• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Houthis   : Les milices menaçantes du Moyen-Orient

Les Houthis   : Les milices menaçantes du Moyen-Orient

JPEG

Le monde n’a pas eu besoin que le célèbre groupe terroriste Houthi tire des missiles sur Israël depuis le Yémen pour se rendre compte de la menace qu’il représente. Au lieu d’être une révélation, ce périlleux spectacle nous rappelle le danger imminent que représentent les milices terroristes, qui sèment le chaos et le désordre. Les troubles qui se déroulent à Gaza témoignent des conséquences catastrophiques de ces forces malveillantes. L’engagement calculé de la milice terroriste houthie dans le conflit entre Israël et le mouvement terroriste Hamas n’est pas le fruit du hasard. Il s’agit au contraire d’un plan prémédité, méticuleusement conçu pour semer la discorde, intensifier le théâtre de la guerre et saper toute avancée vers le renforcement de la sécurité, de la stabilité et de la paix dans la région.

Les dirigeants houthis sont parfaitement conscients que leurs missiles et leurs drones n’ont pas la capacité opérationnelle de percer les défenses israéliennes. Que ce soit en raison de problèmes logistiques ou de la formidable infrastructure de défense antimissile fortifiée par Israël et les États-Unis, ce geste provocateur semble symbolique. Son but semble être d’appâter d’autres parties prenantes et d’attiser les sentiments des populations arabes et islamiques à l’encontre de leurs dirigeants et gouvernements respectifs.

En termes clairs, les manœuvres orchestrées par le Hezbollah libanais ou la milice Houthi au Yémen ne doivent pas être interprétées comme des actes de solidarité avec les Palestiniens.

Au contraire, ils s’inscrivent dans le cadre d’un programme iranien méticuleux exécuté par l’intermédiaire d’agents terroristes mandatés. Cet agenda vise à déclencher de manière préventive des tensions au Moyen-Orient, sabotant ainsi toute perspective d’accord de paix entre Israël et ses voisins arabes. Le projet expansionniste iranien, qui s’appuie sur des milices, des mouvements et des organisations sectaires, cherche à tirer parti des souffrances et des causes des populations, que ce soit au Liban, au Yémen ou dans les territoires palestiniens.

Le comportement des milices houthies et du Hezbollah libanais brouille encore plus le paysage du Moyen-Orient. Le risque de voir des milices terroristes intervenir dans le conflit israélo-palestinien est évident, transformant un discours politique sur les droits justes et légitimes en une conflagration religieuse indésirable. Contrairement aux souhaits de l’Iran et de ses alliés, le conflit avec Israël n’est pas intrinsèquement religieux. Cependant, les actions de l’Iran risquent de plonger la région et le monde dans l’abîme d’un conflit religieux, mettant à mal la sécurité et la stabilité mondiales. L’utilisation par l’Iran du Hezbollah en Syrie et son déploiement actuel dans le conflit en cours avec Israël ne sont pas motivés par une préoccupation sincère pour le mouvement Hamas ou la cause palestinienne. Elle s’inscrit au contraire dans la double lutte d’influence que mène l’Iran contre Israël et les États-Unis.

Cette lutte n’a rien à voir avec les droits légitimes des Palestiniens et est cyniquement manipulée pour gagner la sympathie des communautés arabes et islamiques. Pendant ce temps, la voie destructrice de la milice Houthi au Yémen a maintenant transgressé les frontières nationales, propageant le chaos et le terrorisme, la communauté internationale restant silencieuse même après que les défenses aériennes israéliennes et américaines ont neutralisé les menaces dans la mer Rouge. L’implication des milices affiliées à l’Iran, qu’il s’agisse des Houthis ou du Hezbollah, dans le conflit de Gaza répond à un objectif iranien essentiel. Cet agenda vise à élargir la portée du conflit et à attirer d’autres acteurs régionaux. En raison des multiples facettes des conflits dans la région, il est difficile de contenir cette escalade. L’incertitude plane sur le contrôle, alimentée par un mélange complexe de confusion situationnelle, d’opérations militaires calculées et d’un impact de plus en plus important obligeant les acteurs régionaux à sauvegarder leurs intérêts stratégiques. La réponse passive au plan méticuleux de l’Iran, qui se déroule depuis le 7 octobre, menace d’entraîner la région et le monde dans un conflit de plus en plus vaste, susceptible d’impliquer directement ou indirectement les grandes puissances.

Le véritable dilemme au Moyen-Orient va au-delà de la simple éradication du Hamas terroriste et d’autres organisations palestiniennes. Il appelle à l’élimination de toutes les milices de la région. La prolifération de ces milices sert de modèle séduisant à imiter.

Leur présence persistante, mêlée aux crises régionales, renforce la théorie de la guerre par procuration des dirigeants des Gardiens de la révolution iraniens dans diverses arènes régionales. Cette adhésion implique le détournement d’importantes ressources du peuple iranien.

Si la proposition du président François Macron en faveur d’une alliance internationale pour lutter contre le Hamas devait gagner du terrain, son efficacité pourrait être renforcée en élargissant son champ d’action. Celle-ci devrait englober l’opposition internationale aux milices disséminées dans tout le Moyen-Orient, offrant ainsi une réponse précise et redoutable à la menace que représentent ces groupes.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Seth 1er décembre 2023 15:53

    Publicité occidentaliste émirati et sunnite. Une espèce de ragogo exotique...


    • Brutus Grincheux 1er décembre 2023 16:06

      @Seth

      ça change de la publicité occidentaliste haredim et sioniste
      mais bon, ça change pas tant que ça, en fait


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 1er décembre 2023 16:40

      @Grincheux
      Si ça se trouve, c’est la même agence qui gère les deux comptes.


    • Brutus Grincheux 1er décembre 2023 17:00

      @Opposition contrôlée

      ce serait un bon exemple de productivité
      avec un traitement de texte basique, il suffit de programmer le remplacement automatique des noms propres par d’autres pour pouvoir utiliser et vendre les mêmes articles
      même pas besoin d’informaticiens, une secrétaire qualifiée est tout-à-fait capable de paramétrer ça, après, ça marche tout seul


    • Brutus Grincheux 1er décembre 2023 16:02

      vous croyez qu’il sont aussi menaçants que les Palestiniens ?


      • JPCiron JPCiron 1er décembre 2023 18:04

        @Grincheux

        .... ou que les Israéliens ?
        Car « l’eau et l’énergie sont des armes aussi meurtrières que les bombes. Elles constituent en effet des outils stratégiques dans l’oppression et la dépossession des Palestiniens depuis la Nakba et la fondation d’Israël en 1948 ».

        https://orientxxi.info/magazine/apartheid-hydrique-et-colonialisme-vert-en-palestine,6910



      • sylvain sylvain 1er décembre 2023 20:10

        @Grincheux
        t’as pas vu le canif qu’il a ?? et comment il fronce les sourcils ?? sur qu’il est du ramasse


      • cétacose2 1er décembre 2023 17:25

        Et avec les bons Houthis on fait toujours du bon travail...il suffit donc de bien les utiliser....


        • sylvain sylvain 1er décembre 2023 20:12

          c’est un nouveau boys band ???


          • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 1er décembre 2023 22:30

            @sylvain
            Question musique, bon, faut aimer le style, mais moi qui suis amateur, je confirme qu’ils sont très bon.
            https://www.youtube.com/watch?v=HIj3Te5mSe8


          • SilentArrow 2 décembre 2023 09:21

            @Salem Alketbi

            Si la proposition du président François Macron en faveur d’une alliance internationale pour lutter contre le Hamas devait gagner du terrain, son efficacité pourrait être renforcée en élargissant son champ d’action.

            Le président François Macron ???


            • microf 2 décembre 2023 13:26

              Un proverbe dit qu´á quelque chose, malheur est bon.

              Ce qui s´est passé le 7 octobre 2023 est ce malheur pour que le bien arrive.
              Aujourd´hui une grande partie du monde condamne carrément Israel et demande que les comptes soient demandés á israel pour les massacres qu´il est entrain commettre en Palestine.

              Quand Ari Shavit admet qu’Israël doit mettre fin à l’occupation

              « Israël rend son dernier souffle ! ». C’est sous ce titre que le journal hébreu « Haaretz » a publié un article du célèbre écrivain Ari Shavit dans lequel il déclare qu’Israël semble « confronté au peuple le plus difficile de l’histoire, et il n’y a pas d’autre solution que de reconnaître ses droits et de mettre fin à l’occupation ».

              Il «  semble que nous ayons dépassé le point du non-retour », Israël ne peut plus que mettre fin à l’occupation, arrêter la colonisation et instaurer la paix, ajoute Shavit, notant qu’il n’est plus possible de réformer le sionisme, de sauver la démocratie et de diviser le peuple dans ce pays.

              Si la situation est telle, a-t-il relevé, il n’y a plus de goût à vivre dans ce pays, à écrire ou à lire dans Haaretz. « Nous devons faire ce que Rogel Alpher, auteur et écrivain israélien, a suggéré il y a deux ans, est de quitter le pays », a-t-il dit.

              Et d’ajouter : « Si la judéité n’est pas un facteur essentiel de l’identité, et si chaque citoyen +israélien+ a un passeport étranger, pas seulement au sens technique du terme, mais aussi sur le plan psychologique, l’affaire est entendue. Il faut dire adieu à ses amis et partir pour San Francisco, Berlin ou Paris ».

              Enfonçant un peu plus le clou, il affirme : Il faut regarder calmement l’État d’Israël rendre son dernier souffle : « Nous devons faire trois pas en arrière et regarder l’État démocratique juif sombrer ».

              « Je mets mon doigt dans les yeux de Netanyahou, Lieberman et des néonazis, pour les réveiller de leur délire sioniste, que Trump, Kushner, Biden, Barack Obama et Hillary Clinton ne sont pas ceux qui mettront fin à l’occupation« , souligne encore l‘écrivain.

              Pour lui, ce ne sont pas les Nations unies et l’Union européenne qui mettront fin aux colonies, la seule force au monde capable de sauver Israël, ce sont les Israéliens, en créant un nouveau langage politique qui reconnaît la réalité que les Palestiniens sont enracinés dans cette terre.

              Depuis qu’ils sont arrivés en Palestine, les « Israéliens  » ont réalisé qu’ils sont le résultat d’un mensonge créé par le mouvement sioniste, au cours duquel il a utilisé toutes les tromperies sur le caractère juif tout au long de l’histoire, renchérit il.

              Il poursuit en ce sens : En exploitant ce qu’Hitler a appelé l’Holocauste, le mouvement a pu convaincre le monde que la Palestine est la « Terre promise » et que le prétendu temple se trouve sous la mosquée Al-Aqsa. C’est ainsi que le loup s’est transformé en agneau allaité par l’argent des contribuables américains et européens, jusqu’à devenir un monstre nucléaire.

              Les « Israéliens » se rendent compte qu’ils n’ont pas d’avenir en Palestine, car ce n’est pas une terre sans peuple comme on leur a menti. Voici un autre écrivain qui reconnaît, non seulement l’existence du peuple palestinien, mais plutôt sa supériorité et sa suprématie – Gideon Levy, le sioniste de gauche, lorsqu’il dit : « Il semble que les Palestiniens aient une nature différente du reste de l’humanité. Nous avons occupé leurs terres et nous avons traité leurs jeunes de prostituées et de toxicomanes. Nous avons dit que quelques années passent et qu’ils oublieraient leur patrie et leur terre, puis leur jeune génération a explosé lors de l’Intifada de 1987. Nous les avons mis en prison ».

              « Des années plus tard, alors que nous pensions qu’ils avaient retenu la leçon, ils sont revenus avec un soulèvement armé en 2000, dévorant la terre. Nous avons dit que nous démolissons leurs maisons et que nous les assiégerions pendant de nombreuses années, mais ils ont alors extrait des missiles impossibles à utiliser pour nous frapper, malgré le siège et la destruction. Nous avons donc commencé à prévoir des murs et du fil de fer barbelé« , reconnaît l’auteur.

              « Puis ils sont venus par les souterrains et les tunnels, jusqu’à ce qu’ils nous tuent lors de la dernière guerre. Nous les avons combattus avec notre esprit, puis ils se sont emparés du satellite israélien (Amos), ils font régner la terreur dans tous les foyers d’Israël en diffusant des menaces, un scénario semblable à celui produit lorsque les jeunes palestiniens ont réussi à prendre le contrôle de la chaîne israélienne Channel 2 », ajoute-t-il.

              Pour conclure : « En résumé, il semble que nous soyons confrontés au peuple le plus difficile de l’histoire, et qu’il n’y ait pas d’autre solution que de reconnaître ses droits et de mettre fin à l’occupation ».


              • xana 3 décembre 2023 16:42

                Autant l’article est de la basse propagande sioniste (Salem Alketbi serait donc totalement vendu au Mossad ?) autant certains commentaires sont intéressants.

                Merci aux auteurs de ces commentaires, et Alketbi à la niche !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité