• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Progrès et Changements

Progrès et Changements

La recherche du progrès est l’objectif affiché de tous les dirigeants, démocrates, dictateurs, ploutocrates… Pourtant, il existe des différences profondes entre les changements, la mode, qui permettent à certains d’avoir prise sur les autres et le véritable progrès qui profite à tous.

Le progrès est généralement pensé comme ne dépendant que du temps qui passe, malgré quelques accrocs il apporte forcément un mieux-être à la population toute entière. Mais quelle que soit la table des valeurs adoptée, elle découlera de la satisfaction de l’instinct de domination d’une minorité. L’élite définira ainsi son Bien et son Mal, le premier permettant d’asseoir son autorité et ses privilèges, le second les mettant en cause. Les hominidés jusqu’aux animalcules veulent incessamment prendre le dessus sur leurs semblables ou ceux qui ne le sont pas. Les valeurs universelles affichées par les philosophes pour tenter de contrecarrer la Nature ne résistèrent pas longtemps aux innombrables ruses de l’esprit permettant de justifier la prééminence des uns sur les autres. La volonté de pouvoir, « l’essence la plus intime de l’être » est tellement prégnante qu’elle rivalise avec les besoins élémentaires : manger, paraître, copuler… avoir un abri.

Les nantis seront partisans d’un progrès, à proprement parlé de changements, celui qui leur permet d’avoir des mets plus rares, des yachts plus grands, des escort girls plus talentueuses, des dons philanthropiques plus mirifiques, et surtout de maintenir sous leur tutelle la multitude de gens ordinaires qui leur donne accès à tous ces bienfaits. Bien malheureusement, la frénésie de puissance est présente du plus chétif des sans-grade jusqu’au roi de la finance, mais les armes mises à leur disposition n’ont rien de comparable. Les premiers excelleront tout au plus pour maîtriser un roquet, humilier un proche, les seconds forts de leur fortune et de leurs relations s’efforceront d’avoir sous leur coupe un maximum de gens.

Les critères du bonheur pour les « simples » n’ont pas changé depuis la nuit des temps : avoir un toit pour abriter sa famille, manger à satiété, se divertir lors des plages d’inaction. Il y a de nos jours approximativement 300 000 personnes qui n’ont pas de domicile en France et environ 4 millions qui sont mal logées. Ces chiffres augmentent considérablement au fil des années. Il y a tout lieu de s’interroger si le taux de couverture 5G d’un pays représente mieux l’avancée du progrès que le taux de personnes à la rue. Ce qui reste pour eux ce n’est pas le progrès mais les changements : il faut qu’ils soient en retard sur le dérisoire qui transmute à chaque instant, qu’ils perdent pied sans pouvoir s’emparer des insignifiances qui réjouissent presque tous les autres. Dans cette course effrénée ils ne peuvent plus se rendre compte qu’ils ne peuvent que perdre et qu’il leur restera seulement les passions tristes de tous ordres pour effacer le réel.

On est grand que lorsque on est porté sur les épaules des autres. La grandeur a un prix. Les pyramides pour être construites nécessitaient un ordre hiérarchique féroce et de dizaines de milliers de travailleurs soumis à la corvée. Plus tard, le commerce d’esclaves lors de la traite arabo-musulmane qui dura plus de 10 siècles, ne permit même pas de bâtir des édifices grandioses. Les Etats esclavagistes des Amériques ne furent vaincus que très tardivement, au XIXe siècle. Les centaines de milliers de sans-papiers actuellement en France comme partout en Europe n’ont guère plus de droits que les esclaves du passé.

Il est donc possible de distinguer le progrès du changement. Le changement permet de changer non pas la nature des choses mais les normes sociales qu’il est bon d’acquérir pour faire partie des dominants. En effet, si l’arbitraire qui caractérise les princes n’évolue pas, les gens ordinaires arrivent, avec peine mais ils y arrivent cependant, à imiter ou à singer les codes sociaux de l’élite. Celle-ci dépouillée du mystère qui les nimbait laisse apparaître leur extraordinaire ordinarité. La domination implique un caractère divin ou au moins hors norme pour que les assujettis l’acceptent sans regimber. Les sociétés sont organisées non pas pour satisfaire des besoins mais principalement pour produire une profusion d'inutile qui égaie le quotidien des plus simples, ceux qui n’ont pas les armes nécessaires pour dominer ou se faire entendre.

Le progrès existe cependant bel et bien, c'est lui qui allège au fil du temps le poids du labeur, qui gomme les différences sociales, qui permet d'entrevoir une justice à portée d'espoir. Vers le IXe millénaire avant J.-C. la roue fut découverte apportant d'énormes facilités pour transporter de lourdes charges. Les premiers moulins à vent apparus vers 700 avant J.-C. furent parmi les premiers dispositifs permettant de domestiquer l'énergie environnante allégeant d’autan la peine des Hommes. Marco Polo au XIIIe siècle, à son retour de voyage, indique que les chinois faisaient brûler des pierres noires (du charbon) pour chauffer leurs maisons. Une utilisation extensive des énergies fossiles commencera bien plus tard lors de la révolution industrielle du XIXe siècle. D'énormes progrès pour tous furent apportés par l'utilisation du charbon, du gaz, du pétrole qui mettait à disposition de l'humanité une énergie sans commune mesure avec ses forces propres. L'énergie nucléaire, malgré tout marginale par rapport aux énergies fossiles, apporta elle aussi une contribution importante aux changements de société induits par l’abondance d’énergie disponible. Le progrès serait infini si les ressources énergétiques l'étaient aussi, ce qui n'est pas pour l''instant le cas.

Les changements concernent pour l'essentiel le futile, le dérisoire, l'insignifiant et il permet de stimuler une concurrence pour le médiocre indispensable pour contenir la pensée dans le dérisoire pour que les moins bien nantis restent passifs. Le progrès, pour l'essentiel scientifique, car les apports des philosophies modernes sont tenus par rapport à la sagesse antique, améliore continûment le sort de tous mais il faudrait que la consommation des énergies fossiles s'arrête avant la frénésie de domination qui accable le monde.

Les dominants souhaitent dominer, pour ce faire ils ont toujours tenté de faire vivre les plus démunis dans un monde parallèle qui permet de dissimuler le réel. Les religions font appel à un dieu tout puissant pour les punir de toutes mauvaises actions mais qui ne les aide qu'à l'occasion de miracles rares et parcimonieux. Les marchands laissés sans tutelle ont réussi à faire pire que les religieux car ils ne promettent même pas un au-delà.

Ainsi chacun continuera à se battre pour l'accessoire en négligeant l'essentiel, les dominants fournissant le bréviaire déterminant la bien-pensance devant être affichée en toutes occasions. Et pas à pas, les élites déterminées à aller de pire en pire ne manqueront pas de tenir leurs promesses.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.81/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • ddacoudre ddacoudre 22 décembre 2023 11:22

    bonjour enfin un article qui éléve la discution.je te joins le mien je suis certain qu’il t’interrogera.http://ddacoudre.over-blog.com/2023/12/la-rn-la-lr-la-renaissance-les-radicaux-et-toute-leur-suite-n-ont-pas-honte.html

    cordialement.


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 22 décembre 2023 15:53

      @ddacoudre
      Merci du commentaire et de la référence.


    • suispersonne 22 décembre 2023 14:03

      L’extrême bourgeoisie LRNREZ sera t’elle ravie de nous confirmer cette analyse ?

      Mais plus probable : elle va dénoncer un charabia islamogochiastique marxiste, et assurer que le progrès, elle est la seule à le vouloir vraiment.

      Et souligner que les gens qui ne sont rien sont responsables et coupables de leur situation.

      Mais ce n’est pas grave : la vie éternelle finira, un jour ou l’autre, à permettre le bonheur pour tous . Patientez et fermez la.

      En attendant, le bonheur ici et maintenant pour la minorité, c’est parfaitement mérité.

      Que ceux qui se plaignent commencent par bosser sans rechigner.

      Et arrêtent de se poser des questions qui ne les regardent pas.


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 22 décembre 2023 15:55

        @suispersonne
        Notre société a mal vieillie et elle accuse certains de maux que d’autres ont créé.


      • chantecler chantecler 23 décembre 2023 07:48

        @suispersonne
        Pfft !
        "elle va dénoncer un charabia islamogochiastique marxiste, et assurer que le progrès, elle est la seule à le vouloir vraiment.

        ..."

        Avec ces belles paroles nous sommes bien avancés !

        Enfin , ça vous situe ...

        Vous détenez sans doute la Vérité et les Secrets de l’humanité .


      • suispersonne 23 décembre 2023 16:57

        @chantecler
        Libre à vous d’argumenter.
        Vous pouvez nous faire changer d’avis, qui sait ?


      • Eric F Eric F 22 décembre 2023 14:50

        Il y a plusieurs ’’progrès’’, celui des connaissances, celui de la technologie, celui de l’évolution des mœurs (sous entendu vers plus de liberté et de tolérance) qui est davantage un changement des valeurs en vogue.

        Pour la vie quotidienne, le progrès technologique est celui qui s’est fait le plus sentir pour la majorité de la population : le chauffage central, l’équipement sanitaire, le lave linge, la voiture.... Cela pour des besoins essentiels.
        Désormais, le progrès technologique concerne surtout le superflu : smartphones, télé grand écran, gadgets... Mais parfois certains ménages disposent d’équipement superflus alors que le ’’nécessaire’’ est défectueux (logement surtout). Comme l’indique l’article, ce n’est alors plus un progrès en qualité de vie. A défaut d’assurer à tous un toit et du pain, on pousse au superflu virtuel, source de profit pour la ’’nouvelle économie’’.

        Vit-on mieux qu’il y a quarante ans, où existait juste le téléphone fixe, pas d’internet, des voitures sans clim, mais où le prix de logement était plus accessible, les transports moins bondés, les rues plus propres et sures ? Non, assurément.


        • juan 22 décembre 2023 15:17

          @Eric F
          Bien, cette analyse est plus pragmatique, elle ne se fait pas au détriment des seuls parvenus mais au bénéfice de tous. Pour ma part, je ne me vois pas vivre au moyen-âge, enfin, tout n’est qu’une affaire de goût, surtout lorsqu’on est au chaud derrière un bureau.


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 22 décembre 2023 15:57

          @Eric F
          Il faut faire croire que l’on vit mieux, c’est essentiel.


        • mmbbb 22 décembre 2023 16:06

          @juan  il suffit de regarder une courbe de l espérance de vie 

          En 1740 , je serais mort .

          Quant à la n ieme charge sur le progres , je préfere avoir une operation aujourd hui qu en 1950 !

          L imagerie médical n existait pas .

          Je ferais remarquer à cet auteur , que la croissance exponentielle de la démographie mondiale est due au progrès . 


        • Eric F Eric F 22 décembre 2023 16:50

          @Jacques-Robert SIMON
          Certains progrès ont profité au tout un chacun et ont amélioré la vie quotidienne, hormis effectivement une minorité marginalisée. Mais vous noterez que j’ai retenu la distinction entre les progrès tangibles et ceux (illusoires) sur le superflu.

          Le consumérisme dégage des profits pour les possédants, et lors de l’épisode d’inflation depuis 18 mois, le tiers de cette inflation est due à l’augmentation des marges -donc des bénéfices-.
          Il y a du reste un effet boule de neige, ainsi lorsque le prix de gros a augmenté de 20%, même si le taux du distributeur reste inchangé, en valeur sa marge augmente aussi de 20%


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 décembre 2023 19:08

          @Jacques-Robert SIMON
           
           ’’Il faut faire croire que l’on vit mieux, c’est essentiel.’’
          >
           « Il est plus facile de tromper les gens que de les convaincre qu’ils ont été trompés  » Mark Twain
           
          cf. La loi de Brandolini : « la quantité d’énergie nécessaire pour réfuter des idioties est supérieure d’un ordre de grandeur à celle nécessaire pour les produire  »


        • troletbuse troletbuse 22 décembre 2023 14:55

          Le titre devrait être : « Progrès et décadence » :


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 22 décembre 2023 15:57

            @troletbuse
            Ce n’est pas faux, mais tout est toujours imbriqué.


          • Brutus S. Lampion 22 décembre 2023 15:15

            Le seul « progrès » mesurble est l’augmentation éventuelle de l’eepérance de vie pour une population donnée.

            Encore faut-il savoir ce qu’on en fait. On peut toujours augmenter la capacité d’un tonneau, ça ne dit pas si son contenu en sera amélioré. En tout cas, il est peu probable que ce soit suffisant pour transformer de la piquette en grand cru...


            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 22 décembre 2023 15:58

              @S. Lampion
              Mozart est mort à 35 ans.


            • Eric F Eric F 22 décembre 2023 17:10

              @S. Lampion
              L’’’espérance de vie en bonne santé’’ (sans handicap ou morbidité majeur affectant l’autonomie) a augmenté d’un an et demi depuis 2008 -mais léger repli en 2020 et 2022-.
              Cela n’est pas vraiment synonyme d’une amélioration globale de la qualité de vie pendant cette période, non seulement le climat de violence mais aussi la propension des pouvoirs publics à nous ’’emmerder’’. Il a eu la crise sanitaire, mais pas seulement, faites par exemple le même trajet qu’il y a quinze ans et constatez la multiplication des obstacles ralentisseurs et la dégradation de la voirie.

              Une anecdote pour illustrer les ’’faux progrès’’ : je me déplace souvent à vélo, il y a des endroits que j’évite désormais, il faudrait prendre une piste obligatoire mixte vélo-piétons sur l’étroit trottoir d’en face, et donc traverser deux fois le trafic (à chaque extrémité) et descendre de vélo pour croiser chaque piéton. Mais le bulletin municipal plastronne sur la création de pistes cyclables ’’pour la sécurité’’.


            • troletbuse troletbuse 22 décembre 2023 18:26

              @Eric F
              je me déplace souvent à vélo


              Il est vrai que pour toi, il ; est inutile de rajouter « sans selle » vu ta faciliter à gober tous les fakes des dirigeants.


            • Eric F Eric F 22 décembre 2023 18:39

              @troletbuse
              ah ah ah, quel humour !


            • Legestr glaz Legestr glaz 22 décembre 2023 20:38

              @Eric F
               On peut faire dire ce que l’on veut à ce genre d’étude puisqu’il s’agit de répondre à un « questionnaire ».

              ... «  Ces évolutions doivent être analysées avec prudence ; les espérances de vie sans incapacité, pour être calculées, nécessitent de disposer d’estimations de la part de la population déclarant être limitée depuis au moins six mois dans les activités que les gens font habituellement du fait d’un problème de santé. Ces estimations sont obtenues à l’aide d’une enquête2qui usuellement est collectée par des entretiens en face-à-face mais qui, dans le contexte pandémique des années 2020 et 2021, a dû être collectée au téléphone, avant que la situation ne revienne à la normale en 2022. Or, une partie des personnes déclarant des limitations dans leurs activités sont plus difficiles à joindre en téléphone qu’en face-à-face, ce qui a pu conduire à sous-estimer la prévalence des limitations dans la population. Il est également possible que les réponses diffèrent suivant qu’elles sont obtenues par téléphone ou en face-à-face. »...

              Dès l’instant où un être humain est en surpoids ou obèse, alors il est en mauvaise santé. 
              La « notion » de bonne santé est tout à fait relative. Les gens « se pensent » en bonne santé, et répondent au « questionnaire » en conséquence« . Et ces personnes, majoritairement, prennent des médicaments pratiquement quotidiennement, pour leur »tension« pour leur »cholestérol« , pour leur »prostate« , pour leur »diabète« . Mais elles sont en »bonne santé« selon le »questionnaire". 
              Et puis de nombreuses personnes ont du mal à avouer qu’elles ne peuvent plus avoir l’activité des années passées. Sauter sur un chaise à pieds joints ? Mais il ne s’agit pas d’une activité du quotidien ça ! Allez du frigo au canapé ? Sans problème : je suis en bonne santé ! 


            • troletbuse troletbuse 22 décembre 2023 20:46

              @Eric F
              Tu nous raconteras demain ce que tu as vu sur BFM ou TF1 ; ou A2, RMC, etc


            • Fergus Fergus 23 décembre 2023 09:05

              Bonjour, Legestr glaz

              Toujours les mêmes obsessions !

              « Les gens « se pensent » en bonne santé, et répondent au « questionnaire » en conséquence »
              Eh oui, et c’est cela qui compte : le ressenti.
              Peu importe que l’on ne prenne aucun médicament (c’est mon cas) ou que l’on soit astreint à en prendre pour causes de diabète, d’hypertension ou de cholestérol (c’est le cas de mon épouse) afin de réguler le métabolisme, du moment où, bientôt octogénaires, l’on vit bien sans se priver de plaisirs de la table, et où l’on peut aller où bon nous semble crapahuter durant des heures sans problème en pleine nature !!!


            • Eric F Eric F 23 décembre 2023 10:52

              @Legestr glaz
              Dans la mesure où les critères de détermination de ’’l’espérance de vie en bonne santé’’ sont les mêmes d’une année sur l’autre (sans handicap affectant l’autonomie...) et la méthode est également la même (entretien face à face en 2022 comme avant la crise covid [on peut ne pas tenir compte de 2020 et 21]), on dispose d’une indication sur l’évolution dans le temps.

              Je suis d’accord qu’il peut y avoir des facteurs de morbidité potentiels non décelés, mais cela se répercutera alors dans les résultats des prochaines années. Il est très possible qu’un pic ait été atteint et que cette espérance de vie en bonne santé décroisse à l’avenir du fait de l’augmentation depuis 30 ans des cancers précoces (même s’ils sont mieux soignés), l’augmentation des personnes en surpoids, la malbouffe du fait de perte de pouvoir d’achat (elle a fortement augmenté en 2023), etc.


            • christophe nicolas christophe nicolas 22 décembre 2023 15:27

              Ah bon, le pouvoir serait un instinct naturel ? Je pense absolument l’inverse. 

              Pensez vous que Macron soit avec un travesti de manière innée ? Moi, je pense que c’est acquis c’est à dire que le mal s’éduque et que le bien est spontané d’où l’importance du péché originel. 

              Résoudre un mal, c’est remonter au péché originel, par exemple la crucifiction de Dieu pour les Juifs.

              Réfléchissez, le péché originel vous apprend que le mal se propage comme une traînée de poudre dans une tribu humaine via un patient 0, Eve qui écoute le serpent qui vient de l’extérieur, un ange déchu pour s’être cru plus malin que Dieu.

              Même le patient 0 ne tombe pas dans le mal de façon inné, il incube le mal en pensant le mal comme un fruit défendu que Dieu lui cacherait par malveillance plutôt que par amour. Donc au départ, c’est forcément un ange très proche de Dieu qui se croit plus malin que Dieu, le fameux Lucifer et qui mieux que le cardinal Ratzinger, comploteur contre le Saint-Pape promis par Dieu pour l’incarner....


              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 22 décembre 2023 15:59

                @christophe nicolas
                Ni le bien, ni le mal n’est spontané, mais il est infiniment plus facile de détruire que de construire.


              • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 22 décembre 2023 16:15

                @Jacques-Robert SIMON

                Détruire, c’est construire. Pas de chaise ni de papier sans forêts déracinées. Pas de routes goudronnées sans désherber. Pas d’omelette sans casser des œufs. Pas de tombe ni de cimetière sans aménagement quelconque des feuillages qui empêchent de creuser. Quoiqu’on fasse, on détruit.

                Si je me souviens bien, Feyerabend disait « le progrès, c’est de maintenir ce qui existe ». Sauf que c’est absolument impossible, parce qu’il faut supprimer ce qui existe pour placer autre chose en son lieu.

                Conséquence/évidence : le progrès n’est qu’un mot, et un mot très joli, qui fait rêver les enfants et mourir les vieillards.


              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 23 décembre 2023 11:07

                @Nicolas Cavaliere
                Non détruire ce n’"est pas construire, du moins en physique statistique. On parle alors de nombre de configurations possibles et il faut de l’énergie pour ordonner.


              • quijote 22 décembre 2023 18:15

                Le progrès et le changement, ce sera dès que ce type-là sera devenu très célèbre en France et en Europe :

                https://twitter.com/RadioGenoa/status/1738053817587945579

                Tout le monde DOIT connaître ce héros moderne ! On doit en parler partout ! Partout en Europe, on doit parler de gars-là ! Il le sait pas encore, mais il va beaucoup nous aider. A changer...


                • troletbuse troletbuse 22 décembre 2023 21:22

                  @quijote
                  Et si il n’est pas waxxiné, il pourra profiter très longtemps du boulot des covodiots encore vivants et qui bossent.


                • quijote 23 décembre 2023 10:18

                  @quijote

                  Quelle surprise : il est pas tout seul...
                  https://twitter.com/sansfiltre_info/status/1737808907928494333

                  Joyeux Noël à tous !

                  Sauf aux parasites, aux collabos et aux gens qui ont imposé les « vaccins ». « Vaccins » qui, comme les parasites ET les collabos, continuent gentiment leur travail de destruction de la société occidentale. Au nom du Bien...


                • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 23 décembre 2023 09:14

                  La nome de gauche, c’est de segmenter les « bons » des « mechants » et forcement dans cet intellect glauque on veut vous faire croire que cha,gùent et progès favorise des méchants au dépens des gentils minorités malheureuses dans un jeu a somme nulle.

                  Cette vison est affligeante, carricaturale et en fait montre sous couvert de bienveillance envers des soi-disans minorités affigées, d’un sectarisme caché qui ne dit mot.

                  Le progrès et le changement, c’est le capitalisme et l’économie de marché qui l’aporte et justement ce n’’est pas un jeu a somme nulle, mais gagnant gagnant.

                  Le marché pour exister propose plus dse progrès et fait baisser la valeur des choses pour le bien de tous.

                  Louis14, l’homme le plus riche et puissant du 17eme siècle ne pouvais avoir à sa table l’ensemble du chiix et de l’offre d’un simple supermarché de quatier actuel.

                  Nous devons ce progrès au capitalisme, à l’économie de marché et la concurence libérale.

                  Le marché qui oblige le capitaliste a offrir le meilleur, au meilleur marché le meilleur changement pour s’enrichir et offrir à celui qui a le moins, un meilleur marché et meilleur changement.

                  Malheuresement nous devons chaque jour lutter contre le socilalisme, l’Islamisme, l’écolgisme, idéologies appauvricides et liberticides qui impose des différences de droits entre les gens, au nom des idéologies égalitaristes, sociales, ecologiques ou religieuses et qui pour y arriver sont libeticides, et ne s’embetent pas des droits des uns pour arriver a imposer leurs utopies..

                  Ces idéologies anti-prospérité, qui au « nom du bien », ne sont que des tyrannies.


                  • Eric F Eric F 23 décembre 2023 11:00

                    @Spartacus Lequidam

                    ’’Louis14, l’homme le plus riche et puissant du 17eme siècle ne pouvais avoir à sa table l’ensemble du choix et de l’offre d’un simple supermarché de quartier actuel’’

                    Qu’importe une immense diversité de choix si une grande part est constituée de produits de basse qualité et/ou surpréparés nocifs pour la santé.

                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 23 décembre 2023 11:10

                    @Spartacus Lequidam
                    Connaissez-vous un seul marchand (ou capitaliste) qui ait fait une découverte importante. Par contre Marie Curie devait à une époque choisir entre manger et se chauffer.


                  • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 24 décembre 2023 05:19

                    @Jacques-Robert SIMON

                    Non seulement il y a des découvertes, mais en plus le marché libre et capitaliste permet la diffusion de masse de ces découvertes...
                    Le contraire du socialisme ou nationalisme.

                    Vous ne pourriez faire ce texte sans Bill Gates et sa création de système d’exploitation diffisé en masse et son Open Office qui in-finé rend tellement de services a tous..
                    Sans lui vous sauriez pas ce qu’est World ou Excel. Vous en seriez resté à la plume et l’encrier.

                    Vous et centaines de millions de personnes ne pourraient avoir accès gratuitement au savoir, à la musique ou à une sommes aussi grande d’informations sans Lary Page le PDG actuel de Alphabet (google).
                    Seul le capitalisme permet une diffusion et une utilisation de masse d’un produit de qualité gratuit sans même que cacun s’en rende compte.
                    Vous n’utilsez pas google ?.

                    Quand Larry Ellison a dévelopé un système de gestion de base de données relationnelle Oracle, ce sont des centaines de millions de personnes qui utlisent chaque jour des bases de données sans même le savoir.

                    Sans Steve Jobs, vous ne sauriez pas ce qu’est un Smarphone.

                    Sans Elon Musk, vous ne connaitrieriez pas Chat-GPT.
                    Juste parce que la compétition capitaliste est capable de faire, remettre en cause les monopoles, et compétition qui l’a poussé a chercher un paliatif au monopole de google.


                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 26 décembre 2023 10:28

                    @Spartacus Lequidam
                    J’ai toujours utilisé des ordinateurs avant même que M. Gates soit né.


                  • zygzornifle zygzornifle 25 décembre 2023 10:22

                    Le ruissellement annoncé par Macron, les pauvres ruissellent entre eux .... 


                    • Lynwec 26 décembre 2023 07:54

                      @zygzornifle

                      Il parlait du ruissellement (en fait un torrent) des enrichisseurs entrant en fRonce contre notre volonté...
                      L’ironie selon Mozart de la Finance (le socialisme néo-moderne) : plus on vous enrichit, plus vous êtes pauvre...


                    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 26 décembre 2023 10:25

                      @Lynwec
                      C’est pire car on échange votre dignité contre une allocation.


                    • Recommander aux pauvres d’être économes est à la fois grotesque et insultant .

                      Cela revient à conseiller à un homme qui meurt de faim de manger moins .


                      • Lynwec 26 décembre 2023 07:51

                        @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                        Les hypocrites qui énoncent ce genre d’énormités savent pertinemment que la grande majorité des pauvres sont économes, même s’il existe une catégorie d’acheteurs compulsifs ou d’accros à différents vices qui forgent eux-même leur malheur...

                        Le goudron et les plumes ne sont malheureusement plus en vogue...


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 26 décembre 2023 10:24

                        @Lynwec
                        C’est vrai la plupart des pauvres sont économes au-delà de ce qu’il est absolument nécessaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité