• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Antisémitisme : gros malaise avec les Césars

Antisémitisme : gros malaise avec les Césars

La cérémonie des Césars est devenue une tribune politique. On aime ou pas. Moi je n’aime pas. Ce qui s’y passe est malsain. Une sorte de police des mœurs y a pris le pouvoir.

clsars, cinéma, france, godrèche, polanski, féminisme, antisémitisme,

Gazé

Le discours sociétal officiel est maintenant posé. Les femmes ont obtenu un statut généralisé de victimes, entretenu depuis des décennies.

Autour du cinéma français des activistes féministes radicales font feu de tout bois. On se souvient de l’affaire Polanski exposée lors des Césars 2020. Un collectif féministe avait tenté de prendre d’assaut la salle Pleyel, pour empêcher la remise d’un César au réalisateur.

Ces activistes avaient été repoussées par la police au moyen, entre autres, de gaz lacrymogène. Ce qui a suggéré à l’une d’elles un tweet extrêmement grave qui n’avait pas échappé à l’excellent magazine Causeur :

« Le premier clou du spectacle : Darroussin, lorsqu’il remit le César de la meilleure adaptation qui revint à Polanski, s’évertua à mal prononcer son nom, ne laissa entendre que la dernière syllabe. Le réalisateur fut celui dont on ne prononcera jamais le nom durant toute la soirée. »

Mais il y eu pire :

« La première chose que faisaient les nazis lorsque les déportés arrivaient dans les camps était de les priver de leur nom pour leur attribuer un matricule. (…) Polanski est juif, faut-il le rappeler. Dans la soirée un tweet, vite supprimé fut partagé sur les réseaux : « C’est Polanski qui devrait être gazé ». La boucle est bouclée. »

 

 

clsars, cinéma, france, godrèche, polanski, féminisme, antisémitisme,

Élogieux

La phrase qui sonne somme un slogan nazi est également cité sur d’autres médias, comme Transfuge :

« Celui qui doit être gazé, c’est Polanski ». Ben oui quoi, les militantes ont reçu des gaz (vous suivez ?) lacrymogènes. (…) Et puis on l’a bien vite fait disparaître, ce vilain slogan, y’a pas d’mal. »

On le trouve également dans l’image 1, relayée par la chaîne officielle TV5, qui montre deux femmes forcément antisémites et pro-nazies à visage découvert. Vous rendez-vous compte ? Un slogan à caractère antisémite sorti spontanément de la bouche des activistes, « y’a pas de mal » !

La messe était dite : le féminisme gauchiste et radical dévoilait un antisémitisme que l’on découvre de plus en plus à gauche en France.

En 2024, nouvelle tribune politique tenue par l’actrice Judith Godrèche. Je n’ai pas tous les détails de sa plainte. Elle est sortie entre 14 et 18 ans avec Benoît Jacquot, le réalisateur du film La fille de 15 ans. À quinze ans elle part avec lui. Mais que faisaient ses parents ?

J’aime bien Judith Godrèche. J’aime son humour, sa sensibilité, sa manière de dire les choses et une petite étrangeté qui lui donne du charme.

Une vidéo de 2010 (ici, durée 2’01’’) montre madame Godrèche parlant de cette relation en des termes élogieux. Elle dit avoir été sous emprise, notion que je trouve généralement très discutable car on peut lui faire dire ce que l’on veut sans preuves.

 

 

Israël

Pour moi toute personne amoureuse est potentiellement sous emprise. Cela me semble être une conséquence des sentiments et de l’attachement.

Elle-même dit du réalisateur :

« C’est quelqu’un de brillant, quelqu’un qui réinventait la vie. C’était une emprise extrêmement inspirante. »

J’ai cru comprendre au détour d’un reportage qu’elle a soutenu le film jusque dans les lycées. Mais on ne sait pas ce qui se passe en elle, sinon qu’elle érige son cas individuel en généralité.

Je n’aime décidément pas les spectacles et divertissement qui deviennent des manifestes politiques. Les Césars ont fixé le nouveau modèle de ce qui doit être dit. C’est la condition pour continuer à faire partie de la caste du divertissement.

Et dans le langage officiel du féminisme victimaire, il n’y a pas de place pour Israël. Pas un mot mentionnant le 7 octobre, alors qu’un soutien sans faille était adressé à Gaza.

Israël est évacué du discours, les victimes juives sont invisibilisées, les femmes juives violées ne sont même pas mentionnées, les enfants assassinés sont déjà oubliés. Rien de tout cela n’est dit.

Elie Semoun a dénoncé deux poids et deux mesures. Sera-t-il encore invité à la télé, ou effacé lui aussi ?

En 2020 c’est le juif Polanski qui aurait dû être gazé. En 2024 les femmes juives violées, éventrées, sont invisibles dans le discours féministe. Celles-ci ne semblent pas s'intéresser vraiment aux femmes violées si elles sont juives.

Cherchez l’erreur, l’allégeance politique de la classe divertissante française et la dérive des Césars. Il y a comme une odeur d’antisémitisme dans cette classe-là. Mais on le savait déjà.

Les Césars : cérémonie inutile, nauséabonde. À rayer de nos écrans.

 

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.38/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    



    • leypanou 29 février 10:27

      @Clocel
      là, notre Habib est parti de son plein gré mais aux Nations Unies, l’ambassadeur de qui vous savez a été expulsé manu militari pour avoir trop troublé le discours du représentant iranien mais ça, les CNews, BFM, LCI, France Info n’en ont jamais entendu parler.
      Entre parenthèses, je ne m’attendais pas à voir JL Bourlanges se comporter ainsi.


    • Com une outre 29 février 11:04

      @leypanou
      Bourlanges était sur Sud Radio hier matin : aucun doute, il soutient Macron dans tous ses délires. Ce qui n’est pas un compliment. Il a failli me faire vomir mon petit déjeuner.
      Quand à Meyer Habib, sa place est en prison, pour apologie de crime de guerre, négationnisme, racisme, etc...


    • christophe nicolas christophe nicolas 29 février 11:49

      Jésus a dit autrefois à Judas

      Jésus l’encourage : « Il est encore temps, Judas, de choisir entre ma route et celle des juifs que tu approuves. Cependant réfléchis : la mienne mène à Dieu, l’autre à l’Ennemi de Dieu. Réfléchis et décide, mais sois franc »

      https://www.maria-valtorta.org/Personnages/JudasKeriot.htm#Descente

      Mais il pourrait dire de nos jours à Judas

      « Il est encore temps, Judas, de choisir entre ma route et celle de Meyer Habib que tu approuves. Cependant réfléchis : la mienne mène à Dieu, l’autre à l’Ennemi de Dieu. Réfléchis et décide, mais sois franc »



    • L'apostilleur L’apostilleur 29 février 13:22

      @Clocel
      Ce type est élu par les binationaux qui vivent en Israël (100000) et qui votent en France. 
      Voilà qui soulève le problème du droit de vote des binationaux. 
      Les français vivant à l’étranger oui, les binationaux qui ont choisi un autre pays, ça se discute.
      Sans eux le détestable rabatteur des juifs de France ami de Netanyahu ne serait pas élu. 


    • Clocel Clocel 29 février 13:34

      @L’apostilleur

      Faut révoquer le décret Isaac Jacob Crémieux...


    • Seth 29 février 13:41

      @Clocel

      Habib pourrait commencer par aller visiter son coiffeur, choisir des chemises à sa taille, se débrouiller pour se dégraisser le groin et arrêter le nutella, il est repoussant (concours ouvert avec Dupont Moretti).


    • Clocel Clocel 29 février 13:56

      @Seth

      Bhâ... On ne fera jamais de ce tocard l’Apollon du Belvédère, il a raison de se garder répugnant, le corps finit toujours par ressembler son âme.


    • L'apostilleur L’apostilleur 29 février 14:47

      @ Clocel

      C’est un autre sujet discriminant passé sous silence qui a dû bien indisposer les français algériens qui n’ont pas eu les mêmes droits 

      Faut dire que ceux qui ont donné les clefs du ministère de la justice au président du consistoire israélite de France ... 

      Strauss-Kahn aurait-il eu les mêmes penchants ?


    • Seth 29 février 14:56

      @L’apostilleur

      DSK penchait surtout vers les pipes par le petit personnel hôtelier.


    • Clocel Clocel 29 février 15:37

      @Seth

      Si DSK s’était contenté de se faire apprécier la courgette par des Dames plus ou moins consentantes, il n’aurait pas eu droit à un tel scénario chez les cowboys chez qui le viol et la rapine tiennent lieu de seconde nature...


    • JPCiron JPCiron 29 février 21:43

      @L’apostilleur
      Bonjour,
      Voilà qui soulève le problème du droit de vote des binationaux. >
      Et pas seulement cela : Il y a l’énorme problème de la double allégeance !
       « on est en droit de se demander si Habib Meyer représente la France auprès d’Israël, ou Israël auprès de la France. » Et la même chose s’applique à tous les binationaux Politiques ou autres.
      .
       Dans ses Mémoires, Raymond Aron affirmait son opposition à une double allégeance : « Les Juifs d’aujourd’hui ne sauraient éluder leur problème : se définir eux-mêmes Israéliens ou Français  ; Juifs et Français, oui. Français et Israéliens, non – ce qui ne leur interdit pas, pour Israël, une dilection particulière. »

      https://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/gaza-est-un-confetti-sur-la-carte-253263#commentaires


    • Clocel Clocel 29 février 10:06

      J’ai cru que Blanche Gardin avait récidivé !


      • Fergus Fergus 29 février 10:06

        Bonjour, hommelibre

        Le fait est que la cérémonie des César donne lieu, parfois, à des prises de parole dérangeantes sur des sujets divers, voire à des comportements grotesques (Masiero en 2021).

        Faudrait-il pour autant que cette cérémonie  que, soit dit en passant, je n’apprécie que très modérément n’existe pas ?

        Non, à mon avis, car précisément elle donne une occasion à chacun de se poser des questions s’il se sent interpellé par telle ou telle de ces prises de parole.

        Cela peut même donner lieu à la publication d’un article sur AgoraVox. smiley


        • Com une outre 29 février 11:09

          @Fergus
          Beaucoup d’artistes, particulièrement les acteurs et actrices, feraient bien de se taire, cela éviterait qu’ils passent pour des imbéciles décervelés.


        • L'apostilleur L’apostilleur 29 février 11:26

          @Com une outre
          Vous parkez de ceux qui ont signé ube tribune de soutien à Depardieu ?


        • Fergus Fergus 29 février 11:27

          Bonjour, Com une outre

          Bof ! Ils défendent des opinions. Et ils ne sont pas moins légitimes à le faire que nombre d’influenceurs autoproclamés sur le web et les réseaux sociaux.


        • Aristide Aristide 29 février 12:35

          @Fergus

          Ils ont le droit, mais ils ont le droit aussi de se taire. 

          Les inconnus avaient déjà parodié des déclarations d’artistes engagés ou pas :

          « La guerre, c’est une connerie monumentale, et moi je suis contre, mais contre total, tu vois. Bon, il faut reconnaître que c’est nécessaire »,

            « Il y a des soirs, je me couche, en général vers 6 heures du matin, et je pense au tiers-monde, tout ça, je n’arrive pas à m’endormir pendant un quart d’heure. »

            « Il y a un truc qui me révolte total, c’est l’injustice dans le monde, je n’ai pas peur de le dire. »

          Je ne suis pas certain que lors des César les déclarations dépassent de beaucoup ce niveau…

        • hommelibre hommelibre 29 février 17:31

          @Fergus
          Pas faux.


        • Com une outre 29 février 17:42

          @Fergus
          je sais, on trouve toujours pire que soi. Moi je préfère regarder le meilleur.


        • Gégène Gégène 29 février 10:13

          J’ai pas compris :

          les césars, c’est des partouzes avec des films en France,

          ou bien des partouzes avec des canons en Ukronie ?!?


          • jocelyne 29 février 11:30

            @Gégène 10.13
            lol, non ! ce sont es supers canons mais sans munitions smiley


          • Gégène Gégène 29 février 10:15

            Judith Godrèche, un nom qui écorche rien qu’à l’entendre smiley


            • Seth 29 février 13:46

              @Gégène

              Tu préfèrerais Godiche ? smiley


            • mursili mursili 1er mars 07:02

              @Gégène

              Ce nom est la francisation de Goldreich.


            • njama njama 29 février 10:18

              L’affaire Polanski c’est surtout au sujet de son film « J »accuse" (2019) sur l’Affaire Dreyfus !

              Mal lui en prit Valentine Monnier est sortie du puits...


              • Sirius S. Lampion 29 février 10:57

                « En 2024 les femmes juives violées, éventrées, sont invisibles dans le discours féministe. Celles-ci ne semblent pas s’intéresser vraiment aux femmes violées si elles sont juives. »

                S’intéressent-elles aux femmes gazées à Gaza ?


                • Clocel Clocel 29 février 11:04

                  @S. Lampion

                  On attend toujours les preuves objectives, la parole d’Israël ne vaut pas plus qu’un pet sur un voilier.


                • Seth 29 février 14:59

                  @Clocel

                  Tout dépend du volume du pet. Si tu bouffes des topinambours, 3 ou 4 suffisent pour le Vendée Globe. smiley


                • papat 29 février 11:11

                  le 11 septembre ; prétexte pour buter un max de musulmans !

                  le 7 octobre ; prétexte pour buter un max de palestiniens !

                  vous pouvez compléter par ( voler le pétrole, démolir les pays ennemis de l’entité sioniste)etc etc.


                  • L'apostilleur L’apostilleur 29 février 11:30

                    @ l’auteur 

                    « ..Antisémitisme : gros malaise.. » pour qui ?

                    Pour la rabine « féministe » Horvilleur « ... » l’antisémitisme c’est l’affaire des non-juifs" une antienne entendue un peu partout.


                    • Fergus Fergus 29 février 11:53

                      @ L’apostilleur

                      A noter que Delphine Horvilleur est clairement antisioniste et opposée au pouvoir israélien en place.


                    • njama njama 29 février 12:39

                      @Fergus
                      Elle n’est pas la seule, le sionisme n’est pas le judaïsme, le sionisme est une idéologie politique, Israël est une « entité politique » née d’un coup d’État contre la Palestine mandataire britannique coloniale.

                      Torah Judaism @TorahJudaism 9 oct. 2023

                      Judaism is Not Zionism !
                      Israel is not the state of the Jewish people !
                      Israel does not represent the Jews, and does not speak in their name !
                      Jews are not responsible for the actions of the State of Israel !
                      Anti-Zionism is not Antisemitism.

                      https://twitter.com/TorahJudaism/status/1711258885833507129

                      Torah Judaism @TorahJudaism 17 nov.2023

                      What Zionists cannot tolerate is the friendship between Jews and Muslims.
                      Torah Jews were among their fellow Muslims at a rally to protest Israel’s genocide, and Muslims welcomed them very warmly.
                      Jews and Muslims are at peace in friendship.
                      Muslims are not enemies of Jews.
                      #FreePalestine

                      https://twitter.com/TorahJudaism/status/1725394869617627235


                    • Aristide Aristide 29 février 12:40

                      @Fergus

                      antisioniste et opposée au pouvoir israélien en place.

                      Il n’y a pas un malaise là, antisionisme est l’hostilité même à l’existence de l’État d’Israël… Non ? Quel que soit le pouvoir en place. Non ?


                    • njama njama 29 février 12:58

                      @Aristide
                      Ça pourrait passer pour une contradiction mais ça peut vouloir dire un désaccord avec le sionisme dont une branche est athée, laïque, et l’autre ultranationaliste et religieuse orthodoxe, qui en a une interprétation millénariste, le retour du Massiah, reconstruire le Troisième Temple sur l’Esplanade des Mosquées (ah les fous ! ils cherchent la mort...) ... faut pas croire, le judaïsme n’est pas plus homogène que le christianisme. Israël s’apparente en tous points à une théocratie.

                      Il existe une solution politique alternative hélas minoritaire pour l’instant contre le pouvoir politique en place qui se nomme le post-sionisme
                      "un concept soulignant, pour ceux qui s’y rattachent, que le sionisme est une idéologie dépassée ou caduque. Il est le résultat d’une réflexion pluridisciplinaire menée entre autres par les nouveaux historiens israéliens1.
                      L’idée centrale du postsionisme est de considérer qu’Israël est devenu un fait incontournable, dont l’existence n’est plus remise en question, contrairement à la thèse officielle de l’État en danger permanent. Cette idée a un certain nombre de conséquences importantes sur la politique « souhaitable » à l’avenir, d’après les tenants de ce mouvement, en particulier en ce qui concerne les relations avec les Palestiniens : si l’État israélien n’est pas en danger et que son existence n’est pas remise en question, rien ne s’oppose plus d’après eux à une paix durable, y compris en passant par la reconnaissance d’un État palestinien par Israël. (...)"

                      Voir Tableau Comparaison Néosionisme vs Postsionisme dans la Page > https://fr.wikipedia.org/wiki/Postsionisme


                    • njama njama 29 février 13:01

                      Israël qui passe dans nos médias occidentaux pour une État démocratique n’a toujours pas de Constitution depuis 1948, le Talmud lui tient de boussole, les tribunaux au moins pour les affaires civiles sont gérés par des rabbins
                      Israël pratique l’apartheid depuis son auto-proclamation en 1948
                      Israël est en guerre depuis sa création
                      Israël n’a pas de frontières définies....
                      de ce fait il ressort que cette « entité sioniste » [qui ne correspond pas aux critères d’un État au sens classique] s’apparente davantage à une théocratie racialiste.


                    • Fergus Fergus 29 février 13:21

                      @ Aristide

                      « antisionisme est l’hostilité même à l’existence de l’État d’Israël… »

                      Pas du tout ! L’« antisionisme », c’est l’opposition à la volonté de création d’Erez Israël, autrement dit d’un grand état juif qui phagocyterait les territoires arabes de la région !
                      Raison pour laquelle il y a de nombreux « antisionistes » juifs en Israël, et bien sûr dans la communauté juive de France (j’en connais personnellement, très chatouilleux sur cette question).

                      Seuls les intégristes religieux partisans du Grand Israël prétendent qu’« antisionisme » et « antisémitisme » sont des synonymes d’une même haine des Juifs. C’est de la pure manipulation des esprits.


                    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 29 février 13:31

                      @Fergus
                       
                       ’’ Seuls les intégristes religieux partisans du Grand Israël prétendent qu’« antisionisme » et « antisémitisme » sont des synonymes d’une même haine des Juifs. C’est de la pure manipulation des esprits. ’’
                      — >
                      On pourrait dire a contrario que ’’antisioniste et opposé au pouvoir israélien en place’’ n’est pas une contradiction, vu que ledit pouvoir actuellement en place est clairement sioniste.


                    • Seth 29 février 13:53

                      @Fergus

                      Elle n’est pas « antisioniste », elle est simplement très nuancée sur cette question.


                    • njama njama 29 février 13:58

                      @Francis, agnotologue
                      Il est plus que sioniste, il est fasciste !
                      Le père de Netanyahou était le secrétaire particulier de Vladimir Jabotinsky, fondateur du Parti sioniste révisionniste* de la Haganah, proche de l’ukrainien nazi Symon Petlioura... les chiens ne font pas les chats

                      « Jabotinsky affectionnait certaines méthodes autoritaires propres à l’Allemagne ou à l’Italie. Par dérision, Mussolini parla de lui comme du « fasciste juif ». 

                      « En sa qualité de leader de l’aile socialiste du sionisme, Ben Gourion dénonça vigoureusement le « fascisme juif » et son chef Jabotinsky, qu’il n’appela plus que « il Duce » ou « Vladimir Hitler » 

                      « Les sionistes de gauche traitaient les révisionnistes de fascistes et de « cliques d’assassins ». Pendant ce temps, les « chemises brunes » du Betar défilaient dans les rues de Tel-Aviv et de Jérusalem, déchirant les drapeaux rouges du mouvement de jeunesse des pionniers et rossant à l’occasion les membres du Mapaï. »

                      * lien Web Archive octobre 2016... les pages sont volatiles sur Wikipedia qui ne cesse de réécrire l’histoire


                    • njama njama 29 février 14:16

                      @Fergus
                      Les Palestiniens sont antisionistes à votre avis ?... si vous pensez que oui, expliquez nous pourquoi...
                      Les Palestiniens n’avaient-il pas accepté les frontières de 1967... qu’Israël a torpillées, de même que Netanyahou a fait échouer les Accords d’Oslo, de son propre aveu !
                      https://www.agoravox.fr/commentaire6644360
                      Netanyahou réalise aujourd’hui ce qu’il voulait déjà en 2001, l’intention criminelle était déjà là

                      Les Palestiniens ne combattent pas le sionisme, ils ne sauraient être antisionistes, ils combattent le colonialisme ce qui est très différent, ou, la seule différence est que le Dominion a changé de mains, de gestionnaire, il reste anglo américain, français
                      Les Arabes ne sont pas antisémites, l’antisémitisme c’est un ovni politique importé de l’Europe, un corps étranger dans le monde arabe


                    • Fergus Fergus 29 février 14:24

                      Bonjour, Seth

                      Delphine Horvilleur ne dit en effet pas qu’elle est « antisioniste  », mais son discours constant montre qu’elle l’est de facto.

                      Non seulement elle est « très nuancée sur cette question », mais elle condamne sans ambiguïté la politique suprémacisme et colonisatrice délibérément mise en oeuvre par Netanyahou, Smotrich, Ben Gvir et consorts au mépris du droit international, des condamnations de l’ONU, et de la vie des Palestiniens de Cisjordanie qui tentent de s’opposer aux spoliations.

                      Les Palestiniens de Gaza faisant, eux, l’objet de massacres à caractère génocidaire visant, soit à les exterminer, soit à les contraindre à un nouvel exil. Cela, ce n’est pas la rabbine de Strasbourg qui le dit, mais nombre d’observateurs dont je partage l’analyse. 


                    • Seth 29 février 15:03

                      @Aristide

                      Fergus a déliré un poil : Horvilleur n’est pas antisioniste même si elle se tortille sur cette question. smiley


                    • Com une outre 29 février 17:47

                      @njama
                      Sauf que c’est un délire d’Israéliens qui ne tiennent encore une fois pas compte de l’avis des palestiniens. C’est bien pourtant l’existence même d’Israël qui est à remettre en question.


                    • Fergus Fergus 29 février 17:56

                      @ Seth

                      « Horvilleur n’est pas antisioniste »
                      Si, du fait des propos qu’elle tient, elle l’est de fait, à la manière de Monsieur Jourdain.


                    • Panoramix Panoramix 29 février 19:16

                      Aristide : ’’l’antisionisme est l’hostilité même à l’existence de l’État d’Israël…’’

                      Fergus : L’ antisionisme, c’est l’opposition à la volonté de création d’Erez Israël, autrement dit d’un grand état juif qui phagocyterait les territoires arabes de la région !

                      Vous avez tous les deux raison, donc le terme est ambigu ...et ceux qui l’emploient jouent souvent sur cette ambigüité :
                      -les partisans du grand Israël, en assimilant la critique de leur projet à de l’antisémitisme
                      -les partisans de la disparition d’Israël, en entretenant la confusion entre les colonies israéliennes illégales en Cisjordanie, et l’existence même d’Israël.


                    • L'apostilleur L’apostilleur 29 février 20:14

                      @Fergus
                      Si vous la connaissez bien, faites lui savoir que tout ce qui se sous entend va mieux en le disant.


                    • Eric F Eric F 1er mars 09:42

                      @njama

                      ’’Les Palestiniens n’avaient-il pas accepté les frontières de 1967... qu’Israël a torpillées’’
                      Jusqu’aux accords d’Oslo les mouvements palestiniens rejetaient le principe même de l’existence d’Israël. Mais effectivement les accords d’Oslo ont comporté une déclaration de reconnaissance mutuelle entre OLP et Israël. Les projets d’accord de Camp David/Taba début des années 2000 étaient sur cette base, ainsi que la demande d’admission à l’ONU par l’Autorité Palestinienne.

                      Donc l’Autorité Palestinienne n’est en effet pas antisioniste (au sens propre du terme).
                      Par contre le Hamas -ni les autres mouvements islamistes- n’a jamais formellement reconnu le droit à l’existence d’Israël. C’est le nœud du présent drame de Gaza, Israël considère qu’il combat une force dont l’objectif est de le détruire en tant qu’état. Mais le gouvernement israélien procède de la même démarche en niant le droit à l’existence d’un état palestinien arabe, en faisant tout pour rendre cette existence impossible, et -pire- en tentant de repousser les Palestiniens hors de leurs territoires (épuration ethnique).


                    • mursili mursili 29 février 11:57

                      Cette année-là, c’est Juliette Godmiche qui avait gagné (et Polanski était au premier rang). 

                      https://youtu.be/tqdk0k_U8Zg


                      • tashrin 29 février 12:09

                        Moi ce que je trouve saoulant, c’est de se servir de l’antisemitisme en permanence, pour tout, y compris lorsque les questions posées sont légitimes. C’est pratique, certes, mais ca commence à vraiment devenir pénible

                        Et cette hierarchie artificielle entre les postures victimaires des uns et des autres, dont Israel, il faut quand meme le dire au risque d’être taxé d’antisemitisme, a fait un argument marketing et un fond de commerce (oui c’est horrible à dire, mais toujours moins qu’à observer...), c’est gonflant

                        C’est un peu comme complotiste, c’est devenu le Joker ultime qui dispense de toute argumentation


                        • L'apostilleur L’apostilleur 29 février 13:12

                          @tashrin
                          « .. il faut quand meme le dire au risque d’être taxé d’antisemitisme, a fait un argument marketing .. »
                          C’est l’explication donnée par cette ancienne ministre de l’éducation israélienne à une journaliste americaine.
                          Nb : l’accusation « antisémite » a été tellement galvaudée que seul un tribunal pourrait vous condamner. 
                          Horvilleur disait qu’elle ne savait ce que ça voulait dire. Sartre l’avait défini mais il est contredit par ses coreligionnaires. 


                        • tashrin 29 février 13:51

                          @L’apostilleur
                          Une définition précise, c’est surfait
                          Mieux, les US ont adopté une loi qui assimile l’antisionisme à de l’antisemitisme
                          Comme ca c’est plus simple, toute critique objective ou non, fondée ou non est interdite par définition
                          Et le pire, c’est que ces accusations en antisemitisme (imaginaire) alimentent le ressentiment réellement antisemite, celui ci de la population qui se voit interdire d’avoir un point de vue autre que celui du Gvt Israelien pour un motif... qu’on comprend pas bien


                        • Fergus Fergus 29 février 14:35

                          Bonjour, tashrin

                          Par chance, ce n’est pas une loi (contraignante) mais une résolution (non contraignante).
                          Cela n’en montre pas moins le niveau de déliquescence de la pensée politique aux Etats-Unis.

                          « le pire, c’est que ces accusations en antisemitisme (imaginaire) alimentent le ressentiment réellement antisemite »
                          Exactement. Et les maîtres actuels d’Israël  Netanyahou et ses amis suprémacistes  en sont les principaux pourvoyeurs. Ce qui risque à terme de mettre l’état hébreu en péril.


                        • Com une outre 29 février 17:49

                          @Fergus
                          "Ce qui risque à terme de mettre l’état hébreu en péril.

                          "

                          Et alors ?


                        • Fergus Fergus 29 février 17:54

                          @ Com une outre

                          « Et alors ? »
                          Rien, je constate simplement qu’il trouve les pires ennemis de sa pérennité au sein de son propre gouvernement.


                        • ETTORE ETTORE 29 février 12:49

                          De plus en plus cette remise de « prix » se passe à la « césarienne » !

                          L’accouchement , n’est plus ce qu’il était , ma bonne dame !

                          Surtout que, beaucoup de « parents d’idées » se disputent la progéniture initiale, et voudraient pratiquer l’euthanasie par cordon, sur le champ !

                          Le vrai miracle du cinéma, qui allie furtivité, décadence et souvenirs !


                          • Seth 29 février 14:00

                            @ETTORE

                            A le césarienne ou aux forceps ?


                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 février 13:47

                            Le cinéma français... Depuis 40 ans et l’exception culturelle , un mini bar select où tout le monde sirote des scénarios sans alcool. Bon y’en a des qui vont ailleurs sur du lourd à la base , comme les « illusions perdues » de Balzac ou « Au revoir là haut » de Lemaitre.


                            • Seth 29 février 14:34

                              @Aita Pea Pea

                              Je ne m’intéresse plus au ciné mais le français c’est comme les parfums franchouillards : c’est répétitif et plutôt fade.


                            • Fergus Fergus 29 février 14:39

                              @ Seth

                              Quelle énormité !!!

                              Quoi qu’on en dise, le cinéma français produit des films très variés et de bonne qualité pour la majorité d’entre eux. 

                              Et chaque année en émerge au moins une dizaine de très bons, voire d’excellents films, dont un ou deux méritent le qualificatif de chef d’oeuvre !


                            • Seth 29 février 14:53

                              @Seth

                              Je maintiens mon avis du petit problème sans intérêt et délayé avec des petits acteurs sans talent. Du ciné bourge sur lequel on s’extasie sans raison. Surtout depuis qu’il n’existe plus de critique négative, au pire on se tait.

                              Quant à ton jugement, il se discute. Par exemple Sanderson est excellent. smiley


                            • Com une outre 29 février 17:55

                              @Fergus
                              Quelle énormité ! La fraction de film français regardable est une infime proportion, vous le dites vous-même : vous en trouvez 10 de bien sur 287 produits en 2022 par exemple (chiffre CNC).


                            • Fergus Fergus 29 février 19:55

                              @ Com une outre

                              Je me réfère aux longs-métrages diffusés dans les salles, pas à tous les films (tous genres confondus) qui ne sont jamais distribués ou qui sont destinés à des carrières de télévision.
                              Bref, quelques dizaines de films. Sauf erreur de ma part, une soixantaine par an grosso modo.


                            • pipiou 29 février 16:27

                              Bon déjà les otages ont été mentionnés par l’acteur qui a reçu le césar masculin, dont le « pas un mot »...

                              Ensuite l’accusation d’antisémitisme parce qu’on ne parle pas d’Israel c’est assez fort comme accusation.

                              Maintenant on est antisémite par défaut.

                              Les personnalités juives, dont A. Jaoui, qui sont montées sur l’estrade des César sont-elles antisémites ??


                              • hommelibre hommelibre 29 février 18:18

                                @pipiou
                                Oui, le mot otage a bien été prononcé, et c’est tout. Pas de mention du 7 octobre, du mot juif ou Israël, alors que la situation de Gaza a été évoquée. Or les deux choses sont liées. Il y a dès lors un choix délibéré d’écarter ceux qui dérangent. Ce n’est pas un « par défaut » c’est un choix. C’est actif, déterminé. C’est un camp contre un camp, mais ce n’est pas la fête du cinéma.

                                Ce deux poids deux mesures est une posture politique excluante. On ne veut même pas les citer. Ne pas nommer c’est une autre manière de tuer. Donc on invisibilise Israël tout en revendiquant plus de visibilité pour les femmes. Je cherche encore la cohérence. Ou l’honnêteté.

                                Pour Polanski déjà ils avaient presque tous et toutes estropié son nom. Ils se sont donné le mot. Stratégie de l’effacement et de l’exclusion.

                                Agnès Jaoui, oui, forte personnalité, bien reçue dans son milieu, cela aide peut-être.


                              • pasglop 29 février 18:19

                                @pipiou
                                Evidemment non.
                                Même en Israël, la conception de l’antisémitisme vu par les populations vivant le long des plages de Tel-Aviv et celle du quartier de Mea Shearim à Jérusalem, par exemple, n’est absolument pas la même du moins en temps normal.


                              • pipiou 29 février 18:32

                                @hommelibre
                                Ils ont choisi de dénoncer un drame qui est en cours et sur lequel on peut intervenir.
                                Le 7 octobre on ne peut rien y changer, le massacre de gaza c’est maintenant ; pendant que les acteurs parlaient des dizaines de victimes continuaient à tomber.

                                Il y a un hommage national pour les victimes du 7 octobre, y a-t-il eu un hommage pour les horreurs de gaza ?
                                A-t-on montré un film aux parlementaires sur ce qui se passe à gaza ?

                                C’est vous qui prétendez qu’il s’agit d’une posture excluante, qui accusez un peu facilement d’antisemitisme.
                                Vous accusez Jaoui de s’être tue ?


                              • pipiou 29 février 18:35

                                @pasglop
                                Un cineaste Israelien qui a dénoncé la colonisation a lui même été traité d’antisemite par ses concitoyens et des militants d’extrême-droite israeliens sont venus jusque chez lui le menacer de mort.


                              • pasglop 29 février 18:44

                                @pipiou
                                C’est exact, ce qui n’empêche pas des milliers d’Israëliens d’être contre la colonisation rampante.
                                Le régime actuel ne tient que grâce à la violence subie et appliquée.


                              • njama njama 29 février 19:24

                                @pipiou
                                oui il y a des dizaines de millions d’antisémites qui s’ignorent, peut-être même 4 ou 5 milliards d’antisémites dans le monde qui s’en foutent complétement de leur nombrilisme de soi-disant « peuple élu », une invention talmudique... ils auraient même tort de ne pas s’en rendre compte !
                                Faut dire que les israéliens sionistes (parce qu’ils ne le sont pas tous) sont atteints d« une schizophrénie hystérique, de ce fait ils se comportent exactement comme une secte avec l’idée que le monde ne penserait qu’à les anéantir...
                                En ghettoïsant les Palestiniens ils ont même créé »en miroir" ce qu’ils sont eux-mêmes...dans un ghetto mental


                              • hommelibre hommelibre 2 mars 00:47

                                @pipiou
                                Agnès Jaoui, non, je ne sais pas. Je ne la connais pas.

                                Intervenir sur le drame en cours, oui, mais cela ne change pas la discussion. C’est clivé. 
                                L’hommage national a été fait autour de personnes ayant un lien direct avec la France ; pour Gaza je ne sais pas.

                                Mais je me rends bien compte que nous ne trouverons pas, aujourd’hui, de point de rencontre. Je n’ai pas mieux à vous répondre aujourd’hui.


                              • Panoramix Panoramix 29 février 19:29

                                ’’Une vidéo de 2010 montre madame Godrèche parlant de cette relation en des termes élogieux’’

                                Oui, mais c’était avant la vague mee too.
                                Le milieu du show biz n’est pas spécialement un havre de puritanisme, on peut s’étonner de la candeur des oies blanches et de l’inconscience de leurs parents.

                                Citation :

                                « Le show-biz est une valse à trois temps. On lèche, on lâche, on lynche »

                                José-Louis Bocquet


                                • JPCiron JPCiron 29 février 21:53

                                   Pas un mot mentionnant le 7 octobre, alors qu’un soutien sans faille était adressé à Gaza. >

                                  Il est vraiment nul d’isoler un élément de l’histoire, de se concentrer dessus, pour crier à l’antisémitisme !! Alors qu’avec un regard plus équilibré, c’est l’Etat d’Israël qui apparait clairement comme un Etat voyou :

                                  https://www.agoravox.fr/commentaire6700823

                                  Il faut être vraiment gonflés par une effroyable arrogance suprémaciste pour ’’effacer’’ de l’histoire les dizaines de milliers de morts palestiniens, la moitié étant des enfants humains, pas des ’’petits serpents’’, comme les considéraient l’ ex-Ministre de la Justice israélienne, « qui qualifiait les enfants palestiniens de ’’petits serpents’’ et qui soutenait qu’il était justifié de bombarder des civils quand ils donnent refuge au ’’mal’’. »



                                  • njama njama 29 février 22:03

                                    "La première chose que faisaient les nazis lorsque les déportés arrivaient dans les camps était de les priver de leur nom pour leur attribuer un matricule. (…)"

                                    Ce n’est pas faux, mais ce n’était nullement spécifique aux Juifs déportés dans les camps. C’était commun à tous les prisonniers dans les camps, pas que les Juifs, si j’en crois le témoignage singulier de Paul Rassinier qui fut déporté en 1944 à Buchenwald puis ensuite à Dora où se fabriquaient les V1 et V2.

                                    dans son livre « Le mensonge d’Ulysse » que j’ai eu l’occasion de lire récemment. Cela en était ainsi dans tous les camps ??? Il ne relate que ce qu’il a vécu, et vu.

                                    "J’ai déjà noté que le National-Socialisme ne faisait aucune différence entre le délit politique et le délit de droit commun et que, par conséquent, il n’y avait en Allemagne ni droit, ni régime politique différenciés. Comme dans la plupart des nations civilisées, il y a donc de tout dans les camps — de tout et autre chose encore. Tous les détenus, de quelque catégorie de délit qu’ils relèvent, vivent ensemble et sont soumis au même régime. Il n’y a pour les distinguer les uns des autres que le triangle de couleur qui est l’insigne de leur délit.
                                    Les politiques portent le triangle rouge.
                                    Les droits commun, le triangle vert : nu, pour les Verbrecher ou criminels simples ; agrémenté d’un S pour les Schwereverbrecher ou grands criminels, et d’un K pour les Kriegsverbrecher, criminels de guerre. Ainsi sont gradués les délits de
                                    droit commun du simple voleur à l’assassin et au pilleur d’intendance ou de magasin d’armement.
                                    Entre les deux, toute une série de délits intermédiaires :
                                    – Le triangle noir (saboteurs, chômeurs professionnels) ; le triangle rose (pédérastes) ; le triangle jaune fixé à l’envers sur le rouge, de façon à former une étoile (juifs) ; le triangle violet (objecteurs de conscience).
                                    – Les gens qui, ayant fini un temps de prison déterminé, doivent ensuite accomplir ce que nous appellerions le doublage, ou la relégation à temps ou à vie, et qui portent en lieu et place de triangle, un cercle noir sur fond blanc avec un grand « Z » au centre : les libérés de la Zuchthaus ou maison de force.
                                    – D’autres enfin et qui portent le triangle rouge la pointe en haut : les délits bénins commis à l’armée et à propos desquels une condamnation a été prononcée par un conseil de guerre.
                                    Il y aurait encore à ajouter quelques particularités dans l’écussonnage des détenus : le triangle rouge surmonté d’une barre transversale de ceux qui sont envoyés au Konzett pour la deuxième ou troisième fois, les trois petits points noirs portés en brassard sur fond jaune et blanc pour les aveugles, etc. Enfin, ceux qu’on appelait jadis les Wifo : le même cercle que les Zuchthaus, mais à l’intérieur duquel le « Z » était remplacé par un « W ». Ces derniers étaient des travailleurs volontaires, à l’origine.





                                    • agent ananas agent ananas 1er mars 03:43

                                      L’auteur n’aime pas les spectacles et divertissement qui deviennent des manifestes politiques (sauf sans doute s’ils glorifient Israël et Tsahal) et se lamente que les mensonges sur les femmes violées et les bébés transformés en kebabs du 7 octobre ont disparu du narratif...

                                      Et bien il peut encore se lamenter après le speech du réalisateur israélien Yuval Abraham qui lors de son prix au festival du film de Berlin a accusé son pays Israël de pratiquer l’apartheid et a appelé à un cessez le feu à Gaza.

                                      Mais que l’auteur se rassure, Yuval Abraham a reçu des menaces de mort et sa famille l’objet d’intimidations physiques de la part de colons extrémistes ; de quoi dissuader toute solidarité avec la Palestine lors de la prochaine cérémonie des Oscars ?



                                      • zygzornifle zygzornifle 1er mars 08:29

                                        Les 11 millions de sous le seuil de pauvreté sont atterrés par cette histoire, cela a perturbé bon nombre qui faisaient les poubelles cherchant les déchets que les riches avaient balancés .... 


                                        • zygzornifle zygzornifle 2 mars 15:04
                                          Antimacronisme : gros malaise avec sa déclaration de guerre qui lui met tout le monde a dos ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité