• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Il y a 60 ans, l’assassinat de J. F. Kennedy, témoignages des (...)

Il y a 60 ans, l’assassinat de J. F. Kennedy, témoignages des médecins de l’hôpital de Dallas

 

Article traduit et adapté du site américain WSWS

 

La sortie d'un nouveau documentaire, sur le service de streaming en ligne sur Paramount Plus le 14 novembre JFK : What the Doctors Saw, fournit des informations longtemps cachées qui discréditent encore davantage le rapport Warren. Le documentaire révèle que tous les médecins qui ont soigné le président mortellement blessé dans la salle de traumatologie 1 du Parkland Memorial Hospital de Dallas ont identifié le trou de balle sur le devant du cou de Kennedy comme une blessure d'entrée. Cette conclusion unanime des experts médicaux qui ont soigné le président contredit catégoriquement l’affirmation de la Commission Warren selon laquelle toutes les balles qui ont touché Kennedy ont été tirées par derrière. Dans sa critique du documentaire, le New York Times – qui a défendu les conclusions de la Commission Warren contre toutes les critiques depuis leur première publication en 1964 – ne conteste pas le témoignage des médecins. La critique conclut : « Vous terminerez le film en convenant que ce que les médecins ont vu est crucial. Mais ce que tout cela signifie pour le mystère le plus persistant de l’Amérique est moins clair. » En fait, ce que « tout cela signifie » est extrêmement clair : l’évaluation par les médecins des blessures du président Kennedy discrédite de manière décisive le rapport Warren. Les balles ne pouvaient pas provenir uniquement du Texas Book Depository Building, qui se trouvait derrière le président.

 

 

Barbara Shearer, la réalisatrice du documentaire, est une ancienne responsable du réseau National Geographic. Elle a précédemment réalisé une mini-série télévisée factuelle de trois épisodes en 2021, « Epstein’s Shadow : Ghislaine Maxwell ». La portée de son documentaire sur Kennedy est restreinte puisque il est focalisé sur les souvenirs des médecins de l’hôpital de Dallas, et c'est ce qui en fait sa force, car il évite de s’étendre sur les éléments les plus spéculatifs des nombreuses théories contradictoires et controversées entourant la mort de Kennedy. Le résultat est crédible et objectif. Le témoignage des médecins de Parkland se suffit à lui seul.

 

https://www.cbsnews.com/news/jfk-assassination-john-f-kennedy-doctors/

 

Jacquelynn Lueth, producteur exécutif du nouveau documentaire à expliqué :

« J'ai filmé des interviews avec sept des médecins. Nous avons tendu la main au Dr. Malcom Perry, le chirurgien assistant en charge, et le Dr. Kemp Clark, le chef de la neurochirurgie, mais en raison de problèmes de santé, ni l'un ni l'autre n'a pu y participer. Les entretiens ont été menés individuellement, puis je les ai réunis en groupe. C'était la première fois depuis le jour de l'assassinat qu'ils avaient été réunis.../...les médecins de Parkland ont une vaste expérience dans le traitement des blessures par balle et n'avaient pas d'autre agenda que d'essayer de sauver la vie du président. Ceux qui ont vu la blessure dans le cou du président ont cru qu'il s'agissait d'une blessure d'entrée. Plusieurs d'entre eux ont vu un trou béant à l'arrière de la tête de JFK ».

 

Les observations médicales sur les blessures de JFK des sept médecins qui se trouvaient aux urgences de l'hôpital Parkland ce jour là sont surprenantes.

Mais même s’il se limite à une étude médico-légale d’un éventail limité de preuves, ce que révèle ce nouveau documentaire est inquiétant et explosif. Le récit officiel du gouvernement sur l'assassinat, qui a été avancé quelques heures après la fusillade et qui a été maintenu depuis, est que Lee Harvey Oswald, agissant seul, a tiré sur Kennedy par derrière avec un fusil depuis une fenêtre du Texas School Book Depository Building après que le cortège présidentiel eut dépassé le bâtiment et s'éloigna.

 

Mais ce que les médecins disent tous avoir vu lorsque Kennedy est arrivé à la salle de traumatologie de l’hôpital Parkland Memorial, c’est une blessure par balle à l’avant du cou de Kennedy, avec une blessure à la sortie à l’arrière de la tête. Les médecins se rappellent unanimement avoir vu cela.

 

L’un des moments les plus marquants du film est celui où les médecins voient des photos prétendument tirées de l’autopsie de Kennedy réalisée à Washington D.C. Ils secouent la tête et expriment leur incrédulité, et un médecin dit, incrédule : « Ce n’est pas ce que j’ai vu ».

 

Si Kennedy a été abattu de face, cela réfute de manière décisive la version officielle, mais cela indique également une conspiration gouvernementale, s'étendant sur des années et des décennies, pour dissimuler ce qui s'est réellement passé.

 

Le film, qui se compose en grande partie du témoignage des médecins eux-mêmes, s'ouvre sur une représentation du Parkland Memorial Hospital en 1963. De nombreux médecins eux-mêmes étaient des partisans de Kennedy et l'idolâtraient. Kennedy était un président qui, contrairement à n’importe quel homme politique du gouvernement américain d’aujourd’hui, pouvait parler de véritables idéaux et aspirations démocratiques, même si son administration s’en écartait dans la pratique. Les sept médecins de Parkland sont des gens sympathiques et honnêtes. Ils sont tous décédés depuis leur témoignage, dont une grande partie est montrée pour la première fois dans ce nouveau documentaire.

 

L'hôpital Parkland était de toute évidence l'un des meilleurs de la région de Dallas, et les médecins et infirmières étaient des professionnels expérimentés qui avaient évalué et traité d'innombrables blessures par balle et autres blessures graves avant le 22 novembre. S'exprimant avec émotion dans leurs entretiens enregistrés, ils étaient tous clairement choqués et traumatisés par les événements de cette journée, ainsi que par la conduite obscure du gouvernement dont ils ont été témoins à la suite de la fusillade. Après la fusillade dans le centre-ville de Dallas, le cortège s'est précipité vers l'hôpital le plus proche, Parkland. Les médecins ont reçu le corps de Kennedy dans la salle de traumatologie et étaient prêts à faire de leur mieux. Mais les blessures de Kennedy étaient tout simplement catastrophiques. Alors que les médecins ont observé une blessure à l’entrée de son cou, l’arrière de sa tête, disent les médecins, avait « disparu », ainsi qu’une grande partie de son cerveau.

 

Comme le montre la vidéo tournée par le passant Abraham Zapruder alors que le cortège de Kennedy passait devant la fameuse « butte herbeuse » – qui n'est pas moins troublante à regarder qu'il y a un demi-siècle – la tête de Kennedy a pratiquement explosé lorsqu'il a été abattu, envoyant des morceaux de son crâne et de son cerveau en cascade sur l'arrière de la voiture. Jacqueline Kennedy, qui était assise à côté de Kennedy dans la voiture, peut être vue dans la vidéo en train de récupérer un morceau de son cerveau qui avait été projeté à l'arrière de la voiture, que les médecins de Parkland disent qu'elle tenait toujours lorsqu'elle est arrivée au hôpital.

 

Dans la salle de traumatologie de l'hôpital Parkland Memorial, Kennedy ne respirait pas et son cœur ne battait pas, et les médecins n'avaient pas grand-chose à faire après avoir brièvement tenté de le réanimer, à part le déclarer mort et envoyer chercher un prêtre. Néanmoins, les médecins ont tous documenté et enregistré leurs découvertes en même temps, y compris la blessure à l’entrée du cou de Kennedy. C’est l’A-B-C de la médecine légale des blessures par balle que les blessures à l’entrée sont petites et les blessures à la sortie sont plus grandes – et dans le cas de balles tirées par des fusils puissants, parfois considérablement plus grandes et horribles, contrairement aux représentations hollywoodiennes souvent aseptisées.

 

Ce schéma de blessures à l'entrée et à la sortie constitue souvent la preuve clé établissant la position du tireur par rapport à la victime par balle dans une poursuite pénale. Les médecins de Parkland avaient vu d'innombrables victimes par balle, et distinguer les blessures d'entrée de celles de sortie était pour eux une seconde nature. Ils pensaient tous que la blessure au cou était une blessure à l’entrée – et que ce fait était évident et ne prêtait pas à controverse. Comme le montre le documentaire, il y a eu un choc et une surprise lorsque des agents des renseignements fédéraux se sont rapidement rendus à l'hôpital, ont confisqué le corps et l'ont emmené à Washington.

 

Le médecin légiste en chef du bureau du coroner de Dallas, le Dr Earl Rose, avait un bureau au Parkland Memorial Hospital. Lorsqu’il a protesté contre le fait qu’en vertu de la loi du Texas, l’autopsie devait être pratiquée dans le comté de Dallas, un agent du gouvernement l’a injurié et l’a malmené, mettant ses bras sous les aisselles du médecin, le soulevant en l’air et l’appuyant contre un mur.

 

Il convient de rappeler que les agences de renseignement américaines fonctionnent comme état dans l'état et qu'elles se trouvaient en 1963 à l'apogée de leur criminalité incontrôlée : liens avec le crime organisé, écoutes téléphoniques illégales, enlèvements, cambriolages, contrefaçons, expérimentations humaines, falsification de preuves, persécution et harcèlement des journalistes et des leaders des droits civiques, et les assassinats. Ce n’est que dix ans plus tard, à la suite du scandale du Watergate, que certaines de ces activités, notamment les fameux « joyaux de famille » de la Central Intelligence Agency, ont finalement commencé à être révélées et à faire l’objet d’un examen public.

 

Avant même que le corps de Kennedy n’arrive à Washington D.C. pour une autopsie, le gouvernement fédéral présentait une version des événements dont il n’a jamais dévié : Oswald, agissant seul, a tiré sur Kennedy par derrière. Oswald, qui a publiquement affirmé qu'il était innocent et qu'il était un « bouc émissaire », a été tué par balle deux jours plus tard par Jack Ruby, propriétaire d'une discothèque de Dallas ayant des liens avec le crime organisé, qui est à son tour décédé en prison avant que les poursuites pénales contre lui puissent être engagées.

 

Le jour de l’assassinat, le Dr Malcolm Perry, le chirurgien qui s’est occupé de Kennedy, a donné une conférence de presse à Dallas où il a décrit la blessure à l’avant du cou de Kennedy comme une « blessure d’entrée ». Le Dr Robert McClelland, présent à cette conférence de presse, témoigne dans le nouveau film : « Quand [Dr. Perry] a quitté la pièce, quelqu'un s'est approché de lui et le Dr Perry pensait qu'il s'agissait peut-être d'un homme des services secrets, et il a dit au Dr Perry : « Vous ne devez plus jamais, jamais dire que c'était une blessure d'entrée si vous savez ce qui est bon pour vous. .' »

 

Lorsque le corps de Kennedy est arrivé à Washington et a commencé à être soumis à une autopsie sous un contrôle militaire strict, affirme le documentaire, il avait déjà été falsifié. Le tronc cérébral avait déjà été sectionné chirurgicalement et les restes du cerveau avaient été retirés, ce qui n'a pas été fait à l'hôpital Parkland. L’autopsie elle-même a été, de l’avis de tous, un fiasco et réalisée de manière incompétente, à tous égards. Lorsque les médecins de Parkland voient des photos de l’autopsie des années plus tard, ils disent tous que ces images ne correspondent pas à leurs souvenirs des blessures de Kennedy lorsqu’ils l’ont vu.

 

Dans l’une des sections les plus effrayantes et frappantes du documentaire, les médecins de Parkland sont tous catégoriques sur le fait que Kennedy a été abattu de face. Ils n’avaient aucune raison de mentir et, au contraire, ils se mettaient en danger en refusant d’accepter la version officielle du gouvernement. Alors que toute opposition à la version gouvernementale de l’assassinat est officiellement qualifiée de « théories du complot », 60 ans plus tard, une solide majorité d’Américains ne croit pas à la version gouvernementale et à son invraisemblable « théorie de la balle unique », selon laquelle une balle a touché les deux Kennedy.

 

Le gouverneur du Texas, John Connally, était assis dans la voiture devant lui. Connally lui-même a déclaré publiquement qu'il n'y croyait pas, tout comme le président nouvellement assermenté Lyndon Johnson lors d'un appel téléphonique enregistré. La version officielle des événements du gouvernement a été rassemblée et présentée par la douteuse Commission Warren, qui comprenait l'ancien directeur de la CIA Allen Dulles, qui avait été personnellement licencié par Kennedy à la suite du fiasco de la Baie des Cochons, ainsi que John J. McCloy, une figure influente des coulisses et vieil ami de Dulles. De son côté, Robert F. Kennedy Jr., neveu du président assassiné et fils du procureur général et sénateur Robert F. Kennedy, assassiné en 1968, a déclaré publiquement que son père croyait que son frère avait été tué par un complot impliquant Les exilés cubains et la CIA.

 

En 2023, aux États-Unis, il ne se passe pas un jour sans que les journaux et programmes télévisés américains ne présentent avec déférence les opinions de prétendus « experts » de la soi-disant « communauté du renseignement ». Il s’agit de la même « communauté du renseignement » responsable des « sites noirs » secrets et des camps de torture à travers le monde qui opèrent au mépris catégorique du droit américain et international ; les mêmes forces qui ont servi les mensonges sur les « armes de destruction massive » qui ont été utilisées pour justifier l’invasion et l’occupation de l’Irak en 2003 ; qui a comploté pour assassiner le journaliste de WikiLeaks Julian Assange pour avoir dénoncé les crimes de guerre américains ; qui se livrent à une surveillance illégale mondiale contre des opposants politiques et des dissidents, comme l'a révélé Edward Snowden en 2013. Au cours du dernier mois et demi, cette « communauté du renseignement » s’est mobilisée dans le but d’intimider et de réprimer l’opposition aux crimes de guerre israéliens à Gaza avec de fausses accusations d’antisémitisme. Il a en effet une histoire sombre et sinistre. Dans ce contexte, le documentaire de Shearer arrive à point nommé et est le bienvenu.

 

Le plus évident est que l'écrasante majorité du peuple américain n'a jamais accepté la version officielle de l'assassinat présentée dans le rapport Warren : selon laquelle le meurtre du président était l'acte d'un tireur isolé, Lee Harvey Oswald, qu'il ne faisait pas partie d'un complot politique.

Malgré tous les efforts des médias pour discréditer les critiques du rapport Warren en les qualifiant de « théoriciens du complot », le peuple américain a rendu son verdict sur le sujet. Le rapport Warren a été considéré, presque dès le jour de sa publication en 1964, comme une tentative de dissimulation politique. Et c’était certainement le cas. Le rapport a été commandé par le président Lyndon Johnson – qui a déclaré à ses confidents politiques qu’il pensait que Kennedy était victime d’un complot – pour rassurer un public légitimement méfiant. La composition de la Commission Warren excluait toute enquête sérieuse sur l'assassinat. Ses membres comprenaient des gardiens des secrets d'État de haut niveau comme l'ancien directeur de la CIA, Allen Dulles (qui avait été licencié par Kennedy à la suite du fiasco de la Baie des Cochons) et John J. McCloy, un vieil ami de Dulles, qui était parmi les plus importants influent et puissant des « sages » qui ont dirigé la politique étrangère américaine après la Seconde Guerre mondiale. McCloy a joué un rôle essentiel en persuadant les membres de la Commission Warren qui doutaient de la théorie du tireur unique de garder pour eux leurs opinions dissidentes et de se rallier à la conclusion unanime selon laquelle Lee Harvey Oswald avait agi seul dans l'assassinat du président.

 

Un des membres de la commission, le député Hale Boggs, qui allait devenir leader de la majorité à la Chambre, a par la suite reconnu qu'il avait des doutes sur la fameuse théorie de la « balle unique » (qui affirmait que la même balle avait traversé à la fois Kennedy et le gouverneur du Texas, John Connally) , Boggs a été tué en octobre 1972 lorsque son avion privé s'est apparemment écrasé en Alaska. Ni son corps, ni l'avion n'ont jamais été retrouvés. Les défenseurs de la Commission Warren utilisent depuis des décennies le terme « théorie du complot » pour discréditer toutes les preuves et tous les arguments suggérant une cause politique au meurtre d’un président américain. L’assassinat devait plutôt être considéré comme un événement insensé et dénué de sens, sans rapport avec la situation de la société et de la politique américaine. En aucun cas l’assassinat du président ne peut être considéré comme l’aboutissement sanglant d’un conflit et d’une crise au sein du gouvernement, de quelque chose de très sinistre et de pourri dans l’État américain. C’était le but de la dissimulation officielle. Les États-Unis sont un pays qui recèle de nombreux sombres secrets. Il se peut que le peuple américain ne sache jamais qui a tué Kennedy. Mais les causes profondes de sa mort peuvent s’expliquer.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.7/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • njama njama 24 novembre 2023 12:51

    Comme probablement beaucoup d’américains et de personnes dans le monde ne croit pas le narratif officiel du 11 septembre 2001

    L’effroyable imposture qui nous poursuit encore !

    le plus dingue c’est que ça passe crème !


    • Yann Esteveny 24 novembre 2023 13:30

      Message à avatar njama,

      60 ans de mensonges sur l’assassinat de Monsieur John Fitzgerald Kennedy et il y a encore des abrutis qui ricanent devant les faits en disant « Tu crois à la théorie du complot ! ».
      22 ans de mensonges sur les attentats du 11/9 et il y a encore des abrutis qui ricanent devant les faits en disant « Tu crois à la théorie du complot ! ».

      8 ans de mensonges sur l’ attentat du Bataclan et il y a encore des abrutis qui ricanent devant les faits en disant « Tu crois à la théorie du complot ! ».
      3 ans de mensonges sur la plandémie Covid-19 et il y a encore des abrutis qui ricanent devant les faits en disant « Tu crois à la théorie du complot ! ».

      Le problème n’est pas le complot mais les abrutis qui défendent et ainsi perpétuent le règne du mensonge et du crime. Leur bêtise associée et leur lâcheté produisent cette société inhumaine et causera leur mort.

      Respectueusement


    • Fanny 25 novembre 2023 13:53

      @njama
      ne croit pas le narratif officiel du 11 septembre 2001


      Le schéma est répétitif, simple à appréhender : quand c’est une affaire où l’Etat est mouillé, les acteurs supposés et témoins de premier rang sont tués.

      Ainsi Oswald, Ruby, Epstein.

      Pour le 11/09, qui aurait été tué ?

      Trump doit avoir son idée sur le 11/09, mais il ne la partage pas.


    • Eric F Eric F 26 novembre 2023 10:37

      @Fanny

      ’’Trump doit avoir son idée sur le 11/09, mais il ne la partage pas’’


      Si, il a mis en cause de manière générale les musulmans, déclarant en 2015 lors des primaires ’’Des gens applaudissaient de l’autre côté, dans le New Jersey, où vivent de grandes populations arabes’’

    • Eric F Eric F 26 novembre 2023 10:39

      @Yann Esteveny
      Il y a eu effectivement un complot probable pour l’assassinat de JFK, cela n’implique en aucun cas que toutes les allégations de complot sur d’autres drames sont avérées.


    • chapoutier 26 novembre 2023 11:08

      @Eric F
      toujours à ergoter pour protéger tes maîtres ?

      en gros, je reconnais ce qui est indéniable pour mieux nier le reste, voilà la posture habituelle de notre cher Eric.


    • Aristide Aristide 26 novembre 2023 12:28

      @Eric F

      un complot probable pour l’assassinat de JFK

      Vous avez des éléments objectifs ?
      Vous prêtez le flanc à tous les complotistes de troquet en affirmant sans affirmer… C’est l’arme préférée de tous les zozos .... 


    • chapoutier 26 novembre 2023 12:48

      @Aristide
      Vous êtes un bon petit soldat, toujours croire à toutes les sornettes sans se poser la moindre question.
      Je vais vous dire un grand secret, non, ce n’est pas le père noël qui se glisse dans les cheminées pour noël, et non, ce ne sont pas les marmottes qui emballent le chocolat.
      Désolé de ruiner vos croyances.


    • Eric F Eric F 26 novembre 2023 13:42

      @chapoutier et @Aristide
      Vous me faites rigoler car vous vous annulez mutuellement en me formulant des accusations contradictoires.
      Le fond reste incontestable, s’il y a évidemment des complots, pour autant tout drame ou évènement ne résulte pas forcément d’un complot.
      Le bon sens et la vraisemblance ne sont pas à la portée des idéologues compulsifs que vous êtes l’un et l’autre.


    • chapoutier 26 novembre 2023 13:55

      @Eric F
      Désolé mon cher Eric mais aristide n’annule rien, il n’est que la faction la plus idiote de votre clan, celle qui prétend : pas de complot, et toi tu incarnes la faction qui se présente comme plus intelligente, celle qui propose : peut-etre un complot, on peut pas être sur, mais en tout état de cause certainement pas la CIA.
      en gros aristide, c’est la première ligne défense, celle qui prend le maximum de coups et qui se fait décimer, et toi la réserve de seconde ligne composée de snippers.


    • Eric F Eric F 26 novembre 2023 14:10

      @chapoutier
      Aristide dit au contraire que je suis un crypro complotiste pro-russe, on m’a déjà fait le coup.
      il ne vous viendrait pas une seconde à l’idée que tout n’est pas binaire. De Gaulle était dans le camp occidental mais non inconditionnel, ce genre de position vous est définitivement étrangère.
      Concernant les assassinats de JF Kennedy et son frère, cela peut être la CIA ou des dissidents de celle-ci ou la mafia ou d’autres, je n’ai pas de thèse préférentielle, car je n’ai pas d’a-priori idéologique sur la question, contrairement à Aristide et vous ...au fond vous vous ressemblez comme les valets d’un jeu de cartes, seule la couleur diffère.


    • Aristide Aristide 27 novembre 2023 09:15

      @Eric F

      Aristide dit au contraire que je suis un crypro complotiste pro-russe, on m’a déjà fait le coup.

      Jamais je ne vous ai assimilé à ces personnes. Si j’interviens sur quelques-unes de vos interventions, c’est essentiellement pour vous signaler que vous tirez des conclusions souvent hâtives à partir de données peu fiables... 

      Si vous m’avez lu, vous devez savoir que sur le conflit ukrainien, j’ai regretté la situation issue de l’éloignement de la Russie de toute perspective européenne. Il y avait à mon sens une possibilité de rapprochement avec l’UE, une occasion manquée…

      Concernant les assassinats de JF Kennedy et son frère, cela peut être la CIA ou des dissidents de celle-ci ou la mafia ou d’autres, je n’ai pas de thèse préférentielle, car je n’ai pas d’a-priori idéologique sur la question, contrairement à Aristide et vous ...

      Allons, vous déformez ce que j’ai écrit : « Vous avez des éléments objectifs ?
      Vous prêtez le flanc à tous les complotistes de troquet en affirmant sans affirmer… ». 

      Aucun a priori, je ne dispose, pas plus que vous, d’informations qui pourraient justifier quelques thèses que ce soit !!! Je m’en tiens à la version officielle, c’est simple. 


    • Seth 24 novembre 2023 13:02

      On a beaucoup sanctifié le personnage soi disant de gauche, moderne, pacifiste, prêt à changer le monde et plus encore (en particulier dans la colonie européenne atlantiste par nature) mais quelle importance au bout du compte ? smiley

      Mais il plaisait beaucoup dans france dimanche avec sa donzelle et il faisait mouiller les dondons, Il baisait même les taupinière mais en fait il était moche. Décevant comme toute mode américaine.


      • rogal 24 novembre 2023 13:02

        Un déchaînement ultracomplotiste, qui en annonce d’autres !


        • S. Lampion Grincheux 24 novembre 2023 14:35

          Je pense aussi depuis longtemps que les explications servies par la presse dominante dans cette affaire depuis le début ne valent pas tripette. Mais la version officielle est d’autant mieux passée qu’elle paraît logique.

          Vous écrivez :

          "Le documentaire révèle que tous les médecins qui ont soigné le président mortellement blessé dans la salle de traumatologie 1 du Parkland Memorial Hospital de Dallas ont identifié le trou de balle sur le devant du cou de Kennedy comme une blessure d’entrée. Cette conclusion unanime des experts médicaux qui ont soigné le président contredit catégoriquement l’affirmation de la Commission Warren selon laquelle toutes les balles qui ont touché Kennedy ont été tirées par derrière."

          Or, les trous de balle sont pour la plupart accessibles par derrière, et à l’époque de l’événement, les perversions d’invertis n’étaient pas répandues comme elles le sont aujourd’hui.


          • chapoutier 24 novembre 2023 14:40

            @Grincheux
            je ne sais pas ce que sont des « perversions d’invertis » 
            par contre pour les points d’entré des bastos, apparemment c’était du gros calibre puisque d’après les médecins plus loin dans le texte, il y avait un petit trou devant et un gros trou avec cerveau explosé à l’arrière. ce qui correspond à un tir de face avec gros calibre.


          • SilentArrow 24 novembre 2023 15:51

            @chapoutier

            Je crois que Grincheux parle d’un genre de trou de balle qui n’ rien à voir avec la balistique.


          • chapoutier 24 novembre 2023 15:59

            @SilentArrow
            je suis confus et je fus con

             smiley c’est la fatigue


          • chapoutier 24 novembre 2023 16:01

            @SilentArrow
            et en plus j’ai répondu sérieusement ! smiley

            grincheux se venge d’une histoire de calculette, j’en suis certain


          • S. Lampion Grincheux 24 novembre 2023 16:12

            @chapoutier

            fallait pas commencer


          • chapoutier 24 novembre 2023 16:17

            @Grincheux
             smiley


          • Seth 24 novembre 2023 17:09

            @chapoutier

            Savez pas lire : Or, les trous de balle sont pour la plupart accessibles par derrière,


            Là ça va mieux ? smiley


          • chapoutier 24 novembre 2023 18:06

            @Seth
            je crois que je vais la traîner longtemps celle là.  smiley
            bon, il y a pire comme casserole à traîner.


          • Seth 24 novembre 2023 18:44

            @chapoutier

            Non non, c’est que vous n’êtes pas au fait des horreurs et des vices sans nombre de ce monde dégénéré (dont pourtant certains parlent tant ici). smiley

            nan je rigole. -))


          • SilentArrow 25 novembre 2023 03:11

            @chapoutier
             

            grincheux se venge d’une histoire de calculette, j’en suis certain

            Bah, c’est de bonne guerre, si j’ose dire.

          • GoldoBlack 25 novembre 2023 07:54

            @chapoutier
            « je suis confus et je fus con »
            Un éclair de clairvoyance.
            Célébrons-le ! C’est un de tes derniers.
            Le second degré n’est pas facile d’accès, hein ! Débris.


          • chapoutier 25 novembre 2023 10:09

            je constate un truc étonnant, tous les commentaires ont de mauvaises notes ( 1 étoile sur 3) sauf goldorack qui a systématiquement la note maximale de 3/3.

            félicitation goldorack, tu es le seul bon élève de la classe.


          • John John 24 novembre 2023 17:31

            Chapoutier salut !

            « des blessures par balle que les blessures à l’entrée sont petites et les blessures à la sortie sont plus grandes – et dans le cas de balles tirées par des fusils puissants, parfois considérablement plus grandes et horribles, »

            Cela dépend plus de la balle que du calibre utilisé ... Vu l’entrée et la sortie il s’agit sûrement d’une balle à expansion qui est sortie de sa cible ... Les balles à expansion sont sensées rester dans la cible pour éviter des dégât collatéraux ... Il est évident que si elle sort elle fait un carnage et là où sort la balle n’est pas beau à voir ... → Plus d’info ... On pourrait se demander pourquoi Lee Harvey Oswald aurait fait le choix d’une telle balle ? En tous cas ce qui semble rationnel c’est que le tireur qui a utilisé ce style de balle voulait éviter des dégâts collatéraux tout en occasionnant le plus de dégâts possibles pour le président Kennedy ... Avec une balle de ce style en pleine tête il n’y a aucune chance de survivre ...


            • chapoutier 24 novembre 2023 18:04

              @John
              ils étaient bien décidés à le tuer, mais Lee Harvey Oswald

              était derrière lui et comme il s’est pris de face ... ce n’était pas Lee Harvey Oswald

              ,
              donc c’est bien un coup d’état de la CIA.


            • John John 24 novembre 2023 19:17

              Chapoutier,

              « mais Lee Harvey Oswald était derrière lui et comme il s’est pris de face ... ce n’était pas Lee Harvey Oswald »

              Mais je n’ai jamais dit que c’était lui ... J’ai vu ce reportage sur l’avis de docteur de l’époque et il semble assez évident que vu l’impact de l’avant et celui à l’arrière la balle ne pouvait en aucun cas provenir de derrière ... Cela semble évident comme rationnel ... J’ai vu des photos ... Il lui manque un sacré morceau de crane à l’arrière de sa tête ...  

              « donc c’est bien un coup d’état de la CIA. » 

              Possible ... Mais faut-il s"arrêter à cette seule conclusion ? 


            • SilentArrow 25 novembre 2023 03:00

              @chapoutier

              Je comprends bien le fait que le trou à la sortie est plus grand qu’à l’entrée. On observe le même phénomène lorsqu’une balle a traversé une vitre sans la faire voler en éclat.

              Ce que je comprends moins, c’est l’angle de tir. Pour que la balle entre dans le cou et sorte par l’arrière du crâne, il faut soit que le coup soit parti de très bas, ce qui est difficile à admettre, soit que Kennedy ait eu la tête fortement penchée en arrière au moment de l’impact, ce que les photos, s’il y en a, pourraient révéler.


            • GoldoBlack 25 novembre 2023 07:57

              @chapoutier
              « donc c’est bien un coup d’état de la CIA. »
              Chaprout’ sait tout de l’affaire sur laquelle le mystère plane et résiste depuis plus de 60 ans aux meilleurs spécialistes !
              Mais pas à Chaprout’ ! Toujours plus fort que tout le monde !
              Quelle prétention. Quelle arrogance. Quelle criminologie de bistrot.


            • chapoutier 25 novembre 2023 08:39

              @John

              Bonjour John

              je voulais préciser que si il y a un tir de face, c’est forcement un coup monté et que Oswald est un pigeon.

              Et pourquoi l’hypothèse CIA est la plus probable ? Tout simplement c’est la commission Warren dirigée par la CIA qui a maquillé les résultats de l’autopsie et de l’enquête, qui a menacé tous ceux qui voulaient enquêter, et surtout qui avaient des raisons personnelles d’en vouloir à JFK.

              Peut-etre que ce n’est pas un agent de la CIA qui a tiré le coup mortel, on ne saura jamais la vérité, mais la CIA est au minimum complice et organisatrice.

              Certains ont tenter de faire croire que la mafia est responsable, mais pourquoi, quels mobiles ?

              Si la mafia avait osé assassiner JFK, c’est en accord avec l’état profond et la CIA, sinon la mafia aurait été liquidée.

              La mafia veut juste gagné son pognon à l’abri des regards, pas faire de vague, ne pas se faire remarquer.

              Il ne reste plus que Poutine, il avait 11 ans en 1963, et je suis sur que goldoblack va nous prouver que c’est un coup de Poutine. smiley


              en restant sérieux, la CIA avait l’habitude de renverser des gouvernements, d’assassiner des tas de gens, alors je ne crois pas que assassiner JFK soit un problème pour eux.


            • GoldoBlack 25 novembre 2023 08:48

              @chaprout’
              « l’état profond »
              Et voilà la sémantique fachiotte. Décidément, Chaprout’ a bien assimilé les méthodes et le propos de son camp d’adoption...


            • chapoutier 25 novembre 2023 08:58

              @SilentArrow
              en regardant ce film à la 4eme seconde, en vitesse 0,25 on voit que jfk est blessé une première fois, sa tête est penchée avant ( pas en arriere) et il se prend un impact qui fait des dégâts, ce bout de vidéo au ralenti donne l’impression que c’est bien un impact de face, mais d’accord, l’angle semble bizarre.
              https://www.youtube.com/watch?v=1oe-a4CWHLc


            • GoldoBlack 25 novembre 2023 10:12

              @chapoutier
              Chaprout’ va élucider ce mystère \o/
              Chaprout’, il est trop fort !
              Chaprout’ va bientôt nous dire qui était Jack The Ripper !


            • Eric F Eric F 26 novembre 2023 13:56

              @John
              Si le tir est venu de l’avant, cela ne peut pas être Oswald, c’est sûr ? Alors certains (autres que vous) en tirent des certitudes sur le 11 septembre ou le Bataclan.
              De même, la fiole de Colin Powel était un faux, donc le virus du covid n’existe pas et les avions diffusent un poison pour nous exterminer. Logique, non ?.

              Pourquoi les murs du Havre sont bancs ? Parce que transatlantique..., nous vivons une époque surréaliste !


            • leypanou 24 novembre 2023 18:41

              a déclaré publiquement que son père croyait que son frère avait été tué par un complot impliquant Les exilés cubains et la CIA  : Robert Francis Kennedy s’est pas mal « démonétisé » quand pour une conférence ou un truc comme ça, sa femme voulait que les présents aient eu une piqûre contre la « chose ».

              En plus, Laurent Guyénot avait un article que j’ai trouvé pas mal qui expliquait pourquoi John Kennedy a été trucidé et qui sont les véritables donneurs d’ordre.


              • jocelyne 24 novembre 2023 18:58

                on continue sur cet event>>< ?


                • mursili mursili 25 novembre 2023 01:00

                  Le juge Napolitano en discute avec deux de ses invités habituels, les anciens de la CIA, Ray McGovern et Larry Johnson. L’un et l’autre sont d’accord pour dire que ce n’est pas Lee Harvey Oswald qui a tué Kennedy et que la CIA doit être fermée et remplacée par une agence dédiée uniquement aux missions de renseignement sans se mêler d’organiser des coups d’états à l’étranger (Iran, Cuba, etc.) et aux États-Unis même.

                  Ray McGovern est catégorique, c’est un complot orchestré par l’ancien directeur de la CIA Alan Dulles que Kennedy avait limogé deux ans plus tôt, à la suite du fiasco de la Baie des Cochons et qui sera l’un des sept membres de la commission Warren.

                  Larry Johnson ne va pas aussi loin mais est d’accord avec Ray McGovern pour dire que la CIA doit être restructurée de fond en comble (burned down to the ground).

                   https://youtu.be/b1DgJCEQCNY?t=1240

                  Au passage, je recommande la chaîne d’Andrew Napolitano qui reçoit régulièrement des invités très intéressants, comme John Mearsheimer, Jeffrey Sachs, Douglas Macgregor, Scott Ritter, etc. C’est en anglais mais on peut s’arranger pour comprendre ce qu’ils ont à dire en traduisant les transcriptions. 


                  • leypanou 25 novembre 2023 10:01

                    @mursili
                    Ray McGovern est membre d’une association pour promouvoir la paix ou quelque chose comme ça.
                    John Kiriakou, ex-whistleblower, aussi est sur ce positionnement


                  • Gérard Luçon Gérard Luçon 25 novembre 2023 05:00

                    en 62 j’avais 12 ans, pas de TV à la maison, mais la radio tournait en continu car pour mon père, ancien militaire, ça sentait le « roussi » !!!

                    Qqs précisions :

                    -Jack Rubistein (dit Ruby) était de la mafia juive de Chicago, laquelle « tenait » le père de JFK ; cette même mafia, dirigée par Meyer Lansky, avait de très gros intérêts à Cuba et l’affaire de la Baie des Cochons lui a porté un énorme coût financier

                    -cette même « mafia » de Chicago a promu le couple Obama (source The NewYorker, dans lequel est nommée comme soutien la fille de Heffer) ... Obama très lié à Caroline Kennedy-Schlossberg ...


                    • SilentArrow 25 novembre 2023 07:14

                      @Gérard Luçon

                      J’ai le même âge que vous, mais l’assassinat de Kennedy, c’est en 63.


                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 25 novembre 2023 09:53

                      @SilentArrow
                      exact, j’ai tapé trop vite, en plus 1963 + 60, et avec un Bac « C » ... merci !


                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 novembre 2023 05:13

                      @Gérard Luçon
                      erreur en tapant : en 63 j’avais 12 ans ...


                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 novembre 2023 05:14

                      @Gérard Luçon
                      erreur ... pas en 62 !!! en 63 j’avais 12 ans


                    • njama njama 25 novembre 2023 10:25

                      Le mobil de l’assassinat n’est-il pas plus important que la méthode d’y être parvenu ou même de connaître les commanditaires...

                      JFK était favorable à un rapprochement avec Cuba... allié de l’URSS

                      crime de lèse-majesté pour l’état profond, pour le complexe militaro-industriel ?

                      https://www.liberation.fr/planete/2020/02/20/a-cuba-un-week-end-trouble-par-l-histoire_1779091/


                      • leypanou 25 novembre 2023 10:43

                        @njama
                        beaucoup de gens avaient intérêt à ce qu’il disparaisse : cet article d’Edward Curtin à mon avis est assez complet sur l’affaire, surtout sur ce qui s’est passé à Dallas le jour de l’assassinat.


                      • njama njama 25 novembre 2023 10:44

                        et puis en arrière plan la crise des missiles de Cuba en réponse aux missiles nucléaires US en Turquie pointés vers l’URSS

                        « Le 29 octobre, l’URSS fit stopper ses navires restant en route vers Cuba et promit également d’enlever toutes ses installations militaires à Cuba. Le compromis nécessaire à la négociation fut un engagement des États-Unis à ne pas attaquer Cuba et à démonter dans 6 mois leurs 15 fusées PGM-19 Jupiter installées en Turquie, ainsi que d’autres en Italie, et donc pointées vers le bloc de l’Est (cette dernière partie de l’accord devait au départ rester secrète). »

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_des_missiles_de_Cuba

                        JFK n’était pas favorable à ce que Israël dispose de la bombe nucléaire, sa politique pro-Nasser n’était pas du goût des sionistes

                        En somme de nombreuses raisons pour l’état profond qui est une mafia de le buter


                      • njama njama 25 novembre 2023 14:18

                        @leypanou
                        Il pointant beaucoup de cases dans l’agenda de l’état profond pour se faire abattre !
                        « En juin 1963, JFK prononça un discours historique à l’Université américaine dans lequel il appelait à l’abolition totale des armes nucléaires, à la fin de la guerre froide et à la « Pax Americana imposée au monde par les armes de guerre américaines », et au mouvement vers une « désarmement général et complet »

                        pro-Nasser c’est à dire, sur fond de la pensée politique panarabe issue de la Nahda ce qui pouvait entraver l’influence américaine au Moyen-Orient et son expan_Sion et faire de l’ombre au dominion anglo-américain, au »Cartel des sept sœurs« ...

                         »En 1957, le panarabisme était devenu l’idéologie dominante dans le monde arabe et de nombreux habitants de la région considéraient Nasser comme son représentant incontesté"
                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Gamal_Abdel_Nasser#Panarabisme,_socialisme_et_unit%C3%A9_africaine

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Nass%C3%A9risme
                        crise cardiaque ou assassiné ? c’est pas clair...


                      • leypanou 25 novembre 2023 21:55

                        @njama
                        je pense que cet article clôt définitivement cette affaire : en tout cas, je suis d’accord sur la ligne.


                      • njama njama 25 novembre 2023 22:37

                        @leypanou
                        Merci pour les liens


                      • Eric F Eric F 26 novembre 2023 10:47

                        @leypanou

                        ’’beaucoup de gens avaient intérêt à ce qu’il disparaisse’’


                        Chaque thèse a ses propres certitudes, la mafia, la CIA, un rival politique, les anticommunistes, les pro-communistes, finalement on se demande qui ne l’a pas assassiné.
                        Du moins sur les faits eux même, la présence d’au moins deux tireurs semble avérée.

                      • chapoutier 26 novembre 2023 11:05

                        @Eric F
                        alors Eric, toujours à jeter le doute pour protéger tes maîtres.
                        quand même, il faudrait pas nous prendre pour des c.

                        La CIA et le FBI n’auraient pas eu les moyens de trouver les vrais responsables au cas où la CIA n’avait pas été mouillée jusqu’au cou ?
                        tu veux vraiment nous faire avaler cette salade ?


                      • Aristide Aristide 26 novembre 2023 12:23

                        @Eric F

                        semble avérée.

                        Avec cet oxymore, on ferait pendre la moitié de la terre !!!

                        Sur le fond, allons, comme sur de nombreux sujets, nous n’avons en main aucunes des preuves ou même des éléments qui lèveraient le doute sur cet assassinat.


                      • Eric F Eric F 26 novembre 2023 14:13

                        @Aristide et @chapoutier
                        Et re-, vos remarques s’annulent mutuellement.
                        Il y a des complots mais tout n’est pas pour autant complot, bons sens qui vous échappe l’un et l’autre.


                      • alinea alinea 25 novembre 2023 22:59

                        Notre Jacky française ( d’origine ) a quand même rattrapé quelques bouts de cerveau de son mari giclant par la nuque... c’est évidemment pas le sort de toute femme distinguée...elle n’en a pas moins vécu par la suite avec un milliardaire grec..


                        • Depuis quand un maire s’autorise le droit de répandre publiquement l’état de santé d’un élu absent à la réunion du conseil municipal .

                          Quelle loi, quel décret justifie cette publicité .......


                          • hans-de-lunéville 1 26 novembre 2023 18:14

                            sur toutes les videos on voit très clairement un tir de l’arrière, cependant je ne comprend pas que celà soit toujours en route>....


                            • chapoutier 26 novembre 2023 19:03

                              @hans-de-lunéville 1

                              en regardant ce film à la 4eme seconde, en vitesse 0,25 on voit que jfk est blessé une première fois, sa tête est penchée avant ( pas en arriere) et il se prend un impact qui fait des dégâts, ce bout de vidéo au ralenti donne l’impression que c’est bien un impact de face, mais d’accord, l’angle semble bizarre.
                              https://www.youtube.com/watch?v=1oe-a4CWHLc


                            • Parrhesia Parrhesia 27 novembre 2023 08:57

                              Dans les esprits de 2023, l’expression « théorie du complot » s’applique désormais à l’ensemble d’évènements inexpliqués et inexplicables selon la logique classique.

                              Et cela va de l’assassinat de J.F.K. jusqu’au silence des media français sur l’idendité des assassins de Thomas en passant par certaines idées directrices de la gestion de l’Europe ou par des enquêtes suggérant a priori le dérangement mental de certains assassins. Pour ne citer que cela.

                              Par exemple, en ce qui concerne la gestion de l’Europe, j’aimerais bien que l’on nous explique en quoi livrer tout un continent aux dangereux aléas d’une invasion migratoire visible comme le nez au milieu de la figure représente un impératif géopolitique ! 

                              Ou encore, comment des délocalisations d’usines entraînant le chômage peuvent justifier l’allongement du temps de travail ! Etc. Etc.

                              Il n’y a donc pas de « théorie du complot ». Il y a un complot dans toute son éclatante réalité !

                              Au lieu de vilipender des « complotistes », il reste donc à savoir qui sont les comploteurs afin de leur expliquer avec conviction qu’ils ont tort.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

chapoutier


Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité