• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cour internationale de justice : le comportement génocidaire d’Israël (...)

Cour internationale de justice : le comportement génocidaire d’Israël à Gaza

JPEG

La couverture médiatique de cet événement historique ayant été d'une complaisance indigne envers Israël, justifiant une saisie de l'ARCOM, nous traduisons en intégralité le réquisitoire aussi poignant qu'accablant de l'Afrique du Sud. La première partie documente le comportement génocidaire d'Israël à Gaza, qui interpelle l'humanité en chacun d'entre nous.

 

Audience publique

tenue le jeudi 11 janvier 2024, à 10 heures, au Palais de la Paix,

sous la présidence de Mme Donoghue, présidente,

en l’affaire relative à l’Application de la convention pour la prévention et la répression du crime de génocide dans la bande de Gaza (Afrique du Sud c. Israël)

________________

COMPTE RENDU

________________

 

Traduction Alain Marshal depuis le site de la Cour Internationale de Justice

Le PRÉSIDENT : J’invite maintenant le ministre de la Justice et des Services correctionnels de la République d’Afrique du Sud, Son Excellence M. Ronald Lamola, à prendre la parole. Vous avez la parole, Excellence.

Monsieur LAMOLA

REMARQUES PRÉLIMINAIRES

1. Je vous remercie. Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les membres de la Cour, c’est un honneur pour moi de me trouver devant vous au nom de la République d’Afrique du Sud dans le cadre de cette affaire exceptionnelle. « Lorsque nous tendons la main au peuple de Palestine, nous le faisons en sachant que nous faisons partie d’une humanité qui ne fait qu’un ». Tels étaient les mots de notre Président fondateur, Nelson Mandela[1]. C’est dans cet esprit que l’Afrique du Sud a adhéré à la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide (« la Convention ») en 1998[2].

2. C’est dans cet esprit que nous nous adressons à cette Cour. En tant que partie contractante à la Convention, c’est un engagement que nous devons tant au peuple palestinien qu’aux Israéliens.

3. Comme indiqué précédemment, la violence et la destruction en Palestine et en Israël n’ont pas commencé le 7 octobre 2023. Les Palestiniens subissent une oppression et une violence systématiques depuis 76 ans, le 6 octobre 2023 et chaque jour depuis le 7 octobre 2023. Dans la bande de Gaza, au moins depuis 2005, Israël continue d’exercer un contrôle sur l’espace aérien, les eaux territoriales, les points de passage terrestres, l’eau, l’électricité et les infrastructures civiles[3], ainsi que sur les principales fonctions gouvernementales[4]. L’entrée et la sortie de Gaza par voie aérienne et maritime sont strictement interdites, Israël gérant les deux seuls points de passage. Étant donné qu’Israël continue à exercer un contrôle effectif sur le territoire de Gaza, ce dernier est toujours considéré par la communauté internationale comme étant sous l’occupation belligérante d’Israël[5].

4. L’Afrique du Sud a condamné sans équivoque le ciblage de civils par le Hamas et d’autres groupes armés palestiniens ainsi que la prise d’otages le 7 octobre 2023, et a de nouveau expressément consigné cette condamnation, tout récemment dans sa Note verbale adressée à Israël le 21 décembre 2023.

5. Cela dit, aucune attaque armée contre le territoire d’un État, quelle que soit sa gravité – même une attaque impliquant des crimes d’atrocité – ne peut justifier ou défendre des violations du droit international humanitaire, tant légalement que moralement. La réponse d’Israël à l’attaque du 7 octobre 2023 a franchi cette limite et donne lieu à des violations de la Convention.

6. Face à ces preuves et à notre devoir de faire ce qui est en notre pouvoir pour prévenir le génocide, comme le prévoit l’article 1 de la Convention, le gouvernement sud-africain a engagé la présente procédure.

7. L’Afrique du Sud se félicite du fait qu’Israël se soit engagé dans cette affaire, afin que la question soit résolue par la Cour, après un examen attentif et objectif des faits et des arguments qui lui ont été soumis, comme l’ont voulu les Parties à la Convention sur le génocide.

8. La présente audience porte sur la demande de l’Afrique du Sud à la Cour en vue de l’indication de mesures conservatoires et aura nécessairement une portée étroite et particulière. J’invoque les paroles de Martin Luther King, qui a dit : « L’arc de l'univers est long mais il tend vers la justice ».

9. Les arguments de l’Afrique du Sud seront présentés par une équipe de six conseillers juridiques, composée du Dr Adila Hassim, de M. Tembeka Ngcukaitobi, du professeur John Dugard, de Mme Blinne Ni Ghrálaigh, de M. Max du Plessis et du professeur Vaughan Lowe.

  1. Le Dr Adila Hassim, avocat principal, présentera une vue d’ensemble du risque d’actes génocidaires et de la vulnérabilité perpétuelle aux actes de génocide ;
  2. M. Tembeka Ngcukaitobi, avocat principal, examinera l’intention génocidaire présumée d’Israël ;
  3. Le professeur John Dugard, avocat principal, se concentrera sur la compétence juridictionnelle prima facie de la Cour internationale de justice ;
  4. Le professeur Max du Plessis, avocat principal, discutera des différents droits actuellement menacés ;
  5. Mme Blinne Ní Ghrálaigh, éminent avocat, présentera l’argument de l’urgence et du préjudice irréparable potentiel ;
  6. et le professeur Vaughan Lowe, éminent avocat, parlera des mesures provisoires.

10. Je demande maintenant, Madame la Présidente, à la Cour de donner la parole à M. Hassim. Je vous remercie.

La PRÉSIDENTE : Je remercie Son Excellence M. Lamola et j’invite maintenant Mme Adila Hassim à s’adresser à la Cour. Vous avez la parole, Madame.

Mme HASSIM

ACTES GÉNOCIDAIRES

1. Je vous remercie. Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les membres de la Cour, c’est un privilège de comparaître au nom de la République d’Afrique du Sud dans cette affaire d’une importance exceptionnelle. Il s’agit d’une affaire qui met en évidence l’essence même de notre humanité partagée, telle qu’elle est exprimée dans le Préambule de la Convention sur le génocide.

2. Il m’incombe de m’adresser à la Cour au sujet des actes génocidaires qui ont conduit à cette demande urgente de mesures conservatoires au titre de l’article 41 du Statut de la Cour. L’Afrique du Sud soutient qu’Israël a transgressé l’article II de la Convention en commettant des actes qui relèvent de la définition du génocide. Ces actes témoignent d’un comportement systématique dont on peut déduire qu’il s’agit d’un génocide.

Vue d’ensemble

3. Permettez-moi de replacer ces actes dans leur contexte. Gaza est l’un des deux territoires constitutifs des territoires palestiniens occupés, occupés par Israël depuis 1967. Il s’agit d’une bande étroite d’environ 365 km², comme le montre la carte affichée ici[6]. Israël continue d’exercer un contrôle sur l’espace aérien, les eaux territoriales, les points de passage terrestres, l’eau, l’électricité, la sphère électromagnétique et les infrastructures civiles de Gaza[7], ainsi que sur les principales fonctions gouvernementales[8]. Comme l’a dit l’honorable ministre, l’entrée et la sortie de Gaza par voie aérienne et maritime sont interdites, Israël gérant les deux seuls points de passage[9]. Gaza, qui est l’un des endroits les plus densément peuplés au monde, abrite environ 2,3 millions de Palestiniens, dont près de la moitié sont des enfants.

4 Depuis 96 jours, Israël soumet Gaza à ce qui a été décrit comme l’une des campagnes de bombardements conventionnels les plus intenses de l’histoire de la guerre moderne[10]. Les Palestiniens de Gaza sont tués par l’armement et les bombes israéliennes provenant des airs, de la terre et de la mer[11].

5 Ils courent également le risque immédiat de mourir de faim, de déshydratation et de maladie en raison du siège permanent imposé par Israël, de la destruction des villes palestiniennes, de l’insuffisance de l’aide apportée à la population palestinienne et de l’impossibilité de distribuer cette aide limitée pendant que les bombes tombent. Ce comportement rend impossible l’accès aux éléments essentiels à la vie[12].

6. A ce stade des mesures conservatoires, comme la Cour l’a clairement indiqué dans l’affaire Gambie c. Myanmar, il n’est pas nécessaire que la Cour se prononce définitivement sur la question de savoir si le comportement d’Israël constitue un génocide. Il lui suffit d’établir « si [...] au moins certains des actes allégués [...] sont susceptibles de tomber sous le coup des dispositions de la Convention[13] ». L’analyse des actes génocidaires spécifiques et continus qui font l’objet de la plainte montre clairement qu’au moins certains de ces actes, sinon tous, relèvent des dispositions de la Convention.

7. Ces actes sont documentés en détail dans la requête de l’Afrique du Sud et confirmés par des sources fiables, souvent des Nations Unies. Il est donc inutile et impossible pour moi de les relater tous. Je n’en retiendrai que quelques-uns afin d’illustrer le modèle de comportement génocidaire. Les statistiques des Nations unies sur lesquelles nous nous appuyons sont à jour au 9 janvier 2024.

8. Dans les observations orales de l’Afrique du Sud, nous illustrerons les faits sur lesquels nous nous appuyons par un usage limité de matériel audiovisuel. Madame la Présidente, nous le ferons avec retenue et uniquement lorsque cela sera nécessaire, et toujours dans le respect du peuple palestinien.

9. Dans ce contexte, je vais maintenant démontrer comment le comportement d’Israël viole les articles II (a), II (b), II (c) et II (d) de la Convention.

Les actes génocidaires

Article II (a) : massacre des Palestiniens à Gaza

10. Le premier acte génocidaire commis par Israël est le massacre de Palestiniens à Gaza, en violation de l’article II (a) de la Convention sur le génocide.

11. Comme l’a expliqué le Secrétaire général des Nations unies il y a cinq semaines, les massacres commis par Israël sont d’une telle ampleur que « nul n’est à l’abri à Gaza[14] ». À l’heure où je vous parle, 23 210 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes au cours des attaques soutenues des trois derniers mois[15], dont 70 % au moins seraient des femmes et des enfants[16]. Quelque 7 000 Palestiniens sont toujours portés disparus, présumés morts sous les décombres[17].

12. Les Palestiniens de Gaza sont soumis à des bombardements incessants où qu’ils aillent. Ils sont tués dans leurs maisons, dans les lieux où ils cherchent un abri, dans les hôpitaux, dans les écoles, dans les mosquées, dans les églises et alors qu’ils tentent de trouver de la nourriture et de l’eau pour leurs familles. Ils ont été tués lorsqu’ils n’ont pas été en mesure d’évacuer les lieux, dans les endroits où ils ont été évacués, et même lorsqu’ils ont tenté de fuir en suivant les « itinéraires sûrs » déclarés par les Israéliens[18].

13. Les massacres sont si nombreux que les corps retrouvés sont enterrés dans des fosses communes, souvent sans avoir pu être identifiés[19].

14. Au cours des seules trois semaines qui ont suivi le 7 octobre, Israël a largué 6 000 bombes par semaine[20]. Au moins 200 fois, il a déployé des bombes d’une tonne dans des zones du sud de la Palestine désignées comme « sûres »[21]. Ces bombes ont également décimé le nord, y compris les camps de réfugiés[22]. Les bombes d’une tonne comptent parmi les plus grosses et les plus destructrices qui soient[23]. Elles sont larguées par des avions de chasse meurtriers qui sont utilisés pour frapper des cibles au sol par l’une des armées les plus dotées au monde.

15. Israël a tué un nombre « inégalé et sans précédent » de civils[24], en sachant parfaitement combien de vies civiles chaque bombe fauchera[25].

16. Plus de 1 800 familles palestiniennes de Gaza ont perdu plusieurs membres de leur famille[26] et des centaines de familles multigénérationnelles ont été anéanties, sans aucun survivant – mères, pères, enfants, frères et sœurs, grands-parents, tantes, cousins – souvent tués tous ensemble[27].

17. Ce massacre n’est rien d’autre que la destruction de la vie palestinienne. Il est infligé délibérément. Personne n’est épargné, pas même les nouveau-nés[28]. L’ampleur des meurtres d’enfants palestiniens à Gaza est telle que les chefs des Nations unies l’ont décrite comme « un cimetière pour enfants[29] ». La dévastation, selon nous, vise à détruire Gaza et l’a détruite au-delà de toute justification juridique acceptable, et encore moins humaine.

Article II (b) : atteinte grave à l’intégrité physique et mentale des Palestiniens de Gaza

18. Le deuxième acte génocidaire identifié dans la requête de l’Afrique du Sud est l’infliction par Israël d’atteintes graves à l’intégrité physique ou mentale des Palestiniens de Gaza, en violation de l’article II (b) de la Convention sur le génocide.

19. Les attaques d’Israël ont fait près de 60 000 blessés et mutilés parmi les Palestiniens[30], dont, une fois encore, une majorité de femmes et d’enfants[31]. Ceci dans des circonstances où le système de santé s’est pratiquement effondré. J’y reviendrai plus loin dans mon discours. Un grand nombre de civils palestiniens, y compris des enfants, sont arrêtés [par les forces israéliennes], on leur bande les yeux, on les force à se déshabiller et on les fait monter dans des camions pour les emmener dans des lieux inconnus[32]. La souffrance du peuple palestinien, à la fois physique et mentale, est indéniable.

Article II (c) : le fait d’infliger délibérément à un groupe des conditions d’existence visant à entraîner sa destruction physique totale ou partielle.

20. En ce qui concerne le troisième acte génocidaire, en vertu de l’article II (c) : Israël a délibérément imposé à Gaza des conditions qui ne permettent pas la vie et qui sont calculées pour entraîner sa destruction physique. Israël y parvient d’au moins quatre façons.

21. Premièrement, par le déplacement. Israël a forcé le déplacement d’environ 85 % des Palestiniens de Gaza. Ils n’ont aucun endroit sûr où se réfugier. Ceux qui ne peuvent pas partir ou qui refusent d’être déplacés ont été tués ou courent un risque extrême d’être tués chez eux[33]. De nombreux Palestiniens ont été déplacés plusieurs fois, les familles étant obligées de se déplacer à plusieurs reprises à la recherche de sécurité[34].

22. Le premier ordre d’évacuation donné par Israël le 13 octobre a nécessité l’évacuation de plus d’un million de personnes, dont des enfants, des personnes âgées, des blessés et des infirmes ; des hôpitaux entiers ont dû être évacués, même des nouveau-nés en soins intensifs. L’ordre exigeait l’évacuation du nord vers le sud dans les 24 heures. L’ordre lui-même était génocidaire. Il exigeait des déplacements immédiats, en ne prenant que ce qui pouvait être transporté, alors qu’aucune aide humanitaire n’était autorisée et que le carburant, l’eau, la nourriture et les autres produits de première nécessité avaient été délibérément coupés. Il était clairement calculé pour provoquer la destruction de la population[35].

23. Pour de nombreux Palestiniens, l’évacuation forcée de leurs maisons est inévitablement permanente. Israël a aujourd’hui endommagé ou détruit environ 355 000 maisons palestiniennes, laissant au moins un demi-million de Palestiniens sans maison où retourner[36]. Le Rapporteur spécial sur les droits de l’homme des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays explique que les maisons et les infrastructures « ont été rasées, privant les Gazaouis déplacés de toute perspective réaliste de retour chez eux, répétant ainsi une longue histoire de déplacements forcés massifs de Palestiniens par Israël[37] ». Rien n’indique qu’Israël accepte la responsabilité de reconstruire ce qu’il a détruit.

24. Au contraire, la destruction est célébrée par l’armée israélienne : les soldats se filment en train de faire exploser joyeusement des immeubles d’habitation et des places publiques entières ; ils érigent le drapeau israélien sur les décombres[38], cherchent à rétablir les colonies israéliennes sur les décombres des maisons palestiniennes[39] – et anéantissent ainsi la base même de la vie palestinienne à Gaza[40].

25. Deuxièmement, outre les déplacements forcés, la conduite d’Israël a été délibérément calculée pour provoquer la faim, la déshydratation et l’inanition à grande échelle. La campagne israélienne a poussé les habitants de Gaza au bord de la famine[41]. Une proportion sans précédent de 93 % de la population de Gaza est confrontée à des niveaux de famine critiques[42]. Sur l’ensemble des personnes souffrant actuellement d’une faim catastrophique dans le monde, plus de 80 % se trouvent à Gaza[43].

26. La situation est telle que les experts prédisent aujourd’hui que les Palestiniens de Gaza risquent de mourir davantage de la famine et de la maladie que des frappes aériennes[44], et pourtant Israël continue d’entraver l’acheminement efficient de l’aide humanitaire aux Palestiniens[45], non seulement en refusant de laisser entrer une aide suffisante, mais en supprimant la possibilité de la distribuer par des bombardements et des obstructions constants[46].

27. Il y a trois jours à peine, le 8 janvier, une mission prévue par des agences des Nations Unies pour livrer des fournitures médicales urgentes et du carburant vital à un hôpital et à un centre d’approvisionnement médical a été refusée par les autorités israéliennes[47]. C’était la cinquième fois qu’une mission était refusée au centre depuis le 26 décembre, laissant cinq hôpitaux du nord de Gaza sans accès à des fournitures et équipements médicaux vitaux[48].

28. Les camions d’aide qui sont autorisés à entrer sont saisis par les habitants affamés. Ce qui est fourni est tout simplement insuffisant. [Diffusion d’une vidéo] Madame la Présidente, Membres de la Cour, voici une image d’un camion d’aide humanitaire arrivant à Gaza.

29. Troisièmement, Israël a délibérément créé des conditions dans lesquelles les Palestiniens de Gaza sont privés d’abris, de vêtements ou d’installations sanitaires adéquats. Depuis des semaines, il y a de graves pénuries de vêtements, de literie, de couvertures et d’articles non alimentaires essentiels[49]. Il n’y a pratiquement plus d’eau potable, et la quantité d’eau disponible est bien inférieure à celle qui est requise pour boire, se laver et cuisiner en toute sécurité[50].

30. En conséquence, l’OMS a déclaré que Gaza « connaît des taux élevés d’épidémies de maladies infectieuses[51] ». Les cas de diarrhée chez les enfants de moins de cinq ans ont augmenté de 2 000 % depuis le début des hostilités[52]. Combinées et non traitées, la malnutrition et la maladie créent un cycle mortel[53].

31. Le quatrième acte génocidaire au titre de l’article II (b) est l’assaut militaire d’Israël contre le système de santé de Gaza, qui rend la vie insoutenable. Dès le 7 décembre, le Rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à la santé a constaté que « les infrastructures de santé dans la bande de Gaza ont été complètement anéanties[54] ».

32. Les personnes blessées par Israël à Gaza sont privées de soins médicaux vitaux[55]. Le système de santé de Gaza – déjà paralysé par des années de blocus et des attaques antérieures d’Israël – n’est pas en mesure de faire face à l’ampleur des blessures[56].

Article II (d) : violence reproductive

33. Enfin, la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la violence à l’égard des femmes et des filles a signalé des actes commis par Israël qui relèveraient de la quatrième catégorie d’actes génocidaires, à l’article II (d) de la Convention.

34. Le 22 novembre, elle a expressément mis en garde contre ce qui suit : « les violences reproductives infligées par Israël aux femmes, aux nouveau-nés, aux nourrissons et aux enfants palestiniens pourraient être qualifiées d’actes de génocide au sens de l’article 2 de la [Convention sur le génocide], y compris ‘l’imposition de mesures visant à empêcher les naissances au sein d’un groupe’[57] ».

35. Israël bloque l’acheminement d’une aide vitale, notamment de kits médicaux essentiels pour l’accouchement[58], alors que l’on estime à 180 le nombre de femmes qui accouchent chaque jour à Gaza[59]. Sur ces 180 femmes, l’OMS prévient que 15 % sont susceptibles de connaître des complications liées à la grossesse ou à l’accouchement et de nécessiter des soins médicaux supplémentaires[60]. Ces soins ne sont tout simplement pas disponibles.

Le modèle de comportement indique le caractère intentionnel

36. En résumé, Madame la Présidente, tous ces actes, individuellement et collectivement, forment un modèle de comportement calculé par Israël, indiquant une intention génocidaire. Cette intention est évidente dans le comportement d’Israël :

  1. en ciblant spécialement les Palestiniens vivant à Gaza ;
  2. en utilisant des armes qui provoquent des destructions homicides à grande échelle, ainsi que des tirs ciblés sur des civils ;
  3. en désignant des zones sûres où les Palestiniens peuvent se réfugier, puis en les bombardant ;
  4. en privant les Palestiniens de Gaza de leurs besoins essentiels – nourriture, eau, soins de santé, carburant, hygiène et communications ;
  5. en détruisant les infrastructures sociales : maisons, écoles, mosquées, églises, hôpitaux ;
  6. et en tuant, blessant gravement et laissant un grand nombre d’enfants orphelins.

37. Les génocides ne sont jamais déclarés à l’avance. Mais cette Cour a le bénéfice des 13 dernières semaines de preuves qui montrent incontestablement un modèle de comportement et une intention connexe qui justifie une allégation plausible d’actes génocidaires.

38. Dans l’affaire Gambie c. Myanmar, la Cour n’a pas hésité à imposer des mesures conservatoires à la suite d’allégations selon lesquelles le Myanmar commettait des actes génocidaires contre les Rohingyas dans l’État de Rakhine[61]. Les faits dont la Cour est saisie aujourd’hui sont malheureusement encore plus graves et, comme dans l’affaire Gambie c. Myanmar, ils méritent et exigent l’intervention de la Cour.

Conclusion

39. Chaque jour, le peuple palestinien subit des pertes irréparables en termes de vies humaines, de biens, de dignité et d’humanité. Nos fils d’actualité montrent des images graphiques de souffrances qui sont devenues insupportables à regarder. Rien ne mettra fin à ces souffrances, sauf une ordonnance de cette Cour. Sans indication de mesures conservatoires, les atrocités se poursuivront, les forces de défense israéliennes ayant indiqué qu’elles avaient l’intention de poursuivre cette action pendant au moins un an[62].

40. Selon les termes du Secrétaire général adjoint des Nations Unies le 5 janvier 2024, ^

« Vous pensez qu’il est facile d’acheminer l’aide à Gaza ? Détrompez-vous. Trois niveaux d’inspection avant que les camions ne puissent entrer. Confusion et longues files d’attente. Une liste croissante d’articles rejetés. Un point de passage destiné aux piétons, pas aux camions. Un autre point de passage où les camions ont été bloqués par des communautés désespérées et affamées. Un secteur commercial détruit. Des bombardements constants. Des communications déficientes. Des routes endommagées. Des convois visés par des tirs. Des retards aux points de contrôle. Une population traumatisée et épuisée, entassée dans un espace de plus en plus restreint. Des abris qui ont depuis longtemps dépassé leur capacité maximale. Des travailleurs humanitaires eux-mêmes déplacés, tués. C’est une situation impossible pour les habitants de Gaza et pour ceux qui essaient de les aider. Les combats doivent cesser[63]. »

41. Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les membres de la Cour, j’en ai terminé avec ma partie sur le comportement génocidaire d’Israël. Je vous remercie de votre patiente attention et je vous demande d’appeler l’avocat Ngcukaitobi à la tribune pour qu’il s’adresse à la Cour sur l’intention génocidaire.

Le PRÉSIDENT : Je remercie Mme Hassim et j’invite maintenant M. Tembeka Ngcukaitobi à s’adresser à la Cour. Vous avez la parole, Monsieur.

[L'intervention suivante documentant les intentions génocidaires d'Israël sera traduite prochainement dans un nouvel article]

Illustration 2

Illustration 3

La saisie de l'ARCOM par le groupe NUPES-LFI

NOTES

[1] Address by President Nelson Mandela at International Day of Solidarity with Palestinian People, Pretoria (4 Dec. 1967), http://www.mandela.gov.za/mandela_speeches/1997/971204_palestinian.htm.

[2] Convention on the Prevention and Punishment of the Crime of Genocide (adopted 9 December 1948, entered into force 12 January 1951), UNTS, Vol. 78, p. 277.

[3] Gov.uk, Guidance Overseas Business Risk : The Occupied Palestinian Territories (22 Feb. 2022), https://www.gov.uk/government/publications/overseas-business-risk-palestinian-territories/overseas-business-risk-the-occupied-palestinian-territories, para. 2.5.

[4] See e.g. UNSC resolution 1860, The situation in the Middle East, including the Palestinian question, S/RES/1860 (8 January 2009), http://unscr.com/en/resolutions/1860 ; UNGA resolution 77/30, Assistance to the Palestinian People, A/RES/77/30 (6 Dec. 2022), https://undocs.org/A/RES/77/30 ; HRC, Human rights situation in Palestine and the other occupied Arab territories, Report of the detailed findings of the independent international Commission of Inquiry on the protests in the Occupied Palestinian Territory, A/HRC/40/CRP.2 (18 Mar. 2019), https://undocs.org/A/HRC/40/CRP.2 ; UNSC resolution 2720, The situation in the Middle East, including the Palestinian question, S/RES/2720 (22 Dec. 2023), https://undocs.org/S/RES/2720(2023).

[5] See e.g. UNSC resolution 1860, The situation in the Middle East, including the Palestinian question, S/RES/1860 (8 January 2009), https://undocs.org/S/RES/1860 (2009) where the Security Council stressed “that the Gaza Strip constitutes an integral part of the territory occupied in 1967 and will be a part of the Palestinian state”. Recently reaffirmed in UNGA resolution 77/30, Assistance to the Palestinian People, A/RES/77/30 (6 Dec. 2022), https://undocs.org/ A/RES/77/30. See also, HRC, Human rights situation in Palestine and the other occupied Arab territories, Report of the detailed findings of the independent international Commission of Inquiry on the protests in the Occupied Palestinian Territory, A/HRC/40/CRP.2 (18 Mar. 2019), https://undocs.org/A/HRC/40/CRP.2. UNSC resolution 2720 The situation in the Middle East, including the Palestinian question, S/RES/2720 (22 Dec. 2023), https://undocs.org/S/RES/2720 (2023) stresses that “the Gaza Strip constitutes an integral part of the territory occupied in 1967” and reiterates “the vision of the two-State solution, with the Gaza Strip as part of the Palestinian State”. 

[6] United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA), Hostilities in the Gaza Strip and Israel – reported impact | Day 73 (19 Dec. 2023), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-reported-impact-day-73.

[7] GOV.UK, Guidance Overseas Business Risk : The Occupied Palestinian Territories (22 Feb. 2022), https://www.gov.uk/government/publications/overseas-business-risk-palestinian-territories/overseas-business-risk-the-occupied-palestinian-territories, para. 2.5.

[8] United Nations Human Rights Council (HRC), Report of the Independent International Commission of Inquiry on the Occupied Palestinian Territory, including East Jerusalem, and Israel, A/HRC/50/21 (9 May 2022), https://undocs.org/A/HRC/50/21, para. 16. 

[9] See e.g. UNSC resolution 1860 (8 January 2009), The situation in the Middle East, including the Palestinian question, S/RES/1860, https://undocs.org/S/RES/1860 (2009) where the Security Council stressed “that the Gaza Strip constitutes an integral part of the territory occupied in 1967 and will be a part of the Palestinian state”. Recently reaffirmed in UNGA resolution 77/30 (6 December 2022), Assistance to the Palestinian People, A/RES/77/30, https://undocs.org/A/RES/77/30. See also, HRC, Human rights situation in Palestine and the other occupied Arab territories, Report of the detailed findings of the independent international Commission of Inquiry on the protests in the Occupied Palestinian Territory, A/HRC/40/CRP.2 (18 March 2019), https://undocs.org/A/HRC/40/CRP.2. UNSC resolution 2720 (22 December 2023), The situation in the Middle East, including the Palestinian question, S/RES/2720, https://undocs.org/S/RES/2720 (2023) stresses that “the Gaza Strip constitutes an integral part of the territory occupied in 1967” and reiterates “the vision of the two-State solution, with the Gaza Strip as part of the Palestinian State”.

[10] John Paul Rathbone, “Israel’s Gaza attack ‘one of history’s heaviest conventional bombing campaigns’”, The Irish Times (6 Dec. 2023), https://www.irishtimes.com/world/middle-east/2023/12/06/israels-gaza-attack-one-of-historys-heaviest-conventional-bombing-campaigns/.

[11] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #84 (4 Jan. 2024), https://reliefweb.int/report/occupied-palestinian-territory/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-84-enarhe.

[12] UN News, Gaza humanitarian disaster heralds ‘breakdown’ of society (8 Dec. 2023), https://news.un.org/en/story/2023/12/1144547 ; UN News, Gaza : Aid access to north entirely blocked as war escalates in the south (4 Dec. 2023), https://news.un.org/en/story/2023/12/1144302.

[13] Application of the Convention on the Prevention and Punishment of the Crime of Genocide (The Gambia v. Myanmar), Provisional Measures, Order of 23 January 2020, I.C.J. Reports 2020, p. 14, para. 30. 

[14] United Nations Secretary-General, Letter by the Secretary-General to the President of Security Council invoking Article 99 of the United Nations Charter, (6 Dec. 2023), https://www.un.org/sites/un2.un.org/files/sg_letter_of_6_december_gaza.pdf ; United Nations International Children’s Emergency Fund (UNICEF), A dystopic scene that seemed to stretch on endlessly (Nov. 2023), https://www.unicef.org.uk/what-we-do/emergencies/no-safety-for-children-in-gaza/ ; International Committee of the Red Cross (ICRC), Israel and the occupied territories : Deescalate now to prevent further human suffering (28 Oct. 2023), https://www.icrc.org/en/document/israel-and-occupied-territories-deescalate-now-prevent-further-human-suffering.

[15] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #88 (9 Jan. 2023), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-88. The statistics in this speech are up to date to 9 Jan. 2023.

[16] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #85 (6 Jan. 2024), https://reliefweb.int/report/occupied-palestinian-territory/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-85.

[17] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #83 (3 Jan. 2024), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-83

[18] Office of the United Nations High Commissioner for Human Rights (OHCHR), UN Human Rights has “grave fears” about toll on civilians in Gaza (17 Oct. 2023), https://www.ohchr.org/en/press-briefing-notes/2023/10/un-human-rights-has-grave-fears-about-toll-civilians-gaza ; “Gaza civilians afraid to leave home after bombing of ‘safe routes’”, The Guardian (15 Oct. 2023), https://www.theguardian.com/world/2023/oct/14/gaza-civilians-afraid-to-leave-home-after-bombing-of-safe-routes ; ICRC, The ICRC urges protection for Gaza civilians evacuating and staying behind (13 Nov. 2023), https://blogs.icrc.org/ir/en/2023/11/the-icrc-urges-protection-for-gaza-civilians-evacuating-and-staying-behind/.

[19] OCHA Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #77, https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-77.

[20] Francesca Albanese, UN Special Rapporteur on the situation of Human Rights in the Palestinian territories occupied since 1967, an interview with UN News, UN News, Israel-Palestine crisis has ‘reached an unprecedented level of dehumanisation’ : Independent rights expert (29 Oct. 2023), https://news.un.org/en/story/2023/10/1142952.

[21] “A Times Investigation Tracked Israel’s use of one of its Most Destructive Bombs in South Gaza” The New York Times (21 Dec. 2023), https://www.nytimes.com/2023/12/21/world/middleeast/israel-gaza-bomb-investigation.html.

[22] “‘Not seen since Vietnam’ : Israel dropped hundreds of 2,000-pound bombs on Gaza, analysis shows”, CNN (22 Dec. 2023), https://edition.cnn.com/gaza-israel-big-bombs/index.html.

[23] “A Times Investigation Tracked Israel’s use of one of its Most Destructive Bombs in South Gaza” The New York Times (21 Dec. 2023), https://www.nytimes.com/2023/12/21/world/middleeast/israel-gaza-bomb-investigation.html.

[24] UN Palestine, Gaza : ‘Unprecedented and unparalleled’ civilian death toll : Guterres (20 Nov. 2023), https://palestine.un.org/en/253284-gaza-unprecedented-and-unparalleled-civilian-death-toll-guterres.

[25] Yuval Abraham, “‘A mass assassination factory’ : Inside Israel’s calculated bombing of Gaza”, +972 Magazine (30 Nov. 2023), https://www.972mag.com/mass-assassination-factory-israel-calculated-bombing-gaza/

[26] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel - reported impact | Day 90 (5 Jan. 2024), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-reported-impact-day-90.

[27] Save the Children, Children’s Mental Health in Gaza Pushed Beyond Breaking Point After Nearly a Month Of Siege and Bombardment (7 Nov. 2023), https://www.savethechildren.org.uk/news/media-centre/press-releases/childrens-mentalhealth-in-gaza-deteriorates-one-month-on-.

[28] ICTR, Trial Chamber I, Prosecutor v. Akayesu, Case No. ICTR-96-4-T, Judgment (2 Sept. 1998), para. 121.

[29] UNICEF, Gaza has become a graveyard for thousands of children (31 Oct. 2023), https://www.unicef.org/press-releases/gaza-has-become-graveyard-thousands-children.

[30] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #88 (9 Jan. 2023), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-88.

[31] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #78 (27 Dec. 2023), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-78.

[32] OCHA Statement by the United Nations Resident and Humanitarian Coordinator in the Occupied Palestinian Territory, Lynn Hastings, on International Human Rights Day (10 Dec. 2023), https://reliefweb.int/report/occupied-palestinian-territory/statement-united-nations-resident-and-humanitarian-coordinator-occupied-palestinian-territory-lynn-hastings-international-human-rights-day-enarhe

[33] See e.g. Israeli strikes on Deir Al Balah on 4 December, preceding civilians being told to flee to these areas, OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #60 (5 December 2023), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-60 ; on the 12th of December 2023 the City of Rafah, after evacuation orders to Rafah and following civilians being told to flee to these areas, OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #67 (12 December 2023), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-67 ; Ben van der Merwe, Michelle Inez Simon Olive Enokido-Lineham, and Data & Forensics Unit, “Israel said Gazans could flee to this neighbourhood - then it was hit”, Sky News (22 Dec. 2023), https://news.sky.com/story/israel-said-gazans-could-flee-to-this-neighbourhood-then-it-was-hit-13034936.

[34] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #88 (9 Jan. 2023), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-88 .

[35] See in this regard the position adopted by the parties to the Joint Declaration of Intervention of Canada, the Kingdom of Denmark, the French Republic, the Federal Republic of Germany, the Kingdom of the Netherlands, and the United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland, para. 47, available at https://www.icj-cij.org/sites/default/files/case-related/178/178-20231115-wri-01-00-en.pdf.

[36] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #87 (8 Jan. 2023), https://reliefweb.int/report/occupied-palestinian-territory/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-87

[37] OHCHR, Israel working to expel civilian population of Gaza, UN expert warns (22 Dec. 2023), https://www.ohchr.org/en/press-releases/2023/12/israel-working-expel-civilian-population-gaza-un-expert-warns.

[38] “Israeli flag raised in symbolic Palestine Square in Gaza City, video shows”, CNN (8 Dec. 2023), https://edition.cnn.com/middleeast/live-news/israel-hamas-war-gaza-news-12-08-23/h_7516b0f4b4970e9a01bffb26f1bb4739.

[39] “Far-right minister calls for Israel to ‘fully occupy’ Gaza, reestablish settlements”, The Times of Israel (15 Dec. 2023), https://www.timesofisrael.com/far-right-minister-calls-for-israel-to-fully-occupy-gaza-reestablish-settlements/.

[40] Application of the Convention on the Prevention and Punishment of the Crime of Genocide (Croatia v. Serbia), Judgment, I.C.J. Reports 2015 (I), pp. 71-72, para. 163.

[41] World Food Programme (WFP) Media, @WFP_Media, Tweet (10:35 p.m., 9 Dec. 2023), https://twitter.com/WFP_Media/status/1733616413636530607 ; Integrated Food Security Phase Classification, Gaza Strip : Acute Food Insecurity Situation for 24 November - 7 December 2023 and Projection for 8 December 2023 – 7 February 2024 (21 Dec. 2023), https://www.ipcinfo.org/ipc-country-analysis/details-map/en/c/1156749/?iso3=PSE.

[42] World Health Organization (WHO), Lethal combination of hunger and disease to lead to more deaths in Gaza (21 Dec. 2023), https://www.who.int/news/item/21-12-2023-lethal-combination-of-hunger-and-disease-to-lead-to-more-deaths-in-gaza.

[43] Islamic Relief Worldwide, Gaza now the world’s worst hunger crisis and on the verge of famine (9 Jan. 2024), https://islamic-relief.org/news/gaza-now-the-worlds-worst-hunger-crisis-and-on-the-verge-of-famine/ (21 Dec. 2023).

[44] Save the Children, Press Release : Deaths by starvation and disease may top deaths by bombs as families squeezed into deadly “safe zones”, two months into Gaza crisis (9 Dec. 2023), https://www.savethechildren.net/news/deaths-starvation-and-disease-may-top-deaths-bombs-families-squeezed-deadly-safe-zones-two

[45] Human Rights Watch (HRW), Israel : Starvation Used as Weapon of Wat in Gaza (18 Dec. 2023), https://www.hrw.org/news/2023/12/18/israel-starvation-used-weapon-war-gaza.

[46] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #88 (9 Jan. 2023), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-88.

[47] Ibid.

[48] Ibid.

[49] ICRC, Israel and the occupied territories : The ICRC urges protection for Gaza civilians evacuating and staying behind (12 Nov. 2023), https://www.icrc.org/en/document/israel-and-occupied-territories-icrc-urges-protection-gaza-civilians-evacuating-and-staying ; OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel | Flash Update #71 (16 Dec. 2023), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-flash-update-71.

[50] WFP, Gaza Food Security Assessment (6 Dec. 2023), https://docs.wfp.org/api/documents/WFP-0000154766/download/.

[51] Tedros Adhanom Ghebreyesus, @DrTedros, Tweet (7:05 p.m., 20 Dec. 2023), https://twitter.com/DrTedros/status/1737549701728092481.

[52] UNICEF, Intensifying conflict, malnutrition and disease in the Gaza Strip creates a deadly cycle that threatens over 1.1 million children (5 Jan. 2024), https://www.unicef.org/press-releases/intensifying-conflict-malnutrition-and-disease-gaza-strip-creates-deadly-cycle.

[53] UNICEF, Intensifying conflict, malnutrition and disease in the Gaza Strip creates a deadly cycle that threatens over 1.1 million children (5 Jan. 2024), https://www.unicef.org/press-releases/intensifying-conflict-malnutrition-and-disease-gaza-strip-creates-deadly-cycle ; Tedros Adhanom Ghebreyesus, @DrTedros, Tweet (7:05 p.m., 20 Dec. 2023), https://twitter.com/DrTedros/status/1737549701728092481

[54] OHCHR, Gaza : UN expert condemns ‘unrelenting war’ on health system amid airstrikes on hospitals and health workers (7 Dec. 2023), https://www.ohchr.org/en/press-releases/2023/12/gaza-un-expert-condemns-unrelenting-war-health-system-amid-airstrikes.

[55] UN News, UPDATED : Injured patients ‘waiting to die’ in northern Gaza as last hospital shuts down, amid rising ‘catastrophic’ hunger levels (21 Dec. 2023), https://news.un.org/en/story/2023/12/1145017.

[56] OCHA, Hostilities in the Gaza Strip and Israel – reported impact | Day #82 (27 Dec. 2023), https://www.ochaopt.org/content/hostilities-gaza-strip-and-israel-reported-impact-day-82.

[57] OHCHR, Press Release, Women bearing the brunt of Israel-Gaza conflict : UN expert (20 Nov. 2023), https://www.ohchr.org/en/press-releases/2023/11/women-bearing-brunt-israel-gaza-conflict-un-expert.

[58] Associated Press News (AP News), Cumbersome process and ‘arbitrary’ Israeli inspections slow aid delivery into Gaza, US senators say (6 Jan. 2024), https://apnews.com/article/israel-gaza-rafah-aid-us-senators-2bc2a3c5e5f8af8e2d3f0b7242c1a885.

[59] United Nations Population Fund (UNPFA), Crisis in the occupied Palestinian territory (5 Jan. 2024), https://www.unfpa.org/crisis-occupied-palestinian-territory.

[60] WHO, Women and newborns bearing the brunt of the conflict in Gaza, UN agencies warn (3 Nov. 2023), https://www.who.int/news/item/03-11-2023-women-and-newborns-bearing-the-brunt-of-the-conflict-in-gaza-un-agencies-warn# : :text=Women%2C%20children%20and%20newborns%20in,and%20Works%20Agency%20for%20Palestine.

[61] Application of the Convention on the Prevention and Punishment of the Crime of Genocide (The Gambia v. Myanmar), Provisional Measures, Provisional Measures, Order of 23 January 2020, I.C.J. Reports 2020, p. 23, para. 56.

[62] Jason Burke, “Israel says Gaza fighting could last a year, amplifying fears of regional war”, The Guardian (7 Jan. 2024), https://www.theguardian.com/world/2024/jan/07/israel-says-gaza-fighting-could-last-a-year-amplifying-fears-of-regional-war

[63] Martin Griffiths, @UNReliefCHief, Tweet (1:13 a.m., 29 Dec. 2023), https://twitter.com/UNReliefChief/status/1740526522476191938/photo/1


Moyenne des avis sur cet article :  1.63/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 16 janvier 13:49

    Justice au singulier... Rien que le nom m’amuse...

    Nous n’aurons, hélas, pas la satisfaction de voir Netanyahou et son staff se balancer au bout d’une corde. 

    M’enfin, si ça pouvait nous débarrasser définitivement de ces crapuleries supranationales qui servent toujours les mêmes intérêts crapuleux, l’Afrique du sud nous aura permis de faire un grand pas.


    • Lynwec 16 janvier 14:41

      @Clocel

      Ou alors, ce sera le dernier clou dans le cercueil des institutions (prétendument) internationales héritées de 1945... Il serait plus que temps d’en créer de vraies, honnêtes et justes, SANS droit de veto et avec une réelle tolérance zéro sur la corruption...


    • Clocel Clocel 16 janvier 14:51

      @Lynwec

      Il ne peut y avoir de justice qu’au niveau des états, sous le contrôle et le responsabilité des citoyens, le reste, c’est fait pour faire sortir le diable de sa boite.

      Tu te vois aller faire d’autorité le ménage chez ton voisin au motif qu’il n’a pas, en la matière, les mêmes exigences que les tiennes ?


    • Brutus S. Lampion 16 janvier 15:31

      @Lynwec

      « Il serait plus que temps d’en créer de vraies, honnêtes et justes, SANS droit de veto et avec une réelle tolérance zéro sur la corruption... »

      Ça existe : lien


    • Brutus S. Lampion 16 janvier 16:08

      @Clocel

      effectivement, il n’y a pas de « droit naturel », et ce que l’on a coutume de nommer « justice » n’a rien à voir avec l’équité, mais ave cle jugement de notables représentant un état (de droit...) et en appliquant un code qui estdifférent d’un pays à l’autre, d’une époque à l’autre
      il s’agit en fait d’un consensus plus ou moins conscientet plus ou moins manipulé, mais finalement accepté par les mebres d’une nation


    • Clocel Clocel 16 janvier 16:28

      @S. Lampion

      "L’appareil d’État est une mafia qui a réussi." J.Coupat


    • Lynwec 16 janvier 16:37

      @S. Lampion

      Hilarant...

      Quand on ne veut pas faire, on dit que c’est impossible... Quand le seuil de ras le bol atteint le niveau nécessaire, ça peut commencer à bouger...

      D’un autre côté, quand on se satisfait de la médiocrité, on n’obtient pas plus de ses élèves, à méditer...


    • Brutus S. Lampion 16 janvier 16:50

      @Clocel

      L’état n’est ni un pouvoir imposé du dehors à la société ni « la réalité de l’idée morale », « l’image et la réalité de la raison », comme le dit Hegel.

      C’est un produit de la société à un stade déterminé de son développement pour asseoir un pouvoir qui, placé en apparence au-dessus de la société, est en fait chargé de maintenir l’ordre et masquer les antagonismes entre classes sociales en affichant une « égalité en droit ». Selon les stades de développement des différentes nations, l’état a recours à des modes de gestion différents.

      La véritable aspiration de l’ « anarchie », mot qui signifie en fait tout sauf « désordre », c’est d’aboutir à une société dans laquelle l’ordre peut se passer de la « bande de gens en armes » qu’est l’état.

      Mais bon, je ne serai plus là.


    • Zolko Zolko 17 janvier 12:23

      @Lynwec

      Il serait plus que temps d’en créer de vraies, honnêtes et justes, SANS droit de veto

       
      un gouvernement mondial quoi
       

      Quand on ne veut pas faire, on dit que c’est impossible

       
      effectivement, on veut pas d’un gouvernement mondial. Tous ceux qui professent ce genre de propositions s’imaginent qu’ils seront parmi les futurs décideurs. Or, il est bien plus probable que si un tel gouvernement mondial était mis en place, il serait au service des intégristes Islamistes, des intégristes Hindous, et du parti communiste Chinois. Et/ou de Wall-Street.
       
      Alors non-merci

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 16 janvier 14:32

      « selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir »

       ^^


      • Ilan 16 janvier 15:14

        Il faudra des années avant que les juges de La Haye tranchent sur le fond.

        Et dans l’hypothèse où elle appellerait à des sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU, il est quasi certain que les Etats-Unis, qui soutiennent Israel dans sa guerre, y mettraient leur veto.

        Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, a d’ailleurs déclaré, mardi 9 janvier, que la plainte visant Israël devant la CIJ est « dénuée de fondement ».

            

        Les motivations de Pretoria sont d’abord domestiques. Pour la première fois de son histoire, l’ANC risque de perdre sa majorité parlementaire lors des prochaines élections prévues entre mai et août.  Le pays compte une population musulmane importante, qui vont voir le recours contre Israël d’un très bon œil.

           

        Juste un jeu politique hypocrite d’un pays qui persécute sa population blanche.


        • Clocel Clocel 16 janvier 15:29

          @Ilan

          Il n’empêche, l’Afrique du sud aura su sortir du bourbier raciste et ségrégationniste, Israël en est manifestement incapable, la justice sert avant tout à faire taire l’envie de vengeance, avec vos dernières saloperies vous signez un autre bail de 50 ans de violence.

          C’est plus fort que vous, vous ne pouvez pas vivre autrement ?

          M’enfin... L’aspect positif, c’est que vous êtes devenus indéfendables aux yeux d’une large majorité excédée par vos petits arrangements avec « l’Histoire ». 


        • Ilan 16 janvier 15:37

          @Clocel
             
          Oui, magnifique pays qui comptabilise 58 homicides par jour.
          Les attaques contre des fermes blanches ont repris de plus belle.
          Selon AfriForum 292 attaques de ce type ont été recensées en 2023 dont 38 meurtres.
          Ce pays a réussi à diriger le projecteur sur leurs saloperies, bravo smiley
           
          Human Rights Watch dénonce la xénophobie chronique en Afrique du Sud (lemonde.fr)


        • Clocel Clocel 16 janvier 15:45

          @Ilan

          Ok... Restons chez HRW...

          Vous avez un dossier assez épais chez eux.


        • Lynwec 16 janvier 16:29

          @Clocel

          L’hôpital qui se fout de l’infirmerie...(version modernisée de la paille et la poutre)...
          Ou du « maîtresse, regardez, lui, il fait pire que moieuuuuuh » de cour de récré...

          De l’argumentaire de haute volée...


        • Seth 16 janvier 16:55

          @Lynwec

          En plus c’est l’Afrique du Sud qui a inventé l’Apartheid, elle sait de quoi elle parle.

          Mais après le procès (folklorique) de Nurenberg, on ne peut pas attaquer en justice les Juifs à qui ce qu’ils ont subl donne tous les droits, c’est pas moi qui l’ai inventé mais c’est avec cet esprit qu’Israel se comporte soutenu par la diaspora.


        • Lynwec 16 janvier 18:50

          @Seth

          Selon Bachar El Assad, « ce qu’ils ont subi » relèverait de la manipulation pure et simple .
          https://fr.timesofisrael.com/bashar-el-assad-la-shoah-est-un-mensonge-cree-pour-justifier-la-creation-disrael/
          https://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/1703083959-bachar-al-assad-nie-la-realite-de-la-shoah-et-affirme-que-les-juifs-modernes-n-ont-aucun-lien-avec-le-peuple-d-israel
          Certains doivent s’étrangler de rage, leur joker ayant quelque peu perdu de ses couleurs...
          Un peu à la fois, un des nombreux voiles se soulève, dirait-on et des voix se libèrent... Après tout, il n’y a pas de raison que seules les voix proto-nazies des covidistes prêts à se faire des non vaccinés soient les seules à se libérer ? Si ?

          Bon, Charlie risque de s’en occuper pour faire place à la « bonne » parole...


        • Seth 16 janvier 20:38

          @Lynwec

          Bashar al Assad va peut être un peu loin, ne pensez vous pas ?


        • Lynwec 17 janvier 09:50

          @Seth

          Ce qui est sur, c’est qu’il est assez « loin » de la loi Fabius-Gayssot pour se permettre de s’exprimer...

          Pour le reste, il est préférable, en fRonce occupée, de ne pas penser trop haut...alors, comme E.Chouard, je n’ai pas eu la possibilité d’étudier la question dans le détail, ni les moyens techniques et financiers, d’ailleurs...
          C’est grave, docteur ?


        • TSS (...tologue) 17 janvier 10:08

          @Ilan
           Juste un jeu politique hypocrite d’un pays qui persécute sa population blanche.

          Effet boomerang,juste retour des choses ! vous avez oublié l’apartheid... !!


        • Lynwec 17 janvier 11:54

          @TSS (...tologue)

          Quand on est persuadé de détenir le monopole de la souffrance, on ne peut comprendre l’existence des rancunes et haines qu’elle produit inévitablement, et qu’il faut beaucoup de temps pour passer à autre chose...ce qui se produira en ADS après une ou deux générations...(certains sont plus lents à s’apaiser, et il y a aussi les gens qui soufflent sur les braises, par calcul...)

          De ce fait, on s’autorise alors à l’infliger aux autres (puisqu’ils ne peuvent souffrir autant, c’est reconnu mondialement...) et on joue bruyamment les demoiselles effarouchées quand la victime se rebiffe finalement...


        • Seth 17 janvier 12:57

          @Lynwec

          Si des zintellectuels voulaient faire oeuvre utile, il faudrait qu’ils se penchassent sur la notion de génocide et l’histoire du génocide ainsi que sur l’usage qui en est fait.

          Finkelstein parle de l’Industrie de l’Holocauste


        • Seth 17 janvier 13:05

          @Seth

          Cor :

          l’histoire du génocide ainsi que sur l’usage qui en est fait

          lire :

          l’histoire des génocides (tous les génocides) ainsi que sur les usages qui en furent/sont faits


          Quand va-t-on se décider à permettre la correction ici ? smiley


        • Hervé Hum Hervé Hum 17 janvier 15:36

          @Ilan

          Juste un jeu politique hypocrite d’un pays qui persécute sa population blanche.

          Bigre, où vit en règle générale ladite population blanche ? Dans les ghettos sans doute et non dans les beaux quartiers. Quelques femmes blanches en paie le prix, mais comparé aux femmes noires c’est pas grand chose. Mais il est vrai que pour des gens de votre espèce la vie à la valeur de son compte en banque et couleur de peau.

          Et les dirigeants des pays occidentaux selon vous ils sont quoi ? des saints et pas hypocrites pour deux sous !

          Il vous échappe visiblement, vous qui n’êtes pas hypocrites, c’est que l’indignation face à ce qu’il se passe dans la bande de Gaza et qui est un génocide orchestré et décidé il y a près de 30 ans de cela (à la mort de Rabin) ne touche pas seulement les musulmans, mais toutes les communautés et ceci, parce que ce qu’il se passe ne peut pas être caché malgré les assassinats de tous les journalistes qui s’y aventure, alors que pour d’autres situations tout aussi abominables le silence règne parce que étant tenu sous les radars.

          Quid des chinois par exemple ou des étasuniens avec les amérindiens toujours persécuté, etc...

          Quand les citoyens de tous pays comprendront que la guerre n’est pas entre les peuples, mais entre les espèces d’humains qui se divisent en 4 grands groupes, alors, le monde pourra changer, sans cela, ben, ceux qui aspirent à vivre en paix avec leur voisins continueront de se taper sur la gueule pour le plus grand profit de leurs prédateurs et autres parasites.


        • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 15:41

          et le représentant de la France au sein du TPI s’appelle Ronny Abraham ...


          • Clocel Clocel 16 janvier 15:48

            @Gérard Luçon

            Faudrait peut-être révoquer le décret d’Isaac Jacob Crémieux !? smiley


          • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 15:51

            @Clocel
            ça a été fait sous Pétain et remis en place par le GPRF en 1945 ... par contre se pose le problème d’un éventuel « conflit de position » (d’intérêt ?) !


          • Clocel Clocel 16 janvier 15:59

            @Gérard Luçon

            Que voulez-vous, la populace s’est laissée refiler les péchés et la mauvaise conscience de ses Maîtres...


          • GoldoBlack 20 janvier 09:22

            @Gérard Luçon
            Qui a écrit :"La liberté d’expression est un bien trop précieux pour qu’on laisse quiconque y toucher, la pire des choses étant de laisser s’installer un « Ordre Moral » en lieu et place de la démocratie et des valeurs fondamentales dont notre pays se prévaut.«  ?
            Qui censure ses contradicteurs sur ses »articles«  ?

            Qui a cette vieille habitude chère à l’extrême droite depuis 1945 façon »NaZis (National Zionists)" ?
            Qui prétend donc défendre la liberté d’expression et la démocratie en se comportant comme un nazi ?


          • leypanou 16 janvier 16:03

            @tous

            avec la manière dont cette affaire est traitée, on se rend compte de l’état de vassalisation de la France.

            Je ne savais pas que LFI avait attaqué la manière dont franceinfo avait traité ce sujet, mais en attendant, aussi bien sur CNews, que BFM ou LCI, c’est moutus et bouche cousue.

            3 mn de video sur CNews : lamentable parti-pris. Il y a encore des journalistes qui n’ont pas perdu toute leur dignité.


            • Clocel Clocel 16 janvier 16:35

              @leypanou

              Bon, en même temps, chercher de l’information sur CNEWS, chez Praud... Comment dire...


            • jjwaDal jjwaDal 16 janvier 18:22

              Leur dossier d’accusation est extrêmement fourni, tant sur le plan des déclarations d’intention (le président et le premier ministre déjà) et sur les actes. On ne balance pas des bombes de 2t non guidées sur des régions densément peuplées pour se laver les mains ensuite de voir que 70% des cadavres sont ceux de mineurs et de femmes.
              Il faut probablement souhaiter que la Cour Internationale de Justice (pas pour rien qu’elle est dirigée par une juge des USA) se décrédibilise en refusant de reconnaître le génocide, enfonçant un peu plus dans la fange l’attitude incompréhensible des soutiens à l’entité sioniste, essentiellement l’U.E et bien sûr les USA. Ce qui est beaucoup plus révélateur sur le plan géopolitique est qu’aucun Etat arabe n’est à l’origine de cette accusation.
              On pouvait s’attendre comme en 1973 à un signe de fort mécontentement en faisant exploser les prix du pétrole par ex pour nous faire sentir que « trop c’est trop », mais rien de rien...
              Pour tous les peuples qui comprennent un peu lentement, le tribunal devra rappeler, en rejetant la demande de l’Afrique du Sud, qui a opéré le génocide des indigènes d’Amérique, qui a voulu envahir et coloniser la planète entière, qui a organisé la déportation et l’esclavage de masse, qui a été dans une posture suprémaciste (et l’est encore), qui a déclenché deux guerres mondiales et incinéré deux villes avec des bombes nucléaires avant la reddition du Japon, etc...
              Le soutien à un génocidaire est naturel pour l’Occident qui l’a perpétré ou tenté à de multiples reprises.
              S’ils continuent à utiliser une monnaie qui devrait valoir le prix du pécul dans leurs échanges, ils alimenteront la bête jusqu’à ce qu’elle nous envoie tous en enfer.


              • mursili mursili 16 janvier 18:39

                Les crimes de guerre israéliens sur Gaza, c’est combien de centaines de Boutcha ?

                Là, les médias n’ont pas mis des années pour condamner la Russie...

                Lors de la première audience du 11 janvier 2024 l’avocate irlandaise Blinne Ni Ghralaigh a fait un exposé saisissant des conséquences dramatiques pour la population de Gaza des bombardements israéliens. Il faut aller sur une chaîne sud-africaine pour pouvoir l’écouter. C’est en anglais. Si vous avez la traduction française, merci de le signaler.
                https://www.youtube.com/watch?v=FryDCvI7YLo
                Petit détail : Blinne Ni Ghralaigh commence son discours en français et s’excuse de le poursuivre en anglais. La partie en français est couverte par la traduction anglaise.
                En tout cas, le public francophone n’en saura rien, ou si peu. 
                Nos médias font du bon boulot... 


                • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 17 janvier 07:30

                  Tres grande branlette de gauche pour amuser et lecher le vote Islamo-gauchiste.

                  C’est du n’importe quoi !

                  Il y a des règles et il y en a une qui est importante pour ce tribunal, c’est celle du « dernier reccours ».

                  La procédure de saisie de ce tribunal doit être faite selon les règle de dernier reccours, c’est a dire Après negociation ou tentatives de négociation entre les beligérants.

                  L’Afrique du Sud n’est pas en guerre et rien ne c’est opposé à une négociation ou un dialogue avec Israel.

                  Elle sera déboutée logiquement.

                  L’Afrique du Sud est un gouvernement de gauvhiste qui fait de l’esbrouffe a médias, et les blaireaux de gauche pleureront pour une infamie ce débout alors que tous ces cons ont crus a cette chimère pour les branler d’orgasme antisémite...

                  Tartuffade dont la fin est déja écrite !


                  • Lynwec 17 janvier 10:14

                    @Spartacus Lequidam

                    75 ans de négociations ou tentatives de négociations ne vous paraissent pas suffisants ?

                    Il serait donc indispensable qu’un état soit partie prenante d’un conflit pour déposer une plainte ou agir ? Bizarrement, la nécessité n’en a pas paru évidente lors de « l’intervention » en ex-Yougoslavie... Lequel des participants à la destruction de ce pays était directement en guerre avec la Yougoslavie à l’époque, dites-moi, j’ai un trou de mémoire, là...Je me souviens juste du « droit d’ingérence » ( créé sur mesure et à géométrie variable, lui aussi ?)

                    Sinon, vous avez aussi « l’information » à la fronçaise :

                    -4 civils morts en Ukraine (ce qui est regrettable, nous sommes d’accord), drame national, vilains, vilains Russes
                    https://www.youtube.com/watch?v=c-Z027Vn3Z8
                    Notons la différence de présentation avec les civils russes morts à Belgorod
                    https://www.france24.com/fr/europe/20231230-guerre-en-ukraine-la-frappe-mortelle-sur-belgorod-ne-restera-pas-impunie-pr%C3%A9vient-moscou
                    où on insiste sur « l’esprit revanchard » des méchants Russes vindicatifs...

                    Goebbels, petit joueur...

                    -des dizaines de milliers de gazaouis morts, civils aussi, silence radio en fRonce...
                    où on préfère donner la parole un peu partout à un binational revenu de sa croisade en Palestine...
                    https://www.leparisien.fr/international/israel/je-nagis-pas-par-vengeance-un-reserviste-de-tsahal-raconte-son-engagement-dans-larmee-israelienne-16-01-2024-SHMIHDPLUBFK3JJYFHRKP3SN7I.php?at_creation=Le%20Parisien&at_campaign=Partage%20Twitter%20CM&at_medium=Social%20media

                    https://www.europe1.fr/emissions/L-interview-de-7h40/guerre-contre-le-hamas-un-reserviste-de-mon-unite-a-ete-tue-au-combat-en-allant-chercher-des-corps-dotages-temoigne-noam-ohana-4225301
                    Je me suis limité à deux liens par économie, mais faites donc une simple recherche à son nom, et vous constaterez vous-même à quel point « il est sur liste n̶o̶i̶r̶e̶ promotionnelle »...

                    2P2M


                  • Lynwec 17 janvier 11:49

                    @Lynwec

                    Rantanplan ne sait pas compter jusqu’à 75...
                    1, c’est sa limite haute... Pas le temps d’étudier, l’appel de la gamelle...


                  • Hervé Hum Hervé Hum 17 janvier 15:18

                    @Spartacus Lequidam

                    Bref, selon lequidam, il faut attendre la fin du génocide et pas avant pour faire un recours.

                    De la même manière, selon son raisonnement, si vous êtes témoins d’un crime et avez les moyens de le dénoncer pendant qu’il est commis, surtout n’intervenez pas, alertez personne, attendez que la victime négocie avec son agresseur, sait on jamais, après x coups il se peut qu’il s’arrête.

                    Et il traite les autres de tartuffes.


                  • zygzornifle zygzornifle 17 janvier 09:03

                    11 millions de sous le seuil de pauvreté, des milliers de sans abris avec des enfants parmi eux et des SDF mourant de froid voila le comportement génocidaire de Macron

                    .....


                    • Ilan 17 janvier 13:14

                      Je ne voudrais pas spoiler, mais à la fin, c’est Israël qui gagne smiley


                      • Hervé Hum Hervé Hum 17 janvier 15:42

                        @Ilan

                        Non, à la fin et jusqu’à nouvel ordre mondial donc, dans ce monde dominé par les pires crapules, ce sont toujours les pires salopards qui gagne.

                        Bref, ce n’est pas Israel qui gagne ou perd, mais soit sa population la plus haineuse et nazi, soit sa population la plus humaniste au sens empathique.

                        Car à l’intérieur même d’Israel il y a une lutte entre ces deux populations, tout comme elle existe partout dans le monde mais reste encore manipulé par ces crapules au pouvoir.


                      • quijote 17 janvier 13:51

                        Jésus au forum économique mondial :

                        https://twitter.com/damonimani/status/1747388354587463766

                        A diffuser partout !


                        • microf 18 janvier 15:28

                          Après la lecture de quelques lignes des actions d´Israel en Palestine, j´ai arrêté de lire, tellement c´est insoutenable.

                          Ce sont mes grands-parents maternels et paternels qui doivent aujourd´hui se retourner dans leurs tombes.

                          Partis d´Afrique pendant la seconde guerre mondiale pour participer á la lutte contre les nazis Allemands qui voulaient erradiquer les Juifs, ils sont morts dans les combats et leurs corps n´ont jamais retrouvés, ils gissent quelques part en Normandie.

                          Dire qu´aujourd´hui ceux pour lesquels ils sont morts sont ceux qui font comme les nazis Allemands, est difficle á accepter, souhaitons que les crimes contre l´humanité que commet Israel aujourd´hui en Palestine ne soient jamais en vainc, que ces crimes d´Israel contre l´humanité servent comme ceux des nazis Allemands ont servis á créer Israel, á créer l´État Palestinien.

                          Un grand bravo á l´Afrique du Sud qui a pris l´initiative de porter cette affaire honteuse devant les Tribunaux de l´histoire, et, honte aux pays qui soutiennent et continuent á soutenir Israel dans cet insoutenalbe génocide du peuple Palestinien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Alain Marshal

Alain Marshal
Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité