• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Dissolution : « Rassemblement Républicain » contre « Cartel des Gauches (...)

Dissolution : « Rassemblement Républicain » contre « Cartel des Gauches élargi » ?

Nous y sommes les enfants ! Nous sommes en 1924, le président Alexandre Millerand, pardon ! Emmanuel Macron, vient de dissoudre l’Assemblée nationale. Toute la coalition de la bien-pensance 2024, qui va de l’extrême-centre-droit, actuellement aux manettes, jusqu’à l’ultra-gauche des casseurs et des voyous, appelle à voter contre le fachiiisme et l’extrémiiisme. Différence toutefois entre Macron et Millerand : Millerand démissionne après la victoire du Cartel des Gauches lors d’un banal scrutin, alors que Macron entend bien rester au pouvoir, et ce, quelle que soit l’issue du scrutin, qui est un scrutin anticipé. Analyse national-marxiste de votre serviteur.

Illustration : Alexandre Millerand, Président démissionnaire en 1924

 

Une dissolution pour tuer le bloc nationaliste-patriote-populiste, autrement dit la classe moyenne

Les macronistes et la plupart des zemmouriens représentent la bourgeoisie capitaliste, c’est une évidence ; il n’est qu’à voir les enthousiasmes zemmouriens pour l’ignoble réforme des retraites ; à ce bloc antisocial et anti-populaire s’ajoutent bien entendu tous les LR qui ne représentent que les intérêts des actionnaires et des patrons, bref, de la bourgeoisie prise au sens marxiste du terme, tous ceux qui aiment exploiter le salarié jusqu’à ce qu’il en crève… au boulot.

La gauche, modérée ou extrême, représente, quant à elle, désormais, non plus la classe ouvrière, non plus la classe moyenne, mais toutes les formes de Lumpenprolétariat (voyoucratie, idéologues opportunistes) utilisées par la bourgeoisie capitaliste pour discréditer la question sociale (par exemple, cela fait des années que toutes les manifestations de salariés dégénèrent, entre les pillages des voyous et les déprédations des casseurs).

Tout ce que souhaite le chef de l’État, c’est que cette coalition de la bourgeoisie d’affaires, désormais intégralement mondialiste, et du Lumpen, tout aussi mondialiste, conserve, vaille que vaille, le pouvoir. Lumpen et bourgeois de tous les pays unissez-vous !… pour exploiter la sueur des travailleurs honnêtes, qui payent des impôts, travaillent de plus en plus, pour gagner de moins en moins, et sont traités comme des esclaves, que ces travailleurs soient « de souche » ou bien « issus de l'immigration » (et de cela, les mondialistes de gauche et de droite se foutent éperdument). Le Cartel des gauches élargi à l’extrême-centre-droit, c’est ainsi la collusion des prédateurs d’en haut et des prédateurs d’en bas.

Le rassemblement national, parti très ambigu à l’origine, mais tout de même ouvert à la question sociale, c’est-à-dire à la question des travailleurs, souhaitant, par exemple, un maintien de la retraite à 60 ou 62 ans, se retrouve donc dans la position de l’ennemi à abattre.

Et pour compliquer la situation du mondial-système, une grande partie de la classe moyenne issue de l’immigration, elle-même terrorisée par l’insécurité, préfère voter RN plutôt que pour les partis laxistes et complaisants du centre ou de la gauche, et cela se comprend très bien.

Autrement dit, et pour résumer en quelques mots, Macron dissout l’Assemblée nationale, pour que surtout RIEN ne change. C’est normal, le système actuel a prévu deux scénarios.

 

I — Les deux scénarios-catastrophes prévus pour que surtout RIEN ne change.

Scénario n° 1 : Le RN et ses alliés n’obtiennent qu’une majorité très relative à l’Assemblée…

En ce cas, il est pratiquement impossible que Jordan Bardella ou Marine Le Pen devienne Premier ministre. On aura donc un Cartel des Gauches élargi, élargi jusqu’à la droite LR anti-RN, donc un nouveau gouvernement d’extrême-centre, rejouant à fond de train la lutte contre le fachiiisme et la strême drouâââte, autrement dit, on prend les mêmes et on recommence ; il suffira, pour donner le change, de remplacer Gabriel Attal par une personnalité encore plus falote. En gros, c’est le scénario « gentil falot contre méchant facho », et « la France est sauvée » (très exactement, c’est le cynisme capital-mondialiste qui est sauvé).

Scénario n° 2 : Le RN et ses alliés obtiennent la majorité absolue à l’Assemblée…

C’est presque pire que le scénario n°1 !

Jordan Bardella, ou Marine Le Pen, ou un autre cadre du RN, est nommé Premier ministre, investi des mêmes pouvoirs étendus qu’un Président du Conseil sous la IIIe république. Macron se retrouve dans le rôle, purement honorifique, du Roi d’Angleterre ou du Président fédéral allemand.

Mais cela, c’est l’apparence.

En réalité, la synarchie mondialiste continuera d’utiliser le Lumpen pour mettre le pays à feu et à sang, à la moindre mesure de bon sens prise par le nouveau gouvernement nationaliste. Dès que le Premier ministre lèvera le petit doigt, ce sera un cortège d’émeutes urbaines et de violences inouïes, meurtrières, dévastatrices, un peu à la Mad Max, avec, en première ligne, une extrême gauche chauffée à blanc, appelant sept jours sur sept à l’insurrection armée, protégée par une impunité totale, absolue, soutenue à 100 % par la magistrature gauchiste (ce qui, à notre époque, est presque un pléonasme). En gros, casseurs et voyous, déjà protégés, privilégiés et prioritaires, seront encore plus protégés, privilégiés et prioritaires. Pour la magistrature – elle-même ultra-protégée – ce sera une orgie d’iniquités en tout genre : des victimes d’agressions jetées en prison par centaines, et des criminels endurcis, relâchés dans la nature, et présentés comme des héros par des médias bien-pensants aux ordres.

Évidemment, le gouvernement nationaliste sera le bouc émissaire de tous ces maux.

II — Les seuls moyens de s’en sortir pour le RN :

Le RN est donc à deux doigts de sombrer dans le triangle des Bermudes.

Le seul moyen de s’en sortir est de prendre des mesures inédites, très à droite pour certaines et très à gauche pour d’autres.

On citera en vrac : démantèlement intégral de l’institution judiciaire actuelle, conseil constitutionnel inclus, interdiction du syndicalisme judiciaire, révocation des juges pro-racailles, révocations d’éventuels policiers ou gendarmes liés aux gangs et aux mafias, satisfaction de toutes les revendications sociales, notamment la retraite à 62 ans maximum, voire 60 ans, ouverture idéologique au marxisme et à l’ouvriérisme, épuration des syndicats mais réaffirmation du droit syndical, maintien du pouvoir d’achat, non-remise en question des 35 heures, lutte contre les patrons-voyous et les zones de non-droit salarial, exclusion des wokistes de leurs postes à l’université, réaffirmation de la liberté d’expression et abolition de la loi Pleven, réaffirmation très fermes des droits inaliénables à la légitime défense, y compris pour les forces de l’ordre, tolérance pour le port d’arme, lutte acharnée contre le racisme anti-Blancs et anti-occidental, mais ouverture au national-multiculturalisme, refus d’être inféodé à l’intégrisme catholique et aux sectes complotistes et anti-scientifiques, refus de toute compromission avec le racialisme et le moralisme réactionnaire, etc. Bref : un programme très à gauche et – en même temps – très à droite, mais pas au sens macronien du « en même temps ».

C’est une mission, vous en conviendrez, quasiment impossible.

Si le camp national remplit cette mission, tant mieux. Je n’y crois guère, mais après tout, pourquoi pas… Si le camp national échoue, rien de très grave. Nous retomberons dans le système actuel, auquel nous sommes, malheureusement, habitués.

Cela dit, le camp national peut tout de même profiter d’une opportunité historique.

Sous François Hollande, la France était, à sa grande majorité, un peuple de victimes consentantes. Aujourd’hui, la France est, de plus en plus, un peuple de victimes non-consentantes, après avoir été un peuple de victimes consentantes, prêtes à avaler toutes les couleuvres au nom de « la lutte contre le fachiiisme ». Le brave Français d’aujourd’hui, qui travaille et paye des impôts, qu’il soit « de souche » ou « issu de l’immigration », est un Français moins zombifié, plus lucide, plus clairvoyant qu’il y a 15 ou 20 ans. C’est peut-être une occasion à saisir !

 

Signé Mazé,

esclave – non-consentant – du système actuel

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.62/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • chantecler chantecler 13 juin 08:50

    « Analyse national-marxiste de votre serviteur. »...



    ...

    C’est quoi la différence avec le national socialisme ?

    Quand Bardella recherche l’alliance avec toute la bourgeoisie issue du gaullisme ( LR ) ce qu’elle semble refuser , ça vous inspire quoi ?

    Est ce qu’on peut « boire et conduire » ?

    Voulez vous le retour de N. Sarkozy ?


    • Seth 13 juin 14:11

      @chantecler

      Le rassemblement national, parti très ambigu à l’origine, mais tout de même ouvert à la question sociale, c’est-à-dire à la question des travailleurs...

      Ca aussi, c’est beau comme l’Antique. Me demande si l’auteur s’est relu. smiley


    • Armelle Armelle 13 juin 15:21

      @chantecler
      Et vous, que vous inspire cette alliance des socialos, kmers verts et autres courants gauchistes, avec un parti nazi ? Assurément antisémite, là, force est de constater qu’il n’y a plus aucun doute, c’est clairement affiché !!!
      Remarquez, ça n’a guère changé depuis 40 !!! Comme quoi, ce sont toujours les plus mal placés qui osent donner des leçons de bien pensance, une des plus belles facettes rélélatrices de la bêtise humaine...et sur ce point nos cadors décervelés de LFI sont fortiches,.. ; Voire ils peuvent même prétendre à la palme d’or !!!


    • chantecler chantecler 13 juin 15:28

      @Armelle
      Merde !
      Aucune envie d’échanger avec vous .
      De toutes façons tout sauf les libertariens !
      Allez vous faire voir ailleurs !


    • Armelle Armelle 13 juin 15:45

      @chantecler
      Oh mais c’est qu’il est fâché le bougre !!! Détendez-vous, ça va bien se passer...
      Moi non plus je n’avais pas forcément envie mais que voulez-vous, je ne peux m’empêcher de vous mettre le nez dans votre caca quand vous en pondez une grosse, c’est plus fort que moi, et ça me permet aussi de mesurer (même si j’ai déjà de fortes présomptions) votre niveau d’honnêteté intellectuelle à travers cette question précise ! Et alors comme on est fichtrement embarassé n’est-ce pas ? ; on botte en touche, histoire de se dédouaner d’une réponse embarassante et forcément con du coup, tout cela sous prétexte que vous refusez l’échange parce que j’aurais véxé le petit prince, pauv caliméro !!! C’est petit, étriqué certes mais bon cela vous va bien, il serait dommage de briser une réputation si bien encrée !!!


    • chantecler chantecler 13 juin 16:41

      @Armelle
      Vous parlez caca alors que vous avez de la m. dans le cerveau !
      Qui devrait vous occuper .
      Fin de l’échange .


    • véronique 14 juin 09:35

      @Armelle

      Ne pas confondre antisémitisme et anti-sionisme. Ce n’est pas parce qu’un jour, Manuel Valls a dit que ces mots étaient synonymes, que c’est vrai !
      D’ailleurs, il est aussi possible d’être antisémite et sioniste.


    • Armelle Armelle 14 juin 10:36

      @véronique
      Oui et... ?


    • @TOUS Tres important
      Source le journal LE MONDE
      ICI < Lien
      Je cite :
      Lundi 10 juin, au lendemain de l’annonce surprise de la dissolution de l’Assemblée nationale, Emmanuel Macron se rend à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), ville martyre, dans le cadre des célébrations du 80e anniversaire de la Libération.
       
      Il croise un grand patron, familier de l’Elysée, qui lui glisse un mot d’encouragement :
      « Ça va, pas trop dures, ces journées ? »
       
      Le chef de l’Etat sourit  :
       
      « Mais pas du tout ! Je prépare ça depuis des semaines, et je suis ravi. Je leur ai balancé ma grenade dégoupillée dans les jambes.
      Maintenant on va voir comment ils s’en sortent… »

      ----—
      Tatiana à raison , il est FOU A LIER !
      A faire circuler sans retenue !


    • @Tous Suite
      Le Tatiana ou il dis qu’il est Fou a lier (super interessante)
      Et ou l’on vois que LFI aussi est fou a lier (avec la youtubeuse au 3/4 de la video)
      Ou la LFI veut aussi degoupiller sa grenade racialste et commmunautariste
       
      https://youtu.be/jnrn5BDRcP8
       

      Apres vous ne pourrez pas invoquer tous que vous ne saviez pas ....


    • leypanou 13 juin 10:14

      révocations d’éventuels policiers ou gendarmes liés aux gangs et aux mafias  : ça existe ça ?

      Si on ne peut plus améliorer ses fins du mois avec quelques petits cadeaux par ci par là, dans quel monde vivrons-nous ?

      Et la présomption de légitime défense, qu’est-ce que vous en pensez ?


      • martinez 13 juin 10:19

        Zidane président ! Cantona premier ministre, Diagana à l’Education nationale et Bernard Hinault à l’agriculture... 


        • Seth 13 juin 14:51

          @martinez

          Et Mbappé aux finances...


        • Tolzan Tolzan 13 juin 14:50

          Au jeu de la boule de cristal, on peut ajouter beaucoup de scénarios. En voici un :

          Scénario n° 3 : le RN et ses alliés obtiennent la majorité absolue à l’Assemblée, mais refuse le poste de Premier ministre qui serait un piège pour eux en raison du sabotage que mèneraient la présidence et le Conseil constitutionnel. Ils bloquent le fonctionnement parlementaire en exigeant la démission du président. Le Président ne peut plus dissoudre l’AN ! Que se passera-t-il ?


          • Fergus Fergus 13 juin 15:20

            Bonjour, Tolzan

            Désolé, mais ce scénario de refus est absurde  !

            Il conduirait en effet à une très grave rupture entre l’appareil du RN et les électeurs de ce parti qui attendent que ses caciques mettent le plus tôt possible les mains dans le cambouis !
            Et loin de céder au chantage, Macron aurait beau jeu de dénoncer  à juste titre  la duplicité des leaders du RN.

            J’ajoute à cela que si Le Pen n’est pas très enthousiaste à l’idée de gouverner après les législatives, Bardella rêve au contraire d’entrer à Matignon pour, en cas de réussite, éjecter Le Pen en vue de 2027.


          • Tolzan Tolzan 13 juin 15:50

            @Fergus

            Oui, peut-être. J’ai lu d’autres scenarios, tous tournant autour de l’idée que le RN refuserait le poste de premier ministre sans assurance qu’il ne subirait pas de sabotage institutionnel. En voici un :
            Scenario 4 : le RN et ses alliés obtiennent la majorité absolue à l’Assemblée, mais refuse le poste de Premier ministre sauf si le Président s’engage à organiser le référendum sur l’immigration promis par le RN. Que se passera-t-il ?


          • Tolzan Tolzan 13 juin 16:09

            @Tolzan. Dans tous les scénarios, on va vers la guerre de tranchées !


          • Fergus Fergus 13 juin 16:14

            @ Tolzan

            De toute manière, on parle dans le vide : le RN n’a quasiment aucune chance de disposer d’une majorité absolue dans le cadre d’un scrutin uninominal à 2 tours.
            S’il gagne, ce sera avec une majorité relative qui le placera dans la position actuelle du pouvoir macroniste.

            Et encore une fois, refuser Matignon  même avec à la clé un chantage au référendum  serait très mal perçu par les électeurs. Sans compter les caciques du RN qui se verraient privés d’un maroquin ministériel dont certains rêvent depuis très longtemps. Cela ne fonctionne pas de cette manière !

            Ajoutez à cela que je serais curieux de voir les questions posées lors d’un référendum sur l’immigration, eu égard à la très grande complexité juridique du sujet, notamment dans le cadre des accords internationaux existants.


          • Montdragon Montdragon 13 juin 16:16

            @Tolzan
            Depuis les GJ, on se demande quelle est l’allégeance des troupes des FDO, et de leur hiérarchie.
            Tout basculera quand les troupes cesseront d’obéir au frères 3 points qui les commandent.
            Et oui, les gendarmes votent RN 2 * plus que tout le monde.


          • Eric F Eric F 13 juin 18:25

            @Tolzan
            Si le RN refuse de désigner un premier ministre alors qu’il a la majorité, il se discréditerait.
            Que se passerait-il ? L’actuel gouvernement serait maintenu ’’pour les affaires courantes’’ jusqu’aux présidentielles (ça a duré deux ans en Belgique). A l’extrême, s’il y a des mouvements de rue dans le pays ou des bruits de bottes à l’international, le président activerait l’article 16 sur les pouvoirs spéciaux.


          • Fergus Fergus 13 juin 15:32

            Bonjour, Florian

            Le scénario 1 est très peu probable : on voit mal les élus de la gauche radicale s’allier à ceux de Renaissance et de LR.

            Le scénario 2, tel que vous le décrivez, relève d’une délirante fiction hollywoodienne !

            Quant aux mesures que vous énumérez pour « sauver » le RN, elles nécessitent une majorité absolue, le recours au 49.3 n’étant  hors budgets de l’état et de la sécu  possible que pour un seul texte par session parlementaire !

            Le scénario le plus probable est, à mon avis, que l’on ait, au soir du 7 juillet, trois blocs d’inégale importance dont pas un ne sera en mesure de gouverner sauf à s’exposer constamment à une motion de censure, synonyme de chute du gouvernement en place !


            • zygzornifle zygzornifle 13 juin 16:31

              J’aimerais tellement que la Macronnie soit derrière le RN et la gauche ....


              • Eric F Eric F 13 juin 18:29

                @zygzornifle
                il est probable que la macronie sera derrière le RN et la gauche, mais aucun n’ayant la majorité absolue.

                Soit Attal reste en place pour les affaires courantes (mais quid d’une motion de censure ?), soit il y a un gouvernement de technocrates apolitiques (jamais vu en France mais ça s’est fait ailleurs), soit la gauche propose un modéré (genre Laurent Berger) et la macronie s’y rallie.


              • Eric F Eric F 13 juin 18:34

                En cas de majorité RN, ils n’ont pas la main pour changer les institutions (il faut une majorité qualifiée des 3/5 au congrès) ni pour organiser un referendum sans l’accord de Macron (qui va évidemment refuser), donc les réformes profondes évoquées dans l’article sont impossibles. Il faut attendre 2027.


                • zygzornifle zygzornifle 14 juin 10:23

                  @Eric F

                   Il a jusqu’à 2027 pour finir sa démolition et quelque soit son successeur tellement de mal aura été fait qu’il ne pourra rétablir la situation, je crains que la fRance ne soit perdue et pendant ce temps Macron ira fanfaronner ailleurs et peut etre meme se représentera t’il plus tard ....


                • L'apostilleur L’apostilleur 14 juin 08:57

                  @ l’auteur 

                  « ..cela fait des années que toutes les manifestations de salariés dégénèrent, entre les pillages des voyous et les déprédations des casseurs... »

                  Oui, cette méthode conduisait les grecs à choisir leur tyran, une méthode bien comprise par Mélenchon et ses troupes

                   ...

                  Tyrannie et démocratie. Sœurs ennemies mais plébiscitées.

                  https://onenpensequoi.over-blog.com/2023/03/642d3ba4-dacb.html


                  • zygzornifle zygzornifle 14 juin 10:20

                    En tout cas on assiste a règlement de compte a O.k. Corral et je me marre, je prend mon pied de les voir s’accuser de trahison et autres retournement de veste alors que la trahison et le mensonge en bande organisée sont les essences mêmes de la politique ....

                    Quelqu’un de sain et honnête ne pourrait pas faire de politique car il passerait son temps a quatre pattes

                    a vomir et a se tenir l’estomac le souffle coupé....


                    • zygzornifle zygzornifle 14 juin 10:30

                      Macron va pouvoir en douce manipuler et envoyer les syndicats bêlants bavant et bramant plus la gauche islamocompatible faire le sale boulot a sa place dans des manifs anti-extrême droite en se foutant bien de leur gueule .... 


                      • placide21 14 juin 12:03

                        Raphaël Glucksmann, une évaluation savoureuse : https://youtu.be/_IMXL0z_YkQ?t=539


                        • Seth 14 juin 14:08

                          @placide21

                          Du moins le gluglu a-t-il eu le bon goût de ne pas utiliser en le dévoyant le terme « socialiste » comme le font sans vergogne les cases neuves.

                          Mais il semblerait que son petit rassemblement de salon soit arrivé à phagocyter l’ex Goliath péèsse puisque de Faure il n’est plus question du tout, faut dire que de cojones il ne semble avoir guère. smiley

                          Le péèsse a eu une longue et douloureuse agonie orchestrée sur la fin par la hollandouille au pouvoir mais là il est carrément trépassé. Ouf !

                          D’ailleurs la preuve en est donnée par le score considérable du gluglu comparé à celui de cette pauvrette hidalguette, dernière candidate du moribond.

                          Qu’est ce qu’on rigole ! smiley


                        • zygzornifle zygzornifle 14 juin 15:27

                          A 8000 balles par mois ils se battent bec et ongles pour conserver leurs gamelles, le reste c’est a dire le citoyen qui est utilisé comme du pcul passe en dernier, leurs programmes ne sont que de la pub, le miroir aux alouettes qui fait rêver le mougeon .....


                          • Ffgismo 14 juin 15:49

                            Ce ne sont plus des gouvernements ce sont des organisations criminelles ; ce n’est plus un peuple c’est un troupeau de zombies décérébrés par le consumérisme, la servitude volontaire à son apogée.

                            Tout commence au Néolithique un singe machiavélique s’approprie la nature et en fait commerce, naît alors le SPÉCISME une seule issue l’anéantissement de la vie sur Terre, la limite n’ayant pas été au cœur de toute action.


                            • zygzornifle zygzornifle 15 juin 13:04

                              Elections après élections les citoyens sont cocus, celle ci ne changera rien, le vrai changement se fait dans la rue sur les barricades autrement ce n’est que de la poudre de perlimpinpin ..... 


                              • Seth 15 juin 13:54

                                @zygzornifle

                                On se calme ! Les pleurnicheurs ont horreur des violences intolérables auxquelles on se livrerait alors sur les abribus et les conteneurs poubelle. smiley


                              • Delphus Delphus 15 juin 15:41

                                C’est fou cette capacité qu’a l’être humain à oublier, et effectivement recommencer les mêmes erreurs en imaginant que nous sommes différents d’hier. Nous sommes les mêmes ! Les conséquences de nos actes et de nos décisions seront donc les mêmes. Imaginer juste par dépit, que le RN est devenu par je ne sais quel tour de magie, autre chose qu’une entité d’extrême-droite et qui aurait donc abandonné ces vieilles valeurs tellement humaines ; racisme, antisémitisme, nationalisme mal placé, violence de l’état, imaginer cela, relève effectivement de l’amnésie. En même temps, lorsque nous aurons fait le tour de la question, il ne nous restera plus qu’à ne plus voter...bonne nouvelle. 


                                • zygzornifle zygzornifle 16 juin 10:56

                                  Voter pour des politiques qui nous ont menés a la situation ou nous sommes c’est du masochisme ou du syndrome de Stockholm 

                                  Bien dommage que l’on ne puisse pas tous les passer au détecteur de mensonges ....


                                  • zygzornifle zygzornifle 18 juin 09:15

                                    Macron, au lieu de dix solutions a choisi la dissolution .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité