• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Le bonheur

JPEG

Qu’est-ce que le bonheur ?

Telle est une grande question à laquelle chacun a sa propre définition.

Ce qui est sûr c’est que le bonheur ne s’achète pas. Il se trouve dans des moments précis, qui nous fait plonger dans un état de plénitude.

Le bonheur, il tient à chacun d’avoir la volonté de le saisir, de le prendre au vol quand il se présente.

Il se retrouve souvent dans des choses simples, tel un sourire à donner, la contemplation d’un paysage ou encore dans un orgasme culinaire.

On récolte les fruits du bonheur en aidant, en donnant, en écoutant l’autre, en se sentant utile.

Le bonheur est aussi la capacité à trouver sa propre voie , son propre but, le bonheur étant de toute façon le seul devoir à accomplir.

En fréquentant des gens heureux, vous augmenterez votre propre bonheur, ce dernier étant contagieux.

Le bonheur est aussi dans l’Etre du non matérialisme, savoir se contenter de ce que l’on a.

Le rire, la joie augmente considérablement l’espérance de vie.

Aller vers des terrains inconnus augmentent aussi la joie du fait de savoir dépasser ses propres peurs.

Lorsque l’on ne voit pas le temps passer, le bonheur est là bien présent. Le temps s’arrête.

Le bonheur se travaille, il est l’unique travail auquel on doit y consacrer du temps.

Dans chaque situation, même difficile, on peut y extraire le bonheur, tout dépendra de la perception que l’on aura avec la notion de bonheur et la volonté d’en tirer le positif de cette situation. Le tout étant d’accepter que nos émotions fluctuent et de savoir les gérer. Une émotion n’étant que passagère remplacée par une autre, de savoir que l’on ne peut être continuellement dans la joie ou la tristesse.

Etre dans l’Amour toute une vie procure indéniablement la sérénité donc source de bonheur.

L’Homme est un Créateur disposant de nombreux dons à créer, qui amène aussi au bonheur.

Aimer en étant aimer et à cette condition réciproque est aussi source de bonheur.

Mais je crois surtout que si vous me demandez « Il est où le bonheur ? » je vous répondrai tout simplement « Il est là ... »

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • cétacose2 7 décembre 2023 11:58

    Le bonheur est une névrose comme une autre et il n’y a que l’homme pour éprouver cette déficience.....


    • Clocel Clocel 7 décembre 2023 12:03

      @cétacose2

      Je ne dirais pas ça, le bonheur n’est pas une névrose, mais sa quête...


    • Brutus Grincheux 7 décembre 2023 12:03

      @cétacose2

      le bonheur, c’est l’équilibre hormonal
      c’est pour ça que les femmes sont acariâtres quand elles ont leurs ringningnins


    • Brutus Grincheux 7 décembre 2023 12:00

      vous faites un concours avec Rosemar ?


      • Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS 7 décembre 2023 12:07

        Bonjour ROSEMAR quel bonheur smiley


        • Areole Areole 7 décembre 2023 14:13

           « je n’ai jamais considéré le plaisir et le bonheur comme une fin en soi et j’abandonne ce type de jouissance aux individus réduits à des instincts de groupe. » (Albert Einstein)

          En quelque sorte l’idéal des boeufs.


          • Yann Esteveny 7 décembre 2023 14:23

            Message à tous,

            Le bonheur est le miroir aux alouettes du modernisme. Cet article est plein d’erreur du début à la fin et est d’une conformité parfaite à ce que l’industrie produit comme article sur le sujet ! Un magazine féminin de troisième zone par une Intelligence Artificielle aurait publié à peine mieux !

            Cela plaît à beaucoup de croire à leur bonheur personnel comme ils l’entendent. Ils ne cherchent pas le bonheur. Ils cherchent avant tout à se tromper eux-mêmes. Un hédonisme superficiel et un confort mental paresseux suffisent pour que leur imagination les autorise à se croire heureux.

            Ceux qui cherchent le bonheur ne le trouveront jamais. C’est parfaitement normal. Il ne se rencontre pas ainsi.


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 7 décembre 2023 14:24

              « Le bonheur individuel se doit de produire des retombées collectives, faute de quoi, la société n’est qu’un rêve de prédateur. » Daniel Pennac

               

              « À force de ne jamais réfléchir, on a un bonheur stupide. » Jean Cocteau


              • Brutus Grincheux 7 décembre 2023 15:27

                @Francis, agnotologue

                la notion de « bonheur » est une idée religieuse synonyme de « béatitude », et le boulot des curés, c’est d’expliquer que, si on est gentil et obéissant sur terre, on ira au paradis, le lieu du bonheur (étym. bonne chance) alors que l’enfer, c’est e malheur (étyù manque de pot) éternel
                moi, je n’ai jamais cherché le bonheur parce que je ne sais pas ce que c’est
                pr contre, je recherche toujours le plaisir : ça je sais ce que c’est et je m’y livre sans modération tant que ça ne provoque pas un déplaisir plus important
                ça s’appelle hédonisme (et non pas épicurisme comme certains le croient)


              • cétacose2 7 décembre 2023 16:19

                @Grincheux
                 « pr contre, je recherche toujours le plaisir »....et ben , vous n’êtes pas comme les flamandes de Brel qui baisent sans plaisir.....


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 7 décembre 2023 20:07

                @Grincheux
                 
                 ’’la notion de « bonheur » est une idée religieuse synonyme de « béatitude »’’
                >
                Je ne suis pas d’accord.
                De même qu’il ne faut pas confondre hédonisme et épicurisme, il ne faut pas confondre bonheur et béatitude (cf. la citation de Cocteau ci-dessus).
                 
                 Je préfère la position d’Albert Camus : «  Qu’est-ce que le bonheur sinon le simple accord entre un être et l’existence qu’il mène ?  »
                 
                 Et ça, ça fout par terre le pari de Pascal au profit de Marc Aurèle. (cf. là)


              • Brutus Grincheux 8 décembre 2023 08:17

                @Francis, agnotologue

                étymologiquement, le mot « heur » est issu du latin augurium, qui signifiait augure, présage, et le mot « heur lui-même signifiait « sort, fatalité, destin ».
                Ce nom est tombé en désuétude, mais se rerouve dans bon-heur qui signifie chance et mal-heur qui signifie mal-chance
                dans mon patelin quan j’étais petit, dans la première moitié du vingtième siècle, on e disait pas les »pauvres« , mais les malheureux, ce qui signifiait qu’ils n’avaient pas eu de change dans les cartes de destinée au tarot dans un univers prédestiné
                d’ailleurs, le surnom du chiffonier-marchend de peaux de lapins qui passait, c’était »Pas-de-Chance".
                Les augure, le sort, le destin, la fatalité sont des notions religieuse qui existaient déjà avant l’apparition des religions monothéistes, et elles perdurent dans les superstitions et les pratiques magiques plus ou moins conscientes, comme souffler sr ses doigts avant de lancer un dé ou faire un signe de croix sur le pain avant de le couper


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 8 décembre 2023 08:59

                @Grincheux
                 
                 ’’Les augure, le sort, le destin, la fatalité sont des notions religieuse’’
                >
                Je suis d’accord on donne à l’adjectif religieux le sens de universel, partagé par tous. Pas si on entend là une quelconque religion ésotérique, élitiste, sectaire, ou autre.
                 
                ’’ les malheureux, ce qui signifiait qu’ils n’avaient pas eu de change dans les cartes de destinée au tarot dans un univers prédestiné’’
                >
                 Mais c’est hélas toujours vrai. Ce c’est pas la notion de bonheur qu’ont inventé les religions mais celle de libre arbitre. Je dirai mieux : nous ont volé notre libre arbitre. Et ça renvoie au Pari de Pascal vs Marc Aurèle.
                 
                 


              • Brutus Grincheux 8 décembre 2023 11:19

                @Francis, agnotologue

                le « religieux » (de « religere », créer un lien) ne consiste pas seulemnt à fabriquer ce que les américains appellent une communauté en les rassemblant autour de cérémonies ritualiisées, il s’agit aussi de « relier » le naturel et le surnaturel, que ce soit des forece de la nature, des divintés mytholoque fondatrices ou des dieux unisque.
                dans tous les cas, les paratiquesincantatoires consistent à tenter de s’attirer les faveurs des puiaances occulte et d’échapper au mauvais sort
                c’est ça qu’’il s’agit quand on parle des « élus », chaoisis par dieu, que ce soir des individus ou des peuples
                heureux, malheureux vont avec chance et malchance
                la notion de bonheur évoquée dans l’article est la « félicité » (felix en latin qui a donné « félin », les périodes de repos de ces prédateurs ayant fait penser qu’ils avaient atteint le nirvana).


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 8 décembre 2023 15:20

                @Grincheux
                 
                 ’’le « religieux » (de « religere », créer un lien) ne consiste pas seulemnt à fabriquer ce que les américains appellent une communauté en les rassemblant autour de cérémonies ritualiisées, il s’agit aussi de « relier » le naturel et le surnaturel, que ce soit des forece de la nature, des divintés mytholoque fondatrices ou des dieux unisque.

                ’’
                >
                Je suis bien d’accord.
                Mais ces forces sont en chacun de nous, congénitalement. C’est ce qui fonde avec notre vécu, nos réalités individuelles, lesquelles ne sont pas La réalité (féminin de réel).
                Les sectes, à l’instar des partis politiques et autres chapelles, veulent nous imposer leur réalité et par le fait, prendre en otage notre libre arbitre.
                Au risque de me répéter, je dirai une fois de plus ici que Marc Aurèle avait déjà tout dit.
                 
                Le bonheur existe, et c’est (aussi) une question d’éducation.


              • tiers_inclus tiers_inclus 8 décembre 2023 15:35

                @Grincheux

                Chaque matin au petit déjeuner je me dis, tiens aujourd’hui je vais chercher le bonheur. Bien inefficace par définition (chaque). Donc rien d’étonnant à renoncer.

                Le bonheur ne se cherche pas il vous trouve mais ça dépend tout de même de vous.

                Il est vain de le décrire, prouvez moi que vous êtes heureux ...

                Le bonheur est contagieux, en France on se vaccine contre depuis les années 70.

                Loué soit le bonheur !


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 8 décembre 2023 18:31

                @Francis, agnotologue
                 
                De Jean Baret : Bonheur TM.
                https://aupaysdescavetrolls.fr/2018/11/15/bonheur-tm-jean-baret/
                «  Lorsque j’ai lu Bonheur TM j’ai eu le sentiment de lire la dystopie que notre époque attendait, de la même magnitude que les grandes dystopies romanesques du XXè siècle : Le Meilleur des mondes, 1984, Farenheit 451. » Dany Robert Dufour 

                J’y ajouterais Le Château, de Kafka.
                 
                Du même auteur :
                https://www.babelio.com/livres/Baret-MortTM/1344915
                https://www.babelio.com/livres/Baret-VieTM/1170813
                 
                 nb. TM = Trade Mark
                 
                ps. J’ai lu les trois. Je ne saurais conseiller un ordre de lecture. Peut-être l’ordre chronologique d’édition, mais pas forcément.


              • Wladimir 7 décembre 2023 19:13

                Dans le vocabulaire , le mot joie existe aussi . Il faut donc distinguer joie et bonheur . Joie plus éphémère , plus quotidienne . Beaucoup de petites joies construisent le bonheur . On dit bien que les petits ruisseaux font les rivières ...

                Le vrai bonheur a une valeur existentielle . 

                Le bonheur est une victoire sur le malheur . Une victoire du bien sur le mal .

                Avant tout en soi . 

                Il y a donc les vrais bonheurs et les bonheurs illusoires . Le vrai bonheur est avant tout une création intérieure sur le long terme et certains moments privilégiés permettent d’avancer dans la bonne direction . Mais bien souvent , ce sont les choix existenciels qui permettent d’avancer le plus vite ! 

                Les gens vraiment heureux étant rarissimes , il est fort difficile d’en connaitre un petit nombre ! (Pour ma part , je ne connais personne de vraiment heureux) . Si nous n’avons pas le niveau , nous allons parfois croire à des gens heureux alors qu’ils n’en ont que l’apparence ! Qui se ressemble s’assemble ... Bref , pour rencontrer des gens vraiment heureux , va falloir hisser sérieusement son propre niveau .... Tout cela pour dire que l’idée de fréquenter des gens heureux est une illusion . Vivons parmi parmi les autres . La vérité est que chacun a ses misères . Soyons humains . Et ceux qui vous font progresser fortement dans les choix existenciels sont parfois très malheureux ! Plongés dans le malheur ! Comme quoi , le malheur est souvent voisin du bonheur ... Celui qui est accablé dans son malheur cherche désespérément une sortie favorable , parfois inconsciemment , une solution qu’il ignore encore mais que certaines rencontres existencielles peuvent faire apparaitre ... l’autre qui est en face doit comprendre la fausse route de son interlocuteur pour vaincre en soi le mal lié à une telle mauvaise route ... Un échange étrange existenciel ..... Cela ne dure parfois qu’un moment assez court ... mais cela ne s’oublie jamais ... Moment existenciel !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité