• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La farce politique tourne à la tragédie sociale

La farce politique tourne à la tragédie sociale

C’est avec la tête basse que Hollande a quitté le pouvoir, pour le confier à Macron. Ce dernier s’est dit socialiste, puis a nié être socialiste. Il s’est dit d’abord ni de droite ni de gauche pour revendiquer ensuite être de droite et de gauche. Dans son opus écrit en 2016 relatif à la présidence de Hollande, Valery Chartier parle de farce politique. Avec Macron, la farce tourne à la tragédie sociale. Si Hollande a donné à sourire avec ses maîtresses successives, Macron reste un personnage équivoque qui inquiète.

Une farce politique à lire, si ce n’est pas déjà fait, « La Droite d’après. La gauche décomplexée », écrite par Valery Chartier et publiée en 2016 (Fakir éditions, décembre 160 pages, 10 euros, ean : 9782369210146). Sur la couverture de l’ouvrage, Hollande apparaît en Che Guevara. Sur la une du quotidien Libération du 11 mai 2015, la Une était déjà illustrée à l'aide d'un montage mélangeant le portrait de Hollande à celui de l'illustre révolutionnaire. "Je ne ressens aucune filiation avec lui", a toutefois assuré sérieusement l’ex-locataire de l’Elysée. Nous n’en avons jamais douté ! C’était déjà de la dérision sur ce quinquennat qui a été une mauvaise farce faite à la Gauche ! Hollande avait déclaré la guerre au monde de la Finance et donc des riches. S’il s’est affirmé fier d’être socialiste, c’était pendant la campagne électorale de la Présidentielle de 2012. Quel socialiste s’est-il révélé être ? Un socialiste qui renonce aux valeurs de la gauche, un socialisme au ventre mou. Il a tout promis : notamment en finir avec la souffrance au travail et le chômage. Sous les tapis rouges de l’Elysée, il laisse, en partant, un million de souffrances supplémentaires et les conséquences sociales de la loi Travail. Il a confié la clé à la droite extrême si proche de l’extrême-droite en embuscade. Imaginez, s’il avait tenu ses promesses ! De ses promesses, il ne reste que des éléments de langage que les survivants du PS veulent nous servir comme menu des lendemains de gueule de bois.

C’est avec la tête basse que Hollande a quitté le pouvoir, pour le confier à Macron. Ce dernier s’est dit socialiste, puis a nié être socialiste. Il s’est dit ni de droite ni de gauche pour revendiquer ensuite être de droite et de gauche. Dans la réalité, il représente la droite décomplexée et vient de faire son coming out politique dans le discours de politique générale lu par son jeune premier casé à Matignon. Pendant cinq ans, Valéry Chartier a fait un rêve : que la « gauche de gouvernement  » soit de gauche, résolument décomplexée. Que François Hollande lutte contre notre adversaire, la Finance, qu'il démantèle les paradis fiscaux, que les intégristes libéraux soient déradicalisés. C’est de l’humour, bien sûr, et on jubile de l’outrance. Mais cette parodie est aussi à prendre à sérieux : elle rouvre un imaginaire de gauche. Avec un programme : de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace. Les cinq années d'avant, Valéry Chartier avait fait un autre rêve qui est notre cauchemar à venir : que la droite soit de droite, résolument décomplexée. Mais là, euh, c'est la réalité. Du recueil de mensonges de l’Elysée, Fakir a tiré une farce désopilante illustrée de fausses déclarations justes, de mesures que Hollande aurait pu justifier, comme réduire les dividendes de la rente et les salaires indécents des patrons du CAC 40. Hollande a fait un autre choix en commençant le détricotage du code du travail. Il paraît qu’il ne faut pas s’attaquer aux dividendes pour ne pas tuer l’investissement. Macron est le prolongement de ces cinq années de non-socialisme auxquelles il a activement participé, en aggravant la politique résolument antisociale qui a permis aux « très riches » de s’enrichir comme jamais. La crise profite au monde de la finance et à la rente.

En 2017, c’est le vote républicain qui l’a emporté au deuxième tour contre Marine Le Pen. En 2022, Macron n’a même pas eu besoin de faire campagne. C’est encore le vote républicain qui l’a emporté contre Marine Le Pen. Que va-t-il se passer en 2027. On sent bien que l’on nous prépare le même scénario. On dédiabolise le Rassemblement National. On divise la gauche et on diabolise les Insoumis. Dans la dernière ligne droite, on agitera l’épouvantail de l’extrême-droite. Toutefois, pour l’heure, Macron ne peut briguer un troisième mandat consécutif. D’aucuns pensent qu’il va essayer de s’ouvrir la possibilité d’un troisième mandat. D’autres lui prêtent des ambitions européennes, tout en se cherchant un clone à propulser pour les prochaines élections présidentielles. La grande majorité ne le voit pas abandonner le pouvoir et se retrouver à la merci de poursuites comme c’est le cas pour Sarkozy, devenu son conseiller et ami politique. Pour cela, son mouvement « En marche » devenu « Renaissance » doit trouver un leader charismatique si ce n’est pas Macron lui-même qui prend les affaires en main. Il faut dire qu’il est difficile de ne pas lier ce mouvement à Macron dont l’égo est surdimensionné. « En Marche » reprend ses initiales E.M. Quant à renaissance, il retrouve son rôle d’épouvantail joué à 15 dans la pièce « La comédie du langage » choisie par sa professeure de théâtre devenue son épouse. Sur une vidéo, on voit Macron déambuler sur scène en déclamant : « Ah !... Qu’il est bon de renaître ! ».

Ah, qu’il est bon de renaître ! Les mots de Jean-Louis Tardieu résonnent comme une mélodie douce, une invitation à célébrer la vie et à embrasser chaque nouveau départ. Dans ce cycle infini de naissance et de renaissance, nous trouvons la promesse d’espoir et de renouveau. Les saisons changent, les feuilles tombent, mais la vie persiste, se régénérant sans cesse. Alors, renaître, c’est peut-être se libérer des fardeaux du passé, des regrets et des ombres qui nous ont enveloppés. C’est se lever avec une nouvelle lumière dans les yeux, prêt à explorer, à aimer, à créer. Jean-Louis Tardieu, poète et philosophe, nous rappelle que chaque instant est une chance de recommencer, de réinventer notre histoire. Alors, laissons-nous porter par cette douce brise de renaissance et écrivons notre propre poème sur les pages vierges du temps. Quelle interprétation en a fait Macron ? Notre Jupiter reconverti en Vulcain se prend pour un Dieu. Il n’est ni un poète , ni un philosophe. La philosophie, Macron l’aurait côtoyée en assurant des tâches de secrétariat pour le compte de Paul Ricoeur qui travaillait sur « La Mémoire, l'Histoire, l'oubli », dans les dernières années de sa vie.

En 2016, lorsque Macron est interrogé sur son engagement politique à venir. A la question du journaliste : « Vivez-vous cela comme une mission ? », il a répondu par l’affirmative et dans une longue réponse a dit : « Je n'ai jamais eu le sentiment que je faisais une carrière. Et depuis que je suis rentré dans le champ politique, je vis ça comme une mission ». « Il y a une dimension de spiritualité ? » relance alors le journaliste, derrière la caméra, Pierre Hurel. Réponse d'un Macron habité : « Il y en a une. Et en tout cas la conviction qu'il existe une transcendance, oui. Quelque chose qui dépasse. Qui vous dépasse. Qui vous a précédé, et qui restera. » ( Un premier documentaire sur Macron a été diffusé le 21 novembre 2016 sur France 3, la Stratégie du météore et un autre « Ainsi soit Macron » a été diffusé sur la même chaîne au lendemain du second tour de l'élection présidentielle, en mai 2017).

Ne nous y trompons pas ! Macron n’est pas un philosophe, bien qu’il fasse étalage de son lien fugitif avec Paul Ricoeur. Un philosophe ne peut pas se prendre pour un Dieu. Le « en même temps » n’est pas un concept philosophique nouveau mais plutôt un attrape-couillon. Macron abuse de quelques notions de philosophie pour mettre du vernis sur son cynisme et son hypocrisie. Il avait écrit, paraît-il, un mémoire sur Macchiavel et Hegel. Tout un programme ! Sa renaissance est celle de la métempsychose. La réincarnation successive de la droite la plus réactionnaire. Avec lui, renaissent les privilèges et même le spectre du Pétainisme. Sa mission n’est pas messianique. Elle est celle que lui ont assignée ceux qui l’ont porté au pouvoir à grand renfort de propagande et de contributions financières.

Dans son opus, Valery Chartier parle de farce politique. Avec Macron, la farce tourne à la tragédie sociale. Si Hollande a donné à sourire avec ses maîtresses successives, Macron reste un personnage équivoque qui inquiète. On a compris qu’il avance masqué. Il est de droite et de plus en plus à droite. Sa stratégie a évolué. Il reprend les idées de l’extrême-droite. Il a divisé le parti socialiste dont i n’a plus rien à craindre. Il lui reste à diviser les Républicains et à récupérer les électeurs de l’extrême-droite. Pendant les trois ans qui lui restent, il va beaucoup communiquer, tout en continuant son travail de sape des institutions, de la fonction publique et des acquis sociaux. Comme l’a annoncé son jeune Premier de Matignon, il va désmicardiser, déréglementer, déverrouiller, débureaucratiser… et dans la foulée décongépayétiser, déretraitiser, déprotéger… détruire tout ce qui a été construit et acquis en plusieurs générations.

Dans son opus « L’espoir », André Malraux a écrit : « Pour l'intellectuel, le chef politique est nécessairement un imposteur puisqu'il enseigne à résoudre les problèmes de la vie en ne les posant pas  ». Macron occulte les problèmes du quotidien. Il ne résout rien mais au contraire dévoie tout ce qu’il dit résoudre. Il abuse de la comédie du langage et d’une dialectique trompeuse pour imposer une régression sociale. Il n’arrive cependant pas à déguiser son pédantisme ou sa morgue. Sa personnalité narcissique et autoritariste n’est plus supportable pour celles et ceux qui croient à la démocratie.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • Brutus S. Lampion 5 février 09:50

    « Sa personnalité narcissique et autoritariste n’est plus supportable pour celles et ceux qui croient à la démocratie. »

    Et encore moins par ceux qui n’y croient plus !


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 5 février 11:45

      @S. Lampion
       
       ’’ « Sa personnalité narcissique et autoritariste n’est plus supportable pour celles et ceux qui croient à la démocratie. » Et encore moins par ceux qui n’y croient plus !’’
      >
      Évidemment puisque elle alimente le rejet de cette démocratie représentative.
      Mais que faire ?
       


    • Brutus S. Lampion 6 février 12:50

      @Francis, agnotologue

      j’ai bien une idée, mais je n’ai même pas réussi à convaincre mes propres enfants, alors je ne vais pas polluer les dialogues avec des ringardises


    • Clocel Clocel 5 février 10:09

      Reconnaissez-lui une certaine efficacité, il sait plumer les pigeons et tondre les moutons.

      La démocratie représentative...

      Les mots ont un sens bordel, tant qu’il y aura des hotus pour mordre à ces vieux hameçons pourris...


      • Clocel Clocel 5 février 10:15

        Il sait surtout engraisser les porcs incomestibles.


      • nanobis nanobis 5 février 11:30

        Si on est dans un état de guerre, il devient évident que Macron restera en place pour sauver la France !


        • Brutus S. Lampion 5 février 11:46

          @nanobis

          la différence avec Pétain, c’est qu’il n’a pas fait la guerre de 14


        • Lonzine 5 février 17:43

          @nanobis
          « restera en place pour sauver la France ! »
          quelques secondes.
          Je trouve curieux que l’on évoque l’arme nucléaire comme une option.


        • Pierrot 11 février 11:40

          @Lonzine
          C’est parce que le recours à l’arme nucléaire est l’option la plus vraisemblable, non seulement parce que les doctrines de dissuasion qui ont cours dans les deux camps l’exigent, mais aussi parce que son usage comme moyen tactique est à l’ordre du jour (notamment aux États-Unis).

          Une invasion russe de l’Europe apparaît comme un pur fantasme. Quand bien même les Russes la souhaiteraient, ils n’en ont pas les moyens matériels ni l’opportunité stratégique.

          La population mobilisable par la Russie se limite à 20 millions d’âmes, contre près de 125 millions pour l’OTAN, dont 50 millions pour la seule Union Européenne, laquelle couvre une superficie de 4,233 millions de km².

          L’option d’une longue guerre d’usure face à un ennemi inférieur en nombre (comme actuellement en Ukraine) n’étant pas envisageable, il ne resterait comme alternative à la Russie que l’anéantissement violent et rapide de leurs ennemis.

          Ce ne sont donc pas des chars russes qu’on risque de voir débouler aux portes de Paris, ni des pétards hypersoniques destinés à faire écrouler quelques-uns de nos bâtiments, mais plus certainement des missiles à tête nucléaire capables de raser d’un coup des régions entières. Avec pour conséquence automatique une riposte par les mêmes moyens.

          Il m’est d’avis qu’une telle éventualité ne surviendra que si la Russie se retrouve gravement menacée, ce qui est malheureusement compatible avec les velléités atlantistes de cette dernière décennie. La participation directe de notre pays ou d’un autre membre soumis de l’OTAN à des actions militaires contre le territoire de la Russie, son État ou ses intérêts fondamentaux (la sécurité à ses frontières, notamment) entrainera très certainement, d’une manière ou d’une autre, le déclenchement du scénario nucléaire redouté.

          Tout cela n’a bien évidemment rien à voir avec la défense de notre pays ni des intérêts de notre nation.


        • Octave Lebel Octave Lebel 5 février 11:38

          2024. Bis repetita. La saga des droites.

          Metteur en scène. Les chaînes d’info. Metteur en scène-adjoint, le service public de l’information.

          Leurs discours, leurs éléments de langage, leurs intérêts, leurs voix dès lors que les priorités économiques de leurs sponsors sont en jeux ou que leurs véritables adversaires menacent, s’échangent, s’épaulent, se croisent et s’entrecroisent quand les égos et les ambitions personnelles de leurs champions se frottent, se bousculent afin de savoir qui aura la meilleure place pour servir à la table des oligarques de la mondialisation lors du prochain service.

          Nous sommes à nouveau censés comprendre qu’en fait nous avons le droit de choisir entre la droite et la droite. La même politique au service de la même oligarchie avec bien entendu des nuances de gris, des polémiques à trois sous dont on entendra plus parler une fois l’opération réussie sauf de manière formelle et symbolique afin de consoler les cocus qui y ont cru.

          L’opération monopolise les 4/5 de l’actualité politique intérieure. La vie politique de notre pays se résume à ce chaudron selon les médias dominants. La droite à la recherche d’hommes ou de femmes providentiels (bon courage) à défaut de pouvoir recycler ses vieilles idées qui nous ont conduit là où nous sommes et l’extrême-droite à laquelle est offerte un large espace et temps médiatique lui permettant de dérouler tranquillement sa propagande. Nos oligarques et ceux qu’ils font travailler ne sont pas des imbéciles. C’est subtil et relève d’une technique éprouvée. Sous prétexte de l’interroger et de lui poser des questions dérangeantes, on lui apporte toutes les amorces qui lui permettent de dérouler ses éléments de langage. Cela manque de variété et commence sérieusement à se voir mais comme nous sommes présumés être des imbéciles l’ayant déjà largement prouvé à leurs yeux, pourquoi se gêner. Pour ceux qui ont un doute, il suffit de comparer avec le style d’interviews et les rares occasions auxquelles ont droit les élus de LFI au hasard.

          Cela donne l’impression d’une fatalité et d’une certaine confiance en soi alors que ces gens sont de grands joueurs et savent que tout cela ne tient qu’à un fil. Leur capacité à nous maintenir mi-aveugles, mi-hypnotisés, entretenus dans la confusion et la division, sensibles au martèlement des slogans et à l’exploitation des émotions et colères que savent si bien détourner les grands démagogues. Qui génèrent en réalité plus de découragement et abstentions qu’ils ne profitent de rentes électoralistes. Mais qu’importe du moment que cela marche encore un peu dans un temps de fin de règne. Produisant des élus sans légitimité ce qui ne les empêche pas d’avoir le goût du pouvoir et la main lourde.

          N’oublions pas, un engagement de 640 propositions que nous rappellerons en votant pour ceux qui tiennent leurs engagements, en souvenir de ceux qui nous proposent à nouveau la dispersion et en opposition résolue à ceux qui voudraient avant tout que tout cela dure encore un peu en connivence d’intérêts avec les imposteurs qui paradent sous faux drapeaux social et souverainiste. C’est l’heure de vérité. L’abstention, c’est le piège du renoncement accouplé à celui de la division qu’entretiennent nos adversaires qui ont pour eux la puissance des médias .Et la capacité de nous induire en erreur chaque jour du matin au soir. Soyons des résistants tranquilles et déterminés et prenons les au jeu des urnes dont ils se croient les maîtres.


          • Octave Lebel Octave Lebel 5 février 11:44

            @Octave Lebel 

            Nupes, ne perdons ni l’ambition, ni le cap.

            Pour ceux qui aiment bien s’informer et réfléchir par eux-mêmes. Qui prennent au sérieux les engagements des élus pour qui ils votent et qui n’oublient rien au vote suivant, conscients que c’est nous qui, lorsque nous n’oublions pas d’aller voter en offrant à nos adversaires notre découragement dont ils ont absolument besoin, les faisons entrer et sortir du terrain.  → Programme partagé de gouvernement de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale Le programme partagé de gouvernement ici présenté est le fruit d’un travail collectif associant plusieurs organisations politiques, sur la base de programmes eux-mêmes élaborés en associant des milliers de citoyennes et citoyens, acteurs associatifs, syndicaux, environnementaux, politiques.

             

            https://nupes-2022.fr/le-programme

             


          • Eric F Eric F 6 février 18:04

            @Octave Lebel
            ’’Nupes, ne perdons ni l’ambition, ni le cap’’
            Vous avez le mérite de la conviction, mais le problème est que la Nupes s’est délitée.


          • JulietFox 7 février 09:41

            @Octave Lebel
            Et voilà Bayrou, vieux cheval de réforme, qui entré en politique en 1979, fit partie de tant de gouvernements.
            Ses gusses au parlement européen se sont fait gauler, mais lui, ben Y savait pas.

            Ni droite, ni gauche qu’il disait « µ » et voila la Cast...afiore de Stanislâââs.
            Au fait, où est passé Ben Allah ???


          • Eric F Eric F 7 février 10:14

            @JulietFox
            Cette histoire d’assistants au Parlement Européen est cousue de fil blanc, évidemment que ceux-ci militent dans le parti politique du parlementaire pour qui ils travaillent, la question est de savoir si le job est fait ou non au Parlement, ou s’il n’y mettent jamais les pieds, comme Mme Fillon.

            Maintenant que les prévenus du parti lié à la majorité au pouvoir ont écopé de peines avec sursis (y compris concernant l’inéligibilité) et le président du parti relaxé, personne ne comprendrait que ce ne soit pas le cas pour LFI ou le RN dans leur futur procès [à suivre !]

            Juste une remarque : sauf relaxe, c’est inscrit au casier judiciaire, il n’est pas demandé à un candidat ou à un élu d’avoir un casier judiciaire vierge. C’est désormais demandé pour un ministre ..Bayrou a été opportunément relaxé.


          • berry 5 février 11:40

            "Macron reste un personnage équivoque qui inquiète. On a compris qu’il avance masqué. Il est de droite et de plus en plus à droite. Sa stratégie a évolué. Il reprend les idées de l’extrême-droite."

            La bonne blague. C’est la version des gauchistes, pour eux tout ce qui est à droite du PS est d’extrême-droite.

            Comme si l’invasion migratoire, le mondialisme, l’avortement inscrit dans la Constitution et le spectacle de la Cage aux Folles donné sur le perron de l’Elysée en 2018 faisaient partie du programme habituel de l’extrême-droite...

            Qu’il soit équivoque, je veux bien et d’ailleurs il ressemble comme deux gouttes d’eau à Elie de Rotschild jeune. Une chance sur des millions pour que ce soit l’effet du hasard.

            https://www.youtube.com/watch?v=EUXGmYyz9ig&t=104s


            • SilentArrow 5 février 13:31

              @berry

              Il est circoncis, Macron ?


            • ZenZoe ZenZoe 5 février 15:38

              @berry
              La Cage aux Folles version 1980s, au moins ça c’était drôle ! Et pas politique !


            • ZenZoe ZenZoe 5 février 15:40

              @SilentArrow
              En tout cas, en ce qui le concerne, les Français sont circonspects eux !


            • berry 5 février 15:47

              @SilentArrow
              Si le but est de passer incognito, je ne pense pas, mais c’est tout comme.
              En tout cas, ça peut expliquer son parcours privilégié dans la banque du même nom et les cabinets ministériels.


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 5 février 11:53

              ’’Macron reste un personnage équivoque qui inquiète. On a compris qu’il avance masqué. Il est de droite et de plus en plus à droite.’’

                >

              Ces gens là ne sont ni de droite ni de gauche, un faux clivage archaïque.

              Disons qu’il ratisse de plus en plus l’es électeurs qui se situent à droite.


              • Iris Iris 5 février 12:11

                @Francis, agnotologue
                C’est vrai que de plus en plus on partage certaines valeurs avec la gauche et d’autres avec la droite. Ca devient compliqué pour voter.


              • Octave Lebel Octave Lebel 5 février 12:33

                @Iris

                Le vieux piège à cons de la propagande est de nouveau de sortie on dirait bien.

                Avril 2022, Marine le Pen :

                « Le programme économique du RN reprend 80% du programme de LFI »

                En référence au fameux dialogue " un c..., cela ose tout, c’est à cela qu’on le reconnaît ?


              • Iris Iris 5 février 12:51

                @Octave Lebel
                Votre obsession pour le RN ne devrait pas vous empêcher de comprendre ce qui est écrit. J’expose rapidement mon cas de manière simpliste pour vous faire comprendre. Je suis anti capitaliste ce qui est plutôt une valeur de gauche, et je suis pour réguler fortement l’immigration ce qui est plutôt une valeur de droite.
                Il est où le problème, à part que vous avez envie de me traiter de con ?
                Je vous signale au passage que je n’ai jamais voté pour le FN/RN.


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 5 février 13:18

                @Iris
                 
                 ’’Je suis anti capitaliste ce qui est plutôt une valeur de gauche’’
                >
                Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain.
                 
                Le capitalisme est versatile et résilient parce qu’il se nourrit de ses contradictions. Sa forme actuelle c’est le « néolibéralisme », nom politiquement correct du crony-capitalism, parfaitement amoral. Le capitalisme survivra à tous les autres parce que, en vertu du rasoir d’Occam, seul un système résilient, versatile et amoral peut vaincre tous les autres : le capitalisme est ce système. voir la citation de Sair Amin, là


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 5 février 13:19

                @Francis, agnotologue
                 
                 lire ’’Samir Amin’’


              • Octave Lebel Octave Lebel 5 février 14:37

                @Iris

                Je vous prie de m’excuser pour cette erreur. Tout pays en réalité régule plus ou moins l’immigration, avec plus ou moins de clarté. L’Allemagne, l’Angleterre, la Suède, le Danemark comptent en proportion plus d’immigrés non européens que la France. Une différence significative dans certains pays et chez nous est la présence d’un parcours d’intégration plus ou moins développé et surtout l’existence de ghettos importants de pauvres et d’immigrés favorisant tous les trafics et dérives qui sont la source d’un tas de difficultés dont certains se sont appliqués à faire une rente électorale. Des politiques publiques pour résorber ces ghettos ont été tentées, un diagnostic conséquent ayant été fait notamment à partir de 2005, torpillées à chaque occasion par la droite et l’extrême-droite. Ce sujet devrait être traité de manière transpartisane ce qui responsabiliseraient les dirigeants politiques devant le pays.Je crois qu’il va falloir attendre encore un peu.

                 

                Quelques repères : Population en millions/densité au km2/taux d’immigrés%/taux de fécondité %.

                Suède (10.5-20-19.31-1.67).Pays-Bas (17.8-429-13.60-1.62).Royaume-Uni (67-275-13.15-1.56).Allemagne (85-236-18.96-1.58)

                Le Danemark (5.9 millions habitants, densité au km2 138, taux de fécondité 1.72% est passé en 30 ans de 1 % d’immigrés à 12.29%) à la demande expresse du grand patronat du pays. La France (68 millions d’habitants, densité au km2 124, taux de fécondité 1.84%, population immigré de 10.60%) est un pays d’immigration ancienne.

                 

                Source : https://fr.countryeconomy.com

                 


              • Iris Iris 5 février 15:07

                @Francis, agnotologue
                Je répondais de manière simpliste à octave lebel pour lui préciser le contenu de la réponse que je vous ai faite à 12:11, à laquelle il a réagit de manière impulsive.
                Je ne suis pas un anti capitaliste forcené, je pense qu’il faut un compromis qui ne tue pas l’entreprise individuelle, mais qui interdise à une oligarchie d’acquérir un pouvoir de vie ou de mort sur le reste de la population. Ce n’est pas acceptable.


              • Iris Iris 5 février 15:30

                @Octave Lebel

                Je vous prie de m’excuser pour cette erreur.


                Pas grave, mais vous réagissez un peu vite parfois, vous m’avez fait le coup ici https://www.agoravox.fr/commentaire6690471 il y a quelques jours.

              • Octave Lebel Octave Lebel 5 février 17:12

                @Iris

                Quant on voit la dose d’intoxication et de mauvaise foi que l’extrême-droite et ses compères sont capables de générer ici, ajouté à la surface médiatique qui lui est donnée dans le pays, c’est vrai qu’il m’arrive de dégainer un peu vite.En regrettant la patience et/ou la naïveté de beaucoup.


              • Iris Iris 5 février 17:35

                @Octave Lebel
                Cette façon de dégainer vite on la retrouve chez Mélenchon et certains de ses plus proches collaborateurs, sauf qu’ils en font une stratégie. Cette stratégie a pu payer, mais elle est à mon avis devenue largement contre productive et favorise la progression du RN.
                Pour ma part j’attends avec impatience la prise de pouvoir par une coalition Ruffin.
                Mélenchon a bien mérité sa retraite smiley


              • berry 6 février 08:28

                LFI et le PC collaborent avec la macronie pour étouffer la liberté d’expression.
                Ils font censurer la cérémonie des bobards d’or, un rassemblement annuel qui dénonce les mensonges des médias.
                https://ripostelaique.com/la-mairie-socialiste-du-10%e1%b5%89-arrondissement-tente-dinterdire-la-ceremonie-des-bobards-dor.html
                Ils devraient avoir honte.


              • Iris Iris 6 février 09:57

                @berry
                C’est une bonne idée les bobards d’or, faudrait pas que ca disparaisse mais que ce soit élargi, car pour le moment on voit que c’est très orienté.


              • Octave Lebel Octave Lebel 6 février 10:24

                @Iris

                Ne confondons pas la mise en scène médiatique quasi systématiquement défavorable pour LFI (cadrage de paroles et moments bien précis en excluant l’essentiel du contexte).Moi aussi, je me suis fait prendre à l’occasion et j’ai du vérifier. Qui a le temps de le faire ?

                C’est un thème entretenu par les médias qui nous veulent du bien à nous simples citoyens ainsi qu’au mouvement. Evidemment en tentant d’opposer régulièrement Rufin et JLM en caricaturant l’un bien sûr. Tous les deux apportent et ont apporté beaucoup au mouvement en participant à une réflexion en profondeur et en apportant des propositions avec bien d’autres d’ailleurs tout aussi indispensables et nécessaires dont certains disparus aujourd’hui. À commencer par remettre debout la gauche et remettre en selle une nouvelle génération (JLM et Rufin ne sont pas de la même génération) ce qui était vital. En mettant sur pied un type de mouvement politique qui n’a rien à voir avec les partis d’état-major actuels à la dérive. Génération à qui un effort méthodique est demandée en lui donnant des responsabilités, ce qui est indispensable au développement des analyses et des compétences. C’est difficile mais tout ce qui a de la valeur est difficile. Il y aura par ailleurs toujours des querelles d’égos et de personnes entre tel ou tel mais c’est l’écume des choses pour ce qui nous intéresse. L’essentiel c’est de mettre sur pied une démocratie citoyenne fondée sur un ensemble de règles du jeu impliquant la responsabilité des élus et des citoyens correctement informés et éclairés. C’est l’outil qui correspond à mon avis aux aspirations de l’époque, à notre niveau culturel, notre niveau de développement économique et social ainsi qu’à la complexité des problèmes que nous rencontrons. C’est utopique comme l’ont été autrefois la république et la laïcité entre autres. Observé de ce point de vue, le rôle des responsables politiques et la nature des mouvements politiques à venir s’envisagent tout à fait autrement. Nous et ceux qui nous suivront y contribueront en exerçant notre citoyenneté tranquillement le plus souvent.

                Cela dit, il y a toujours à un moment T des personnes qui synthétisent et éclairent les grands mouvements de notre intelligence collective. JLM pour le sujet qui nous intéresse en est une. Ce qui ne veut pas dire qu’il a raison sur tout et toujours. D’autres viendront bien sûr. C’est le mouvement de la vie. En attendant ce serait dommage de s’en priver ou de se faire berner par ceux qui veulent juste semer de la division et de la confusion.


              • Octave Lebel Octave Lebel 6 février 10:25

                @Octave Lebel @Iris

                Ce que peux être la réflexion politique. À chacun d’en juger.

                 

                Introduction par Jean-Luc Mélenchon (60 mn).Journées économiques de l’Institut La Boétie (janvier 2024).N’oubliez pas d’explorer l’onglet" La Boétie à la maison" qui renvoie à d’autres sujets.   Flétrir le messager pour flétrir le message. Pour ceux qui en ont assez des caricatures de ceux qui espèrent bien nous voir réagir avec nos tripes et laisser notre cerveau au vestiaire. Afin qu’ils puissent mieux nous égarer quant aux intérêts en jeu et nous tenir éloignés des analyses, des propositions mises sur la table et des évolutions en cours. Une réflexion d’ensemble sur la nature et le rôle de l’économie politique. Le lien entre le pouvoir politique, l’économie et la démocratie. L’articulation des cycles de production humaine et des cycles de la nature. Les fondements de la géopolitique et le droit international, les sanctions économiques, le rôle de la monnaie, la circulation monétaire, la dédollarisation en cours et la mise en place progressive d’un système monétaire cogéré par les pays, les BRICS. Limite et avenir, le non-alignement comme posture de souveraineté et coopération. Rôle et place de la France dans l’UE, les leviers. La dette et son usage politique, l’économie mixte...Une présentation claire, articulée et accessible à tous .Quel autre homme politique possède cette clarté d’analyse et cette capacité à s’expliquer ? On comprend qu’il faille l’ostraciser en permanence. https://institutlaboetie.fr/journees-economiques-2024 https://institutlaboetie.fr/la-boetie-a-la-maison

                 

                 


              • Aristide Aristide 6 février 10:41

                @Iris

                Je suis anti capitaliste ce qui est plutôt une valeur de gauche, et je suis pour réguler fortement l’immigration ce qui est plutôt une valeur de droite.

                Allez en paix, mon camarade, Octave vous bénit… Pour votre peine, relisez trois fois à voix haute et sans rire l’Avenir en Commun...


              • Iris Iris 6 février 11:55

                @Aristide
                Merci mon père !
                Cependant : 
                L’anticapitalisme n’est pas une invention de LFI.
                Réguler fortement l’immigration n’est pas dans le programme de LFI.
                Octave Lebel a plutôt tendance à me péter les dents en ce moment.

                J’ai remarqué que vous êtes souvent à coté de la plaque ces temps ci, un coup de mou ?


              • Aristide Aristide 6 février 12:14

                @Iris

                Vous dégainez bien vite, seraient-ce vos anciens échanges tendus avec Octave qui vous mettent dans cet état.

                L’anticapitalisme n’est pas une invention de LFI.
                L’anticapitalisme n’est pas une invention de LFI, quelle nouvelle ? Ce n’est même pas un objectif… Je parlerais plutôt d’une posture de LFI. Il ne faut pas décourager le révolutionnaire en chausson…

                Réguler fortement l’immigration n’est pas dans le programme de LFI.
                Ouah, quelle nouvelle encore, merci de l’information ! Mais pas un mot dans l’AEC sur une immigration choisie qui est une nouvelle forme de pillage des compétences dans des pays qui en manquent… Bon, on ne va pas attendre des insoumis qu’ils tirent sur leur clientèle… présente et en chemin...

                Octave Lebel a plutôt tendance à me péter les dents en ce moment.
                Vous déclarer anticapitaliste, vous vaut son repentir sur sa promptitude à vous comment vous dites ? Ah oui, peter les dents... Il est gentil l’Octave à qui lui donne le moindre gage d’insoumission…

                J’ai remarqué que vous êtes souvent à coté de la plaque ces temps ci, un coup de mou ?

                Ou peut-être seulement de votre plaque ... Un coup de mou ? Non, assez constant pour débusquer les postures insoumises, c’est un vrai boulot qui exclut toute molesse ...

                Allez sans rancune, bonne bourre ... Et faites un bisou à Octave ...


              • Iris Iris 6 février 13:03

                @aristide

                Vous confirmez que vous êtes à coté de la plaque. Je ne parle pas de votre positionnement politique que j’ai toujours compris radicalement opposé au mien, mais de vos interventions souvent décalées qui montrent que vous n’avez pas fait l’effort de remonter suffisamment les fils. Il me semble que ce n’était pas le cas avant.

                Bravo pour m’avoir débusqué, mais j’ai très souvent exposé ici mon soutien à la plus grande part du programme de LFI. Je devrais peut-être faire comme vous et prendre un pictogramme plus explicite.

                Sans rancune également, je vous fais même un bisou à vous aussi, d’ailleurs je vous aime bien depuis que vous m’avez déclaré venir ici pour filer des marrons et vous marrer (pas avec ces mots bien sûr). 


              • Aristide Aristide 6 février 13:25

                @Iris

                 vos interventions souvent décalées qui montrent que vous n’avez pas fait l’effort de remonter suffisamment les fils. 

                Ah bon, j’ai essayé : dès votre premier message sur ce fil, vous en prenez une d’Octave, cela se termine par un « Je vous prie de m’excuser pour cette erreur. » d’Octave. Il suit votre message assez consensuel sur votre justification insoumise « Je suis anticapitaliste » qui permet à ce cher Octave de rerereposter ces antiennes sur les médias, le RN, etc ... enfin du très classique et conforme insoumis. Après cela ronronne entre insoumis…

                Regardez comme j’ai suivi !!! Ordinaire débat insoumis où la moindre nuance vous vaut une accusation… Octave en gardien de la parole insoumise. Ce n’est pas spécifique à Octave. C’est même assez symptomatique de ce mouvement, qui n’est pas un parti, mais où tout insoumis se doit au respect de toutes les paroles du patron et de ses disciples…

                Mais peut-être vous-même n’avez pas compris le sens assez subtil, oui, j’ose, de mon premier message. 


              • Iris Iris 6 février 14:01

                @Aristide

                Mais peut-être vous-même n’avez pas compris le sens assez subtil, oui, j’ose, de mon premier message. 

                 smiley
                C’est tout à fait possible ça, je ne suis pas dans votre subtil cerveau mais dans le mien qui est probablement celui d’un con.
                Me ferez-vous le plaisir de me traduire votre premier message dans un langage adapté afin que je puisse en juger ?

              • Iris Iris 6 février 14:41

                @Octave Lebel

                L’essentiel c’est de mettre sur pied une démocratie citoyenne fondée sur un ensemble de règles du jeu impliquant la responsabilité des élus et des citoyens correctement informés et éclairés.

                J’adhère complètement, et je pense qu’aujourd’hui seul le programme LFI pourrait permettre d’atteindre ce but, seulement pour cela il faut nécessairement faire élire une personne ou une coalition à la présidentielle. Comme il est devenu clair que JLM ne le peut plus, il faut donc qu’il passe le flambeau le plus vite possible. Ce n’est pas seulement un problème de querelles d’égos ou de discrimination des médias.

                Je pense d’ailleurs qu’il aurait du céder sa place à un nouveau candidat comme Ruffin à la dernière présidentielle, pour lui donner une vrai chance en 2027.

                Une autre évidence me semble t-il devrait s’imposer, c’est que le discours et le positionnement de LFI sur l’immigration et l’intégration de l’Islam doivent être nuancés. Trop de personnes sont hostiles ou effrayés par l’Islam en France.

                Je réalise que je tourne en rond, bonne fin de journée.


              • JulietFox 7 février 09:52

                @Octave Lebel
                 Bardella le jour où pour la 1ere fois de sa vie, il chausse des bottes, (en caoutchouc)et pérore à la télé qu’il adore l’odeur du foin (20 janvier) Il est chez deux paysans sympathisants RN, qui se sont fait gauler 6 mois plus tôt, a piquer 39 balles de foin à un voisin.
                On a les amis qu’on peut.

                Canard du 31 janvier.


              • Iris Iris 7 février 11:01

                @JulietFox
                Ils sont vraiment mauvaises langues au canard.


              • Octave Lebel Octave Lebel 7 février 15:43

                @Iris

                Sur la candidature, je ne suis pas d’accord. Je pense qu’il ne faut pas entrer dans le jeu des médias et des partis politiques d’état-major qui sont en fait des machines à candidats formatés au gré des enquêtes d’opinion, contraints à l’occasion à des primaires obligeant à la mise en place de têtes de gondole avec des produits d’appel. Avec une perte de crédibilité et légitimité énorme (abstention massive, recours massif aux sondages, artificialisation des débats, foire d’empoigne des réseaux sociaux, trollage..), tout ce qui fait le lit de l’extrême-droite qui joue à je te tiens par la barbichette avec les pouvoirs en place.

                L’essentiel c’est l’analyse de notre société et de sa vie politique dans la profondeur et dans le temps nous permettant de mieux comprendre l’actualité et de pouvoir y réagir. Et surtout d’en discuter en partageant nos expériences et points de vue pour mieux appréhender les réalités vécues et comprises par chacun en pouvant s’enrichir ainsi mutuellement. C’est ce qui permet l’exercice d’une véritable citoyenneté vers laquelle il s’agit de tendre. Dans l’état actuel des choses, c’est surtout le boulot des dirigeants politiques (et des militants) qui doivent agir à travers leurs mandats et expliquer la complexité des choses dans un monde de désinformation et de propagande d’une puissance jamais vue jusqu’ici. Augmenter le niveau d’information et de compréhension de nos citoyens, ce qui provoque des prises de conscience nous permettant à tous de développer nos propres capacités à nous informer ainsi qu’à analyser les situations complexes dans lesquels nous vivons. D’être ainsi en mesure d’apprécier les propositions faites et/ou de les enrichir.

                Le résultat de 2022 à 1% du scd tour dans un tel contexte de division, dispersion et abstention, sans oublier le traitement spécifique auquel a droit LFI de la part des médias, c’est en réalité une réussite exceptionnelle qui est l’aboutissement de 15 ans de travail, celui de JLM et de bien d’autres. Ensuite le travail collectif fait pour les législatives a été exemplaire et est dorénavant un appui pour l’avenir. Réussite qui repose sur la pertinence des analyses en constant approfondissement et actualisation, une persévérance et énergie assez phénoménales et la formation en continu et mise en responsabilité des nouveaux venus. C’est le socle qu’il s’agit de consolider et élargir qui nous permettra de conduire et de réussir une réelle transformation de notre société en nous protégeant des mises en impasse et trahisons que nous avons connues et dont on n’est jamais à l’abri. La valeur d’un candidat tient à mon sens à la capacité à incarner et piloter cette dynamique, à son expérience politique, à sa maîtrise des problématiques économiques, sociales, écologiques et géopolitiques, à sa capacité à soutenir et représenter une volonté politique qui habite le mouvement et vient des profondeurs du pays en traversant toutes les couches sociales. Ce n’est pas un nom ni une personnalité qui structure une démarche. C’est cela les critères à mon avis. Incontestablement JLM possède ces capacités. Je crois qu’il ne faut pas être dupe non plus du jeu malsain des médias en recherche de diabolisation permanente de JLM qui finira par se retourner parce que cela signe une incapacité à mener le débat démocratique devant nos concitoyens vis-à-vis des propositions et analyses de LFI. Je parie sur l’intelligence de nos concitoyens. Je pense que d’autres au sein du mouvement y correspondent et heureusement parce que personne n’est éternel ni à l’abri d’un coup dur et que la vie continue bien sûr. Le temps viendra d’en décider. Je rappelle que, n’en déplaise aux médias, pour la présidentielle sur la candidature et le programme (qui d’autre avait un véritable programme autre que de circonstances), c’est en réalité chez LFI que les choses ont été exposées le plus clairement et dans le meilleur calendrier.


              • @Iris
                "Une autre évidence me semble t-il devrait s’imposer, c’est que le discours et le positionnement de LFI sur l’immigration et l’intégration de l’Islam doivent être nuancés. Trop de personnes sont hostiles ou effrayés par l’Islam en France.

                « 

                Mais non mais non, il ne faut pas contrarier tatrabve notre gourou à tous
                la diversité culturelle heureuse est une reussite totale les Francais s’en rendent compte chaque jour qui passe pas plus tard encore qu’il y a quelque jours ou ce n’est évidemment pas un attentat ses déclarations concernant notre paysd et nos habitants , sa haine, comme celle de la relifgion n’ont absolument rien à voir, meme lorsqu’il expoliques dans une autre video qu’il va rekjoindre Allah ..
                c’est du fantasme tioout ceci et de la propagande de l’eSStreme drouatte, c’est comme en Israel, le 7 c’est un montage fais par des comediens et comédiennes pour discréditer cette religion de paux et d’amour, le Hamas comme dis le goiurou de la secte est un mouvement resistant style J Moulin et certainement pas un qui ferai des meutres en masse de populations inoocentes qui font comme crime de guerre »la fete " dans une reve party, un peu comme chez nous aux terrases de café, bataclant et j’en passe tant la liste est longue..
                 
                C’est la faute de Zemmour qui pousse a la haine des Juifs avec son antisémtisme débridé , je vois que ceci comme explications crédibles qui tienne la route
                 
                Quelles autres explications possibles ? smiley


              • Octave Lebel Octave Lebel 7 février 17:10

                @Octave Lebel@Iris.

                L’immigration, c’est le vieux piège idéologique et électoraliste avec lequel joue le tandem extrême-droite et droite macronienne et autres depuis très longtemps et qui s’essoufflent ici parce qu’à force d’en user et en abuser, ces gens se décrédibilisent dès que l’on entre dans un débat un peu concret qui oblige à regarder de près les données et les responsabilités des uns et des autres.

                À propos du supposé électoralisme de LFI vis-à-vis de nos concitoyens issus de l’immigration. Qui mieux que LFI a été le plus prompt à poser le problème Israël/Hamas dans sa véritable dimension historique et géopolitique en prenant le risque de la vérité dans un monde étouffé sous les propagandes. Qui a tenté une pauvre supercherie lamentable (à la hauteur de la double prestation lors du débat du second tour présidentiel de 2017 et 2022) présupposant notre bêtise, notre veulerie et notre ignorance collective. Qui a lancé l’exorcisme habituel, obsédée par la peur de perdre une de ses rentes électorales qu’elle surveille et entretient comme un trésor, faute d’avoir des propositions économiques, sociales, écologiques, un peu consistantes qui la distingueraient de ses supposés adversaires qui sont en réalité ses challengers/partenaires pour les mêmes postes au service des mêmes oligarques. Sans surprise LFI bénéficie déjà des votes des plus modestes dont ceux de nos concitoyens de l’immigration, comme c’est bizarre, qui par ailleurs aussi, selon leur appartenance sociale, alimentent largement les autres partis avec une certaine discrimination vis-à-vis de l’extrême-droite. Allez-savoir pourquoi. Chacun sait que le véritable enjeu électoral est celui de l’abstention de masse qui a en réalité sauvé la mise par deux fois au tandem extrême-droite/macronie et ses partenaires-concurrents grâce à la supercherie du front républicain. C’est à nous maintenant d’êtres lucides et déterminés et de ne plus nous laisser balader par les scénarios, les exhortations, les sondages, les éléments de langage et la saturation mentale dans laquelle toute la volaille médiatique va de nouveau essayer de nous entraîner.

                À ceux qui ne voient que la concentration à certains endroits, avec les difficultés rencontrées, de pauvres et d’immigrés et qui n’écoutent que les histoires de dirigeants politiques et journalistes qui se servent de cette situation pour en faire une rente électorale, rappelons que si on fait l’économie de la connaissance et de la compréhension des causes et enchaînements, on se met à la merci des manipulateurs à l’affût de ces erreurs pour dominer les foules.

                Tout immigré ici n’est pas un musulman ou un musulman pratiquant et encore moins un sympathisant islamiste. L’islamisme (l’islam politique) a été importé et stimulé  par l’irresponsabilité de nos dirigeants dans nos affaires intérieures (une loi tous les 2 ans sur l’immigration). Surtout pas de volonté transpartisane engageant les uns et les autres sur ce dossier alors que la commission Stasi sur l’application du principe de laïcité avait été un bon début en 2003 de même que l’Avis du Conseil National des Villes de novembre 2006 sur les émeutes urbaines de 2005, ce qui aurait pu permettre une dynamique si nous, citoyens, avions été pris à témoins et les dirigeants politiques mis devant leurs responsabilités. Le suivisme de ceux-ci vis-à-vis d’un certain type d’ordre international remettant en selle l’islamisme qui était en net recul, ordre qui a ensuite déstabilisé le Moyen-Orient au point d’être mis en devoir de combattre l’islamisme ayant échappé aux apprentis-sorciers qui l’avaient nourri.

                Passons sur Macron qui croit encore pouvoir donner le change en se jouant de nous avec le pseudo-adversaire qu’il désigne en pensant invisibiliser ainsi celui que lui et ses sponsors sont le seul à redouter. Le mouvement qui aspire à plus de démocratie sociale et de responsabilité qui traverse toutes les couches sociales et dont LFI porte la réponse politique qui ne s’imposera que par un large rassemblement citoyen. À nous d’y réfléchir. La victoire électorale, la partie la plus facile en fait si nous le voulons, est à quelques points en réalité de participation électorale supplémentaire.

                N’oublions pas que des dirigeants comme Sarkozy par exemple et d’autres aussi, dont les héritiers ne se gênent pas pour nous donner des leçons, qui tout en dénonçant l’islamisme, ont fermé les yeux sur bien des choses, pris des décisions aberrantes (pas de réel contrôle sur les imans qui vient seulement d’être mis en place, baisse, à contretemps et courte vue, des effectifs de la justice et forces de sécurité avec fluctuation et politisation des doctrines. Quasi suppression de la formation des enseignants pendant un quinquennat. Mise en place d’organismes représentatifs de l’islam lui donnant en réalité un espace de concurrence politique (représentation par l’origine géographique). En agissant qui plus est à contre-courant avec l’aide précieuse de l’extrême-droite, à la recherche permanente et vitale pour elle d’une rente électorale, en sabordant ou freinant les politiques de liquidation des ghettos de pauvres et d’immigrés ( 47% des communes ne souscrivent pas à l’obligation légale de 25% de logements sociaux en 2023).Avec des pouvoirs publics restant en réalité incroyablement passifs vis-à-vis des trafics de drogue et de leur pouvoir de désocialisation au nom du bon déroulement des affaires et des importations et exportations. Un suivi difficilement compréhensible des fichiers S, avec des fonctionnaires des forces de sécurité et de l’Education Nationale maintenant mis au premier plan de toutes ces contradictions et occasions manquées. Mettant en jeu leur vie, dans une ambiance où faute de responsabilités assumées, l’hypocrisie et la récupération règne.

                Nous avons une société à remettre sur pied où faute d’une démocratie exigeante et responsable, qui ne prétend pas pouvoir se passer de ses citoyens, de justice sociale, de responsabilité écologique équitablement partagée, certains, pressés d’éviter ces sujets difficiles, se verraient bien aux commandes et puis on verra après. On y est déjà en fait. Prenons nos responsabilités, mobilisons-nous, laissons les médias s’époumoner et tenter de nous asphyxier de leurs sondages et faisons ce que nous avons à faire en commençant par voter en nombre au lieu de laisser le champ libre à ces gens qui eux sont toujours présents au moment décisif. Prenons nos responsabilités. Passons à autre chose.

                 

                 


              • Iris Iris 7 février 18:05

                @Octave Lebel

                Bravo pour vos réponses mais j’en ai un peu marre car elles tiennent trop peu compte de ce qui nous nous sommes déjà dit, j’ai d’ailleurs la sensation qu’elles ne me sont pas vraiment adressées.

                 

                Ce n’est pas un nom ni une personnalité qui structure une démarche. C’est cela les critères à mon avis. Incontestablement JLM possède ces capacités.

                Ok mais le plus important c’est d’être élu et JLM ne pourra pas être élu, s’il avait accedé au 2ème tour en 2022 il n’aurait pas été élu non plus.

                En convenez-vous ?

                 

                L’immigration, c’est le vieux piège idéologique et électoraliste avec lequel joue le tandem extrême-droite et droite macronienne et autres depuis très longtemps...

                En attendant, plus de la moitié des Français sont hostiles à la culture islamique, et vous ne pourrez pas les convaincre avec ce genre de considérations victimaires, qu’elles soient justifiées ou non. Il faut trouver des solutions concrètes, des compromis, pour faire revenir du RN ceux qui y sont partis.

                Pensez-vous que cela est possible ?

                 

                Vous considérez probablement que mes raisonnements sont trop simplistes, moi je les pense juste pragmatiques.


              • L'apostilleur L’apostilleur 8 février 07:47

                @Iris
                « ...Il faut trouver des solutions concrètes, des compromis, pour faire revenir du RN ceux qui y sont partis. »
                Vous ne ferez pas « revenir » des électeurs de gauche dans un fatras d’extrême-gauche.
                Mélenchon est un frondeur de cette gauche tranquille qui elle avait réussi à se faire élire avec un programme de gauche, pas d’extrêmistes.
                Le RN a réussi une transformation en socialisant son programme. Pour lfi la marche est trop haute, ils sont restés dans une opposition systématique qui les coule chaque jour un peu plus. 
                Mélenchon est un français nostalgique de ses origines marocaines qu’il voudrait reproduire en France, nous imposer. Sa psychose l’empêche d’entendre les français. 
                N’est pas Mitterand qui veut


              • L'apostilleur L’apostilleur 8 février 09:06

                @Iris
                « ...le positionnement de LFI sur l’immigration et l’intégration de l’Islam doivent être nuancés. Trop de personnes sont hostiles ou effrayés par l’Islam en France... »

                lfi ne changera pas son positionnement immigrationniste, trop de cadres du parti sont d’origine non française ou issus de familles étrangères. La France est pour certains une citadelle à prendre pour assouvir une revanche sournoise née des difficultés de leur assimilation.
                Leur clientèle partage pour partie leur ressenti.
                70% des musulmans votants ont choisi lfi.
                 
                Celle qui avait œuvré pour céder la France à l’étranger anglais avec le Traité de Troyes était une étrangère, elle ira jusqu’à déshériter son fils du trône de Charles VI. 
                https://onenpensequoi.over-blog.com/2022/11/la-frangleterre-n-est-pas-pour-demain.html


              • Octave Lebel Octave Lebel 8 février 12:59

                @L’apostilleur

                Mais non allons bien plus.

                " 70% des musulmans votants ont choisi LFI."

                dont au moins 70% qui sont très méchants ce qui est bien plus grave que sournois comme le disait ce bon vieux Charles VI smiley


              • L'apostilleur L’apostilleur 8 février 13:54

                @ Octave 

                Plutôt que l’ironie, remettez vous en cause, acceptez l’intégration comme une nécessité d’autodéfense qui s’impose dans toutes les sociétés qui veulent conserver leur modèle. 

                L’occasion de vous rappeler que la majorité des musulmans placent la charia aux dessus des lois de la République, dont 2 lycéens sur 3.

                Un avertissement grave que vous n’ignoreriez pas si vous étiez un bon citoyen. 


              • Octave Lebel Octave Lebel 8 février 17:27

                @L’apostilleur

                Bon courage à vous, la différence avec vous et vos semblables, c’est que je n’ai pas besoin de mensonges répétés à satiété ni de dissimuler ce que je défends.
                Contrairement à vous, je crois que c’est un avantage.
                Je n’ai pas besoin de vous caricaturer, juste vous laisser faire smiley



              • Octave Lebel Octave Lebel 8 février 18:15

                @Iris

                . Je propose une réflexion un peu en profondeur sans prétendre posséder la vérité, chacun en fait ce qu’il veut. Je vous souhaite une bonne lecture. Je pense que c’est la seule manière d’échapper au conditionnement et à l’influence des médias et leur puissance qui nous touchent tous. C’est ingrat à faire mais je pense qu’il n’y a pas de raccourci. Les gens en face sont des professionnels déterminés qui ont bcp à perdre et qui ne lésinent pas sur la propagande en ayant aucun scrupule sur la véracité des choses.Il faut comprendre leurs manœuvres et chercher où sont les appuis. 

                . Concernant le RN, il ne faut pas confondre la réalité de sa situation et son enflure médiatique avec laquelle jouent les médias en mettant en avant sa propagande pendant un 1er tour puis en changeant de pied ensuite en insistant sur le danger avec la supercherie du front républicain. La réalité c’est 1% d’écart avec LFI au 1er tour avec un dernier sondage ayant donné MLP à 6 points au-dessus. Puis au second tour une MLP récupérant en fait les voix perdues de Macron par rapport à 2017 quand globalement l’abstention (= non à l’un et à l’autre dans un scd tour) est en fait devenue supérieure à celle de 2017, c’est dire. Evidemment les choses ne sont jamais présentées comme cela dans les médias mais c’est la réalité du pays. La marge de progrès est en fait chez les abstentionnistes en partant du fait que la macronie et la droite ont déjà fait le plein en mélangeant d’ailleurs leurs voix avec celles du RN et que la marge de progrès du RN, quoique racontent les sondages, est quasi inexistante sauf peut-être dans des élections atypiques comme les européennes où la dernière fois le RN et EELV avaient fait un score, toujours sur fond d’abstention. Et où bien sûr les médias avaient fait toutes sortes de plan sur la comète. Ils avaient enterré LFI comme il se doit.

                . Je pense que nos concitoyens, échaudés par l’affaire de la retraite et agacés par l’enflure médiatique du RN qui recommence, au constat que ceux qui voient leurs intérêts soutenus par la macronie et la droite, eux en réalité n’ont jamais déserté les urnes, vont comprendre la nécessité de se remobiliser. Je connais bien ceux qui représentent le plus grand nombre des électeurs occasionnels ou non du RN.J’en ai parmi mes amis et connaissances. Ce sont des gens qui ont été durablement trompés par ce que MLP nommait l’UMPS, sensibles à des explications et des solutions simples ainsi que par la vieille explication désignant des boucs émissaires que l’on peut charger de tout. C’est efficace parce que cela apporte une sorte de soulagement immédiat. Alors qu’il faut bien admettre que l’amélioration des choses prendra nécessairement un peu de temps même si des mesures immédiates changeront la donne. Il s’agit de ne pas confondre les abuseurs et les abusés. Ces gens sont en réalité méprisés par les cadres, les élus et bon nombre de militants du RN en attendant qu’ils découvrent la vraie face de ceux qui les courtisent. Leur montrer avec opiniâtreté et patience la réalité des votes ici et au parlement européen des élus du RN, attirer l’attention sur le parcours d’un Bolloré mettant en scène la propagande de l’extrême-droite, représentant éminent en fait de l’oligarchie financière que l’UMPS a porté là où elle voulait être, sont nécessaires pour que nos concitoyens comprennent peu à peu dans quel piège ils se trouvent. Il n’y a pas de miracle, il faut du temps et des efforts pour que la prise de conscience se fasse et ensuite cela va vite en fait. Il faut expliquer aussi le rôle tenu par les droites extrêmes ou pas dans l’impasse où nous met la persistance de ghettos qu’il faudra démanteler. Là aussi les médias sont très discrets.Mais encore une fois, la clef est au niveau de l’abstention.

                .Vous parlez de culture musulmane. Le RN et la droite mettent en avant tout ce qui fait problème en faisant un focus sur la population des ghettos en raison de ce que j’ai déjà expliqué en cachant leur responsabilité dans la situation. Bien sûr qu’il faudra démonter les ghettos dont les victimes au quotidien sont le plus grand nombre qui y vivent sans avoir le choix. L’islam, qui n’est pas l’islam politique pas plus que l’on ne peut résumer le catholicisme à l’inquisition ou aux croisades, est en réalité une religion qui comme les autres ici a commencé de se fondre dans la diversité de notre pays. Qui sera d’autant mieux inscrite dans la laïcité si nous ne laissons pas des démagogues faire de ce principe fondateur de notre république un prétexte pour des visées électoralistes à court terme. Il y a en réalité des endroits où l’enseignement privé catholique accueille 50% d’enfants musulmans à cause de la dégradation des services publics notamment dans les zones dites sensibles. Bien sûr qu’il faudra reprendre sérieusement en main l’aménagement du territoire et l’école entre autres. Les couples d’immigrés deviennent à 30 % mixte à la seconde génération puis à 50% à la 3ème. Il n’y a pas de temps à perdre pour reprendre toutes ces choses en mains si on veut pacifier notre société. Il n’y a rien à gagner bien au contraire à courir derrière l’extrême-droite qui partout a semé le chaos avant de se faire virer. Il n’y a pas de baguette magique pour sortir de ces situations. Il faut de la lucidité, de la persévérance et du temps. Plus nous attendrons, plus ce sera compliqué et long.

                . Election de JLM au scd tour en 2022 ? Pourquoi pas vu ce que j’ai dit sur la nature de l’abstention. Tout finit par arriver si on se donne du mal et que l’on a une bonne intelligence de la situation, qu’on ne se laisse pas diviser ni installer dans la confusion. Tout bouge, tout change constamment en profondeur. Qui avait prévu le retournement aux législatives, la mobilisation pour les retraites etc... ? Les médias nous conditionnent à être des spectateurs de la vie politique qui plus est en nous disant ce que nous pensons et pourquoi et comment. Et bien souvent à l’insu de notre plein gré sans que nous ne nous en rendions vraiment compte. C’est banalisé mais c’est très nouveau, cela n’existait pas avec cette ampleur auparavant. Ce temps est révolu si nous le voulons. Je pense aussi que l’élection, c’est un moment. Après commenceront les choses sérieuses qui requerront notre lucidité et notre vigilance.

                Je crois que l’on peut s’arrêter là pour le moment. À votre convenance.

                 

                 

                 


              • @Octave Lebel
                "

                @Iris

                . Je propose une réflexion un peu en profondeur sans prétendre posséder la vérité,

                "

                C’est gentil de commencer comme cela en lui expliquant que c’est un gros con bas de plafond qui ne fais que penser superficiellement et que vous bien sur etes capable de penser en profondeur et de l’éduquer.. peut etre une distribution d’un bon point au bout ? ^^
                 
                T’1 on se marres bien ici tout de même


              • @Octave Lebel
                Faudrais aller expliquer votre laius sur l’Islam qui n’est pas l’Islam politique !
                quazi partout dans le monde à part quelques trop rares exeptions aux gens de la bas qui eux le subissent
                 
                La seule chose reellement positive dans ce délire et gloubi glouba cogntif hazardeux...
                c’est qu’une fois l’Islam politique installé, au moins les Tataves d’extreme gauche ne posent plus de problemes, ils finissent comme ils doivent finir  smiley smiley
                 
                Il suffis d’ouvrir quelques livres d’itellectuels connus et ce de bcp de pays différents pour n’en avoir à travers leurs éxpérience plus de doutes possibles,
                ou d’ouvrir les bouquins de l’histoire contemporaine de certains pays qui servent de référence en la matiere (ex l’Iran avant et apres !!)

                Pauvre France ... soit des racistes qui s’ignorent (les pires) qui se croient supérieurs à d’autres peuples qui eux l’ont payé et le payent tres tres cher...
                 
                soit d’imbéciles aculturés sur le monde et qui ne sortent pas de leur petit nombrilisme autocentré ... soit les 2 réunis


              • L'apostilleur L’apostilleur 8 février 20:58

                @Octave Lebel
                « ..la différence avec vous et vos semblables, c’est que je n’ai pas besoin de mensonges répétés à satiété ni de dissimuler ce que je défends.. »
                Apprenez qu’une opinion qui vous déplaît n’est pas un mensonge, parfois une erreur que vous corrigerez si vous le pouvez. La mauvaise foi n’est pas une nécessité de la contradiction. 
                Sur AVX vous n’êtes pas en meeting avec des colleurs d’affiches pour vous faire la claque. Les honnêtes gens s’expriment sans nécessairement suivre des couloirs idéologiques.
                Les intervenants libres ne s’interdisent rien même si lfi n’y trouve pas son compte.


              • Aristide Aristide 9 février 10:57

                @L’apostilleur

                Octave ose tout : « L’islam, qui n’est pas l’islam politique pas plus que l’on ne peut résumer le catholicisme à l’inquisition ou aux croisades, est en réalité une religion qui comme les autres ici a commencé de se fondre dans la diversité de notre pays. »

                Anachronisme, comparaisons douteuses, mensonge…Tout y est ...


              • Octave Lebel Octave Lebel 9 février 11:05

                @L’apostilleur

                Décidément vous avez bien retenu les leçons d’Orwell on dirait

                . Les intervenants libres ne s’interdisent rien....

                . Apprenez qu’une opinion qui vous déplaît n’est pas un mensonge un mensonge est une opinion qui vous déplaît...

                Et vous un « libre-menteur » smiley


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 9 février 11:43

                @Octave Lebel
                 
                 ’’ un « libre-menteur ’’
                >
                C’est pas un oxymore, ça ?
                 


              • Octave Lebel Octave Lebel 9 février 11:45

                @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

                Je fais le contraire en fait mais je comprends la diversion, vous vous êtes senti visé smiley

                « Il s’agit de ne pas confondre les abuseurs et les abusés. Ces gens sont en réalité méprisés par les cadres, les élus et bon nombre de militants du RN en attendant qu’ils découvrent la vraie face de ceux qui les courtisent. »


              • Octave Lebel Octave Lebel 9 février 18:32

                @Aristide

                "Tout y est" Ce qui vous dérange oui mais pas l’essentiel qui nous vaut votre comédie permanente smiley

                Au hasard Faire la révolution fiscale.

                https://nupes-2022.fr/le-programme

                Chapitre 3 : Partage des richesses et justice fiscale.

                • Rendre l’impôt sur le revenu et la contribution sociale généralisée (CSG) véritablement progressifs avec un barème à 14 tranches
                • Rétablir et renforcer l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), incluant un volet climatique visant à taxer les gros pollueurs calculé selon l’empreinte carbone des actifs détenus
                • Refonder l’impôt sur les sociétés pour établir l’égalité devant l’impôt entre PME et grands groupes, instaurer un barème progressif en fonction des bénéfices réalisés et selon leur usage, et favoriser l’investissement plutôt que la distribution de dividendes
                • Création d’une caisse de péréquation inter-entreprises pour mutualiser la contribution sociale entre petites et grandes entreprises
                • Supprimer la flat tax et imposer les revenus du capital a minima comme ceux du travail
                • Augmenter les droits de succession sur les plus hauts patrimoines en comptabilisant l’ensemble des dons et héritages reçus tout au long de la vie et créer un héritage maximal de 12 millions d’euros (soit 100 fois le patrimoine net médian) et en supprimant les niches fiscales permettant aux plus aisés d’échapper aux droits de succession
                • Réduire la TVA sur les produits de première nécessité, réinstaurer une « TVA grand luxe » 
                • Évaluer chacune des niches fiscales et supprimer les niches injustes, inefficaces socialement ou nuisibles écologiquement ; pour les niches restantes, transformer les « réductions d’impôts » en « crédits d’impôts » afin que chacun puisse bénéficier à égalité de ces incitations financières, quels que soient ses revenus
                • Instaurer un impôt universel sur les entreprises (basant leur taxation sur l’activité effectivement réalisée en France) et sur les revenus des particuliers dans les pays à fiscalité privilégiée pour lutter contre l’évasion fiscale
                • Rétablir l’exit tax supprimée par Emmanuel Macron
                • Taxer les entreprises ayant profité de la crise sanitaire et des conséquences de la crise ukrainienne et orienter les recettes vers les investissements nécessaires et à la bifurcation écologique et sociale
                • Refonder la taxe foncière pour la rendre progressive et pour que chacun paie à hauteur de son patrimoine total réel
                • Mettre fin au quotient conjugal, système patriarcal favorisant les inégalités salariales entre les femmes et les hommes, remplacer l’injuste quotient familial fiscal actuel par un crédit d’impôt par enfant que pourraient toucher toutes les familles
                • Faire de la lutte contre la fraude et l’évasion fiscales une priorité : débloquer les moyens humains et financiers nécessaires et prendre des initiatives en lien avec tous les pays décidés à mener cette lutte
                • Mettre fin à la convention judiciaire d’intérêt public qui permet aux entreprises de négocier leur sanction financière en cas de fraude fiscale
                • Augmenter les poursuites judiciaires et durcir les sanctions à l’encontre des délinquants en col blanc reconnus coupables de fraude fiscale, et renforcer les effectifs de l’administration fiscale

                 


              • Fergus Fergus 5 février 12:55

                Bonjour, Jean


                « Hollande a quitté le pouvoir, pour le confier à Macron »

                Hollande n’a rien « confié » à Macron : il s’est fait déposséder de sa légitimité à se représenter (quitte à prendre une veste) par un plus ambitieux que lui qui l’a court-circuité en le prenant de vitesse dès 2016.


                « Macron (...) reprend les idées de l’extrême-droite »

                En réalité, non : il a fait mine de les reprendre en sachant pertinemment qu’elles seraient retoquées par le Conseil constitutionnel. Macron est un opportuniste pragmatique.


                • Eric F Eric F 6 février 18:14

                  @Fergus

                  ’’il a fait mine de les reprendre en sachant pertinemment qu’elles seraient retoquées par le Conseil constitutionnel. Macron est un opportuniste pragmatique’

                  Non, c’est un fourbe.


                • L'apostilleur L’apostilleur 5 février 13:39

                  @ l’auteur 

                  « ..On divise la gauche.. »

                  Qui « on » ? La gauche se divise toute seule, besoin de personne pour valider ce qui était annoncé. Dès la primaire c’était clair.

                  « ...et on diabolise les Insoumis.. »

                  Besoins de personne non plus, les insoumis dissidents ont fait le travail tout seul. Tout le monde sait que les insoumis c’est fini, les derniers excités font ce qu’il faut avant le grand congé.

                  Oseront-ils les européennes avec la gamelle annoncée ?


                  • ZenZoe ZenZoe 5 février 15:45

                    Sarkozy et Macron sont plutôt potes parait-il, ça veut dire quelque chose non ?


                    • Fergus Fergus 5 février 16:14

                      Bonjour, ZenZoe

                      En effet ! Deux parfaits exemples de leaders de droite.

                      A une différence près :
                      Sarkozy s’est montré le plus souvent velléitaire par manque de courage politique alors qu’il avait une majorité à sa botte à l’Assemblée Nationale.
                      Macron est nettement plus déterminé à faire passer les réformes libérales. Une chance qu’il ne dispose que d’une majorité relative lors de ce second mandat !


                    • ZenZoe ZenZoe 5 février 17:17

                      @Bonjour Fergus
                      Oui, Macron est plus dangereux finalement.


                    • Aristide Aristide 6 février 10:30

                      @Fergus

                      Un Macron à qui vous avez donné votre voix au second tour... Tout est dit de votre incohérence ...


                    •  C BARRATIER C BARRATIER 5 février 17:44

                      Comme tous ceux qui ont fait deux mandats, il a du mal à terminer le second. La droite qui voit monter en popularité notre président du conseil veut lui couper les jambes par une prochaine motion de censure.

                      En politique pour quelques idéalistes comme de Gaulle, Hollande, il y a surtout des arrivistes car le métier paie bien. Surtout pour ceux qui ne trouveraient incapables de faire autre chose....En attendant ils viennent comme les sénateurs sans vergogne se voter une augmentation de salaire démesurée. Payons, contribuables aux fins de mois pas toujours faciles 


                      • zygzornifle zygzornifle 6 février 08:56

                         Il s’est dit d’abord ni de droite ni de gauche pour revendiquer ensuite être de droite et de gauche

                        Un politique n’est pas de droite ou de gauche, c’est un opportuniste qui va la ou il y a la possibilité de monter, de l’oseille a gratter, du prestige et se faire aduler par une clique de déneuronés , le reste il s’en contrefiche, votre sort l’indiffère totalement, il se sert de vous, vous êtes les outils de sa réussite qu’il ne partagera jamais ..... 



                          • Aristide Aristide 6 février 11:22

                            Est-ce qu’il est obligatoire de manier la mauvaise foi !!!

                            L’auteur dit :

                            Comme l’a annoncé son jeune Premier de Matignon, il va désmicardiser, déréglementer, déverrouiller, débureaucratiser… et dans la foulée décongépayétiser, déretraitiser, déprotéger… détruire tout ce qui a été construit et acquis en plusieurs générations.

                            La simple lecture de cette liste est sans ambiguïté, il s’agit de revenir sur toutes les avancées sociales… L’auteur reprend le mot « désmicardiser » comme modèle pour son énumération des attaques sur notre système social.

                            Sauf que ce mot a le sens contraire !!!

                            L’état pour favoriser l’embauche a mis en place des exonérations liées au niveau du SMIC. En dessous de 1,6 SMIC, l’exonération est totale, ensuite, elle est dégressive jusqu’à 2,4 SMIC. Ces mesures sont des trappes à bas salaires qui découragent l’augmentation des salaires, surtout ceux en dessous de 1,6 SMIC. 

                            C’est sur cet effet négatif des exonérations de cotisations que le gouvernement veut travailler. Le sujet n’est pas facile, il faut trouver une juste équilibre entre favoriser l’embauche et ne pas décourager la revalorisation des salaires.

                            Une piste, pas simple à mettre en œuvre, serait de limiter ces exonérations dans le temps afin que la progression d’une rémunération au SMIC ne soit freinée par la sortie des exonérations. Cela exige un suivi individuel du salarié… avec tous les problèmes que cela entraine. 


                            • Eric F Eric F 6 février 18:35

                              @Aristide
                              La question concrète est que le SMIC étant indexé et réévalué plusieurs fois l’an en période d’inflation, il ’’rattrape’’ les salaires légèrement au dessus. Ce n’est pas une question d’exonérations (ces salaires un peu au dessus le sont également), mais de non-répercussion de la hausse du SMIC sur le reste des salaires modestes, là est le problème.
                              De ce fait un salarié inexpérimenté ou peu productif et un salarié expérimenté et motivé sur la même activité se retrouvent concrètement au même salaire. Et dès qu’il y a une petite augmentation individuelle, le coup d’après elle est avalée par la hausse du minimum.
                              il y aurait une solution, c’est de le montant du salaire soit libellé sous forme ’’SMIC+100€’’ ou SMIC+5%’’ (idem les mini et échelons de branches), jusqu’à 1,2 SMIC au moins, là où il y a tassement.


                            • suispersonne 6 février 15:20

                              L’insignifiant inégalitaire autoritaire éborgneur giflé -qu’ils viennent me chercher-,

                              dit « le beauf d’école de commerce »,

                              dit « le pire président de tous les temps »,

                              outre qu’il est un zéro au carré,

                              est un forcené,

                              partisan de l’Assistanat Majuscule des Zaxionnères et des Milliardères,

                              qui nous coûtent 17 mille fois le total du rsa.

                              Et ça va durer encore longtemps ?


                              • suispersonne 6 février 15:22

                                La renaissance des playmobil,

                                en marche vers leurs cimetières sonorisés de casserolades,

                                ne pouvait produire que des zombies.


                                • suispersonne 6 février 17:09

                                  ASSISTANAT MAJUSCULE DES ZAXIONNÈRES ET DES MILLIARDÈRES ...


                                  qui nous coûtent (chiffres 2019) xx MILLE FOIS le total du RSA.


                                  Voici quelques faits qui interpellent … à compter de 2017 …


                                  Destruction des services publics


                                  => suppression de 21 000 lits d’hôpitaux

                                  => contraction des lits de réanimation à 5000, … pendant que l’Allemagne en maintient 30 000 (c’est la clef absolue d’une offre de soins efficaces)

                                  => 1900 fermetures d’écoles

                                  => 100 fermetures de gares ferroviaires

                                  => les ars sont des nids de frelons chargés d’attaquer les ruches du service public de soins (hôpitaux, ehpad …)

                                  => ...


                                  Mais aussi


                                  • + 400 000 personnes sous le seuil de pauvreté

                                  • x 5 le nombre d’étudiants cherchant de l’aide alimentaire

                                  • x 3 le nombre de travailleurs>50 ans privés d’emploi

                                  • suppression 2018 des cotisations chômage des salariés, pour faciliter la réduction des prestations chômage

                                  • manipulation des statistiques du chômage, pour propager une fausse réduction du non emploi

                                  • campagnes permanentes de radiation des demandeurs d’emploi

                                  • durcissement et ralentissement du traitement des dossiers caf, pour décourager le plus de demandes possibles

                                  • mensonges éhontés du retour à l’emploi facilité pour les bénéficiaires du rsa, qui vont devoir se déplacer à leurs frais là où on va les menacer de supprimer leurs allocations « de paresse »

                                  • orientation extrêmement réactionnaire de la politique agricole vers la spéculation

                                  • promotion de la confiscation des nappes phréatiques, et de l’empoisonnement avéré de l’environnement

                                  • promotion du nucléaire, sans aucune solution pour les déchets actuellement empêchés de rejoindre la poubelle accueillante de sibérie

                                  • échec retentissant de tous les chantiers epr, + menace existentielle organisée contre edf


                                  Comme le public, c’est caca, on peut s’attendre à des concessions de péage sur les trottoirs de nos villes ?


                                  La politique menée peut se résumer ainsi :

                                  Tout pour les plus riches et rien pour les gueux.


                                  La pauvreté augmente, tant pis pour les défavorisés, c’est leur problème, ils n’ont qu’à se sortir les doigts …


                                  Les plus riches se gavent : c’est parfait pour ces piteux gouvernants.


                                  A ce stade, mesdames messieurs les trolls bourrins de l’extrême bourgeoisie LRNREZ, vous pouvez commencer à éructer


                                  islamogochiasse trotteskistasse marquessistasse maoïstasse … on s’en régale …


                                  La suite de ce topo est faite pour ceux qui s’intéressent à approcher le plus possible de la vérité et de la justice.


                                  • suispersonne 6 février 17:11

                                    1 – FRAUDE FISCALE

                                    Notez d’abord que le menteur à talonnettes, nonobstant la suppression de 12 000 postes de policiers, qui manquent partout, s’est évertué à comprimer les effectifs de contrôleurs et d’inspecteurs du fisc et du travail.

                                    Le déplacement des fortunes et des revenus de personnes physiques, comme de compagnies internationales, dans les paradis fiscaux, est une pratique facile, et bien connue de cabinets prospères d’avocats, comme celui du menteur à talonnettes, spécialisés dans la sanctuarisation discrète et opaque dans des ‘trusts’, boîtes aux lettres concentrées à des adresses connues, intitulées « circulez, il n’y a rien à voir ».

                                    On note que le Delaware est un paradis fiscal très ancien, qui concentre des milliers de boîtes aux lettres des plus grosses compagnies américaines.

                                    Pas besoin d’aller au loin : on a des accueils bienveillants au Luxembourg, en Suisse, dans les îles anglo normandes, à l’île de Man, en Irlande …


                                    On parle d’un minimum de 100 milliards €, … dont l’état ne récupère que 8 à 9 %, pour faire semblant de s’en occuper.

                                    On a vu le témoignage d’un agent secret effaré de l’accueil glacial réservé par des inspecteurs des finances à ses dossiers très détaillés et circonstanciés.


                                    Un rétablissement juste de la progressivité de l’impôt permettra de réduire ou effacer celui des revenus moyens, avec un gain de 600 % pour le budget de l’état.


                                    2 – ÉVASION FISCALE

                                    Malgré leur inutilité reconnue, de nombreuses niches permettent d’échapper à l’impôt.

                                    On connaît quelques ex inspecteurs du fisc devenus de charmants conseillers pour faciliter la chose.

                                    Plusieurs astuces comptables permettent même de récupérer la majeure partie des pertes d’exploitation : pensez à la banque française qui non seulement a réussi à accuser un employé de ses propres dérives, mais a récupéré une bonne part des pertes qui lui ont été attribuées.


                                    3 – BOUCLIER FISCAL

                                    Le menteur à talonnettes a réussi à descendre ce bouclier à 50 % des revenus.

                                    Chacun peut vérifier que ce sont exclusivement les plus aisés qui ont bénéficié de remboursements conséquents, sans aucun effet sur l’évasion fiscale.

                                    Supprimé en 2011, il aura permis de rembourser 2,823 Millions € en 5 ans à moins de 20 000 bénéficiaires.


                                    La progressivité de l’impôt a toujours été combattue par l’extrême bourgeoisie.


                                    Mais le taux marginal de 95 % pratiqué en GB jusque dans les années 60 ne causait pas beaucoup de soucis aux fortunes britanniques de la City, toutes adeptes chevronnées du sport olympique de la fuite vers les îles anglo normandes ou les Bahamas …

                                    Cette dernière adresse fut même suggérée aux Beatles qui s’en plaignaient (Taxman).



                                    • suispersonne 6 février 17:12

                                      4 – EXONÉRATIONS DE SALAIRES DIFFÉRÉS


                                      Les cotisations sociales sont du salaire différé.

                                      C’est le modèle social français, constamment assiégé depuis 1945, et qui est, encore, un modèle pour tous les pays du monde.


                                      Les ordonnances Jeanneney de 1967, qui ont décomposé la caisse unique de sécurité sociale, et désarmé les partenaires sociaux de leur priorité de gestion, sont une des racines de la révolte de 1968.

                                      Le plan Juppé de 1996 contribue à réduire tous les volumes, « parce que cela coûte un pognon de dingue », phrase que son intelligence l’a empêché de prononcer publiquement.


                                      La stupidité des merdiacrates insiste bêtement sur le fait que pour augmenter de 100€ le salaire d’un smicard, un dirigeant devra en sortir 238 ...

                                      Alors que le problème vient des exonérations, parfaitement identifiées comme des trappes à bas salaires, qui fonctionnent parfaitement au bonheur de l’extrême bourgeoisie LRNREZ.

                                      Laquelle vient d’inventer la désmicardisation, comme un hochet sans aucune suite possible (=> ils seraient devenus révolutionnaires ?).

                                      Et les ahuri(e)s du RN prétendent que c’est « jouer petit bras », et proposent des exonérations jusqu’à 3000€ …


                                      5 – FLAT TAX


                                      Les revenus du capital sont imposés au forfait de 30 %.

                                      Ce qui fait que les revenus du travail, bien plus coûteux, sont désavantagés, et poussent les financiers qui dirigent tout à investir dans une spéculation sans limites.

                                      Les salaires différés se trouvent privés d’une ressource considérable.


                                      6 – ISF


                                      L’injustice de cet impôt est encore pire depuis qu’on le limite au patrimoine immobilier, dont bien des propriétaires ne disposent d’aucune fortune financière.


                                      7 – FRAUDE À LA TVA


                                      Achetez un jet, et un yacht, on sait comment vous faire rembourser la tva !

                                      Il suffit de domicilier une société propriétaire p ex à l’ïle de Man, ce qui permet de cacher que vous êtes locataire de votre propre bien !

                                      Une cellule spéciale du ministère s’occupe de tout.



                                      RSA => 9,7 MILLIARDS € 2014 => 21,7 MILLIARDS € 2020


                                      Bref, le droit à la paresse, ça suffit !


                                      • suispersonne 6 février 17:13

                                        4 – EXONÉRATIONS DE SALAIRES DIFFÉRÉS


                                        Les cotisations sociales sont du salaire différé.

                                        C’est le modèle social français, constamment assiégé depuis 1945, et qui est, encore, un modèle pour tous les pays du monde.


                                        Les ordonnances Jeanneney de 1967, qui ont décomposé la caisse unique de sécurité sociale, et désarmé les partenaires sociaux de leur priorité de gestion, sont une des racines de la révolte de 1968.

                                        Le plan Juppé de 1996 contribue à réduire tous les volumes, « parce que cela coûte un pognon de dingue », phrase que son intelligence l’a empêché de prononcer publiquement.


                                        La stupidité des merdiacrates insiste bêtement sur le fait que pour augmenter de 100€ le salaire d’un smicard, un dirigeant devra en sortir 238 ...

                                        Alors que le problème vient des exonérations, parfaitement identifiées comme des trappes à bas salaires, qui fonctionnent parfaitement au bonheur de l’extrême bourgeoisie LRNREZ.

                                        Laquelle vient d’inventer la désmicardisation, comme un hochet sans aucune suite possible (=> ils seraient devenus révolutionnaires ?).

                                        Et les ahuri(e)s du RN prétendent que c’est « jouer petit bras », et proposent des exonérations jusqu’à 3000€ …


                                        5 – FLAT TAX


                                        Les revenus du capital sont imposés au forfait de 30 %.

                                        Ce qui fait que les revenus du travail, bien plus coûteux, sont désavantagés, et poussent les financiers qui dirigent tout à investir dans une spéculation sans limites.

                                        Les salaires différés se trouvent privés d’une ressource considérable.


                                        6 – ISF


                                        L’injustice de cet impôt est encore pire depuis qu’on le limite au patrimoine immobilier, dont bien des propriétaires ne disposent d’aucune fortune financière.


                                        7 – FRAUDE À LA TVA


                                        Achetez un jet, et un yacht, on sait comment vous faire rembourser la tva !

                                        Il suffit de domicilier une société propriétaire p ex à l’ïle de Man, ce qui permet de cacher que vous êtes locataire de votre propre bien !

                                        Une cellule spéciale du ministère s’occupe de tout.



                                        RSA => 9,7 MILLIARDS € 2014 => 21,7 MILLIARDS € 2020


                                        Bref, le droit à la paresse, ça suffit !


                                        • @suispersonne
                                          Merci pour vos quelques rappels de bon sens que les castors et groupies ainsi que leurs idiots utiles semblent avoir oublié


                                        • Eric F Eric F 6 février 18:53

                                          Une chose interpelle, ce sont les revirements à 180° de Macron, alors que ses prédécesseurs avaient du moins une ligne politique suivie.

                                          Ainsi, à son arrivée au pouvoir, Macron a serré la vis de la rigueur budgétaire pour réduire le déficit (alors qu’il héritait d’un déficit meilleur que prévu de seulement 2,7%), par exemple, baisse des APL
                                          Mais peu à peu, il a lâché des milliards pour éponger des crises (GJ...), puis a mis en place le surréaliste ’’quoi qu’il en coute’’ qui a fait flamber la dette. Tous les efforts de réduction des déficits depuis 15 ans ont été engloutis en 3 ans !

                                          Idem pour le nucléaire, au début il ferme Flamanville (alors que son prédécesseur avait lié au déploiement de l’EPR) et prévoit plusieurs fermetures.
                                          Puis l’an passé, volte face en reprochant à EDF d’avoir appliqué ses directives et réduit la maintenance -ils ont rattrapé le coup et remis le parc en action, bravo les techniciens !-.

                                          En politique extérieure, il passe d’in extrême à l’autre, par exemple sur le conflit ukranien, position modératrice au début, puis escalade de fournitures. Sur le Moyen Orient, il parle d’abord de coalition contre le Hamas, puis d’action strictement humanitaire.

                                          Plus personne ne s’y fie !


                                          • La planète des singes .

                                            Quelque soit l’activité d’un humain 80 % des affaires criminelles ou des problèmes sociaux , politiques que les humains génèrent sont du à ;

                                            La jalousie ,
                                            Le mensonge,
                                            Le parjure....

                                            Si l’acte de mentir devient habituel sans discernement jusqu’à l’ addiction .. cela correspond à une dissonance cognitive.
                                            On devient lourdement un mythomane .

                                            Macron a peut être le nez qui gratte mais il n’est plus stable psychologiquement et n’est plus apte à gouverner .


                                            • @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                                              3 étoiles, ben dis donc ...... !


                                            • L'apostilleur L’apostilleur 7 février 09:56

                                              @ l’auteur 

                                              « ..Valéry Chartier a fait un rêve : que la gauche décomplexée lutte contre notre adversaire, la Finance, qu’il démantèle les paradis fiscaux, que les intégristes libéraux soient déradicalisés... »

                                              Une écrasante majorité des français sont d’accord. Avec « mon ennemi c’est la finance » Hollande nous a berné et lui avec, dès son premier voyage chez Merkel c’était fini.

                                              Le problème c’est que les français ont vite compris que Mélenchon avait fait fort en détruisant le PS, mais qu’il était incapable de s’y substituer avec une gauche pulvérisée.

                                              Détruire oui, construire non.

                                              Cette gauche réceptacle de minorités irréfléchies trompe les français avec de vrais problèmes et des mauvaises solutions, contradictoires même. 

                                              « La baisse de la natalité est rassurante » pour Sandrine Rousseau


                                              « Le leader insoumis appelle à « la régularisation massive » des migrants de Lampedusa. » 

                                              Encore mieux « la France, et même l’Europe, sont globalement très peu concernés par la phénomène de l’immigration migratoire mondial  » LFI

                                               

                                              "Droits de succession : au-delà de 12 millions d’euros, Mélenchon « prend tout »

                                              Des idées d’une vieille gauche disparue que Mélenchon ressasse toujours, il n’a pas vu que les temps ont changé, les ouvriers l’ont quittée pour MLP, bravo Mélenchon, beau résultat !!


                                              • Octave Lebel Octave Lebel 7 février 15:39

                                                @L’apostilleur

                                                Je comprends votre inquiétude. Va falloir se serrrer la ceinture avec les pauvres 12 millions restant

                                                 smiley

                                                Surtout si on a été mal conseillé en ayant oublié d’ enlever du pactole toutes sortes d’exonérations. Au fond ce JLM ne serait-il pas un peu laxiste ? Ce bon vieux Roosevelt avait été bien plus énregique en son temps.Damned smiley

                                                "Droits de succession : au-delà de 12 millions d’euros, Mélenchon « prend tout » = 8000 ans de smic. ( à la louche généreuse 1500 euros X 8000)


                                              • L'apostilleur L’apostilleur 7 février 18:36

                                                @Octave Lebel
                                                Combien de dizaines de milliers de sociétés Françaises chercheraient à aller voir ailleurs avec le Mélenchon rapetou ?
                                                Sans compter les autres dizaines de milliers de sociétés étrangères en France ?
                                                Le grand vidage d’emplois à la clef !!
                                                Votre adn est infecté par des clichés revendicatifs archaïques qui plombent la gauche actuelle toute entière. Vous confondez la nécessité d’un impôt justement appliqué avec une maîtrise par nos états des excès d’une financiarisation qui assujetti nos pays et la politique narcissique des tyrans grecs qui a inspiré Mélenchon que vous reconnaitrez ici : TYRANNIE ET DÉMOCRATIE. SŒURS ENNEMIES MAIS PLÉBISCITÉES

                                                 
                                                L’idéologie passéiste du petit timonier ne lui permet pas d’adhérer à d’autres options qui ont fait leurs preuves et favorables à tous les salariés. Elles seraient un frein à ces délires sociaux avec une opposition des salariés/patrons. Plutôt qu’un nouvel impôt (PS), pourquoi pas la participation et l’intéressement de Darmanin ? - L’apostilleur (over-blog.com)


                                              • agent ananas agent ananas 7 février 22:47

                                                Le clivage droite-gauche est un logiciel du passé, ce que Macron a bien compris.

                                                Depuis le tournant de la rigueur de 1983, moi j’ai compris que c’était plutôt de haut en bas ...


                                                • suispersonne 8 février 14:48

                                                  La liste des saloperies de l’insignifiant inégalitaire éborgneur giflé -qu’ils viennent me chercher,

                                                  dit « le beauf d’école de commerce »

                                                  dit « le pire président de tous les temps »

                                                  commence dès l’époque de flanby, avec le cice, qui en presque totalité va nourrir les dividendes du caque40voleurs, et la fraude fiscale concomitante ...

                                                  Moi qui ai connu personnellement flanby, j’avais toujours perçu que cette masse de lèche bottes de mitran était venue là parce qu’ils n’avaient pas trouvé de place à droite. Cela englobe la totalité des dirigeants saussialisses, abjects menteurs du parti des gueux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean d’Aïtone

Jean d'Aïtone
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité