• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le sénat américain et Gaza : circulez, y a rien à voir !

Le sénat américain et Gaza : circulez, y a rien à voir !

Le Sénat américain vient de rejeter (au soir du mardi 16.01.2024 ) la résolution exigeant un rapport sur les violations des droits israéliens à Gaza proposée par Bernie Sanders qui a déclaré : "elle demande simplement un rapport sur la manière dont l'aide américaine est utilisée" dans l'enclave de Gaza.

La rédaction exacte était : "la résolution demande au Département d'État de fournir toute information crédible dont il pourrait disposer sur les violations potentielles des droits de l'homme internationalement reconnus par Israël dans sa campagne à Gaza", ce qui n'est pas tout à fait la même chose mais qui a le mérite d'être explicite.

Le vote a rejeté sans débat cette résolution par 72 voix contre 11. Les 11 démocrates qui ont soutenu la résolution de Sanders comprenaient le sénateur Rand Paul, le sénateur Chris Van Hollen, la sénatrice Elizabeth Warren et le sénateur Peter Welch.

En s'exprimant devant le Sénat avant le vote, Sanders a précisé que sa résolution « se concentrait sur le déni du droit à la vie causé par des opérations militaires aveugles ou disproportionnées, ainsi que par les restrictions à l'accès humanitaire », et il a ajouté : "cette résolution ne modifie en rien l'aide à Israël, elle demande simplement un rapport sur la manière dont l'aide américaine est utilisée".

Si le Sénat avait adopté la résolution, il aurait mandaté le Département d’État pour signaler au Congrès les allégations de violations israéliennes des droits de l’homme dans un délai d’un mois. L’absence de soumission du rapport aurait conduit au gel de l’aide militaire américaine à Israël.

JPEG

Bernie Sanders (sénateur du Vermont) avait pourtant expliqué que le rapport était nécessaire pour trois raisons :

  • la première préoccupation qu'il a exprimée était « l'ampleur des destructions à Gaza, le caractère aveugle de la campagne militaire, la catastrophe humanitaire et les limites de l'accès humanitaire – nourriture, eau, fournitures médicales et carburant ».

  • « Deuxièmement, en raison de l'utilisation massive des armes américaines dans des attaques qui ont tué des milliers de civils. Une grande partie des destructions qui ont eu lieu à Gaza ont été réalisées avec des armes américaines »,

  • "Troisièmement, je suis préoccupé par les implications de certaines déclarations très extrêmes et des intentions peu claires émanant du gouvernement Netanyahu."

Israël a lancé des attaques aériennes et terrestres incessantes sur Gaza depuis une attaque transfrontalière du groupe de résistance palestinien Hamas, qui, selon Tel Aviv, a tué 1 200 personnes.

Depuis, au moins 24 285 Palestiniens ont été tués, pour la plupart des femmes et des enfants, et 61 154 ont été blessés, selon les autorités sanitaires palestiniennes.

Selon l'ONU, 85 % de la population de Gaza est déjà déplacée à l'intérieur du pays en raison de graves pénuries de nourriture, d'eau potable et de médicaments, tandis que 60 % des infrastructures de l'enclave sont endommagées ou détruites.

Si Madame Albright était toujours vivante, elle aurait certainement répété ce qu'elle avait répondu à un journaliste qui lui demandait à propos des sanctions contre l'Irak : « Nous avons entendu dire qu'un demi-million d'enfants sont morts. C'est plus d'enfants morts qu’à Hiroshima. Cela en valait-il ce prix ? ». Réponse : « Nous avons entendu dire qu'un demi-million d'enfants sont morts. C'est plus d'enfants morts qu’à Hiroshima. Cela en valait-il ce prix ? ». Réponse : « Je pense que c'est un choix très dur, mais le prix — nous pensons que cela en valait le prix. » (« I think this is a very hard choice, but the price — we think the price is worth it. »).

Mais aujourd'hui, les journalistes ne posent plus de questions.


Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 17 janvier 14:31

    Lorsqu’un ahuri aura l’outrecuidante idée de comptabiliser les victimes des différents régimes à travers les ages, je connais des « démocrates » plus ou moins « républicains » qui vont avoir mal au cul.

    Cher Soljenitsyne, vous n’avez pas été long à comprendre de quel côté était l’authentique hégémonie totalitaire.

    Vivement le katechon cher à Daria Douguina...


    • Sirius S. Lampion 17 janvier 14:58

      @Clocel

      pour l’instants, leur cul est protégé par des coussins encore assez épais pour voir venir, mais il commenceront à s’énerver vraiment quand ils considéreront que ça chauffe
      et à ce moment-là, si ça arrive un jour, il n’y aura plus de sénat, plus de capitole et même plus de maison blanche, seulement un pentagone blindé télécommandé directement depuis wall-street


    • Clocel Clocel 17 janvier 16:03

      @S. Lampion

      Wall Street, c’est comme le Palais Brongniart, une figure du passé, aujourd’hui ce ne sont plus les Bourses qui dirigent le monde mais les agrégateurs de capitaux que sont BlackRock, Vanguard, bref les marchands de dette, l’occidental n’a toujours pas compris qu’il était l’africain du XXI ème siècle.


    • Sirius S. Lampion 17 janvier 16:23

      @Clocel

      tu as raison, je retarde
      je vais faire une mise à jour et redémarrer
      temps estimé : ouhlà, faudra bien une heure vu la date de la version utilisée


    • Ilan 17 janvier 14:50

      A ce jour, l’armée israélienne a pris le contrôle de la majeure partie du nord de Gaza, ne laissant que quelques petites poches de résistance, et a également formé deux à trois poches au centre, au sud jusqu’à Khan Younis, ainsi qu’au sud-est, couvrant environ 50% de la superficie totale.

        

      En ce qui concerne les pertes du côté ennemi, l’armée estime avoir éliminé environ 9000 combattants ennemis grâce aux bombardements et aux combats terrestres.

      Le rapport de pertes entre Israéliens et Palestiniens est de 1 pour 35, un chiffre bien plus élevé qu’en 2014. En tenant compte des blessés graves et des prisonniers, le potentiel du Hamas et de ses alliés, initialement estimé à 25-30 000 combattants, pourrait être réduit de moitié.

        

      Les tirs quotidiens de roquettes depuis Gaza vers Israël ont considérablement diminué.

        

      Si toutes les autres conditions restent constantes (autres fronts potentiels, pression internationale, libération des otages), le commandement israélien estime qu’à ce rythme, la conquête de Gaza devrait être terminée d’ici la fin février 2024.

        

      Cependant, une nouvelle opération de nettoyage et de contrôle devra ensuite être menée, dont la durée et l’intensité sont actuellement difficiles à déterminer, mais qui sera probablement beaucoup plus longue que la conquête et moins intense quotidiennement.





      • Sirius S. Lampion 17 janvier 14:53

        @Ilan

        c’est cela, oui...


      • Ilan 17 janvier 15:24

        @S. Lampion
          
        Séraphin, c’est l’importun dans toute sa splendeur, l’archétype du parasite. Il est plein de certitudes, vaniteux, imbu de lui-même, pérorant sans cesse et pontifiant sur tout et n’importe quoi tout en alignant les expressions toutes faites.
          
        c’est cela, oui...

            
        Comme tant de fanfarons, Lampion se double d’un poltron. 

        À la simple évocation de la scarlatine par le professeur Tournesol, il plie bagages et quitte précipitamment Moulinsart avec son horrible famille.


      • Sirius S. Lampion 17 janvier 15:30

        @Ilan

        je préfère ma dérision à votre cynisme


      • Clocel Clocel 17 janvier 15:34

        @Ilan

        Ach... !

        Pendant un bref instant, j’ai cru à une sincère auto-critique, mais non, j’oubliais que ce n’est pas dans vos gènes.

        Mea culpa.


      • Lynwec 17 janvier 15:40

        @S. Lampion

        La description m’évoque pourtant tout autre chose, surement une auto-critique inconsciente qui lui aura échappé...

        Un instant d’inattention, un peu comme quand le sniper de l’armée la plus morale de tout l’univers voit son doigt presser malencontreusement sur la détente au moment même où il contemple, attendri, un enfant réfugié dans un véhicule... La faute à pas de chance...

        Qui déjà disait, à peu de choses près : « arrogant, sur de lui et dominateur » ?



      • Ilan 17 janvier 15:51

        @S. Lampion
           
        Le cynisme est une forme de pessimisme, une attitude désabusée face à une situation qui ne nous convient pas.
          
        Ce n’est pas mon cas, je ne suis pas pessimiste, mais pragmatique.
        Je m’adapte aux contraintes de la réalité, et privilégie l’efficacité de la pratique, plutôt que de m’embarrasser de considérations théoriques ou d’avoir une attitude idéaliste.
          
        Ich habe gesagt smiley


      • Sirius S. Lampion 17 janvier 15:55

        @Lynwec

        Winston Churchill, lui, considérait que le projet sioniste de création d’un foyer juif constituait la meilleure solution de résistance au bolchevisme. C’est clair, non ?

        (cf le dernier paragraphe de ce texte révélateur)


      • Clocel Clocel 17 janvier 16:05

        @S. Lampion

        Winston Churchill ? Le criminel de guerre devenu « héro » !?


      • Sirius S. Lampion 17 janvier 16:16

        @Ilan

        Autrement dit, contrairement aux apparences, votre attitude ne consisterait pas à affirmer délibérément des principes immoraux et un total mépris des convenances sociales, mais à considérer que la réussite est le seul critère de vérité ?

        Comme l’ordalie, en quelque sorte. C’est le fait de gagner ou perdre qui est le seul critère moral.


      • Hervé Hum Hervé Hum 17 janvier 17:20

        @Ilan

        Tout dépend des sources, certains parlent d’’au moins 3 000 morts et le journal israélien Haarets parle de graves problèmes psychiatriques dit post traumatiques qui seraient de l’ordre d’au moins 20 000 cas.

        Bref, on est en pleine normalité de la guerre, c’est à dire, propagande et mensonges à gogo.

        de fait, votre rapport est discutable et pourrait plutôt être de l’ordre de 1/10 voir moins.

        Ce qui est certains, c’est qu’il ne doit pas y avoir beaucoup de prisonniers palestiniens, vu que les soldats tirent sur tout ce qui bouge, même leur propres concitoyens, nus, cirant en hébreu et agitant un drapeau blanc.


      • Lynwec 17 janvier 17:41

        @Lynwec

        La question était rhétorique, il parlait d’ailleurs « d’élite », ce qui me fait bien rigoler rétrospectivement...j’ai donc préféré « arrogant », plus approprié...


      • Lynwec 18 janvier 08:02

        @S. Lampion

        Churchill, c’est bien le « héros » qui a provoqué une famine monstrueuse en Inde parce qu’il fallait prioritairement nourrir les troupes de sa « Majesté » (et qu’en a- parte, il haïssait les Indiens, ce peuple « bestial » avec une religion « bestiale »...) ? Un véritable modèle... Suis-je dans l’erreur ?
        https://www.monde-diplomatique.fr/2015/11/DESQUESNES/54219
        Aaaah ! Quand l’Immonde n’était encore que le Monde, c’était pas mal finalement...


      • Sirius S. Lampion 18 janvier 13:20

        @Lynwec

        Oui, et pas que ça !

        Il a participé dans sa jeunesse aux batailles en Afrique du Sud, au Soudan et en Inde pour maintenir « l’ordre impérial » (rule Britania). À la tête de la marine britannique pendant la Première Guerre mondiale, il a commis une série d’erreurs catastrophiques conduisant à des morts par milliers. Ses efforts pour écraser les nationalistes irlandais ont laissé des plaies qui ne sont toujours pas cicatrisées. Dans son rôle auto-investi de défenseur de son pays pendant la deuxième guerre mondiale, la période qui l’a rendu célèbre, il n’a pas hésité à sacrifier des populations entières pour affaiblir les dirigeants, comme l’attaque violente contre la résistance grecque, la famine au Bengale qui a coûté la vie à plus de 3 millions d’Indiens comme vous l’évoquez, l’assaut aérien contre les civils à Dresde et Hambourg, et son insistance sur l’utilisation d’armes nucléaires au Japon.

        Son anticommunisme viscéral lui avait fait faire des choix clairs, et il avait confié à Mussolini lors d’une visite en Italie en 1927 : "Si j’avais été Italien, je suis sûr que j’aurais été de tout cœur avec vous du début à la fin de votre lutte triomphante contre les appétits bestiaux et les passions du léninisme",. Il avait même ajouté que le « Duce  » avait « rendu service au monde » en détruisant le mouvement ouvrier italien.

        Il était partisan de l’eugénisme et avait déclaré au Parlement britannique qu’il fallait ouvrir des camps de travail obligatoires pour les "déficients mentaux" et que pour les "clochards et les débauchés [...] il fallait créer des colonies de travail appropriées où ils pourraient être envoyés pendant de longues périodes et réaliser leur devoir envers l’Etat." Selon lui, "100 000 Britanniques dégénérés devraient être stérilisés de force et d’autres mis dans des camps de travail pour arrêter le déclin de la race britannique."Déjà, dix ans plus tôt, à l’âge de 26 ans, il avait déclaré que le but de sa vie était « l’amélioration de la race britannique ».



      • L'apostilleur L’apostilleur 19 janvier 09:08

        @Ilan
        Vous avez oublié ou vous n’avez pas osé rappelé le slogan international lancé par les israéliens et repris par l’association « juif en mouvement » en France ; " ... l’éthique particulière à laquelle est soumise l’armée israélienne qu’ils déclarent être « l’armée la plus morale du monde  ». 
        A Gaza, Israël creuse des tombes et probablement la sienne aussi.
        Quel israélien vivra normalement avant un siècle dans un pays qui aura accumulé autant de haine de ses voisins et d’ailleurs ?


      • AmonBra AmonBra 18 janvier 13:46

        Merci @ l’auteur pour le partage.

        En tous cas le projet génocidaire d’épuration ethnique de Gaza est mort né, du coup le grand menteur veut nous faire croire qu’il n’en a jamais eu l’intention.

        Quant à l’opération « glaive de fer » dans les ruines encore fumantes de Ghaza, quand ils ne se mangent pas du plomb généreusement offert par leurs camarades « pampérisés », il faudrait demander surtout aux survivants de la brigade « Golani » ce qu’ils en pensent, il m’étonnerait fortement qu’ils aient trouvé cela aussi « fun » que de s’entrainer en Cisjordanie sur des gamins de 12 ans, ou sur des pères de famille pour que leurs colons s’accaparent des terres ou/et maisons promises par yahvé !

        Comme pour le projet d’apartheid ukrainien, avorté par l’OMS des russes, et vu les emmerdes a venir, c’est le commencement de la fin pour l’état colonial sévissant depuis trop longtemps en Phalestine. . .


        • Eric F Eric F 18 janvier 14:19

          Lorsque l’attaque du Hamas et d’autres organisations islamistes le 7 octobre a provoqué 1100 morts, la presse pro-israélienne a parlé de nouvelle shoah.

          Lorsque les bombardements israéliens sur Gaza ont provoqué 25 000 morts, il serait nous dit-on antisémite de parler de génocide.

          Dans les deux cas, il y a eu massacres de civils, 1 100 vs 25 000 : les représailles ont été de considérablement plus grande ampleur.


          • Fergus Fergus 19 janvier 09:19

            Bonjour, Eric F

            Le fait est que la riposte d’Israël est, eu égard à son ampleur et à sa brutalité aveugle, de nature génocidaire.
            Comment la qualifier autrement alors que l’action de l’armée israélienne vise à détruire les combattants du Hamas sans se soucier un instant du nombre effarant des victimes civiles collatérales.
            Or, celui-ci atteint ou dépasse ’ores et déjà les 100 000 victimes en cumulant les morts, les estropiés à vie et autres blessés parmi les Gazaouis.
            Le comportement de Netanyahou, Gallant et autres faucons extrémistes au pouvoir à Tel Aviv est parfaitement dégueulasse.
            Plus jamais les Israéliens ne pourront être vus comme des victimes, ils ont délibérément rejoint le camp des bourreaux !


          • RI Zap du 18.01 : Un génocide a lieu sous nos yeux et l’Occident approuve

            La communauté internationale continue de faire défaut au peuple palestinien malgré la rhétorique génocidaire ouvertement déshumanisante des responsables gouvernementaux et militaires israéliens assortie des actions militaires de l’armée israélienne sur le terrain.
            #AfriqueduSud #CIJ #Israël #Hamas #conflitisraélopalestinien #Gaza #Palestine #GabrielAttal #Covid19 #génocide #Houthis #Yémen

            https://www.youtube.com/watch?v=jxnUwXxwprM


            • A voir : « Russie/Ukraine. Ce conflit a été provoqué par les Américains », interview d’Éric Denécé, Le Dialogue TV, 17 janvier 2024

              https://youtube.com/watch?v=YRYqSJLWAk4


              • Au moins sept morts après une frappe de l’armée pakistanaise en territoire iranien... (Radio Vatican)lol



                  • chantecler chantecler 19 janvier 09:45

                    Rappel : l’ONU ne peut intervenir directement que dans le cadre d’un conflit entre deux états .

                    Les palestiniens n’ont pas de patrie , pas de nation , et pour cause (toujours) .

                    Donc l’ONU ne peut que palabrer entre des interventions unilatérales occidentales de la superpuissance qui n’a de compte à rendre à personne . .


                    • Hervé Hum Hervé Hum 19 janvier 13:36

                      @chantecler

                      Ce que vous écrivez est absurde, étant donné que l’ONU ne peut intervenir directement dans aucun conflit, même entre deux Etats. Historiquement, il n’est jamais intervenu « directement », seulement via le bon vouloir de ses membres selon leur intérêts propres. Dans le système de « droit international », la force publique est détenu par les délinquants eux mêmes. Avez vous déjà vu un délinquant ou criminel s’arrêter lui même ??? Moi pas !

                      Bref, il (vous) échappe encore à des gens supposément intelligent et instruits comme un avocat spécialiste en droit international par exemple, qu’il n’y à de droit que s’il y a détention de la force d’application, autrement dit, du devoir d’application. Il n’existe pas de « droit naturel », c’est une invention, escroquerie pour benêt, car tout droit implique un devoir (d’application) et tout devoir applique un droit. Sans cela, il n’y a ni droit ni devoir qui tienne.

                      Sans la force, le droit est une coquille vide, qui n’a de valeur que sur du papier.

                      Or, comme l’a dit Netenyahu car disposant du soutiens à priori inconditionnel des dirigeants occidentaux, France comprise, il se torchera avec ce droit papier cul.

                      Toutefois et c’est la crainte de ce même Netenyahu, c’est que l’opinion publique, donc, citoyenne force la main de leur dirigeants. Mais pour l’instant, les contrefeux mis en place sont suffisant pour éviter que cela arrive. Par exemple, si d’un coté l’opinion citoyenne occidentale commence à trouver que l’armée terroriste la plus morale du monde exagère, il ne se passera rien, tout simplement parce qu’ils vont majoritairement voter pour les dirigeants qui soutiennent le plus ce même gouvernement terroriste israélien.


                    • Eric F Eric F 20 janvier 09:47

                      @Hervé Hum
                      ’’’ils vont majoritairement voter pour les dirigeants qui soutiennent le plus ce même gouvernement terroriste israélien’’

                      Les partis opposés à la politique d’Israël -ainsi qu’à alimenter la guerre en Ukraine sont présentés par la communication politico-médiatique comme des fascistes ou des bolcheviks, contre qui il faut un ’’barrage républicain’’.
                      Sur ces questions géopolitiques, les partis modérés sont les plus extrémistes...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité