• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Nordahl Lelandais, sa paternité et l’hybristophilie

Nordahl Lelandais, sa paternité et l’hybristophilie

« Hybristophilie : déviation sexuelle dans laquelle la personne est attirée par des criminels, assassins et meurtriers. » (provenant du grec hybrizo, ὑϐριζω, "commettre un outrage contre quelqu'un", et philo, φιλω, "aimer").

Précédemment, j'ai évoqué la figure de l'abbé Pierre qui avait 41 ans au moment de lancer son fameux appel pour venir en aide aux sans-abri. 41 ans, c'est l'âge que va avoir Nordahl Lelandais dans quelques semaines (le 18 février 2024), mais la comparaison s'arrêtera évidemment là. L'un est le symbole de la bonté et de la générosité, bonté et générosité efficaces, une personnalité qui a su faire du bien à grande échelle, voire à l'échelle industrielle (Emmaüs). L'autre, au contraire, est l'un des symboles de ce qu'il y a de pire chez l'humain, de l'horreur, de la brutalité et surtout, de la mort, du chagrin infini des familles.

Je voudrais revenir sur un fait récent concernant ce multi-meurtrier.

Rappelons d'abord très rapidement qui est cet homme : Nordahl Lelandais a été condamné le 11 mai 2021 par les assises de Chambéry à vingt ans de réclusion criminelle dont quatorze ans de sûreté pour le meurtre d'Arthur Noyer (23 ans), disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017 à Chambéry et dont le corps a été retrouvé le 7 septembre 2017 à Montmélian, et il a ensuite été condamné le 18 février 2022 par les assises de Grenoble à la réclusion criminelle à perpétuité avec une peine de sûreté de vingt-deux ans pour le meurtre de Maelys de Araujo (8 ans), disparue dans la nuit du 26 au 27 août 2017 à Pont-de-Beauvoisin et dont le corps a été retrouvé le 14 février 2018 dans la Chartreuse.

Pour ces deux meurtres, Nordahl Lelandais a reconnu devant la justice avoir été à l'origine de la mort de ses victimes, respectivement le 14 février 2018 (Maelys) et le 6 avril 2018 (Arthur Noyer). Au-delà de ses aveux, des éléments matériels ont établi sa culpabilité (des traces de sang dans la voiture et la géolocalisation des téléphones mobiles, très efficace pour retrouver un itinéraire).

_yartiLelandaisNordahl02

Par ailleurs, Nordahl Lelandais a été condamné le 12 janvier 2024 par le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières d'une peine d'un an de prison pour l'agression sexuelle sur l'une de ses petites-cousines en mars 2017.

La police enquête encore et a même rouvert des affaires déjà classées concernant une vingtaine de disparitions mystérieuses pour vérifier si Nordahl Lelandais pouvait en être l'auteur. Pour l'instant, aucun élément ne semble l'accuser, mais c'était par cette méthode que le meurtre d'Arthur Noyer a été résolu, après avoir enquêté sur lui pour le meurtre de la petite Maelys.

Tout cela est très glauque, même si les circonstances des meurtres ne sont pas bien claires, puisque le meurtrier nie toute motivation sexuelle, mais celle-ci n'est pas à exclure. Après ses deux procès aux assises, Nordahl Lelandais est désormais incarcéré à la prison d'Ensisheim, entre Colmar et Mulhouse, en Alsace.

L'information la plus récente a été donnée par "Le Parisien" le 12 janvier 2024 et reprise en une par la chaîne d'information continue BFMTV le 15 janvier 2024. Cette chaîne, spécialisée dans les faits-divers les plus glauques et sordides, n'hésite pas à en faire des tonnes sur tout ce qui a rapport avec des affaires criminelles qui, par définition (il suffit de voir le succès des romans policiers et des séries policières à la télévision), font de l'audience : « Le détenu, qui purge une peine de prison à perpétuité pour les meurtres du caporal Arthur Noyer et de Maëlys de Araujo, a eu un petit garçon avec sa compagne il y a deux mois. ».

Évidemment, les familles des deux victimes ont exprimé leur colère en apprenant qu'on pouvait être un double meurtrier condamné à la réclusion criminelle à perpétuité avec une peine de sûreté de vingt-deux ans et pouvoir concevoir un enfant, donc, avoir des rapports sexuels avec une femme en prison.

_yartiLelandaisNordahl05

Disons-le tout de suite : la naissance d'un être humain, quelles qu'en soient les conditions, est pour moi toujours l'œuvre d'une grâce infinie. De plus, dans tous les cas, l'enfant qui vient de naître, même si, avouons-le, il commence un peu difficilement dans la vie, est innocent, vierge, blanc de toute tache paternelle, il n'est responsable d'aucun crime commis par son père, et j'espère pour lui que son existence trouvera la voie du bonheur et de la félicité. Je lui souhaite surtout de la discrétion médiatique pour qu'il puisse se construire hors de l'ombre d'un père forcément absent.

Si on fouille un peu le sujet, on apprend vite que Nordahl Lelandais avait bénéficié dans sa prison de Saint-Quentin-Fallavier (en Isère), depuis 2020, de la disposition d'une unité de vie familiale, un espace permettant au détenu d'avoir l'intimité requise pour des relations amoureuses. Son ancienne compagne et visiteuse de prison, Élisabeth (50 ans), que le meurtrier a ensuite larguée (à la fin de décembre 2021), a reconnu le 13 janvier 2022, devant la police, lui avoir fourni en septembre 2021 deux smartphones (en plastique, indécelables dans les portiques), ainsi que, selon "Le Dauphiné libéré", « deux chargeurs, trois cartes SIM, deux grammes de cocaïne et du rhum » (une enquête est donc en cours). L'ex-compagne l'avait aussi accompagné à l'enterrement de son père en janvier 2021 (il avait alors obtenu la permission de sortir de sa prison).

Et le 28 avril 2022, shocking ! Nordahl Lelandais a été pris en flagrant délit, surpris en plein ébat sexuel dans une salle de parloir, considérée comme un lieu public et donc ces relations ont été qualifiées d'exhibition en public. Avec qui ? Avec une nouvelle compagne, mais ce qui est troublant, c'est que c'était sa première visite, elle a longtemps correspondu avec le meurtrier et a mis beaucoup de temps pour obtenir l'autorisation de le visiter.

On voit bien qu'il n'y a pas de réel isolement du détenu puisque des relations sexuelles peuvent avoir lieu, avec des femmes différentes d'ailleurs. Il n'est donc pas étonnant qu'il puisse ainsi devenir père. Si je comprends la réaction scandalisée des familles des victimes, je le suis moins sur le fait de cette paternité-là, même si je subodore qu'il ne devait pas nécessairement y avoir de projet parental de sa part et que son objectif aurait été plutôt de satisfaire ses besoins primaires (mais ça ne regarde que lui). Cette information pose en fait deux (autres) problèmes.

Le premier, ce sont les conditions carcérales. La France n'est pas au mieux avec la manière dont elle détient ses condamnés, à cause en particulier de la surpopulation carcérale. Certaines prisons sont particulièrement vétustes et le scandale vient plus des conditions d'incarcération dans lesquelles l'hygiène minimale n'est pas assurée, que du confort qu'on permet aux détenus. C'est vrai que les programmes électoraux qui visent à construire plus de prisons ne font pas rêver, on préfère construire des écoles, des hôpitaux et des salles de spectacle. Il y a une quarantaine d'années, une polémique avait éclaté lorsque la gauche a voulu introduire la télévision dans les cellules des prisons (sous réserve de payer une redevance, comme à l'hôpital ou dans les EHPAD !)... Il n'y a plus de bagne ni de galère, et l'idée de prison est à la fois de punir selon une échelle des peines, mais aussi d'envisager une réinsertion après la détention, horizon difficilement accessible pour des condamnés à la réclusion à perpétuité, j'en conviens.

Le second problème est, ici, pour moi, le plus troublant. Être criminel, avoir tué, notamment une petite fille, est un élément qui attirerait donc certaines femmes. Une source d'admiration. C'est plus qu'inquiétant. C'est ainsi que BFMTV a sorti ce moche mot d'hybristophilie : le fait d'aimer des criminels. Quand on lit des livres très précis sur certaines affaires criminelles (il y a plein d'histoires de criminels dans la littérature), on s'aperçoit assez rapidement que lorsqu'il est incarcéré, puis condamné, le meurtrier voire l'assassin reçoit parfois des contacts de personnes intéressées à nouer une relation avec lui. Il n'y a d'ailleurs pas forcément de sexe particulier, le criminel peut être une criminelle, elle attirera aussi des visiteurs de la même sorte (on préférera alors le terme d'enclitophilie). L'hybristophilie et l'enclitophilie peuvent être aussi appelées "syndrome de Bonnie et Clyde".

On lit du reste sur Wikipédia que Landru, qui avait assassiné onze femmes, avait reçu en prison plus de quatre mille lettres enflammées dont huit cents demandes en mariage de femmes séduites par l'abominable et le glauque. On voit donc que cette déviance affective n'est pas nouvelle. Le site donne aussi l'exemple de Monique Olivier, compagne mais aussi complice du pédomeurtrier Michel Fourniret, dont le procès vient d'avoir lieu ; elle a été condamnée le 19 décembre 2023 par les assises de Nanterre à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de vingt ans pour la complicité de l'enlèvement, du viol et du meurtre de trois jeunes filles dont Estelle Mouzin, 9 ans (Monique Olivier a rencontré Michel Fourniret pour la première fois en prison, condamné par la cour d'assises de l'Essonne à sept ans de prison dont deux avec sursis, pour des viols et agressions sexuelles).

Ce n'est pas nouveau, mais c'est peut-être de plus en plus visible. Dans la société, chez certains, la violence est une caractéristique essentielle, et si elle s'exprime dans la vie réelle, elle est un danger immédiat pour tout le monde. C'est le double enjeu pour la société : éduquer les jeunes pour réduire la violence et leur donner d'autres modes d'expression ; assurer un réel suivi psychologique de ceux pour qui la violence est un mode de vie.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (27 janvier 2024)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Nordahl Lelandais, sa paternité et l'hybristophilie.
L’autojustification de la nouvelle prison de Nancy.
Émotion nationale pour Alexandra Sonac et sa fille Camille.
Violences urbaines : à quoi s'attendre pour la fête nationale ?
Soutien total à Vincent Jeanbrun, maire de L'Haÿ-les-Roses.
Nahel n'était pas un ange : et alors ?
La société de vigilance et le faux Xavier Dupont de Ligonnès.
Agression à Bordeaux : attention, un train de violence peut en cacher un autre...
Violence contre une prof et vidéo dans les réseaux sociaux.
Alisha, victime d’un engrenage infernal.
À propos de la tragique disparition de Karine Esquivillon...
La Méditerranée, mère de désolation et cimetière de nos valeurs ?
Émotion, compassion et soutien aux victimes du criminel d'Annecy.
La sécurité des personnes face aux dangers.
Meurtre de Lola.
7 pistes de réflexion sur la peine de mort.
Alexandra Richard, coupable ou victime ?
Jacqueline Sauvage.
Éric de Montgolfier.

_yartiLelandaisNordahl03
 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Brutus S. Lampion 2 février 11:03

    Bien sûr, la violence n’est qu’une pathologie psychique qui se soigne par l’éducation éventuellement, mais surtout par des médicaments !

    La société n’a rien à voir là-dedans !

    Il faudrait peut-être éduquer et soigner les malades qui s’achernent à coups de matraques sur des manifestants (lien1) et les soldats et des dirigeants de l’armée la plus morale du monde (lien2) ?


    • V_Parlier V_Parlier 3 février 19:41

      @S. Lampion
      La responsabilité de l’individu, ça n’existe pas ?

      Si je change de sujet, je cite : « C’est vrai que les programmes électoraux qui visent à construire plus de prisons ne font pas rêver, on préfère construire des écoles, des hôpitaux et des salles de spectacle. »
      -> L’auteur doit se mettre à jour. Tout ça c’est ringard, aujourd’hui l’argent sert à prolonger la guerre en Ukraine après avoir servi à injecter du Pfizer à tout va. Les hôpitaux, pour nos élites c’est un luxe qui a trop duré.


    • Clocel Clocel 2 février 11:07

      Je lui aurais volontiers offert une relation charnelle avec La Louison...


      • Jean 2 février 11:20

        encore un militaire qui dérape...


        • charlyposte charlyposte 2 février 13:53

          @Jean
          La grande muette adore ce genre de type, sans foi ni loi avec surtout rien dans le cerveau smiley


        • Matlemat Matlemat 3 février 01:15

          @charlyposte
          Il a quand même été viré de l’armée.


        • Lynwec 2 février 11:22

          Le problème n’est pas la déviation éventuelle de femmes admirant les « mauvais garçons », mais le laxisme et le chouchoutage de criminels ignobles à qui on offre des conditions de vie que ne connaîtront plus jamais leurs malheureuses victimes...

          « Oui, mais vous comprenez, les droits de l’homme... »

          Le « droitdel’hommisme » est surtout une excellente excuse pour protéger les salauds quand ils se font choper et qu’on n’arrive pas à éviter de les condamner (ça se verrait trop)... En exagérant (à peine), on est pas loin du « confort trois étoiles, et régulièrement aux putes pour leur éviter les angoisses »...

          Ce « droitdel’hommisme », on ne l’a pas trop observé en action pour arrêter les balles de LBD éborgneuses...mais bon, les victimes, ce n’est pas la priorité du système...


          • ZenZoe ZenZoe 3 février 10:46

            @Lynwec
            Le problème n’est pas la déviation éventuelle de femmes admirant les « mauvais garçons »,

            Ah si, carrément !!! smiley
            Imaginez, le monde ne serait-il pas plus agréable si des folingues paumées ne choisissaient pas des hommes qui vont les maltraiter et en plus de faire des bébés génétiquement et socialement problématiques vu leur ascendance ? Ces femmes devraient être enfermées, ou stérilisées de force, ça nous ferait des vacances, sans compter les économies !
             smiley


          • Lynwec 3 février 10:55

            @ZenZoe

            Pas faux, mais un peu extrême comme attitude (j’ai bien conscience du second degré), et puis « mauvais garçon » ne veut pas automatiquement dire « violeur et assassin pédocriminel » .

            La gentillesse envers les femmes n’a malheureusement pas toujours fait recette...passant pour de la faiblesse, ce qu’elle devient vraiment quand elle est stupidement appliquée à des Lelandais...


          • ZenZoe ZenZoe 3 février 14:42

            @Lynwec
            Pas faux, mais un peu extrême comme attitude


            Oui, en vrai, vous avez raison, stérilisons plutôt Lelandais !


          • Seth 2 février 13:16

            la naissance d’un être humain, quelles qu’en soient les conditions, est pour moi toujours l’œuvre d’une grâce infinie.

            J’ai versé des torrents de larmes en lisant cette magnifique phrase, produit d’une concentration intense, d’une communion avec Dieu et de furieux grattages de tête. smiley

            Non sérieux, c’est du Rosemar concentré. smiley


            • charlyposte charlyposte 2 février 13:37

              @Seth
              Imagine un bébé éprouvette avec le jus de sieur FOURNIRET ! smiley


            • amiaplacidus amiaplacidus 2 février 15:09

              @Seth
              C’est vrai que les naissances de, en vrac : Hitler, Staline, Pol Pot, Franco, Duvalier, Videla, Mobutu, etc. La liste est, hélas, très longue.


            • Lynwec 3 février 11:00

              @Seth

              Je ne sais pas où elle situe la grâce, parce que c’est quand même un moment très saignant, douloureux et pas spécialement photogénique...

              « Tu enfanteras dans la douleur », on a bien lu la même phrase avec rosemar ?

              Ensuite, surement, vient la joie de la naissance (pour la plupart) ou la dépression (pour certaines)...


            • charlyposte charlyposte 2 février 13:33

              Ça fait plaisir de voir un Français patriote qui veut repeupler cette belle France de souche ! smiley


              • ZenZoe ZenZoe 3 février 10:40

                @charlyposte
                Si en plus la mère n’est pas de souche, on aura un beau bébé multiculturel.
                 Il a vraiment tout bon ce Nordhal !


              • zygzornifle zygzornifle 3 février 10:58

                @charlyposte

                je propose Nordhal comme ministre de la natalité ....


              • charlyposte charlyposte 3 février 11:07

                @zygzornifle
                On me souffle à l’oreille que via la natalité de masse... les Ukrainiennes s’occupent de tout sans la moindre grenade sous le manteau !!! hum.


              • Matlemat Matlemat 3 février 01:20

                 Pauvre enfant, d’un père tueur en série et d’une même siphonnée du ciboulot.

                 Il doit avoir un très bon avocat, on se demande comment.

                 On a vu des refus de sortie pour aller à un enterrement pour des gens condamnés à des faits moins graves.


                • Matlemat Matlemat 3 février 01:21

                  @Matlemat
                  une mère.


                • ZenZoe ZenZoe 3 février 10:32

                  Est-ce qu’il va verser une pension alimentaire au bambin ? Ou sera-ce le contribuable qui va payer ?


                  • zygzornifle zygzornifle 3 février 10:56

                    Au moins en voila un qui a écouté le discours de Macron sur la natalité .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité