• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Europe est-elle prête à se défendre ?

L’Europe est-elle prête à se défendre ?

Les élites politiques en Europe, en menant la guerre contre la Russie, en utilisant le proxy ukrainien, sont en train de se mordre les doigts sur l’aspect économique, mais aussi sur le plan militaire. La catastrophe se trouve devant eux. La France et les autres pays européens ne sont pas capables de tenir face à une guerre d’attrition. Ils avaient compté sur les États-Unis pour assurer leur défense. Mais, leur grand allié tourne casaque. 

JPEG

« Notre Europe risque de mourir », stipule The Week. Les États-Unis ne sont pas prêts à assurer sa sécurité. L’UE doit, donc, s’unir et se défendre seule. Qu'elle en soit capable est une grande question à laquelle l'auteur ne répond pas.
 
Réarmement trop lent avec le retrait des États-Unis d’Europe. Lors de son discours à la Sorbonne, le président français Emmanuel Macron a averti que l’Europe est « mortelle » et il a appelé à bâtir une défense « crédible » ce 25 avril dernier. « D’abord, nous ne sommes pas armés face au risque qui est le nôtre », a-t-il assuré. « La France elle-même a doublé son budget de défense. Nous sommes en train de le faire avec cette deuxième loi de programmation militaire. Mais, à l’échelle du continent, ce réveil est encore trop lent, trop faible face au réarmement généralisé du monde et à son accélération », a-t-il dénoncé.
 
L’Europe n’est pas la priorité des États-Unis. « Les États-Unis d’Amérique ont deux priorités : Les États-Unis d’Amérique d’abord et la question chinoise ensuite. Et la question européenne n’est pas une priorité géopolitique pour les années et les décennies qui viennent, quelle que soit la force de notre alliance », a fait savoir le président français. « Cette ère où l’Europe déléguait sa sécurité aux États-Unis d’Amérique, est révolue », a-t-il martelé.
 
La claque américaine se ressent durement. Le président français a admis que son allié américain se moque de l’Europe et détruit son économie : « Le risque, c’est que l’Europe connaisse le décrochage. Cela, nous commençons déjà à le voir, malgré tous nos efforts. Le produit intérieur brut par habitant a augmenté aux États-Unis de près de 60% entre 93 et 2022. Celui de l’Europe a progressé de moins de 30% ». « Le risque, c’est évidemment notre appauvrissement. L’appauvrissement est dramatique pour un continent comme le nôtre », observe le président français.
 
Alors que la Russie mène le combat contre l'attaque du monde unipolaire depuis plus de deux ans, ce qui est une prouesse inégalée, Emmanuel Macron en est, seulement, à penser des plans – à produire des mots – en ce 25 avril dernier : « Dans les prochains mois, j’inviterai tous mes partenaires à bâtir cette initiative européenne de défense, qui doit d’abord être un concept stratégique dont nous déduirons ensuite des capacités pertinentes ». Mais, le compresseur russe est définitivement lancé et l’économie russe, elle, connaît la croissance.
 
« Les sanctions occidentales visent à mettre la Russie à genoux. Mais son économie est en croissance », a rapporté, l’économiste US, James K. Galbraith dans un entretien donné au Berliner Zeitung. Et, il fait savoir que « les États-Unis se sont moins fait du mal avec les sanctions que l’Europe ». 

Face à la trahison des États-Unis, le président français veut partager l’arme nucléaire française. « Les armes nucléaires pourraient également faire partie du mélange. La France dispose déjà d'un arsenal atomique, a rappelé le Wall Street Journal. Il est peut-être temps « d'européaniser » ces armes pour protéger les alliés du pays contre les attaques, a déclaré Emmanuel Macron ce week-end, rappelle The Week.

« Dans un entretien publié samedi 27 avril, le chef de l’Etat a, ainsi, déclaré vouloir ouvrir le débat sur la défense européenne afin de mettre toutes les options sur la table, y compris l’inclusion de l’arme nucléaire française », note Touteleurope. Certains responsables allemands se tourneraient vers la France et le Royaume-Uni pour fournir un parapluie nucléaire au continent « si les États-Unis ne sont plus disposés à remplir ce rôle ». L’idée de l’arme nucléaire française sort du chapeau comme une bouée de sauvetage pour sauver la défense européenne qui n’existe pas. 

« L’ancien président Donald Trump pourrait être à la Maison Blanche l’année prochaine et il a clairement exprimé son antipathie à l’égard de l’OTAN », continue The Week. « Macron ne se fait aucune illusion sur l'avenir de l'engagement américain en faveur de la sécurité européenne », a déclaré Gérard Araud sur le blog de l'Atlantic Council. Même si le président Joe Biden est réélu, un certain niveau de « désengagement » de l’Amérique est probablement à venir : « brutal avec Trump, progressif avec Biden ». 
 
« De nombreux responsables européens estiment qu'il n'existe actuellement aucune alternative crédible au parapluie militaire américain », a précisé NBC News. Alors que la Russie est en train d’écrire la nouvelle histoire de la géopolitique mondiale sur le plan militaire, économique et politique, « on ne sait pas quand – ni si – l’Europe sera capable de se débrouiller seule », conclut The Week.

Pierre Duval

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram : https://t.me/observateur_continental

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=5950


Moyenne des avis sur cet article :  1.61/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • xana 22 mai 19:32

    Ce qui est réellement sidérant, c’est cet attachement aux thèmes erronnés, comme si on était définitivement incapables en Europe de réfléchir à une meilleure solution après un échec.

    On cherche à reconstituer une défense. Eh bien auparavant il faudrait peut-être réfléchir CONTRE qui on devrait se défendre ! On vient de « découvrir » que les Européens ont été trahis. Trahis par les Américains. Mais on cherche à se défendre contre la Russie ! Cela transpire à travers tous les mots.

    Ces gens-là sont définitivement incapables de penser à une défense, puisqu’ils sont incapables de croire que l’ennemi ne soit pas vraiment celui qu’on leur a désigné. Pourtant, bien des gens le savent depuis longtemps. Je ne parle pas de gens comme moi, que vous considérez comme négligeables. Je parle de gens comme De Gaulle (pour lequel je n’avais pas d’admiration particulière), Mitterand ou Chirac.

    Votre défense ne servira à RIEN, parce que vous vous trompez d’ennemi. Et vous vous trompez d’ennemi, parce que vous êtes incapables d’admettre que vos préjugés étaient justement cela : Des préjugés.


    • microf 22 mai 22:08

      @xana

      Très bon et pertinent commentaire.
      J´ai pensé exactement comme vous á savoir qui est l´ennemi de l´Europe ?

      L´Europe est son propre ennemi, c´est l´Europe qui va sèmer le chaos et les guerres dans d´autres pays.
      Le seul pays qui pouvait être une ménace pour l´Europe, c´est la Russie, mais la Russie l´a mainte fois repétée, qu´elle n´entrera en conflit avec l´Europe que si l´Europe ménace son existence.

      Les actuels politiciens Européens ne peuvent plus rien faire pour l´Europe, il faut des Révolutions en Europe, et, cela regarde les citoyens Européens qui doivent se lever et chasser ces politiciens qui les mènent á l´âbime.
       


    • saint louis 22 mai 22:46

      @microf
      De plus nous sommes gouvernés par des personnes qui semblent agir sous le coup des événements et dans l’émotion sans jamais anticiper quoi que ce soit.
      Déjà pour commencer, il nous faut des vrais chefs d’état qui comprennent que gérer c’est prévoir.
      Cette dernière catégorie seraient capable d’identifier la vraie menace et défendre nos intérêts fondamentaux.


    • Pierrot 24 mai 12:02

      @saint louis
      Je crains que tout cela ne soit qu’une apparence et, qu’en fait, la défense de nos intérêts fondamentaux n’ait jamais été leur but (au contraire de l’anéantissement de ces intérêts, s’agissant de certains), qu’ils sachent très bien gérer et prévoir quand il s’agit des objectifs qu’ils visent réellement, et que leurs réactions sous le coup des événements et dans l’émotion ne soient qu’une façon efficace de nous jeter de la poudre au yeux.

      En faisant mine d’être dépassés par les événements, ils nous font croire que la fatalité les contraint à nous faire avancer dans une voie qui nous dessert, alors qu’au fond ils ont choisi cette voie en toute connaissance de cause et font tout pour que nous continuions à la suivre.

      Donc je pense que, pour commencer, il faudrait des chefs qui ne nous trahissent pas et qui ne constituent pas la principale menace contre laquelle nous ayons à nous défendre.


    • Hier des missiles Iskander ont été utilisés contre deux des zones de stockage

      Il semblerait qu’un lieu de stockage de gaz a été pulvérisé ....


      • Yann Esteveny 23 mai 09:37

        Message à tous,

        La bonne question est la suivante :

        « Pourquoi les européens sont ils incapables de se défendre des banksters qui contrôlent leur pays, l’Europe et le monde occidental ? »


        • Tolzan Tolzan 24 mai 00:17

          @Yann Esteveny

          Voici une réponse, certes un peu rapide, mais qui comporte un fond de vérité. 

          Les Européens sont incapables de se défendre des banksters (i.e., l’oligarchie mondialiste) parce que : 1) les banksters ont amassé infiniment de richesses et que 2) tout homme ou femme a un prix. En conséquence, les banksters ont réussi à tout corrompre, tout acheter à tous les niveaux soit en donnant une position sociale inespérée à des individus médiocres puis en les faisant d’eux leurs marionnettes (exemple typique : Boris Johnson), soit aussi en leur distribuant du cash comme l’a montré le scandale au Parlement européen. Les strates politiques et décisionnelles sont TOUTES aux mains des banksters. Il n’y a plus de solution pour changer quoi que ce soit, d’autant plus que les banksters ont acheté les grands médias qui répètent toujours la même propagande et lobotomisent les masses. Même les élections ne servent plus à rien puisque ce sont là aussi les banksters qui adoubent et désignent les candidats et les propulsent via leurs médias. 

          C’est le monde unipolaire, celui contrôlé par l’oligarchie financière apatride internationale. Écrire cela est être nullement complotiste, mais constatiste


        • GoldoBlack 24 mai 07:14

          @Yann Esteveny
          Et pourquoi les Russes sont incapables de défendre des oligarques qui contrôlent

          leur pays et toute la Fédération de RuSSie ?


        • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 24 mai 08:14

          @Yann Esteveny

          Mes salutations, pour moi cela concerne toute la planète plus ou moins..ce que je vois c’est que tout ceci est intégralement logique, normal, prévisible et inévitable en rapport à nos choix de bases, ceux de chacun même de ceux qui se la jouent gens bons.
          choix de bases issus du refus que naître = mourir et ce refus est lui même juste un effet du totalitarisme de la pensée analytique sur nos psyché..soit 5% au mieux de la psyché qui marche encore ..
          ces 5% ne sont pas aptes à la vie pour ce qu’elle est..
          que nous remplaçons par ce que MOA je veux, faute de mieux..
          Tout pour ma gueule, chacun sa merde, compétition qui élimine = guerres etc , société verticale qui écrase,vole etc , mono-poly, etc
          ce qui se passe est juste spontané par rapport à ce que MOA je veux..
          donc je reprends : « Pourquoi les européens sont ils incapables de se défendre des banksters qui contrôlent leur pays, l’Europe et le monde occidental ? »

          il n’y a pas d’européens, ni de français ni ni ni , il y a un nombre x de personnes isolés des autres sauf par intérêt, physique et mental..uniquement auto centrées , tous divisées, les seul à coopérer sont les truands issus de ces choix maudits de la compétition entre humain etc etc ils coopèrent pour niquer les autres et à 1% ils gagnent haut la main..
          les banksters sont en fait le rêve secret de quasiment tout le monde, argent et pouvoir pour moa afin d’essayer de mieux fuir la vie que nous refusons, ce que tous nous nous défendrons bien sur d’être, tous acteurs sur scène globalement..si si !! car chaque moi ne peut que avoir une image désirable de moi, sinon il doit changer par programmation, alors JE mens bien sur..donc tout va bien, le probleme c’est tous les autres, on ne sait plus que le global est ce qui est en premier....c’est ainsi que fonctionne le programme de la pensée., entre autre fonctionnement, programme organique qui ne sait plus qu’il est un programme définit et limité à ce qui est pratique et à rien d’autre..= inapte à la vie si il fonctionne seul !!
          ce désastre humain millénaire est donc parfaitement en phase avec nous..
          nous sommes ce désastre ; il est juste l’image externe de ce que nous sommes à l’intérieur, sauf moi bien sur multiplié par tous..= status quo pluri-millénaire
          en restant coincés là, moi qui vit en circuit fermé avec lui même, tous narcissique bien sur avec des vitrines différentes car nous jouons des rôles, et si nous survivions, en restant avec ces bases il se passera des milliards d’années sans que rien d’autre ne se passe..sauf intervention hypothétique de disons L’Origine..
          Dommage vivre est le miracle...

          mes respects


        • yakafokon 23 mai 14:53

          Pour que l’Union Européenne songe à se défendre, encore faudrait-il qu’elle soit attaquée !

          Peu importe le papier d’emballage qui enveloppe le « piège à cons » ( lutte contre la dictature, respect des droits de l’homme, arme de destruction massive ), la guerre n’a toujours eu qu’un seul but : s’emparer des ressources naturelles du pays attaqué !

          Surtout s’il n’a pas d’armée, ou si faible qu’elle ne compte pas !

          Dans le pire des cas, les Etats-Unis font faire la guerre par leurs esclaves, et se contentent d’un tapis de bombes incendiaires, du napalm, et de l’agent Orange.

          Car si par malheur les G.I.s combattent à terre, ils se prennent une branlée !

          La Corée du Nord, le Vietnam, ou l’Afghanistan sont là pour nous le rappeler.

          Ce n’est pas que les américains manquent de courage, mais ils manquent de motivation !

          Comment être motivé quand on vous envoie à 10.000 km de chez-vous, vous battre contre des gens qui ne vous ont rien fait, et que vous ne connaissez même pas ?

          En Afghanistan, l’armée britannique s’est cassée les dents sur la Kibber Pass, qu’elle n’a jamais pu franchir, et pourtant ce n’était pas une armée d’opérette !

          Alors l’armée américaine...laissez-moi rire !

          L’invasion russe n’a absolument aucune raison d’envahir la Communauté Européenne, ( tout a déjà été volé par Washington, et nous sommes à poil ).

          La Russie n’a aucune raison de risquer la vie du moindre soldat russe, alors que c’est le plus vaste pays au monde ( 11 fuseaux horaires sur 24 ), et qu’il regorge de toutes les ressources naturelles pour assurer une totale indépendance dans tous les domaines ).

          Par-contre, elle a dû se défendre à plusieurs reprises, pour rester la Russie.

          Napoléon 1er, Hitler, et maintenant contre les néocons de Washington !

          Mais tout a changé : elle ’est plus seule, grâce aux BRICS.

          Même si les centenaires des EHPAD continuent à radoter la chanson de Michel Sardou « si les ricains n’étaient pas là », les gens qui ont Internet et un VPN sont parfaitement informés de la réalité des évènements sur les réseaux sociaux extérieurs à la Communauté Européenne, pour contourner la dictature médiatique qui nous est imposée par Ursula Von Der Leyen !

          Pour contourner cet écueil, Macrounet ne peut rien !


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 23 mai 15:10

            @yakafokon
             
             ’’Pour que l’Union Européenne songe à se défendre, encore faudrait-il qu’elle soit attaquée !’’
            >
            Ce n’est pas l’UE c’est qui, c’est quoi, l’UE ?  qui est attaquée, ce sont les nations européennes qui le sont, et par qui ? Par l’UE, ou plus exactement, par notre ’’ami’’ qui nous veut du bien.
             
             Aie confiance, crois en moi


          • Hervé Hum Hervé Hum 23 mai 15:27

            Dans une lutte de classe, la guerre est toujours le moyen pour réguler la masse de travailleurs et refroidir leur volonté de justice économique. Ou bien pour lorsqu’il y a un effondrement économique imminent, détourner sa colère sur un bouc émissaire extérieur. Les pays de l’UE ou les USA ne risquent pas d’être attaqué par les russes ou les chinois sur le plan militaire, mais pour l’élite prédatrice au pouvoir, le risque d’une guerre civile est le vrai danger et il faut donc lui désigner un ennemi extérieur.

            L’ennemi n’est pas la même classe sociale d’un autre pays, mais toujours celle qui vous domine dès lors où vous n’en faites pas partie. Idem pour ceux d’en face.

            Bref, comme le disait Anatole France, on croit se battre pour sa patrie, mais on se bat pour les industriels" entre temps appelés les oligarques ou hyper possédants, seul le nom a changé.

            continuez donc à vous laisser mener par le bout du nez !!!


            •  C BARRATIER C BARRATIER 23 mai 17:37

              L’Europe pourra toujours se défendre, un peuple ne se laisse pas enchainer, l’hIstoire actuelle le montre, les russes ne viennent pas à bout de l’Ukraine, sauf dans les régions où on parle d’abord russe. La France a tout ce qu’il faut pour ne pas se laisser enchainer, elle est toujours prête à la plus forte riposte


              • Tolzan Tolzan 24 mai 00:20

                @C BARRATIER
                Merci pour votre commentaire. On n’a pas tellement l’occasion de rire en ce moment. Continuez.... cela fait du bien.


              • @Tolzan
                Si il a raison , autant t’a un paqiuet de gus ici qui sous estime la Russie et sur plusieurs points cela leur à couyté tres cher, en economie comme sur le plan militaire...
                Eh bien la tu fais la meme erreur inverse
                c’est la loi du nombre, si la Russie
                (ce n’est pas le cas le precise...mais pour illustrer cet exemple quazi impossible)
                decidais d’envahir l’europe elle prendrai sa juste raclée à plus ou moins long terme
                Non pas parce qu’on est les meilleurs loin de la mais simplement les plus nombreux , de plus les USA se feraient une joie immennse de nous livrer un max d’armes
                 
                -Pour nous assouvir encore plus avec des dettes ensuite et faire coup double par la meme occasion ... ci dessous...
                 
                -Lui régler son compte via satellite interposé (comme d’ab) 
                son rêve de toujours enfin accessible aux faucons pour etre plus précis


              • @Tolzan
                Je n’ai pas precisé que si la France etais envahie par la russie l’Europe suivrais c’est tellement évident , tiens à le preciser si un dans le tas ne le comprenais pas


              • Tolzan Tolzan 24 mai 10:17

                @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

                Aveuglé par la propagande des LCI, BFM, et autre France-télévision, tu prends vraiment les Russes pour des imbéciles. Pour avoir travaillé à Moscou et St Petersbourg, je peux te dire que les Russes sont un peuple très éduqué (plus que nous) et avec des gens brillants dans tous les secteurs (économique, scientifique, artistique, médecine, etc). Les Russes n’attaqueront pas l’Europe occidentale dans une guerre classique pour au moins 3 raisons :

                1) Ils connaissent aussi bien que toi la loi du nombre et savent qu’ils ne pourraient pas contrôler une population de 700 millions d’habitants.

                2) Ils ont toutes les matières premières, le gaz, le pétrole et sont exportateurs de produits agricoles. Donc, ils n’auraient rien à gagner à nous attaquer.

                3) Ils n’ont qu’à regarder notre situation politique et économique, pour constater que nous sommes en décadence et en voie d’effondrement dans tous les domaines. Pourquoi, nous attaquer puisque nous allons nous effondrer sur nous-mêmes ? Le temps travaille pour eux.

                Et le meilleur pour la fin : la guerre la plus probable devant nous n’est pas une guerre contre la Russie, mais une guerre franco-française, une guerre ethnoreligieuse entre les populations musulmanes immigrées venues d’Afrique et le peuple premier de France, celui des Blancs de culture chrétienne qui a construit ce pays depuis mille ans au moins.


              • Yukimuras 24 mai 14:26

                @C BARRATIER
                Les chaines de l’UE ne sont pas assez lourdes pour que vous ne le voyez pas ? 


              • Xenozoid Xenozoid 23 mai 17:38

                prouttt !!!


                • GoldoBlack 24 mai 07:12

                  La propa fasciste ruSSe du jour...


                  • zygzornifle zygzornifle 24 mai 08:06

                    Lol, pour l’instant elle cherche a se défendre contre la montée de l’extrême droite en se laissant submerger par la migration .... 


                    • Eddie 24 mai 08:50
                      Pendant la dernière guerre mondiale, l’ennemie russe était principalement les allemands. 
                      Mais, actuellement, tous les pays de l’OTAN, avec comme chefs les anglo-saxons, sont de fait en guerre contre la Russie, pour l’instant seulement sur le territoire ukrainien.
                      Et cela change complètement la façon de procéder pour vaincre. 
                      D’abord éliminer physiquement le plus possible de soldats du pays limitrophe le plus dangereux : dans notre cas c’est l’Ukraine. 
                      Donc ne surtout pas vaincre très rapidement l’Ukraine, car sinon les centaines de milliers de soldats nazis haineux seraient toujours en vie et représenteraient un très grand danger à tout moment. D’où le retrait des forces russes des alentours de Kiev au début de l’opération spéciale russe. 
                      Et rapidement, très solides retranchements des russes, qui ont ensuite décimé les abrutis d’ukrainiens qui ont attaqué aveuglément pendant presque deux ans. 
                      Et de nos jours, les fanatiques soldats nazis ukrainiens ayant été pratiquement tous tués, l’armée ukrainienne n’est que l’ombre d’elle-même, elle est en lambeaux. 
                      L’autre but sous-jacent très important également, était de pouvoir tester et de détruire le maximum des armements de tous les pays de l’Otan. 
                      Les deux buts principaux étant atteints, et comme les restes de l’armée ukrainienne se sont maintenant mis en position défensive, les russes sont obligés d’avancer afin d’obliger les ukrainiens d’envoyer leurs maigres réserves à l’abattoir. 
                      Cette tactique permet aux russes de tranquillement liquider autour de 2.000 soldats adverses par jour. Cela démontre que l’idée guerrière de Macron contre la Russie est l’un des plus grands bluffs de l’histoire de l’Humanité. En effet, la France possède une force combattante maximale d’environ quatre mille à six mille hommes, tous les autres militaires font partie de l’intendance, donc des non combattants. L’armée Française pourrait se battre pendant seulement deux à trois jours. Et après ce serait la capitulation sans condition !
                      Les jours de l’armée ukrainienne sont comptés, et les choses sérieuses vont enfin commencer : la guerre mondiale entre l’Occident comprenant environ 12% du monde et avec les USA comme chef, et les 88% du monde derrière la Russie, la Chine, l’Iran, la Corée du Nord...
                      Si cette année 2024 serait bien l’année prophétique de la troisième guerre mondiale, avec pluies abondantes et faibles récoltes, celle-ci devrait réellement débuter dans deux mois, courant juillet, après un assassinat d’un homme important dans les Balkans : l’assassinat du troisième messager de paix. Et comme les Ukrainiens, les Israéliens et les américains assassinent à tour de bras ces temps ci…
                      Mais préalablement au début de cette grande guerre généralisée, devraient s’être produits un brutal gigantesque effondrement économique mondial, et induites, de terribles guerres civiles/révolutions, surtout en Occident.

                      • placide21 24 mai 10:06

                        Origine de la puissance de notre suzerain : https://youtu.be/clUCt8mgot8?t=1421


                        • Abou Antoun Abou Antoun 24 mai 12:05

                          L’Europe n’est pas un état, ce n’est pas une nation. c’est une colonie américaine. Dans l’histoire quand les colonies prennent les armes c’est pour se libérer du ’colonisateur’. La question de la défense de l’Europe dans le cadre actuel n’a aucun sens.


                          • Krokodilo Krokodilo 24 mai 13:53

                            L’Europe a été attaquée, oui, par le pays qui a saboté le gazoduc Nord Stream II...


                            • Eric F Eric F 25 mai 10:54

                              A la source de ce conflit, l’occident avais commis l’erreur de vouloir intégrer dans ses instances des pays contigus à la Russie, et qui lui sont liés par l’histoire et la culture. L’objectif était d’isoler la Russie et affaiblir son influence internationale (cf Bzezinsky), c’est loupé -les pays ayant, disons, des griefs vis à vis de l’occident, soutiennent tacitement ou ouvertement la Russie-.

                              Mais factuellement, ni l’UE ni l’OTAN ne sont en guerre contre la Russie, ils soutiennent un pays qui défend son territoire dont une partie est occupé par les forces russes, qui y progressent actuellement.
                              Il y a néanmoins escalade du niveau d’hostilité entre Occident et Russie, le versatile Macron y contribue avec son histoire de troupe au sol -mais là ce serait de la belligérance directe même en restant en seconde ligne, du reste les Yankees n’iront pas-.

                              Dans cette histoire, l’Europe a pris la mesure de sa faiblesse au niveau militaire (le parapluie américain avait été bien commode), elle n’est pas en mesure de fournir à l’Ukraine au niveau du potentiel russe (savoir que la France n’a que 200 chars, ce qui la place en 50è position mondiale fait frémir). Cela conduit à une dynamique de réarmement, mais sans les moyens de la faire rapidement (avec tous les autres problèmes et les déficits). Le lobby militaro-industriel pousse à la roue.


                              • Eric F Eric F 25 mai 13:26

                                @eau-mission
                                Indirectement, car c’est l’opérateur de tir qui décide et active le lancement.
                                Ce conflit n’est pas le seul de ce genre, le ’’soutien’’ par le fournisseur d’armes s’est désormais étendu.
                                A quoi s’ajoute, il est vrai, de part et d’autre des opérations hostiles non militaires (appelées aussi ’’nouvelles formes de conflictualité’’) telles que sanctions, ingérences, cyberattaques, désinformation... [je ne parle pas de sabotage, c’est plus compliqué puisqu’il s’avère que celui des gazoducs vient ...des ’’amis’’].
                                A ce stade, les relations diplomatiques sont maintenues et on ne s’entretue pas, mais il y a surenchère d’intimidations, menaces, provocations...


                              • pemile pemile 25 mai 15:04

                                @eau-mission "Quand un lanceur ukrainien lance un obus/missile/drone guidé par un système satellite Otanien, la logique dit que l’Otan participe directement au tir"

                                Et quand Patrice Bravo utilise AgoraVox pour diffuser la propagande russe la Belgique participe directement ?


                              • pemile pemile 25 mai 18:06

                                @eau-mission « On parle d’implication directe. »

                                Parce que mon GPS est susceptible d’utiliser les satellites de Glonass ou de Beidou ??!! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité