• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Kirby : langue des signes ou langage du corps ?

Kirby : langue des signes ou langage du corps ?

Aux États-Unis, le coordinateur des communications stratégiques du Conseil national de sécurité a les mêmes attributions qu'un attaché de presse ou qu'un porte-parole de gouvernement. Ce poste a pour mission de "coordonner les efforts interinstitutionnels visant à expliquer la politique des États-Unis », souvent par le biais de séances d’information publiques et interviews avec les médias. En clair, il s'agit de fournir la version officielle qui, dès lors lors ne pourra plus souffrir d'interprétations sous peine de tomber sous le coup du "Patriot Act". Tous comme le conseiller à la sécurité nationale, il est nommé directement par le président, sans avoir à solliciter l'approbation du Sénat, et encore moins celle des députés, forcément.

Le 20 mai 2022, Biden a nommé un amiral à la retraite, M. John Kirby, au poste de coordonnateur des communications stratégiques du Conseil de sécurité nationale qu'il est le premier à occuper.

Contrairement à d'autres fonctionnaires, le coordinateur des communications stratégiques n'a pas qu'un rôle technique étant donné l'enjeu des sujets qu'il est chargé de "commenter", qui vont de la politique d'avortement au sein du ministère de la Défense à la fourniture d'armes à l'Ukraine et à l'impact de l'incident du ballon météo chinois en 2023 sur la politique étrangère des États-Unis.

Il fallait donc quelqu'un de particulièrement éloquent et persuasif, ne laissant de place ni à des interprétations oiseuses, ni à des accusations malveillantes de double langage.

C'est pourquoi l’amiral Kirby m'avait donné l'impression d'avoir choisi d'illustrer lui-même ses propos par le recours à la langue des signes sans passer par l'incrustation dans l'écran d'un petit bonhomme qui gesticule à l’intention des sourds et des malentendants (pour éviter les malentendus dont ils sont victimes par étymologie). Et je me disais : "il est fort, le gars ! Il fait tout lui-même".

Parce que j'avais cru que l'amiral Kirby maîtrise la techniquesus-évoquée par la gestuelle des mains, de la tête et du visage, chaque paramètre correspondant à une liste finie d’éléments qui correspond au phonème de la langue locale. Donc, pas d’ambiguïté possible comme dans le langage ordinaire : un signe = une sens et un seul. Sauf que la compréhension du message aurait été limitée aux anglophones, ce qui représente déjà pas mal de monde.

 

JPEG

Mais, en observant ses dernières prestations, je me suis demandé si, en fait, l'amiral ne se livrait pas sans le savoir à une autre forme d'expression, celle du langage corporel. Et là, il s'agit de tout autre chose. On n'est plus dans la performance volontaire liée à un effort de pédagogie et d'univocité, mais dans l'absence de maîtrise de gestes inconscients qui trahissent ce qu'on voulait cacher.

Dans une conversation, l'attitude du corps représente 55 % du message, les mots seulement 7 % et l'intonation, 35 %. On n'y fait pas toujours attention, mais le corps participe beaucoup à la communication de façon non-verbale à travers une main crispée, des sourcils froncés, des bras croisés ou des pieds qui tapotent. Tous les cadreurs des plateaux de télévision le savent et jouent avec des gros-plans en contre-point des propos apparents pour faire des clins d'oeil aux téléspectateurs (mais la régie ne garde que ce qui va dans le bon sens).

Avec un minimum d’entraînement, il est même possible de savoir si quelqu'un ment, ou est en colère ou encore déçu : par exemple, on sait que sous le coup de l'émotion, les vaisseaux sanguins du nez se contractent et donnent l'envie de se gratter, ce que l'on fait par automatisme, alors que c'est un signe exprimé par le corps. Ou encore, même si une personne n'a pas l'air embarrassée outre mesure, le stress fait monter la température de son corps malgré elle et elle passe sa main sur sa nuque, se frotte le cou, ou dégage légèrement le col de sa chemise comme pour laisser passer un peu d'air.

Avec Kirby, pas besoin de formation spécifique : un minimum de discernement suffit pour comprendre qu'il y a une loup quelque part. Et, comme Guignol dans son castelet, il a du mal à cacher son bâton.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS 18 décembre 2023 17:34

    Scusate amici ma faccio fatica a capire cosa voglia dire signor GRINCHEUX ???

    trouvé cette vidéo de l’Amiral KIRBY :

     https://youtu.be/Izu7Nyfp8A4?si=N94mD56hCpX9HrtK

    Effectivement le type parle beaucoup avec ses mains

    il a le look d’un acteur comique de Hollywood

    un minimum de discernement suffit pour comprendre qu’il y a une loup quelque part. Et, comme Guignol dans son castelet, il a du mal à cacher son bâton.

    Bon Lampion dites nous où il est le loup (et le baton)

    Promenons-nous dans les bois,
    Pendant que le loup n’y est pas.
    Si le loup y était
    Il nous mangerait,
    Mais comme il y est pas,
    Il nous mangera pas.
    Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M’entends-tu ?

    OUUUUUUUUHHHHHH


    • Brutus Grincheux 18 décembre 2023 18:00

      @Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS

      bof, c’était seulement pour montrer la ressemblance frappante avec Guignol dans la gestuelle et avec Pinocchio pour la fdifficulté à cacher qu’on sait très bien qu’on dit des conneries
      il n’est pas la seule ni la première marionnette dans son cas, mais c’est rigolo de voir uncabotin aussi rigard et aussi transparent

      stammi bene


    • Brutus Grincheux 18 décembre 2023 18:02

      @Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS

      le baton, c’est celui de ses copains du Pentagone d’où il sort et qu’il laisse au vestiaire quand il vient sur un plateau télé en civil


    • Eric F Eric F 18 décembre 2023 18:24

      Il y a deux types de communications politique très différents, le discours préparé, et le débat ou interview.

      Dans le premier cas, tout est préparé à l’avance, c’est un jeu d’acteur où la gestuelle peut être maîtrisée.

      Dans le second cas, il peut y avoir surprise, gène, hésitation, embarras.

      Or les pro de la communication gouvernementale préparent toujours, et choisissent les interviewers ou partenaires de débats qui vont dans le sens du message à faire passer. Éventuellement ils potassent ce qui pourrait surgir comme question piège, et ont des trucs et astuces en cas de vrai imprévu (du genre ’’c’est une bonne question, et je vous remercie de l’avoir posée...’’ ça gagne le temps de se reprendre, même si personne n’est dupe.

      Il faudrait donc des experts en ’’langage corporel’’ pour décrypter si la gesticulation de Kirby accentue le message ...ou le contredit.


      • chat maigre chat maigre 18 décembre 2023 21:32

        @Bendidon

        Ha moi aussi il me fait penser à notre cher Lampion smiley

        Salut...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité