• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean Dugenêt

Jean Dugenêt

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 13/03/2018
  • Modérateur depuis le 10/04/2018
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 148 5306 13738
1 mois 0 49 0
5 jours 0 37 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2228 1213 1015
1 mois 7 5 2
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 13 avril 11:25

    @Fanny

    « la France entre en guerre contre Hitler et donc contre son allié Staline » La France (avec la GB) a déclaré officiellement la guerre à l’Allemagne le 3 septembre 1939 (l’inverse de 14), mais pas contre l’URSS. C’était sans doute un peu plus compliqué, plus tordu et subtil que votre « entre en guerre ... donc contre son allié Staline ».

    C’était pourtant bien la réalité. C’est pourquoi le gouvernement, qui succédait en douceur au Front Populaire, a considéré que le PCF devait être interdit. De fait, d’ailleurs, le PCF s’est prononcé pour Staline et Hitler dans ce début du conflit qui deviendra rapidement une guerre mondiale. Rappelons que la déclaration de guerre faisait suite à l’invasion de la Pologne par l’Allemagne suivie de près par l’invasion, par la Russie, de l’autre partie de la Pologne. Il n’y a pas d’autre vision possible de ce moment de l’histoire. Je ne vous suis pas quand vous dites que "c’était sans doute un peu plus compliqué, plus tordu et subtil que votre « entre en guerre ... donc contre son allié Staline".

    Vous semblez vouloir reprendre à votre compte la politique du PCF qui a voulu récrire ce moment de l’histoire ainsi que leur négociation avec les nazis pour la publication légale de l’Humanité.

    Je reviens à ce sujet sur ce que vous avez dit à propos de Thorez. Je n’ai plus le commentaire sous les yeux mais, de mémoire, je crois que vous avez jugé « petit » que je dise qu’il s’était « planqué » à Moscou. C’était dans doute un peu court mais pas petit. Je vais donc m’expliquer davantage.

    Je ne dirais sans doute pas cela si Thorez à son retour en France avait expliqué la réalité à propos de son séjour à Moscou. Tous les militants du PCF pensaient qu’il était normal qu’ils n’aient pas entendu parlé de Thorez puisqu’il devait assurément être, comme tout bon dirigeant du PCF, dans la résistance et par conséquent dans la clandestinité. Sans doute était-il à la tête d’un groupe de partisans ou de maquisards pour se battre les armes à la main contre l’occupant. Que nenni ! Et Thorez s’est longtemps gardé de dire la vérité. Cela justifie que nous disions haut et fort ce qui s’est réellement passé.

     Thorez avec sa femme était dans une datcha de la banlieue de Moscou. Cela correspondait à la volonté politique de Staline d’achever la transformation du PCF en un parti stalinien. Thorez, à Moscou, était à l’école du stalinisme pur et dur. Il apprenait à justifier les famines, les procès de Moscou, les grandes purges avec tous les énormes mensonges que cela impliquait. Il apprenait la lutte contre les trotskystes c’est-à-dire contre les bolchéviques. Il apprenait qu’il fallait liquider tous ceux qui avaient fait la révolution d’octobre puis qui avaient gagné la guerre civile. Il apprenait la diplomatie de Staline. Il apprenait le sens pour Staline du pacte Hitler-Staline. Son rêve de grandeur que ne renierait pas Poutine. Staline était certain que cette alliance entre ces deux grandes puissances de l’époque allait lui permettre (avec Hitler) de dominer le monde (il se débarrasserait ensuite d’Hitler). Ensemble, ils avaleraient les USA, le Japon... Je vous invite à lire le livre de Jean Jacques Marie : « la Collaboration Staline-Hitler ». C’était bien cela le point de vue de Staline alors que, pour Hitler, il ne s’agissait que d’un accord de circonstance pour lancer son offensive contre la Pologne et enchaîner ensuite avec une autre politique.

    Je m’interroge maintenant à votre sujet. Vous avez toute l’attitude des déçus du mouvement ouvrier qui se sont aperçus, après de multiples expériences, que l’espoir qu’ils avaient placé dans les organisations dîtes de « gauche » a été déçu. Ils en viennent à se tourner vers l’extrême-droite...



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 avril 21:45

    @Fanny
    Bonsoir,
    Je ne cherche pas à mettre de la morale bien que j’aie évidemment des jugements très négatifs sur tous les dictateurs et en particulier sur Hitler et Staline. Mais, ma préoccupation essentielle est de connaître les faits. Je dois dire qu’il me plait d’aller chercher les faits qui dérangent pour les exhiber. Mais, ceux qui cherchent la vérité devraient toujours se réjouir que des faits soient mis à jour.

    Ce que je dis est simplement une mise en évidence de quelque faits remis dans l’ordre chronologique avec dans l’ordre :
    début du pacte Hitler-Staline
    la France entre en guerre contre Hitler et donc contre son allié Staline. Le PCF doit entrer en clandestinité.
    la France est battue. Hitler entre en vainqueur dans Paris. Le PCF sort de la clandestinité et négocie avec ses alliés : les nazis. Il veut sortir de la clandestinité.
    opération Barbarossa. Fin du pacte Hitler-Staline. Le PCF retourne à la clandestinité.

    Sur cette grille, qui est le simple déroulement de l’histoire, se place les histoires personnelles des individus notamment Thorez, Duclos... avec ensuite les accords à Yalta et Potsdam qui fixent l’essentiel du nouvel équilibre international de l’après guerre d’où les USA sortent en étant, de très loin, la première puissance mondiale...

    A nouveau l’histoire des individus se place sur cette grille de l’histoire collective. Thorez aux ordres de Staline fait appliqué les accords internationaux signés par Staline. Pour que Stalein règne maintenant sur l’Europe de l’Est il faut que le PCF aide à la reconstruction capitaliste. Il doit faire tout l’inverse de ce qu’il a expliqué pendant des décennies... Il trahit les résistants qui pensaient que la deuxième partie du programme du CNR serait appliqué. Ni Staline, ni Thorez, ni De Gaulle n’en veulent.

    J’ai beaucoup écouté Annie Lacroix Ruiz. Elle explique beaucoup de choses vraies notamment sur la reconstruction capitaliste de la France à la libération. Elle montre comment les capitalistes qui avaient pour la plupart collaboré avec les nazis ont été à nouveau projetés au sommet de l’Etat sous De Gaulle. Elle donne l’exemple, bien réel de Couve de Murville. Tout cela est bien vrai... Mais elle oublie de dire que cela n’a été possible que parce que le PCF, aux ordres de Thorez, lui même aux ordres de Staline, a décidé de laisser faire De Gaulle. Elle oublie aussi de dire que le parcours du pétainiste Mitterrand fut très semblable à celui de Couve de Murville. Bien sûr c’est un peu gênant de le dire. En effet le PCF a participé à un gouvernement sous Mitterrand en 1981.

    Au passage ses discours sur les tondues de la libération devraient soulever des protestations chez les féministes. Elles n’avaient pas toutes faites de la collaboration horizontale et je ne suis pas sûr que ce traitement étaient ce qu’il y avait de mieux à faire pour les « coupables d’amours illicites ». Les hommes-français qui ont eu des liaisons avec des allemandes au STO étaient quasiment des résistants pour avoir « sauté » des allemandes... A vrai dire ces discours d’Annie Lacroix Riz m’horripilent.



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 avril 15:56

    @Fanny
    Vous avez raison pour Jaurès. Il fut assassiné au moment où son pacifisme était dangereux pour ceux que se préparaient à la guerre de 14-18.

    Pour Thorez vous vous trompez. Il est allé se planquer dans le banlieue de Moscou pendant toute la guerre et il est revenu à la libération pour imposer aux résistants français de se mettre à la remorque de De Gaulle dans la reconstruction d’une France capitaliste.

    Pour vous expliquer cela, il faudrait revoir toute cette tranche de l’histoire depuis le pacte Hitler-Staline jusqu’aux années qui ont suivi la libération.

    Pour faire vite. Le pacte Hitler-Staline a été effectif avant que la France ne soit en guerre contre l’Allemagne et il s’est prolongé après la capitulation. Autrement dit les communistes français étaient dans le camp des ennemis de la France (Hitler+Staline) au moment où la France est entrée en guerre. Ils ont donc logiquement étaient interdits et ont continué à se réclamer du « communisme » (en fait du stalinisme) et à s’organiser dans la clandestinité dès ce moment. C’est vers cette époque que Thorez et sa femme sont partis avec quelques autres en Russie. Quand la France a capitulé et qu’Hitler est venu se pavaner à Paris, quelle fut l’attitude des dirigeants du PCF ? Pour eux, c’était maintenant ceux qui étaient dans leur camp (Hitler était encore pote avec Staline) qui venaient prendre le pouvoir en France. Les dirigeants staliniens restés en France (avec notamment Duclos) se sont précipités chez les nazis pour demander leur sortie de la clandestinité avec la parution légale de l’Humanité. La sortie d’un numéro stalino-nazi (puisqu’ils étaient d’accord sur le contenu) a été autorisée. La rédaction de ce numéro a été bouclée. Cependant, il n’est jamais sorti. Il faudra que j’explique cela en détail dans un article mais tout ce que je viens d’écrire est exact. En fait, il y a eu un cafouillage au dernier moment entre la police française qui continuait à refuser la légalité aux communistes et les autorités allemandes qui se préparaient à travailler avec eux. Le dernier rendez-vous entre nazis et staliniens a été raté parce que les flics français avaient arrêté les staliniens prévus pour la rencontre.
    Quelques temps plus tard, le pacte étant rompu avec l’opération Barbarossa les communistes se sont trouvés à nouveau dans la clandestinité.

    Passons directement à la libération. Paris est libéré par la résistance française avant que l’armée américaine n’ait à intervenir. Pour De Gaulle qui arrive à Bayeux c’est une catastrophe. Il avait envoyé Chaban Delmas négocié avec les résistants pour leur demander d’attendre. Il galope avec la deuxième DB (armée « française » avec du matériel américain et des soldats de « nos » colonies) pour venir au plus vite se pavaner en « libérateur qui n’a rien libéré » dans les rues de Paris. Les ordres de Thorez qui se précipite pour rentrer à Paris sont exécutés. Le communiste Roy-Tanguy qui avait dirigé la résistance accepte de se mettre en arrière-plan derrière De Gaulle. La résistance prend le pouvoir dans plusieurs villes du Sud de la France. Thorez, répondant aux invectives de Staline, ordonne : il faut désarmer la résistance et laisser De Gaulle mettre en place une nouvelle administration... Tout cela a été négocié entre Staline, les américains (Eisenhower puis Truman) et Churchill à Yalta (avant la libération) et à Potsdam (après la victoire).

    Staline a tenu ses promesses. Il a ramassé dans son giron les pays de l’Europe de l’Est et a mis les partis communistes d’Europe de l’Ouest au service de la reconstruction d’une Europe de l’Ouest capitaliste. Thorez s’est appliqué à faire passer cette politique en France. Les résistants communistes ont tous fini par accepté souvent avec amertume.

    Ce fut beaucoup plus catastrophique en Grèce où une partie de la résistance a refusé de rendre les armes (suivre le lien).

    J’écrirai un jour un article pour raconter cela en détail.



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 avril 15:02

    @Francis, agnotologue
     "il est possible de truander de la façon suivante : on poste consécutivement sous un pseudo donné, au moins 4 articles innocents écrits soigneusement ou simplement copiés d’une source extérieure, articles qui passeront crème la modé. N’importe qui même illettré pourra ensuite utiliser ces comptes devenus modérateurs, avec pour mission de torpiller tous les auteurs et les sujets blacklistés."

    Je suis d’accord avec vous sur ce point mais j’ai deux remarques à ajouter :

    1. Il est difficile de se prémunir entièrement contre ce genre de tricherie. J’ai étudié comment faire pour le projet Amélioravox et j’ai seulement trouvé des moyens pour ajouter des difficultés pour les éventuelles tricheries.
    2.  Sur AgoraVox nous n’en sommes plus là. Ceux dirigent AgoraVox peuvent tricher avec les droits d’administrateur qu’ils ont sur le logiciel. Ils peuvent simplement ajouter des modérateurs bidons à la liste. Ils peuvent aussi modifier tout simplement les compteurs.
    Voici ce que j’ai déjà écrit à propos de la tricherie que vous décrivez :

    Il est impossible de se prémunir contre cela. Il sera toujours possible techniquement à une personne de s’inscrire plusieurs fois (des numéros IP différents, des emails différents, des numéros de portables différents). Si avec plusieurs comptes elle franchit plusieurs fois le cap pour devenir « modérateur » alors elle peut voter plusieurs fois. Il n’est pas nécessaire d’être un « pirate » pour cela.

    Les propositions d’Amélioravox ne peuvent pas interdire cela mais je pense que nous aurons des méthodes plus dissuasives. On demandera de « signer électroniquement » un engagement à ne pas s’inscrire plusieurs fois (c’est purement moral mais nécessaire). Nous partons avec une condition pour devenir « modérateur » (sur Amélioravox on dit « sélectionneur ») plus difficile (Au moins 15 articles produits). Cette condition sera revue tous les ans et on prendra le nombre d’articles produits au cours de l’année passée. La liste des modérateurs (sélectionneurs) sera revue tous les ans. Les tricheurs devront renouveler leur tricherie tous les ans.

    Mais, je le répète, avec la direction actuelle, les méthodes de tricheries sont plus élémentaires et grossières. Quand l’un d’eux dit « Je ne veux pas de cet article », il est interdit. Point barre ! (comme on dit). Il est impossible d’aller contre la décision du dictateur.



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 avril 13:17

    @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
    Vous avez raison de le rappeler. Je lève donc l’interdiction. Mais cela n’a plus d’importance. Maintenant, seuls mais articles anodins seront publiés. Les autres sont censurés.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv