• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


seken 10 décembre 2018 12:57

Un article lucide et pas trop éparpillé.

LFI RN « Autant il faut rejeter les dirigeants de ces mouvements, autant il faut faire un effort pour attirer leurs adhérents ! »


Tout le monde est prêt a des concession sur des visions complexes et lointaines pour des arrangements concret sur quoi faire en premier.

Rouges, Bruns, Jaunes, Noirs, Bleus, Verts, Unissez vous pour obtenir le droit de voter sur tout le reste, Unissez vous pour revendiquer le Référendum d’incitative Citoyenne*/Populaire**/Collective***, rayez la mention inutile.


*avec tout un bordel censitaire pour désigner-contrôler des « chargés-de ».

**formulations « populistes », pleines de difficultés d’application, de mise au réel.

***avec une « navette parlementaire’ », entre le peuple et le parlement.


Affiner ce concept, trouvons un texte du RIP/RIC commun a pétitionner et regrouper a l’échelle nationale. Des pétions de démission cumulés on en as a 2.5-3M nominatif. Avec le référendum bien formulé, on pétera les 5M samedi soir prochain.


Donc sur le plan local il faut s’attendre à trouver des soutiens syndicaux auprès des militants de base SUD et souvent CGT. Ce qui peut être particulièrement utile car ils ont des ressources !


Tout a fait ! Les syndicalistes déposent les préavis que vous méprisez, bande d’anarchistes, mais que le préfet apprécie. Il vous nourrisse, il vous déplacent en bus, vous débarquent de palettes, tout ca au frais de la princesse... Ils ont des numéro de téléphone de gars sur les autres point de « blocage routiers ».

Mention spéciales aux gents de la croix rouge qui sont aussi présent, sur nos petits champs de bataille urbains. Aux gents de la sécurité privés, habitués de manifs, qui se mettent en jaune pour encadrer les débordement et limiter la casse.


 Ainsi au début du mouvement, et encore maintenant, on voit « apparaître » des revendications libérales (moins d’Etat !) ou patronales (baisse des charge) au milieu des revendications sociales légitimes !

Ici, dans le sud, la plupart des revendications sont libérales/patronales, comme tu le dit, de base, on as PAS DE SERVICE PUBLICS. On as un service social, un tissus associatif, débordé par les syrien au point que les clochards te tienne des discourt d’extrême droite.

Ici, on veux du pognon, sous la forme « moins de taxe », « moins cher les produit de base », par ce qu’on as du travail, on as du tourisme, des client du monde entier, des activités agricoles de luxe rentable et des milliers de riches pas si riche avec pleins de serviteurs hebdomadaires, mensuels, annuels.

On as pas prioritairement besoin d’allocation ou de primes ou de crédits, on as besoin de pouvoir vivre avec nos salaires, nos revenus. On dois pouvoir couvrir du terrain avec des véhicules, car on dois accepter les client a 50-60km sinon le marché et trop petit, il n’y a pas de transport en commun. J’ai 300kg d’outils !

Nous rendre nos écoles et nos hôpitaux ca nous ferais pas de mal, par ce qu’aller a Fréjus ou a Draguignan quant t’est en train de mourir, ou les aller-retour au collège (et aux activité de la vie privé bordel...), aux administrations et para-administrations. Mais ce n’est pas la revendication principale. On veux la démocratie.

Mais il faut aller plus loin et préparer la grève générale, ce qui concrètement signifie qu’il faut aussi aller aux portes des usines et des bureaux demander de l’aide ...

Non, cette semaine je dois travailler si le téléphone sonne, votre serviteur fera ce qu’il s’est engagé a faire. Il faut poursuivre toute cette semaine le travail ’constitutionnel’, il faut continuer de rédiger jusqu’à avoir l’unanimité de votre groupe, puis il faut aller voir les autres manifestation et fédérer vos listes.

D’ici samedi soir prochain on peut étre 5.000.000 a avoir signé un projet de loi constitutionnel pour la fin des haricot, du peuple par le peuple pour le peuple dans la plus pure tradition républicaine, et la il n’aurons plus rien a faire pour nous désamorcer.

RIP/RIC (exemple)

++





Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès