultat nous avons quand même une imposture entretenue aux commandes.

                                    Les stratèges qui disposent d’enquêtes d’opinion dont nous n’entendrons jamais parler sont déjà à l’œuvre pour la prochaine manœuvre qui se dessine. Et la ronde des chaînes d’info de disposer du temps de cerveau disponible à hue et à dia.

                                     

                                     Il vaut mieux avoir conscience de ces choses-là et s’attacher à les comprendre plutôt que devoir y assister en spectateurs béats et impuissants en se faisant abuser par les rhétoriques des politiciens qui nous imposent leurs sujets en versant une grande partie d’entre nous dans l’abstention.

                                     

                                    Et il faudra bien rétablir le plus vite possible des processus démocratiques sans oublier de légiférer sur la concentration de la presse et l’usage des sondages en politique. Et sur bien d’autres choses encore si on veut s’appeler une démocratie au XXI siècle.

                                     

                                     


                                  • Octave Lebel Octave Lebel 6 décembre 2022 13:04

                                    @Octave Lebel

                                     Les stratèges qui disposent d’enquêtes d’opinion dont nous n’entendrons jamais parler sont déjà à l’œuvre pour la prochaine manœuvre qui se dessine. Et la ronde des chaînes d’info qui dispose du temps de cerveau disponible à hue et à dia fera l’accompagnement et participera à la mise en scène. 

                                     

                                    Afin de justifier finalement une coalition rassemblant les survivants (il va y avoir des trahisons -vilain mot qui plombe l’ambiance, proscrit maintenant - et des  sacrifiés). Dans la macronie, chez LR, UDI, Modem, RN et tutti quanti qui changeront de maillot ou de discours de plus en plus vite maintenant avec l’espoir de rester à flot.

                                     

                                    Comment éviter cette énième débandade dont nous risquons d’être les vraies victimes avec une réforme institutionnelle vouée aux calendes grecques et tout le poids de l’UE sur nos têtes en raison de dirigeants affaiblis et de nous-mêmes divisés et désemparés dans cette configuration ?

                                     

                                     


                                  • lecoindubonsens lecoindubonsens 7 décembre 2022 09:06

                                    @Octave Lebel
                                    Effectivement, quand on a des convictions, on radote un peu. Convaincu qu’elles sont bonnes smiley Mais toujours ouvert au débat et à la contradiction.

                                    Sur le fond, bien sur ok avec vous sur le fait que de nombreuses informations sont partisanes, ok pour admettre que certains « puissants » financièrement matraquent leurs idées dans les médias,

                                    MAIS OUI (donc pas ok avec vous), nous sommes égaux devant le vote !

                                    Inégaux dans notre capacité de bon sens, inégaux dans notre capacité

                                    d’information, inégaux dans notre capacité de réflexion et d’esprit critique, inégaux dans notre clairvoyance, mais égaux dans le vote.

                                    Je vous laisse la responsabilité de vos propos sur les sondages truqués Zemmour. Perso, je crois plus à la version « Zemmour expose un réel sujet de choix de société, avec une immigration galopante qui déplait à bon nombre de métropolitains, donc bons sondages au début, puis vote utile avec choix de MLP RN au lieu de EZ Reconquete, donc résultats moins bons que sondages pourtant fidèles à la pensée générale ». A chacun ses convictions.


                                  • véronique 7 décembre 2022 09:23

                                    @lecoindubonsens

                                    Assumer le résultat d’une élection, c’est bien ce qu’on fait tous les jours puisqu’il est impossible de faire autrement !
                                    Et ça n’empêche pas de montrer ses désaccords, évidemment. 


                                  • Octave Lebel Octave Lebel 7 décembre 2022 17:01

                                    @lecoindubonsens

                                    Au nom du bon sens.

                                    « Je vous laisse la responsabilité de vos propos sur les sondages truqués Zemmour. Perso, je crois plus à la version « Zemmour expose un réel sujet de choix de société, avec une immigration galopante qui déplait à bon nombre de métropolitains, donc bons sondages au début, puis vote utile avec choix de MLP RN au lieu de EZ Reconquete, donc résultats moins bons que sondages pourtant fidèles à la pensée générale ». A chacun ses convictions. »

                                    Merci, avec plaisir.C’est un fait facilement vérifiable. Il apparaît donc que chacun aurait sa définition du bon sens.

                                    Je parle des sondages de lancement de l’opération Zemmour où le pourcentage de votes en faveur du super-héros était calculé en enlevant la part des indécis quant à voter. C’est une tromperie manifeste. Si nous avions un encadrement réglementaire des sondages de nature politique, on pourrait envisager un mois de suspension de sondages pour l’organisme en question par exemple. Je gage que ce genre de choses n’arriverait plus.

                                    Il y a une infinité de « détails » de ce genre dont on ne parle pas. Faciles à solutionner avec un peu de bon sens. Qui changeraient la nature et les contenus du débat politique notamment pendant les campagnes électorales. Ce qui pourrait aider ou éclairer ceux qui ont peut être moins de bon sens que vous ou moi. Cela profite à ceux qui ont besoin, afin de se maintenir au pouvoir, de semer la confusion et entretenir des divisions qu’ils exacerbent, d’engendrer écœurement et démobilisation, bien aidés par la ronde des chaînes d’info dont est issu le champion en question.

                                     

                                    Je pense qu’avec 70% des - de 39 ans abstentionnistes aux législatives, il serait temps de se réveiller avant qu’une coalition droite extrême-droite que vous pourriez bien justifier un jour, avec d’autres ici, me semble-t-il, toujours à l’abri du bon sens, n’achève notre susceptibilité et lucidité démocratique là où il en reste.

                                     

                                    On verra bien quel bon sens l’emportera smiley



                                  • lecoindubonsens lecoindubonsens 7 décembre 2022 18:16

                                    @Octave Lebel
                                    "Je parle des sondages de lancement de l’opération...« 
                                    vous réaffirmez un peu la même chose sans rien de bien neuf, et je vous en laisse donc toujours la responsabilité.

                                     »coalition droite extrême-droite ... n’achève notre ... lucidité démocratique là où il en reste" :
                                    c’est quand même intéressant de lire que si une majorité de droite gagne des élections, c’est antidémocratique !

                                    Votre message est donc clair :« les seuls processus démocratiques sont ceux qui donnent le pouvoir à vos champions de gauche ».

                                    Donc absolument ok avec vous, on verra bien quel bon sens l’emportera .
                                    Mais chez moi, pour mon bon sens (gagnera t-il ?), la démocratie, c’est le choix du plus grand nombre, peu importe qu’il soit de gauche, droite ou ... ailleurs (car les étiquettes gauche droite me semblent non significatives et sans intérêt)


                                  • lecoindubonsens lecoindubonsens 7 décembre 2022 18:23

                                    @véronique « Assumer le résultat d’une élection, c’est bien ce qu’on fait tous les jours puisqu’il est impossible de faire autrement !
                                    Et ça n’empêche pas de montrer ses désaccords, évidemment »

                                    Bien sur, pas le choix, maintenant il faut faire avec.
                                    Mais je trouve choquant de se permettre de râler parce que quelqu’un a été élu, quand on n’a pas fait le nécessaire pour que le quelqu’un ne soit pas élu.
                                    Je préfère ceux qui agissent, au moment ou il faut, avec des moyens légaux et non violents, que ceux qui se contentent de râler, avec parfois en plus de la violence et des nuisances pour les autres (manifs, grèves, etc). CQFD


                                  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 7 décembre 2022 18:30

                                    @Octave Lebel

                                    Bonjour, une chose est certaine, tant que les medias s’occuperont de propagande et accapareront les « temps d’audience » à des seules fins de formatage de l’opinion, nous aurons ces grands plateaux TV où n’importe quel inculte déguisé en journaliste, récitera son petit bréviaire en faveur de tel ou de tel candidat, en orientant les débats.
                                    En vertu de quel droit ?
                                    Ces pratiques puantes doivent être combattues en les dénonçant sempiternellement. 
                                    L’arme de destruction massive certainement la plus efficace pour le système reste l’écran plat, et dans une moindre mesure, la radio, car on est plus sensible en général à l’image. 


                                  • véronique 8 décembre 2022 00:31

                                    @lecoindubonsens

                                    Mouais... ne pas aller voter, c’est aussi une manière d’agir. Et c’est un moyen légal. De plus ceux qui font la grève ou qui manifestent (autres moyens légaux) sont nombreux à voter.


                                  • lecoindubonsens lecoindubonsens 8 décembre 2022 07:23

                                    @véronique
                                    je ne conteste naturellement pas que « ne rien faire » (ne pas voter) et grèves/manifs sont effectivement des moyens légaux, qui peuvent même être interprétés !

                                    je les déplore simplement !
                                    en préférant des moyens d’actions plus explicites, et sans perturber d’autres citoyens qui subissent sans être ni responsables, ni pouvoir apporter de solutions.

                                    donc
                                    pour le vote (non obligatoire, mais moyen d’action pour tous ceux qui veulent agir) avec prise en compte du vote blanc,
                                    pour le remplacement des grèves/manifs par des moyens d’expressions plus modernes et des négos avec ceux qui peuvent agir


                                  • lecoindubonsens lecoindubonsens 8 décembre 2022 07:29

                                    @Nicole Cheverney
                                    « tant que les medias s’occuperont de propagande ...à des seules fins de formatage de l’opinion »

                                    ok avec vous pour reconnaitre que tout cela est de la propagande, mais si ces médias (dont TV) permettent de voir des propagandes opposées, cela aide un peu à se faire sa propre opinion. Reconnaissons par exemple que BFM et Cnews apportent des visions différentes smiley


                                  • Octave Lebel Octave Lebel 8 décembre 2022 16:07

                                    @lecoindubonsens

                                    Vous avez raison, nous vivons dans une démocratie où il n’y a aucune urgence ni raison d’améliorer les processus électoraux, le fonctionnement des médias et celui de la presse.
                                    Merci de confirmer ce que je pense.


                                  • Octave Lebel Octave Lebel 8 décembre 2022 16:16

                                    @Octave Lebel

                                    Je pense que comme cela, c’est plus clair.

                                    L’extrême-droite est une imposture politique dont l’encadrement et les élus ont le difficile challenge d’apparaître comme les contestataires d’un système et ses représentants alors qu’ils travaillent de fait à une version plus autoritaire de ce système afin de contrer les aspirations démocratiques et de justice sociale qui traversent toutes les couches sociale du pays.


                                  • lecoindubonsens lecoindubonsens 8 décembre 2022 17:18

                                    @Octave Lebel
                                    si vous suivez mes posts, vous savez naturellement que je ne pense pas « aucune urgence ni raison d’améliorer les processus électoraux, le fonctionnement des médias et celui de la presse »
                                    Notamment, pour le processus electoral, je propose de remplacer l’existant par

                                    • des votes sur chacun des grands thèmes au lieu de votes sur des personnes et des programmes globaux fourre tout
                                    • des votes non pour des chefs, mais pour des gestionnaires « au quotidien » des mesures necessaires pour mettre en musique les grandes orientations définies au dessus.

                                    Pour médias et presse, la pluralité maximale, et a chacun de se faire son opinion. L’info objective et une illusion. Et ce site est finalement un bon exemple de pluralité tellement on voit des « fanatiques » de tous bords, avec parfois des infos intéressantes bien que totalement opposées. Il suffit de faire son marché ...


                                  • lecoindubonsens lecoindubonsens 8 décembre 2022 17:28

                                    @Octave Lebel
                                    "L’extrême-droite est une imposture politique dont l’encadrement et les élus ont le difficile challenge d’apparaître comme les contestataires« 

                                    sauf erreur, nous avons déjà échangé sur ce point et comme vous je pense que RN/MLP prefere le confort de l’opposition que la responsabilité des manettes (sinon, MLP aurait tenté la Nupes de droite avec EZ et LR, et elle serait premeir ministre)

                                    A l’inverse EZ espérait sans doute prendre les manettes.
                                    C’était possible avec une Nupes de droite, comme il le proposait.

                                    A noter que MLP et EZ ne parlent pas d’extreme droite. Ce n’est que le langage de tous les autres. Ce sont donc tous ces autres qui transforment EZ et MLP en épouvantails. Ce sont donc tous ces »à gauche de MLP EZ" qui créent l’imposture que vous dénoncez. CQFD.


                                  • Tzecoatl Tzecoatl 6 décembre 2022 08:05

                                    Au plus près du lopin de terre, le soignant va mieux.


                                    • Lynwec 6 décembre 2022 08:09

                                      Tous les représentants du peuple ne sont pas sur la ligne gouvernementale, il y a de rarissimes exceptions . Cette courte intervention ironique de l’un d’eux à l’Assemblée en est une illustration . Voir la tronche que tire le minuscule ex-porte-parole pendant le discours rembourse largement le temps passé .

                                      https://www.profession-gendarme.com/boom-un-depute-qui-atomise-le-gouvernement-a-lassemblee-nationale/

                                      ou en cas d’allergie aux sites « complotistes » :

                                      https://www.youtube.com/watch?v=vbsB24l8xeY

                                      Bon, ce n’est pas ça qui nous sauvera, mais un petit sourire ne fait jamais de mal...


                                      • the clone the clone 6 décembre 2022 08:33

                                        Dire que les mougeons ont rendus 150 000 armes au flics avec la bennet diction du Darmanin, le gouvernement a vraiment la trouille que ça chauffe pour ses miches .

                                        Le jour ou le gouvernement décidera qu’il faut se faire percer un second trou au cul la file d’attente sera sans fin .....


                                        • Une bonne et puante nouvelle, dans le bon sens de Macron l’exécuteur du W E F

                                          https://www.leparisien.fr/societe/sante/coupures-de-courant-les-patients-sous-respirateur-artificiel-ne-font-pas-partie-des-clients-prioritaires-06-12-2022-JJMBFCNMFFH67BMVJTLHCGOMJY.php

                                          Coupures de courant : les patients sous respirateur artificiel ne font pas partie des « clients prioritaires »Ils sont néanmoins appelés à se faire connaître auprès de leur ARS. Enedis pourrait leur apporter des solutions en cas de coupure d’électricité.

                                          • the clone the clone 7 décembre 2022 09:07

                                            @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                                            Les clients prioritaires sont les députés, les sénateurs, l’Elysée et les casernes de CRS pour pouvoir péter la gueule aux mécontents .....


                                          • I.A. 6 décembre 2022 10:25

                                            Merci pour ce très bon papier, qui s’articule parfaitement jusqu’à poser les vraies questions, celles qui dérangent.

                                            Ne pas s’intéresser à la politique devient difficile, voire stupide, puisque c’est elle qui s’intéresse d’un peu trop près à nous :

                                            • Inflation galopante
                                            • Interdiction de tomber malade
                                            • Report de l’âge de départ à la retraite
                                            • Interdiction de se chauffer
                                            • Participation à une guerre contre la 1ère puissance nucléaire mondiale
                                            • Démocratie malade
                                            • Opposition inutile
                                            • Destruction des Services publics
                                            • Etc...

                                              Il est même plus réfléchi, par les temps qui courent, de s’intéresser, de chercher à comprendre, à communiquer et à partager comme vous le faites ici. Qu’on soit une femme ou un homme.

                                              Rien à rajouter, encore bravo.





                                            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2022 19:39

                                              @I.A.

                                              Bonsoir et merci de votre appréciation. 
                                              Comme disait un penseur du 19eme siècle dont j’ai oublié le nom, « tout est politique ». Tout acte, surtout depuis le renversement de la monarchie est devenu un acte politique, le moindre comme le plus éloquent. Même si certains élus se traînent dans la boue, d’autres prennent la chose au sérieux ce qui nous laisse une marge malgré tout d’espoir. 


                                            • Juste ce qu’ils sont capable d’imaginer & de trouver du personnel pour le faire .

                                              https://t.me/trottasilvano/28434

                                              0:35
                                              Dans le Canada de l’immonde Trudeau, une femme, vétéran de l’armée avait besoin d’un monte-escalier, mais on lui a proposé le suicide assisté ! Et elle n’est pas la seule.

                                              Ces gens sont MALADES !!!!


                                              • L'apostilleur L’apostilleur 6 décembre 2022 12:42

                                                « ...si les choses étaient normales dans ce pays, seuls les parlementaires seraient à même de voter les lois en toute conscience... » (*)

                                                Vos récriminations trouveront toujours de bons motifs et des soutiens comme ceux qui ont conclu qu’un gouvernement n’était pas utile puisque « sans pilote l’avion vole » disait-on en Belgique après plus d’un an sans gouvernement.

                                                Reste que vous pourrez toujours chercher ailleurs un meilleur mode de gouvernement ...

                                                Nos députés sont incapables de voter ensemble une bonne loi qui serait proposée de l’autre côté de l’hémicycle. Voyez au sein de la nuppes, coalisés un temps ils se déchirent déjà, alors n’attendez pas une honnêteté supérieure de la part de nos élus qui les conduirait à transcender leurs postures partisanes. Ceux qui en ont approchés vous diront leur égocentrisme.

                                                Vous n’êtes pas honnête avec le 49.3, si les députés manifestaient vraiment une opposition solide, ils feraient tomber le gouvernement. Leurs calculs les conduisent à envisager un RN ou la reconduction de Macron qui sortirait renforcé. Vous en déduirez dans ces conditions, que nos institutions ne fonctionnent donc pas si mal. Sauf à rêver mieux dans un monde ou la conscience Politique se serait élevée à un niveau qui nous surprendrait. 


                                                (*) mais pas forcément en pleine connaissance. Si vous voulez vous en convaincre, voyez les auditions de nos commissions à l’Assemblée Nationale sur un thème comme le changement climatique (il y a neuf ans !!) et vous mesurerez la méconnaissance de nos élus sur ce sujet alors. Cela nous aide à comprendre ce qui se passe aujourd’hui. 

                                                Leur priorité reste toujours électorale.




                                                • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2022 19:42

                                                  @L’apostilleur

                                                  Bonsoir, mais justement, le chef de l’exécutif partout à la fois, donne l’impression parfois que la France n’est pas gouvernée. Tant son omnipotence étouffe tout autour de lui. Je parle bien sur des institutions hors l’Elysée. Et si nos députés font du mauvais boulot, malgré quelques uns, c’est le sujet central de mon article, les débordements de l’exécutifs. 


                                                • L'apostilleur L’apostilleur 7 décembre 2022 00:34

                                                  @Nicole Cheverney
                                                  « ...Tant son omnipotence étouffe tout autour de lui... »
                                                  41% des français seraient prêts à accepter un pouvoir plus autoritaire pour réformer le pays. Ils doivent y trouver leur compte


                                                • L'apostilleur L’apostilleur 7 décembre 2022 00:43

                                                  @Nicole Cheverney
                                                  « ... si nos députés font du mauvais boulot, malgré quelques uns, ....,les débordements de l’exécutifs... »
                                                  D’accord avec le constat mais pas sur la cause.
                                                  Dès lors qu’un Président élu applique son programme, à quel titre voudriez-vous l’en empêcher ? 
                                                  Sauf à miner nos fondements démocratiques


                                                • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 7 décembre 2022 19:01

                                                  @L’apostilleur

                                                  qu’un gouvernement n’était pas utile puisque « sans pilote l’avion vole » disait-on en Belgique après plus d’un an sans gouvernement.

                                                  Remettre à sa vraie place, celle d’arbitre des institutions, un Président de la République comme l’exigerait un régime parlementaire, ne veut pas dire qu’il n’y ait pas de gouvernement. Bien au contraire.

                                                  A une seule condition, que le rôle dévolu au président du Conseil/ 1er Ministre et son gouvernement, soit suffisamment respectueux des institutions et de la séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire. 

                                                  Or, la 5eme république est passée maître dans l’interventionnisme de l’exécutif sur le pouvoir judiciaire, ce qui pose un très grave problème comme nous le constatons tous les jours en 2022, avec des scandales à répétition.

                                                  Sur le législatif, main-mise sur l’Ass. Nat, ce qui expose le pays à tous les tourments, avec le tournant tyrannique constaté aujourd’hui avec l’avalanche des 49/3, les dérives du « perchoir », avec certaines pratiques de coupage de parole aux députés, coupages de micros, rejet systématique des amendements de l’opposition au terme de petite manoeuvres sordides, constamment rappelés à l’ordre par les présidents de perchoirs tous dévolus à l’exécutif. Bref, avec tous ces dysfonctionnements, ll’Assemblée Nationale godille en permanence entre une ambiance de classe de primaire où les représentants du peuple sont infantilisés, et une ambiance circacienne de grande parade et de pom-pom girls.

                                                  Dans tous les cas de figure ils sont bel et bien empêchés de mener à bien leur fonctions. On se doute bien que la plupart de ces députés ne sont que de très obéissants pions de l’exécutif et que de bouger une oreille leur vaudrait l’exclusion sociale et parlementaire, rajouté à cela l’absentéisme chronique et le cumul des mandats. 

                                                   L’exécutif est tel, que les lois suprationales de l’Union Européenne, sont passées il y a quelques années dans le droit national, sans que personne n’y trouve à redire. (sous la pression de l’UE avec la complicité de l’exécutif).
                                                  Le pouvoir exorbitant de l’exécutif en 2005 a déjoué les résultats du référendum, en faisant voter par le Parlement privé de ses véritables fonctions législatives, une loi crapuleuse, jetant le pays dans les griffes de l’UE, 


                                                • AmonBra QAmonBra 6 décembre 2022 13:07

                                                  Merci @ l’auteure pour le partage.

                                                  Une nation, a fortiori une prétendue démocratie, dont le Peuple n’a pas son mot a dire et qu’on ignore quand il le dit,(référendum 2005) en ce qui concerne ses lois, son économie, sa monnaie, ses frontières, sa défense et ce depuis belle lurette, n’existe formellement plus quel que soit son type de république.

                                                  En additionnant les ignares, ceux qui préfèrent l’ignorer, les « jemenfoutistes » ainsi que tous ceux que cette réalité satisfait pour diverses raisons : Européistes, atlantistes, mondialistes et autres fascistes de droite ou/et de gauche, cela constitue assurément une écrasante majorité de français acceptant, quoiqu’ils disent, la disparition de leur république voire de leur nation tout simplement !

                                                  Bien que la résurrection des consciences relève probablement aussi du miracle, je crois encore au Jésus qui y parviendra malgré mes 70 balais de désillusions, même si à ce jour, comme la sœur Anne de C. Perrault, « je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l’herbe qui verdoie ». . .


                                                  • L'apostilleur L’apostilleur 6 décembre 2022 13:47

                                                    @QAmonBra
                                                    « Une nation... » à laquelle nos politiques ne font plus référence. Seul le poncif « nationalisme » est répété jusqu’à l’usure. 

                                                    Paradoxalement, une nation pourrait exister même sans être sollicitée sur chacun des points que vous soulignez,.
                                                    Elle pourrait cependant bien avoir disparu. 
                                                    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-effritement-de-la-laicite-187133


                                                  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2022 19:46

                                                    @QAmonBra

                                                    Bonsoir et merci de votre commentaire. Concernant la « nation » le « pays », la « France », j’ai encore l’espoir qu’elle repose sous un lit de cendres que la volonté populaire ravivera. Un pays vieux de plus de 15 siècles ne peut pas mourrir parce qu’une petite bande de pervers l’aura décidé et multipliera les actions contre lui. 
                                                    Et l’herbe reverdira... smiley


                                                  • véronique 6 décembre 2022 19:44

                                                    Une précision/ rectification à faire :

                                                    La Vème république n’est pas un régime présidentiel (le régime présidentiel comporte un équilibre des pouvoirs, comme aux usa). La Vème est un régime parlementaire à tendance ou à dérive présidentialiste. Personnellement je dirais plutôt un régime présidentialiste avec une légère teinte parlementaire.


                                                    • Lynwec 6 décembre 2022 19:49

                                                      @véronique

                                                      Une tyrannie .
                                                      https://langue-francaise.tv5monde.com/decouvrir/dictionnaire/t/tyrannie
                                                      Système de gouvernement où le pouvoir n’est soumis à aucun contrôle.

                                                      Contrôle constitutionnel ? abonnés absents (normal, on ne critique pas ceux qui vous nomment aux places juteuses).
                                                      Justice ? Même remarque ...plus impunité légale le temps du mandat, et savamment organisée pour la suite...
                                                      Cherchez, il y a d’autres failles (gouffres plus précisément...)


                                                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2022 20:01

                                                      @Lynwec

                                                      Pour avoir une idée supplémentaires des « dictatures et d’une tyrannie », je me permets de recommander le livre de Jacques Bainville, « les dictateurs ». L’historien  à travers l’Histoire et en dresse les portraits. Bonne soirée.


                                                    • véronique 7 décembre 2022 08:56

                                                      @Lynwec

                                                      Non mais je suis d’accord. Là je parlais de la qualification académique. Il ne faut pas confondre présidentiel et présidentialiste parce que c’est vraiment très différent.


                                                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 7 décembre 2022 19:10

                                                      @véronique

                                                      Bonsoir et merci de votre commentaire.La 5eme république est bien un régime présidentiel, constitutionnellement parlant. Il a été fait sur mesure pour un Chef, de Gaulle. Par contre, vous avez raison d’évoquer une « légère teinte parlementaire ». Au point que le Parlement est devenu ce qu’il est (voir un de mes commentaires plus haut sur le fil de l’article), réduit à une vulgaire peau de chagrin, malgré le nombre important de parlementaires. Quant à l’ équilibre des pouvoirs, il n’est absolument pas respecté. 


                                                    • véronique 8 décembre 2022 01:07

                                                      @Nicole Cheverney

                                                      Dans un régime présidentiel, le parlement ne peut pas renverser le gouvernement, et à l’inverse le président ne peut pas dissoudre le parlement. Il y a une séparation stricte des pouvoirs.
                                                      Ça n’a jamais été le cas de la Vème république qui est dès le début, de type présidentialiste (et en même temps parlementaire). Certains parlent de régime semi-présidentiel, ce que je trouve malencontreux parce que ça prête à confusion et qu’on voit mal comment un régime pourrait être à moitié présidentiel (donc avec une séparation stricte des pouvoirs.... mais seulement à moitié ?!! ). 


                                                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2022 19:54

                                                      @ Véronique

                                                      Bonsoir, et merci de votre contribution. Vous dites que c’est un régime parlementaire à tendance ou à dérice présidentialiste. Si tel était le cas, le président de la République ne bénéficierait pas des attributions prévue par la constitution, à savoir qu’il est le « chef des armées », il a la main-mise sur les corps constitués, la magistrature, et bien d’autres domaines, sur la désignation du premier ministre, de la nomination des ministres et secrétaires d’Etat, sur les hautes fonctions administratives, etc. etc. Cela enlève au parlement sont rôle de législateur libre et apporte au Président la presque totalité des pouvoirs au mépris de la séparation des pouvoirs. Mais ces aspects seront développés dans la semaine dans un prochain article. 


                                                      • véronique 7 décembre 2022 09:00

                                                        @Nicole Cheverney

                                                        C’est bien pour ça que je précise qu’à mon sens ce régime est d’abord présidentialiste.
                                                        Mais en aucun cas il n’est présidentiel. S’il l’était le président aurait moins de pouvoir.


                                                      • the clone the clone 7 décembre 2022 09:07
                                                        La dictature parfaite est celle qui arrive a te faire croire que tu vis en démocratie

                                                        • Jason Jason 9 décembre 2022 14:30

                                                          Bonjour,

                                                          Et merci d’en parler. Mais par où commencer ? Vous mettez en cause, avec raison, une démocratie qui n’existe pas au sens éthique et étymologique du terme. On est de retour aux constitutions fantaisistes de Sieyès des années suivant 1789 dans lesquelles il disait : « le pouvoir vient d’en haut, et la confiance vient d’en bas ». Sauf qu’aujourd’hui la confiance n’existe pas, le spectacle prévaut dans un pays anesthésié, désabusé, où les isoloirs sont une formalité dérisoire, et les campagnes électorales sont menées par des saltimbanques.

                                                          Un sénat (dont l’utilité se pose régulièrement) élu avec environ 60000 électeurs, 63 codes de lois sur lesquels les concernés sont allégrement assis (le Code de la consommation ou le code civil entre autres), les « commissions Théodule », une justice civile et des tribunaux de commerce à la dérive, les 35000 communes dont 21000 de moins de 1000 habitants, les 5,5 millions de fonctionnaires avec le résultat qu’on voit, avec un clientélisme électoral discret, des groupes intermédiaires baptisés « la société civile » qui font la loi, les notables qu’il ne faut pas contrarier (Les fédérations d’artisans CAPEB - 200000 électeurs, la FFB, les associations de banques et d’assureurs qui prêtent à l’Etat, etc.).

                                                          Je pourrais continuer longtemps, mais nos voix ne comptent pas au milieu d’un marais innommable. Serions-nous définitivement battus ?


                                                          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 9 décembre 2022 20:03

                                                            @ Jason

                                                            Bonsoir et merci de votre commentaire. La démocratie évidemment est un vain mot. Mais certaines règles concernant les institutions s’apparentent à une illusion. La première, c’est le suffrage universel direct qui a permis à la 5eme république de sonner le glas de la sépération des pouvoirs entre le parlement et l’exécutif. C’est grave et nous amène directement depuis 1962 à une remise en cause des libertés individuelles et collectives. Je ne suis pas par contre opposée au Sénat, à condition qu’il restât la fameuse chambre de réflexion, pour l’adoption des lois. Tout cela a volé en éclats depuis 1962 et bien plus encore sous MItterand, qui tout comme Siéyes, que vous citez, s’est appuyé sur cette fameuse confiance du peuple, par sa démagogie ruisselante de fausses espérances envers un peuple racorni dans ses capacités à comprendre ce qui se jouait réellement, par  et il faut le souligner  l’extrême habileté des Socialistes à s’acquoquiner avec toutes les « jambes de bois » politiques pour « marcher » vers le projet final, abouti, presque parfait : le projet de l’Oligarchie de transformer le peuple en bétail obéissant. 

                                                            Et je gage que malgré le régime de terreur de 1793, si la Conventionnel Sieyes, (qui ne fut pas un tendre, mais un fanatique comme ses collaborateurs ), revenait sur terre, il serait horrifié de constater ce qu’est devenue la France, entre les mains des détenteurs de l’héritage révolutionnaire. Ces hommes-là avaient, malgré leurs défauts, encore le sens de la Nation, disons mieux : le pays, la France.

                                                            Mais ceux qui, avec une désinvolture criminelle a donné par deux fois mandature par son vote, même si les suffrages en faveur de l’actuel PR sont peu nombreux, se rendent-ils compte de leur stupidité ? Non ! Ils persistent et signent très fiers d’eux, alors que leur erreur est diabolique. 


                                                            • Jason Jason 10 décembre 2022 10:25

                                                              Dans l’ensemble vous avez raison, à des nuances près. Le sénat élu par une infime minorité devrait voir sa base électorale très fortement élargie. Quant à l’héritage de la Révolution, où est-il ? Qu’ont apporté les 10 ans de guerres civiles, les atermoiements, les émeutes et les massacres, les intérêts particuliers, la lutte pour les places, et l’incapacité générale à gouverner et unir le pays ? Ce qui était attendu de l’égalité n’a pas eu lieu. Il a fallu attendre 1883 pour que les syndicats soient autorisés. La liberté a été (et est toujours) celle des propriétaires et du commerce prédateur. Dur de se défaire des droits du commerce qui existe depuis 7000 ans, comme l’esclavage (modernisé, il est vrai) ou le patriarcat.

                                                              Le slogan « liberté, égalité » a été remplacé par « changement de propriétaire ». Mais, pour bon nombre de gens, on vit plus longtemps, on consomme (tout et n’importe quoi), l’ascenseur social fait de très petits pas, tout le monde, ou presque, sait lire, et l’information masque habilement les tares et les pratiques sournoises. La « démocratie », slogan soporifique, masque les réalités et le public le sent de plus en plus. Le parasitisme socio-économique est devenu un des beaux arts.

                                                              De quoi se plaindrait-on ? La perfection n’est pas de ce monde et l’espérance est la fontaine du bonheur ! Quelle époque !


                                                              • Danton 13 Danton 13 21 décembre 2022 19:50

                                                                Merci por cet article qui s’attaque ENFIN à la racine du mal ! L’élection au suffrage universel du Président de la République.

                                                                La Véme République est un échec complet et à tout point de vue.

                                                                La France après le désastre de 1940 était redevenue en finalement peu de temps un pays très prospère .Les trentes glorieuses.

                                                                Puis de Gaulle arriva et voilà la guerre allumée

                                                                Nous n’élisons pas un roi mais un roitelet ! De l’ancien français roitel .Personne de plus ou moins grande envergure qui se donne une autorité de monarque ! Un roi rêgne mais il existe entre lui et le peuple des puissances intermédiaires voir même des suzerainetés (ou fief territoire sur lequel s’exerce un pouvoir mais qui n’est pas entièrement autonome .)

                                                                Ce n’est pas du tout le cas actuellement. Remarquons aussi qu’il existait du temps des Rois des Parlements de Province (Parlement de Bretagne Parlement de Provence etc ) et non des régions.Ces Parlements de Province étaient très puissants et le Roi bien faible. Notons aussi que ces Provinces étaient particulièrement autonome !

                                                                Rien de tout ça actuellement. Songez que depuis 1958 on a du faire au moins cinquante révision constitutionnelle ! J’en conclus que texte de la Véme République n’est qu’un chiffon de papier !

                                                                Quant aux Présidents de la République du fait même de leur élection au suffrage universel tout est biaisé .C’est très simple de les approcher au contraire des candidats aux législatifs nombreux et mal connus des lobbys . Ces candidats à la présidentielle font alors deux types de promesses  

                                                                a )Des promesses qui sont faites en cachette ou en douce aux lobbys par les candidats aux groupe de pression(pharmaceutiques , bancaires, parlement Européen etc ,) Bien entendu les électeurs n’en savent rien ! En outre ces promesses vont souvent à l’encontre des intérêts vitaux de la France .Mais ça ces promesses là sont toujours respectées et tenues à la lettre ! J’en déduis que le Président de la République est l’obligé des ces groupes de pression !

                                                                b ) Les promesses faites aux électeurs ! En public ! Celles là sont très rarement tenues ! 

                                                                Nous avons là une clé qui nous fait comprendre pourquoi l’élection du Président au suffrage universel est très dangereuse pour nos libertés ET POUR LE PAYS, De ce fait les puissances d’argent qui se moquent comme d’une guigne des droits d un simple travailleur règnent et colonisent la France par l’arme du sabir d’aéroport je veux dire l’anglais et de l ’argent !

                                                                Alors cela ne s’est pas vu de suite car du fait de l’histoire les Présidents de la République avaient un prestige et résistaient ! Mais c’est fini.

                                                                Giscard d’Estaing en se rendant à Varsovie y rencontrer Brejnev après l’invasion de l Afganisthan (on peut discuter de l’opportunité ) jouait son rôle de chef de l’Etat ! de même Mitterand en déclarant la France ne le sait pas mais elle est en guerre contre les Etats Unis. ; Lui aussi jouait son rôle de même Chirac en refusant catégoriquement l’invasion de l Irak .Les grands monarques Français n’auraient pas faits autre chose c’était vraiment conforme .

                                                                Mais avec l’arrivée de Sarkozy qui a baffoué le non Français du référendum on est entré dans l’haire des lobbys .

                                                                Tout cela pour dire qu’une élection au suffrage universel du Président de la République est désastreuse.

                                                                Il faut établir ou rétablir un Parlement fort avec un scrutin proportionnel juste. car c’est très difficile pour les groupes de pression d’approcher autant de candidats à la députation .C’est moins (j ai pas dit pas j’ai dit moins) facile. 

                                                                Ne pas dire que les tractations au Parlement sont de la politique politicienne.C’est au contraire des négociations entre différents courants comme le font les Etats entre eux .Tu veux ça alors donne moi ça.Les promesses aux électeurs seraient seraient mieux tenues ! 

                                                                Et j’entre pas dans l’utilisation abusive du 49 3 ! On pourrait demander la procédure de destitution par l’article 68 ! Ca serait un premier pas ! ESPERONS


                                                                • Karugido Karugido 14 janvier 17:30

                                                                  Merci pour cette article ;)

                                                                  A noter que le 49.3 n’est qu’un article permettant cela, mais que d’autres viennent s’ajouter à la liste des articles problématiques.

                                                                  Le 10 par exemple permet de faire tourner en rond la machine législatif jusqu’à ce qu’elle se soumette à la volonté de l’exécutif.


                                                                  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 14 janvier 18:41

                                                                    @ Karugido

                                                                    Bonsoir, effectivement, il existe un autre article dont le Sénat peut se servir analogue à celui du 49.3 pour faire aboutir la loi retraite, si la proposition par Borne avec le 49.3 échouait. D’un côté comme de l’autre nous constatons les collusions par manque d’indépendance vis à vis de l’exécutif, après la mise à sac de la séparation des pouvoirs. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité