• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Cateaufoncel 15 août 2017 14:59

@Aristide

« Vous êtes bien incapable d’analyser cet enrayement définitif du processus révolutionnaire... »

Il a sa logique propre et il ne peut pas en dévier. Il doit poursuivre un double objectif, tout en restant extrêmement vigilant face aux menées, réelles ou imaginaires, des contre-révolutionnaires : il doit, théoriquement, satisfaire les besoins essentiels de tous les habitants et, en même temps, éviter tous les gaspillages - une sorte de crime contre le peuple et le travail - ce qui contraint logiquement à ne couvrir, arithmétiquement, que 90 % des besoins de tous les habitants.

Dans le même temps, les révolutionnaires vivent dans la hantise de la contre-révolution. Donc ils sont obligés de mettre sur pied un système de surveillance généralisé, capable de détecter les velléités réactionnaires dans l’oeuf, afin de les étouffer immédiatement.

Comme il n’est pas possible de mettre un argousin derrière chaque citoyen, on va faire ce qu’il faut, pour que chaque citoyen soit à l’affût de ce que disent et font les autres citoyens, de telle que les bons puissent signaler les mauvais, réels ou présumés, aux autorités.

En très peu de temps, la police politique constitue des dossiers sur tout le monde, y compris sur les théoriquement « insoupçonnables » sphères dirigeantes, puisque l’ennemi de classe est suffisamment vicieux pour tenter de s’infiltrer partout, avec une volonté sabotage.

Au bout de quelques années, le ministère de l’Intérieur détient tellement de dossiers sur tellement de gens que plus personne n’ose remettre en cause son fonctionnement et ses méthodes. Et c’est ainsi que la police politique perdure jusqu’à l’effondrement du régime, et parfois au-delà comme on l’a vu en Russie, où il faut bien reconnaître que les structures du KGB ont permis une certaine pérennité de l’Etat pendant les désordres de la période Eltsine.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès