• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


sls0 sls0 23 août 2019 17:32

La directive européenne pour la géolocalisation via les numéros de secours date de 2009.

A cause de lourdeurs administratives l’Italie ne l’a pas encore. Ah les salauds me direz vous, en France c’est la même chose.

De 2009 a nos jours ça aurait pu sauver 7500 vies en Europe.

Sur mon téléphone j’ai un GPS, à défaut de géolocalisation je peux donner ma localisation à 15m près.

J’ai la plupart fait de la rando en solo, la carte je la sortais rarement car avant de partir je la regardais bien et prenais mes repères.

J’ai toujours adoré les boussoles alors qu’elles ne me servaient rarement, quand on a l’habitude le soleil ou la lumière et les étoiles suffisent. Il est vrai que maintenant regarder le ciel n’est plus tendance. Je me choutte 2-3 nuits par semaine aux étoiles, on peut me demander l’heure et la direction, pas besoin d’étoile polaire qui chez moi est basse sur l’horizon.

Tenir 9 jours à condition d’avoir de la flotte sinon c’est 3-4 jours.

C’est Belvedere di Ciolandrea le bled et non di Golandre. J’ai regardé l’endroit, 45° la pente, si on glisse difficile de s’arrêter, 540m de dénivelé sur 860m, en bas c’est un maquis boisé qui empêche le repérage. Non fumeur le jeune sinon avec un briquet il aurait pu faire des choses.

Chez moi les cartes d’état-major dates des années 50, peu fiables. Je vais souvent dans la sierra pour la ballade ou géologie. Je me repère bien sur google map comme je faisais avec les cartes au 25000ème. Mon téléphone est éteint mais j’ai la carte chargé au cas où.

Oui il y a la technologie, mais réfléchir et préparer avant ce n’est pas inutile.

Se tromper, je me rappelle avoir rencontré des personnes paumées, 3h heures qu’ils cherchaient leur chemin. La plus proche sortie de la forêt était à 4km et la plus loin à 9km. Trop de chefs et de changements d’avis et elles tournaient en rond, c’est beau l’indécision. Je leur ai indiqué la direction je leur ai aussi montré une source qui coulait pas loin et leur ai dit que l’eau va toujours à la rivière. Les gens regardent mais ne voient plus.

Pour m’être occupé un certain temps de 30km de GR, c’est entretenu sortie de l’hiver et des changements extraordinaires j’en ai point vu.


j’ai regardé le coin où le jeune a randonné, des chemins il y en a mais c’est surtout des culs de sac qui mènent à de vieux bâtiments agricoles style bergerie abandonnée, il a certainement fait du hors sentier pour couper. 45° et du hors sentier c’est risqué et crevant.

Toujours repérer et étudier sa route avant, pour cela map est pas mal. Il l’aurait fait il aurait vu qu’il y avait pas mal de chemins en cul de sac.

Pour les chercheurs locaux un randonneur randonne sur des chemins de randonnées, ils n’ont pas tout de suite pensé aux chemins culs de sac connus d’eux.

Après coup il est facile de donner des avis sur le randonneur, les secours, ils ont fait leur mieux.

Ötzi comme homme préhistorique connaissait aussi les dangers de la randonnée, il s’est fait avoir aussi.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès