• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’infamant outrage des écolos à la Joconde

L’infamant outrage des écolos à la Joconde

L’INFAMANT OUTRAGE DES ECOLOS A « LA JOCONDE »

 

Quand s’attaquer à l’art, et à ses plus grands chefs-d’œuvre notoirement, a-t-il jamais représenté un argument digne de ce nom, rationnel, respectable et objectif, pour défendre des idées, aussi nobles, par ailleurs, soient celles-ci ? Car, si j’ai bonne mémoire, seuls les régimes dictatoriaux, qu’ils soient d’extrême-gauche ou d’extrême-droite et qu’on les nomme, par-delà tout clivage politico-idéologique, « fascisme », nazisme » ou « stalinisme », se sont honteusement adonnés à ce genre de pratique, particulièrement méprisable sur le plan intellectuel et abject au niveau moral.

 

De la barbarie : violence et ignorance

C’est pourtant à ce type de comportement, dont on ne sait si c’est l’aspect barbare, le geste violent ou l’ignorance crasse, qu’il faut blâmer le plus ici, que deux militantes prétendument écologistes, issues de la mouvance « riposte alimentaire », se sont livrées sans vergogne, ce dimanche matin (28 janvier 2024) au prestigieux musée du Louvre, en aspergeant de soupe, en guise de revendication pour une meilleure alimentation pour tous, un tableau aussi magnifique, par-delà même sa célébrité planétaire, que « La Joconde » de cet immense artiste, inégalé à plus d’un titre, que fut Léonard de Vinci.

Oui, Léonard de Vinci, ce « génie universel », comme le qualifia jadis le grand Goethe en personne, et, de surcroît, tant par la perfection de son prodigieux talent que par l’ampleur de ses multiples connaissances, prince des humanistes !

 

Léonard de Vinci : précurseur, avant la lettre, de l’écologie

Davantage : savent-ils, ces ignares s’attaquant ainsi vulgairement, de manière aussi scandaleuse qu’indigne, aux symboles les plus sublimes et précieux de notre héritage culturel, sinon civilisationnel, que Léonard de Vinci fut lui-même, en son temps, un ardent défenseur, précurseur avant la lettre, de l’écologie précisément, comme le prouvent à suffisance, entre autres traits de génie, ses nombreuses inventions en la matière, depuis d’ingénieux systèmes d’irrigation des terres agricoles jusqu’à de non moins extraordinaires protections naturelles des sites paysagistes, en passant par un énorme respect de la vie, qu’elle soit animale ou végétale, sous toutes ses formes ?

Ainsi, par exemple, ce végétarien convaincu, et même déjà « vegan », ne mangeait-il jamais de viande, au motif qu’il ne souhait pas, disait-il alors ouvertement, tuer ou faire souffrir d’ « innocentes créatures », ni se nourrir ou se gaver, précisait-il encore à qui voulait bien l’entendre, de ses « congénères » !

 

Un très contradictoire paradoxe

Mieux : cet aimable, généreux et bienveillant Léonard se plaisait même, lorsqu’il se promenait au milieu des marchés de sa belle ville natale de Florence, d’y acheter, parfois pour des sommes considérables, les cages d’oiseaux, pour le seul bonheur de les ouvrir ensuite et de libérer ainsi, au vu et au su de ses voisins ébahis, ces mêmes volatiles !

Ainsi, vouloir s’attaquer à l’œuvre artistique d’un être aussi respectueux de la nature justement, des animaux aussi bien que des humains également, n’est-il pas, de la part de ces nouveaux fanatiques de l’écologie culpabilisatrice, le moindre, on en conviendra aisément, des paradoxes, aux inénarrables mais tragiques confins de la contradiction la plus patente !

 

Les vandales du Louvre

Et, de fait, les milliers de pages de ses nombreux codex, que j’ai eu le gratifiant honneur d’étudier intégralement et dans leur langue originale, mais que ces écolos de basse gamme n’ont manifestement jamais lus, regorgent de ce genre d’anecdotes, aussi savoureuses que significatives, voire simplement bienvenues, pour tout écologiste digne de ce nom, mais que ne sont pourtant pas, visiblement, ces récentes vandales du Louvre.

Pis : lorsque je les entends hurler, comme ils l’ont effectivement fait ce dimanche matin devant « La Joconde » aspergée de cette imbuvable soupe, qu’il est légitime de s’en prendre à l’art pour mettre en avant une revendication socio-politique, il me revient immanquablement en tête, certes toutes proportions gardées et sans vouloir bien sûr comparer ici l’incomparable, ce que clamaient haut et fort certains dignitaires et autres propagandistes nazis, dont des criminels tels que Joseph Goebbels ou Hermann Goering, lorsqu’ils disaient, face notamment à des artistes qu’ils taxaient alors abusivement de « dégénérés », « sortir leur revolver quand ils entendaient le mot culture »

 

Quand dégrader l’art ou mépriser la culture revient à s’avilir soi-même et souiller les idées que l’on prétend défendre

Oui : en s’attelant à dégrader ainsi, de manière aussi inconsidérée, les plus grands chefs-d’œuvre artistiques, comme ils l’ont par ailleurs déjà fait en tentant d’abîmer d’autres tableaux de maîtres au sein d’autres importants musées à travers le monde, ce n’est pas seulement sur notre culture, ni même notre civilisation, qu’ils crachent aussi misérablement ; c’est d’abord eux-mêmes, et les idées ou le parti qu’ils croient propager de la sorte, qu’ils salissent et avilissent ainsi irrémédiablement.

Encore un de ces infâmes et dangereux effets pervers du wokisme ! Pis : la tyrannique « cancel culture », une obscurantiste, criminelle et funeste ambition de Talibans !

 

  DANIEL SALVATORE SCHIFFER*

 

Divin Vinci. Léonard de Vinci, l'Ange incarné

 

 *Philosophe, professeur d’esthétique et de philosophie de l’art (sur la Renaissance italienne, notamment) au prestigieux Institut Royal Supérieur d’Histoire de l’Art et d’Archéologie de Bruxelles (IRSHAAB), auteur d’une quarantaine de livres, dont, publiés aux Editions Erick Bonnier (Paris), « Divin Vinci – Léonard de Vinci, l’Ange incarné », « Gratia Mundi – Raphaël, la Grâce de l’Art » (enrichi d’un important cahier-photos en couleurs), « La constellation Dante – Le chant du Sublime » (agrémenté d’un choix de gravures de Gustave Doré) et « Du Beau au Sublime dans l’Art – Esquisse d’une Métaesthétique (Editions L’Âge d’Homme).

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.64/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • cevennevive cevennevive 29 janvier 12:00

    Bonjour,

    Quel monde sidéral, quelles innombrables années lumières, entre ces deux pauvres cloches décervelées et incultes et Léonard de Vinci !!!

    Ce n’est pas de la soupe que, personnellement, je leur jetterais...


    • Fergus Fergus 29 janvier 14:48

      Bonjour, cevennevive

      C’est du militantisme stupide destiné à être médiatisé.
      Mais il n’y a pas eu de dégâts, juste une vitre à nettoyer.
      Si cela se trouve, Léonard en rigole dans sa barbe..


    • ZenZoe ZenZoe 29 janvier 14:51

      @Bonjour cevennevive
      Ce n’est pas de la soupe que, personnellement, je leur jetterais...

      A quoi pensez-vous ? Une bonne lapidation pour leur remettre les idées en place ? smiley

      PS : quand même, quand je pense aux générations de femmes qui ont lutté pour que les femmes aient toute leur place dans la société, et qu’on voit ce que certaines en font de cette place, des pensées malveillantes me viennent à l’esprit


    • Seth 29 janvier 17:13

      @ZenZoe

      La lapidation ça connote... Pourquoi pas du vitriol plutôt ? smiley


    • V_Parlier V_Parlier 29 janvier 18:31

      @Seth
      Bien que je considère ces enragées comme débiles, de telles pensées me semblent plutôt dignes des pires racailles (souvent choyées par la France, mais dont je ne voudrais absolument pas partager les « valeurs »).


    • xana 31 janvier 16:13

      @ZenZoe
      Mais, ZenZoe, il y a des connes même chez les femmes, vous ne le saviez pas ?
      Ce n’est pas une raison pour rejeter leur lutte contre le machisme, c’est simplement qu’il faut faire avec !


    • mac 29 janvier 12:26

      Pour des gilets jaunes, ce serait 2 ans de prison ferme ?

      Et là, ce sera quoi ?

      100 euros d’amande avec sursis, si on chercher vraiment à les retrouver ?


      • Lynwec 29 janvier 12:38

        Déjà, il n’est pas absolument certain que ce soit l’original qui ait été exposé, et ainsi agressé, ce qui serait d’une bêtise rare, vu la stupidité, justement d’une bonne partie du cheptel humain...capable de tout, juste pour se faire connaître...

        L’original est probablement en sécurité dans une chambre forte, mais comme les postes de décision en fRonce sont confiés aux moins capables, qui peut vraiment savoir ?


        • ZenZoe ZenZoe 29 janvier 14:53

          @Lynwec
          Oui, j’ai toujours pensé ça, que les originaux de chefs-d’oeuvres sont ailleurs, à l’abri, et surtout celui-là !


        • Xenozoid Xenozoid 29 janvier 14:59

          @ZenZoe

          yep quelque part dans le monde dans des zones franche, comme en suisse il en existe...

          documantaire d’investigation en francais sur ces zones franche en suisse que je ne retrouve plus, maittait en lumiere ce qui trainait là bas,je vais essayer de le rechercher...si quelquún le trouve qu’il me le dise


        • Xenozoid Xenozoid 29 janvier 15:00

          @Xenozoid
           maittait=mettait


        • ZenZoe ZenZoe 29 janvier 15:31

          @Xenozoid
          Très intéressant. Je viens de regarder et en effet, il y en a à Zurich, Genève et Singapour (qui sont pleins à ras-bord parait-il) ; mais je comprends que l’objectif serait plutôt fiscal, plutôt qu’une protection contre les vols ou les dégradations ?
          Quoi qu’il en soit, je me souviens que la France, lors d’évènements dramatiques, a été en mesure de cacher ses trésors. Pendant la Terreur, et surtout avant l’Occupation, les musées avaient été vidés et les oeuvres planquées, excellente idée, vu les projets d’Hitler !


        • Xenozoid Xenozoid 29 janvier 17:18

          @ZenZoe

          le documentaire s’étendait aussi sur le marché du faux aussi et les meilleur clients les musées


        • ZenZoe ZenZoe 29 janvier 17:27

          @Xenozoid
          Dans quel monde on vit !


        • Xenozoid Xenozoid 29 janvier 17:44

          @ZenZoe
          quand on y pense...on peut aussi légitimement se demander, si l’histoire avec un grand H , n’est en fait qu’une histoire de faux, comme dans l’ére de la communication dans laquelle on vit.
          ... muhaha !!!!


        • Xenozoid Xenozoid 29 janvier 18:00

          @Xenozoid

          et pis, il y a les assurances ce marché du faux par exellence


        • Fergus Fergus 29 janvier 14:44

          Bonjour, l’auteur

          Bof ! C’est un acte militant dont le caractère puéril n’échappe à personne.

          Mais où est le préjudice ? Le tableau était protégé par une vitre, et les écolos le savaient. Il n’y a donc pas eu vandalisme !


          • Aristide Aristide 29 janvier 14:55

            @Fergus

            Mais où est le préjudice ?

            C’est le plaignant, le musée du Louvre qui le dira, tout du moins un préjudice d’image et des dommages légers ...…

            C’est la loi qui définit ce qu’est le vandalisme, pas vous ?

            Le vandalisme est le fait de porter atteinte volontairement aux biens privés ou publics sans motif légitime.

            Le détail des peines en fonction des dommages causés est explicité…

          • ZenZoe ZenZoe 29 janvier 14:56

            @Bonjour Fergus
            Puéril ? Vous êtes généreux. Voir mon commentaire ci-dessous.


          • Fergus Fergus 29 janvier 15:02

            Bonjour, Aristide

            Personnellement, je condamne l’acte, mais à la hauteur de ce qu’il a été : un moment de stupidité (avis personnel).
            Mais en aucun cas de vandalisme, rien n’ayant été détruit ou même seulement détérioré.
            Qui plus est, comme votre lien l’indique, intervient une notion de « légitimité » de la revendication. Or, ladite revendication est bel et bien « légitime » du point de vue des écologistes. Seul le mode d’action pose problème.


          • Aristide Aristide 29 janvier 15:08

            @Fergus

            Or, ladite revendication est bel et bien « légitime » du point de vue des écologistes.

            Drôle de définition de ce qu’est la légitimité !!! Encore une fois, vous jugez sur la seule base de votre vision ... La loi est faite pour éviter cela même et répondre pour tous ....

            En quoi cette revendication est légitime ? 


          • ZenZoe ZenZoe 29 janvier 15:21

            @Fergus
            Si Fergus, dégrader le bien d’autrui sans autorisation est considéré comme du vandalisme par la loi, même en cas de dommages légers (par exemple tout acte nécessitant un nettoyage) et quel que soit le motif. La valeur du bien et la nature de la dégradation feront varier les sanctions encourues, le montant des indemnités aussi.


          • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 17:19

            @Fergus
            j’ajoute que s’il faut condamner à la prison ces deux militants, à quoi faut-il condamner l’armée d’Israel qui a passé le cap des 26 000 morts ?


          • Samy Levrai Samy Levrai 29 janvier 17:24

            @Fergus
            oui, juste une attaque de vitre blindée avec du yaourt... beaucoup de publicité gratuite ( à qui ? ) pour rien.


          • Seth 29 janvier 17:36

            @Fergus

            Personnellement, je condamne l’acte, mais à la hauteur de ce qu’il a été : un moment de stupidité

            Si je troue la paillasse à mon voisin, je compte sur vous pour pardonner mon « moment de stupidité ».

            Ya pas que les ensoupeuses de Joconde qui en ont, des moments de stupidité. smiley


          • Fergus Fergus 29 janvier 19:25

            Bonsoir, Seth

            Je note que, pour vous, « trouer la paillasse » d’une personne équivaut à projeter quelques décilitres de soupe sur une vitre.
            Curieuse hiérarchie des valeurs !


          • L'apostilleur L’apostilleur 30 janvier 09:51

            @Fergus
            « ...Mais où est le préjudice ?.. »
             
            Vous avez raison, il faudrait les encourager.
             
            Cet exutoire a dû être salvateur et traité leur psychose. La sécu a économisé une cure psychiatrique. 
            Cracher de la soupe, de la peinture, des colorants... ça vaut bien des analyses. 


          • Fergus Fergus 30 janvier 13:37

            @ L’apostilleur

            « il faudrait les encourager »
            Ai-je écrit cela ? En aucune manière : je condamne ce geste.

            J’observe simplement qu’il est insignifiant en termes de conséquences et, à mon avis, ne devrait valoir à ces deux femmes qu’une amende symbolique.


          • Aristide Aristide 30 janvier 13:49

            @Fergus

            On se fout que VOUS le condamniez, c’est la justice qui doit mettre un terme à ce genre de gesticulations idiotes… par une sévérité au regard des actes commis !!! 

            La sanction ne doit pas être seulement à la hauteur du préjudice, cela, c’est une affaire de justice civile ... Pour la justice pénale, il s’agit de sanctionner l’acte !!! 

            Contrairement à la matière civile, qui porte sur les litiges entre personnes privées, la matière pénale fait référence à la défense des valeurs, normes et comportements jugés essentiels - par la loi - au bon fonctionnement de la société.

            C’est là.

          • Fergus Fergus 31 janvier 09:07

            Bonjour à tous !

            Un acte tellement « insignifiant » que l’on apprend ce matin que le procureur devrait demander aux deux écolos mises en cause le versement d’une « contribution citoyenne à une association d’aides aux victimes ». Elles ne risquaient d’ailleurs qu’une amende de 1500 euros.
            Fin de l’histoire.


          • Aristide Aristide 31 janvier 09:30

            @Fergus

            L’impunité en exemple… Le procureur pourrait essayer de se servir de cette bêtise pour faire leçon, apprendre ce qu’est la loi ... 

            Pas étonnant, et ce n’est pas d’aujourd’hui que date ce laxisme… Les tags qui pullulent dans toutes les villes, les villages…, sont la conséquence de cette démission et l’abandon du respect des règles sociales…, Les insultes, les comportements asociaux… 

            Ce n’est pas grave, et puis ils sont légitimes disent les Fergus... La bordélisation de l’insoumission basse de plafond… À pleurer. 

            PS : Notre président a été giflé, en réponse une juste sanction de 18 mois dont quatre fermes !!! Pas plus de préjudice que sur ce coup, ... Comme quoi, il serait possible de sanctionner ces idiotes…


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 31 janvier 09:32

            @Fergus
             
            Oui oui. Sous le joug du Tsar Poutine cet acte leur aurait au moins valu le Goujag !
            Qu’est-ce qu’on est bien ici, hein !
             
             Charles-Henri Gallois : “l’UE sacrifie notre agriculture au profit de l’industrie allemande !"


          • ZenZoe ZenZoe 29 janvier 14:46

            J’ai déjà posté un commentaire dans l’article d’HommeLibre sur le même sujet et comme j’ai trouvé qu’il était pertinent, je le reposte ici : smiley

            Sombres crétines ! Dans un pays de 10 millions de pauvres et où certains crèvent la dalle, jeter de la nourriture où que ce soit n’a rien à voir avec l’écologie ni avec l’alimentation saine mais tout à voir avec l’indécence et la connerie pure.


            • Fergus Fergus 29 janvier 14:56

              Bonjour, ZenZoe

              Il ne faut pas exagérer !
              Un peu de soupe comparé aux tonnes de nourriture jetées chaque jour par la grande distribution, ou bien aux tonnes de fruits et légumes délibérément détruits par des agriculteurs lors de certaines manifestation, ce n’est rien du tout !
              Condamner cet acte pour sa stupidité me semble plus pertinent.


            • Aristide Aristide 29 janvier 15:05

              @Fergus

              La loi ne punit pas la stupidité, mais par contre punit les dommages légers du vandalisme…
              La loi, mais que la loi et toute la loi ... La morale et le reste doivent rester à leur place…


            • ZenZoe ZenZoe 29 janvier 15:06

              @Fergus
              Non, pas d’accord du tout.
              Ces pauvres cloches pour rester polies donnent à voir au monde entier quelque chose qui est scandaleux.
              Gaspiller de la nourriture quand des milliards de gens sont en situation de malnutrition dans le monde est un symbole répugnant, surtout quand il entend défendre l’écologie et l’alimentation saine (?).
              L’Occident, surtout en ces temps troublés où notre civilisation n’a plus la cote, s’avilie avec ce type d’action.
              On est vraiment à l’Ouest, de fait !!!
               smiley

              PS : la grande distribution ne défend pas une cause, elle est là pour faire du profit. Pour les agriculteurs en revanche, même topo, c’est tout aussi scandaleux de jeter ce qu’ils prétendent défendre, ils pourraient le donner, ils auraient mon soutien.


            • SilentArrow 29 janvier 15:36

              @Fergus

              Et si elles avaient jeté leur soupe sur la porte d’une mosquée pour être encore plus certaines d’attirer l’attention sur leurs revendications « légitimes » ?


            • ZenZoe ZenZoe 29 janvier 15:42

              @SilentArrow
              Là pour le coup, elles n’auraient pas choisi de la soupe au potiron comme au Louvre, mais sûrement de la soupe au lard !
               smiley


            • Samy Levrai Samy Levrai 29 janvier 17:29

              @ZenZoe
              Les industriels dépensent des millions pour quelques secondes à la télé... Ta petite soupe sur vitre blindée vaut le retour sur investissement, ce qu’il faut savoir c’est que cela va devenir très fréquent parce que récompensé à tous les étages.


            • V_Parlier V_Parlier 29 janvier 18:34

              @Fergus
              Mais quand on veut jouer avec des symboles, il faut savoir ce qu’ils signifient. (Aussi logique que les femens s’exhibant pour vilipender Strauss-Kahn, quelle logique).


            • Aristide Aristide 29 janvier 15:03

              Le problème posé est plus large que les délires de ces deux débiles. C’est le problème lié aux minorités actives.

              Des groupuscules de toute nature se donnent toute légitimité d’action au seul prétexte qu’ils défendraient des valeurs incontestables. C’est le cas pour les réservoirs d’eau, l’autoroute A69, NDDL, toutes les ZAD, ... tous ces hurluberlus qui s’assoient sur nos lois et décrètent qu’ils sont des résistants.

              Ils ne représentent qu’eux, ne sont élus par personne…, mais tellement certains de leur rôle de sauveur, ils n’hésitent pas à foutre le bordel !!!


              • michao michao 29 janvier 15:20

                Est-ce que ce texte ne porte pas en lui autant de provocation que l’acte des deux dames ? « Infamant outrage » : la bonne blague !

                En quoi ce geste (certes condamnable) s’attaque à l’art ?

                Il utilise une œuvre prestigieuse pour faire passer un message !

                À mon sens c’est surtout le service de nettoyage qui est à plaindre.

                Le reste réside dans la société du spectacle et elles ont réussi leur coup. Votre « outrage » leur fait un peu de publicité supplémentaire et semble surtout rassasier vos phobies des lendemains. Pendant ce temps là, nos gouvernants peuvent se satisfaire de nos querelles sur la forme ...


                • SilentArrow 29 janvier 15:43

                  @michao

                  Comme je le disais à Fergus, elle auraient dû jeter leur soupe sur la porte d’une mosquée. Publicité garantie.


                • ZenZoe ZenZoe 29 janvier 15:39

                  Sinon, je tourne souvent l’auteur en dérision, son style si particulier qui me met en joie notamment... mais là, je le reçois 5 sur 5 et j’adhère à tous ses arguments. Il s’en fiche, il ne s’abaissera pas à lire mon commentaire, haut placé comme il est, mais il faut lui rendre justice : aujourd’hui, son article est bon !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 17:16

                    à l’auteur...

                    un bol de soupe sur une vitre... ça méritait un article ?

                     smiley



                      • ETTORE ETTORE 29 janvier 23:27

                        A la place de ces deux peinturlurées, qui n’ont même pas été capables de faire leur soupe elles même, j’aurai regardé le sourire de la Joconda !

                        Elles y auraient vu, toute l’intelligence, tout le scepticisme que cette femme, exprime au regard de cette « action » débilitante.

                        Il y a des noblesses, qui même figées par la peinture, restent plus vivantes, que celles exprimées par des saugrenues, à peine capable de se définir comme humaines, mais qui ont juste la piteuse impression, de se faire dessus, parce que, responsables d’un acte, aussi déliquescent qu’elles !

                        Le chef d’oeuvre, et les « croutes  », véritable exégèse de notre temps !


                        • LeMerou 30 janvier 07:55

                          Des écolos WOKE ?


                          • zygzornifle zygzornifle 30 janvier 08:59

                            Les 11 millions de sous le seuil de pauvreté ont eus peur pour les dégâts infligés a la Joconde et se demandent si la soupe était bien végan .....


                            • L'apostilleur L’apostilleur 30 janvier 09:29

                              @ l’auteur 

                              « ...Quand s’attaquer à l’art, et à ses plus grands chefs-d’œuvre notoirement, a-t-il jamais représenté un argument digne de ce nom, rationnel, respectable et objectif, pour défendre des idées, aussi nobles, par ailleurs, soient celles-ci  ?... »

                              Les iconoclastes protestants saccageront des trésors artistiques notamment en Flandre au XVIE XVIIE s.(*)

                              L’art est toujours en risque quand il interprète une idée. 

                              Pour les folfingues, il n’y a pas besoin d’idées. 


                              (*) https://onenpensequoi.over-blog.com/2021/11/philippe-ii-d-espagne-napoleon-hitler-ont-voulu-le-posseder-aucun-ne-l-a-garde.html 


                              • Fergus Fergus 30 janvier 09:39

                                Bonjour, L’apostilleur

                                A ce gros détail près qu’à aucun moment l’oeuvre d’art n’a été mise en danger.

                                Emballer le Pont-Neuf comme l’a fait Christo a aussi été une atteinte  beaucoup plus durable : plus de 2 semaines  à ce monument aux yeux de nombreux Parisiens ! 


                              • xana 30 janvier 11:55

                                Ben pour une fois je suis de l’avis de Fergus.

                                Cet acte imbécile aurait simplement dû être privé de toute publicité puisque c’est justement le but de ces idiotes.

                                Ah oui, mais on ne saurait en France priver un journaliste de publier un reportage...


                                • xana 30 janvier 11:57

                                  Quant à Schiffer (pâle copie du pâle BHL), lui aussi il lui faut bien faire un article pour oublier son insignifiance.


                                  • ETTORE ETTORE 30 janvier 16:47

                                    Tiens, je me demande ce que les minorités visibles feraient au tableau

                                    « l’origine du monde » ? De Gustave Courbet.....

                                    Surement des clients potentiels pour Lacan !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité