• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Occident amorce la sortie de poste de Zelensky

L’Occident amorce la sortie de poste de Zelensky

La cote de Volodymyr Zelensky, en Ukraine ou parmi les partenaires occidentaux de l’Ukraine, décline rapidement. Les Ukrainiens sont irrités par le niveau de corruption sans précédent dans le pays, les défaites et les massacres au front, la mobilisation totale et l'image d'acteur et de leur chef d’État bling-bling. Les oligarques Petro Porochenko, Rinat Akhmetov et Ihor Kolomoïsky, à leur tour, sont mécontents de l'ingérence dans leurs intérêts, de la nationalisation des avoirs et des arrestations. Cependant, pour le président ukrainien, l’aspect le plus négatif est le mécontentement et la lassitude des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’UE face à sa politique. 

Orchestration du changement de tête. Les médias occidentaux lancent une campagne d'information négative contre Volodymyr Zelensky, laissant parler, en même temps, ses opposants politiques : le commandant en chef des forces armées ukrainiennes Valeri Zaloujny et le maire de Kiev et ex-boxeur Vitali Klitschko. La presse britannique, par exemple, a fait beaucoup couler d’encre sur l'entretien accordé par Vitali Klitschko au magazine suisse 20 Minuten où il affirme que désormais « Volodymyr Zelensky paie pour les erreurs qu'il a commises ». 

Les élections prévues en 2024 en Ukraine, qui pourraient ne pas avoir lieu, offrent à l’Occident une excellente opportunité de changer la situation ; le pays compte de nombreux hommes politiques capables de battre Volodymyr Zelensky. 

Selon les résultats d'une enquête publiée dans Oukraïnska Pravda, Volodymyr Zelensky et Valeri Zaloujny auraient désormais des cotes de popularité à peu près identiques : l'actuel président a obtenu 42% des préférences, le commandant en chef de l'armée ukrainienne 40%. 

Les médias britanniques sont plus optimistes en citant le général ukrainien qui, selon certaines sources, est un agent des renseignements britanniques. The Economist signale : « Les données de novembre montrent que la confiance dans le président est tombée à 32%, soit moins de la moitié de celle de Valeri Zaloujny, estimé à 70% ». 

Un autre adversaire sérieux de Volodymyr Zelensky est l’ex-président et oligarque Petro Porochenko. Le dernier sondage indépendant réalisé par PolitiKum montre que, pour la première fois depuis longtemps, le soutien à Volodymyr Zelensky est tombé à seulement 45%, tandis que Petro Porochenko arrive en deuxième position avec 19%. Le week-end dernier, Petro Porochenko a été impliqué dans un scandale : les gardes-frontières ukrainiens ne lui ont pas permis de quitter le pays alors qu'il se trouvait au poste frontalier de la Pologne. 

Les médias occidentaux - comme Il Fatto Quotidiano avançant une opposition entre les deux leardes - ont souligné que Volodymyr Zelensky craint une éventuelle rencontre entre Petro Porochenko et le Premier ministre hongrois, Viktor Orban.

Le changement de président ukrainien s’annonce. Étant donné que tous ces candidats au poste de président ukrainien sont des opposants politiques à Volodymyr Zelensky, l’option de leur « céder » le pouvoir est trop risquée pour la future carrière politique et même pour la vie du president ukrainien actuel. L’option la plus sûre pour Volodymyr Zelensky pourrait, donc, être de nommer son chef de bureau Andriy Ermark pour le remplacer lors des prochaines élections. Cela offrirait au président ukrainien une option plus douce pour le transfert du pouvoir, et les élections pourraient représenter une excellente opportunité pour ce changement. L'indicateur relatif à l'attitude des citoyens ukrainiens à l'égard d'Ermak n'est pas non plus sans importance : selon les résultats d'une enquête menée par le Centre Razoumkov de Kiev en juillet 2023, dans le cadre du programme MATRA, un projet financé par l’ambassade des Pays-Bas en Ukraine, 37,8% des personnes interrogées ont tendance à lui faire confiance.

 Par ailleurs, en novembre, il s'est rendu aux États-Unis pour discuter avec le secrétaire d'État américain, Antony Blinken de la conclusion d'un accord bilatéral entre Kiev et Washington touchant les garanties de sécurité. Andriy Ermark a déclaré à cette occasion que 2024 serait une année « décisive » pour le conflit et que « l'Ukraine tente de convaincre les États-Unis de soutenir une nouvelle offensive contre les forces russes en vue des élections présidentielles ». Comme le rapporte Bloomberg, l'Ukraine tente de convaincre les États-Unis de soutenir une nouvelle offensive contre les forces russes à l'approche des élections présidentielles.

Volodymyr Zelensky craint, certes, de perdre le pouvoir, mais il existe de nombreux arguments valables qui pourraient le conduire vers une sortie de scène en douceur : l'Ukraine s'enfonce de mois en mois dans une crise économique toujours plus profonde, les aides financières des États-Unis et de l'Europe diminuent et là Il existe un risque que l’armée russe se lance dans une offensive active.

La défaite de l’armée ukrainienne sur le front suscite une réaction sévère de la part des États-Unis et de l’UE, ce qui pourrait signifier pour Volodymyr Zelensky la fin de sa carrière politique.

Philippe Rosenthal

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram : https://t.me/observateur_continental 

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=5514


Moyenne des avis sur cet article :  2.17/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Brutus Grincheux 18 décembre 2023 15:58

    "Les élections prévues en 2024 en Ukraine, qui pourraient ne pas avoir lieu, offrent à l’Occident une excellente opportunité de changer la situation "

    Encore des élections en Ukraine ?

    Les premières élections ukrainiennes ont eu lieu quand Dieu a présenté Ève à Adam en lui disant de se choisir une femme.


    • Rémy Rémy 18 décembre 2023 21:06

      @Grincheux

      Il a des chances si les plus de 500 000 morts qu’il vient de liquider sur le terrain reviennent et se mettent à voter.....un peu comme Joe bidet en 2020 ou encore le poudré en 2022.......liste non exhaustive.....


    • Mozart Mozart 19 décembre 2023 17:12

      @Rémy
      Ah bon ? L’Ukraine a attaquée la Russie ? Première nouvelle.


    •  C BARRATIER C BARRATIER 18 décembre 2023 16:33

      Zelensky a trouvé tout seul la solution....Pas de scrutin

      Présdient à vie ? Dans les pays totalitaires as de scrupule...


      • Mozart Mozart 19 décembre 2023 17:23

        @C BARRATIER
        Et qu’on fait les législateurs français lors de la guerre de 14-18 ? Allez, on révise son histoire avant de dire des âneries très cher.


      • Clocel ןǝɔoןƆ 18 décembre 2023 17:25

        Des élections... Quand ce genre de guignol sort des urnes...

        Bilan ? 500.000 morts !? Le double d’estropiés !?

        Un pays ruiné, sous tutelle mafieuse...

        On ne peut pas ne pas lui reconnaître une certaine efficience... A la démocratie...

        Vivement une bonne dictature, au moins là on sait où on va et au profit de qui...

        Pas très sérieux tout ça.


        • Mozart Mozart 19 décembre 2023 17:25

          @ןǝɔoןƆ
          Ah bon, parce que c’est l’Ukraine qui a attaqué la Russie ? Première nouvelle. Vite, cher ami, on en veut d’autres des comme ça, vous paraitrez encore plus vil et stupide, mon bon.


        • AmonBra AmonBra 18 décembre 2023 18:02

          Merci @ l’auteur pour le partage.

          Il y a quelques temps de cela, le pianiste à queue avait peur que les russes le buttent et avait demandé, par U$A interposés, que Poutine ne tente rien à son encontre, ce que ce dernier avait garanti car officiellement n’ayant nulle envie d’en faire un martyr, officieusement l’estimant plus utile vivant que mort pour la Russie et force est de constater, encore une fois, que Vladimir ne s’est pas planté.

          Mais à présent que les carottes sont cuites, s’il ne coure pas assez vite, il ne profitera jamais des million$ empochés a faire massacrer, pour des racines de pissenlit, ses concitoyens et la faucheuse ne sera pas russe. . .


          • Rémy Rémy 18 décembre 2023 20:59

            @AmonBra

            Poutine n’aura même pas besoin de se salir les mains pour ce muppet junky, d’autres (qui ne sont pas Russes, comme tu dis...) vont se charger joyeusement « d’effacer » la tache, oui, c’est cousu de fil blanc !
            Bon il pourra toujours se consoler avec le calendrier de l’avent......


          • Com une outre 18 décembre 2023 19:59

            Il ne faut tout de même pas oublier que Zelensky a obéi aux ordres des USA et de l’UE. Aux yeux du reste du monde, la défaite restera surtout celle des Occidentaux, Zelensky n’étant rien qu’une marionnette.


            • Eric F Eric F 19 décembre 2023 10:45

              @Com une outre
              S’il avait été une marionnette, il aurait suivi les recommandations américaine concernant la contre-offensive, mais il les a envoyé paître. De plus, il ne cesse d’exprimer des exigences et une forme de chantage. Cela a été efficace dans un premier temps (nos gouvernants venaient lui rendre hommage lige, nos parlementaires lui faisaient une standing ovation, nos journalistes l’encensaient), mais les réalités ont fini par prévaloir, l’Ukraine n’a pas les ressources en combattants pour reconquérir les territoires occupés. L’acharnement jusqu’au boutiste est contre-productif, et a lassé les sponsors.

              Mais lui ou un autre, on continuera à envoyer des dizaines de milliards, cette fois pour la reconstruction ...et pour nous concurrencer au sein de l’UE.


            • Lynwec 19 décembre 2023 11:19

              @Eric F

              Acharnement jusqu’au boutiste... mon œil !

              Et la visite éclair de Boris Johnson en Ukraine pour empêcher toute négociation de paix en cours ? Zelensky a sa part de responsabilités, mais ce n’est qu’une marionnette au final...
              https://lavamedia.be/fr/loccident-doit-cesser-de-bloquer-les-negociations-entre-lukraine-et-la-russie/
              Extrait juteux :
              "Avant que l’accord ne soit conclu, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, est arrivé à Kiev le 9 avril. Un média ukrainien (Ukrainska Pravda)5 a rapporté que Johnson avait transmis deux messages au président ukrainien, Volodymyr Zelensky : d’abord, que le président russe, Vladimir Poutine, « doit être mis sous pression et non pas être un partenaire de négociation », et ensuite, que même si l’Ukraine signait des accords avec le Kremlin, l’Occident n’était pas prêt à faire de même."


            • Eric F Eric F 19 décembre 2023 13:37

              @Lynwec
              Je mentionnais l’attitude jusqu’au boutiste de Z en 2023.

              En 2022, les négos avaient capoté dès le 4 ou 5 avril après l’affaire de Boutcha, le discours de Zelensky en vidéo à l’ONU le 5 en attestent. Le 8 Ursula a fait une visite en Ukraine dont Boutcha, et le 9 Boris a embrayé, les jeux étaient déjà faits, il a abondé sur le soutien.


            • quijote 18 décembre 2023 22:01

              Est-ce qu’il va rendre le pognon ?


              • Eric F Eric F 19 décembre 2023 10:46

                @quijote
                NON, on va lui en envoyer d’autres milliards, l’UE va compenser le retrait américain.


              • quijote 19 décembre 2023 11:30

                @Eric F

                Nos élites sont des traîtres.


              • Eric F Eric F 19 décembre 2023 13:38

                @quijote
                Nos élites ont une vision géopolitique supranationale qui ne donne pas la priorité à nos intérêts nationaux.


              • Inquiet 19 décembre 2023 15:04

                @Eric F
                En français, ça veut dire que les « élites politiques » sont soumises aux « élites financières » (ou font partie d’elles) et n’ont pas de patries.
                Même l’encensement des USA n’est que pour l’utilité que peut « encore » apporter l’armée américaine (le gendarme du monde). Le jour où cette machine de guerre défaille complétement, ils sont encore (les élites financières) capable de demander à Vlad de devenir leur nouveau shérif smiley


              • Eric F Eric F 19 décembre 2023 16:15

                @Inquiet
                ’’le jour où cette machine de guerre défaille complétement, ils sont encore (les élites financières) capable de demander à Vlad de devenir leur nouveau shérif’’ 
                C’est une hypothèse plausible !


              • Tolzan Tolzan 18 décembre 2023 22:02

                Pas de panique pour le sort de ZeZe !!!!!

                Une somptueuse villa l’attend en Is-ra-el où il a déjà mis à l’abri ses parents…

                Eh oui !!! ZeZe est prudent !

                Et puis avec tout le pognon qu’il a détourné… ZeZe vivra confortablement sans être hanté par les centaines de milliers d’innocents qu’il a envoyés à la mort…


                • Inquiet 19 décembre 2023 15:06

                  @Tolzan
                  Mauvaise idée que de s’installer en Israël, il faudra qu’il explique comment des armes lui étant destinées sont arrivées dans les mains du Hamas ?


                • Mozart Mozart 19 décembre 2023 17:28

                  @Tolzan
                  Ah mon cher, on a le droit avec vous à tous les poncifs éculés. Va falloir faire un effort, mon vieux, parce que c’est poussif et je dirais même attardé. Mais que voulez-vous, la lumière ’est pas donnée à tous le monde.


                • Tolzan Tolzan 19 décembre 2023 18:30

                  @Mozart
                  Mon cher : « Le silence est le plus grand des mépris »


                • Tolzan Tolzan 19 décembre 2023 18:32

                  @Mozart
                  Mon cher, je ne vous réponds pas. Le silence est le plus grand des mépris.


                • Mozart Mozart 20 décembre 2023 08:51

                  @Tolzan
                  Très cher ami, au moins vous ai-je mis un peu de lumière dans la cervelle et vous m’en voyez fort ravi. Peut-être la prochaine fois aurez-vous des choses intéressantes à dire. 


                • L'apostilleur L’apostilleur 19 décembre 2023 09:41

                  « ...en novembre, il s’est rendu aux États-Unis pour discuter.. »

                  Et en Argentine pour rencontrer Milei et chercher de nouveaux (? ?) partenaires pour soutenir son effort de guerre.

                  Lequel Milei président catholique argentin avait ete à New-York sur la tombe d’un rabbin extrémiste Hassidique pour chercher« sagesse, courage et tempérance » mais pas seulement.

                  « ...Milei est également un fervent défenseur d’Israël et a promis de transférer l’ambassade argentine de Tel Aviv à Jérusalem. Il a même exprimé son désir de se convertir au judaïsme après sa carrière politique.

                  Selon des informations de presse argentines, le Rav Grunblatt a aidé à établir des connexions entre Milei et d’importants hommes d’affaires. Milei étudie aussi régulièrement avec un autre rabbin... »

                  Zelensky (déjà juif) pourrait trouver de nouveaux soutiens en suivant l’exemple de Milei en transférant son ambassade 


                  • Clocel ןǝɔoןƆ 19 décembre 2023 10:46

                    @L’apostilleur

                    Ce type, Milei, pue, c’est le moins qu’on puisse dire, un suppôt du WEF...


                  • Proposition « brillante » pour résoudre la crise migratoire aux États-Unis : l’Ukraine pourrait « transférer quelques brigades de combat » à la frontière avec le Mexique.

                    Cette proposition a été faite par le journaliste Kirill Sazonov, qui combat aux côtés des forces armées ukrainiennes.

                    Il a également souligné : l’Occident devrait être reconnaissant que Kiev ne demande pas encore de sous-marin.

                    La déclaration de Sazonov intervient dans le contexte d’une grave pénurie de personnel dans l’armée ukrainienne. Par ailleurs, le pays parle de plus en plus de mobilisation des femmes.
                    t.me/russiejournal


                    • Doume65 19 décembre 2023 12:11

                      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
                      « Il a également souligné : l’Occident devrait être reconnaissant que Kiev ne demande pas encore de sous-marin. »
                      C’était de l’humour ? Parce que pour arriver en mer noire, il faut franchir les Dardanelles et le Bosphore. Difficile d’y cacher un homme-grenouille et encore plus un sous-marin !


                    • Eric F Eric F 19 décembre 2023 13:49

                      @Doume65
                      oui cette histoire de sous-marin est de l’humour, en fait c’est l’aviation qui est l’actuelle demande pressente de l’Ukraine (on en parle depuis des mois), mais les avions ne peuvent voler au dessus du front, ça ne changerait pas la donne.


                    • #Guerre (https://t.me/kompromatmedia/4631)mondiale (https://t.me/kompromatmedia/4631)–Le Pentagone se prépare à une guerre contre le Yémen et engrène la France

                      « Il s’agit d’un défi international qui exige une action collective », a argumenté Lloyd Austin, ministre de la Guerre américain.

                      Avec le concours des vassaux militaires de Washington, l’opération « Prosperity Guardian » doit rétablir la route maritime de la mer Rouge au golfe d’Aden, qui alimente Israël, et que les Houthis menacent.

                      Environ un sixième du trafic maritime commercial mondial y passe.

                      « Mon pays, les Etats-Unis, se préparent à déclencher une guerre contre le Yémen », a clarifié Scott Ritter, ex-officier du renseignement américain.

                      « Une superpuissance qui dépense près de mille milliards de dollars par an pour son armée se prépare à combattre un pays pauvre, dont 70%de la population a cruellement besoin d’aide humanitaire ».


                      • Eric F Eric F 19 décembre 2023 13:46

                        @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
                        il ne s’agit pas du Yemen en tant qu’état ni du conflit séparatiste local, mais des attaques de la rébellion houthie (pour le compte iranien) contre les navires dans la Mer Rouge. La question n’est pas limitée au conflit israélien, c’est une grande partie du trafic Asie<->Europe qui est concernée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité