• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Réflexions du Miroir

Réflexions du Miroir

Une devise : "Évoquer mais sans nommer". Une formule plus adaptée aujourd'hui. "Face au miroir, réfléchissons sur notre vie avec un peu de subjectivité dans l'objectivisme" 

Tableau de bord

  • Premier article le 24/07/2020
  • Modérateur depuis le 14/06/2021
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 150 5905 4923
1 mois 5 55 99
5 jours 1 10 12
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 9 9 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires





  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 10 juillet 18:52
    Accrochage entre Cyril Hanouna et Louis Boyard : le Conseil d’Etat maintient l’amende record de 3,5 millions d’euros pour C8

    Le Conseil d’Etat a décidé de maintenir l’amende record de 3,5 millions d’euros infligée par l’Arcom à C8, après les insultes de l’animateur Cyril Hanouna au député LFI Louis Boyard, selon une décision rendue mercredi dont l’AFP a eu connaissance.

    L’institution a également maintenu l’amende de 500.000 euros infligée par le régulateur de l’audiovisuel après une autre séquence de l’émission Touche pas à mon poste (TPMP), durant laquelle un invité avait notamment évoqué la consommation d’une prétendue drogue à base de sang d’enfant par certaines personnalités, « l’adrénochrome ».

    En mai, le rapporteur public du Conseil d’Etat avait recommandé de maintenir l’amende prononcée dans le cadre de la séquence avec Louis Boyard. Une sanction que contestait la chaîne C8 appartenant au groupe du milliardaire conservateur Vincent Bolloré, dénonçant notamment une « erreur d’appréciation ».

    « Abruti », « tocard », « t’es une merde »… « Contrairement à ce qui est soutenu » par la chaîne du groupe Canal+, il ne fait « guère de doute que les aimables qualificatifs adressés » en direct par le présentateur de Touche pas à mon poste à l’élu en novembre 2022 « constituent bien des injures », avait justifié le rapporteur.

    7,5 millions d’euros d’amendes

    En outre, le 9 mars 2023, l’animateur star Cyril Hanouna avait accueilli dans TPMP Gérard Fauré, présenté comme l’« ex-dealer du tout-Paris », pour l’interroger sur la consommation de cocaïne de l’humoriste Pierre Palmade, à l’origine d’un grave accident de la route.

    L’invité a alors « accusé nommément plusieurs personnalités publiques de consommation de produits stupéfiants, et même de trafic de ces substances pour l’une d’entre elles, ainsi que de pédophilie et de consommation d’adrénochrome », avait rappelé l’Arcom dans sa décision.

    Animateur-producteur controversé, Cyril Hanouna, 49 ans, est un habitué des dérapages et ses émissions ont valu à C8 une pluie de rappels à l’ordre de l’Arcom, pour un total de 7,5 millions d’euros d’amendes.

    C8 postule au renouvellement de sa fréquence de télévision numérique terrestre (TNT) dans le cadre d’une procédure menée actuellement par l’Arcom et son sort, tout comme celui de CNews, autre chaîne du groupe Canal+, focalise l’attention.



  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 10 juillet 16:43
    Bergé et Darmanin auraient décliné

    « Ce n’est pas anodin », a commenté sur Radio J le député de Paris Sylvain Maillard, ancien chef de file des députés Renaissance, quand les ministres Aurore Bergé et Gérald Darmanin ont fait savoir qu’ils auraient décliné l’invitation.

    « Je n’y serais pas allée si j’avais été invitée », a fait savoir la première sur France 2. « Edouard Philippe dîne avec qui il souhaite, moi je n’aurais pas dîné avec Marine Le Pen », a également répondu le ministre de l’Intérieur.

    Au contraire, pour le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu, numéro 2 du parti Horizons d’Edouard Philippe, « il n’est jamais inutile de savoir qui sont vos adversaires politiques ». « Est-ce que, depuis ce fameux dîner dont on essaie de faire un scoop, il y a eu, de la part d’Edouard Philippe, la moindre évolution sur sa ligne, la moindre complaisance, la moindre compromission ? », s’est-il interrogé sur Sud Radi

    Selon Christophe Béchu, l’ancien Premier ministre, partisan du « ni-RN, ni-LFI », « est un de ceux qui, aussi bien pendant les élections européennes que pendant ces élections législatives, a tapé avec le plus de force et le plus de constance contre la menace de voir arriver le Rassemblement national aux responsabilités ».

    « Je déteste le flicage. Dans une démocratie, on dîne avec qui on veut », a estimé de son côté Sébastien Chenu, vice-président du RN, sur RTL.

    Interrogé par ailleurs sur le front républicain contre l’extrême droite, il a rétorqué : « Quand Édouard Philippe dîne avec Marine Le Pen, je n’ai pas le sentiment que nous sommes des pestiférés. »



  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 10 juillet 16:41

    @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

    « Mauvais signal », « ce n’est pas anodin » : le dîner entre Edouard Philippe et Marine Le Pen ne passe pas.

    Plusieurs représentants du camp macroniste ont regretté mercredi que l’ex-Premier ministre Edouard Philippe ait dîné avec Marine Le Pen il y a quelques mois, qualifiant notamment cette rencontre avec la cheffe du Rassemblement national de « mauvais signal ».

    « Il y a entre nous et l’extrême droite un fossé infranchissable » et « c’est un mauvais signal à l’égard du pays que de multiplier les signes qui vont dans leur sens », a tancé le président du Modem François Bayrou mercredi sur BFMTV.

    Cela « veut dire peu ou prou qu’on peut imaginer qu’il y ait des rapprochements », a-t-il déploré au lendemain des révélations du journal Libération sur des rencontres entre membres de la macronie et de l’extrême droite au domicile de Thierry Solère, ex-député et ancien conseiller d’Emmanuel Macron.

    Edouard Philippe, candidat potentiel comme Marine Le Pen pour la présidentielle de 2027, a reconnu mardi sur TF1 avoir participé en décembre dernier à l’un de ces rendez-vous parisiens avec la cheffe de file des députés du Rassemblement national.

    « Oui, c’est vrai. Nous avons dîné, parce qu’on se connaît peu, on a dîné, on a constaté à l’occasion du dîner qui était un dîner cordial que nous avions des désaccords très profonds sur de très nombreux sujets », a indiqué le président du parti Horizons, membre de la majorité sortante.

    « Je dîne avec toute une série de gens, c’est tout à fait normal », a pour sa part balayé Marine Le Pen mercredi.



  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 10 juillet 13:25

    C’est fait Bart nommé formateur.
    Comme le formateur devient en général 1er ministre....

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv