• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mais que diable allaient-ils faire dans cette galère ?

Mais que diable allaient-ils faire dans cette galère ?

Les États-Unis ont promis qu’il y aurait une « réponse très conséquente » à une attaque contre une base militaire en Jordanie qui a tué trois soldats américains. Mais que diable allaient-ils faire dans cette galère ?

Un groupe se présentant sous l'étiquette de "Résistance Islamique en Irak" a déclaré qu'il était responsable de l'attaque de drone sur le site connu sous le nom de Tour 22 le dimanche 28 Janvier 2024. En fait, ce groupe jusque là inconnu a fait son apparition juste après le début des bombardements israéliens sur Gaza.

JPEG

L’Iran a aussitôt été pointé du doigt comme en étant l'instigateur par les médias et certains dirigeants pro-occidentaux, mais les dirigeants iraniens ont qualifié les accusations de « sans fondement » et affirmé qu’ils n’étaient « pas impliqués dans la prise de décision des groupes de résistance ».

Les États-Unis ont riposté en menant une frappe aérienne massive contre une base de résistants à la frontière irako-syrienne et tué 25 combattants, et Biden a déclaré que la réponse américaine contre toutes les personnes impliquées dans l’attaque de "Tower 22" « interviendrait au moment et à l’endroit de son choix ».

Le président américain est pris entre deux feux : d'un côté il subit des pressions de l’opposition exigeant une action militaire contre l’Iran, et de l'autre côté des Représentants de son propre parti comme Mme Barbara Lee qui s'est dite préoccupée par l'échec de la stratégie de Biden supposée circonscrire l'incendie en cours à l'intérieur de la bande de Gaza : « Comme nous le voyons maintenant, la situation devient incontrôlable », a-t-elle déclaré, en renouvelant les appels à un cessez-le-feu dans l’enclave palestinienne. "Cela commence à prendre la forme d'une guerre régionale et, malheureusement, les États-Unis et nos troupes sont en danger."

Selon des responsables américains, depuis le début de la "guerre" israélienne contre Gaza, les bases américaines en Irak et en Syrie ont été attaquées environ 150 fois.

Les agressions se poursuivent ailleurs dans la région, avec une frappe aérienne israélienne sur une banlieue de Damas tuant et blessant plusieurs personnes. L'attaque a touché une ferme abritant des membres Hezbollah libanais considéré comme lié à l'Iran et elle a fait sept morts, dont quatre Syrien. Et ce n'est pas fini, car Netanyahu a réitéré samedi soir que la guerre se poursuivrait jusqu'à ce qu'une « victoire complète » soit obtenue, ce qui inclut l'écrasement du Hamas, mais pas seulement.

 

JPEG

La mort des trois soldats américains à la frontière jordano-syrienne est indissociable de la guerre à Gaza qui a amorcé une spirale de guerre au Moyen-Orient, un phénomène amplifié par le réflexe conditionné des médias de se mettre l’Iran à toutes ses sauces sataniques et par les vociférations revanchardes des faucons américains qui ont démarré leur campagne électorale.

Les attaques contre les forces américaines seront toujours présentées dans les médias comme des actes de terrorisme "illégal" (le terrorisme d'état l'étant sans doute, légal) survenant brutalement, sans raison et sans provocation, et qu'elles doivent être réprimées pour consolider « l’ordre international fondé sur des règles », des règles bafouées comme on le sait par un état qui extermine femmes et enfants, détruit des hôpitaux et des villes entières et contraint une population à s'exiler devant ses chars.

Or, en toute logique, les troupes américaines ne seraient pas attaquées au Moyen-Orient si elles n’y étaient pas stationnées. Mais que diable viennent-ils faire dans cette galère ? Ce qui n'est pas mentionné dans la plupart des médias, c'est que le gouvernement irakien leur a demandé de partir. Le Premier ministre Mohammed Shia al-Sudani a déclaré au début du mois que leur présence « déstabilisante » avait provoqué des retombées sur les attaques de la guerre à Gaza qui pourraient dégénérer en une nouvelle guerre civile dans ce pays qui souffre déjà depuis longtemps. Et ce n'est d'ailleurs pas la première fois. Le parlement irakien a voté l'expulsion de toutes les troupes américaines il y a plus de quatre ans, après que les États-Unis aient assassiné le général iranien Qassim Soleimani alors qu'il était en visite en Irak en tant qu'invité de son gouvernement.

Stationner des troupes dans un pays contre sa volonté ne revient pas à maintenir un « ordre international fondé sur des règles » c’est réduire le soi-disant droit international au droit du plus fort, s'attribuer la part du lion.

Tower22, où les trois soldats américains ont été tués, se trouve à l’intersection de la Jordanie, de la Syrie et de l’Irak et cette structure est présentée ouvertement comme une « base logistique critique pour les forces américaines en Syrie ». Les forces américaines ne sont certainement pas en Syrie à l’invitation du gouvernement syrien, mais la justification tient dans l'affirmation non indiscutable que les 900 soldats présents à l'appel sont là pour empêcher une résurgence du groupe terroriste État Islamique dont on peut bien se demander d'où il sortait.

 

Trump a été plus honnête en expliquant qu'ils étaient là « uniquement pour le pétrole ». Il faut rappeler que les autorités syriennes remettent en cause le fait que les États-Unis exportent illégalement environ 80 % de la production pétrolière du pays sur la base de contrats signés avec le parti démocrate syrien dirigé par les Kurdes.

L’Iran a sans doute des liens avec de nombreux groupes armés dans la région, ce qui est une des nombreuses conséquences des guerres antérieures. Mais si le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ont été inondés d’armes, ce n’est pas principalement à cause de l’Iran. La destruction gratuite de la Libye par les puissances de l’OTAN en 2010-2011 s'est soldée par le pillage non contrôlé des stocks d’armes et de munitions en surplus, vendus par la suite à l’étranger, alimentant en matériel les putschs et les insurrections dites "djihadistes" qui sévissent depuis lors dans le Sahel.

Les États-Unis ont envoyé des camions chargés d’armements dans la guerre civile syrienne, admettant eux-mêmes que bon nombre des bénéficiaires ont fini par s’aligner sur Isis. Ce week-end, le New York Times a rapporté qu'une bonne partie de l'arsenal du Hamas à Gaza était en réalité d'origine israélienne.

La seule manière d’empêcher des attaques comme celle de dimanche de provoquer une spirale descendante et d’œuvrer pour la paix est que les alliés d'Israël cessent de fournir les armes et le soutien logistique qui ont permis le génocide de Gaza, ce qui est la cause de l'escalade actuelle des attaques contre les forces occidentales et les transports maritimes liés à Israël.

Mettre fin au commerce d’armes qui sème le meurtre et le chaos à travers le monde est la condition "sine qua non" pour mettre fin aux affrontement, c'est une lapalissade. Mais hélas, c'est aussi un vœu pieux puisque c'est l'industrie de l'armement et l'obligation des alliés de s'équiper qui est le moteur de l'économie de l'empire. C'est d'ailleurs ce qu'a bien compris le maréchal Macron qui, dans ses voeux aux armées françaises du 19 janvier, à explique : " Nous devons amplifier la transformation commencée afin de répondre aux besoins de l'Ukraine dans sa guerre contre la Russie". Mais que diable allons-nous faire dans cette galère ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.03/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • Yann Esteveny 31 janvier 09:35

    Message à tous,

    Je cite l’auteur : « Mais que diable allons-nous faire dans cette galère ? »

    Ceux qui ont encore une identité en France ne se reconnaissent pas dans un « nous » collectif que des criminels voudraient nous imposer.

    Les Républiques Lucifériennes filles de la Synagogue de Satan se dirigent vers leur propre mort.


    • Brutus S. Lampion 31 janvier 10:33

      @Yann Esteveny

      tout-à-fait d’accord
      ce « nous » est une formule utilisée couramment par les manipulateurs à la barre pour impliquer des gens dans des aventures où ils défendront des intérêts qui ne sont pas les-leurs
      mais une fois sur le terrain, ils peuvent dire « nous »


    • Brutus S. Lampion 31 janvier 10:38

      @S. Lampion

      j’aurais dû formuler ainsi :

      « Mais nous, nous qui ne sommes rien, nous le va-nu-pieds, la racaille, et nos enfants, et les enfants de nos enfants qui n’ont rien demandé, qu’irions-nous faire dans cette galère ? »


    • Yann Esteveny 31 janvier 10:57

      Message à avatar S. Lampion,

      Vous auriez pu tout aussi bien réemployer le titre de l’article : « Mais que diable allaient-ils faire dans cette galère ? ».
      A force de suivre le Diable ou de l’embrasser comme au Bataclan, il survient des problèmes. Il ne suffit pas d’ignorer le Diable pour ne pas en être victime de ceux qui nous entraînent par la « racine des cheveux » en Enfer.

      Respectueusement


    • Brutus S. Lampion 31 janvier 12:06

      @Yann Esteveny

      C’est que, déjà, je me sens concerné par l’image que donne monpays aux autres nations. Quand vous voyagez, vos hôtes ne vous demandent pas pour qui vous avez voté. Ils vous considèrent comme étant représentatif de votre pays.
      Mais si ma progéniture devait être enrôlée paour participer à des opérations militaires, je me sentirais impliqué comme l’ont été mon grand père en 14, mon père en 40 et mon frère aimé en Algérie.
      Danns l’omelette au jambon, la poule est concernée ; mais le cochon est impliqué.


    • Yann Esteveny 31 janvier 13:58

      Message à avatar S. Lampion,

      Chaque français (mais il y en a de moins en moins dans le pays) devrait se sentir concerné par ce qu’est devenu son pays. L’image que se font les autres pays de la France peut être plus juste que l’image que les français ont de leur propre pays surtout dans ce climat de censure et de manipulation de l’opinion.
      Chaque français sera automatiquement impliqué en cas de guerre. La guerre est un prolongement politique et elle se fera encore contre le peuple de France. Compte tenu des choix politiques actuels qui prolongent ceux d’hier, il n’est pas besoin d’être prophète pour comprendre que les français vont vers leur fin.
      La facture sera lourde.

      Respectueusement.


    • Seth 31 janvier 14:09

      @S. Lampion

      « Tout à fait d’accord » avec ça ;
      Les Républiques Lucifériennes filles de la Synagogue de Satan se dirigent vers leur propre mort. ?

       smiley


    • amiaplacidus amiaplacidus 31 janvier 15:56

      @Yann Esteveny

      De quoi les USA se plaignent-t-ils ?

      S’il n’y avait pas de base US en Jordanie, il n’y aurait pas de galère jordanienne pour les USA.


    • Clocel Clocel 31 janvier 09:41

      Alléluia ! Là où crève l’Amérique, l’humanité renaît, l’enfumoir va commencer à manquer de combustible.


      • Zolko Zolko 31 janvier 12:36

        @Clocel : vous avez vu les photos des 3 victimes ? Tous les 3 noirs. Je ne sais pas ce qu’il faut en conclure


      • Clocel Clocel 31 janvier 12:58

        @Zolko

        Chacun doit être employé selon ses compétences...


      • agent ananas agent ananas 1er février 07:17

        @Zolko
        vous avez vu les photos des 3 victimes ? Tous les 3 noirs. Je ne sais pas ce qu’il faut en conclure

        Un « false flag » ? Le drone utilisé dans cette attaque est puissant et sophistiqué. Les attaques précédentes contre les bases US en Irak n’ont pas fait autant de dégâts ou de victimes.
        Or il y en a un qui ne cesse d’appeler d’attaquer l’Iran et qui profiterait de l’embrasement du conflit au niveau régional.
        Je vous laisse deviner ...


      • Ilan 31 janvier 09:43

        .... le soutien logistique qui ont permis le génocide de Gaza,

        ++++

        Il n’y a pas de génocide à Gaza.

        La CIJ reconnaît un « risque » de génocide à Gaza, sans ordonner de cessez-le-feu.

        Israël continuera à se défendre contre le Hamas, reconnu comme une organisation terroriste génocidaire.

          

        Si Israel pouvait abattre le Hamas sans causer de pertes civiles parmi les civils palestiniens, israel le ferait. C’est le Hamas le 1er responsable des souffrances des palestiniens.

          

        Si le Hamas pouvait exterminer tous les Juifs d’Israel comme il l’a fait pour les kibboutzim du sud d’Israel, le Hamas le ferait. La volonté génocidaire est du cote du Hamas pas d’Israel qui cherche à éviter les pertes civiles comme sans doute aucune nation plongée dans un tel conflit urbain n’a cherché à le faire.


        • Samy Levrai Samy Levrai 31 janvier 10:19

          @Ilan
          Il suffit juste de faire la ratio pertes militaires par rapport à pertes civiles pour savoir que ce sont les civils qui sont exclusivement visés par Israel.
          Faire le meme ratio pour ’Ukraine montre que la Russie ne cible absolument pas les civils.
          Tout ton baratin depuis des années qui s’effondre devant de simples mathématiques... on se croirait dans une autre histoire pour enfants racontée à la télévision, celle de la terrible maladie retrouvée toute nue après Pierre Chaillot


        • Brutus S. Lampion 31 janvier 10:35

          @Ilan

          oui, je sais, le terme « génocide » est une marque déposée à l’INRI et ailleurs...
          vous préférez « extermination » ?


        • Com une outre 31 janvier 10:58

          @Ilan
          Extrait ordonnance CIJ
          30. Au stade actuel de la procédure, la Cour n’est pas tenue de déterminer si Israël a manqué à l’une quelconque des obligations lui incombant au titre de la convention sur le génocide. Une telle conclusion ne pourrait être formulée par la Cour qu’au stade de l’examen au fond de la présente affaire. Ainsi qu’il a déjà été noté (voir le paragraphe 20 ci-dessus), au stade d’une ordonnance sur une demande en indication de mesures conservatoires, la Cour doit établir si les actes et omissions dont le demandeur tire grief semblent susceptibles d’entrer dans les prévisions de la convention sur le génocide (cf. Allégations de génocide au titre de la convention pour la prévention et la répression du crime de génocide (Ukraine c. Fédération de Russie), mesures conservatoires, ordonnance du 16 mars 2022, C.I.J. Recueil 2022 (I), p. 222, par. 43). De l’avis de la Cour, au moins certains des actes et omissions que l’Afrique du Sud reproche à Israël à Gaza semblent susceptibles d’entrer dans les prévisions de la convention.

          Ce qui veut dire qu’Israël ne perd rien pour attendre, la procédure suit son cours. Ne criez pas victoire trop tôt, vous en êtes loin.


        • Brutus S. Lampion 31 janvier 11:01

          @S. Lampion

          ce serait d’ailleurs plus adapté, car le terme « génocide » est un euphémisme pour « nettoyage ethnique » alors que la population victime des meurtres collectifs est simplement constituée d’êtres humains ordinaires que ceux qui se prennent pour un « peuple élu » considèrent comme des animaux.
          Comme je ne partage pas cette discrimination, je devrois peut-être m’en tenir à « carnage » ?


        • Ilan 31 janvier 11:21

          @Com une outre
            
          La CIJ ne dit rien de la crédibilité des allégations de l’Afrique du Sud et de l’intention que celle-ci attribue à Israël de cibler les populations civiles.
            
          De plus la CIJ a aussi implicitement rappeler à l’Afrique du Sud son devoir de contribuer au respect de la convention en faisant usage de son pouvoir d’influence sur le Hamas pour qu’il libère les otages ? Étant observé qu’en cas d’inaction l’Afrique du Sud pourrait elle-même être taxée de manquer aux obligations qui lui incombent en tant qu’État contractant à la convention sur le génocide !
            
          On est parti pour des années de procédure et donner du travail aux nombreux juristes spécialisé en droit international, mon cher fils inclus.


        • Brutus S. Lampion 31 janvier 11:38

          @Ilan

          J’ai écrit dans cet article que vous n’avez pas lu :

          « Stationner des troupes dans un pays contre sa volonté ne revient pas à maintenir un « ordre international fondé sur des règles » c’est réduire le soi-disant droit international au droit du plus fort, s’attribuer la part du lion. »

          à partir de là, il n’y a plus de dialogue possible. C’est le plus armé qui gagne.


        • Zolko Zolko 31 janvier 12:43

          @S. Lampion : génocide vs nettoyage ethnique
           
          oui ça serait plus exact, car les Israéliens ne cherchent pas à tuer les Palestiniens mais à les expulser ailleurs pour récupérer les terres ainsi « nettoyées » pour leur propres colons. Les tuer en masse, y compris femmes et enfants, est juste une façon de les terroriser. Tout comme Hitler ne cherchait pas à tuer les Juifs jusqu’en 1942 mais seulement en débarrasser l’Allemagne en les terrorisant.


        • Christophe 31 janvier 14:14

          @Ilan
          oui la CIJ demande à toutes les nations nations signataires de s’appliquer à faire appliquer les mesures conservatoires que le CIJ à déterminer, au risque de devoir prendre une décision plus radicale sur le principe du génocide ; d’ailleurs il est demandé à Israël de fournir plus d’aide alimentaire et médical sans quoi le génocide sera avéré ... donc il est sur la bonne voie pour être reconnu.


        • Christophe 31 janvier 14:17

          @Zolko

          Les tuer en masse, y compris femmes et enfants, est juste une façon de les terroriser. Tout comme Hitler ne cherchait pas à tuer les Juifs jusqu’en 1942 mais seulement en débarrasser l’Allemagne en les terrorisant.

          C’est aussi la technique américaine durant la seconde guerre mondiale, bombarder des villes exclusivement civiles pour saper le moral des troupes armées ; Hiroshima et Nagasaki sont des exemples de cette stratégie américaine, mais Dresde, Cologne, ... sont aussi des exemple, comme Falloujah en Irak ou autres villes.

          Les américains sont des spécialistes de ce type de crimes de guerre, ils ont fait cela en Asie et ailleurs.


        • Seth 31 janvier 14:24

          @S. Lampion

          Menfin, vous devriez savoir qu’il n’existe aucun génocide ni d’extermination hors du martyre du « peuple choisi » qui l’exploite sans honte bien qu’en l’absence de messie envoyé de Dieu, il ne lui soit pas autorisé à revenir en terre promise mais bon... les rabbins fachos s’arrangent pour régler ce petit problème directement avec Yahweh et justifier le pire.

          Israël aurait voulu se trouver une raison de plus de pleurnicher en se faisant détester et en criant à l’antisémitisme qu’il ne s’y serait pas pris autrement.


        • Brutus S. Lampion 31 janvier 14:39

          @Seth

          « C’est aussi la technique américaine durant la seconde guerre mondiale, bombarder des villes exclusivement civiles pour saper le moral des troupes armées »
          et surtout pour tout détruire et permettre l’ouverture d’un marché juteux pour la seule puissance industrielle dont le territoire est resté intact et dont les capacités de producyion ont été démultipliées par un effort d’invessements privés venus de tous les coins du monde jamais vus auparavant.
          Il y en a encore qui n’ont pas compris que la Américains ne sont pas nos « libérateurs », mais nos créanciers pour des dettes (*) qu’ils ont fabriquées
          or, un débiteur est toujours redevable de quelque chose, ne serait-ce que les intérêts qui ne sont pas piqués des hannetons

          lien

          (*)on se souvient de la déclaration historique de Churchil en hommage aux pilotes de la RAF :

          « Never was so much

          Owed by so many

          To so few »

          (jamais une telle dette n’avait été contractée par un sigrand nombre de gens auprès de si peu de personnes)

          étant donné le côté retors du personnage, on peut se demander s’il parlait des aviateurs ou des banquiers anglais


        • Seth 31 janvier 14:51

          @S. Lampion

          La traduction proposée m’a un peu choqué. Sans défendre Churchill, c’est du discours ronflant, ce n’est pas de dette dont il parle mais de« reconnaissance » : « Jamais tant ne fut du par tant à si peu ».

          Mais pour l’action yanki de ce temps-là (dont la perte pour l’Albion de la zone Sterling et de la Imperial Preference et l’exploitation sans pitié de la France à genoux avec l’aide de Monnet entre autres) lire « Les Origines du Plan Marshall, (Le mythe de »l’aide« américaine) » de ALR.


        • Lynwec 31 janvier 15:14

          @Seth

          Ouais, bien gentil le Churchill, mais quand il parle de « si peu », il se fout de nous... Vu que « 6 millions », c’est la fin du monde, difficile d’accepter le « si peu » quand on pense aux 27 millions de soviétiques tués pendant cette période...

          De l’humour british, surement...


        • Et hop ! Et hop ! 31 janvier 16:07

          @Ilan

          Beaucoup des hommes au pouvoir en Israël, y compris M. Netanyaou, disent qu’ils veulent exterminer les Palestiniens, ou au moins les obliger à quitter la Palestine pour aller s’installer en Egypte, en Afrique noire ou en Europe, c’est eux qui disent qu’ils font un génocide, c’est ça un génocide.


        • Brutus S. Lampion 31 janvier 16:12

          @Lynwec
          @Seth

           Lynweck : il parlait uniquement des pilotes de la RAF. Il faisait référence au fait que, fin juin 1940, la Luftwaffe disposait d’une large supériorité numérique sur la Royal Air Force, avec environ 2 550 avions contre les seulement 750 avions de la RAF

           Seth : et « Jamais tant ne fut du par tant à si peu » « dû » n’est pas une dette


        • Et hop ! Et hop ! 31 janvier 16:14

          @Christophe : 

          Vous pouvez ajouter 1 400 villes françaises bombardées de 1940 à 1945 : Grenoble, Toulouse, Le Pecq, Le Vesinet, Poissy, Aix-en-Provence, Marseille, Amiens, Orléans, sans tuer aucun soldat allemand.
          Ensuite ils ont essayé d’imposer une occupation de la France comme un pays conquis, en remplaçant le Franc par le dollar, en mettant en place des gouverneurs et une administration d’occupation, l’AMGOT.


        • Xenozoid Xenozoid 31 janvier 16:17

          @S. Lampion

           tout a fait lampion à raison , la debt(dû) de la nation face au courage des pilotes qui ont défendu........discour patriotique


        • Xenozoid Xenozoid 31 janvier 16:18

          @Xenozoid
          debt= dette


        • Lynwec 31 janvier 16:20

          @S. Lampion

          C’est quand même du pipeau, et de première grandeur,car Hitler n’a jamais eu la possibilité d’envahir l’Angleterre à cette époque, ni après, faute de maîtrise des mers, et les campagnes de bombardements sur les villes anglaises ne sont venues qu’en réponse aux bombardements anglais sur objectifs civils allemands...

          Alors, oui, les pilotes de la RAF ont combattu courageusement, mais dans les faits, du point de vue stratégique pour la seconde guerre mondiale, ils n’ont rien accompli... Churchill vous a enfumés...en se donnant le beau rôle...


        • Xenozoid Xenozoid 31 janvier 16:21

          @Xenozoid
          en gros cela veux dire que la nation est endetté envers (les peux nombreux héros), et doit donc poursuivre la lutte pour en avoir plus


        • Xenozoid Xenozoid 31 janvier 16:25

          mais on parlait du diable , non ?


        • Com une outre 31 janvier 16:35

          @Ilan
          54. La Cour est d’avis que les faits et circonstances mentionnés ci-dessus suffisent pour conclure qu’au moins certains des droits que l’Afrique du Sud revendique et dont elle sollicite la protection sont plausibles. Il en va ainsi du droit des Palestiniens de Gaza d’être protégés contre les actes de génocide et les actes prohibés connexes visés à l’article III et du droit de l’Afrique du Sud de demander qu’Israël s’acquitte des obligations lui incombant au titre de la convention.

          Demandez à votre cher fils qu’il vous explique...


        • Com une outre 31 janvier 16:45

          @Ilan
          . La Cour considère que, s’agissant de la situation décrite précédemment, Israël doit, conformément aux obligations lui incombant au titre de la convention sur le génocide, prendre toutes les mesures en son pouvoir pour prévenir la commission, à l’encontre des Palestiniens de Gaza, de tout acte entrant dans le champ d’application de l’article II de la convention, en particulier les actes suivants : a) meurtre de membres du groupe, b) atteinte grave à l’intégrité physique ou mentale de membres du groupe, c) soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle, et d) mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe. La Cour rappelle que de tels actes entrent dans le champ d’application de l’article II de la convention lorsqu’ils sont commis dans l’intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe comme tel (voir le paragraphe 44 ci-dessus). La Cour considère également qu’Israël doit veiller, avec effet immédiat, à ce que son armée ne commette aucun des actes visés ci-dessus.
          79. La Cour considère également qu’Israël doit prendre toutes les mesures en son pouvoir pour prévenir et punir l’incitation directe et publique à commettre le génocide à l’encontre des membres du groupe des Palestiniens de la bande de Gaza.
          80. En outre, la Cour est d’avis qu’Israël doit prendre sans délai des mesures effectives pour permettre la fourniture des services de base et de l’aide humanitaire requis de toute urgence afin de remédier aux difficiles conditions d’existence auxquelles sont soumis les Palestiniens de la bande de Gaza.
          81. Israël doit aussi prendre des mesures effectives pour prévenir la destruction et assurer la conservation des éléments de preuve relatifs aux allégations d’actes entrant dans le champ d’application des articles II et III de la convention sur le génocide commis contre les membres du groupe des Palestiniens de la bande de Gaza.
          82. S’agissant de la mesure conservatoire sollicitée par l’Afrique du Sud tendant à ce qu’Israël lui soumette un rapport sur toutes les mesures qu’il aura prises pour donner effet à la présente ordonnance, la Cour rappelle qu’elle a, comme cela est reflété à l’article 78 de son Règlement, le pouvoir de demander aux parties des renseignements sur toutes questions relatives à la mise en oeuvre de mesures conservatoires indiquées par elle. Au vu des mesures spécifiques qu’elle a décidé d’indiquer, elle estime qu’Israël doit lui fournir un rapport sur l’ensemble des mesures qu’il aura prises pour exécuter la présente ordonnance dans un délai d’un mois à compter de la date de celle-ci. Le rapport ainsi fourni sera ensuite communiqué à l’Afrique du Sud, qui aura la possibilité de soumettre à la Cour ses observations à son sujet.

          Vous trouvez que cela est contre l’Afrique du Sud ?


        • Lynwec 31 janvier 16:54

          @Samy Levrai

          Toujours la même manipulation visant à faire croire que la fin d’Israël serait la fin des juifs, et donc que tout pays ou organisation visant à cet objectif, voudrait « tuer les juifs »...

          Menteurs un jour, menteurs toujours...

          La seule chose qui arriverait à la disparition de la colonie invasive devenue état ségrégationniste, c’est que les gens arrivés sur le tard, et s’étant mal conduits (formulation gentillette), seraient expulsés ou « invités » à partir, et que la Palestine redeviendrait ce qu’elle était avant...un pays où les juifs n’étaient pas moins bien traités que les autres.. ;

          Ah, ce pipeau sioniste de l’antisémitisme, qu’est-ce qu’il est mélodieux, pour faire danser les g..s...


        • Samy Levrai Samy Levrai 31 janvier 20:06

          @Lynwec
          Il n’y a pas de peuple juif car être juif est être de religion juive et pas autre chose.

          La séparation de l’église et de l’Etat, dans un seul Etat, ferait là bas juste des miracles ; d’un seul coup, plus de tension dans toute la région.


        • Et hop ! Et hop ! 31 janvier 21:16

          @Samy Levrai

          Oui, tous ceux qui se disent juifs et agnostiques, et ce sont les plus fanatiques, sont des racistes, et ceux qui se croient le peuple élu des racistes suprémastistes comme certains idéologues nazis.


        • Et hop ! Et hop ! 31 janvier 21:26

          @Lynwec : «  Alors, oui, les pilotes de la RAF ont combattu courageusement »

          Ils ont bombardé 1400 villes françaises de 1940 à 1944, presque sans tuer un seul soldat allemand, vous trouvez ça courageux ?

          Churchill présentait la bataille de Dunkerque comme une victoire, mais en réalité il s’agissait de la fuite de toute l’armée anglaise en abandonnant armes et bagages devant l’armée allemande, après avoir obtenu secrètement par l’amabassade de Suède que Hitler arrête l’avancée de ses Panzer Divizion pour le laisser partir, et sans prévenir l’État Major français. C’était eux qui avaient déclaré la guerre à l’Allemagne et qui avaient entraîné le gouvernement français qui s’était joint sans faire voter une loi par le Parlement comme l’exigeait la Constitution de la IIIe République.

          Churchill n’a eu qu’une seule vraie victoire en bombardant la flotte française, pays allié, sans déclaration de guerre, à Mers-El-Kébir.


        • Brutus S. Lampion 1er février 09:04

          @Et hop !

          ka RAF a fait moins de dégats que l’USAF

          les spitfires détruisaient despont ferroviaires, des arsenaux et des convois en volat à faaible altitude et en visant
          alors que les B29 superfortress et B32 volant à 6000m larguaient 9 tonnes de bombes en « tapis »
          par exemple, pour neutraliser la gare de triage de Sotteville les Roeun le 13 JUin 1944, toute la rive gauche de l’agglomération rouennaise et une bonne partie de la rive droite jusqu’à la cathédrole ont été rasées (lien)


        • Et hop ! Et hop ! 1er février 10:46

          Les gares ont été partout le prétexte pour raser des villes entières, pour couper une ligne de chemin de fer il est plus facile et plus efficace de détruire en rase campagne ses ponts, ses viaducs, ses aiguillages, ses voies..

          Rouen, qui ne comportait aucune installation militaire allemande, a été bombardée 26 fois par les anglo-américains, ce qui fait 26 crimes de guerre :

          - 21 juillet 1941,
          - Du 29 au 30 août 1941,
          - 20 septembre 1941,
          - 17 avril 1942,
          - 11 juin 1942,
          - Du 22 au 23 juin 1942,
          - Du 26 au 27 juin 1942,
          - 17 août 1942,
          - 5 septembre 1942, cathédrale, 150 civils tués,
          - 12 décembre 1942,
          - 9 janvier 1943,
          - 12 mars 1943,
          - 28 mars 1943,
          - 4 septembre 1943,
          - 6 septembre 1943,
          - 18 septembre 1943,..


        • Et hop ! Et hop ! 1er février 10:47

          @S. Lampion (suite)

          - 18 septembre 1943,
          - 19 avril 1944, 6 000 bombes larguées faisant 20 000 sinistrés et 814 civils tués, aucun soldat allemand,
          - 9 mai 1944,
          - Du 25 mai 1944 au 4 juin 1944, 345 civils tués, aucun soldat allemand,
          - 22 juin, 15 et 18 juillet, et 25, 26, 27 août, 9 500 immeubles détruits, 20 000 civils sans abris.


        • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 31 janvier 12:40
          le New York Times a rapporté qu’une bonne partie de l’arsenal du Hamas à Gaza était en réalité d’origine israélienne

          Petite précision, l’article du Jew York Times parle surtout de munitions non explosées, bombes, obus etc, tirés par les israéliens et dont la charge est récupérée et réemployée. C’est parfois la munition toute entière qui est réemployée comme mine, avec un système de détonateur improvisé. 
          C’est un phénomène qui avait déjà été exploité au Vietnam, sachant qu’environ 10% des bombes n’explosent pas, lorsqu’on déverse des dizaines de milliers de tonnes d’explosif sur un territoire, on offre potentiellement des milliers de tonnes d’explosif à l’ennemi.
          Donc contrairement à la politique de dissémination volontaire des américains, il ne s’agit pas ici d’armes qui se sont perdu dans la nature.

          • Christophe 31 janvier 14:10

            En fait la bonne question qui est posée c’est que font des armées américaines hors de leur territoire. Les médias occidentaux alertent lorsque la Chine créée un port en dehors de ses frontières mais ne dit rien quand l’armée américaine créée sont 385ème point d’ancrage militaire dans un pays ...

            Les militaires américains qui sont illégalement sur un territoire qui ne veut pas d’eux sont des colonisateurs, il est normal qu’ils se fassent tuer par une population qui veut les chasser puisqu’ils ne partent pas d’eux mêmes. La dictature américaine a des limites.


            • Brutus S. Lampion 31 janvier 14:21

              @Christophe

              surtout que le ravitaillement logistique d’une base comme ça en plein désert alors que l’on connait les exigences de tout ressortissant américain, fût-il entrainé à la survie et au close-combat
              les connexions internet et la clim demandent la fourniture d’énergie électrique et les p’tis gars ont bon appétit !
              il n’y a pas d’épicerie au coin de la rue ni de supérette pour acheter des piles non rechargeables
              on imagine le coût que représente un pont érien pour résoudre tout ça : gros porteurs, hélicos ? pendant que la rare population du désert qui regarde mange quelques dates avec un verre de lait de chamelle le matin et se contente d’eau (pas fraiche et au gout du goudron de l’outre) le reste de la journée
              les GI leur lancent bien des chewig-gums de temps en temps, mais il ne faudrait pas non plus les habituer


            • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 31 janvier 20:24

              Ils considérent que la planète leur appartient de droit, comme le sol appartenait de droit aux colons européens lorsqu’ils ont conquis l’Amérique (du Nord et du Sud, mais au Nord, c’étaient des anglosaxons suprématistes)

              Ils défendent leur droit à gérer eux seuls et pour eux la planète, mais les difficultés s’accroissent

              L’oligarchie sent que quelque chose arrive de pas bon pour elle, mais qu’il lui reste une fenêtre d’opportunité qu’elle doit emprunter maintenant.

              Le système mis en place dans les années quatre-vingt, le capitalisme hyperfinancier basé sur l’immatériel, vacille. Le covid a été finalement un échec, trop peu de dégats dans l’industrie (destruction insuffisante de l’industrie matérielle) et une faible mortalité globale (destruction insuffisante de a population humaine), même s’il a permis de remplir les poches de Pfizer.

              Il leur faut donc, pour détruire la partie matérielle du capitalisme, accélérer le processus. Interdire l’agriculture afin d’affamer les populations, répandre de nouveaux virus, éliminer les oppositions internationales, et rendre acceptable des exterminations de masse.

              L’Ukraine était censée enfoncer la Russie et les opposants à ce scénario. Cela n’a pas vraiment fonctionné. La destruction de la Chine reste un gros morceau, pas gagné d’avance. L’un des points faibles des opposants internationaux reste le moyen orient, et c’est là que le chaos peut fructifier. Il y a donc deux objectifs :

              • rendre les exterminations massives supportables par l’opinion publique, jusqu’au jour où c’est la propre population occidentale qui sera visée, mais personne pour la défendre. Gaza est un laboratoire
              • attiser la conflictualité au moyen orient où les régimes sont supposés fragiles afin d’entamer la constitution des Brics

              Le verdict du CIJ est un échec du premier objectif car il constitue une résistance internationale de haut niveau à l’acceptation par l’opinion publique de tout génocide, y compris justifié par des termes comme « animaux humains ». Chaque être humian a le droit au respect, et s’il est coupable d’un crime, il doit être jugé, sans que l’ensemble du peuple dont il est l’origine ne soit également détruit.C’est la raison pour laquelle le verdict est minoré par nos médias aux ordres. Mais là aussi, leur propagande frise la décridibilisation auprès d’un public de plus en plus éclairé par d’autres sources.

              L’Afrique du Sud a eu un grand courage pour s’opposer à ce que la communauté occidentale s’apprêtait lâchement à accepter, afin de pouvoir par la suite le reproduire, peut-être même sur sa propre population.

              Le second objectif reste en cours, mais les moyens occidentaux, éparpillés dans tout un tas de guerres à la fois, risquent de ne pas être tant que cela à la hauteur. Ils se croyaient invincibles et sont désormais pris pour cible. Ils ont au bord de la panique, qui est en général, mauvaise conseillère.

              Il ne restera à l’occident convulsif soit une extermination nucléaire, soit la création d’un méga virus hyper destructueur, soit les deux, soit son épuisement mental, moral, intellectuel, industriel et à la fin (le pire de tout pour eux) financier.


              • agent ananas agent ananas 1er février 08:08

                @Jean-Paul Foscarvel
                L’oligarchie sent que quelque chose arrive de pas bon pour elle,

                En effet, ésotériquement février pourrait être le mois de révolutions à travers le monde dont nous voyons aujourd’hui les prémices.
                Rien que moins 7 conjonctions astrales ce mois ci, ce qui est énorme ! Une conjonction est le début d’un nouveau cycle et la combinaison de deux corps célestes qui se rejoignent pour fusionner leur énergie.

                PS : On me souffle dans l’oreillette que le thème astral de Biden n’est pas bon en février ... Time will tell !


              • JPCiron JPCiron 31 janvier 21:00

                le New York Times a rapporté qu’une bonne partie de l’arsenal du Hamas à Gaza était en réalité d’origine israélienne. >

                Soit par ’’récupération’’ de matériel, soit, plus classiquement via la mafia Israélienne. Gaza est à 100% sous blocus israélien et, plutôt que de passer par l’Egypte (avec laquelle la mafia Israélienne est en très bon termes), le plus simple est d’utiliser les compétences des mafias locales : elles sont en connivence avec les autorités. Car là-bas tout est sous contrôle. Sauf décision contraire.


                Israël et les USA ont tout intérêt à maintenir (et alimenter au besoin) la violence dans la région.



                • Matlemat Matlemat 31 janvier 22:58

                   Elle est bizarre cette frontière, dessinée par Sykes et Picot pour assurer la liaison entre les territoires de la Jordanie et de l’Irak alors occupés par les Britanniques.


                  • Brutus S. Lampion 1er février 07:32

                    @Matlemat

                    Ça me rappelle les frontières entre l’Algérie, le Mali et le Niger (lien), dessinées en 1895 par des géographes pour structurer l’Afrique-Occidentale française (AOF) qui était un gouvernement général regroupant au sein d’une même fédération huit colonies françaises d’Afrique de l’Ouest jusqu’en 1958.

                    La « décolonisation » a transformé ces régions administratives en états totalement artificiels, ce qui provoque des conflits de plus en plus violents qui sont souvent des guerres par procuration mais n’en reposent pas moins sur un héritage historique qui n’était en fait qu’un cadeau empoisonné. Les touaregs qui transhumaient avec leurs troupeaux ne connaissaient pas de frontières et aujourd’hui le nomadisme leur est devenu impossible.

                    Créer des territoires à partir de plans établis pour autre chose revient à fabriquer des états sans tenir compte des peuples, ce qui n’a jamais abouti abouti à l’existence pérenne de nations. Au contraire, ça ne peut que créer des tensions. Et il suffit d’appuyer sur un bouton pour que ça pète quand on a des objectifs géopolitiques concernant le captage de ressources type minerais et sources d’énergie. Ce n’est pas nouveau  : les Alsaciens et les Lorrains en savent quelque chose.


                  • Cette histoire de Gaza est le résultat d’une manigance monstrueuse de la part de Netanyahu.
                    Préférer le Hamas au Fata , puisque le Hamas et ses dirigeants sont plus disposé avec l’"appui d’un pays ami à la corruption organisée par les Israëliens .

                    Donc Netanyahu a prémédité l’attaque et le génocide de Gaza .

                    La majeur parti des blessés et handicapés sont des enfants , des femmes et des personnes âgées .

                    Ainsi Israël devient maudit et perpétue la haine des autres , la corruption , le meurtre, le mensonge à grande échelle(Déjà vu , Sarkozy,Hollande, Macron).....Les juifs fidèles à eux-même .

                    L’Europe est aussi entre leur main ...... ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité