• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cour internationale de justice : les intentions génocidaires d’Israël (...)

Cour internationale de justice : les intentions génocidaires d’Israël à Gaza

Suite du réquisitoire de l'Afrique du Sud contre Israël à la CIJ. Cette seconde partie documente les intentions génocidaires d'Israël à Gaza. Elle est suivie d'un commentaire de Norman Finkelstein, fils de rescapés d'Auschwitz et du ghetto de Varsovie et autorité mondiale sur la question palestinienne, qui propose une explication au fait que ce génocide ne soit pas dissimulé, mais hautement revendiqué.

Audience publique

tenue le jeudi 11 janvier 2024, à 10 heures, au Palais de la Paix,

sous la présidence de Mme Donoghue, présidente,

en l’affaire relative à l’Application de la convention pour la prévention et la répression du crime de génocide dans la bande de Gaza (Afrique du Sud c. Israël)

________________

COMPTE RENDU

________________

Traduction Alain Marshal depuis le site de la Cour Internationale de Justice

La PRÉSIDENTE : Je remercie Mme Hassim et j’invite maintenant M. Tembeka Ngcukaitobi à s’adresser à la Cour. Vous avez la parole, Monsieur.

Monsieur NGCUKAITOBI :

INTENTION GÉNOCIDAIRE

1. Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les membres de la Cour, c’est un privilège de comparaître devant la Cour au nom de l’Afrique du Sud. Je parlerai de l’intention génocidaire d’Israël.

2. A ce stade, afin d’ordonner des mesures conservatoires, la Cour n’est pas tenue de déterminer que la seule conclusion à tirer des éléments de preuve disponibles est l’intention génocidaire, car cela revient à statuer sur le fond. L’appréciation de l’existence d’une intention de destruction « ne pourrait être faite par la Cour qu’au stade de l’examen du fond[1] ». Le fait que certains des actes allégués puissent également constituer des atrocités autres qu’un génocide n’exclut pas la constatation d’actes plausibles de génocide.

3. Madame la Présidente, l’Afrique du Sud n’est pas la seule à attirer l’attention sur la rhétorique génocidaire d’Israël à l’encontre des Palestiniens de Gaza. Quinze rapporteurs spéciaux des Nations unies et 21 membres des groupes de travail des Nations unies ont averti que ce qui se passe à Gaza reflète « un génocide en gestation » et une intention manifeste de « détruire le peuple palestinien sous occupation[2]. »

L’intention établie à partir du comportement

4. Israël a une intention génocidaire à l’encontre des Palestiniens de Gaza.

5. Cela ressort clairement de la manière dont l’attaque militaire d’Israël est menée, qui a été décrite par Mme Hassim, SC. Elle est systématique dans son caractère et sa forme : le déplacement massif de la population de Gaza[3], parquée dans des zones où elle continue d’être tuée[4] et la création délibérée de conditions qui « conduisent à une mort lente ».

6. Il y a également un modèle de comportement clair : le ciblage des maisons familiales et des infrastructures civiles[5], la destruction de vastes zones de Gaza[6], le bombardement, le pilonnage et le tir d’artillerie sur des hommes, des femmes et des enfants là où ils se trouvent[7], la destruction des infrastructures de santé et le manque d’accès à l’aide humanitaire, à tel point qu’aujourd’hui, 1% de la population palestinienne de Gaza a été systématiquement décimée et qu’un habitant de Gaza sur 40 a été blessé depuis le 7 octobre[8]. Ces deux éléments sont à eux seuls de nature à démontrer l’intention génocidaire d’Israël à l’égard de tout ou partie de la population palestinienne de Gaza.

7. Cependant, troisièmement, il y a une caractéristique extraordinaire dans cette affaire : les dirigeants politiques, les commandants militaires et les personnes occupant des postes officiels d’Israël ont systématiquement et explicitement déclaré leur intention génocidaire ; et ces déclarations sont ensuite répétées par les soldats sur le terrain à Gaza lorsqu’ils se livrent à la destruction des Palestiniens et de l’infrastructure physique de Gaza.

8. Ce troisième élément est démontré ci-après.

Intention exprimée dans le discours génocidaire des dirigeants et des responsables militaires

9. L’intention génocidaire particulière d’Israël est ancrée dans la conviction que l’ « ennemi » n’est pas seulement l’aile militaire du Hamas, ni même le Hamas en général, mais qu’il est ancré dans le tissu de la vie palestinienne à Gaza.

10. Le 7 octobre, dans une allocution télévisée, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré la guerre à Gaza, Israël a commencé à « nettoyer les communautés qui ont été infiltrées par les terroristes » et il a averti que l’ennemi devrait payer un « prix sans précédent[9] ».

11. Il y a plus de 2,3 millions de Palestiniens à Gaza. Israël est la puissance occupante, qui contrôle Gaza ; Israël contrôle les entrées, les sorties et les mouvements internes à Gaza[10]. En tant que Premier ministre, M. Netanyahou exerce un commandement général sur les forces de défense israéliennes et, par voie de conséquence, sur les Palestiniens de Gaza.

12. Le Premier ministre Netanyahou, dans son discours aux forces israéliennes le 28 octobre 2023 — préparant l’invasion de Gaza — a exhorté les soldats à « se souvenir de ce qu’Amalek vous a fait[11] ». Cela fait référence à l’ordre biblique donné par Dieu à Saül de détruire en représailles un groupe entier de personnes connues sous le nom d’Amalécites : « Mettez à mort les hommes et les femmes, les enfants et les nourrissons, le bétail et les moutons, les chameaux et les ânes[12] ». L’invocation génocidaire à Amalek est loin d’être anodine. Elle a été répétée par M. Netanyahou dans une lettre adressée aux forces armées israéliennes le 3 novembre 2023[13]. Madame la Présidente, laissons les mots du Premier ministre parler d’eux-mêmes.

13. Le vice-président de la Knesset, le Parlement israélien, a appelé à effacer la bande de Gaza de la surface de la terre[14].

14. Les forces de défense israéliennes sont d’accord. Le 9 octobre, le ministre de la défense Yoav Gallant a fait un « point de situation » à l’armée, dans lequel il a déclaré qu’Israël « imposait un siège complet à Gaza », « il n’y aura pas d’électricité, pas de nourriture, pas d’eau, pas de carburant ». « Tout sera fermé », car Israël « combat des animaux humains »[15]. S’adressant aux troupes à la frontière de Gaza, il leur a dit qu’il avait « relâché toutes les restrictions » et que « Gaza ne redeviendra pas ce qu’elle était avant. Nous allons tout éliminer [...] nous atteindrons tous les endroits »[16]. Tout éliminer. Atteindre tous les endroits. Sans aucune contrainte.

15. Le thème de la destruction des « animaux humains » a été réitéré par un coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) de l’armée israélienne le 9 octobre 2023 qui, dans un discours adressé au « Hamas et aux résidents de Gaza », a déclaré que le Hamas était devenu Daech et que « les citoyens de Gaza se réjouissent au lieu d’être horrifiés[17] ». Il a conclu que « les animaux humains sont traités en conséquence », « Israël a imposé un blocus total à Gaza, pas d’électricité, pas d’eau, rien que des dégâts. Vous vouliez l’enfer, vous l’aurez »[18]. Le langage de la déshumanisation systématique est évident ici : « animaux humains ». A la fois le Hamas et les civils sont condamnés

16. Au sein du cabinet israélien, ce point de vue est également largement partagé. Le ministre de l’énergie et des infrastructures, Israël Katz, a appelé à refuser l’eau et le carburant car « c’est ce qui arrivera à un peuple de tueurs et de massacreurs d’enfants[19] ». Il n’y a pas d’ambiguïté : il s’agit de créer les conditions de la mort du peuple palestinien à Gaza. Mourir lentement de faim et de déshydratation ou mourir rapidement sous une bombe ou d’un tir de sniper. Mais mourir dans tous les cas. En fait, le ministre du patrimoine, Amichai Eliyahu, a déclaré qu’Israël « doit trouver pour les habitants de Gaza des moyens plus douloureux que la mort[20] ». Ce n’est pas une réponse que de dire que ni l’un ni l’autre ne sont à la tête de l’armée. Ils sont ministres du gouvernement israélien ; ils votent à la Knesset et sont en mesure de façonner la politique de l’État.

17. L’intention de détruire Gaza a été nourrie au plus haut niveau de l’État, le président Isaac Herzog ayant rejoint les rangs de ceux qui signent les bombes destinées à Gaza — après avoir fait remarquer que toute la population de Gaza était responsable et que « cette rhétorique selon laquelle les civils ne sont pas au courant, ne sont pas impliqués, est absolument fausse [...] nous nous battrons jusqu’à ce que nous leur brisions la colonne vertébrale ». Les tentatives ultérieures du président et d’autres personnes pour neutraliser ce discours n’ont pas altéré la portée de ses paroles, qui visaient à rendre tous les Palestiniens responsables des actions du Hamas. De même, comme je le montrerai plus loin, cela n’a pas affecté la manière dont la politique de l’État est comprise au sein du gouvernement.

18. Le ministre de la sécurité nationale a répété les déclarations du président selon lesquelles le Hamas et les civils sont responsables au même titre. Le 10 novembre 2023, lors d’une interview télévisée, il a déclaré que « lorsque nous disons que le Hamas doit être détruit, cela signifie également que ceux qui célèbrent, ceux qui soutiennent et ceux qui distribuent des bonbons sont tous des terroristes et qu’ils doivent également être détruits[21] »..

19. Il s’agit d’ordres de destruction. Et de mutiler ce qui ne peut être détruit. Ces déclarations ne peuvent faire l’objet d’interprétations neutres, ni de rationalisations et de réinterprétations a posteriori de la part d’Israël. Ces déclarations ont été faites par des personnes en charge du commandement de l’État. Elles ont communiqué la politique de l’État. C’est simple. Si les déclarations n’étaient pas intentionnelles, elles n’auraient pas été faites.

Intention exprimée dans les discours génocidaires des soldats

20. L’intention génocidaire qui sous-tend ces déclarations n’est pas ambiguë pour les soldats israéliens sur le terrain. En effet, elle oriente leurs actions et leurs objectifs.

21. Le 7 décembre 2023, les soldats israéliens ont prouvé qu’ils considéraient le message du Premier ministre « souvenez-vous de ce qu’Amalek vous a fait » comme génocidaire. Ils ont été filmés par des journalistes en train de danser et de chanter : « Nous connaissons notre devise : il n’y a pas d’innocents... » ; qu’ils obéissent à un seul commandement, « effacer la semence d’Amalek[22] ». L’invocation d’ « Amalek » par le Premier ministre est utilisée par les soldats pour justifier le meurtre de civils, y compris d’enfants. Ce sont les soldats qui répètent les paroles incitatives de leur Premier ministre.

22. Des soldats israéliens à Gaza ont été filmés en train de danser, de scander et de chanter en novembre : « Que leur village brûle ; que Gaza soit effacée[23] ». Il y a désormais une tendance chez les soldats à se filmer en train de commettre des atrocités contre des civils à Gaza, dans une forme de vidéo « snuff ». L’un d’entre eux s’est enregistré en train de faire exploser plus de 50 maisons à Shujaiya[24] ; d’autres soldats ont été enregistrés en train de chanter : « Nous détruirons tout Khan Younes et cette maison » ; « nous la ferons exploser pour vous et pour tout ce que vous faites pour nous[25] ». Ce sont les soldats qui mettent en œuvre le commandement qu’ils ont reçu.

23. Les commandants de l’armée sont également du même avis. Le commandant de l’armée israélienne, Yair Ben David, a déclaré que l’armée avait fait à « Beit Hanoun ce que Shimon et Levi ont fait à Naplouse » et que « toute la bande de Gaza devrait ressembler à Beit Hanoun[26] ».

24. Le soldat israélien Yishai Shalev a publié une vidéo sur fond de ruines de ce qui était le site de l’université Al Azhar avec la légende « il était une fois une université à Gaza, et en pratique une école pour meurtriers et animaux humains[27] ».

25. Les soldats pensent manifestement que ce langage et leurs actions sont acceptables parce que la destruction de la vie palestinienne à Gaza fait partie de la politique de l’État.

26. De hauts responsables politiques et militaires ont encouragé sans censure le réserviste de l’armée israélienne Ezra Yachin, 95 ans, vétéran du massacre de Deir Yassine contre les Palestiniens en 1948, à s’adresser aux soldats avant l’invasion terrestre de Gaza[28]. Au cours de sa tournée, il a exprimé le même sentiment alors qu’il était conduit dans un véhicule officiel de l’armée israélienne, habillé en treillis de l’armée israélienne :

« Soyez triomphants, achevez-les et ne laissez personne derrière vous. Effacez leur mémoire. Effacez-les, ainsi que leurs familles, leurs mères et leurs enfants. Ces animaux ne doivent plus vivre… Si vous avez un voisin arabe, n’attendez pas, allez chez lui et tuez-le.... Nous voulons envahir, pas comme avant, nous voulons entrer et détruire ce qui est devant nous, et détruire les maisons, puis détruire celle d’après. Avec toutes nos forces, destruction complète, entrer et détruire. Comme vous pouvez le voir, nous assisterons à des choses dont nous n’avons jamais rêvé. Qu’ils lâchent des bombes sur eux et qu’ils les effacent[29] ».

27. Pas plus tard que le 7 janvier 2024, une vidéo d’un soldat a été mise en ligne, dans laquelle il se vante que l’armée a détruit tout le village de Hirbet Ahza. Pendant deux semaines, dit-il, ils ont travaillé dur pour bombarder le village et ont exécuté leur mandat[30].

28. Toute suggestion selon laquelle de hauts responsables politiques ne pensaient pas ce qu’ils disaient, et encore moins que les soldats de Gaza ne comprenaient pas ce qu’ils disaient, serait sans fondement. L’ampleur des destructions à Gaza, le ciblage massif des maisons familiales et des civils, le fait que la guerre soit « une guerre contre les enfants[31] », montrent clairement que l’intention génocidaire est à la fois comprise et mise en pratique.

29. L’intention exprimée est la destruction de la vie palestinienne dans toutes ses manifestations.

Intention découlant de l’incitation publique au génocide

30. La rhétorique génocidaire est également courante au sein de la Knesset israélienne. Les membres de la Knesset ont à plusieurs reprises demandé que Gaza soit « anéantie[32] », « aplatie[33] », « éradiquée[34] » et « écrasée... sur la tête de tous ses habitants[35] ». Ils ont déploré le fait que quiconque puisse « se sentir désolé » pour les habitants de Gaza « non impliqués », affirmant à plusieurs reprises qu’ « il n’y a pas de personnes non impliquées[36] », qu’ « il n’y a pas d’innocents à Gaza[37] », que « les tueurs de femmes et d’enfants ne devraient pas être distingués des citoyens de Gaza[38] », que « les enfants de Gaza l’ont bien cherché[39] », et qu’ « il ne devrait y avoir qu’une seule peine pour tout le monde là-bas — la mort[40] ». Enfin, les législateurs ont appelé à des bombardements « impitoyables depuis les airs[41] », certains préconisant l’utilisation d’armes nucléaires (« apocalyptiques[42] »), et une « Nakba qui éclipsera la Nakba de 1948[43] ».

31. Le discours génocidaire du Premier ministre a gagné du terrain parmi certains éléments de la société civile. Un chanteur célèbre a repris la référence à Amalek de M. Netanyahou, déclarant que « Gaza doit être anéantie et détruite avec chaque semence d’Amalek [...] nous devons simplement détruire tout Gaza et exterminer tous ceux qui s’y trouvent[44] » ; un autre a appelé à « éradiquer Gaza, ne pas y laisser une seule personne[45] ». Des journalistes et des commentateurs ont annoncé que « la femme est un ennemi, le bébé est un ennemi [...] la femme enceinte est un ennemi[46] » ; qu’il faut « transformer la bande de Gaza en un abattoir[47] », « démolir chaque maison que nos soldats rencontrent[48] ». Exterminer tout le monde.

32. Le fait que le gouvernement d’Israël n’ait pas intentionnellement condamné, empêché et puni une telle incitation au génocide constitue en soi une grave violation de la Convention sur le génocide. Il convient de rappeler, Madame la Présidente, qu’à l’article premier de la Convention, Israël a confirmé que « le génocide, qu’il soit commis en temps de paix ou en temps de guerre, est un crime du droit international » et qu’il s’est engagé « à le prévenir et à le punir » en tant que tel. Le fait que le gouvernement israélien ait manqué à son devoir de prévenir, condamner et punir de tels discours a servi à normaliser la rhétorique génocidaire et le danger extrême pour les Palestiniens au sein de la société israélienne. Comme l’a déclaré le député Moshe Saada, du parti Likoud, les avocats du gouvernement partagent son point de vue selon lequel les Palestiniens de Gaza doivent être détruits : « Vous allez n’importe où, et ils vous disent de les détruire. Dans les kibboutz, ils vous disent de les détruire, mes amis du bureau du procureur général qui se sont battus avec moi sur des questions politiques, dans des débats, m’ont dit ... il est clair que nous devons détruire tous les habitants de Gaza[49] ». Détruire tous les habitants de Gaza.

Connaissance de l’ampleur des destructions

33. Israël est conscient de la destruction de la vie et des infrastructures palestiniennes. Malgré cette connaissance, il a maintenu et même intensifié son activité militaire à Gaza.

34. En ce qui concerne la pleine conscience de ces destructions, dans la semaine qui a suivi le 7 octobre, les organisations non gouvernementales et les Nations Unies ont mis en garde contre une crise humanitaire « sans précédent » à Gaza[50]. Les Nations Unies ont déclaré que « les acteurs doivent permettre aux équipes et aux biens humanitaires d’atteindre immédiatement et en toute sécurité les centaines de milliers de personnes dans le besoin[51] ». Dès le début, Israël savait donc[52] qu’il privait la population d’eau, de nourriture, d’électricité et des éléments essentiels à sa survie[53]. Israël l’a déclaré ouvertement : « Tout est fermé.[54] » Israël savait qu’il privait les Palestiniens de soins de santé et de traitement des blessures au milieu d’un bombardement sans précédent[55], de nourriture et d’eau, et d’autres éléments essentiels à la survie. C’est ce qui a amené l’OMS à déclarer : « Nous sommes à genoux pour demander des opérations humanitaires soutenues, renforcées et protégées », appelant « tous ceux qui sont en situation de prendre une décision ou d’influencer les décideurs, à nous donner l’espace humanitaire nécessaire pour faire face à cette catastrophe humaine[56] ».

35. Malgré cette connaissance de la situation, Israël continue de cibler les infrastructures essentielles à la survie : les infrastructures d’approvisionnement en eau et d’assainissement[57], les panneaux solaires[58], les boulangeries, les moulins, les cultures[59]. Israël bombarde les hôpitaux, décimant le système de santé[60]. Il prend pour cible les travailleurs humanitaires et les infrastructures des Nations Unies[61]. C’est à cause de la politique d’Israël que Gaza est devenue un lieu de « mort et de désespoir[62] ».

Conclusion

36. En conclusion, Madame la Présidente, de nombreux propagateurs de graves atrocités ont protesté qu’ils avaient été mal compris, qu’ils ne pensaient pas ce qu’ils disaient et que leurs propres mots avaient été sortis de leur contexte. Quel État admettrait avoir une intention génocidaire ? Pourtant, le trait distinctif de cette affaire n’a pas été le silence en tant que tel, mais la réitération et la répétition du discours génocidaire dans toutes les sphères de l’État d’Israël.

37. Nous rappelons à la Cour l’identité et l’autorité des incitateurs au génocide : le Premier ministre, le Président, le ministre de la Défense, le ministre de la Sécurité nationale, le ministre de l’Énergie et des Infrastructures, les membres de la Knesset, les hauts responsables de l’armée et les fantassins. Les propos génocidaires ne sont donc pas marginaux : ils s’inscrivent dans la politique de l’État.

38. L’intention de détruire est clairement comprise par les soldats sur le terrain. Elle est également parfaitement comprise par certains membres de la société israélienne, le gouvernement étant critiqué pour avoir autorisé la moindre aide à Gaza, au motif qu’il revient sur sa « promesse » d’affamer les Palestiniens[63]. Toute suggestion selon laquelle les responsables israéliens ne pensaient pas ce qu’ils disaient, ou n’étaient pas pleinement compris — par les soldats comme par les civils — comme voulant dire ce qu’ils disaient, doit être rejetée par la Cour. Les preuves de l’intention génocidaire ne sont pas seulement effrayantes, elles sont aussi accablantes et incontestables.

39. Madame la Présidente, j’ai maintenant l’honneur de vous demander de donner la parole à M. John Dugard sur la question de la juridiction.

La PRÉSIDENTE : Je remercie M. Ngcukaitobi et j’invite maintenant le professeur John Dugard à prendre la parole. Vous avez la parole, Professeur. […]

A suivre...

***

Réflexion de Norman Finkelstein : L’avocat qui a abordé la question des intentions génocidaires d’Israël, et a cité toutes les déclarations en ce sens des responsables du gouvernement israélien, a fait une remarque tout à fait valable en soulignant qu’aucun pays n’admet jamais qu’il commet un génocide. [Les auteurs de génocide] sont toujours très prudents sur ce qu’ils disent en public. Et même si vous lisez les déclarations des responsables nazis pendant le génocide [des Juifs], vous n’y trouverez que de vagues allusions à ce qui se passait. Rappelez-vous que le génocide nazi s’est produit en secret : techniquement, le peuple allemand n’était pas censé savoir ce qui se passait, sans parler du reste du monde. Et vous vous souviendrez que lorsque les premiers rapports ont commencé à paraitre sur le génocide des Juifs, que certains émissaires ont divulgué des informations, la plupart des gens n’y ont pas cru. Même les Juifs ne pouvaient pas croire ce qu’on leur disait, car le génocide des Juifs était perpétré en coulisses, loin des regards. Comme cet avocat l’a souligné, la plupart du temps, les chefs de gouvernement sont très prudents sur ce qu’ils disent, et c’était le cas même avant qu’il n’y ait des conventions rendant le génocide illégal. [Ceux qui se rendent coupables de génocide] ne le déclarent pas ouvertement. Mais il a fait remarquer que pour leur part, les Israéliens ont déclaré explicitement leurs intentions génocidaires à tous les niveaux, à tous les niveaux du gouvernement, à tous les niveaux de la société et à tous les niveaux de l’armée [...]

La question est donc de savoir ce qui s’est passé : après l’Opération « Plomb durci » à Gaza en 2008-2009, Israël avait déjà eu l’avertissement du rapport Goldstone, cet avocat sud-africain, juif et qui se déclare sioniste, et qui avait composé pour une Commission de l'ONU un rapport de 400 pages [accusant Israël de crimes contre l’humanité], où étaient notamment recensées les déclarations faites par les responsables du gouvernement israélien. Ceux-ci semblaient avoir retenu la leçon et ont surveillé leur langage durant leurs opérations subséquentes de « tonte de la pelouse » à Gaza, comme ils disent, pour éviter de nouvelles procédures judiciaires.

Mais que s’est-il passé après le 7 octobre, qui a permis cette explosion de déclarations génocidaires explicites ? Sans exagérations, les compilations de ces déclarations sont énormes. La plus exhaustive est probablement celle de Yaniv Cogan et Jamie Stern-Weiner, juifs et israéliens, intitulée « Combattre Amalek à Gaza : Ce que disent les Israéliens et qu'ignorent les médias occidentaux ». Pourquoi est-ce que les responsables israéliens ont abandonné toute prudence et se sont déchainés ? Je pense que c’est essentiellement parce qu’ils sont devenus fous. C’est comme si leur « ça » [siège inconscient des pulsions refoulées selon Freud] était complètement surgi d’eux, qu’ils n’avaient plus aucun contrôle sur leur « ça », sur cette haine et ce dégoût qu’ils ressentent pour la population de Gaza. Et ce dégoût et cette haine ont été intensifiés par deux facteurs le 7 octobre : premièrement, sans aucun doute, l’ampleur du crime, que je ne nie pas et n'atténue en rien. Mais l’autre chose [à leurs yeux racistes et suprématistes], c’est que ceux qu’ils considèrent comme la « vermine » de Gaza, les « déchets humains » de Gaza, ont été plus intelligents que l’Übermensch [surhomme selon l’idéologie nazie] israélien, le Superman. Le 7 octobre, les Palestiniens de Gaza ont été plus malins qu’eux [et ont brisé le siège de la zone la plus surveillée au monde].

Israël, avec ses capacités de renseignement exceptionnelles, projetait l'image d’une sorte de sophistication extrême à la James Bond. Et puis est arrivée cette « vermine » de Gaza, ces « Untermenschen  » ou « sous-hommes », qui les ont surclassés et réduits à un état d’humiliation et, ce qui est encore pire du point de vue israélien, ont considérablement dégradé l’image qu’Israël projetait au monde. Car tout le monde pensait qu’Israël était invincible et qu’il n’y avait pas d’option militaire contre Israël. Les seuls qui s’opposaient à cette idée, c’est le Hezbollah, et en particulier leur Secrétaire Général Sayed Nasrallah, qui n’arrêtait pas de dire que non, Israël n’est pas si fort, que sa puissance n’était qu’une illusion, puis il a commencé à les ridiculiser en disant qu’Israël était comme une « toile d’araignée », qu’il suffisait de souffler dessus pour qu’elle se désintègre. Et personne ne savait s’il fallait prendre cela au pied de la lettre ou non. Mais soudain, le 7 octobre, l’idée s’est soudain imposée qu’Israël n’était peut-être pas aussi fort qu’on le prétendait.

***

NOTES

[1] Application of the Convention on the Prevention and Punishment of the Crime of Genocide (The Gambia Myanmar)Provisional Measures, Order of 23 January 2020, I.C.J. Reports 2020, p. 14, para. 30 (hereinafter “The Gambia v. Myanmar, Provisional Measures, Order of 23 January 2020”).

[2] OHCHR, Gaza : UN experts call on international community to prevent genocide against the Palestinian people (16 Nov. 2023), https://www.ohchr.org/en/press-releases/2023/11/gaza-un-experts-call-international-community-prevent-genocide-against ; see Application instituting proceedings and Request for the indication of provisional measures (29 Dec. 2023), pp. 68-69, available at https://www.icj-cij.org/sites/default/files/case-related/192/192-20231228-app-01-00-en.pdf (hereinafter “the Application”).

[3] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #88 (9 Jan. 2024), https://www.unocha.org/publications/report/occupied-palestinian-territory/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-88.

[4] CNN, Israel struck some areas it directed civilians to in Gaza, CNN analysis shows (21 Dec. 2023), https://edition.cnn.com/2023/12/21/middleeast/israel-strikes-evacuation-zones-gaza-intl-cmd/index.html ; Sky News, Israel said Gazans could flee to this neighbourhood - then it was hit (22 Dec. 2023), https://news.sky.com/story/israel-said-gazans-could-flee-to-this-neighbourhood-then-it-was-hit-13034936 ; The New York Times, A Times Investigation Tracked Israel’s Use of One of Its Most Destructive Bombs in South Gaza (21 Dec. 2023) https://www.nytimes.com/2023/12/21/world/middleeast/israel-gaza-bomb-investigation.html.

[5] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #86 (7 Jan. 2024), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-86 ; Al-Haq, @alhaq_org, Tweet (4:08 p.m., 8 Jan. 2024), https://twitter.com/alhaq_org/status/1744390645341422028

[6] OHCHR, Israel working to expel civilian population of Gaza, UN expert warns (22 Dec. 2023), https://www.ohchr.org/en/press-releases/2023/12/israel-working-expel-civilian-population-gaza-un-expert-warns ; Israeli soldiers offering properties, Al-Haq, 8 Jan. 2024, https://www.youtube.com/watch?v=KzZ98_JFfIU&list=PL1PVNSxQtpMU5Ej9anTXtFQrFGMqJGm6t&index=6

[7] OHCHR, UN Human Rights Office - OPT : Unlawful killings in Gaza City (20 Dec. 2023), https://reliefweb.int/report/occupied-palestinian-territory/un-human-rights-office-opt-unlawful-killings-gaza-city ; A Palestinian father and daughter were killed by Israeli snipers in Gaza, Middle East Eye, 5 Jan. 2024, https://www.youtube.com/watch?v=6__JTz_1iso ; State of Palestine- MFA, Official channel of Palestinian Ministry of Foreign Affairs and Expatriates @pmofa, Tweet (7:08 p.m., 8 Jan. 2023), https://twitter.com/pmofa/status/1744435890552770905

[8] CNN, One in 100 people in Gaza has been killed since October 7 (8 Jan. 2024) https://edition.cnn.com/2024/01/08/middleeast/gaza-death-toll-population-intl/index.html

[9] Israeli Prime Minister Declares War on Palestinian Militants Hamas, WSJ News, 7 Oct. 2023, https://www.youtube.com/watch?v=1PsOw7hxiXs, at 00:17 – 00:25. 

[10] Legal Consequences of the Construction of a Wall in the Occupied Palestinian Territory, Advisory Opinion, I.C.J. Reports 2004 (I), p. 167, para. 78 (hereafter “Advisory Opinion of 9 July 2004”), available at https://www.icj-cij.org/sites/default/files/case-related/131/1497.pdf ; HRC, Human rights situation in Palestine and the other occupied Arab territories, Report of the detailed findings of the independent international Commission of inquiry on the protests in the Occupied Palestinian Territory, A/HRC/40/CRP.2 (18 Mar. 2019), https://www.un.org/unispal/wp-content/uploads/2019/06/A.HRC_.40.CPR_.2.pdf ; Security Council resolution 2720 (2023), adopted on 22 December 2023, stresses that “the Gaza Strip constitutes an integral part of the territory occupied in 1967” and reiterates “the vision of the two-State solution, with the Gaza Strip as part of the Palestinian State”, https://documents-dds-ny.un.org/doc/UNDOC/GEN/N23/424/87/PDF/N2342487.pdf?OpenElement

[11] Address by the Prime Minister of Israel, 28 Oct. 2023, https://www.youtube.com/watch?v=lIPkoDk6isc. Translation in “Israel-Hamas war : ‘We will fight and we will win’, says Benjamin Netanyahu”, Sky News (28 Oct. 2023), https://news.sky.com/video/israel-hamas-war-we-will-fight-and-we-will-win-says-benjamin-netanyahu-12995212

[12] 1 Samuel 15:3, Bible Hub, https://biblehub.com/niv/1_samuel/15-3.htm

[13] Prime Minister’s Office in Hebrew, @IsraeliPM_heb, Tweet (11:43 a.m., 3 Nov. 2023), https://twitter.com/IsraeliPM_heb/status/1720406463972004198

[14] Nissim Vaturi, Deputy Speaker of the Knesset. Member of the Foreign Affairs and Security Committee, @nissimv, Tweet (5:33 p.m., 7 October 2023) https://twitter.com/nissimv/status/1710694866009596169Translation in “Public Statement : Scholars Warn of Potential Genocide in Gaza”, Opinio Juris (18 Oct. 2023), https://opiniojuris.org/2023/10/18/public-statement-scholars-warn-of-potential-genocide-in-gaza/See also p. 62 of the Application. 

[15] Statement by Yoav Gallant, Knesset Channel, 9 Oct. 2023, https://www.youtube.com/watch?v=1nxvS9VY-t0. Translation in Emanuel Fabian, “Defense minister announces ‘complete siege’ of Gaza : No power, food or fuel”, The Times of Israel (9 October 2023), https://www.timesofisrael.com/liveblog_entry/defense-minister-announces-complete-siege-ofgaza-no-power-food-or-fuel/

[16] Filmography : Ariel Harmoni, Ministry of Defense, Kipa News, 10 Oct. 2023, https://www.youtube.com/watch?v=l9wx7e4u-xM. Translation in “Israeli Defense Minister Warns Hamas ‘Will Regret’ Deadly Attacks”, Bloomberg (10 Oct. 2023), https://www.youtube.com/watch?v=vtjHcnNB0E8

[17] Video address by Ghassan Alian, 10 Oct. 2023, https://www.youtube.com/shorts/5a0EWv-o7mE

[18] Ibid

[19] Israel Katz, Tweet (10:26 a.m., 10 Oct. 2023) https://twitter.com/Israel_katz/status/1711659347590156417. Translated by Palestine Negotiations Affairs Department, Israeli Official Incitement : October 2023 (13 Nov. 2023), https://www.nad.ps/en/media-room/latest-israeli-incitement-reports

[20] Anadolu Ajansi, Another Israeli minister calls for encouraging Palestinians to leave Gaza, (5 January 2024) https://www.aa.com.tr/en/middle-east/another-israeli-minister-calls-for-encouraging-palestinians-to-leave-gaza/3101423# : :text='We%20must%20find%20ways%20for,than%20death%2C'%20Amichai%20Eliyahu%20says&text=Israeli%20Heritage%20Minister%20Amichai%20Eliyahu,killed%20more%20than%2022%2C000%20people

[21] Interview with Itamar Ben-Gvir on Channel 12, 11 Nov. 2023, https://www.youtube.com/watch?v=2yRl-cc-D3w [10:30 a.m. onwards]. Translated by Quds News Network, @QudsNen, Tweet (7:28 p.m., 12 Nov. 2023), https://twitter.com/QudsNen/status/1723784790682358189

[22] Yinon Magal, @YinonMagal, Tweet (6:44 a.m., 7 Dec. 2023), https://twitter.com/YinonMagal/status/1732652279461757102. Translation by Middle East Eye, @MiddleEastEye, Tweet (1:30 p.m., 8 Dec. 2023), and https://twitter.com/MiddleEastEye/status/1733116719668113618 (emphasis added). 

[23] Peretz sings may your village burn 2, OfekCenter, 26 Nov. 2023, https://www.youtube.com/watch?v=xcH2o4c5KZY ; Yehuda Shaul, @YehudaShaul, Tweet (3:07 p.m., 19 Dec. 2023), and https://twitter.com/YehudaShaul/status/1737112315823374498

[24] Quds News Network, @QudsNen, Tweet (11 p.m., 20 Dec. 2023), https://twitter.com/QudsNen/status/1737593767752860117

[25] Israeli soldiers sing while demolishing homes in Gaza, Middle East Eye, 2 Jan. 2024, https://www.youtube.com/shorts/YiolU7WwpUQ

[26] Yair Ben David, Commander in the 2908th Battalion, statement, 20 Dec. 2023, https://www.youtube.com/watch?v=NK8ZnGKspeI. Translation in “War on Gaza : Israeli commander vows to flatten ‘entire’ Gaza Strip”, Middle East Eye (21 Dec. 2023), https://www.middleeasteye.net/news/war-gaza-israeli-commander-vows-flatten-entire-gaza-strip

[27] Younis Tirawi, @ytirawi, Tweet (1:17 a.m., 6 Jan. 2024), https://twitter.com/ytirawi/status/1743411493813575711

[28] Rayhan Uddin, “Israel-Palestine war : Israeli veteran, 95, rallies troops to ‘erase’ Palestinian children”, Middle East Eye (14 Oct. 2023), https://www.middleeasteye.net/news/israel-palestine-war-veteran-ezra-yachin-soldiers-erase-children

[29] Middle East Eye, @MiddleEastEye, Tweet (9:48 p.m., 13 Oct. 2023), and https://twitter.com/MiddleEastEye/status/1712918166437806294 (emphasis added). 

[30] https://twitter.com/MOSSADil/status/1744069819912102223

[31] “‘This is a war on children’ says UNICEF spokesperson James Elder, who recently returned from Gaza”, Channel 4 (14 Dec. 2023), https://www.channel4.com/news/this-is-a-war-on-children-says-unicef-spokesperson-james-elder-who-recently-returned-from-gaza

[32] Revital Gottlieb, @TallyGotliv, Tweet (5:10 p.m., 29 Oct. 2023), https://twitter.com/TallyGotliv/status/1718676748542296207

[33] Interview with Katrin “Keti” Shitrit-Peretz on Now 14, 1 Nov. 2023 : Now 14, @Now14Israel, Tweet (9:50 p.m., 1 Nov. 2023), https://twitter.com/Now14Israel/status/1719834297832526215 ; Revital Gottlieb, @TallyGotliv, Tweet (10:41 a.m., 10 Oct. 2023), https://twitter.com/TallyGotliv/status/1711678420235534705

[34] Galit Atbaryan, @GalitDistel, Tweet (12:13 p.m., 1 Nov. 2023), https://twitter.com/galitdistel/status/1719689095230730656

[35] Eliyahu Revivo, @revivoeliyahu, Tweet (2:46 p.m., 1 Nov. 2023), https://twitter.com/revivoeliyahu/status/1719727722459508915

[36] Revital Gottlieb, @TallyGotliv, Tweet (3:46 p.m., 7 Dec. 2023), https://twitter.com/TallyGotliv/status/1732788632430186872

[37] Avigdor Lieberman, @AvigdorLiberman, Tweet (6:45 p.m., 30 Nov. 2023), https://twitter.com/avigdorliberman/status/1730297081959530685

[38] Interview with Katrin “Keti” Shitrit-Peretz on Now 14, 1 Nov. 2023 : Now 14, @Now14Israel, Tweet (9:50 p.m., 1 Nov. 2023), https://twitter.com/Now14Israel/status/1719834297832526215 

[39] Meirav Ben-Ari, Knesset Session, 16 Oct. 2023, https://www.facebook.com/watch/live/?ref=watch_permalink&v=3497251110531404 [2:29:57]. Translation by Jonathan Ofir, “Israeli Politician Says ‘Children of Gaza Have Brought This Upon Themselves’”, Truthout (18 Oct. 2023), https://truthout.org/articles/israeli-politician-says-children-of-gaza-have-brought-this-upon-themselves

[40] “MK Yitzhak Kroizer : “The Gaza Strip should be wiped off the map”, Galey Israel (5 Nov. 2023), https://www.gly.co.il/item?id=30587. Translation in “Fire Israel’s Far Right”, Haaretz (6 Nov. 2023), https://www.haaretz.com/opinion/editorial/2023-11-06/ty-article/.premium/fire-israels-far-right/0000018b-a11c-dc0b-a1cb-e5de69890000

[41] Revital Gottlieb, @TallyGotliv, Tweet (7:39 a.m., 13 Dec. 2023), https://twitter.com/TallyGotliv/status/1734840416522948800.

[42] Revital Gottlieb, @TallyGotliv, Tweet (5:59 p.m., 9 Oct. 2023), https://twitter.com/TallyGotliv/status/1711426284322996613.

[43] Ariel Kallner, @ArielKallner, Tweet (10:29 p.m., 7 Oct. 2023), https://twitter.com/ArielKallner/status/1710769363119141268. Translated in the New Arab : “‘Erase Gaza’ : How genocidal rhetoric became normalised in Israel”, The New Arab (30 Nov. 2023), https://www.newarab.com/analysis/erase-gaza-how-genocidal-rhetoric-normalised-israel.

[44] “קובי פרץ : כהנא צדק בכל מילה. המפגינים נגד המלחמה הם כלבים בוגדים מסריחים”, Walla ! (12 Nov. 2023), available at

https://e.walla.co.il/item/3622003 (informal translation).

[45] Interview with Eyal Golan on Now 14, 15 Oct. 2023 : Now 14, @Now14Israel, Tweet (1:24 p.m., 15 Oct. 2023), https://twitter.com/Now14Israel/status/1713531211300167928.

[46] Middle East Eye, @Middle East Eye, Tweet, https://twitter.com/MiddleEastEye/status/1741069437518680399.

[47] David Mizrahy Verthaim, @dverthaim, Tweet (4:52 p.m., 7 Oct. 2023), https://twitter.com/dverthaim/status/1710684531114602891.

[48] Commentators on Israel’s Channel 14 say Gaza should be demolished into sand, Middle East Eye, 30 Dec. 2023, https://www.youtube.com/shorts/eRRqAmcyO_E.

[49] Likud MK Moshe Saada says people tell him that Israel “must destroy all Gazans”, Middle East Eye, 3 Jan. 2024, https://www.youtube.com/shorts/WMxnNkQSfmQ.

[50] UN News, Gaza : Nowhere to go, as humanitarian crisis reaches ‘dangerous new low' (13 Oct. 2023), https://news.un.org/en/story/2023/10/1142282 ; Action Against Hunger, Diakonia, Handicap International, Médecins du Monde, Mercy Corps, Norwegian Refugee Council, Oxfam International, Plan International, Save the Children International and War Child UK, Urgent plea to avert unprecedented humanitarian crisis amid looming Israeli land incursion into Gaza (13 Oct. 2023), https://www.nrc.no/news/2023/october/urgent-plea-to-avert-unprecedented-humanitarian-crisis-amid-looming-Israeli-land-incursion-into-Gaza/ ; Norwegian Refugee Council, The fighting must stop immediately (9 Oct. 2023), https://www.nrc.no/perspectives/2023/israel-and-gaza-the-fighting-must-stop-immediately/.

[51] OCHA, Statement by the Humanitarian Coordinator for the Occupied Palestinian Territory, Lynn Hastings, on the hostilities between Palestinian armed groups in the Gaza Strip and Israel (10 Oct. 2023), https://www.ochaopt.org/content/statement-humanitarian-coordinator-occupied-palestinian-territory-lynn-hastings-hostilities-between-palestinian.

[52] See e.g. OCHA, “Essential supplies must enter Gaza at the scale needed, senior UN official tells Security Council (24 Oct. 2023), https://www.unocha.org/news/essential-supplies-must-enter-gaza-scale-needed-senior-un-official-tells-security-council.

[53] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #6 (9 Oct. 2023), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-6.

[54] Statement by Yoav Gallant, 9 Oct. 2023, https://www.youtube.com/watch?v=1nxvS9VY-t0.

[55] WHO, Evacuation orders by Israel to hospitals in northern Gaza are a death sentence for the sick and injured (14 Oct. 2023), https://www.who.int/news/item/14-10-2023-evacuation-orders-by-israel-to-hospitals-in-northern-gaza-are-a-death-sentence-for-the-sick-and-injured ; ICRC, Israel and the occupied territories : Hospitals risk turning into morgues without electricity ; hostages must be released immediately (12 Oct. 2023), https://www.icrc.org/en/document/israel-and-occupied-territories-hospitals-risk-turning-morgues-without-electricity-hostages-must-be-released.

[56] UN News, Israel-Palestine : Gaza buckles under fuel shortage, healthcare in crisis (24 Oct. 2023), https://news.un.org/en/story/2023/10/1142732.

[57] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #4 (10 Oct. 2023), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-4.

[58] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #30 (5 Nov. 2023), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-30 ; Latin Patriarchate of Jerusalem, Gaza, 16th December 2023 (16 Dec. 2023), https://www.lpj.org/en/gaza-16th-december-2023.

[59] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #35 (10 Nov. 2023), https://www.unocha.org/publications/report/occupied-palestinian-territory/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-35-enarhe ; OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #40 (15 Nov. 2023), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-40.

[60] Emma Farge, “UN agencies voice anger at Gaza hospital attacks, deprivation”, Reuters (19 Dec. 2023), https://www.reuters.com/world/middle-east/un-agencies-voice-anger-attacks-gaza-hospitals-2023-12-19/ ; Forensic Architecture, Destruction of Medical Infrastructure in Gaza (20 Dec. 2023), https://forensic-architecture.org/investigation/destruction-of-medical-infrastructure-in-gaza.

[61] “U.N. Says Israeli Forces Fired on Aid Convoy in Central Gaza”, New York Times (29 Dec. 2023), https://www.nytimes.com/2023/12/29/world/middleeast/un-israel-gaza-aid.html ; UNRWA, The Gaza Strip : UNRWA schools sheltering displaced people constantly hit (19 November 2023), https://www.unrwa.org/newsroom/official-statements/gaza-strip-unrwa-schools-sheltering-displaced-people-constantly-hit ; UNRWA, UNRWA Guesthouse in southern Gaza receives three direct hits from Israeli Forces’ naval bombardment (13 Nov. 2023), https://www.unrwa.org/newsroom/official-statements/unrwa-guesthouse-southern-gaza-receives-three-direct-hits-israeli-Forces.

[62] United Nations, Statement by Martin Griffiths, Under-Secretary-General for Humanitarian Affairs and Emergency Relief Coordinator, UN relief chief : The war in Gaza must end (5 Jan. 2024) https://www.unocha.org/news/un-relief-chief-war-gaza-must-end.

[63] Muhammad Shehada, @muhammadshehad2, Tweet (4:44 p.m., 3 Jan. 2024), https://twitter.com/muhammadshehad2/status/1742572764597228027 ; Dan Cohen, @dancohen3000, Tweet (4:18 a.m., 5 Jan. 2024) https://twitter.com/dancohen3000/status/1743109784570646826.


Moyenne des avis sur cet article :  2.04/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • mursili mursili 4 février 11:11

    https://www.youtube.com/watch?v=grGHum5vU74

    Merci pour la traduction française !


    • AmonBra AmonBra 4 février 19:37

      Merci @ pour le partage et la traduction.

      N. Finkelstein a pertinement mis le doigt là où l’Übermensch $ionazi a eu très mal, au point de péter littéralement les plombs !

      Déchirant ainsi apocalyptiquement le voile de mensonges brodé depuis des décennies, laissant de la sorte apparaître une réalité écoeurante, c’est le moins qu’on puisse dire, du peuple élu par son dieu.

      Aussi bien sur le terrain défoncé de Ghaza que face au monde entier, cela vire à la « cata » pour les chouchous de yahvé et il n’est pas sur qu’appelés à la rescousse, avec son grand $atan, ces derniers puissent sauver quoi que ce soit de ce qui restera de leur apartheid chéri. . .


      • njama njama 5 février 12:21

        L’épuration ethnique est dans la tête des néosionistes depuis des années, objectif messianique le « Grand Israël ». Ce que Tsahal fait à Gaza est criminel, en plus il y a préméditation pour anéantir le peuple palestinien, finir de la spolier, l’expulser de Palestine !

        Le but annexer à terme la Cisjordanie, la Bande Gaza

        "j’ai empêché la mise en œuvre des Accords d’Oslo. »Il vaut mieux donner 2% que 100%."
        « Dans une entrevue de 2001 ne sachant pas que les caméras tournaient, Netanyahou s’est vanté d’avoir fait échouer les accords d’Oslo au moyen de fausses déclarations et d’ambiguïtés ».
        Vidéo
        Netanyahu : This is how I broke the Oslo Accords with the Palestinians
        https://www.youtube.com/watch?v=3-5hUG6Os68&list=PLr3Hcr8NfiqT1u3biii9_zwle0MvSRynQ

        (traduction du sous-titrage anglais)
        Netanyahou : c’est ainsi que j’ai rompu les accords d’Oslo avec les Palestiniens
        @ 0:54 >>
        L’essentiel est avant tout de les frapper, non pas une fois, mais plusieurs fois, si douloureusement que le prix à payer en sera insupportable. Pour l’instant, le prix n’est pas insupportable.
        [Je veux dire] une attaque à grande échelle contre l’Autorité palestinienne, leur faisant craindre que tout soit sur le point de s’effondrer.
        C’est la peur qui les amène...
        Attendez, mais là encore, « le monde » dira que nous sommes des agresseurs.
        -Ils peuvent dire ce qu’ils veulent.
        - Tu n’as pas peur de ce qu’ils vont dire, Bibi ?
        - Non.
        Surtout aujourd’hui, avec les États-Unis. Je sais comment ils sont.
        L’Amérique est quelque chose que vous pouvez facilement manœuvrer et avancer dans la bonne direction.
        Et même s’ils font quelque chose... Alors ils disent quelque chose, et alors ?... 80% des américains nous soutiennent !
        C’est absurde ! Nous avons un tel soutien là-bas, et nous réfléchissons ici à ce que nous devrions faire « si »...
        Écoutez, je n’avais pas peur de manœuvrer [l’administration Clinton].
        Je n’avais pas peur d’affronter Clinton.
        Je n’avais pas peur d’aller à l’encontre de l’ONU.
        Que s’est-il passé avec les accords d’Oslo ?
        Les Accords, qui ont été ratifiés par le Parlement, on m’a demandé avant les élections (1996) : « Les respecterez-vous ?
        J’ai répondu : « Oui, sous réserve de réciprocité et en minimisant les retraits »
        Mais comment minimiser les départs [obligés] ?
        J’ai donné ma propre interprétation des accords, de telle sorte que cela me permettra d’arrêter la course au retour aux frontières de 1967.
        Comment avons-nous réussi à faire cela ?
        Personne n’a défini ce que sont les « installations militaires ».
        Donc, je les ai également définis comme étant des zones de sécurité.
        Pour moi, toute la vallée du Jourdain est une « installation militaire ». Personne n’a...
        - Oui. Comme la vallée de Beit She’an.
        — vous voyez, c’est logique
        Mais se posait alors la question de savoir qui définirait ces « installations militaires » ?
        J’ai reçu une lettre du (secrétaire d’État Warren) Christopher adressée à moi et à Arafat en même temps disant qu’Israël, et Israël seul, définira les « installations militaires », leur emplacement et leur taille. Or, ils ne voulaient pas donner cette lettre, alors j’ai refusé de ratifier les Accords d’Hébron (de 1997).
        J’ai arrêté la réunion gouvernementale et j’ai dit : je ne signerai pas« .
        Et c’est seulement lorsque la lettre est arrivée, au cours de cette réunion, à moi et à Arafat, que j’ai signé les Accords d’Hébron. Ou plutôt je l’ai ratifié, pour être exact, il était déjà signé.
        Pourquoi c’est important ? Parce qu’à ce moment précis, en effet, j’ai empêché la mise en œuvre des Accords d’Oslo. »Il vaut mieux donner 2% que 100%. Et c’est le choix auquel nous sommes confrontés. Vous avez donné 2%, mais vous avez arrêté le retrait, plutôt que 100%.
        La sagesse n’est pas d’être là et de casser, mais plutôt d’être là et de payer le minimum.
        (un colon) : Amen, en tant que Premier ministre


        • njama njama 5 février 15:08

          Il semble que la CIJ fait l’impasse sur les mobiles du crime, car il n’y a pas de crime, ou un génocide sans la manifestation d’une intention préméditée, ou d’intérêts à le commettre.

          Israël est le dernier avatar du colonialisme au XIX°, une idée anglaise, d’occuper la Palestine, de faire venir les Juifs d’Europe pour en faire des colons, car il n’y a pas de colonialisme sans colonisation. Dans le contexte de l’époque, cette idée s’inscrit dans le démantèlement de l’empire ottoman, (pour la France, c’est l’occupation de l’Algérie en 1830 1832, pour l’Italie l’invasion de la régence de Tripoli en 1911), ainsi que et surtout pour empêcher l’émergence d’une grande fédération arabe qui succéderait à l’empire ottoman, l’essor de la Nahda un mouvement transversal de « renaissance » culturelle arabe moderne, à la fois littéraire, politique, culturel et religieux,... pouvait le faire craindre,... d’où les Accords Sykes-Picot un peu après qui découpèrent au ciseau la géographie de la région pour créer différents États dans les anciens vilayets de l’empire ottoman.

          Autre chose, avec la création du canal de Suez déjà pensé au début du XIX° (Ferdinand de Lesseps) mais réalisé entre 1859 et 1869, la nouvelle route des Indes devenait hautement stratégique...surtout pour une thalassocratie qu’était l’Angleterre, et les parties prenantes autres puissances maritimes, la France, les Pays-Bas,... une artère vitale pour le commerce international entre l’Europe, les États-Unis, avec l’Asie, les nouvelles ressources, le pétrole en abondance au Moyen-Orient...


          • njama njama 5 février 16:16

            faire venir les Juifs d’Europe pour en faire des colons

            « A land without a people for a people without a land » ... « and the Jews ...will probably return in yet greater numbers, and become once more the husbandmen of Judaea and Galilee. »

            (et les Juifs ... y retourneront probablement encore en grand nombre, et deviendront une fois de plus les fermiers de Judée et de Galilée !)

            Lord Shaftesbury’s « Memorandum to Protestant Monarchs of Europe for the restoration of the Jews to Palestine », published in the Colonial Times, in 1841

            https://www.agoravox.fr/commentaire5303531

            Faut donc laisser de côté ces histoires d’oppositions ethniques entre arabes et juifs, et toutes les histoires anachroniques d’antisémitismes... c’est de l’enfumage du roman national sioniste, relayé ici en Europe.

            La réalité est prosaïque, des intérêts internationaux, géostratégiques capitalistes... c’est l’hubris de l’occident qui est à l’œuvre, le suprémacisme blanc


          • microf 5 février 15:28

            Á un moment, j´ai arrêté de lire tellement c´est insoutenable.

            Les Nations-Unies et la Justice Internationale ont définis ce qu´est un génocide, il ne devrait même pas avoir de longues discutions sur ce sujet en Palestine, il suffira seulement de s´y reférer pour savoir si Israel commet un génocide en Palestine ou pas.


            • njama njama 5 février 15:30

              Empêcher l’émergence d’une grande fédération arabe :

              Le mobile est toujours d’actualité, guerres avec l’Irak, la Libye, la Syrie, le Liban par proxy sioniste ou islamiste ... pour entretenir les oppositions dans la région.

              Le double intérêt pour Israël et pour l’occident de débarrasser la Bande de Gaza des Palestiniens :

              Il y a le projet du canal Ben Gourion dont les travaux ont commencé, un canal à double voie qui irait de Eilat à Ashkelon, en suivant l’oléoduc.

              Ashkelon n’est que à 20 kms au nord de Gaza. Ce projet permettrait à Israël de récupérer au moins 50 % du traffic qui passe par celui du canal de Suez, et plus largement de devenir une puissance mondiale incontournable

              En expulsant - en rendant Gaza inhabitable ce qui revient au même , Israël pourrait récupérer ce petite territoire palestinien ET l’immense champ gazier maritime au large de Gaza



              • njama njama 5 février 15:40

                Video : Israel Destroys Gaza to Control World’s Most Important Shipping Lane ? The Ben Gurion Canal Linking the Eastern Mediterranean to the Gulf of Aqaba
                By Richard Medhurst and Prof Michel Chossudovsky, Global Research, November 10, 2023 utilisez [Translate Website] pour l’avoir en français ou autres langues

                Le projet du canal Ben Gurion était initialement un projet américain « secret » (classé) formulé en 1963 par le Lawrence Livermore National Laboratory LLNG, un groupe de réflexion stratégique (axé sur les rayonnements nucléaires) sous contrat avec le département américain de l’Énergie . Le projet LLNG a été formulé en réponse à la nationalisation du canal de Suez en juillet 1956 par le président Gamal Abdel Nasser (1956-1970). Son objectif était de contourner le canal de Suez.

                Selon le document « classifié » préparé par le LLNG (1963) cité par Business Insider , juillet 2023, un plan stratégique était envisagé :

                « faire sauter un canal de Suez alternatif à travers Israël en utilisant 520 bombes nucléaires » .

                Le plan consistait à utiliser 520 explosions nucléaires enterrées « pour faciliter le processus d’excavation à travers les collines du désert du Néguev. Le document a été déclassifié en 1993 ». Je n’ai pas pu consulter le document LLNG « déclassifié ».

                Selon Yvonne Ridley :«  La seule chose qui empêche le projet récemment révisé [du canal Ben Gourion] d’être relancé et approuvé sans discussion est la présence des Palestiniens à Gaza. En ce qui concerne Netanyahu, ils font obstacle au projet » ( Yvonne Ridley , 10 novembre 2023, italiques ajoutés)

                https://www.globalresearch.ca/video-israel-destroys-gaza-control-world-most-important-shipping-lane/5839470


              • njama njama 5 février 15:44

                La phase de l’après Gaza sera la révélation dans les faits de l’expulsion des Palestiniens de la Bande de Gaza

                ... le véritable plan derrière le génocide de Gaza

                intervention d’un parlementaire égyptien qui explique le véritable plan derrière le génocide de Gaza 9 déc. 2023 (4’26)

                https://www.youtube.com/watch?v=RJAaEsYc0B4

                Ce que à peu près personne ne sait « à l’ouest », mais qui est connu du monde arabe

                Les travaux sont déjà engagés d’après cet article de SABA l’Agence de Presse Yéménite du 31 mars 2021

                Israël annonce maintenant début des travaux sur Canal Ben-Gourion, l’alternative au canal de Suez d’Egypte
                AGENCES, 31 Mars (Saba) - Après que Sissi ait signé l’accord de transfert de souveraineté sur les îles de Tiran et de Sanafir à l’Arabie saoudite, et après la transformation du col de Tiran en un couloir international, Israël a annoncé mardi le début des travaux sur le canal Ben Gourion, le canal alternatif au Canal de Suez de l’Egypte qu’il a annoncé il y a deux ans.

                ... https://www.saba.ye/fr/news3134794.htm


              • njama njama 5 février 15:57

                Guerre à Gaza : Israël veut s’emparer d’un gisement gazier palestinien de plusieurs milliards de dollars
                Le conflit a gelé de fait les projets visant à relancer un projet gazier gazaoui de 1,4 milliard de dollars qui aurait été du gagnant-gagnant pour Israël et les Palestiniens
                Par Seyed Hossein Mousavian
                Mondialisation.ca, 17 novembre 2023 / Middle East Eye 16 novembre 2023
                (...) Selon la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), d’importantes réserves de pétrole et de gaz naturel ont été découvertes au large de la bande de Gaza et ailleurs en Cisjordanie occupée.

                L’objectif ultime d’Israël n’est pas seulement de détruire le Hamas et/ou d’exclure les Palestiniens de leur patrie, mais de confisquer les ressources gazières de Gaza d’une valeur de plusieurs milliards de dollars

                « Les territoires palestiniens occupés se trouvent au-dessus d’importantes réserves de richesses en pétrole et en gaz naturel, dans la zone C de la Cisjordanie occupée et sur la côte méditerranéenne au large de la bande de Gaza. Cependant, l’occupation continue d’empêcher les Palestiniens de développer leurs gisements d’énergie ainsi que d’exploiter et de tirer bénéfice de ces ressources », indique l’étude menée par la CNUCED en 2019.

                Dans ce contexte, la question de la souveraineté sur les gisements gaziers de Gaza est vitale pour Israël.

                Les accords d’Oslo II signés en 1995 ont accordé à l’Autorité palestinienne (AP) la juridiction maritime sur ses eaux jusqu’à 20 milles nautiques de la côte ; par conséquent, l’Autorité palestinienne a signé un contrat d’exploration gazière sur 25 ans avec la société British Gas Group (BG) en novembre 1999.

                En l’an 2000, les deux puits forés par British Gas au large de Gaza ont révélé des réserves gazières estimées à près de 40 milliards de mètres cubes ; 60 % de ces réserves appartiennent aux Palestiniens.

                En juillet 2000, le Premier ministre israélien a accordé à BG une autorisation en matière de sécurité pour forer le premier puits, Marine 1, dans le cadre de la reconnaissance politique par Israël de la juridiction de l’Autorité palestinienne sur ce puits.
                (...) https://www.mondialisation.ca/guerre-a-gaza-israel-veut-semparer-dun-gisement-gazier-palestinien-de-plusieurs-milliards-de-dollars/5683298?doing_wp_cron=1707144816.8618609905242919921875



                  • njama njama 5 février 17:18

                    Les Spectateurs
                    @les_spectateurs

                    Aujourd’hui, lors d’un raid de la police pour enlever les drapeaux palestiniens dans le quartier juif antisioniste de Mea Shearim à Jérusalem, les policiers israéliens ont été enregistrés en train d’attaquer les résidents et de les renverser sur la route, de les frapper et de leur donner des coups de poing au visage.

                    Les violences policières contre les juifs ultra-orthodoxes se poursuivent constamment, les sionistes attaquent constamment les juifs, cela doit cesser.

                    Le seul crime de ces Juifs est d’être aux côtés du peuple palestinien et de s’opposer au sionisme.

                    https://twitter.com/les_spectateurs/status/1719752859489534052


                    • njama njama 5 février 18:29

                      Torah Judaism
                      @TorahJudaism 9 oct. 2023

                      Judaism is Not Zionism !

                      Israel is not the state of the Jewish people !

                      Israel does not represent the Jews, and does not speak in their name !

                      Jews are not responsible for the actions of the State of Israel !

                      Anti-Zionism is not Antisemitism.

                      https://twitter.com/TorahJudaism/status/1711258885833507129

                      Torah Judaism
                      @TorahJudaism 19 nov. 2023
                      We have a request from you.

                      We want you to support us by following our X account and liking our posts. So everyone will know the truth.

                      We do not recognize Zionists as Jews.

                      Zionists do not represent the Jewish people.

                      https://twitter.com/TorahJudaism/status/1726335441408864439


                      • njama njama 5 février 18:37

                        Torah Judaism
                        @TorahJudaism

                        What Zionists cannot tolerate is the friendship between Jews and Muslims.

                        Torah Jews were among their fellow Muslims at a rally to protest Israel’s genocide, and Muslims welcomed them very warmly.

                        Jews and Muslims are at peace in friendship.

                        Muslims are not enemies of Jews.

                        #FreePalestine

                        https://twitter.com/TorahJudaism/status/1725394869617627235

                        TorahJudaism

                        un X tweet à suivre !!!

                        https://twitter.com/TorahJudaism

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Alain Marshal

Alain Marshal
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité