• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Olivier

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 522 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Olivier 14 décembre 2022 12:22

    Le logement est depuis longtemps devenu un domaine totalement dysfonctionnel en France. Un premier point dont on ne parle pas assez est le coût extravagant des transactions (8% du prix de vente, ce qui est énorme), les honoraires des agents immobiliers (pour des prestations pourtant des plus minimes) et les délais des écritures (attente de l’avis de non préemption, inefficacité grotesque des notaires, qui mettent des mois à pondre un document de quelques pages, pourtant un travail de petit secrétariat !).

    Mais le pire est la spéculation immobilière devenue démente et qui s’alimente elle-même. 

    Autre facteur : l’occupation d’une grande partie des logements sociaux par des immigrés (grand remplacement oblige), qui vivent par ailleurs souvent d’allocations.

    Inutile de compter sur Macron pour faire quoique ce soit, dans ce domaine comme tant d’autres...



  • Olivier 14 décembre 2022 12:04

    @Decouz
    Oui, notre langue paye le prix de l’incohérence de son orthographe et de sa grammaire (ah les accords du participa passé, aux règles aussi incompréhensibles qu’inutiles !).
    Il faut dire que cette complication était un moyen de discrimination sociale, en interdisant dans les faits l’accès à l’enseignement supérieur les enfants de classes défavorisées. 
    Mais ce n’est pas l’orthographe en soi qui est responsable de la baisse du niveau scolaire et intellectuel général.On voit souvent maintenant des fautes dans les textes défilants de journaux télévisés. Et ne parlons pas de l’expression orale catastrophique, devenue une suite de bredouillements chaotiques, où les raisonnements s’arrêtent au mileu, le tout entrecoupé de « euuuuuuh » permanents (façon vache du bocage !).
    Mais tout se tient ; la tenue aussi participe à ça : on voit couramment des gens pas coiffés, pas rasés, (pas lavés ?) habillés d’un pull de travers oser se présenter à une émission de TV.



  • Olivier 11 décembre 2022 14:51

    L’état actuel du nucléaire est emblématique du reste en France : incompétence, corruption, sabotage, stupidité (facteur à ne pas négliger), lubies idéologiques (style éoliennes, trotinettes, voitures électriques et autres gadgets pour bobos zombifiés par les médias).

    Pour en revenir à Macron, on voit le genre de guignol à qui on a affaire : il y a encore seulement un an il voulait la fermeture de 12 centrales, sans bien sûr se préoccuper de savoir ce qui allait les remplacer ! Maintenant on l’entend pleurnicher pour relancer les centrales restantes.

    Incompétence ou sabotage ? Disons les deux à la fois. Cela fait des années que la classe politique, gagnée aux idées du mondialisme, sabote délibérément tous les atouts industriels et énergétiques du pays. Mais ça a commencé dés Mitterrand, avec l’approbation enthousiaste des français qui ont voté pour des clowns pendant 40 ans.

    Ils ont bien mérité les années d’appauvrissement de plus en plus important qui les attendent. Un jour même reviendra la faim, et ce sera bien fait pour eux.

    La connerie n’est pas une excuse.



  • Olivier 16 novembre 2022 17:46

    Un peuple est décadent quand il ne supporte « ni ses maux, ni leur remède ».

    Les français sentent bien que le pays va très mal, et qu’un histrion comme Macron n’a qu’une interminable déchéance à leur proposer. Mais il ne fallait pas voter pour lui alors !

    Les français ont été trop pleutres pour voter pour le candidat hors-système (et Dieu sait si M. Le Pen a mis de l’eau dans son vin), alors maintenant il faut assumer. 

    Nous n’avons pour destin que le grand remplacement et la grande ruine... 



  • Olivier 4 novembre 2022 19:40

    M. Rakatoarison a une nouvelle fois perdu une occasion de se taire  mais il est vrai que le débitage de lieux communs politiquement corrects est devenu chez lui une sorte de spécialité.

    Le député en question faisait allusion au bateau chargé de migrants clandestins que le gouvernement et les immigrationnistes voudraient laisser entrer en France, grand remplacement oblige !

    Tous ces grands humanistes n’ont pas un mot pour les victimes de la délinquance immigrée, donc M. Darmanin a reconnu qu’elle était la cause d’au moins la moitié des délits commis en région parisienne. 

    Mais bon, les victimes sont des « de souche », alors on se met sa petite indignation vertueuse dans la poche...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité