• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sidération institutionnelle : la Vie dissolue d’Emmanuel (...)

Sidération institutionnelle : la Vie dissolue d’Emmanuel Macron

« - Le Président de la République peut, après consultation du Premier Ministre et des Présidents des assemblées, prononcer la dissolution de l'Assemblée Nationale.

- Les élections générales ont lieu vingt jours au moins et quarante jours au plus après la dissolution.

- L'Assemblée Nationale se réunit de plein droit le deuxième jeudi qui suit son élection. Si cette réunion a lieu en dehors de la période prévue pour la session ordinaire, une session est ouverte de droit pour une durée de quinze jours.

- Il ne peut être procédé à une nouvelle dissolution dans l'année qui suit ces élections. »
(Article 12 de la Constitution).

On ne va pas le cacher, je reste surpris et atterré par la dissolution annoncée par le Président Emmanuel Macron au soir des élections européennes de ce dimanche 9 juin 2024. J'étais dans mon bureau de vote en fin de dépouillement quand je l'ai appris et je l'ai moi-même appris aux autres assesseurs et scrutateurs consternés.

Par l'observation continue des scrutins de la Cinquième République, je pressentais bien qu'il y aurait, comme dans tous les scrutins, une surprise. La surprise de ces européennes, c'est qu'en gros, les résultats sont cohérents avec ce que donnaient les derniers sondages, je les commenterai donc, mais plus tard, dans un autre article. La surprise et la sidération ne viennent pas de ces résultats finalement attendus, mais de la réaction très rapide, trop rapide ?, du Président, au cours d'une courte allocution télévisée à 21 heures, celle de dissoudre l'Assemblée Nationale et d'organiser de nouvelles élections législatives dès le 30 juin 2024 pour le premier tour et le 7 juillet 2024 pour le second tour.

Après avoir constaté la défaite de son camp et la victoire des populistes, Emmanuel Macron a déclaré en effet : « Pour moi, qui ai toujours considéré qu'une Europe unie, forte, indépendante est bonne pour la France, c'est une situation à laquelle je ne peux me résoudre. La montée des nationalistes, des démagogues, est un danger pour notre nation, mais aussi pour notre Europe, pour la place de la France en Europe et dans le monde. (…) Oui, l'extrême droite est à la fois l'appauvrissement des Français et le déclassement de notre pays. Je ne saurais donc, à l'issue de cette journée, faire comme si de rien n'était. À cette situation s'ajoute une fièvre qui s'est emparée ces dernières années du débat public et parlementaire dans notre pays, un désordre qui, je le sais, vous inquiète, parfois vous choque, et auquel je n'entends rien céder. Or, aujourd'hui, les défis qui se présentent à nous, qu'il s'agisse des dangers extérieurs, du dérèglement climatique et de ses conséquences, ou des menaces à notre propre cohésion, ces défis exigent la clarté dans nos débats, l'ambition pour le pays et le respect pour chaque Français. C'est pourquoi, après avoir procédé aux consultations prévues à l'article 12 de notre Constitution, j'ai décidé de vous redonner le choix de notre avenir parlementaire par le vote. Je dissous donc ce soir l'Assemblée nationale. Je signerai dans quelques instants le décret de convocation des élections législatives qui se tiendront le 30 juin pour le premier tour et le 7 juillet pour le second. Cette décision est grave, lourde, mais c'est avant tout, un acte de confiance. ».

Comme je l'ai rappelé en début d'article, si l'agenda est serré (j'écrirais même dément pour les communes qui organiseront les deux scrutins !), il reste constitutionnel. L'article 12 de la Constitution dit entre vingt et quarante jours de la dissolution, et là, le Président a proposé vingt et un jours. Un record ! Évacuons quelques remarques préliminaires : comme dans le cas d'un référendum, le principe de retourner aux urnes est, en lui-même, un gage de démocratie, évidemment. Donner la parole au peuple est toujours un gaine de démocratie. Mais il est des décisions qui peuvent être désastreuses. Jouer avec le feu peut brûler.

Car la première image qui vient à l'esprit, c'est le Président qui offre sur un plateau d'argent le pouvoir au RN, pour deux à trois ans au moins. Comment a-t-il pu penser qu'en trois semaines, les Français changeraient radicalement de tendance électorale ? Au contraire, on a bien vu en 1981, 1988, 2002, 2007, 2012, 2017 et 2022 que les Français ont confirmé la tendance présidentielle aux législatives qui ont suivi, parfois en l'amplifiant, parfois en la freinant mais jamais en la désavouant. Or, on peut imaginer raisonnablement que la tendance ici, favorable au RN, serait amplifiée avec ces élections législatives anticipées. Il faut comprendre que le RN a infusé dans toutes les catégories de la population, âge, catégorie socioprofessionnelle, niveau d'études, etc. Et que son audience électorale remarquable provient d'un mouvement de fond, très profond, pas seulement des gilets jeunes, mais depuis quarante ans (septembre 1983 à Dreux) et, en outre, c'est un mouvement international qui touche pratiquement toute l'Europe (les élections britanniques du 4 juillet 2024 seront instructives) et même les États-Unis, l'Amérique du Sud, etc. (d'où la responsabilité d'Emmanuel Macron pas vraiment évidente).

Et le calendrier ! Quelle sottise ! Juste en fin d'année scolaire, quand les gens se préparent à leurs vacances (méritées). Juste avant les Jeux olympiques et paralympiques (bonjour la sécurité ! Sans compter que faire campagne dans un Paris à circulation impossible, cela pose quelques questions). Les week-ends de début d'été sont souvent très occupés pour les loisirs, seuls moments de détente après un printemps cette année particulièrement pluvieux. Manifestement, mais on le savait déjà, l'Élysée ne sent pas le pays.

Dès lors que la dissolution est considérée comme un coup politique, la colère n'en prendra que plus d'ampleur. Ceux qui ont contribué à cette décision auront, face à l'histoire, une bien grave responsabilité. Car imaginer que tout le monde, hors de l'extrême droite, va rejoindre la Macronie au nom d'un combat sur les valeurs morales, c'est perdu d'avance et on le savait depuis 2017. On ne combat pas l'extrême droite, d'autant plus que son emballage a l'air plaisant, avec des incantations moralisatrices dont les électeurs n'ont rien à faire. D'ailleurs, Éric Ciotti, le président de LR, a rapidement confirmé qu'il n'était pas question de faire alliance avec la majorité présidentielle. Quant au PS, il ne lorgne que vers les insoumis sur lesquels ils ont repris l'ascendant électoral (et montre au passage le visage qu'il a toujours eu depuis 2018). Eh puis, que penser d'un Président qui répond "chiche !" aux revendications de dissolution réclamées à grands cris par l'extrême droite ? Comment peut-on tomber dans un tel piège tout seul ? Suicide collective à la mode kamikaze ? C'est comme si on sautait dans le vide de peur d'y être poussé.

Cette dissolution du 9 juin 2024 a pour conséquence d'oublier encore un peu plus l'Europe, et le Parlement Européen, ce qui est franchement triste et décevant, surtout pour un Président si proche des partisans de la construction européenne. Elle a néanmoins quelques avantages non négligeables mais de court terme : interrompre l'examen du projet de loi sur l'euthanasie ; ne pas instaurer de proportionnelle aux législatives ; casser la concomitance présidentielle suivie des législatives depuis 2002 ; en finir avec cette Assemblée Nationale où régnait le désordre permanent (par le choc de deux extrêmes).

Quelles ont été les motivations réelles d'Emmanuel Macron ? Probablement que les historiens se pencheront dans quelques décennies sur cette question en séchant. S'il souhaitait lever l'hypothèque RN, il risquerait d'en avoir pour ses frais. Après tout, le Zentrum a bien cherché à lever l'hypothèque de la NSADP en 1933. Rappelons aussi qu'un parti à 30%, comme c'est le cas aujourd'hui avec le RN, c'est la capacité d'obtenir plus de 50% des députés... sauf véritable sursaut électoral.

Donner le pouvoir au RN pendant deux ou trois ans, sous contrôle présidentiel par une nouvelle cohabitation et éviter de perdre l'élection présidentielle. Maligne, Marie Le Pen s'est bien gardée de vouloir Matignon. Elle préfère laisser la responsabilité à Jordan Bardella dit Coquille vide, dont l'éventualité de l'échec n'impacterait pas sur l'avenir supposé présidentiel de Marine Le Pen. Mais qui dit qu'un gouvernement RN serait forcément impopulaire ? Le RN, astucieux, pourrait avoir tout le loisir, au contraire, de se rendre populaire en supprimant la limitation à 80 kilomètres par heure, le contrôle technique pour les motards, la fin des véhicules thermiques, et quelques autres mesures démagogiques et irresponsables qui soulageraient les Français inquiets par leurs libertés rognées de toute part.

Il ne faut pas non plus oublier que, comme en 1997, la dissolution oblige le Président de la République qui ne pourra pas dissoudre avant un an. Une configuration de cohabitation donnerait donc nécessairement un grand ascendant au RN s'il gagnait les législatives anticipées car ses députés seraient "indissolvables" pendant un an !

Cette dissolution du 9 juin 2024, qui restera dans les annales de la République, cela ne fait aucun doute, est la sixième depuis le début de la Cinquième République. Il est facile de se retourner en arrière pour imaginer l'avenir. Dans l'analyse, il faut éliminer les deux dissolutions prises juste après l'élection puis la réélection de François Mitterrand qui n'ont été que des confirmations sans surprise.

Sans doute que la première comparaison qui arrive à l'esprit est celle avec la dissolution du 21 avril 1997 faite par Jacques Chirac. Et le parallélisme est terrible. Des élections législatives devaient avoir lieu en mars 1998. Jacques Chirac bénéficiait d'une très large majorité depuis le début de son septennat, la plus large de tous les temps. Au début du printemps 1997, le principal parti d'opposition, le PS, avait désigné tous ses candidats aux législatives de l'année suivante, tandis que le RPR n'avait pas fait ce travail de fond. À la dissolution, le PS était prêt à se battre, le RPR était pris à l'improviste. En 2024, le RN est déjà prêt avec tous ses candidats dans les circonscriptions. La rapidité des élections fait que les négociations pour d'éventuelles alliances n'auront pas le temps d'aboutir. Et la majorité est-elle prête à concourir ? Pas sûr. On peut faire la comparaison jusqu'au conseiller hors sol qui a recommandé cette très incertaine décision (Dominique de Villepin en 1997).

On peut aussi imaginer qu'Emmanuel Macron pensait à la dissolution du 30 mai 1968 : le retournement de tendance a été spectaculaire aux législatives des 23 et 30 juin 1968. Mais retournement de quoi ? D'une "opinion publique" voyant d'un œil vaguement sympathique la révolte étudiante. Mais il n'y avait pas eu d'élections organisées le mois précédent.
 

Peut-être qu'Emmanuel Macron pensait plutôt à la première dissolution, celle 9 octobre 1962. Il faut rappeler le contexte : l'Assemblée élue les 23 et 30 novembre 1958 n'avait pas de majorité absolue pour les gaullistes et alliés, la majorité était relative. Quand De Gaulle a proposé le 20 septembre 1962 le référendum pour élire le Président de la République au suffrage universel direct, il s'est heurté à un front uni des partis politiques (autres que l'UNR) contre ce projet (tant sur le fond, l'élection directe du Président, que sur la forme, le référendum par l'article 11 au lieu d'une révision par l'article 89 de la Constitution). Dans la crise politique, une motion de censure a été alors adoptée le 4 octobre 1962, la seule motion de censure jusqu'à maintenant adoptée (depuis 1958), si bien que le 9 octobre 1962, De Gaulle a dissous l'Assemblée et organisé des élections législatives les 18 et 25 novembre 1962, peu après le référendum fixé au 28 octobre 1962 (on note d'ailleurs que la limite de quarante jours a été respectée exactement).

La quasi-unanimité de la classe politique contre les gaullistes ne laissaient guère de doute sur l'issue des scrutins. La lecture des notes d'Alain Peyrefitte permet de se faire une idée intéressante du climat psychologique. La plupart des ministres et députés gaullistes se considéraient en sursis, le régime des partis et les forces de la Quatrième République allaient gagner la partie contre eux et ils n'auraient qu'à rentrer chez eux après une expérience de quatre ans. La victoire du référendum (62,3% de oui avec 77,0% de participation) a engendré une grande victoire électorale aux législatives le mois suivant, apportant une large majorité absolue à l'UDR (ex-UNR) et ses alliés de 354 sièges sur 487 (avec 47,8% des voix au premier tour).

Mais tout le monde n'est pas De Gaulle. La dissolution du 9 juin 2024 relève surtout d'une sorte de coup de poker peu admissible car il met la France en danger. Y aura-t-il un sursaut des Français face aux énormes enjeux nationaux et internationaux du moment ? Je le souhaite. Cette initiative présidentielle ne pourra pas être jugée à sa propre valeur avant le 7 juillet 2024, mais ce qui est sûr, c'est que c'est casse-cou et cela heurte de nombreux Français... parmi les plus proches du Président. Le ça-passe-ou-ça-casse très gaullien ne fait plus partie des mœurs d'une république plus participative.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (09 juin 2024)
http://www.rakotoarison.eu

Pour aller plus loin :
Sidération institutionnelle.
Allocution télévisée du Président Emmanuel Macron le 9 juin 2024 vers 20 heures 30 (texte intégral et vidéo).
Emmanuel Macron, haut et fort dans l'intérêt de la France et des Français.
Interview du Président Emmanuel Macron le 6 juin 2024 sur TF1 et France 2 (vidéo intégrale).
Discours du Président Emmanuel Macron le 6 juin 2024 en Normandie.
Les 80 ans du Débarquement en Normandie.
Le souverainisme européen selon Emmanuel Macron : puissance, prospérité et humanisme.
Discours du Président Emmanuel Macron sur l'Europe le 25 avril 2024 à la Sorbonne à Paris (texte intégral et vidéo).
Emmanuel Macron et son plan de relance de l’Europe (le26 septembre 2017 à la Sorbonne).
Texte intégral du discours d’Emmanuel Macron le 26 septembre 2017 à la Sorbonne.
Emmanuel Macron très gaullien à la télévision pour expliquer la gravité de la situation en Ukraine.
Ukraine : Emmanuel Macron est-il un va-t-en-guerre ?
Soutien à l'Ukraine : la conférence de l'Élysée pour une défense européenne.
Amitié franco-ukrainienne : fake news et accord de coopération.
Pour que la France reste la France !
Conférence de presse du Président Emmanuel Macron le 16 janvier 2024 à 20 heures 15 à l'Élysée (texte intégral et vidéo).
Gabriel Macron.
Tribune du Président Emmanuel Macron dans "Le Monde" du 29 décembre 2023.
Le gouvernement de Gabriel Attal sarkozysé.
Liste complète des membres du premier gouvernement de Gabriel Attal.
Cérémonie de passation des pouvoirs à Matignon le 9 janvier 2024 (texte intégral et vidéo).
Gabriel Attal plongé dans l'enfer de Matignon.
Élisabeth Borne remerciée !
Macron 2024 : bientôt le grand remplacement ...à Matignon ?
Vœux 2024 d'Emmanuel Macron : mes chers compatriotes, l’action n’est pas une option !

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.36/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

186 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 10 juin 08:23

    L’ado immature, contrarié, casse son jouet.


    • Sirius Sirius 10 juin 08:43

      @amiaplacidus

      oui, mais en espérant en avoir un tout neuf à la place
      la question est de savoir si son parrain, le PS, est prêt à lui faire un nouveau cadeau en s’alliant avec les républicains et le modem, ce qui le discréditerait définitivement puisque son masque tomberait enfin et qu’on verrait son vrai visage, ou s’il considère que, pour maintenir ses fiefs, il faut s’allier avec ses anciens amis historiques qu’il boude et qui le boudent


    • Fergus Fergus 10 juin 09:05

      Bonjour, amiaplacidus

      Soyons justes : on ne peut pas accuser Macron de ne pas entendre le peuple français et lui reprocher en même temps de redonner la parole à ce peuple ! C’est incohérent.

      La réalité est, à mon avis, que Macron joue un coup de poker en mettant les Français au pied du mur : soit nos compatriotes veulent que le RN gouverne et ils l’exprimeront dans les urnes les 30 juin et 7 juillet, soit ils s’y opposent et feront barrage à cette prise de pouvoir populiste.


    • Fergus Fergus 10 juin 09:09

      Bonjour, Sirius

      La probabilité est quand même qu’il y ait une alliance des forces de gauche, aussi divisées soient-elles dans un certain nombre de domaines (les sujets qui fâchent devraient, par pragmatisme, être provisoirement mis sous le tapis).


    • Maître Yoda Maître Yoda 10 juin 09:17

      @Fergus

      La seule façon de vraiment redonner la parole aux français, c’est en organisant des référendums sur des sujets fondamentaux, ce que ces gens ne feront plus jamais.


    • amiaplacidus amiaplacidus 10 juin 09:22

      @Fergus :

      Soyons justes : on ne peut pas accuser Macron de ne pas entendre le peuple français et lui reprocher en même temps de redonner la parole à ce peuple ! C’est incohérent.


      Je ne fais pas une analyse, juste un constat.

    • Sirius Sirius 10 juin 09:27

      @Maître Yoda

      de toute façon, quand ils le font, ils n’en tiennent compte que si le résultat est celui qu’ils espéraient
      cf 2005 référendum v/s traité de Lisbonne


    • Legestr glaz Legestr glaz 10 juin 09:32

      @Fergus

      La réalité, c’est que Jordan Bardella est mis en haut de l’affiche comme l’a été Giorgia Meloni en Italie.

      La promotion incessante et constante de Jordan Bardella dans les médias n’est pas neutre et n’est pas davantage le fait du « hasard » : il a été « choisi » pour bénéficier d’une telle promotion. 

      Macron ne joue pas un coup de « Poker ». Macron ou Bardella c’est bonnet blanc et blanc bonnet pour la « gouvernance européenne », la seule qui compte véritablement. L’exemple italien nous renseigne sur cette situation. Giorgia Meloni et Jordan Bardella sont parfaitement « euro-compatibles ». A partir de là, tout devient possible.

      Et votre expression « faire barrage » devient un véritable gag, une bouffonnerie. Tous les médias assurent constamment la promotion de Jordan Bardella. Et vous, Fergus, venez la bouche en coeur parler de « faire barrage ». Il faudrait vous réveiller après avoir mis votre bonnet de nuit.


    • Maître Yoda Maître Yoda 10 juin 09:37

      @Legestr glaz

      Bardella est 100% un faux opposant, un opposant pratique promu par Attal, Macron, l’UE et les médias, donc de concert avec le système.


    • L'apostilleur L’apostilleur 10 juin 11:17

      @Fergus
      D’accord avec cette analyse seule issue possible pour notre Président dont la parole ne pèserait plus rien à l’étranger avec 40% d’électeurs qui ne le suivent plus.
      Reste qu’il peut avoir de bonnes surprise s’il sait descendre de sa hauteur en trouvant des alliances indispensables à ses actions pour le pays.
      Les français ont voté aux européennes comme cette vague de protestataires partout en Europe qui refuse l’abandon des nations, une immigration islamique dangereuse et souhaite revenir à un noyau de pays décideurs pour l’avenir de l’Europe.
      Avec les législatives le décor change, s’il a entendu le message et accepte d’en tenir compte en choisissant des personnalités politiques qui garantiront le changement attendu, rien n’est impossible.


    • ORIC 10 juin 12:25

      @Fergus

      et feront barrage à cette prise de pouvoir populiste.

      Olala monsieur Fergus quel mépris pour le populo, les prolos bref le petit peuple

      Vous êtes de gauche ?

      De la gauche caviar alors, genre Glucksman

      ces gens dits de gôche plein de fric sont pitoyables

      Comme hier soir ils étaient à peine 300 place de la république à scander que le fascisme ne passera pas (des bobos parisiens pétés de thunes qui habitent les beaux quartiers)

      Au revoir monsieur le bourgeois charlie de Bretagne

       smiley


    • ORIC 10 juin 12:33

      @Maître Yoda

      toutafé maitre yoda

      https://pbs.twimg.com/media/GPqDB3dWcAAeF9E?format=jpg&name=small

      Macronistan grand cirque être



    • Aristide Aristide 10 juin 14:35

      @Fergus

      La probabilité est quand même qu’il y ait une alliance des forces de gauche

      Ouais, mais ce sera plutôt une mésalliance du genre à essayer de sauver le plus grand nombre de sièges actuels. Et là, ce n’est pas gagné, comme dans tout naufrage, le nombre de places dans les chaloupes est toujours trop faible !!! CEla va tanguer dans les réunions de la défunte NUPES...


    • Christophe 10 juin 15:09

      @Fergus

      Soyons justes : on ne peut pas accuser Macron de ne pas entendre le peuple français et lui reprocher en même temps de redonner la parole à ce peuple ! C’est incohérent.

      Je ne suis pas tout à fait d’accord avec votre propos. Si Macron avait écouté le peuple français qui a mis une gifle à son partie dans les élections européennes dans lesquelles il s’est très impliqué, c’est sa démission qu’il aurait dû mettre sur la table ce qui aurait engendré des élections législatives dans la foulée.

      En fait il n’est pas du tout responsable et n’est pas allé jusqu’au bout de la responsabilité de sa fonction ... comme d’habitude me direz vous.


    • tashrin 10 juin 15:11

      @Fergus

      Soyons justes : on ne peut pas accuser Macron de ne pas entendre le peuple francais et lui reprocher en même temps de redonner la parole à ce peuple ! C’est incohérent.

      Vous en etes encore là ? Lol...


    • LeMerou 10 juin 16:50

      @Fergus
      Bien d’accord.


    • Fergus Fergus 10 juin 17:32

      Bonjour, ORIC

      « quel mépris pour le populo, les prolos bref le petit peuple »

      En effet ! Mais ce n’est pas de moi qu’il s’agit !
      Ce sont des calculs stratégiques de Macron qu’il est question dans mon commentaire !!!
      Merci de ne pas interpréter abusivement mes propos.

      Personnellement, je me contrefiche de ce qu’il adviendra le 7 juillet. Si les Français choisissent le RN, au moins en finira-t-on, d’une manière ou d’une autre, avec cet argument récurrent : « c’est le seul parti que l’on n’a pas essayé ».

      Et tant pis si la dissolution contrarie Le Pen dont on ne peut pas dire qu’elle était euphorique hier. Et pour cause : si le RN parvient au pouvoir après les législatives, de deux choses l’une :
      Soit Bardella Premier ministre échoue à gouverner le pays, et la candidate du RN sera plombée pour 2027.
      Soit Bardella réussit à mettre en place une politique qui recueille l’adhésion des Français, et ce sera lui le candidat du RN en 2027.
      Intéressant, n’est-ce pas ?


    • Fergus Fergus 10 juin 17:34

      Bonjour, Aristide

      D’accord avec votre commentaire de 14 h 35.
      « Cela va tanguer », en effet, à gauche.
      Mais «  Cela va tanguer » également à droite.


    • @Fergus
      « soit ils s’y opposent et feront barrage à cette prise de pouvoir populiste. »

      Wiwi c’est cela oui ...
       
      Les nazis sont à nos portes, on va jeter les zarabs dans la seins, les juifs aussi..
      ah non merde plus les Juifs ...
       
      C’est désormais la clientele réservée islamiste communautariste d’LFI qui a piqué les idées à JMLPEN himself,
      auf fait c’est toujours votre vote de coeur  ?
       
       Enfin apres celui de Macron il y a peu ...et certainement cette fois encore
       
      Cette fois ci vous allez etre décu (une larme coule sur ma joue)
      je n’ai pas voté RN (les z’heures sombres , Oradour sur glane etc....)
      car les enjeux ne sont pas les même
      sachant en plus l’avoinée previsible qui aurai lieu

      Me suis offert ce luxe de voter Marion (hesitant avec l’exellent programme de phillipot (et ensuite de l’UPR) ou la c’est le coeur...
      enfin le coeur ne saurais ignorer la raison tout ca enfin lu vos classiques ^^
       
      Puis au moins d’apres vous lol au moins elle ce n’est pas les z’heures sombres de notre histoire touca, preuve vous n’en causez quazi jamais restant con-centré sur le RN
       
      Bref comme vous me suis offert en plus une boinne conscience à peu de frais
      (et surtout pour tout avoiouer un vote utile de stratégie de lui faire passer la barre des 5% et d’avoir quelques députées européens en plus au parlement qui pourrirons la vie aux votres du camp du bien ...que du bonheur)
       
      Vous voyez j’chui un type bien un peu comme vous qui peut s’offrir une bonne conscience en rab et ne verse pas dans le populisme crasseux (lol)
       
      Aux elections cette fois differente qui concerne mon pays du 30 et du 7,
      ben tiens evidemment que je voterai nazi fachiste adophe hitler SS et toute la clique ...ah oui j’opubliais raciste aussi et xénophobe , j’oublie rien vous corrigerez la copie ^^
      Ai le choix entre ca et detruire mon pays avec l’islamisme ,
      je sais que vous etes pro islamisme et pro immigration preferant les z’autres aux notres ... mais sans avoir le courage de les rejoindre
      (ben tiens ... le gogochiste dans toute sa splendeur)
       
      d’ailleurs on se demande meme pourquoi les kanaks revendiquent eux aussi leur territoire et identités (nazi SS etc..) 
      J’savais pas que le III reich avais dispensé son idéologie jusqu’a la bas et que dans les mairies il y avais le portrait d’adolphe ..mais grace a vous et aux votres m’eduque lol, car ils expliquaient que eux la bas ont un droit imprescriptible à leurs identités et territoires, nous nonb , bah c’est pas grave... c’est ca le gogochisme ....et le mzacronisme.. j’chius trop khnon pour comprendre.. oui oui c’est ca ...
       
      Ah la la fergus vous etes un génie méconnu ou un Robespierre,
      donner le pouvoir au peuple (cf populisme)
      vous avez bien raison , c’est nazi, xénoophobe etc ...c’est meme insupportable je vous comprends ^^
       
      Vous croyez que ca fonctionne encore votre stratégie de bon bommer de service ? vous noterez que je n’ai pas dis « larbin servile » je sais me tenir ^^
       
      Si oui , vous le croyez encore malgré cet uppercut ...
      alors continuez la baffe n’en sera que plus stratosphérique (et délicieuse) au bout, vous noterez que je vous y aide meme un peu....


    • @Fergus
      "« Cela va tanguer », en effet, à gauche.

      "

      Exellent c’est la ou l’on va pouvoir savoir enfin, et sans chichis qui se lie contre le peuple , cad une minorité qui détiens tous les pouvoirs est prete a aller dans la compromission poyur le gardfer et ne rien ceder de ses privilèges 
       
      j’ai hate de voir et d’entendre l’extreme gauche ou la pseudo gauche (gluxman l’enfant caché honteux de la macronie) 
      donner cette fois encore son cheptel à la macronie (et vice versa)
       
      Idem pour ceux de droite bien entendu


    • @ORIC
      Ah vous semblez le découvrir, pourtant il en transpire ici

      Tiens a propos de haine j’ai ecouté hier soir sur BFM (je donne mes sources tooujours pour que chacun puisse verifier par lui meme)
      l’echange entre Sandrine Rousseau et Mathiieu Valet (ex syndicaliste)
       
      Pendant un moment mathieu vallet sors une boinne vanne bien méritée mais gentille a sandrine rousseau a preopos de son droit de defense des femmes et d’avoir dans son group roukmout qui lui baffe sa femme, bref la place en face de ses incopohérences

      Regardez tous ensuite comment sandrine rousseau le camp du bien lol laisse exploser sa haine et son intolérance qui démontre qui sont ses gens une fois que le vernis et le filtre saute, ici elle se réleveles, toutes la peinture de facade de dédors a sauté
      c’est (vraiment ) impressionnant , sisi ,
      a voir et a ecouter absolument 
      cela reveles bien la terreur si ces gens avaient un jour le pouvoir ,
      j’en frissonne encore et ceux qui la visualiserons certainement aussi ,
      Bref nes fachistes ne sont pas a l’endroit ou l’on les disignent
       
      meme les autres intervenants sur le plateau etaient tres tres mal à l’aide et se sont rendus compte de qui sont ces gens ....du moins S R ousseau déja
      Que je remercie poiour sa « sortie de route » etqui permettra peut etre a certains de savoir pour qui ils votent réeelement ... appres si ils adherent..ben il est possible de s’etablir en corée du nord ou au vénézuela qui est le grall de mechancon ...


    • L'apostilleur L’apostilleur 11 juin 00:32

      @Aristide
      « ..ce sera plutôt une mésalliance du genre à essayer de sauver le plus grand nombre de sièges actuels.. »
      Glucksmann a déjà pris le melon comme Mélenchon avant lui et impose à lfi ses 5 conditions pour une union de la gauche. 
      Mélenchon qui avait déjà ignoré Taubira candidate victorieuse de la primaire des gauches, va devoir avaler des couleuvres. Sauf s’il persiste à vouloir détruire ce qui reste de lfi.
      Qui croira que les frères ennemis écolos, communistes, ps, lfi pourront leurrer les français sur la sincérité de leur assemblage de circonstance ?
      N’est pas Mitterand qui veut, surtout pas Glucksmann, qui a déjà pris les pantoufles de Faure


    • La Bête du Gévaudan 11 juin 02:34

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

      parmi les fous de LFI, n’oublions pas l’écolo-nazi Aymeric CARON pour qui « nous ne faisons pas parti de la même espèce humaine » quand nous ne soutenons pas ses amis du Hamas...

      Depuis Gobineau et Hitler on n’avait pas entendu ça... en fait, même Gobineau et Hitler nous accordaient quand même la communauté de l’espèce.

      Je pense que LFI est vraiment devenu un bocal de timbrés.


    • @REINFORMATION Alerte patriotes
       

      A tous ecouter certains connaissent la chaine et a partager
      Ecoutez absolument entre 30 minutes a 40 minutes
      Vous verrez au passage ou sont les idiots utiles ici
      et les bons gros larbins (médiocres) de ce systeme

      https://youtu.be/0lfaAGTwJtI


    • @La Bête du Gévaudan
      Je plussoie cette fine analyse qui est mienne
      Quelque part soyons positifs.... c’est bien au moins ils sont « parqués » en zone visible et confinée (ideologiquement)
      Lfi depuis un moment ...tous les gens normaux cad (depuis la manif avec les freres muslims allah akbar) s’en sont barrés
      Il reste plus que les fondus les plus loufdingues tiens regarde l’echantillon ici il est tres représentatif , ainsi bien sur les sallafistes, les haineux anti France, les communautaristes racialistes , quelques bobos arriérés qui ont vu de la lumiere et sont entrés dans la secte sans vrauiment trop comprendre c’est genre ’ca fais in« , des vieux antisémites aigris d’un recyclage foiré qui se sont fait jeter du RN il y a déja un bout par tatie Marine qui trouvais qu’ils ne sentaient pasvraziment le frais ... et qui des ann »ées eà tourner en rond se sont retrouvés la miraculesement, un fait inespréré, un nouveau petit nid douillet chez LFI ...
      qui a leur grande surprise reprend la rhétorique de papy le pen avec laz qualuité de l’élocution en moins, bref un 180 degres complet sur l’échiquier politique, eux ce n’est pas le bruit et l’odeur de chichi mais la fureur et l’odeur...
      le contraire de celui de tata marine d’ou cet echange dans le long terme de l’électorat et de ses valeurs.....
      La France Islamiste à déja perdu depuis bien trop longtemps le monde des ouvriers salariés faut dire qu’avec un chef de clan qui preferes au deuxieme tour des presidentielle la retraite a 65ans que celle à 62 ans ..
      la messe est dite et les choses sont pour une fois claires et sans ambiguités ...
      sur ce plan la déja malgré tout le cinéma et l’esbrouffe entourant ce langague bien plus proche des kamadad bochéviks qui coupuleraient avec les freres kouachi ....que celui d’un pcf de l’époque ....


    • @L’apostilleur
      ... Sauf s’il persiste à vouloir détruire ce qui reste de lfi....« 

      Je vois souvent mechancon comme un mediocre dr frankeinstein qui veut perir (ou sombrer) au choix avec le monstre informe qu’il à crée ...
       
      Ne jamais oubler son egocentrisme délirant ’ »la république c’est mouahhhh"
      Comme son inconsistance politique tiens concernant la laicité, te sachant fin politique inutile d’etayer

      Apres je peut me planter mais le percois bien comme cela, sous peu nous saurons si mon verdict est juste ou pas (sauf si un courageux l’éjecte de LFI , mais je ne vois pas qui , c’est ca mon probleme, et le secoond probleme est qu’il n’est pas le seul barjo de la secte, faudrai une jeanne d’arc equi^ppée d’un lance flamme pour faire la chasse aux cafards, ne citerai pas le rat
      (pour reprendre un propos de mechantcon vs l’humain et son biotop) ...
      car ferai offense à l’intelligence de l’animal ....


    • @L’apostilleur
      "N’est pas Mitterand qui veut, surtout pas Glucksmann, qui a déjà pris les pantoufles de Faure

      "

      Je le vois plutot comme l’enfant caché honteux illégitime de la macronie
      D’ailleurs j’avoue que si un ici peut m’expliquer la grande difference (hormis son physique lol ) donc politique entre l’un et l’autre ?
      Je suis curieux de l’apprendre (sincerement)
      C’est un peu comme les presidentielles a part du tres superfiel j’ai eu bcp de mal de distinguer Pequresse de Macron, bref tu collais une jupette a Macron et c’etais vendu pour du Pequresse
      allez j’accorde un tit chouilla de haine anti france en moins et de submertion migratoire mais c’est vraiment tout dison que la bride etais légerement moins serrée), ce n’est pas pour rien que jamais les LR n’ont voté une destitution du GVT


    • @l’auteur
      Preuve que vous ne sortez pas de chez vous e votre 7 arrdt de Pazris
      je cite
      " Le RN, astucieux, pourrait avoir tout le loisir, au contraire, de se rendre populaire en supprimant la limitation à 80 kilomètres par heure,

      « 

      Allo il sors de chez lui le mossieur ...
      Alors je vais informer le mossieur qu’il esxiste panlanquées de zones passées débilement cad comme votre patron a 80kmh, cela déja n’a rien modifié en termes d’accidentalité , ca à juste mis un énorme darwa, coiouté un fric de dingue, énervé tout le monde, rendu le code de la route incompréhensible ou la meme route tout pareil d’un département à l’autre passais de 80 à 90 et vice versa sans aucune raison la preuve ensuite tout s’est harmonisé...
      Bref la macronie et les macroniste, du bruit, des dépenses inutilies, et ensuite au vu de la betise on reviens en douce via les pdt de region (ect) qui euux doivent se fader le boulot, payer les panneaux , ect et ils ne sont pas d’extreme droite ni populistes, des argument pareils ca fous la honte tiens !
       
      Qd aux controle technique des motards c’est une abberation sans nom, un nez rouge , combien de mortards n’entretiennent pas et plus que necessaire l’engin ou ils n’ont que eux come carosserie , qui sont bien plus menacés par l’etat déplorable de nos chaussés (25% d’ »accidenntologie defaut d’infrastructures) que de defaut mlecanique inf a 3% , bref encore une fois du tres tres grand n’importe quoi , le seul argument qui tenais etais le pot d’echappement non conforme oui j’avoue c’est la seule raison ou allez en moins d’une demi heure je change ma ligne complete bilan zero nada si une fois tous les x années je remettrai la bouze d’origine comme bcp , bilan rien faire chier le monde et filer des ronds aux copains et appauvrir une fois de plus les francais avec une enieme taxe déguisée la specialité de la macronie et t’en a qui sont contents et qui apllaudissent ce genres d’abrutisseries, c’est affligeant alorsq que chaque jour des gens se font trucider par des enrichissements culturels , ca me gave ses conneries qu’il dégage et suivez le tant vous semblez l’apprecier au venezuela il ferai un carton tant il geres bien le pays (groumf) 1000 millards de dettes a lui tout seul en 7 ans ya pas c’est un génie un mozart comme vous (re groumf)


    • Jean Keim Jean Keim 11 juin 18:42

      @Fergus

      Macron est immature et probablement malfaisant, la dissolution de l’Assemblée Nationale, si elle donne une majorité au RN après les élections législatives, est le moyen de continuer son œuvre de démantèlement de la société française tout en s’en lavant les main, c’est véritablement sadique.


    • D1eyed D1eyed 16 juin 07:29

      @Fergus
      Bonjour. « Soyons justes... » « ne pas accuser... » « incohérent... » « populiste... ». Attention ! surtout ne pas trahir, ni travestir la pensée de Fergus. Toujours là où on l’attend.


    • L'apostilleur L’apostilleur 16 juin 21:45

      @Fergus
      Appeler d’autres populistes pour faire barrage à des populistes... pas très convaincant votre offre. 


    • Sirius Sirius 10 juin 08:33

      tiens tiens 

      Rakoto enlève déjà sa veste, prêt à la retourner

      en fait, comme l’explique Bouchard dans son article (beaucoup plus intéressant), le coup était préparé depuis longtemps et c’est un piège

      mais un piège un peu grossier et qui ne tient pas compte de certains éléments de l’histoire des dissolutions en France

      1. Chirac et Mitterrand ont dissous pour mettre fin à des cohabitations qui les génaient, ce qui n’est pas le cas pour Rantanplan qui a été mis en place après que les règles du jeu aient été changées pour éviter que ça recommence.
      2. Dans les deux premiers cas, les rapports de forces étaient favorables aux présidents en question qui esomptaient trouver une majorités avec les forces de leur propre parti, le concurrent étant affaibli, alors qu’aujourd’hui, la situation est l’inverse : c’est le parti du président et lui-même qui sont affaiblis

      les stratèges ne sont plus ce qu’ils étaient


      • Zolko Zolko 10 juin 10:46

        @Sirius : c’est probablement une stratégie, mais si elle est faite par les mêmes qui voulaient écraser l’économie Russe, alors cette stratégie va aussi foirer.
         
        Ce qui ne la rend pas moins dangereuse, car le calendrier est effectivement mauvais.


      • Legestr glaz Legestr glaz 10 juin 08:34

        copié-collé : «  Y aura-t-il un sursaut des Français face aux énormes enjeux nationaux et internationaux du moment ? »


        Un « sursaut » pour empêcher l’extrême « drouate » d’accéder au pouvoir ? C’est une plaisanterie ? 

        Jordan Bardella a été choisi et sa promotion permanente, depuis 2 années, dans tous les médias, n’est pas le fait du « hasard » ! Mais quelle guignolade ce billet avec cette idée de « sursaut » face aux énormes enjeux. 

        Jordan Bardella c’est l’équivalent de Giorgia Meloni en Italie. Elle est au pouvoir et parfaitement « euro-compatible ». Tout baigne !

        Le « hasard » n’a pas sa place dans notre belle « démocratie ». Jordan Bardella a été « choisi ». Depuis 2022 il est omniprésent dans tous les médias. Les données de Tagaday montrent qu’en mai 2024, Jordan Bardella est le candidat aux européennes le plus exposé, et de loin !


        Jordan Bardella, recordman des invitations dans les médias depuis les élections législatives (Publié le 28/09/2022) : 



        • Sirius Sirius 10 juin 08:46

          @Legestr glaz

          hélas, Thatcher avait raison avec le TINA : il n’y a pas d’alternative
          les miroirs aux alouettes attirent aussi les étoruneaux


        • Eric F Eric F 10 juin 09:39

          @Legestr glaz
          Les média publient ce qui fait vendre, mais politiquement la plupart des articles le présentent plutôt comme un songe-creux.
          Néanmoins, c’est comme pour Trump aux USA, en parler même pour en dire du mal assure en fait sa promotion (c’est ce qu’avais essayé d’expliquer à Octave, qui voulant faire la promotions de LFI, parlait plus souvent encore du RN)


        • Legestr glaz Legestr glaz 10 juin 09:46

          @Eric F

          C’est « l’exposition médiatique » qui est importante. Le contenu « creux » importe peu. 


        • Eric F Eric F 10 juin 10:03

          @Legestr glaz
          Eh oui, faire la chasse à l’homme médiatique, c’est parfois lui faire de la pub. Cela rappelle le slogan du PS aux législatives de 1986 ’’au secours la droite revient’’ avec une caricature de Chirac en loup, ça lui avait plutôt réussi pour ce scrutin.


        • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 10 juin 10:11

          @Legestr glaz

          Salutations, oui tout à fait c’est de l’hypnose que le marketing maîtrise bien, ce qui est très simple, la réplétion est un des éléments majeurs avec la flatterie genre toi t’es génial etc , pour le contenu, si même il y en a , sera creux à souhait..là aussi que ce soit volontaire ou pas...
          la pensée analytique même avec QI de 3000 en général par programme et limitation programmée, donne un genre de creux, car son unique rôle programmé et limité est uniquement dans le champs de la vie pratique physique de surface, dans l’immédiateté d’un futur de micro seconde, que nous prenons pour le présent ce que cela n’est pas.., sinon nous ne survirions pas,
          cela dit être hypnotisé demande l’acceptation du sujet hypnotisé, que cette acceptation soit perçue ou pas ne change rien à l’affaire..
          Je qui ignore ce que « je » est, mène au désastre...
          cela reste un choix...
          c’est du moins ce que je perçois..


        • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 10 juin 10:12

          @Géronimo howakhan

          répétition au lieu de réplétion..


        • alinea alinea 10 juin 12:00

          @Legestr glaz
          Vous voulez dire que la dissolution a été orchestrée par le pouvoir mondial et ordonnée à macarun pour qu’il dégage, mais en ménageant un certain honneur à sa sortie ?


        • Eric F Eric F 10 juin 14:32

          @alinea
          La dissolution est une improvisation d’un joueur ; ni d’échec ni de poker, mais de 421. Le ’’pouvoir mondial’’ n’y peu mais, il aurait souhaité un leader euro-atlantiste plus consistant.
          La dernière carte serait un ’’arc républicain’’ allant des écolos à la droite traditionnelle (ce qui semble prédominer au PE).
          Il lui faut empêcher la reconstitution de la Nupes, non qu’elle ait quelque chance que ce soit de l’emporter, mais elle ’’gèle’’ la gauche modérée, ce qui laisse le champ libre à l’’arc national.
          On n’a pas connu un tel suspens depuis des lustres !


        • Eric F Eric F 10 juin 14:32

          orth : ’’n’y peut mais...’’


        • alinea alinea 10 juin 19:56

          @Eric F
          Pourquoi ? C’est Mac Kinsey qui fait la politique en France, et vous pensez que l’État profond attend que ça se passe ?


        • L'apostilleur L’apostilleur 11 juin 08:50

          @Legestr glaz
          « ..Jordan Bardella est le candidat aux européennes le plus exposé, et de loin.. »
          Peut-être mais en respectant la ligne des généralités de MLP pour les sujets hors immigration. 
          Depuis des mois en restant discrets leurs cotes grimpaient.
          Maintenant le plus dur reste à faire, MLP s’était vautrée sur l’euro face au candidat Macron, Bardella n’avait pas brillé non plus face à Attal.
          Le RN ne se sortira de l’opposition qu’avec la démonstration de leur capabilité.
          Ils devront recruter des compétences. 


        • ZenZoe ZenZoe 10 juin 08:45

          Finalement, cette annonce est en accord avec le personnage. Frustré comme c’est pas possible, le tocard en chef a voulu reprendre la main et voler la soirée à Bardella avec son annonce précipitée. Il table sûrement sur une cohabitation difficile qui rendrait le RN impopulaire une bonne fois pour toutes. Si on peut comprendre l’idée, on voit mal où était l’urgence, avec des élections du coup qui arrivent à un moment extrêmement délicat.

          Ccl : pour moi, avec ce timing débile, Macron montre bien qu’il est complètement inapte à gouverner un pays


          • Eric F Eric F 10 juin 09:32

            @ZenZoe
            ’’Il table sûrement sur une cohabitation difficile qui rendrait le RN impopulaire une bonne fois pour toutes’’
            Il semble espérer pouvoir constituer une alliance élargie anti-RN, mais en cas d’échec de celle-ci, l’hypothèse que vous formulez est plausible ...il travaillerait alors pour son successeur de 2027.


          • ZenZoe ZenZoe 10 juin 09:57

            @Eric F
            il travaillerait alors pour son successeur de 2027.

            C’est ça, en effet.


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 juin 09:57

            @ZenZoe
             
             ’’.., avec ce timing débile, Macron montre bien qu’il est complètement inapte à gouverner un pays’’
            >
            Je pense que c’est pas lui pui en a décidé ainsi.


          • Zolko Zolko 10 juin 11:09

            @Francis, agnotologue : je suis d’accord. Est-ce que ça a un rapport avec la décision d’envoyer des Mirage 2000 en Ukraine ? Je pense que c’est une façon d’abandonner la guerre en Ukraine sans paraître les « lâcher » : Macron fait une annonce monumentale et impopulaire 3 jours avant des élections annoncées comme perdues pour lui, du coup il perd vraiment et de beaucoup, et du coup il peut annoncer que, malheureusement, le nouveau pouvoir abandonne l’Ukraine alors que lui le gentil atlantiste aurait tellement voulu continuer à les soutenir, mais là, franchement, c’est pas de bol mais voilà c’est fini.


          • Eric F Eric F 10 juin 14:35

            @ZenZoe
            ....hypothèse intéressante !
            Ouaih, si on pouvait lâcher cette affaire mal engagée !


          • Christophe 10 juin 15:15

            @Eric F

            Mais vous savez bien que le Sénat est complètement noyauté par les partis politiques traditionnels qui mettront des bâtons dans les roues d’une assemblée à majorité RN.


          • Eric F Eric F 10 juin 17:54

            @Christophe
            Le sénat a essayé de peser mais Macron est passé outre, en fait en deuxième lecture l’assemblée prédomine.
            Sauf qu’on a eu l’épisode de la loi immigration, les amendements LR du sénat ont finalement été acceptés par la commission de l’assemblée, le texte ’’durci’’ a été voté (même le RN), mais le Conseil Constitutionnel a invalidé toutes les modifications au texte initial.
            Il apparait que le CC impose ’’le pouvoir des juges’’.


          • agent ananas agent ananas 10 juin 21:12

            @ZenZoe
            Annonce précipité due à la coke ?
            Quoiqu’il en soit Bardella est à l’image de Meloni et coche toutes les cases : pro UE, pro Euro, pro Ukraine.
            Bref au contraire je ne pressens pas de discorde lors de la cohabitation, sauf peut être sur des sujets mineurs ...


          • La Bête du Gévaudan 11 juin 02:50

            @Eric F

            Il table sûrement sur une cohabitation difficile qui rendrait le RN impopulaire une bonne fois pour toutes

            Il semble espérer pouvoir constituer une alliance élargie anti-RN, mais en cas d’échec de celle-ci, l’hypothèse que vous formulez est plausible ...il travaillerait alors pour son successeur de 2027.

            Je le pense aussi... Quitte à sacrifier ses petits-copains (ministres, députés, etc.).

            Dans tous les cas il est « vainqueur ». S’il gagne la législative (ce qui est possible dans un « sursaut castor ») il passera pour celui qui a cassé le RN. Mais si le RN gagne la législative et s’use au pouvoir, alors Macron travaille pour son successeur en 2027 (peut-être Glucksman à ce stade).

            Dans tous les cas, il pourra se présenter comme un « démocrate courageux et lucide qui aura fait au mieux selon les circonstances », et essayera de se trouver un poste au Soviet Suprême de Bruxelles ou au Komintern onusien.


          • Renaud Bouchard 11 juin 10:42

            @Zolko

            « Je suis d’accord, écrit Zolko. Est-ce que ça a un rapport avec la décision d’envoyer des Mirage 2000 en Ukraine ? Je pense que c’est une façon d’abandonner la guerre en Ukraine sans paraître les « lâcher » : Macron fait une annonce monumentale et impopulaire 3 jours avant des élections annoncées comme perdues pour lui, du coup il perd vraiment et de beaucoup, et du coup il peut annoncer que, malheureusement, le nouveau pouvoir abandonne l’Ukraine alors que lui le gentil atlantiste aurait tellement voulu continuer à les soutenir, mais là, franchement, c’est pas de bol mais voilà c’est fini. »

            Bien vu.

            Renaud Bouchard


          • Renaud Bouchard 11 juin 10:43

            @agent ananas

            Bien vu :

            Bardella est à l’image de Meloni et coche toutes les cases : pro UE, pro Euro, pro Ukraine.
            Bref au contraire je ne pressens pas de discorde lors de la cohabitation, sauf peut être sur des sujets mineurs ...


          • berry 10 juin 09:01

            Un lapsus révélateur ?

            Il est où Brigitte, il est où ?

            https://www.youtube.com/watch?v=otn80P7aQbQ


            • berry 10 juin 10:28

              « On a un taré à la tête de l’Etat ».
              François Ruffin

              Il le connait bien, il était au lycée avec lui à Amiens.


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 juin 10:43

              @berry
               
               ’’Il est où Brigitte, il est où ?

              https://www.youtube.com/watch?v=otn80P7aQbQ ’’

              >

               Je le crois pas !

              Ils font fort !!!


            • cevennevive cevennevive 10 juin 11:14

              @Francis, agnotologue, bonjour,

              Sans vouloir dédouaner Brigitte ou Emmanuel, je dirais que ce « il » s’applique certainement au photographe :
              « il est où le photographe ? Il faut faire une photo de Brigitte ».


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 juin 11:36

              @cevennevive
               
               j’ai re-visionné la vidéo : Brizitte n’est pas là, en revanche, je doute que le photographe soit absent, vu que la caméra ne le quitte as, et je suppose, le photographe non plus.
               
              Mais bon, au bénéfice du doute ...
               
              ps. Le reste de la vidéo vaut aussi le détour.


            • cevennevive cevennevive 10 juin 11:40

              @Francis, agnotologue,

              Il est évident que, si c’est ce même photographe qui a pris la photo où Brigitte a un sein plus haut que l’autre, c’est un mauvais photographe qui aurait dû « corriger » sa photo...
              Mais je ne crois tout cela qu’à moitié. L’on peut tout faire aujourd’hui avec les correcteurs photo.


            • berry 10 juin 14:54

              Satanés photographes, ils sont toujours là au mauvais moment.
              A propos, je sais pas si vous avez remarqué, quand un homme se fait faire une épilation définitive de la barbe et de la moustache, les pores restent dilatés malgré tout.
              Un manque d’élasticité, sans doute...
              https://ripostelaique.com/proces-jean-michel-jour-j-10.html


            • @berry
              J’ai adoré celle ci aussi , merci de l’avoir rappellée

              Ou cela va etre cocasse c’est plus tard lors de l’appel à faire le « castor » contre le fâââchismeuu à nos portes, ceci va etre plus que savoureux ,
              si les Francais ne se rendent (toujours) pas compte (qu’ils sont pris pour des khons)...
              cette fois, ben ils meritent leur triste sort et ne pourrons pas reprocher quelque chose à ces gens ...



            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 juin 18:40

              @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
               
              Z’êtes parfois énigmatique.


            • @Francis, agnotologue
              Du tout ! pourtant simple à comprendre
               
              Soit macron etais encore plus cocainé que d’habitude, vous devez etre un des seuls a avoir loupé celle ci qui avais étée joyeusement détournée dans ce style la

              Soit l’autre proba cad Jean-Mich , pas besoin de lien la ?


            • @Francis, agnotologue
              Vu ? avec le lien ci dessus ? smiley
              avec ...mes bonnes salutations du soir les ayant omises


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 juin 20:47

              @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
               
              vu
               smiley


            • @Francis, agnotologue
              TU veut rigoler un bon coup encore
              Il y a macron qui est a Oradour-sur-Glane (87520) pour continuer son rappel historiquues des z’heures sombres de notres histoire, du fââchisme à nos portes , etc .. enfin tu connais ...

              Ouvre z’y donc ce merveilleux lien et colles y donc dans la belle boitboite nommmée rechercher Oradour-sur-Glane (87520)


              Valide, va chercher un mouchoir et une bassinne ,
              le mouchoir pour les yeux et la bassinne pour ne pas pisser partout de rire 
               
              et lis l’odre des votants dans l’antre de la lutte contre le fââchisme
               
              Ha ha ha
              Y a pas lorsque macron passe qq part.... t’1 ca imprime (lol)


            • Maître Yoda Maître Yoda 10 juin 09:06

              En Amérique du Sud, il n’y a pas de tendances à l’extrême droite plus importantes qu’au XXe siècle. Voulez-vous dire le Brésil ? Je suppose que oui. 


              • Gégène Gégène 10 juin 09:21

                La vraie claque :

                1 % Les Patriotes

                1 % UPR

                on n’a pas les doigts sortis du cul,

                et le cul sorti des ronces . . .


                • Maître Yoda Maître Yoda 10 juin 09:32

                  @Gégène

                  D’accord, une vraie claque... pour le peuple.

                  D’où l’importance de payer les instituts de sondage, comme l’avait fait remarquer Philippe de Villiers.


                • placide21 10 juin 09:37

                  @Gégène
                  À notre époque on ne peut lutter contre la télé ,devenue arme de destruction massive de l’intelligence , maîtriser cet outil est indispensable à l’ accession au pouvoir.


                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 juin 09:55

                  @Gégène
                   
                  1% + 1% ça fait 2%. Les petits ruisseaux font les grandes rivières.


                • berry 10 juin 10:20

                  @Gégène
                  Ils les ont même fait disparaitre des résultats, sur les bandeaux déroulants des chaines de télé.
                  Disparus, envolés, comme Xavier Dupont De Ligonnès !


                • Eric F Eric F 10 juin 17:56

                  @Gégène
                  Le peuple vote mal, selon vous ? C’est aussi ce que pense Macron


                • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 10 juin 09:23

                  Sur une échelle de 0 à 100, zéro étant l’origine du désastre humain dans notre cerveau, origine parfaitement inconnue de 99.99% ( juste un fait pas un jugement) 100 étant la surface de la superficialité, nous essayons de nager en zone 99 à 100..

                  il y a bien sur un et des pourquoi, mais ceci n’intéresse pas l’humain tel que nous sommes devenus à force de négation du fait de vivre.

                  un des pourquoi est que seul la partir qui gère l’immédiateté de la vie, le coté physique donc, est tout ce qu’il reste encore en marche..

                  nous abordons la vie par ce biais unique, la surface des choses..

                  qui a sa place, à la surface..

                  or ce que nous faisons vient en fait de nos propres profondeurs...que la pensée ne peut voir..

                  Quel dommage..mais ce serait respectable car ce serait un choix donc ça touche au sacré..quel sacré ? MOI....centre du monde, nous sommes genre 8 milliards de centres, tous en combat, pourquoi en combat ?

                  Ben, euh, je sais pas... !! ah si parce que l’oiseau mange le vers de terre..donc ce génie intergalactique que JE suis, ne sait pas comment vivre et va donc chercher chez certains animaux non herbivores uniquement des infos pour ce faire...

                  hum...

                  quelle connerie la guerre Barbara..

                  Rappelle-toi Barbara
                  Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
                  Et tu marchais souriante
                  Épanouie ravie ruisselante
                  Sous la pluie
                  Rappelle-toi Barbara
                  Il pleuvait sans cesse sur Brest
                  Et je t’ai croisée rue de Siam
                  Tu souriais
                  Et moi je souriais de même
                  Rappelle-toi Barbara
                  Toi que je ne connaissais pas
                  Toi qui ne me connaissais pas
                  Rappelle-toi
                  Rappelle-toi quand même ce jour-là
                  N’oublie pas
                  Un homme sous un porche s’abritait
                  Et il a crié ton nom
                  Barbara
                  Et tu as couru vers lui sous la pluie
                  Ruisselante ravie épanouie
                  Et tu t’es jetée dans ses bras
                  Rappelle-toi cela Barbara
                  Et ne m’en veux pas si je te tutoie
                  Je dis tu à tous ceux que j’aime
                  Même si je ne les ai vus qu’une seule fois
                  Je dis tu à tous ceux qui s’aiment
                  Même si je ne les connais pas
                  Rappelle-toi Barbara
                  N’oublie pas
                  Cette pluie sage et heureuse
                  Sur ton visage heureux
                  Sur cette ville heureuse
                  Cette pluie sur la mer
                  Sur l’arsenal
                  Sur le bateau d’Ouessant
                  Oh Barbara
                  Quelle connerie la guerre
                  Qu’es-tu devenue maintenant
                  Sous cette pluie de fer
                  De feu d’acier de sang
                  Et celui qui te serrait dans ses bras
                  Amoureusement
                  Est-il mort disparu ou bien encore vivant
                  Oh Barbara
                  Il pleut sans cesse sur Brest
                  Comme il pleuvait avant
                  Mais ce n’est plus pareil et tout est abîmé
                  C’est une pluie de deuil terrible et désolée
                  Ce n’est même plus l’orage
                  De fer d’acier de sang
                  Tout simplement des nuages
                  Qui crèvent comme des chiens
                  Des chiens qui disparaissent
                  Au fil de l’eau sur Brest
                  Et vont pourrir au loin
                  Au loin très loin de Brest
                  Dont il ne reste rien.



                  • WIMG 10 juin 09:37

                    @Géronimo howakhan

                    et n’oublions pas

                    « car naître = mourir »

                    n’est ce pas ?


                  • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 10 juin 09:26

                    Très juste analyse... j’ajoute que cette dissolution n’est absolument pas dans l’esprit gaullien des institutions de la Cinquième, cf. mon court apport à la réflexion : « Macron à bout de souffle »


                    • Eric F Eric F 10 juin 09:26

                      Macron pense pouvoir réunir ce qu’il nomme l’"arc républicain’’, une grande coalition entre les écologistes modérés, les socialistes, les centristes et la droite classique, avec comme mot d’ordre de faire barrage au populisme.

                      En fait on peut plutôt parler d’arc euro-atlantiste, contre l’arc national (RN, Reconquète, d’autres courants souverainistes et protestataires).

                      Paradoxalement, LR va constituer la ’’force d’appoint’’ qui pourrait faire pencher la majorité d’un côté ou de l’autre ...retour à la quatrième république.

                      On a bien vu que Glucksmann est bien plus proche du macronisme que des insoumis. PS comme Verts pourraient se diviser entre un courant ’’gauche unie’’ [qui ne serait de toute façon pas majoritaire dans les urnes] et un courant ’’arc républicain’’.


                      • Sirius Sirius 10 juin 09:33

                        @Eric F

                        « avec comme mot d’ordre de faire barrage au populisme. »
                        c’est bien le vocabulaire qu’ils emploient, mais vous auriez pu mettre le mot « populisme » entre guillemets

                        c’est un mot creux permettant de mettre dans le même sac PC, LFI, NPA, LO, RN et addiliés...
                        comme si, pour garder quelques patates, on mettait dans le compost les carottes, les courgettes, les poivrons et les tomates en les baptisant « épluchures » !


                      • Eric F Eric F 10 juin 09:50

                        @Sirius
                        Vous avez raison concernant les guillemets pour le mot ’’populisme’’, mais il faut noter que Macron dans son discours a aussi décliné des termes plus virulents : ’’nationalistes’’, ’’démagogues’’, ’’extrême droite’’, il a joué la dramatisation en parlant de ’’menaces à notre propre cohésion’’.
                        Or le plus grand diviseur, c’est bien Macron, et s’il y a des séditions et menaces à l’ordre public dans le pays, elles ne proviennent pas de ce bord là de l’échiquier politique.


                      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 juin 09:45

                        ’’ le Président qui offre sur un plateau d’argent le pouvoir au RN, pour deux à trois ans au moins. ’’

                          >

                        Le patron des patrons (Medef) n’a-t-il pas déclaré ne pas être opposé à une ’’expérience RN ’’ ?

                        De mon point de vue, ceci expliquerait cela.


                        • berry 10 juin 10:24

                          @Francis, agnotologue
                          J’ai une autre hypothèse, mais elle est un peu trop complotiste pour ce site.


                        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 juin 10:39

                          @berry
                           
                           ’’J’ai une autre hypothèse, mais elle est un peu trop complotiste pour ce site.’’
                          >
                          Dites toujours


                        • berry 10 juin 10:49

                          @Francis, agnotologue
                          Non, c’est trop long à expliquer.


                        • Zolko Zolko 10 juin 11:19

                          @berry :

                          J’ai une autre hypothèse, mais elle est un peu trop complotiste pour ce site.


                          que c’est un piège tendu au RN pour qu’ils se plantent ?

                        • tashrin 10 juin 11:21

                          @Zolko
                          Ca c’est pas complotiste, c’est de la politique... ;)


                        • Eric F Eric F 10 juin 18:07

                          @Francis, agnotologue
                          L’ancien patron du Medef avait dit quelque chose comme ’’chiche’’, certaines entreprises s’accommoderait bien d’une préférence nationale. Les multinationales sont plus réticentes.
                          L’actuel patron du Medef est carrément hostile


                        • tashrin 10 juin 09:48

                          Vous vous ébaubissez de pas grand chose

                          De la sidération, rien que ca.. M’enfin c’était évident

                          > Le RN réclamait la dissolution, rien de tel que la lui offrir pour leur couper l’herbe sous le pied

                          > Soit le resultat des legislatives confirme le raz de marée RN, qui se retrouvera probablement en situation de majorité relative, et Micron n’aura plus qu’à les regarder se dépatouiller avec les problemes qu’il avait lui meme, çà savoir constituer des majorités parlementaires. Sauf que là il aura beau jeu de dire que pas d’alliance avec les fachos, etc etc... 

                          > Soit le resultat est pro Macron, et là il revient tout sourire en mode « t’as vu Brizitte », et le RN l’a dans le fondement

                          > Dans tous les cas, il aborde 2027 avec le RN fatigué par le pouvoir (parce qu’ils vont pas pouvoir faire grand chose : pas de majorité, le pays est exsangue, plus une thune, crise éco en embuscade, logements, dette, etc...) et les micronistes se poseront en alternative (ahah, mais d’ici là les tebés auront oublié que c’etait lui le probleme)

                          > Au pire du pire, ils ont déjà acté que le RN allait remporter 2027, et le raisonnement reste applicable, on decale juste de 5 ans en 2032. Et hop, le retour du Micron

                          Il est fort dans le vice, ca on le savait

                          Il joue avec notre pays et son avenir comme au poker : quitte à avoir une main pourrie, autant jouer le bouton et faire un coup de bluff

                          Et les tebés s’ébaubissent...

                          Ce qui est interessant en revanche, c’est le calendrier. Le passage au quinquennat (connerie supreme, soit dit en passant) avait pour but d’eviter les cohabitations. Et on se retrouve maintenant avec des legislatives à mi mandat présidentielle

                          On est pas sortis des ronces


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 juin 09:50

                            Macron dixit : ’’Or, aujourd’hui, les défis qui se présentent à nous, qu’il s’agisse des dangers extérieurs, du dérèglement climatique et de ses conséquences, ’’

                            >

                            Je demande : que vient faire cette imposture climatique dans ce débat ?

                             

                            Macron dixit : C’est pourquoi, après avoir procédé aux consultations prévues à l’article 12 de notre Constitution, j’ai décidé de vous redonner le choix de notre avenir parlementaire par le vote.’’

                            >

                            Si les mot ont encore un sens pour lui, je vois dans son choix du verbe ’’redonner’’ dans cette phrase, l’aveu qu’il nous avait confisqué le choix de notre avenir parlementaire.


                            • Eric F Eric F 10 juin 09:57

                              @Francis, agnotologue
                              Quant aux ’’dangers extérieurs’’, Macron ne cesse de les attiser.

                              On peut remarquer au passage que Macron, qui a paradé sur les tribunes ces derniers jours, va pendant quelque temps plutôt raser les murs dans les forums internationaux, étant à ce point désavoué dans son propre pays. Sa coalition militaire a sans doute fait pshitt...


                            • zygzornifle zygzornifle 10 juin 09:59

                              Le Mozart de la finance devient le Mozart de la dissolution....

                              Son gouvernement va devoir traverser la rue, lui restera quand même accroché a son au trône jusqu’à la prochaine présidentielle ou il fera la gueule s’il doit serrer la main et passer son pouvoir a une Le Pen, heureusement que ce gars visqueux a du Gaviscon pour son petit estomac habitué a des mets délicats ....


                              • Armelle Armelle 10 juin 10:08

                                Oui ou peut être ne voit-on pas la stratégie de Macron qui pourrait être celle de favoriser (mine de rien) le RN et particulièrement Bardella, pour qu’à l’issue de ces élections, il n’ait pas le choix que de le nommer le 1er ministre. Ce dernier, vu la conjoncture désastreuse, la menace de guerre, son manque de « métier » à ces niveaux de gestion ainsi que le pouvoir dans certaines administrations, n’a aucune chance de réusir quoi que ce soit, et dans cette optique, les chances du RN aux présidentielles 2027 seraient quasi nulles !!!

                                Et en plus, dissoudre l’assemblée, c’est aussi pour lui une forte probabilité de virer cette bande de mal-embouchés que sont les LFI à l’assemblée...

                                S’il en est un dont il ne faut pas douter de ses capacités stratégiques et vicelardes c’est bien Macron, alors une telle annonce cache forcément une manoeuvre bien réfléchie et bien organisée !!!

                                ....Une pierre, trois coups...


                                • Armelle Armelle 10 juin 10:45

                                  Finalement, on pourrait imaginer de la part des Français, vu la mocheté du paysage politique du moment et ces partis radicaux qui ne cessent de mettre l’huile sur le feu, une envie cachée de revenir au calme des décennies d’après guerre dans l’alternance gauche droite modérées...
                                  Les mouvements d’opposition et radicaux pour la plupart (LFI, RN, REC, et même les verts) nés depuis cette période ne vivent QUE et SEULEMENT parcequ’ils sont mouvements d’opposition. (C’est tjrs plus facile de ne rien faire et critiquer...), même s’il y a de quoi quant à la politique de ce gouvernement de bras cassés !

                                  Macron dispose d’informations que la populace n’a pas, une analyse objective et garantie quant à son choix semble alors bien aventureuse de toute façon.


                                • leypanou 10 juin 10:31

                                  @tous

                                  Les élections générales ont lieu vingt jours au moins et quarante jours au plus après la dissolution  : 1er tour 30 juin, ça fait 24 jours ça ?

                                  Le manque de rigueur fait aussi partie de la France et des exemples comme ça, il y en a à la pelle (organiser un mariage avec un mort par exemple).


                                  • Armelle Armelle 10 juin 10:54

                                    @leypanou
                                    24 est bien compris entre 20 et 40, non ? smiley


                                  • tashrin 10 juin 11:22

                                    @leypanou
                                    Et je vois pas trop ce qu’un mariage posthume a à voir avec un manque de rigueur mais bon... 


                                  • John John 10 juin 14:04

                                    Armelle salut !

                                    « 24 est bien compris entre 20 et 40, non » 

                                    Oui apparemment c’est même écrit dedans → 20 et 40 ... smiley ...


                                  • tashrin 10 juin 14:08

                                    @Armelle
                                    Il a raison Leypanou, il manquait un bout du raisonnement mais c’est vrai pour ce qui concerne les delais
                                    https://www.ladepeche.fr/2024/06/10/vrai-ou-faux-dissolution-de-lassemblee-nationale-la-date-des-legislatives-anticipees-pose-t-elle-un-probleme-de-constitutionnalite-12006159.php
                                    Il faut rendre à cesar... 


                                  • zygzornifle zygzornifle 10 juin 10:38

                                    Macron a un peu de temps pour lancer sa grande campagne d’hypnose collective faisant croire au mougeon atteint du syndrome de Stockholm qu’il va entendre le bruit des bottes nazies résonner sur nos trottoirs et qu’on lui demandera son laisser passer comme au temps de la Covid, que l’économie va s’effondrer pire que moi et que l’Europe est foutue (ce que l’on sait déjà).

                                    Connaissant la perfidité du personnage Macron le brave peuple déneuroné amateur de foot, de télé réalité, de chips pizza qui va subir en plus le martellement incessant et l’empoisonnement que les merdias vont lancer va bramer comme un cerf et rut syndicats en tête.

                                    L’électeur la morve au nez et l’œil vitreux comme un poisson mort va se précipiter tel le mouton de Panurge sur le sursaut républicain pour venir chialer comme a son habitude et peu de temps après comme quoi il s’est fait baiser .... 


                                    • martinez 10 juin 10:39

                                      Dissolution ? ça fait beaucoup, une seule suffirait ! 


                                      • grangeoisi grangeoisi 10 juin 11:41

                                        Pauvre Macron mais qu’allait-il faire dans dans notre sacrée galère où les rameurs passent leur temps à ne jamais nager en cadence persuadés avec leur diplôme de CFE d’avoir la science infuse..

                                        Bah ! Avec Marine à la poupe et Bardella à la proue qui prend si bien des selfies nos zigzags seront parfaits.


                                        • JulietFox 10 juin 12:05

                                          En pleines commémoration de la lutte contre les Nationaux Socialistes hitlériens, la 1/2 des votants français, veulent donner le pouvoir aux Nationaux Socialistes français.

                                          Si si, ils sont socialistes : Retour de la retraite à 60ans, on fout tous les étrangers dehors et miracle, tous les problèmes sont réglés

                                          Papa, pourquoi tu as été te faire trouer la peau en 1944 ?

                                          J’ai envie de vomir.


                                          • tashrin 10 juin 14:14

                                            @JulietFox
                                            Changez de disque, c’est relou
                                            J’adhere pas particulierement au RN, mais ces discours pavloviens debiles, yen a assez. Vous comprenez toujours pas que c’est contreproductif en plus d’être grossierement faux ? On dirait les ados attardés qui manifestaient hier soir, dont la moitié n’est pas allée voter ! No passaran ! Lol
                                            D’une part, soit le parti est anticonstitutionnel et non republicain, et il peut etre dissous d’un trait de plume. S’il ne l’est pas c’est que ca n’est pas le cas
                                            En sus, proner la democratie quand on explique aux autres ce qu’ils ont ou pas le droit de voter, c’est risible. Tout pareil que de traiter 45% du pays de fachos
                                            Et enfin, tout ce qu’hypothetiquement vous pourriez craindre du RN, les troudeballes au pouvoir l’ont fait en pire : nepotisme, controle de la presse, censure, tabassage de manifestants, depouillage d’argent public, collusion avec un etat etranger, etc etc...
                                            Vous saoulez


                                          • ETTORE ETTORE 10 juin 12:20
                                            ETTORE 10 juin 11:58

                                            On pourrait peut être, être amenés, à se poser une autre question.....

                                            TOUT CA, POUR CA ?

                                            En fait, avec cette finalité de scor-ies, on est en droit de se demander, si El Macronito, n’as pas fait, créé, mis en place, institutionnalisé tous « les emmerdes » et « postures vaseuses » en tous genres, juste pour que le pays en arrive là  !

                                            Avec ce paillasson posé obligatoirement devant la porte, d’un nouveau projet, qui doit ouvrir de nouvelles « postures » indignes d’un pouvoir Républicain ( même si largement aussi pourri que le sien) mais, celui ci, justifié par l’historique, même remanié du nouveau groupe représentatif de cette France, baladée comme un troupeau en estive, en attente d’être trait, trait pour trait à l’identique passé !

                                            Une nouvelle forme d’homogénéisation Européenne, menée de front, sur divers plans, pour aboutir à un résultat collectif maximum ?

                                            Le dur labeur mené pendant des années, à pousser à l’extrême , patiences, et économies, afin d’avoir un mécontentement unifié, exprimé dans le plus grand nombre possible de pays ?

                                            Et cela, avec un entêtement, tellement bâtard, qu’on est en droit de se demander, pourquoi des instances tels que l’UNION ( le beau mot, tel OIGNON multi couche) n’as jamais cherché à apaiser, mais UNIQUEMENT à faire croitre UNIFORMEMENT ?

                                            Un parallèle ? A raccorder sur la prochaine saison, à ne pas spoiler... ?.

                                            Tous ces bisous, ces accolades, ces mains baladeuses, ces frottements de nez, ces mots susurrés dans les lobes des oreilles, ces milliards dispendieux, distribués à la pelle ( pas encore celle en bouche grande ouverte )ces invitations à répétition, jusque dans le coeur de l’hémicycle de la République France, à la tribune le tribun Nazillard, comme viatique de la feuille de route, du coucou Macro-ni deux-ni un, mais juste au service d’une main, qui approche dange-heureus-é-ment d’un enfer programmé.

                                            Peut être bien, que le film d’horreur, ne fait que changer de numéro d’épisode !


                                            • ORIC 10 juin 12:28

                                              Bonjour les zimmis, on va prendre un peu de hauteur si vous le voulez bien parce que pour le moment les commentaires sont au ras des pâquerettes

                                              DEUX points à souligner

                                              L’immense majorité des français en ont ras le bol des politiques et des macroneries du coup ils ont :

                                              UN : pour ceux qui ont voulu veauter choisi le RN pour dire crotte à Macron

                                              DEUX : 48 % des gens se sont abstenus car ces élections sont des pièges à cons.

                                              Et en plus les résultats sentent le bidonnage à plein nez

                                              Par exemple, GLUCKSMAN ce socialo gauche caviar, visage blafard au charisme d’huitre qui n’a aucune envergure comment a t-il pu faire un tel score ???

                                              La suite …..

                                              Elle sera pas triste bonjour les dégats


                                               smiley


                                              • ORIC 10 juin 12:31

                                                @ORIC

                                                Ah joubliais l’affaire MADAME qui fait grand bruit dans le monde entier (sauf ici ?)

                                                le torchon brûle entre Manu et jeanbri,

                                                Manu voudrait se débarrasser de bribri et voler de ses propres ailes, il va sûrement se passer de drôles de choses avant la fin de l’année

                                                Note, il y a quelques jours monsieur et ...damemonsieur sont passé devant une rangée de flics pour leur serrer la main et bien figurez vous que presque la moitié des flics sont restés au garde à vous sans tendre la pogne !

                                                Ah si en 2017 les mougeons avaient su qu’ils veautaient pour un G marié à un T on n’en serait pas là

                                                T comme TRANSparence

                                                Salut les zimmis papotez bien dans le bac à sable

                                                 smiley


                                              • berry 10 juin 13:25

                                                @ORIC
                                                La promesse de prendre de la hauteur n’aura pas duré longtemps, on s’est vite retrouvé au ras de la touffe avec votre 2ème commentaire.
                                                Je ne vous le reproche pas, j’ai fait pareil !
                                                Faut bien rigoler un peu.


                                              • John John 10 juin 13:57

                                                ORIC salut !

                                                « Par exemple, GLUCKSMAN ce socialo gauche caviar, visage blafard au charisme d’huitre qui n’a aucune envergure comment a t-il pu faire un tel score ??? »

                                                Oui, c’est vrai ... Qui aurait imaginé que Gluglu décolle aussi facilement ... smiley ... Il a tellement décollé qui en est venu à coller la LREM ...

                                                Il en a scotché plus d’un du coup !  smiley ...


                                              • tashrin 10 juin 14:52

                                                @ORIC

                                                Par exemple, GLUCKSMAN ce socialo gauche caviar, visage blafard au charisme d’huitre qui n’a aucune envergure comment a t-il pu faire un tel score ???

                                                Bah spa si difficile à capter
                                                Pour quelqu’un qui vote à gauche, ya quoi ? Les ecolo debiles, et les LFIdiots
                                                Si vous ajoutez les partisans d’israel vs palestine... 
                                                Banlieue lyonnaise c’est flagrant (venissieux, StFons) : traditonnellement à gauche because electorat populaire / quartier, vote LFI environ 45 % alors que Glucksman fait 7%... (et que jamais LFI auparavant n’avait fait ces scores, c’etait plutot ps, voire PC pour venissieux
                                                => Raisonnement inverse pour ceux qui boycottent israel et leurs affidés


                                              • John John 10 juin 12:49

                                                Salut !

                                                Il y en a qui disent que le Président Macron s’est tiré une balle dans le pied ... Ben je dirai plutôt que là il a carrément acheté une corde ... Le pire est qu’il a acheté la corde que voulait lui vendre le RN ...

                                                Pour les législatives il a quelques 14% en stock ... Et après il a quoi ? ... Si les gauches comme les droites se rassemblent il est bien possible que ses représentants de LREM ne soient pas dans certaines circonscriptions au second tour le 7 juillet ... Ça va barder-là !

                                                Mais bon dans ce second tour, si il y a droite contre gauche dans certains cas c’est là où on verra ou vont les votes des électeurs LREM à ce second tour ... Si les électeurs LREM choisissent la droite plutôt que la gauche c’est pas la peine qu’ils nous bassinent avec leur rassemblement républicain ...

                                                Curieux de savoir où iront les voix des LREM au second tour quand ils seront éliminés et devront alors choisir entre une droite menée par le RN et un gauche menée par LFI ...  


                                                • titi titi 10 juin 15:38

                                                  @John

                                                  "un gauche menée par LFI ... 

                                                  "

                                                  LFI c’est moins de 10%.

                                                  Je ne sais pas par qui la gauche sera menée, mais certainement pas par LFI.


                                                • ilias 10 juin 13:57

                                                  Macron est un politicard morveux à la fois plein d’arrivisme, de suffisance, d’arrogance et de prétention et une personne immature d’esprit tout comme son alter ego Attal, beaucoup plus Premier ministre incompétent qui s’accepte et s’assume ainsi que chef du gouvernement ; et un morveux ça ose lâchement beaucoup plus pour le pire et très peu pour le mieux.

                                                  Le contexte politique : une légitimité contestée et de plus en plus érodée

                                                  Emmanuel Macron a été élu deux fois par défaut : Une première fois, suite au lâchage pour poursuites judiciaires du candidat qui était le favori prépondérant du scrutin, F. Fillon en 2017, et une deuxième fois sur scenario voulu et concocté dès 2020 pour qu’il soit candidat face à l’extrême droite qu’il a lui-même promue pour barrer la route du 2ème tour à Mélenchon aux présidentielles de 2022. En 2017 alors qu’il a été élu sur la promesse de renouveler la politique française et de revitaliser l’Europe, il se trouve aujourd’hui confronté à une impasse politique. Méritant la qualification de « pseudo-chef de l’État belliciste », parce qu’il ignore les réalités des domaines qu’il tente de maîtriser, notamment les questions diplomatiques et militaires. On est à même de souligner l’incongruité entre ses ambitions initiales et les résultats concrets de ses politiques, tant en France qu’à l’international.

                                                  I.] Premier mandat (2017-2022) : L’espoir du renouveau et les premières désillusions

                                                  Lors de son élection en 2017, Macron était perçu comme un outsider capable de bousculer le système politique traditionnel français. Son mouvement, La République En Marche, promettait de transcender les divisions partisanes et d’apporter des réformes économiques et sociales majeures.

                                                  1. Réformes économiques et sociales

                                                  Macron a entrepris plusieurs réformes controversées, notamment celles du Code du travail et du système des retraites. Ces réformes resituées dans leur contexte éco-systémique et//ou holistique étaient injustes, et ont suscité de vives oppositions et manifestationsdiverses et nombreuses, comme celles du mouvement des Gilets Jaune ; lequel a révélé un profond malaise social et une colère envers les “fausses”élites ou les simulacres d’élites.

                                                  2. Gestion de la crise des Gilets Jaunes

                                                  Le mouvement des Gilets Jaunes, débuté en 2018, a marqué un tournant dans la présidence de Macron. La réponse brutale du gouvernement, perçue tout à la fois comme répressive et condescendante, a exacerbé les tensions. La crise a mis en lumière les inégalités sociales et les fractures territoriales, remettant en question l’image d’un président à l’écoute du peuple.

                                                  3. Politique européenne

                                                   Macron s’est positionné comme un fervent défenseur de l’intégration européenne. Ses discours en faveur d’une Europe plus intégrée et souveraine ont cependant souvent buté sur la réalité des divergences entre États membres et la montée des euro-scepticismes.

                                                  II.] Deuxième mandat (2022-présent) : Les défis internationaux et l’impasse diplomatique

                                                  Réélu en 2022, Macron a dû faire face à de nouveaux défis, amplifiés par les crises internationales en Ukraine et au proche-orient, les tensions croissantes avec la Russie et l’alignement aveugle de la france officielle sur les desiderata du puissant et maléfique lobby sioniste français soutenu par l’extrême droite arabophobe et islamophobe et de sa protégée l’entité sioniste terroriste génocidaire, dénommée Israel .

                                                  1. La crise ukrainienne

                                                  L’invasion de l’Ukraine par la Russie a placé Macron en première ligne des efforts diplomatiques européens. Ses tentatives de médiation et de soutien militaire à l’Ukraine ont été critiquées pour leur ambiguïté et leur inefficacité. Les accusations de bellicisme émanent de ses prises de position perçues comme provocatrices envers la Russie, et de sa volonté de soutenir Kiev par des moyens militaires, y compris des frappes possibles contre des cibles en Russie.

                                                  2. Politique intérieure sous pression

                                                  Sur le front intérieur, les défis économiques persistent. La gestion de la pandémie de COVID-19 et ses conséquences économiques ont exacerbé les inégalités. La dégradation de la notation financière de la France et la précarité croissante pèsent lourdement sur l’administration Macron, renforçant les critiques sur son incapacité à gérer les affaires économiques et sociales du pays.

                                                  3. La guerre génocidaire d’Israël 

                                                  Macron n’a cessé de soutenir “corps et âme”, et le plus souvent de manière irrationnelle et inhumaine par “instinct” d’esprit tribal, l’entité sioniste colonialiste génocidaire, qu’est l’Etat formellement et structurellement terroriste, appelée faussement et improprement Israël.

                                                  4. Les élections européennes de 2024

                                                  Les élections européennes s’annoncent comme un test crucial. Les sondages prévoient une défaite majeure pour le camp macroniste, reflétant une désillusion généralisée vis-à-vis de son leadership. La montée en puissance des partis nationalistes et populistes, y compris le Rassemblement National, témoigne de la défiance croissante envers les institutions et les politiques actuelles.

                                                  5. L’isolement diplomatique et les tensions transatlantiques

                                                  La politique étrangère de Macron s’est également heurtée à des frictions avec les alliés traditionnels de la France, notamment les États-Unis. La divergence sur les stratégies en Ukraine et la perception d’un manque de soutien de la part des Américains ont accentué l’isolement de Macron sur la scène internationale.

                                                  Perspectives et scénarios futurs

                                                  1. Vers un changement politique

                                                  L’avenir politique de Macron semble incertain, avec des perspectives de changement drastique dans le paysage politique français. Les critiques sévères et la désaffection populaire laissent présager une recomposition politique, potentiellement marquée par la montée en puissance des partis d’opposition et une possible prise de pouvoir par des forces populistes plus proches des droites extrémistes.

                                                  2. L’hypothèse d’une destitution

                                                  Bien que spéculative, l’hypothèse d’une destitution de Macron sous une forme ou une autre très inattendue évoquée par certains analystes traduit le climat de tension extrême et de désillusion envers les institutions actuelles. Un tel scénario, bien que peu probable dans le contexte démocratique français, reflète les inquiétudes profondes quant à la stabilité politique et sociale du pays.

                                                  3. Le tribunal de l’histoire

                                                  Enfin, comme l’indique la métaphore du Tribunal de l’Histoire, les actions de Macron seront jugées sévèrement à moins que moyen terme dans l’immmédiat et fondamentalement à long terme. Les décisions prises aujourd’hui, qu’elles soient en matière de politique intérieure ou étrangère, auront des répercussions durables. 

                                                  En somme, Les mandats présidentiels d’Emmanuel Macron, initialement porteurs d’espoir de renouveau, se trouvent aujourd’hui marqués par des critiques sévères et une profonde désillusion. Les accusations de bellicisme, les échecs perçus en matière de politique économique et sociale, et les tensions croissantes sur la scène internationale brossent le tableau d’une présidence en désarroi. L’avenir politique de la France semble incertain, marqué par des défis internes et externes de grande ampleur. La réponse à ces défis déterminera non seulement l’héritage de Macron, mais aussi la trajectoire future de la République française.


                                                  • tashrin 10 juin 14:28

                                                    @ilias
                                                    On est à même de souligner l’incongruité entre ses ambitions initiales et les résultats concrets de ses politiques, tant en France qu’à l’international.

                                                    Mais non ya que les naifs qui s’imaginaient un quelconque renouveau venant de kk’un adoubé Young leader qui etait deja au pouvoir depuis des années. Personne de sensé ne pouvait attendre quoi que ce soit d’un ex rotschield, fallait vraiment etre demeuré pour gober ca et voter pour ce type en espérant le contraire.
                                                    Du coup non seulement ya pas d’incongruité, il fait exactement ce qu’on imaginait qu’il allait faire (dessosser la bete pour faire cadeau du juteux à ses potes, bousiller le reste, à commencer par les retraites, la secu et autres avantages sociaux)
                                                    Et d’autre part, ses resultats sont au contraire tout à fait ceux espérés : il a fait ce qu’il a voulu et pour quoi il était là, à commencer par cramer la caisse dans tous les sens pour du bullshit (covid, entre autres) avant de tailler dans le gras parce qu’on a plus de sous (ca fait juste 40 ans qu’ils vous font la meme... Wake up)


                                                  • papat 10 juin 14:02

                                                    quand tu as trop de drapeaux palestiniens à l’assemblée .... qu’est ce que tu fais , ?

                                                    ben tu dissous l’assemblée et tu fais en sorte qu’il y est moins de LFI .


                                                    • berry 10 juin 14:23

                                                      @papat
                                                      C’est un des bons côtés de la dissolution, on verra moins toutes ces gueules d’abrutis de chez LFI.
                                                      Ils crachent sur les français dans toutes leurs interventions. A dégager !


                                                    • papat 10 juin 14:52

                                                      @berry
                                                      c’est vrai que soutenir un génocide c’est mieux ! et travailler jusqu’a la mort c’est bien aussi.


                                                    • zygzornifle zygzornifle 10 juin 14:31
                                                      Sidération institutionnelle : la Vie dissolue d’Emmanuel Macron

                                                      Depuis son élection c’est la vie des citoyens qui est dissolue ....


                                                      • zygzornifle zygzornifle 10 juin 14:35

                                                        Macron, a sauté toutes ses classes de la maternelle a l’ENA, on en voit bien le résultat ....


                                                        • amiaplacidus amiaplacidus 10 juin 17:09

                                                          @zygzornifle

                                                          « Mieux vaut tête bien faite que tête bien pleine. » (Montaigne)

                                                          L’intelligence, ce n’est pas d’accumuler un savoir encyclopédique, c’est la faculté de s’adapter, d’utiliser les moyens dont on dispose pour atteindre ses objectifs.

                                                          À cette aune-là, le Macron…


                                                        • Christophe 10 juin 19:06

                                                          @amiaplacidus

                                                          L’intelligence, ce n’est pas d’accumuler un savoir encyclopédique, c’est la faculté de s’adapter, d’utiliser les moyens dont on dispose pour atteindre ses objectifs.

                                                          Merci d’avoir rappeler le principe même de ce qu’est l’intelligence.


                                                        • Delphus Delphus 10 juin 14:45

                                                          Une chose m’interroge. Lorsque l’on connait le langage politique, l’on s’attend à ce que le perdant minimise la victoire du gagnant, la reléguant à son strict minimum...Hier, notre triste président, a au contraire valorisé la victoire de l’Xdroite, en précisant qu’ils n’avaient pas seulement fait le score du RN, mais en additionnant tous les résultats de la droite nationaliste. Alors bien sûr, il faut bien justifier la dissolution, mais si l’on considère qu’il y a maintenant une élection importante dans trois semaines, et même s’il compte sur une sursaut républicain pour obtenir une majorité plus ample à l’assemblée, valoriser ainsi son principale concurrent n’est pas le meilleur moyen d’y parvenir. Ce qui me fait dire en empruntant peut être un raccourci...et si il y avait pour je ne sait quelle raison, une volonté de voir l’Xdroite au pouvoir ?


                                                          • Delphus Delphus 10 juin 14:47

                                                            @Delphus
                                                            Désolé pour le « je ne sait »...


                                                          • Eric F Eric F 10 juin 18:15

                                                            @Delphus

                                                            ’’Lorsque l’on connait le langage politique, l’on s’attend à ce que le perdant minimise la victoire du gagnant’’


                                                            Cette fois ci, il était impossible pour les gouvernants de nier la défaite avec moins de la moitié des scores du parti vainqueur (qui n’a pas décroché par rapport aux sondages, il a réussi à mobiliser cette fois).
                                                            Il n’y avait pour Macron aucune bonne solution, il essaye un joker : soit les partis euro-atlantistes s’unissent autour de son parti, soit le courant national se casse -pense-t-il- les dents.

                                                          • louisfine 10 juin 17:09

                                                            Le mot « populiste » vous dérange, comme pour Fergus, mais c’est la base de la civilisation, vous en déplaise. Avec vous, il vaut mieux être un comploteur qu’un complotiste


                                                            • Akerios Akerios 10 juin 17:55

                                                              Enfin une bonne nouvelle !


                                                              • Xenozoid Xenozoid 10 juin 18:12

                                                                c’est du spectacle et des mots .merci à l’agence rakoto de ne pas nous faire oublier l’illusion...merci


                                                                • Eric F Eric F 10 juin 18:17

                                                                  @Xenozoid
                                                                  ’’l’agence rakoto’’ est cette-fois-ci critique et perplexe.


                                                                • Xenozoid Xenozoid 10 juin 18:20

                                                                  @Eric F

                                                                  tout est relatif


                                                                • Jean Keim Jean Keim 10 juin 19:17

                                                                  Tiens, tiens ! Sylvain Rakotoarison commenceriez-vous à comprendre que Macron n’a jamais voulu le bien du peuple français ; votre grand homme est déboulonné de son socle.


                                                                  • agent ananas agent ananas 10 juin 21:02

                                                                    Car la première image qui vient à l’esprit, c’est le Président qui offre sur un plateau d’argent le pouvoir au RN

                                                                    Si au lieu d’offrir le pouvoir au RN, Macron avait offert paix et prospérité aux français, on n’en serait pas là !


                                                                    • ETTORE ETTORE 10 juin 21:16

                                                                      l’interwiew, s’est faite côté jardin !

                                                                      C’est dire...

                                                                      C’est comme ça, quand on est envoyé côté pâquerettes !


                                                                      • alanhorus alanhorus 10 juin 22:30

                                                                        Macron n"est pas homo.
                                                                        il faut regarder cette chaine
                                                                        https://www.youtube.com/@simon41978/v.ideos
                                                                        pour comprendre 
                                                                        et celle ci :
                                                                        https://www.youtube.com/watch?v=TaAEyufb0Qk

                                                                        Bien sur vous n’y croirez pas


                                                                        • Ils veulent du Bandella , ils vont en avoir du Bandella .....

                                                                          Macron sera piégé dans sa propre merde ....

                                                                          Tellement ils sont médiocres .

                                                                          Ne pas oublier cette vidéo où Macron dit en vrai sur la vrai bande sonore : -Mais où il est passé ... ?
                                                                          Macron cherchait jean Brigelle ..

                                                                          Bande d’idiots , l’équipe qui a faussé les propos ne sont des petits maquereaux !

                                                                          Tout est dans la boîte , plus exactement sur la clé .



                                                                            • alanhorus alanhorus 11 juin 13:49

                                                                              @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
                                                                              C’est terrible les dégâts du poulet aux hormones.


                                                                            • alanhorus alanhorus 11 juin 19:30

                                                                              @alanhorus
                                                                              En y repensant, le fameux Ed Dames (rien que le nom dit tout) qui avait fait des promesses chez Hanouna sur les affaires « Emile », « Lina » il doit bien aimer le poulet aussi.
                                                                              https://www.youtube.com/playlist?list=PLcRxar0QOgKmyCAElw5vcQBLJIilbdXb5
                                                                              Premier film il y deux ans 
                                                                              THE FINAL COUNTDOWN WITH MAJOR ED DAMES ... EP 16) WARNING : Remote Viewing predicted the virus mutation, ARE YOU TOO LATE ?


                                                                            • https://x.com/ChristianDubui/status/1800199135716651167

                                                                              Vite, un barrage de castors pour lutter contre des décrets nazis tels que,

                                                                              l’apartheid,

                                                                              les Ausweisse cul-erre-caude,

                                                                              Les assignations à résidence,

                                                                              les auto-attestations,

                                                                              l’inoculation obligatoire de produits géniques expérimentaux,

                                                                              l’emmasquage forcé,

                                                                              le bellicisme forcené…

                                                                              Au secours Bandella , vite en QQQQQQ le Emmanuelle est la plous belle des poubelles  !


                                                                              • qactus.fr

                                                                                Ukraine : Cinq ans de prison pour avoir évité la conscription militaire pendant une période spéciale, la nouvelle répression de la junte de kiev

                                                                                En Ukraine, pour la première fois, la peine maximale a été imposée aux personnes qui se soustraient à la mobilisation.

                                                                                Le tribunal du district Obolonsky de Kiev a condamné l’accusé à cinq ans de prison en vertu de l’article sur le fait de se soustraire à la conscription pour le service militaire pendant une période spéciale. Selon le journal ukrainien Glavkom, les juges n’ont pas pris en compte la demande de sursis du procureur, estimant que les actes de l’accusé étaient particulièrement dangereux pour la société.

                                                                                https://qactus.fr/2024/06/09/ukraine-cinq-ans-de-prison-pour-avoir-evite-la-conscription-militaire-pendant-une-periode-speciale-la-nouvelle-repression-de-la-junte-de-kiev/

                                                                                Moi j’adore ces pourris H&F de la politique qui condamnent les gens à toutes les sanctions pour un acte d’opposition à la mort assurée alors que ces élus F D P en sont exempts , 
                                                                                de toutes contraintes ......INFÂME , dégotant, PUANT , répugnant ......

                                                                                N’est ce pas Le GVT FRANçais, Macron et tous les rats de la politique française .


                                                                                • @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                                                                                  En Ukraine, pour la première fois, la peine maximale a été imposée aux personnes qui se soustraient à la mobilisation.


                                                                                • COMMENT LA FRANCE A VENDU SES SECRETS NUCLÉAIRES À ISRAËL ? | GÉRARD CHEVRIER | GPTV

                                                                                  https://www.youtube.com/watch?v=ucsDSXy5NEA&t=20s

                                                                                  Le 10 juin à 16h00, Gérard Chevrier, Philippe Herlin, Jean-Maxime Corneille, Patrick Pasin seront nos invités, en direct sur Géopolitique Profonde.

                                                                                  Gérard Chevrier est un spécialiste du nucléaire qui s’est distingué par son analyse géostratégique et géopolitique des guerres et conflits actuels. Il est particulièrement reconnu pour ses contributions sur les sujets liés aux risques nucléaires et à la protection contre les retombées radioactives.

                                                                                  Philippe Herlin est un économiste et essayiste, qui publie chez Eyrolles. Il est Docteur en économie du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) en 2012, et il a eu le Prix Spécial du Jury du 24e Prix Turgot décerné le 12 avril 2011 pour Finance : le nouveau paradigme. Il s’intéresse notamment à l’or et aux monnaies complémentaires telles que le bitcoin.

                                                                                  Jean-Maxime Corneille est un juriste et écrivain, spécialisé dans les questions de géopolitique, de terrorisme et de renseignement. Il a notamment traduit l’ouvrage « Le charme discret du djihad : L’instrumentalisation géopolitique de l’islam radical ».


                                                                                  • Jean Keim Jean Keim 11 juin 08:23

                                                                                    C’est toute la société qui est en état de décomposition quand les gens croient encore que c’est une bonne idée (ou un bon choix) qui va améliorer notre sort ; même si une idée est bonne, si si ça peut exister, le fait que des gens s’en emparent pour l’organiser cache un fait récurrent : la mise en place de l’organisation devient plus importante que l’idée elle-même – ce constat se vérifie sans exception aussi bien en politique que dans la religion – et on retrouve toujours le même état des lieux : la mise en application de l’idée est remise à plus tard, toujours plus tard, et chacun des meneurs n’a finalement qu’un objectif : profiter au mieux des circonstances et pérenniser sa position et même si possible être le grand chef, tôt ou tard la guerre des chefs sera déclarée.


                                                                                    • Jean Keim Jean Keim 11 juin 09:30

                                                                                      Il n’y a que peu de différence entre une idéologie politique et une idéologie religieuse, les deux sont des activités motivées par des croyances, les deux pérennisent les egos.


                                                                                    • zygzornifle zygzornifle 11 juin 08:35

                                                                                      La chasse au Bardella et a la Marinette cendrée est ouverte.

                                                                                      Participants :

                                                                                      La macronnie en pleine auto-flagellation,

                                                                                      toute la gauchiasse LFI (La fRance Islamiste en tête),

                                                                                      les bobos-escrolos plus les syndicats bramant, beuglants et couinant dont la plupart a voté pour Macron l’équarisseur,

                                                                                      la droite LR pisse vinaigre

                                                                                      étant les derniers de cordée qui comme les cyclistes regardent les culs de ceux qui sont devant eux ....

                                                                                      Beau spectacle certainement plus passionnant que les JO.

                                                                                      Je me marre.


                                                                                      • Les Français ont voté Bandella comme si ils auraient voté pour Nutella ...

                                                                                        Même produit
                                                                                        Même résultat , le cul tartiné de merde chocolat ....

                                                                                        ET le cul tartiné de merde chocolat , Emmanuelle et jean-MI Ils en connaissent le goût et l’odeur ....


                                                                                        • alanhorus alanhorus 11 juin 11:28

                                                                                          Le scenario de Macron prévu par Xavier Poussard dans c’est parti mon qui qui ;

                                                                                          De quoi le gouvernement Attal est il le nom

                                                                                          https://www.youtube.com/watch?v=QHGVwicY1RE

                                                                                          C’est parti mon qui... qui ?! - De quoi le gouvernement Attal est-il le nom ? (épisode 18)

                                                                                          https://www.egaliteetreconciliation.fr/Janvier-2024-Xavier-Poussard-annonce-une-dissolution-et-Bardella-Premier-ministre-75887.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité