• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Luniterre

Luniterre

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 17/05/2014
  • Modérateur depuis le 08/09/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 167 1501 5445
1 mois 4 26 76
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2027 1830 197
1 mois 20 16 4
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Luniterre Luniterre 10 juillet 20:21

    POUR TOUS CEUX QUE L’ECONOMIE INTERESSE :

    De la théorie à la pratique, une suite à cet article :

    « Et selon le principe stratégique éprouvé de Sun Tzu il est donc primordial de connaître la pensée de son adversaire, et donc d’aller la chercher là où elle s’exprime, même et surtout si c’est un signe des temps selon lequel il fait donc l’éloge de la dette dans un journal nommé »Capital«  !

    Et on y perd d’autant moins son temps qu’on y apprend ce qui semble bien être le véritable chiffre de la dette publique française détenue par la BCE... »

    Le Roi « Capital » est mort, vive la Reine « Dette » ! (Suite - La dette française, un cas d’école)

    http://cieldefrance.eklablog.com/le-roi-capital-est-mort-vive-la-reine-dette-suite-la-dette-francaise-u-a216004361

    Luniterre



  • Luniterre Luniterre 10 juillet 17:11

    @Octave Lebel

    Comme vous le savez pertinemment, j’étudie régulièrement les délires « keynésiens » de M. Mélenchon, et cela depuis sa campagne de 2017, dont on a vu le résultat et les suites, et jusqu’à aujourd’hui, donc.

    Au moins, une certaine obstination à mettre à son crédit, et donc, malheureusement, au déficit du pays !

    Luniterre



  • Luniterre Luniterre 9 juillet 15:48

    L’« opposition » ??? ...à quoi ? Non, je pense que ce qui « cimente » ce bloc NFP, c’est plutôt, tout comme la NUPES il n’y a pas si longtemps, la volonté de sauver leurs strapontins dorés à l’Assemblée...

    Avec 182 sièges il leur en manque plus d’une centaine pour faire quoi que ce soit en correspondance avec leur prétendu « programme »...

    Il va donc leur falloir faire des « concessions » en permanence, ce qui, me semble-t-il, était déjà logiquement prévu dans leur stratégie, avant même le premier tour, ce programme n’étant là que pour racoler les électeurs.

    Reste à savoir qui « lâchera » quoi, et au nom de quoi... De règlements de comptes plus ou moins « discrets » entre « amis », en pratique.

    En clair, la macronie continue de tirer les ficelles de ces nouvelles marionnettes.

    Et ceux qui tirent les ficelles de la macronie tirent donc aussi les ficelles du NFP.

    Il n’y que les naïfs et les cerveaux embrumés par une idéologie ou l’autre pour en attendre et/ou en espérer quoi que ce soit.

    Luniterre



  • Luniterre Luniterre 9 juillet 11:09

    Complément d’info pour ceux qui suivent l’histoire de ce conflit :

    Les conflits de groupes d’intérêts « divergents » sont le lot de tous les pays, y compris en Russie. La fin de la « vie de château » (*) du « général » Timour Ivanov indiquait bien l’amorce d’une volonté du pouvoir poutinien de se débarrasser de son « tuteur » eltsinien et de son clan, à savoir Choïgou, même si nécessairement « prudemment » dans un premier temps, en « maintenant » Choïgou sur un strapontin sans pouvoir réel, et surtout, sans accès aux décisions budgétaires... !!! La réussite de la campagne électorale de Poutine a donc bien finalement été le levier qui lui a permis d’aller plus loin et de « purger » l’essentiel du « clan Choïgou », ce qui est manifestement une très bonne chose pour la Russie.

    Evidemment le 14 Mai, il était difficile d’affirmer d’avance l’issue de cet affrontement politico-judiciaire. Néanmoins, pour ceux qui suivent l’actu sur la presse russe et sur les multiples chaînes Telegram russes, il était donc déjà suffisamment clair que le fer était engagé contre ce clan de parasites de la vie politique, économique et sociale en Russie.

    Les « généraux » du clan Choïgou sont désormais pour la plupart en prison en attente de leurs procès, ainsi qu’une bonne partie de leur « assistants » et de leur staff :

    « Pour nous, il est encore vivant, il est dans nos cœurs » - Un an après la Marche de la Justice de Prigogine, la Russie a-t-elle peur de gagner en Ukraine ?

    http://cieldefrance.eklablog.com/pour-nous-il-est-encore-vivant-il-est-dans-nos-coeurs-un-an-apres-la-m-a215962415

    *******************

    (*http://cieldefrance.eklablog.com/choigou-ivanov-fin-de-la-vie-de-chateau-aux-frais-de-la-russie-en-lutt-a215784963 )

    .

    *************************************



  • Luniterre Luniterre 9 juillet 01:40

    @Robert GIL

    L’article cité est pour l’essentiel hors-sujet même s’il rappelle quelques dates utiles concernant l’évolution du système.

     

    Tout d’abord, il se concentre essentiellement sur la dette de l’Etat, sans faire le lien nécessaire avec la dette privée, contrairement au bref article « Telex » du Monde, qui semble avoir intégré cette question, mais « oublie », par contre, le rôle des Banques Centrales et de la BCE, en particulier.

     

    De son côté, l’article cité 2CCR propose carrément :

    « Mais pourquoi emprunter à des banques privées, alors que l’on pourrait emprunter à bon marché à la BCE ? »

    Ce qui est en fait déjà le cas, même si par le truchement des « marchés secondaires » sur lequel la BCE « rachète » donc une partie essentielle de la dette des Etats. Environ 25%, ce qui est plus que largement suffisant pour en contrôler le marché et par conséquent contrôler la politique économique des Etats.

    Pour mémoire, la BCE est une institution « indépendante », c’est-à-dire en fait inféodée au mondialisme précisément banco-centraliste parce qu’inféodé à une minuscule « élite » financière et bureaucratique qui met la planète en coupe réglée, principalement depuis la crise de 2007-2008, et encore bien plus depuis la crise dite « du covid ».

     

    Votre article cité, qui date de 2015, passe donc complètement à côté de l’essentiel de l’évolution déjà en cours à ce moment.

     

    Enfin, et pour en revenir aux fondamentaux, le capital c’est la somme de la valeur d’usage de la force de travail, plus la valeur d’usage du capital fixe (machines, bâtiments, terrains, etc…), plus la valeur d’usage des intrants de la production (matières premières, composants, énergies, etc…), bref, tout ce qui permet précisément l’élargissement du capital à travers le processus productif.

     

    Et le capitalisme, c’est précisément l’élargissement du capital par le processus productif.

     

    Dans un système où la dette globale, publique et privée, s’élargit davantage que le capital accumulé (plus de 3 fois, selon les dernières statistiques officielles IIF), on ne peut donc plus parler de « capitalisme », même si une classe de riches parasites banco-centralistes continue de vivre dans un luxe toujours plus délirant, soutenu par une spéculation débridée, mais qui reste une manipulation de la dette, et non du « capital » au véritable sens du terme.

     

    Evidemment, c’est toujours de l’argent, et même beaucoup d’argent, sur les comptes en banque de cette nouvelle classe de parasites, mais au sens de l’analyse de la valeur, tout argent n’est pas « capital »…

    Luniterre

     

    Le Capital - Livre premier

    Le développement de la production capitaliste

    Karl MARX

    II° section : la transformation de l’argent en capital


    Chapitre IV  : Transformation de l’argent en Capital

    https://www.marxists.org/francais/marx/works/1867/Capital-I/kmcapI-4.htm


    Chapitre VI  : Achat et vente de la force de travail

    https://www.marxists.org/francais/marx/works/1867/Capital-I/kmcapI-6.htm

     

    .

     

    *************************

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Economie

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv