• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Le Printemps » de Monet et les vandales de l’écologisme : une (...)

« Le Printemps » de Monet et les vandales de l’écologisme : une idéologique soupe au nauséeux (dé)goût de nazisme

« LE PRINTEMPS » DE MONET

ET LES VANDALES DE L’ECOLOGISME :

 

UNE IDEOLOGIQUE SOUPE AU NAUSEEUX (DE)GOÛT DE NAZISME

 

« Le Printemps » de Monet

Le militantisme écologiste a encore frappé, ce samedi 10 février 2024, à l’encontre de l’art en sa plus noble et haute expression !

C’est à l’un des plus beaux et prestigieux tableaux, intitulé « Le Printemps », exposé au Musée des Beaux-Arts de Lyon, du grand Claude Monet, l’un des maîtres de l’impressionnisme, que ces vandales de l’écologisme, regroupés sous l’abusive étiquette de « Riposte Alimentaire », se sont en effet attaqués cette fois, en l’aspergeant d’une indigeste soupe à nouveau, après s’en être pris de la même et ignoble manière, le 28 janvier dernier, il y a donc deux semaines très exactement, à la sublime « Joconde » de Léonard de Vinci.

 

L’ECOLOGISME : UNE TRAHISON, AUX COULEURS D’INTEGRISME ICONOCLASTE, DE L’ECOLOGIE

J’emploie par ailleurs ici à dessein et très légitimement, pour qualifier cet honteux et nouveau type de barbarie à stupide connotation pseudo-culturelle, le terme d’« écologisme », plutôt que celui d’« écologie », pour cette simple mais bonne raison que l’écologisme ne s’avère, en réalité, que l’outrancière cristallisation, par son extrémisme, sinon son intégrisme iconoclaste, de la véritable, saine et respectable écologie.

L’écologisme ou, donc, la trahison, comme bon nombre d’idéologies radicales, de l’écologie ! 

 

QUAND SALIR LA CULTURE EQUIVAUT A SOUILLER SES PROPRES IDEES

Quand, du reste, s’attaquer à l’art, et à ses plus grands chefs-d’œuvre, a-t-il jamais représenté un argument digne de ce nom, rationnel et objectif, pour défendre des idées, aussi nobles soient-elles ? Car, de fait, seuls les régimes dictatoriaux, qu’ils soient d’extrême-gauche ou d’extrême-droite et qu’on les nomme, par-delà tout clivage politico-idéologique, « fascisme », nazisme », communisme ou « stalinisme », se sont honteusement adonnés à ce genre de pratique, particulièrement méprisable sur le plan intellectuel et abject au niveau moral.

Davantage : se rendent-ils donc compte, ces infâmes militants de l’écologisme, que c’est tout d’abord leur propre cause, leur parti et leur personne même, qu’ils souillent et avilissent, par la violence de leur geste, ainsi ? De fait : dégrader la culture ou salir l’art (dans cet odieux cas, au sens premier du terme) était déjà la pratique favorite, de sinistre mémoire, des nazis au siècle dernier lorsqu’ils taxaient certains des meilleurs peintres, en cet obscur temps-là, de « dégénérés » !

 

UNE SOUPE AU NAUSEEUX (DE)GOÛT DE NAZISME

Pis : jeter ainsi cette imbuvable soupe sur une des plus belles toiles de l’impressionnisme, portant en outre l’évocateur, poétique et bucolique titre de « Printemps » (dont tout authentique sympathisant de l’écologie, justement, se devrait donc, au contraire, de se réjouir), œuvre en outre de l’un des plus grands peintres – Claude Monet, donc – de ce courant artistique majeur que fut l’impressionnisme, ne peut hélas que faire penser, sans certes vouloir comparer ici l’incomparable, aux pires propagandistes nazis précisément, du style Goebbels ou Göring, lorsqu’ils disaient « sortir leur revolver quand ils entendaient le mot culture » (ce sont du moins là les ignominieuses paroles que le dramaturge allemand Hanns Johst, fervent admirateur d’Hitler, leur attribue fièrement dans sa pièce de théâtre Schlageter, dédiée un prétendu martyr pré-nazi).

Afficher à ce point son mépris de la culture, tout autant que de l’art, fait effectivement froid dans le dos, par tout ce à quoi renvoie fatalement pareil, fanatique et périlleux réflexe comportemental : la « nazi attitude » ! 

 

« NAZI ATTITUDE » ET « CANCEL CULTURE » : UN WOKISME DE TALIBANS, PLUS ENCORE QUE D’AYATOLLAHS

Encore un de ces exécrables et dangereux effets pervers du wokisme, donc, cet inqualifiable mais surtout très condamnable geste, à nouveau, de ces deux ignares militantes de cette agressive « Riposte Alimentaire » ? Certes, mais pire encore : la tyrannique « cancel culture », une obscurantiste, criminelle et funeste ambition de talibans, plus encore que d’ayatollahs !

 

DANIEL SALVATORE SCHIFFER*

 

*Philosophe, professeur d’esthétique et de philosophie de l’art (sur la Renaissance italienne, notamment) au prestigieux Institut Royal Supérieur d’Histoire de l’Art et d’Archéologie de Bruxelles (IRSHAAB), auteur d’une quarantaine de livres, dont, publiés aux Editions Erick Bonnier (Paris), « Divin Vinci – Léonard de Vinci, l’Ange incarné », « Gratia Mundi – Raphaël, la Grâce de l’Art », « La constellation Dante – Le chant du Sublime ». A paraître : « L’humain au centre du monde – Pour un humanisme des temps présents et à venir. Contre les nouveaux obscurantismes » (Editions du Cerf) et « Rockisme contre Wokisme » (Editions Erick Bonnier).


Moyenne des avis sur cet article :  1.9/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 12 février 13:14

    Les points Godwin vont fleurir, il va falloir enjoliver le génocide en cours et divertir la valetaille.


    • berry 12 février 14:18

      @Clocel
      Quel cinéma, quand on pense qu’Adolf avait du sang juif, dixit Lavrov.


    • GoldoBlack 13 février 07:05

      @berry
      Lavrov aime les légendes de toutes sortes.


    • SilentArrow 12 février 13:24

      Ces imbéciles me font penser aux Gardes Rouges de la Révolution culturelle chinoise.

      Ils sont verts au lieu d’être rouges.

      La solution écologique à leur appliquer, c’est une volée de bois vert


      • ZenZoe ZenZoe 12 février 14:27

        @SilentArrow
        ouiii, qu’elles en voient des vertes et des pas mûres, et qu’elles en deviennent vertes de rage, et qu’elles décident enfin d’aller se mettre au vert, ça nous fera des vacances à nous aussi.


      • ZenZoe ZenZoe 12 février 14:23

        Le musée a porté plainte, et la justice s’honorerait en collant à ces deux abruties incultes des peines exemplaires, mais je rêve sans doute....


        • njama njama 12 février 15:27

          @ZenZoe
          Si l’action n’a pas altéré la peinture, ce qui doit être sinon voulue du moins pensée j’imagine, l’action ayant une portée symbolique en terme de communication, cela n’ira pas bien loin au niveau sanction... il est même probable qu’aucune sanction « pénale » ne sera retenue si le dommage est insignifiant, voire nul.
          Un peu de soupe, un coup d’éponge.
          Je connais un peu personnellement la jeune femme qui avait « vandalisé » (un bien grand mot) au Louvre Lens le tableau de Eugène Delacroix « La Liberté guidant le Peuple » en 2013, en portant sur le bas à droite du tableau au feutre noir l’inscription AE911
          Bien sûr elle a été arrêtée, a subi une garde à vue... puis ensuite elle a été placée en milieu et suivi psychiatrique, bien qu’elle n’est pas folle...que son action était très réfléchie pour dénoncer symboliquement l’hypocrisie profonde du « système »

          https://www.huffingtonpost.fr/actualites/article/au-louvre-lens-un-tableau-de-eugene-delacroix-vandalise-par-une-visiteuse-a-ete-restaure_22915.html

          S’il n’y a pas dégradation je ne pense pas que cela mériterait un seul jour de prison, mais juste une remontée de bretelles. Dans le cas de figure il faut examiner les motivations qui ont présidé de l’acte... car c’est un message, ce sur quoi la justice fait souvent l’impasse.



        • njama njama 12 février 15:38

          La justice et les médias feront l’impasse si le sujet est dérangeant... comme la controverse sur le narratif officiel du 9/11

          faut pas déranger le Landerneau de la bienpensance... hypocrisie ou lâcheté...


        • Doume65 12 février 20:34

          @njama
          « Il est même probable qu’aucune sanction « pénale » ne sera retenue [...] la jeune femme qui avait « vandalisé » [...] le tableau de Eugène Delacroix [...] a été placée en milieu et suivi psychiatrique »

          Souvent être interné en milieu psychiatrique est pire qu’être emprisonné. La sanction n’était peut-être pas officiellement « pénale », mais elle devrait suffire à en calmer d’autres.


        • njama njama 12 février 22:11

          @Doume65
          Oui parce que la personne que je connais a été internée un bon moment, avec astreinte de prendre certains soins (médocs), tout cela en plus de beaucoup d’intrusions, je veux dire d’entretiens avec des psychiatres avec des tas de questions qui dépassaient son action, lesquels devaient rendre ensuite leurs expertises au tribunal... pour au final, savoir si elle pourrait être ou non dangereuse, potentiellement récidiviste ou non...
          et tout ça dure un bon moment, plusieurs années car elle a dû faire appel contre ces compte-rendus d’expertises, contre les médecins auprès de conseil de l’ordre ...
          Elle a d’ailleurs écrit un mémoire d’une bonne centaine de pages à ce sujet sur les faits, les expertises psychiatriques, l’analyse par la patiente, l’attitude des médecins, l’audience à l’ordre des médecins...

          Je ne sais pas si c’est ce qui attend les deux jeunes femmes qui ont balancé de la soupe... car le musée a porté plainte, et il y aura forcément des suites judiciaires..


        • GoldoBlack 13 février 07:02

          @ZenZoe
          La peine de mort pour le moins !


        • LeMerou 13 février 08:05

          @njama

          Ce jet, est il l’expression 
          D’une désespérance ? ou de la bêtise humaine ? Des deux je pense.

          « S’il n’y a pas dégradation je ne pense pas que cela mériterait un seul jour de prison, mais juste une remontée de bretelles. »

          Il faut arrêter avec les excuses permanentes, il y a des règles qu’il faut respecter, ne doivent pas être jugé les conséquences mais le geste uniquement. Le déplacement des limites fixées par ces dernières ne peut qu’engendrer à terme un chaos.


        • GoldoBlack 13 février 08:42

          @LeMerou
          Ouais ! Faut les pendre !


        • Gasty Gasty 13 février 10:00

          @LeMerou

          Oui ! Un individu mal intentionné qui rate sa cible avec un 9 mm, il n’y a pas mort d’homme. Donc est-ce que ça mérite la prison ou seulement une réprimande ?
          Je ne crois pas que la cible serait d’accord, ni à porter un gilet par-balle à longueur de journée sachant l’individu toujours en liberté.
          Aujourd’hui les tableaux doivent se protéger derrière des vitres. Avec un gilet par-balle, demain...tant que l’individu mal intentionné ne vous aura pas tué, il restera en liberté.
          Le monde de demain.


        • Pascal L 13 février 10:19

          @njama
          Ce geste est typique de toutes idéologies : le bien ne peut être obtenu qu’en combattant le mal associé en général à ceux qui ne pensent pas comme l’idéologie l’impose. Je connais une bien meilleure méthode pour obtenir le bien : toujours faire le bien car le combat est déjà un retournement de la notion de bien. Le combat est toujours du côté du mal. Il s’agit bien d’un mensonge exploité par toutes les idéologies sans exception.


        • roby roby 13 février 12:53

          @njama
          Pas de prison ok mais un stage d’1 semaine dans une exploitation agricole pour nettoyer les écuries d’Augias.


        • GoldoBlack 14 février 08:21

          @roby
          Mais non ! Il faut les descendre !


        • Brutus S. Lampion 12 février 14:49

          Étant donné que ce genre de connerie est contre-productif et se retourne contre ceux qui sont censés les avoir commises, je ne vois que trois explications possibles :

          • soit les auteurs sont des déficients mentaux, et ceux qu’ils prétendent représenter devraient au moins s’en désolidariser ou faire le ménage chez eux

          • soit il s’agit de faux-nez utilisés ou manipulés pour discréditer le mouvement dont ils se réclament, mais ce mouvement devrait alors dénoncer la manœuvre

          • soit les mouvements mis en cause en sont vraiment à l’origine, et dans ce cas-là, il n’y a rien à attendre d’eux

          Existe-t-il d’autres réactions que l’indignation automatique ou d’autres éléments pour éclairer ma lanterne ? Parce que dans ce cas comme dans beaucoup d’autres, la bonne question à se poser, c’est "CUI BONO" ?


          • sylvain sylvain 12 février 15:25

            @S. Lampion
            une autre explication pourrait etre l’envie de se montrer, de prendre une place dans le spectacle pour essayer d’exister. Un sentiment d’impuissance en somme


          • Iris Iris 12 février 14:52

            C’est certainement très con, et en plus contre productif vis à vis de la cause qu’elles veulent défendre, mais parler de nazisme est encore plus con.


            • SilentArrow 12 février 15:04

              @Iris
               

              mais parler de nazisme est encore plus con

              En effet, c’est tout à fait déplacé. Les nazis n’avaient peut-être pas l’âme qu’il faut pour apprécier l’art mais ils ne vandalisaient pas les œuvres d’art. Ils les volaient car ils en connaissaient au moins la valeur pécuniaire.

            • Iris Iris 12 février 15:26

              @SilentArrow
              ah ah !


            • GoldoBlack 13 février 07:01

              @Iris
              Silentarrow a toujours bandé pour les nazis.


            • SilentArrow 17 février 06:27

              @GoldoBlack
               

              Silentarrow a toujours bandé pour les nazis.

              Infâme imbécile ! Ma famille a souffert du nazisme.

            • Iris Iris 12 février 14:57

              C’était de la soupe bio ?


              • njama njama 12 février 15:56

                Anachronisme de l’auteur Daniel Salvatore Schiffer, Monet (1840 1926) n’a pas connu le nazisme... et donc le lien avec l’impressionnisme, la vie du peintre, ne relève d’aucune évidence.

                La soupe aurait pu atterrir sur une autre tableau le message aurait été le même ou presque.

                Plus que le tableau et un peu de soupe, ne serait-ce pas le décalage entre le marché de l’art et... la vie réelle, la vraie question ?

                Le tableau Le Bassin aux nymphéas du peintre français Claude Monet a été vendu 74 millions de dollars (69 milliards d’euros) jeudi à New York.10 nov. 2023


                • njama njama 12 février 16:03

                  correction 74 millions de dollars (69 millions d’euros)


                • njama njama 12 février 16:05

                  Qu’est-ce qu’un peu de soupe à côté de la spéculation sur l’art, où est l’indécence ?


                  •  C BARRATIER C BARRATIER 12 février 17:13

                    Le nom des coupables doit être publié, j’imagine que le musée est habilité à porter plainte, et qu’un jugement obligera les imbéciles jeteurs de soupe à payer la valeur du tableau, plus je pense une amende. S’ils ont des problèmes psychiatriques, s’ils sont insolvables il conviendra de saisir leurs biens, salaires, jusqu’à épuisement de leur dette


                    • GoldoBlack 13 février 07:00

                      @C BARRATIER
                      La peine de mort, plutôt non ?


                    • mmbbb 13 février 12:12

                      @C BARRATIER le musée de Lyon a porte plainte 

                      et ce tableau je l ai vu maintes fois mais ce n est pas celui representé par l auteur !

                      Il est vrai que cette salle impressionniste est une des salles que je prefere .

                      Il y a de tres beaux tableau 

                      notamment celui de Caillebotte ’ la partie de bateau " oeuvre pretée et protégée par une vitre !


                    • GoldoBlack 13 février 06:59

                      Les écologistes sont des nazis, les antifascistes sont ds nazis, tout le monde est nazi. Sauf les nazis.

                      Quelle nanalyse brillante vos nous livrez !


                      • charclot charclot 13 février 08:53

                        @GoldoBlack
                         tu veux un peu de soupe... ?


                      • mmbbb 13 février 12:18

                        @GoldoBlack  sauf que les nazis pratiquaient des autodafés 

                        C est ce que l auteur à voulu dire par analogie .

                        Quant a ces ecolos , on devrait les envoyer de force travailler dans les champs mais tout a la mains sans « oil » .

                        Ils seraient en accord avec leurs idées et ils sauraient ce qu est d avoir des cals au mains .

                        Polt Pot avait raison sur un point , il y a un truc de pourri chez les « bourgeois » !

                         


                      • Samy Levrai Samy Levrai 13 février 15:21

                        @GoldoBlack
                        Il y a aussi les vaxxins qui n’immunisent plus
                        Les bien portants enfermés
                        les Qr codes pour deplacements
                        Le Co² qui serait un poison pour la vie
                        les livraisons d’armes pour la paix dans les pays en conflits
                        s’assoir sur les referenda pour la democratie
                        Les assassinats extra judiciaires
                        Les prisons hors juridictions
                        les idiots à noms américains montrant sans cesse leur soumission
                        les libérateurs qui occupent à la place des nazis les territoires libérés ( déjà 80 ans contre 5...)
                        les vainqueurs de la deuxième guerre mondiale harcelés par les néo nazis 

                        etc

                        oui ton monde marche sur la tête et tout est inversé.


                      • alinea alinea 13 février 16:11

                        La bêtise s’exprime ; la bêtise fait peur, la bêtise a été instruite en classe et autorisée sinon encouragée. Le passage à l’acte est le courage d’aujourd’hui... ce ne sont pas nos délictueux juges qui pourront y faire quoique ce soit.


                        • njama njama 13 février 19:17

                          Que ce soit un tableau de Monet ou d’un autre, cela que très peu d’importance sauf pour les iconodules... d’autant que la toile de Monet protégée par une vitre n’aura pas permis le viol iconoclaste de l’œuvre, seul reste l’outrage symbolique d’un peu de potage, ce blasphème qui a donné un coup de sang à notre rédacteur pensionnaire agoravoxien Daniel-Salvatore Schiffer professeur d’esthétique et de philosophie de l’art...

                          Lequel manie la précision sémantique ! vandale : 2. (Personne) qui, par stupidité, ignorance ou manque de goût, défigure, endommage un site, un paysage, une œuvre d’art, etc.

                          Ce qui est un peu insultant pour les auteurs de ce petit brigandage qu’il ne connaît pas.

                          Les juges ne s’attarderont pas sur les motivations « révoltées, non-conventionnelles, anarchiques... » des auteurs pour espérer faire entendre un peu leur cause dans le grouillis assourdissant des médias, qu’elle puisse être discutée dans la société,... mais ce n’est pas le boulot de ces magustrats... de philosopher, de moraliser,... au plus ils modéreront la peine en fonction de l’empathie qui émanera des prévenus, de la « légitimité » de leurs motivations.

                          Je souhaite qu’ils aient la main légère et indulgente pour ces jeunes rêveurs d’un monde meilleur...


                          • xana 14 février 11:15

                            Franchement...

                            Vous n’avez pas mieux à commenter que cet acte crétin « mis en valeur » par un autre crétin qui a peur qu’on l’oublie « Moi aussi je pourrais être BHL »  ? ? ?

                            Crétins avec leur soupe.

                            Crétin avec son article.

                            Crétins qui commentez ce non-évènement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité