• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Bayrou totalement innocenté par la justice !

François Bayrou totalement innocenté par la justice !

« Depuis le début, j'ai dit que les accusations étaient infondées. Pour moi, le cauchemar s'achève ! » (François Bayrou, le 5 février 2024).

Le président du MoDem, maire de Pau et Haut-Commissaire au plan François Bayrou avait annoncé depuis longtemps qu'il serait présent ce lundi 5 février 2024 à 10 heures pour le prononcé de la décision de la 11e chambre correctionnelle du tribunal de Paris, salle d'audience 2.01 (salle Victor-Hugo). L'affaire a été jugée en première instance entre le 16 octobre 2023 et le 21 novembre 2023.

Sûr de lui, il était donc bien présent lorsque le président du tribunal a annoncé son acquittement : « François Bayrou n’avait pas demandé aux eurodéputés d’employer des assistants parlementaires sans leur donner de travail. Ces derniers ne l’ont pas incriminé. (…) Personne n’a déclaré que le président du MoDem avait sollicité l’engagement d’un eurodéputé en ce sens, avant ou après les élections européennes. Il n’est donc pas établi que François Bayrou s’est rendu complice de détournement de fonds publics. (…) Il ne ressort d'aucune pièce que François Bayrou a demandé ces contrats d'assistants parlementaires. (…) Aucun élément ne permet aussi d’affirmer qu’il avait connaissance de faits délictueux. (…) Il n'est pas établi qu'il s'est rendu coupable de complicité. ».

En quelques phrases, voilà François Bayrou relaxé de l'affaire dite des assistants parlementaires du MoDem qui lui pourrissait la vie publique depuis longtemps. Cela fait en effet presque sept ans que François Bayrou a souffert de cette affaire judiciaire, et il faut dire que l'un de ceux qui ont contribué à l'élection du Président Emmanuel Macron avait été nommé Ministre d'État, Ministre de la Justice en mai 2017 mais il n'était resté qu'un mois dans ses fonctions après sa mise en cause dans cette affaire. Lui qui faisait de la probité politique son fer de lance, chargé par le Président de la République de faire cette fameuse loi de moralisation du monde politique qu'il appelait tant de ses vœux, a dû ronger son frein pendant ces sept années.

Devant les journalistes, François Bayrou n'a pas caché son amertume : « Non, il n'y avait pas une volonté de détournement de fonds du Parlement Européen ! (…) Tout ce qui a été porté comme accusations et mises en cause contre un mouvement politique était sans cause. (…) La cible de cette affaire, hélas, c'était moi ! ».

Le parquet avait en effet accusé François Bayrou d'avoir construit un "système" frauduleux au MoDem où les députés européens du MoDem employaient, par l'intermédiaire du Parlement Européen, des assistants parlementaires qui, dans la réalité, faisaient le travail de permanents du MoDem et pas de collaborateurs de leur député européen de rattachement, ce qui signifiait un détournement de fonds systémique. François Bayrou a toujours crié son innocence contre ces accusations.

François Bayrou a évoqué un grand gâchis politique et un grand gâchis humain, ayant une pensée pour l'ex-numéro deux du MoDem Marielle de Sarnez, qui a succombé à la maladie et qui était complètement effondrée par les accusations également portées contre elle.

Le président du MoDem a tenu à rappeler trois éléments majeurs : il est enfin reconnu innocent par la justice, le tribunal a reconnu qu'il n'y avait pas de système délibéré pour détourner de l'argent et qu'il n'y a jamais eu d'enrichissement personnel, de la part d'aucune des personnes mises en cause. Il a reconnu toutefois que sans doute des collaborateurs parlementaires n'avaient pas dû travailler comme ils auraient dû il y a vingt ans, mais qu'il était difficile de retrouver des preuves de leurs actions il y a si longtemps.

Le parquet avait requis, contre le maire de Pau, trente mois d’emprisonnement avec sursis, 7 000 euros d’amende et trois ans d’inéligibilité avec sursis, pour complicité, par instigation, de détournement de fonds publics européens, l'accusant d'être coupable de faits portant « atteinte aux valeurs de probité et d’exemplarité qu’il promeut ». Il a maintenant dix jours pour éventuellement faire appel de la décision du tribunal, mais sur le plan politique, la relaxe de François Bayrou était essentielle pour que le mouvement politique du relaxé reprenne du poids politique.

_yartiBayrou2024A02

En effet, alors qu'il avait eu beaucoup d'influence sur la composition du gouvernement d'Élisabeth Borne en 2022, et aussi des précédents, François Bayrou, qui ne voulait pas de Gabriel Attal à Matignon, n'a pas eu beaucoup d'influence sur la composition d'un gouvernement qu'il juge beaucoup trop à droite.

Ainsi, les rumeurs reprennent un tour différent avec cette relaxe puisqu'il serait question d'un retour de François Bayrou au Ministère de l'Éducation nationale. L'intéressé n'a pas commenté ces rumeurs et s'est bien gardé de dire, comme l'a souhaité par exemple, ce lundi matin, Richard Ramos, député MoDem du Loiret, s'il serait candidat à l'élection présidentielle de 2027, mais il entend désormais que son mouvement, le MoDem, joue un rôle plus important au sein de la majorité et pour la prochaine campagne présidentielle.

En revanche, si une autre personne du MoDem mise en examen a été également relaxée, d'autres ont été condamnées plus ou moins sévèrement. Ainsi, quatre anciens députés européens MoDem ont été condamnés, notamment : Janelly Fourtou à douze mois de prison avec sursis, 50 000 euros d'amende et deux ans d'inéligibilité avec sursis (beaucoup plus sévère que la réquisition du parquet), Bernard Lehideux (trésorier du groupe ALDE, maintenant Renew, au Parlement Européen) à dix-huit mois de prison avec sursis, 50 000 euros d'amende et deux ans d'inéligibilité avec sursis, Anne Laperrouze à douze mois de prison avec sursis, 15 000 euros d'amende et deux ans d'inéligibilité avec sursis, et Jean-Luc Bennhamias à douze mois de prison avec sursis, 30 000 euros d'amende et deux ans d'inéligibilité avec sursis.

D'autres cadres du MoDem ont aussi été condamnés, notamment : Michel Mercier (ancien Ministre de la Justice et ancien trésorier de l'UDF, puis du MoDem) à dix-huit mois de prison avec sursis, 20 000 euros d'amende et deux ans d'inéligibilité avec sursis, Jean-Jacques Jégou (ancien député et ancien sénateur, trésorier du MoDem et ancien mandataire financier du candidat Bayrou à l'élection présidentielle de 2012) à douze mois de prison avec sursis, 10 000 euros d'amende et deux ans d'inéligibilité avec sursis, et Alexandre Nardella (directeur financier du MoDem) à dix-huit mois de prison avec sursis, 20 000 euros d'amende et deux ans d'inéligibilité avec sursis.

La relaxe de François Bayrou est intervenue peu après celle du Ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti le 29 novembre 2023 et celle de l'ancien Ministre du Travail Olivier Dussopt le 17 janvier 2024. Elle interroge toujours sur l'excès de publicité médiatique lorsqu'une personnalité politique est mise personnellement en cause par la justice et ses conséquences politiques alors que son innocence est reconnue bien plus tard. Lorsqu'un prévenu est mis hors de cause, ne faudrait-il pas prévoir des dommages et intérêts à réclamer à la justice elle-même pour atteinte à sa réputation ?


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (05 février 2024)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
François Bayrou totalement innocenté par la justice !
François Bayrou, le gentil organisateur du CNR.
François Bayrou, le parrain de Marine Le Pen.
François Bayrou a 70 ans.
François Bayrou et la préservation du modèle social français.
François Bayrou relance le programme nucléaire français.
François Bayrou et l'obsession de la proportionnelle.
Marielle de Sarnez.
François Bayrou sera-t-il le Jean Monnet du XXIsiècle ?
Vive la Cinquième République !

_yartiBayrou2024A04
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.27/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Seth 5 février 19:12

    72 ans... Ferait mieux de débarrasser le plancher pour aller s’occuper de ses petits enfants. Doit y en avoir tout une ménagerie si ses 6 descendants se sont reproduit à couilles rabattues comme lui ; smiley

    Il est ennuyeux, n’a rien à dire, ergote sur des détails sans toucher à la masse. C’est un petit besogneux sans intérêt et totalement inutile. Mais moumoute qui est à court d’histrions va sans doute l’embaucher, il n’est pas à un ridicuule près.


    • charlyposte charlyposte 6 février 10:58

      @Seth
      Les veaux adorent ça, comme avant et comme toujours smiley


    • pasglop 5 février 19:24

      Commissaire au plan.

      Au fait, il en est où, le plan ?


      • Seth 5 février 19:47

        @pasglop

        Le « Plan » est un vieux machin pompidolien qui convient parfaitement à ce ringard mais on va sans doute le promouvoir maintenant que le voilà présentable...


      • Fergus Fergus 6 février 09:17

        Bonjour, pasglop

        En tous les cas, ce n’est pas un plan cul : les Français ont le slip en berne, apprend-on aujourd’hui. smiley


      • Brutus S. Lampion 6 février 09:29

        @Fergus

        ilfaut interdire le préservatif, la pilule et l’avortement
        ce n’est pas une question de viagra, mais une envie ou pas de continuer à faire proliférer le troupeau


      • charlyposte charlyposte 6 février 10:34

        @Fergus
        Fait gaffe aux sondages parfaitement dirigés.... je propose plutôt un référendum intime sur la baise en catimini ou en public ! smiley


      • charlyposte charlyposte 6 février 11:14

        @pasglop
        Le plan : c’est veauter la fleur au fusil avec une plume dans le fion bleu blanc rouge smiley


      • Fergus Fergus 6 février 11:37

        Bonjour, charlyposte

        Il ne faut pas non plus fantasmer systématiquement sur des sondages truqués. Quel intérêt y aurait-il à le faire sur un sujet pareil ?


      • charlyposte charlyposte 6 février 11:45

        @Fergus
        Une promotion pour les bébés éprouvette ! les mères porteuses ! les adoptions en veux-tu en voilà ! autres ?


      • pasglop 6 février 11:54

        @Fergus
        Faut dire que sans lâcher le smartphone c’est quelque peu acrobatique
        , surtout si le machin sonne au milieu des ébats.


      • pasglop 6 février 11:55

        @Seth
        Ok, on va dire le planplan, alors...


      • Brutus S. Lampion 6 février 09:01

        « ...des assistants parlementaires qui, dans la réalité, faisaient le travail de permanents du MoDem et pas de collaborateurs de leur député européen de rattachement, ce qui signifiait un détournement de fonds systémique »


        houlala

        mais c’est extrèmement grave, ça !

        faut quand même être vivieux pour imaginer une chose pareille

        heureusement que c’est très rare et que ces gens sont entourés d’amis qui leur veulent du bien pour les protéger du mal

        ainsi soit-il (parce que si lui, il est pas catho, alors qui l’est ?)


        • charlyposte charlyposte 6 février 11:04

          @S. Lampion
          On me souffle à l’oreille qu’il veut remixer la recette de la poule au pot !


        • Fergus Fergus 6 février 09:14

          Bonjour, l’auteur

          Votre titre est mensonger  : Bayrou n’a pas été « innocenté par la Justice », mais relaxé « au bénéfice du doute ».

          Ce qui veut dire en clair qu’il existe de réels soupçons de son implication qui n’ont pu être suffisamment démontrés par les juges pour justifier une condamnation.

          Sérieusement, qui peut croire que le patron du parti ignorait tout des pratiques en question dont la finalité était précisément d’alléger les charges de fonctionnement dudit parti ?

          Dans cette affaire, Bayrou est au Modem ce qu’a été Sarkozy aux Républicains dans l’affaire Bygmalion ! 


          • Brutus S. Lampion 6 février 09:27

            @Fergus

            si on appliquait la « présomption » de culpabilité« , il resterait peu de politiciens en liberté
            et en plus, pour bénéficier de la »présomption d’innocence« , il faut avoir un avocat »efficace" ; de même que quelques amis bien placés ne sont pas de trop
            alors aprés, selon sa morale et sa soif, on voit une bouteille à moitié vide ou à moitié pleine


          • Aristide Aristide 6 février 10:11

            @Fergus

            Vous êtes impayable ...

            En France, on est innocenté par deux moyens de justice
              pour les cours d’assises qui jugent des crimes, on parle d’acquittement,
              pour les tribunaux correctionnels ou de police qui jugent des délits et des contraventions, on parle de relaxe. 

            Les deux acquittement ou relaxe, le mis en cause est innocenté. En l’occurrence, Bayrou est innocenté !!!

            Je savais que vous vous asseyez sur la présomption d’innocence, voilà que vous asseyez sur les décisions de justice…


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 6 février 10:36

            @Aristide
             
            ’’ @ Fergus : Votre titre est mensonger  : Bayrou n’a pas été « innocenté par la Justice », mais relaxé « au bénéfice du doute ».

              >
            Il ne faut pas confondre innocenté, relaxé et acquitté.
             
            Bayrou n’a pas été innocenté, il a été relaxé. Nuance.
             
            Fergus n’a pas tort : pour innocenter quelqu’un il faut démontrer qu’il n’est pas coupable du crime ou délit dont il est accusé. Ce qui, sauf erreur, n’a pas été fait.
             
            Maintenant chacun en pensera ce qu’il veut.


          • charlyposte charlyposte 6 février 10:41

            @Fergus
            C’est tout bénef pour avoir fait de l’audience pendant 7 ans sans oublier la presse smiley les veaux adorent tellement les procès bidon smiley


          • Fergus Fergus 6 février 11:50

            Bonjour, Francis, agnotologue

            D’accord avec vous ! N’en déplaise à Aristide, la relaxe a été assortie d’attendus on ne peut plus clairs.
            Lorsque des juges entendent « innocenter » ou « blanchir » une personne poursuivie des faits qui lui ont été reprochés, ils se contentent d’une formule lapidaire du type « Aucune charge n’a été retenue » !
            En l’occurrence, ils ont tenu à assortir leur décision d’un « au bénéfice du doute » parfaitement révélateur de leur état d’esprit à l’issue du délibéré !


          • Fergus Fergus 6 février 11:54

            Autrement dit, on ne saura jamais officiellement si Bayrou a été innocent ou coupable des faits qui lui ont valu d’être poursuivi.

            C’est exactement la même chose, M. Aristide, que dans les affaires de viol  parole contre parole en l’absence de preuves formelles qui se terminent par une relaxe « au bénéfice du doute » !!!


          • charlyposte charlyposte 6 février 11:55

            @Fergus
            Le perlimpinpin est une chance pour la France ...SI SI smiley


          • charlyposte charlyposte 6 février 11:59

            @Fergus
            Les groupies de Lelandais pensent exactement la même chose que toi smiley


          • Aristide Aristide 6 février 14:14

            @Fergus

            Autrement dit, on ne saura jamais officiellement si Bayrou a été innocent ou coupable des faits qui lui ont valu d’être poursuivi.

            Si on sait officiellement que Bayrou n’est pas coupable de ce dont on l’accuse. Et en droit, cela signifie qu’il en est innocent !!!

            Visiblement, vous ignorez tout des principes de la justice, La vérité judiciaire dit d’un jugement qu’il ne dit pas le vrai, mais qu’il est réputé dire le vrai. Et sans cette fiction, plus rien ne tient, c’est le libre cours à vos fantasmes de « vérité ».

            C’est exactement la même chose, M. Aristide, que dans les affaires de viol  parole contre parole en l’absence de preuves formelles  qui se terminent par une relaxe « au bénéfice du doute » !!!

            C’est sûr que la charge de la preuve et la présomption d’innocence sont deux piliers de notre justice sur lesquels vous vous asseyez... Quelle suffisance…

            Dans TOUTES les affaires, criminelles ou pas, et heureusement, la charge de la preuve est indispensable… Sinon qu’est-ce que c’est que votre solution ? 


          • Aristide Aristide 6 février 14:23

            @Francis, agnotologue

            Bayrou n’a pas été innocenté, il a été relaxé. Nuance

            Innocenté n’existe pas en droit. On est acquitté en cours d’assises, relaxé en correctionnelle.  

            pour innocenter quelqu’un il faut démontrer qu’il n’est pas coupable du crime ou délit dont il est accusé. 

            En France ce n’est pas le cas, la charge de la preuve reste à l’accusation, l’accusé n’a pas à démontrer son innocence. S’il n’est pas déclaré coupable, il est innocenté des faits reprochés…

            Maintenant chacun en pensera ce qu’il veut.

            Vous pouvez penser ce que vous voulez, c’est votre affaire. Par contre, dans nos sociétés démocratiques, ce n’est comme cela que cela marche, on s’emmerde avec des lois, on paye des juges, on fait même des procès avec des avocats, des parties civiles, on respecte des procédures strictes à tous les niveaux… Ah, c’est plus emmerdant que quatre affirmations oiseuses sur un forum…


          • Gasty Gasty 6 février 09:38

            Un type qui ne voit rien de ce qui se passe autour de lui et qui ne se pose pas de questions n’a sa place dans aucune gouvernance.
            Sauf bien entendu s’il savait. Faut-il le prendre pour un c.. ? La est le bénéfice du doute de la justice.


            • Brutus S. Lampion 6 février 09:43

              @Gasty

              on a bien le droiy, puisque lui il nous prend tous pour des cons...


            • charlyposte charlyposte 6 février 10:46

              @S. Lampion
              Et pas que lui....ils sont légions dans la même catégorie.... vive la France et à la cour des miracles en barre à la barre des innocents les mains pleines !!!


            • Plus robert que Redford 6 février 11:17

              Belle opération Macronienne, au tout début de son premier mandat...

              Ratisser large vers le centre mou par acoquinage avec Bayrou, un vieux briscard du marais politique qui aurait pu le gêner, puis lui coller une bonne peau de banane sous les pattes et hop, à la trappe ! En plus, ce con de Bayrou (même pas pède !) qui démissionne aussi sec !!!

              Bien conforme à l’image des Guignols de l’info des années 90, un mollasson sans colonne vertébrale ni charisme.

              Pourra même pas vendre des conférences à 50.000€ la prestation pour se faire un peu de blé comme les vieux éléphants de la politique !!

              Pôvre, pôvre !...


              • charlyposte charlyposte 6 février 11:27

                RACHIDA vient de Twitter : on a enfin retrouvé la tête D’HENRI IV.... OUF ! smiley


                • ETTORE ETTORE 6 février 13:22

                  Alleeeeez Rakoto... !!!!!!!

                  Vous savez tout comme moi, que dans cette pétaudière sur pattes, qu’est devenu cet état déliquescent.... Quand vous êtes «  acquitté » c’est que vous aviez de bonnes raisons d’être vraiment COUPABLE .

                  Sinon à quoi servirait toute cette hierarCHIE, mise en place, pour donner une légitimité de nouveau né(z) , à tous ces pré-corrompus ?

                  On leur donne blanc-seing, pour continuer à être ce qu’il sont !

                  C’est à dire, l’exacte reproduction, à leur niveau, de l’ensemble du système qui les chapeaute ! ( ben quoi ? Il faut bien assurer, la relève. Naître corrompu de bonne famille, cela ne suffit plus )

                  Pensez vous vraiment, qu’on lâcherait dans la nature, un servile coupable, qui n’aurait pas rendu ( ou rendras) quelques menus services, aux tricheurs

                  pa-s-tentés ?

                  Mais vous rêvez Rakoto, vous rêvez !

                  Ou,..... On peut se demander, si vous même, ne préparez pas une quelconque rémission en CUL -palpab-ilité par « indulgences » !


                  • zygzornifle zygzornifle 7 février 08:54

                    Attal va lui refaire son auréole .... 


                    • agent ananas agent ananas 7 février 09:50

                      ... « totalement » innocenté par la justice

                      A voir.

                      Cela serait rigolo si le parquet faisait appel. Après tout le parquet avait fait appel dans les affaires Fillon et Dussopt, mais je ne retiens pas mon souffle.

                      La justice de mon pays est devenue une justice de classe et une justice aux ordres, à étouffer les scandales !


                      • gerard JOURDAIN 7 février 11:31

                        7 ans d’instruction le pauvre.. !!!

                        17 jours fillon.

                        pas le meme carnet d’adesse !!!


                        • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 7 février 11:54

                          Salut, l’utilisation du mot justice est sataniquement inversé et intégralement abusif, il faut comprendre ministère de la punition créé et soutenu par les puissants à l’encontre surtout des pauvres et de ceux qui gênent ce pouvoir toujours luciférien en fait

                          En marketing le simple fait d’utiliser un mot clé qui sera répété sans aucune réflexion par une majorité lui donne de la force..et une fausse réalité , car ce n’est que illusion..à 99.98% nous répétons cela ...

                          Erreur fondamentale..


                          • Bayrou a ses limites comme le Suisse .....

                            https://www.legrandsoir.info/quand-l-occident-cloue-le-cercueil-israelien-du-peuple-palestinien-les-cas-tres-instructifs-de-l-allemagne-et-de-la-suisse.html


                            Le pire est que la Suisse officielle a tout fait dans le demi-siècle qui a suivi, pour couvrir et dissimuler sa culpabilité, calomniant voire détruisant ceux qui cherchaient la vérité ou en étaient eux-mêmes les témoins oculaires.

                            Comme, par exemple, le courageux Paul Grüninger, chef de la police du canton de Saint-Gall, qui a délivré de fausses cartes d’identité et de faux papiers à des Juifs persécutés, sauvant littéralement 3 600 d’entre eux.

                            D’ailleurs, c’est parce que Paul Grüninger a défié les ordres et n’a pas fait ce que la Suisse officielle a fait, c’est-à-dire refuser l’asile à des dizaines de milliers de Juifs ou même en livrer plusieurs à la Gestapo, que Paul Grüninger a été jugé, condamné, privé de sa pension, et qu’il est mort pauvre et traité de « traître à la patrie » en 1972. Détail éloquent : sa condamnation n’a été... « annulée » qu’en 1995 !

                            Nous nous arrêtons ici sans aborder la question toujours brûlante (en 2024 !) des milliers de dépôts juifs de l’entre-deux-guerres “dormants” dans les banques suisses, pour la restitution desquels les banquiers suisses exigent souvent la présentation des reçus (!) que les déposants juifs auraient dû emporter avec eux dans les chambres à gaz des différents camps d’extermination !

                            Vraiment, quel degré d’arrogance, d’hypocrisie et de cynisme faut-il au ministre suisse des affaires étrangères pour oser déclarer que "La Suisse a une tolérance zéro pour tout soutien au terrorisme et tout appel à la haine ou incitation à la violence" ?

                            Tout comme l’Allemagne, la Suisse de “ceux d’en haut” ne semble pas vouloir tirer les leçons de son histoire récente.

                            Et c’est pourquoi elle renverse la morale et fait du péché une vertu, afin de rester toujours fermement aux côtés de ses capitalistes et des génocidaires qui font ses affaires, remplaçant simplement son antisémitisme traditionnel par son islamophobie actuelle...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité