• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mais qu’ont-ils fait de ce métier admirable : le professorat (...)

Mais qu’ont-ils fait de ce métier admirable : le professorat ?

JPEG

Qu'ont-ils fait de ce métier admirable : le professorat ?

Salaires trop faibles, réformes absurdes, mal pensées, incessantes, charges de travail de plus en plus lourdes, avantages supprimés...

Il n'est pas étonnant que les jeunes se détournent de ce beau métier...

Il n'est pas étonnant que certains enseignants démissionnent...

Disparus les IPES qui permettaient à de jeunes étudiants de s'engager dans la voie du professorat, tout en percevant un petit salaire, disparue la CPA qui offrait la possibilité, dès l'âge de 55 ans, de travailler à temps partiel avec 80% du salaire... sans parler de la retraite à 60 ans qui a disparu pour tous les salariés...

Un métier harassant, qui mobilise la pensée...

Et bien sûr, cette rentrée s'annonce difficile : de nombreux postes ne seront pas pourvus malgré les promesses d'Emmanuel Macron. Le chef de l’État a promis de mettre un "professeur devant chaque classe" dès la rentrée. Les Français n’y croient pas, vraiment pas.

Une promesse irréaliste, au regard de la pénurie d’enseignants dont souffre le secteur, mais qui a été réitérée lors de sa conférence de rentrée par le nouveau ministre de l’Éducation nationale, Gabriel Attal.

Le gouvernement est dans la communication, comme souvent.

Il reste tant à faire pour restaurer l'attractivité de ce métier...

Les réformes se sont succédé au rythme des changements de gouvernement : aucune vue d'ensemble, aucune perspective à long terme...

 

On a connu Luc Chatel et ses suppressions de postes de fonctionnaires, mal réparties, mal pensées, on a connu Vincent Peillon et sa réforme chaotique des rythmes scolaires, on a connu Najat Vallaud-Belkacem et sa réforme désastreuse du collège... l'enseignement du latin et du grec avait été amoindri et réduit à peau de chagrin car intégré dans les fameux EPI, ou Enseignements pratiques interdisciplinaires.

 

Et plus récemment Jean-Michel Blanquer nous promettait une école de la confiance... Certes, il semblait vouloir donner la priorité à l'école primaire, mais sa réforme du lycée et du baccalauréat se présentait comme un véritable casse-tête : très complexe, elle a été difficile à mettre en place.

 

 Etonnamment, cette réforme du lycée initiée par Jean-Michel Blanquer avait consisté à supprimer les maths en classe de première, sauf pour les élèves qui choisissaient cet enseignement de spécialité.

Curieuse décision, tout de même ! Alors que les mathématiques paraissent essentielles dans notre monde numérisé, cette discipline n'était plus obligatoire au lycée, dès la classe de première !

On a vu aussi comment les épreuves de spécialité organisées au mois de mars démobilisaient les élèves qui séchaient les cours de fin d'année.

 

Face à toutes ces réformes qui se succèdent, se contredisent, les enseignants se retrouvent bien seuls et bien démunis.

Il serait temps de fixer une politique éducative à long terme, sur laquelle les différents partis se mettraient d'accord et qui pourrait être appliquée, quel que soit le gouvernement qui arrive au pouvoir.

Les enseignants ne sont pas des girouettes et on ne peut, ainsi, sans arrêt perturber leur travail si complexe.

Dans un domaine aussi important que l'Education, tant d'expérimentations hâtives sont vraiment intolérables.

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2023/09/mais-qu-ont-ils-fait-de-ce-metier-admirable-le-professorat.html

 

Sources :

https://www.huffingtonpost.fr/politique/article/un-prof-devant-chaque-classe-les-francais-sceptiques-sur-la-promesse-de-macron-pour-la-rentree-exclusif_222415.html

 

https://www.nouvelobs.com/education/20220831.OBS62569/il-y-a-plus-de-benefices-a-s-orienter-vers-une-carriere-dans-le-prive-pourquoi-les-etudiants-en-maths-ne-veulent-pas-devenir-profs.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.32/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Com une outre 4 septembre 2023 16:28

    Si les élèves ne savent ni lire ni écrire le français au collège, encore moins compter, ou encore pire, en lycée pro, ce n’est pas la faute des ministres. Peut-être qu’il serait temps que les enseignants se remettent eux-mêmes en cause, non ? Tout n’est pas de la faute des autres...


    • rosemar rosemar 4 septembre 2023 17:42

      @Com une outre

      Connaissez-vous cette mesure : quasi suppression du redoublement à l’école primaire ?


    • rosemar rosemar 4 septembre 2023 17:46

      @Com une outre

      « La pratique du redoublement a considérablement diminué au cours des vingt dernières années. La baisse concerne tous les niveaux et résulte d’une politique mise en œuvre dans toutes les académies. Cette politique a eu un effet positif sur la fluidité des parcours des élèves et leur réussite aux examens, mais cette évolution profite davantage aux milieux favorisés. À l’échelle internationale, la France demeure l’un des pays où le retard est le plus important et où la discrimination en fonction de l’origine sociale est la plus forte. »


    • Com une outre 4 septembre 2023 18:14

      @rosemar
      Et alors ? Il vous faut deux ans pour apprendre le programme annuel à vos élèves ? Le redoublement doit être une exception, un parcours normal pour un élève est d’avoir les acquis prévus en fin d’année. Votre argument n’est pas recevable, il ne sert qu’une fois de plus à vous défausser de vos responsabilités.


    • rosemar rosemar 4 septembre 2023 21:58

      @Com une outre

      Cette absence de redoublement profite surtout aux élèves d’un milieu favorisé, ce qui creuse les inégalités...


    • rosemar rosemar 4 septembre 2023 22:36

      @Com une outre

      Le pédagogisme, avec la baisse du niveau d’exigence, nuit aussi aux élèves issus d’un milieu défavorisé...


    • DLaF mieux que RN ou Z / Ukraine Phase : descente aux enfers ! 5 septembre 2023 12:08

      @Com une outre
      un parcours normal pour un élève est d’avoir les acquis prévus en fin d’année.

      En 1964 le niveau de réussite au bac Math-Elem : 54% !
      Programmes hyper chargés, loterie des sujets, bachotage courant...


    • Clocel Clocel 4 septembre 2023 16:31

      Si je plains sincèrement les mômes, en revanche, les broyeurs d’âme...


      • Buzzcocks 4 septembre 2023 16:49

        Blanquer est juste un comptable, comme il n’a plus de profs de maths sous la main, il supprime la matière pour certains élèves ou certaines filières. Et Moderatus ne veut pas qu’on fasse venir des africains pour enseigner donc partant de là, la solution est simple, on supprime la discipline.


        • Brutus Grincheux 4 septembre 2023 17:39

          L’école n’est plus un « ascenseur social », rôle qu’elle a joué pour fournir des professionnels qualifiés et des cadres à l’industrie quand il y avait une industrie en France. L’état (les impôts) finançait le coût des formations (rien n’est gratuit, en fait) quand les patrons avaient besoin de recruter. Aujourd’hui, les emplois ayant été délocalisés, le rôle de l’école se limite à ptéparer les futurs citoyens à accepter leur statu de chômeur ou de pot de fleur, et les techniques pédagogiques préparant à une qualification sont devenus inutiles et le budget qui y était conscré peut être transféré ailleurs.

          Mais qu’ont fait les enseignants et leurs syndicats pour empêcher cette situation de se produire ? N’auraient-ils pas, par hasard, contribué à l’élection de celui et ceux qui ùassacrent cette institution (et nos enfants par la même occasion) ?


          • rosemar rosemar 4 septembre 2023 17:50

            @Grincheux

            C’est encore et toujours la faute des profs ! 


          • Brutus Grincheux 4 septembre 2023 17:53

            @rosemar

            pas tous, mais beaucoup...

            « Non tutti i francesi sono ladri, ma Bonaparte sì ».


          • rosemar rosemar 4 septembre 2023 17:55

            @Grincheux

            « La première cause du manque de professeurs est l’image de la profession. C’est un métier devenu ingrat et sous-payé, déconsidéré par la société. Le prof doit subir les mutations, les réformes de programmes ou pédagogiques permanentes, les inspecteurs parfois zélés, la hiérarchie changeante, souvent peu empathique et solidaire. Bref, l’image de l’enseignant est dévalorisée dans la société. Le corps enseignant est accusé d’être le seul responsable de l’échec des systèmes éducatifs. En effet, cette dévalorisation ressentie par les enseignants à l’égard de leur profession est profonde. »


          • Brutus Grincheux 4 septembre 2023 18:06

            @rosemar

            Le prof est un citoyen comme les autres : s’il vote n’importe comment, il récolte n’importe quoi


          • Com une outre 4 septembre 2023 18:23

            @rosemar
            Encore Calimero. Si le métier est déconsidéré, c’est de la faute des profs et non, ils ne sont pas mal payés, et même plutôt bien payés vu les résultats affichés sur nos têtes (ex) blondes. Le corps enseignant gaucho centre-droit récolte ce qu’il a semé. Son image a suivi celle des socialo. Alors réagissez au lieu de pleurer et relancez votre métier autrement qu’en réclamant des augmentations indues. Car, je vous le rappelle, c’est un métier. Un peu de conscience professionnelle ne ferait pas de mal.


          • mmbbb 5 septembre 2023 07:47

            @rosemar Les profs ont une certaine responsabilité , c est indéniable .

            Quand vous lisez Chantecler Mourou Alexandre (disparu ) cela vous donne un aperçu !

            Quant à moi ( redite ) j ai eu une scolarite chaotique , bons profs, profs absents , profs de remplacement medirocres .

            Et peu de suivi scolaire , J avais une collègue qui alla au college prive de la Trinité à Lyon, ce fut un autre monde 

            Pourquoi feignez vous de l ignorer

            La ou je vous rejoins est l exces de pédagoie et je suis contre la méthode Begaudeau Francois 

            C est l archétype de la personne tres politisée qui hante les ministeres et les universites 

            Pourquoi feignez vous de l ignorer .

            Quant à la filière de la formation industrielle et manuelle, je rejoins Grincheux, les cranes d oeuf de l educ nat consideraient ces élesves imbéciles 

            Ne vous sentez pas seuel, on a tout liquider en France sauf l esprits francais qui ne peut pas etre delocalise .


          • Gasty Gasty 5 septembre 2023 14:36

            @Grincheux

            "Mais qu’ont fait les enseignants et leurs syndicats pour empêcher cette situation de se produire ? N’auraient-ils pas, par hasard, contribué à l’élection de celui et ceux qui ùassacrent cette institution"

            Pas bien compris l’allusion ? Un indice SVP.


          • Brutus Grincheux 5 septembre 2023 16:11

            @Gasty

            Eux aussi sont tombés dans le piège.


          • Gasty Gasty 5 septembre 2023 18:19

            @Grincheux

            Ok merci.


          • Xenozoid Xenozoid 4 septembre 2023 17:57

            il y a des limite à la domestication...ou pas ?


            • Samson Samson 4 septembre 2023 18:07

              Bonsoir @Rosemar

              "Il serait temps de fixer une politique éducative à long terme, sur laquelle les différents partis se mettraient d’accord et qui pourrait être appliquée, quel que soit le gouvernement qui arrive au pouvoir.« 

              A l’heure de l’Intelligence Artificielle, elle semble bel et bien fixée !

              Sinon à formater dès la maternelle notre belle jeunesse aux joies de la démocratie inclusive et genrée et à cocher les bonnes cases sur les formulaires de l’ANPE, à quoi bon encore éduquer notre belle jeunesse à l’accès à une multitude de compétences désormais informatisées et qu’elle ne pourra donc jamais exercer, sans compter tous les périls que pourrait très théoriquement il est vrai en regard du niveau de conformisme éducationnel et de sa tradition bien ancrée de servile soumission à l’autorité - représenter le développement du Libre Arbitre des »gens qui ne sont rien« pour le devenir de nos belles »démocraties« , au moins telles que promues tant par nos Marcheurs vers Nulle Part que par l’Aristocratie du Nouvel Ordre Mondial et de ses »Golden Cards".

              Ben oui, chacun son tour ! Après la transmutation qui n’avait alors guère ému enseignants et autres membres des classes moyennes des classes populaires de prolétariat en précariat, c’est désormais au tour de la classe moyenne de se voir promise à la néantisation du hachoir mondialiste.

              Bien à vous, en vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


              • Com une outre 4 septembre 2023 18:30

                @Samson
                L’IA et l’informatique en général est le résultat d’une intervention humaine, de gens qui ont « pensé » les choses avant, en amont. Alors si nous ne créons que des crétins à l’école, je vous laisse deviner la suite...


              • Samson Samson 4 septembre 2023 18:52

                @Samson
                « ... à l’accès à une multitude de compétences désormais informatisées et qu’elle ne pourra donc jamais exercer »
                ... Et encore moins quand, nonobstant ses compétences, elle se voit sommée par notre très immature et narcissique petit Monarc de « traverser la rue » pour trouver un « job ».


              • Samson Samson 4 septembre 2023 19:10

                @Com une outre
                "L’IA et l’informatique en général est le résultat d’une intervention humaine, de gens qui ont « pensé » les choses avant, en amont.« 
                Vrai mais conformément au mythe du Golem ou, si vous préférez, au script de  »Planète hurlante" (je recommande !)  la caractéristique même du développement de l’IA est de s’autonomiser et progressivement s’affranchir de son créateur.
                ... jusqu’à quel point, je l’ignore !

                Bien à vous, en vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


              • rosemar rosemar 4 septembre 2023 23:00

                @Samson

                Le pédagogisme fait des ravages : baisse du niveau d’exigence, programmes fluctuants, etc.


              • rosemar rosemar 4 septembre 2023 23:03

                @Samson

                Une émission sur le sujet, à 20 minutes :

                https://www.canalplus.com/actualites/les-visiteurs-du-soir/h/21098183_50213


              • urigan 5 septembre 2023 17:59

                @Samson « ... Jusqu’à quel point, je l’ignore . » Terminator !


              • ZenZoe ZenZoe 4 septembre 2023 18:46

                Quand on vous lit, on ne dirait jamais que vous êtes prof. C’est vraiment curieux cettre façon que vous avez de rejeter toute faute sur ’’les autres’’. C’est la faute des parents, des ministres, de la hiérarchie (issue de vos rangs pourtant), de la société, mais jamais, jamais les profs n’y sont pour quelque chose. Oui, bizarre comme vous transformez le fameux proverbe en ’’on récolte ce que les autres ont semé’’......



                • Brunehaut 5 septembre 2023 09:23

                  Une vérité à rétablir et qu’on n’entend JAMAIS : si le bagage des élèves est léger à l’issue de leur scolarité, ce n’est pas parce que l’école ne transmet plus rien mais bien parce que les élèves n’y foutent rien ! 

                  Oui, on peut dire  à raison  beaucoup de choses sur l’enseignement d’aujourd’hui. Mais les profs pourraient travailler plus et mieux que ça ne permettrait pas aux élèves de s’approprier les savoirs, ni de réfléchir s’ils n’en font pas l’effort eux-mêmes ! 

                  Demander donc aux Français d’aujourd’hui ce qu’ils attendent de l’école. Sûrement pas la culture, ni la formation de l’esprit, l’autonomie de jugement ou l’émancipation par le savoir. Juste une forme de consommation comme une autre : garderie, éducation en leur lieu et place, distribution automatique de diplômes , all inclusive. Et pas de punition ou de sanction, hein ! Chéri ( e ) est intouchable.

                  Savez- vous que le prof consciencieux, rigoureux, exigeant vis-à-vis de soi comme des élèves passe pour un mauvais coucheur aux yeux des parents comme de sa hiérarchie ? Et que la société plébiscite celui qui, éternellement, enseigne « autrement » ( qu’en demandant des efforts ), cool et démago ? 

                  Une large partie des élèves traversent leur scolarité en fainéantant. A l’image de la société dans laquelle nous vivons. Et le meilleur prof du monde ne transformera pas un bourrin en pur -sang !


                  • Brunehaut 5 septembre 2023 10:04

                    Et vous savez pourquoi les profs se plaignent si peu ( hors les murs ) du manque de travail des élèves ? Parce que l’Educ Nat est assez perverse pour les présenter comme responsables de tout : ainsi, il n’y a pas d’élèves paresseux ; seulement des profs qui ne savent pas créer « l’appétence »... Pourtant, personne n’est venu nous montrer in situ et sur la durée comment il y parvenait ... Les enseignants intériorisent leur culpabilité. Ce n’est pas un triomphe managérial, ça ? Et, bien sûr, les médias répercutent les discours « conformes » sans travailler leur sujet. D’où la bonne image des profs qui, eux, sont accusés de ne rien foutre et, pour le peu qu’ils font, d’enseigner tout de travers. Au point que le premier clampin se croit en situation de leur donner des conseils ! 


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 septembre 2023 10:09

                      Brighelli a parfaitemnt résumé. 


                      • Lynwec 5 septembre 2023 10:12

                        L’auteur se réveille (un peu tardivement)

                        Elle n’a pas aperçu l’idiocratie en marche...

                        Un système tyrannique n’a nul besoin de citoyens aptes à réfléchir correctement par eux-mêmes .

                        Il lui suffit de créer des gens bêtes à manger du foin, accros à la consommation, obsédés par ce qui se trouve en dessous de leur ceinture et incultes autant que possible .

                        Objectif pratiquement atteint en règle générale ...


                        • Brunehaut 5 septembre 2023 10:21

                          Pour finir, ceci : plus on abaisse les profs, plus on abaisse l’école. Il n’y a pas un pays au monde qui ait hissé son enseignement à un niveau d’excellence sans valoriser réellement ses enseignants. Parce qu’’ils sont la colonne vertébrale, que ça plaise ou non. 

                          Or, aujourd’hui en France, au-delà des discours trompeurs destinés aux gogos, la réalité est qu’ ils sont maltraités. Et cela laisse entrevoir tout un projet politique pour notre pays ... 


                          • DLaF mieux que RN ou Z / Ukraine Phase : descente aux enfers ! 5 septembre 2023 10:51

                            @Brunehaut
                            Lynvec et toi-même faites la synthèse de la confidence d’un ami ingénieur-agrégé qui vient de prendre sa retraite.
                            Les programmes sont modifiés de façon à produire des jeunes immédiatement productifs démunis de formation à l’analyse indispensable pour évoluer dans une carrière...
                            Une pétition en haut lieu n’a pas reçu de réponse....


                          • DLaF mieux que RN ou Z / Ukraine Phase : descente aux enfers ! 5 septembre 2023 10:47

                            Qui a eu cette idée folle,

                            un jour, d’inventer l’école ?

                            On est en train de liquider la question par le haut et par le bas !

                            Les éducateurs me comprennent...

                            De l’An 800 à l’An 202 ?...


                            • xana 5 septembre 2023 11:25

                              Encore un « plaidoyer pro domo » de notre cruche nationale.

                              Et un nouveau « nartic » évidemment pour le principal soutien d’Agoravox dans la voie de la médiocrité.

                              Est-ce qu’Agoravox te paie mieux que la retraite ?


                              • zygzornifle zygzornifle 5 septembre 2023 12:57

                                Mon dieu les pauvres, on voit qu’ils ne sont pas au smic, qu’ils ont plein de vacances et de maladies payées intégralement sans jour de carence plus les grèves, alors faut qu’ils traversent la rue pour trouver mieux, pâtissier, boucher, égoutier, manutentionnaire, employé de grande surface, serveur, CRS etc ..... 


                                • Brunehaut 5 septembre 2023 13:31

                                  @zygzornifle
                                  Vous dites la même chose aux médecins hospitaliers ? Pas éboueurs, donc pas à plaindre ? 


                                • urigan 5 septembre 2023 18:05

                                  @zygzornifle Pourquoi n’avez-vous pas embrassé cette profession ?


                                • zygzornifle zygzornifle 10 septembre 2023 15:39

                                  @urigan

                                   Parce que je suis un illettré de la fRance du bas .


                                • zygzornifle zygzornifle 10 septembre 2023 15:47

                                  @Brunehaut

                                   Les médecins urgentistes sont bourrés d’heures supplémentaires qu’il ne peuvent pas prendre, ont du mal a poser leurs congés, ils courent dans tous les sens, les prof c’est autre chose, toujours a chouiner, a se lamenter, toujours en grève qu’eux au moins peuvent faire (c’est aux parents de se démerder avec leur descendance) en plus ils ont toujours un pet de travers, on se croirait au mur des lamentations ....


                                • Brunehaut 5 septembre 2023 13:33

                                  Sauf que nous, pour la majorité, nous ne sommes pas mieux payés que les infirmiers.


                                  • jymb 6 septembre 2023 13:28

                                    Je viens faire mon mea culpa 

                                    Lorsque j’étais lycéen il était de bon ton de se moquer du « Lagarde et Michard » 

                                    Fragments d’oeuvres, extraits de romans, de poésies, tri soigneux pour éviter les textes équivoques, digest parcourant les siècles 

                                    Et pourtant, pour un jeune sorti ces dernières années du système pseudo éducatif, le niveau du L et M est stratosphérique 

                                    Un test simple : lancez dans la conversation avec ce dernier un poncif littéraire du genre « Mignonne allons voir si la rose... » ou « Demain dés l’aube à l’heure où blanchit la campagne... » 

                                    99 % de chance de lire dans le regard de votre interlocuteur « Qu’est-ce qu’il raconte ce bouffon ? » 


                                    • zygzornifle zygzornifle 10 septembre 2023 15:41

                                      Le point commun entre un prof et un tampon périodique c’est qu’ils sortent les 2 du corps en saignait ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité